UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Mer 19 Oct - 10:57

Merci de l'investissement à tous pour l'apport d'infos complémentaires
dans cette rubrique EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES Rswll10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Lune en rapprochement avec les Pléiades
Le 18/10/2016 à 21:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 21 h 00 TU, cherchez la Lune gibbeuse au-dessus de l'horizon est.
Au-dessus d'elle, vous trouverez l'amas des Pléiades.


La Lune en rapprochement avec la Nébuleuse du Crabe
Le 20/10/2016 à 04:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans le ciel du matin vers 4 h 45 TU, repérez la Lune au-dessus de l'horizon sud-ouest.
Avec une paire de jumelles ou un instrument, vous trouverez à sa droite un peu plus haut,
la nébuleuse du Crabe.


Maximum de l'essaim météoritique des Orionides
Le 21/10/2016 à 04:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des Orionides, qui est actif du 2 octobre au 7 novembre, est, avec les Perséides, l'essaim le plus connu du grand public. Il a pour origine une comète non moins célèbre : la comète de Halley.

Il fut observé pour la première fois en 1839, mais il fallut attendre 1892 pour qu'un taux horaire soit estimé (15 météores à l'heure). Après le passage de la comète de Halley en 1910, le taux horaire augmenta à 30 météores à l'heure, et aujourd'hui encore l'estimation parle d'environ 20 à 30 météores par heure, avec de légères variations selon les années.

Cependant, l'essaim peut réserver des surprises ! En 2006 et 2007 par exemple fut observé un sursaut d'activité à 60 météores à l'heure. En 2008 et 2009, l'activité fut moindre, avec une moyenne de 40. Ces dernières années, le taux horaire retrouva sa moyenne habituelle avec 30 météores par heure, avec une baisse à 20 l'année dernière. Pour cette année, les prévisionnistes tablent égalementsur un taux horaire de 20.

Il est conseillé, comme pour chaque maximum important, de surveiller les nuits qui précèdent et suivent le moment du maximum.

Pour observer les Orionides, il faut trouver la constellation d'Orion visible au-dessus de l'horizon sud-ouest à 4 h 45 TU, heure du maximum. Les étoiles filantes semblent provenir d'entre la constellation des Gémeaux et celle d'Orion. Le dernier quartier de Lune pourrait être gênant.

D'une vitesse de 66 km/s, les étoiles filantes sont très rapides, et laissent souvent une traînée persistante, visible plusieurs secondes après le passage.


La Lune en rapprochement avec Alhena
Le 21/10/2016 à 04:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pendant que vous guettez les Orionides, profitez-en pour observer la Lune, au-dessus de l'horizon sud vers 4 h 45 TU.
À sa gauche, très légèrement plus bas, vous trouverez l'étoile Alhena qui fait partie de la constellation des Gémeaux.


Futura-Sciences octobre-2016


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Lun 24 Oct - 10:42

La Lune en rapprochement avec Vesta et l'amas de la Crèche
Le 23/10/2016 à 04:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Lune continue son chemin dans le ciel, et sera proche de la planète mineure Vesta.
Vers 4 h 45 TU, cherchez notre satellite au-dessus de l'horizon sud.

Avec une paire de jumelles ou un instrument, vous trouverez à sa droite un peu plus haut, l'astéroïde Vesta.
L'amas de la Crèche quant à lui se tiendra au même niveau que Vesta,
mais se tiendra à gauche de l'astre sélène.


Maximum de l'essaim météoritique des Leo Minorides
Le 24/10/2016 à 04:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des Leo Minorides est actif du 19 au 27 octobre. Il tire son nom de la constellation d'où proviennent les météores, à savoir la constellation du Petit Lion, dont l'appellation latine est Leo Minor.

Il s'agit d'un nouvel essaim découvert récemment. Peu intéressant, car les étoiles filantes sont à la limite de la visibilité, et les astronomes disposent de peu d'informations le concernant. Avis aux amateurs.

Pour observer les Leo Minorides, il faut trouver la constellation du Petit Lion au-dessus de l'horizon est à 04 h 45 TU. Les étoiles filantes proviennent d'un point situé entre la constellation du Petit Lion et la Grande Ourse. Soyez patient tout de même, car il n'en est prévu que deux par heure ! La présence de la Lune gibbeuse sera gênante.


Futura-Sciences octobre-2016


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Ven 28 Oct - 11:40

Principales constellations du soir et objets remarquables en octobre

Nota : (*) le mode d'observation proposé est le minimal mais il est évident qu'un équipement plus performant permet une meilleure observation (un objet observable à l'oeil nu sera mieux vu avec une paire de jumelles, un autre accessible aux simples jumelles sera mieux appréciable dans un petit télescope).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Hercule (Hercules)

Pour les explications concernant cette constellation, veuillez vous reporter au ciel de septembre (en cliquant sur son nom ci-contre). Observation aux jumelles* : M13 (amas globulaire).

Ophiuchus et Le Serpent (Serpens)

Pour les explications concernant cette constellation, veuillez vous reporter au ciel de septembre (en cliquant sur son nom ci-contre). Même si elle semble proche du Scorpion, Saturne est actuellement dans Ophichus.

Le Scorpion (Scorpio)

Cette constellation du Zodiaque est remarquable par son étoile principale très brillante et rougeâtre, Antarès, qui forme avec les trois étoiles qui la précèdent une forme d'éventail figurant la tête de l'animal. Selon la légende c'est le Scorpion que la déesse Diane envoya pour tuer Orion, ce qui explique les positions opposées (l'une se lève quand l'autre se couche) de ces constellations dans le ciel pour qu'elles ne se rencontrent jamais plus. Antarès, avec sa couleur et son éclat ressemble à Mars, d'où son nom grec qui signifie littéralement "rivale de Mars" (anti-Arès). Juste à côté se situe l'un des plus beau amas globulaire du ciel boréal, pratiquement égal à M13 en taille, dont l'éclat est malheureusement terni par sa brillante voisine.
Observation aux jumelles* : M4 (amas globulaire).

Le Sagittaire (Sagittarius)

Très basse vers l'horizon Sud sous nos latitudes, cette constellation ne peut être observée qu'en été. Elle fait référence à l'archer hybride, mi-homme mi-cheval, qui pointe sa flèche en direction d'Antarès (pour venger Orion, voir le Scorpion ci-dessus). Comme ces constellations ont été dessinées par les grecs, observant le ciel depuis une latitude plus faible que nous, elles ne nous apparaissent pas dans leur entier, ce qui ne nous permet pas réellement de reconnaître leurs figures. Pour nous, le Sagittaire est plus facile à définir comme une "théière", avec un couvercle triangulaire, un bec verseur et une anse. Le centre de notre galaxie (la Voie Lactée) étant situé dans la direction du Sagittaire, cette région est très riche en étoiles, amas et nébuleuses.

M22 est une curiosité à cet endroit (un amas globulaire visible "au travers" de cette région très riche de la galaxie). M7 est en réalité situé dans le Scorpion mais il nous apparaît plutôt dans le voisinage du Sagittaire. M16 se situe dans le Serpent mais nous l'avons indiqué ici car il fait partie de la "chaîne" de nébuleuses M8, M20, M17 et M16 souvent observées à la suite. M8 est surnommée "La Lagune" en raison de la partie sombre qui la coupe en deux, M20 "Trifide" (idem en trois) plus petite mais voisine, M17 est dite "Oméga" (mais elle évoque souvent la silhouette d'un canard nageant sur l'eau) et M16 "nébuleuse de l'Aigle" (où l'on trouve les fameux "piliers de la création", photo célèbre du télescope spatial Hubble). Ce mois-ci Mars, traverse cette constellation d'Ouest en Est.
Observation aux jumelles* : M22 (amas globulaire), M7 (amas ouvert), M8 (nébuleuse), M20 (nébuleuse), M17 (nébuleuse), M16 (nébuleuse).

La Lyre (Lyra)

Cette petite constellation évoque la légende d'Orphée, musicien hors pair autorisé exceptionnellement par Hadès à aller chercher son épouse Eurydice aux Enfers... Elle est remarquable par son étoile principale, Vega, la 3ème plus brillante du ciel boréal (après Sirius et Arcturus). Avec Deneb (du Cygne) et Altaïr (de l'AIgle), elle forme le fameux "Triangle d'été", figure bien utile pour se repérer dans le ciel estival. La nébuleuse planétaire M57 qu'elle contient est célèbre pour sa forme "en rond de fumée". C'est le résidu d'une étoile qui s'est dilatée en géante rouge à la fin de sa vie (comme le fera le Soleil dans environ 5 milliards d'années). Nota : le terme "planétaire" vient uniquement de la ressemblance de ce type d'objet avec le petit disque d'une planète lorsqu'on l'observait avec de petits instruments, donc des très faibles grossissements. Observation avec instruments (lunette/télescope) : M57 (nébuleuse planétaire).

Le Cygne (Cygnus)

Cette grande constellation de l'été évoque la légende de Leda, reine que Zeus a séduite en se transformant en cygne pour pouvoir l'approcher lors de son bain, avec la complicité de l'aigle. Sa principale étoile, Deneb (littéralement "la queue" du cygne) forme la Triangle de l'été avec Vega et Altaïr. C'est une étoile très remarquable car très éloignée de nous : environ 3.250 années-lumière, c'est à dire que sa lumière qui nous parvient actuellement est partie à l'époque où Ramsès II régnait sur l'Egypte... Pour briller aussi fort (à l'égal d'Altaïr qui n'est qu'à environ 16 al), elle est vraiment très puissante, de l'ordre de 9 millions de fois la taille du Soleil !!! La nébuleuse M27 indiquée ci-dessous est en fait dans la petite constellation du Renard mais elle est facilement située entre Albiréo (belle étoile double figurant les yeux du Cygne) et la petite constellation de la Flèche. C'est le reste d'une supernova (explosion cataclysmique d'une grosse étoile à la fin de sa vie). Observation aux jumelles* : M27 (nébuleuse).

L'Aigle (Aquila)

Cette constellation de l'été participe aussi de la légende de Leda, puisque Aquila, complice de Zeus, a survolé la scène pour donner prétexte au cygne, effrayé par le rapace, de se jeter dans les bras de la belle. Aquila est associé à de nombreuses autres légendes mythologiques : il dévore sans relâche le foie de Prométhée, il a enlevé Ganymède (figuré par le Verseau dans le Zodiaque)...
L'amas ouvert M11 indiqué plus bas et la constellation de l'Ecu de Sobieski se repèrent facilement à partir du bout de la queue de l'Aigle.

L'Ecu de Sobieski (Scutum)

Cette constellation a été crée au XVIIème siècle par Hevelius en tronquant l'Aigle. Elle n'est pas très remarquable par les étoiles qui la composent mais par la richesse de la Voie Lactée à cet endroit qui forme un véritable "nuage" visible dans un ciel bien noir. En son sein, l'amas ouvert M11 est l'un des plus beau du ciel. Contrairement aux amas globulaires, situés hors de la galaxie, les amas ouverts en constituent les zones les plus riches, les plus denses en étoiles.
Observation aux jumelles* : M11 (amas ouvert)

Le Capricorne (Capricornus)

Cette constellation du Zodiaque est facilement reconnaissable à sa forme évoquant un peu un coeur. Elle est associée au dieu Pan qui, effrayé par Typhon, plonge dans l'eau pour s'enfuir. Comme sa transformation de bouc en poisson est incomplète, il prend une forme hybride (queue de poisson). Comme dans l'Antiquité, le solstice d'hiver se produisait alors que le Soleil se trouvait dans cette constellation (aujourd'hui, c'est dans le Sagittaire du fait de la précession des équinoxes), le tropique correspondant a pris le nom de Tropique du Capricorne (cercle parallèle à l'équateur où le Soleil est situé au zénith à midi à cette date).

Le Verseau (Aquarius) et Le Poisson Austral (Piscis Austrinus)

Cette constellation du Zodiaque évoque Ganymède, jeune garçon enlevé par Jupiter pour servir l'eau à sa table. Le Poisson Austral (nommé ainsi pour le distinguer de la constellation des Poissons) nage en remontant le filet d'eau qui s'écoule de la cruche du Verseau. On y trouve l'étoile très brillante (presque égale à Deneb en magnitude) Fomalhaut, "la bouche du poisson" en arabe. Des observations dans l'infrarouge ont démontré la présence autour d'elle d'un disque de "poussière" indiquant que c'est une étoile assez jeune (200 à 300 millions d'années) susceptible de posséder des planètes en orbite (peut-être en cours de formation).
Observation aux jumelles* : M2 (amas globulaire).

Pégase (Pégasus)

Constellation "vedette" du ciel de l'automne, son apparition dès le début de nuit nous annonce déjà la fin de l'été. Avec les constellations voisines Céphée, Cassiopée, Andromède, Persée et la Baleine (en fait le "monstre marin" pour les Grecs), il nous raconte la légende d'Andromède. Pégase est né de la rencontre du sang de la Méduse (à la tête tranchée par Persée) et de l'eau de mer. Il est représenté dans le ciel jaillissant de l'eau et les constellations situées sous lui sont des éléments aquatiques (les Poissons et la Baleine). Il est facilement reconnaissable au "grand carré" qu'il forme dans le ciel, vide de toute étoile brillante. L'amas globulaire M15 signalé ci-dessous est assez petit.

Sur la carte nous avons signalé l'étoile 51 de cette constellation (cette numérotation correspond à la cartographie de Flamsteed publiée au XVIIIème siècle par cet astronome anglais contemporain de Newton). En effet, c'est autour d'elle qu'orbite la première exoplanète découverte en 1995 par une équipe franco-suisse à l'aide du télescope de 1,93m de l'Observatoire de Haute-Provence. Une exoplanète est une planète orbitant autour d'une autre étoile que notre Soleil. On ne peut connaître son existence que par des méthodes indirectes, nos technologies actuelles ne permettant pas de les "voir" directement. A ce jour, nous connaissons environ 3.500 exoplanètes (+1.500 en un an). Au début de 2015, une étude réalisée par des astrophysiciens français démontrerait (statistiquement) que notre galaxie, la Voie Lactée, compte probablement au moins 100 milliards de planètes. Observation aux jumelles* : M15 (amas globulaire).

Andromède (Andromeda)

Fille de Céphée et Cassiopée, sa mère qui vanta tant sa beauté qu'elle attira le courroux de Poséïdon sur cette princesse. Vouée à périr sous les crocs du monstre marin, enchaînée à un rocher face à la mer, elle ne dut son salut qu'au courage de Persée (et la rapidité de Pégase).

L'objet M31 qu'on y trouve est tout à fait extraordinaire : c'est la grande galaxie la plus proche de nous, mais à près de 2,5 millions d'années-lumière, c'est l'objet le plus lointain que l'on puisse observer à l'oeil nu. Si notre vue était plus sensible, nous la verrions comme une très grande ellipse dans le ciel (environ 6 fois la taille de la pleine lune en longueur).
Observation visuelle* : M31 (galaxie).

Le Triangle (Triangulum)

Cette petite constellation serait sans intérêt si on n'y trouvait M33, autre grande galaxie de notre groupe local, comme M31. Située à une distance comparable, elle est plus difficile à voir car elle se présente de face, donc avec une luminosité beaucoup plus diffuse. Elle serait visible à l'oeil nu dans un ciel de très bonne qualité (sans pollution lumineuse). Observation aux jumelles* : M33 (galaxie spirale).

Les Poissons (Pisces)

Cette constellation du Zodiaque est inspirée de la légende d'Aphrodite et d'Eros qui, effrayés par le monstre Typhon pendant leur bain, se transformèrent en deux poissons attachés par la queue pour ne pas se perdre (c'est aussi de cette façon que les poissons étaient vendus à l'étal du marché dans l'Antiquité). Difficiles à discerner car leurs étoiles ne sont pas très brillantes, ils sont situés de part et d'autre du "grand carré" de Pégase. Le "V" qu'ils forment pointe presque juste sur la fameuse étoile Mira de la Baleine.


Source: C&G 2016 Constellations & Galaxies



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 739
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Mar 1 Nov - 13:10

Bonsoir à tous, ce mois de novembre je prends le créneau concernant l'édition des éphémérides astronomiques. Je prépare celles-ci le plus rapidement possible afin de poster ces informations qui sont le grand rendez-vous astronomiques de notre forum, merci donc de votre patience !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 739
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Mer 2 Nov - 11:37

EPHEMERIDES MENSUELLES ASTRONOMIQUES
DU MOIS DE NOVEMBRE 2016


La carte ci-dessous présente le ciel tel qu'on pourra l'observer en soirée en novembre 2016.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cette carte est valide à :

• 19 h 30 le 1er novembre
• 20 h 30 le 15 novembre
• 21 h 30 le 30 novembre

Elle demeure cependant parfaitement utilisable quelques heures avant ou après les instants mentionnés. La position des planètes et de la Lune est indiquée au 15 novembre 2016.

Imprimer la carte, et la placer au dessus de sa tête, en orientant le repère "Horizon Nord" de la carte vers le Nord.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 739
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Mer 2 Nov - 11:47

Demain, au petit matin...

La pratique de l'astronomie conduit à observer le ciel après le coucher du Soleil. Le ciel de l'aube peut offrir matière à observer le ciel avant le lever de notre étoile centrale.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Source: astrosurf.com/éphémérides 2016


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 739
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Mer 2 Nov - 11:53

Visibilité des planètes
(Planètes visibles entre les latitudes 60° Nord et 60° Sud et les constellations les plus voisines)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mercure est invisible durant le mois de novembre.

Vénus est visible tout le mois le soir au crépuscule et en début de nuit. Au cours du mois, elle se couche de plus en plus tard. Elle se trouve dans la constellation d'Ophiuchus jusqu'au 9 novembre, date où elle entre dans la constellation du Sagittaire.

Mars est visible tout le mois au crépuscule et en début de nuit. Durant tout le mois, elle se couche de plus en plus tard. Elle se trouve dans la constellation du Sagittaire jusqu'au 8 novembre, date où elle entre dans la constellation du Capricorne.

Jupiter est visible tout le mois en fin de nuit et à l'aube. Durant tout le mois, elle se lève de plus en plus tôt. Tout le mois elle se trouve dans la constellation de la Vierge.

Saturne est visible au crépuscule et en tout début de nuit jusqu'au 21 novembre, date de son coucher héliaque du soir à Paris. Elle se trouve tout le mois dans la constellation d'Ophiuchus.


Source: LA LETTRE D'INFORMATION DE L'IMCCE
N°128 : novembre 2016



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 739
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Mer 2 Nov - 12:03

Le 2 novembre, rapprochement entre la Lune, Vénus et Saturne.
Un peu plus loin et plus haut à gauche se retrouve Mars.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le 3 novembre, c'est le meilleur moment pour observer la Lumière cendrée de la Lune juste un peu après le coucher du Soleil.
La lumière cendrée: La lumière du Soleil est réfléchie par la Terre vers le côté sombre de la Lune.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Source: Société d'astronomie du Planétarium de Montréal (SAPM)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 739
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Jeu 3 Nov - 7:32

Le 3 novembre, c'est le meilleur moment pour observer la Lumière cendrée de la Lune juste un peu après le coucher du Soleil.
La lumière cendrée: La lumière du Soleil est réfléchie par la Terre vers le côté sombre de la Lune.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le 5 novembre, rapprochement entre le faible croissant lunaire et la planète Mars. Les planètes Vénus et Saturne se retrouvent près de l'horizon à droite de la Lune.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Source: Société d'astronomie du Planétarium de Montréal (SAPM)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 739
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 6 Nov - 11:51

Le 9 novembre, rapprochement entre la Lune et Neptune. La planète géante Uranus se trouve un peu plus haut à gauche de la Lune.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le 11 et 12 novembre la Lune se retrouve de chaque côté de la planète géante Uranus.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Source: Société d'astronomie du Planétarium de Montréal (SAPM)



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 739
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Ven 11 Nov - 11:43

Le 14 novembre, c'est la « Super Lune ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce jour là la Lune est à 35 6523km de la Terre, elle apparaît environ 14% plus grande et 30% plus brillante en raison de sa proximité avec la Terre.

La Pleine Lune du lundi 14 novembre 2016 sera plus imposante que d'habitude. Ce sera la plus grande depuis celle du 26 janvier 1948, il y a 68 ans ! Ces dernières années, le terme de super Lune (supermoon pour les Anglo-saxons) s'est imposé pour qualifier ce phénomène qui n'est pas aussi exceptionnel qu'il n'en a l'air.

En effet, la Pleine Lune d'octobre était aussi présentée comme une super Lune et cela se produit en moyenne 4 à 6 fois par an. Néanmoins, celle du 14 novembre bat tous les records depuis le début du XXIe siècle.


Le 14 et 15 novembre, la Lune se retrouve de chaque côté d'Aldébaran, l'étoile principale de la constellation du Taureau

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Source: Société d'astronomie du Planétarium de Montréal (SAPM)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 13 Nov - 13:03

Observez La super Lune du 14 novembre 2016

La plus grande Super-Lune du siècle sera visible ce lundi 14 novembre 2016.
Ce phénomène céleste est un spectacle à ne rater sous aucun prétexte. La dernière fois qu'on y a eu droit, c'était en 1948 !

Ce que nous verrons lundi 14 novembre, nous ne sommes pas près de le revoir. Et pour cause: la Super-Lune qui vient est annoncée comme la plus importante du siècle ! Explications.

Ce phénomène de grossissement de la Lune a été baptisé périgée syzygie par les scientifiques. Il se produit chaque fois que la Lune, la Terre et le Soleil sont alignés alors que la Lune se situe du côté opposé de la Terre. Concrètement, la lune se situera ce 14 novembre à 356 523 mètres de la terre au plus proche, contre en moyenne 405 504 mètres à son apogée.

En tant que tel, les Super-Lunes ne sont pas si rares. On en recense près de 4 à 6 par an. Mais en raison de l’alignement soleil, terre et lune, certaines Super-Lunes sont plus impressionnantes que d’autres, ce qui sera le cas de celle du 14 novembre.

La dernière fois qu’une telle configuration du ciel nous avait été offerte, c’était en 1948. Et, la prochaine fois, ce sera le 25 novembre 2034 ! Autant dire que ce lundi 14 novembre, mieux vaut jeter un oeil par sa fenêtre !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Rater ça serait plus regrettable que cette super Lune (extra super moon chez les anglo-saxons), sera particulièrement spectaculaire. À l’occasion de cet événement, notre satellite naturel semblera en effet 14% plus gros que d’habitude, mais aussi 30% plus brillant ! Normal : c’est à ce moment très précis qu’il sera le plus proche de nous.

Pour nous, en France, le phénomène sera le plus visible à 8h52 du matin. Il faudra donc lever les yeux au ciel pour y découvrir un astre lunaire un peu plus impressionnant que d’habitude.

Bref, le 14 novembre, nous avons tous rendez-vous avec la Lune ! A partir du moment où les nuages ne seront pas eux-même de sortie…

À noter :

La dernière super Lune record remonte au 26 janvier 1948 pour laquelle la distance à la Terre était de 356 461 km.
Le prochain phénomène de ce type surviendra le 25 novembre 2034 avec une distance encore plus faible de 356 445 km.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 739
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 20 Nov - 11:31

Le 21 novembre, rapprochement entre la Lune et Régulus l'étoile principale de la constellation du Lion.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le 25 novembre, c'est le meilleur moment pour observer la Lumière cendrée de la Lune juste un peu avant le lever du Soleil.
La lumière cendrée: La lumière du Soleil est réfléchie par la Terre vers le côté sombre de la Lune.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Source: Société d'astronomie du Planétarium de Montréal (SAPM)



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 739
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 20 Nov - 11:41

CALENDRIER LUNAIRE NOVEMBRE 2016

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Date - Phase - Age (jours) - Visibilité (%)

01 novembre 2016 - Nouvelle Lune 1,31 j. 1,92 %
02 novembre 2016 - Croissant ascendant 2,20 j. 5,37 %
03 novembre 2016 - Croissant ascendant 3,09 j. 10,45 %
04 novembre 2016 - Premier quartier 4,00 j. 17,01 %
05 novembre 2016 - Premier quartier 4,91 j. 24,88 %
06 novembre 2016 - Premier quartier 5,84 j. 33,86 %
07 novembre 2016 - Premier quartier 6,79 j. 43,69 %
08 novembre 2016 - Gibbeuse croissante  7,76 j. 54,06 %

09 novembre 2016 - Gibbeuse croissante  8,77 j. 64,59 %
10 novembre 2016 - Gibbeuse croissante  9,82 j. 74,79 %
11 novembre 2016 - Gibbeuse croissante  10,91 j. 84,07 %
12 novembre 2016 - Gibbeuse croissante  12,03 j. 91,76 %
13 novembre 2016 - Gibbeuse croissante  13,18 j. 97,18 %
14 novembre 2016 - Pleine Lune 14,35 j. 99,80 %
15 novembre 2016 - Pleine Lune 15,52 j. 99,36 %

16 novembre 2016 - Gibbeuse décroissante  16,68 j. 95,90 %
17 novembre 2016 - Gibbeuse décroissante  17,82 j. 89,83 %
18 novembre 2016 - Troisième quartier 18,92 j. 81,72 %
19 novembre 2016 - Troisième quartier 19,98 j. 72,24 %
20 novembre 2016 - Troisième quartier 21,01 j. 62,04 %
21 novembre 2016 - Troisième quartier 21,99 j. 51,65 %
22 novembre 2016 - Croissant descendant 22,95 j. 41,51 %
23 novembre 2016 - Croissant descendant 23,88 j. 31,96 %

24 novembre 2016 - Croissant descendant 24,80 j. 23,28 %
25 novembre 2016 - Croissant descendant 25,70 j. 15,71 %
26 novembre 2016 - Croissant descendant 26,59 j. 9,45 %
27 novembre 2016 - Croissant descendant 27,48 j. 4,66 %
28 novembre 2016 - Croissant descendant 28,37 j. 1,51 %
29 novembre 2016 - Croissant descendant 29,27 j. 0,08 %
30 novembre 2016 - Nouvelle Lune 0,63 j. 0,45 %


lecalendrier.fr/calendrier-lunaire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 739
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 20 Nov - 11:49

CALENDRIER SOLAIRE NOVEMBRE 2016

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dimanche 20 novembre 2016 à Paris, le soleil se lève à 08h12 et se couche à 17h00 ; Soit 08h48 d'ensoleillement ce jour
(-2 minutes par-rapport à la veille).

Date - Lever - Coucher - Variation

01 novembre 2016 - 07h42 17h25 -3 min.
02 novembre 2016 - 07h44 17h24 -3 min.
03 novembre 2016 - 07h46 17h22 -4 min.
04 novembre 2016 - 07h47 17h20 -3 min.
05 novembre 2016 - 07h49 17h19 -3 min.
06 novembre 2016 - 07h50 17h17 -3 min.
07 novembre 2016 - 07h52 17h16 -3 min.
08 novembre 2016 - 07h54 17h14 -4 min.

09 novembre 2016 - 07h55 17h13 -2 min.
10 novembre 2016 - 07h57 17h12 -3 min.
11 novembre 2016 - 07h58 17h10 -3 min.
12 novembre 2016 - 08h00 17h09 -3 min.
13 novembre 2016 - 08h01 17h08 -2 min.
14 novembre 2016 - 08h03 17h06 -4 min.
15 novembre 2016 - 08h05 17h05 -3 min.

16 novembre 2016 - 08h06 17h04 -2 min.
17 novembre 2016 - 08h08 17h03 -3 min.
18 novembre 2016 - 08h09 17h02 -2 min.
19 novembre 2016 - 08h11 17h01 -3 min.
20 novembre 2016 - 08h12 17h00 -2 min.
21 novembre 2016 - 08h14 16h59 -3 min.
22 novembre 2016 - 08h15 16h58 -2 min.

23 novembre 2016 - 08h17 16h57 -3 min.
24 novembre 2016 - 08h18 16h56 -2 min.
25 novembre 2016 - 08h19 16h55 -2 min.
26 novembre 2016 - 08h21 16h55 -2 min.
27 novembre 2016 - 08h22 16h54 -2 min.
28 novembre 2016 - 08h24 16h53 -3 min.
29 novembre 2016 - 08h25 16h53 -1 min.
30 novembre 2016 - 08h26 16h52 -2 min.

En novembre 2016, nous perdons 80 minutes de soleil.


lecalendrier.fr/calendrier-solaire




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 739
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Jeu 1 Déc - 12:33

Bonsoir à toutes et tous les membres du forum, je suis un peu en retard sur le bouclage définitif des éphémérides astronomiques du mois de novembre, veuillez m'en excuser svp !

Principales constellations du soir et objets remarquables en novembre

Nota : (*) le mode d'observation proposé est le minimal mais il est évident qu'un équipement plus performant permet une meilleure observation (un objet observable à l'oeil nu sera mieux vu avec une paire de jumelles, un autre accessible aux simples jumelles sera mieux appréciable dans un petit télescope).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
   
Le Cygne (Cygnus)

Cette grande constellation de l'été évoque la légende de Leda, reine que Zeus a séduite en se transformant en cygne pour pouvoir l'approcher lors de son bain, avec la complicité de l'aigle. Sa principale étoile, Deneb (littéralement "la queue" du cygne) forme la Triangle de l'été avec Vega et Altaïr. C'est une étoile très remarquable car très éloignée de nous : environ 1.550 années-lumière, c'est à dire que sa lumière qui nous parvient actuellement est partie à l'époque de Clovis...

Pour briller aussi fort (à l'égal d'Altaïr qui n'est qu'à environ 16 al), elle est vraiment très puissante, de l'ordre de 1,3 millions de fois la taille du Soleil !!! La nébuleuse M27 indiquée ci-dessous est en fait dans la petite constellation du Renard mais elle est facilement située entre Albiréo (belle étoile double figurant les yeux du Cygne) et la petite constellation de la Flèche. C'est le reste d'une supernova (explosion cataclysmique d'une grosse étoile à la fin de sa vie). Observation aux jumelles* : M27 (nébuleuse).
 
Le Capricorne (Capricornus)

Cette constellation du Zodiaque est facilement reconnaissable à sa forme évoquant un peu un coeur. Elle est associée au dieu Pan qui, effrayé par Typhon, plonge dans l'eau pour s'enfuir. Comme sa transformation de bouc en poisson est incomplète, il prend une forme hybride (queue de poisson). Comme dans l'Antiquité, le solstice d'hiver se produisait alors que le Soleil se trouvait dans cette constellation (aujourd'hui, c'est dans le Sagittaire du fait de la précession des équinoxes), le tropique correspondant a pris le nom de Tropique du Capricorne (cercle parallèle à l'équateur où le Soleil est situé au zénith à midi à cette date). Dans son mouvement (rapide) vers l'Est, Mars quitte le Sagittaire le 08/11 pour entrer dans cette constellation.

Le Verseau (Aquarius) et Le Poisson Austral (Piscis Austrinus)

Cette constellation du Zodiaque évoque Ganymède, jeune garçon enlevé par Zeus pour servir l'eau à sa table. Le Poisson Austral (nommé ainsi pour le distinguer de la constellation des Poissons) nage en remontant le filet d'eau qui s'écoule de la cruche du Verseau. On y trouve l'étoile très brillante (presque égale à Deneb en magnitude) Fomalhaut, "la bouche du poisson" en arabe. Des observations dans l'infrarouge ont démontré la présence autour d'elle d'un disque de "poussière" indiquant que c'est une étoile assez jeune (200 à 300 millions d'années) susceptible de posséder des planètes en orbite (peut-être en cours de formation). Observation aux jumelles* : M2 (amas globulaire).

Pégase (Pégasus)

Constellation "vedette" du ciel de l'automne. Avec ses voisines Céphée, Cassiopée, Andromède, Persée et la Baleine (en fait le "monstre marin" pour les Grecs), il nous raconte la légende d'Andromède. Pégase est né de la rencontre du sang de la Méduse (à la tête tranchée par Persée) et de l'eau de mer. Il est représenté dans le ciel jaillissant de l'eau et les constellations situées sous lui sont des éléments aquatiques (les Poissons et la Baleine). Il est facilement reconnaissable au "grand carré" qu'il forme dans le ciel, vide de toute étoile brillante. L'amas globulaire M15 signalé ci-dessous est assez petit.

Sur la carte nous avons signalé l'étoile 51 de cette constellation (cette numérotation correspond à la cartographie de Flamsteed publiée au XVIIIème siècle par cet astronome anglais contemporain de Newton). En effet, c'est autour d'elle qu'orbite la première exoplanète découverte en 1995 par une équipe franco-suisse à l'aide du télescope de 1,93m de l'Observatoire de Haute-Provence. Ella a été baptisée officiellement "Helvetios" en décembre 2015 par l'UAI.

Une exoplanète est une planète orbitant autour d'une autre étoile que notre Soleil. On ne peut connaître son existence que par des méthodes indirectes, nos technologies actuelles ne permettant pas de les "voir" directement. A ce jour, nous connaissons environ 3.500 exoplanètes (+1.50000 en un an), Au début de 2015, une étude réalisée par des astrophysiciens français démontrerait (statistiquement) que notre galaxie, la Voie Lactée, compte probablement au moins 100 milliards de planètes. Observation aux jumelles* : M15 (amas globulaire).

Andromède (Andromeda)

Fille de Céphée et Cassiopée, sa mère qui vanta tant sa beauté qu'elle attira le courroux de Poséïdon sur cette princesse. Vouée à périr sous les crocs du monstre marin, enchaînée à un rocher face à la mer, elle ne dut son salut qu'au courage de Persée (et la rapidité de Pégase).

 L'objet M31 qu'on y trouve est tout à fait extraordinaire : c'est la grande galaxie la plus proche de nous, mais à près de 2,5 millions d'années-lumière, c'est l'objet le plus lointain que l'on puisse observer à l'oeil nu. Si notre vue était plus sensible, nous la verrions comme une très grande ellipse dans le ciel (environ 6 fois la taille de la pleine lune en longueur). Observation visuelle* : M31 (galaxie).

Persée (Perseus)

Héros (en grec "le pilleur") qui a sauvé la vie d'Andromède. D'après la légende, il tombe amoureux de cette princesse et obtient de son père Céphée la promesse de l'épouser s'il arrive à la sauver. La seule solution qu'il trouve alors est d'aller tuer la Méduse, dont la simple vue "pétrifiait" (au sens littéral : "transformait en pierre"), et de lui couper la tête pour la mettre dans un sac. Le sang ayant coulé jusqu'à la mer donna naissance à Pégase sur lequel il chevauche à tire d'ailes pour arriver juste au moment où le monstre marin (la Baleine) allait dévorer Andromède. En sortant la tête de la Méduse du sac, il pétrifie le monstre au moment où il jaillit des flots pour saisir sa victime.

Dans le ciel, Persée est représenté tenant à la main la tête de la Méduse figurée par Algol (l'Ogre) et le petit amas qui l'entoure. Il est curieux de noter que la variation d'éclat d'une étoile (en 3j environ ici), mystérieuse dans l'Antiquité a pu conduire à la considérer comme malfaisante ou au contraire admirable (voir Mira de la Baleine). L'objet M34 indiqué ci-dessous est un amas ouvert dont la grande taille rend le repérage très facile, presque à mi-chemin entre l'étoile Gamma d'Andromède (une double orange/bleue intéressante au télescope) et Algol. Observation aux jumelles* : M34 (amas ouvert).

Le Triangle (Triangulum)

Cette petite constellation serait sans intérêt si on n'y trouvait M33, autre grande galaxie de notre groupe local, comme M31. Située à une distance comparable, elle est plus difficile à voir car elle se présente de face, donc avec une luminosité beaucoup plus diffuse. Elle serait visible à l'oeil nu dans un ciel de très bonne qualité (sans pollution lumineuse).
Observation aux jumelles* : M33 (galaxie spirale).

Cette constellation était en fait le "monstre marin" (Cetus, d'où vient "cétacé") mais les chrétiens et Jonas sont passés par là... Son étoile Mira (l'Admirable, la Magnifique), située en son milieu (et pointée par le "V" des Poissons) est particulièrement remarquable car c'est une étoile variable à période très longue (11 mois environ) qui passe d'une grande brillance à son maximum (analogue aux 7 étoiles principales de la Grande Ourse) à une extinction progressive (invisible à l'oeil nu pendant environ la moitié de son cycle). Ce phénomène exceptionnel lui a valu son nom. Observation visuelle : Mira (étoile variable).

Les Poissons (Pisces)

Cette constellation du Zodiaque est inspirée de la légende d'Aphrodite et d'Eros qui, effrayés par le monstre Typhon pendant leur bain, se transformèrent en deux poissons attachés par la queue pour ne pas se perdre (c'est aussi de cette façon que les poissons étaient vendus à l'étal du marché dans l'Antiquité). Difficiles à discerner car leurs étoiles ne sont pas très brillantes, ils sont situés de part et d'autre du "grand carré" de Pégase. Le "V" qu'ils forment pointe presque juste sur la fameuse étoile Mira de la Baleine.

La Baleine (Cetus)

Cette constellation était en fait le "monstre marin" (Cetus, d'où vient "cétacé") mais les chrétiens et Jonas sont passés par là... Son étoile Mira (l'Admirable, la Magnifique), située en son milieu (et pointée par le "V" des Poissons) est particulièrement remarquable car c'est une étoile variable à période très longue (11 mois environ) qui passe d'une grande brillance à son maximum (analogue aux 7 étoiles principales de la Grande Ourse) à une extinction progressive (invisible à l'oeil nu pendant environ la moitié de son cycle). Ce phénomène exceptionnel lui a valu son nom. Observation visuelle : Mira (étoile variable).

Eridan

Cette constellation très longue et sinueuse figure un fleuve mythique (parfois identifié au Pô, parfois au Rhône) dans lequel serait tombé Phaëton à la fin de sa course aventureuse le jour où il avait tenté de conduire le char de son père Phébus (le Soleil).

Le Bélier (Aries)

Cette constellation du Zodiaque évoque le fameux bélier qui était couvert de la Toison d'Or que les argonautes allèrent conquérir avec le navire Argo (énorme constellation qui a été découpée en Poupe, Carène et Voiles au XVIIIème siècle pour des raisons pratiques).

Le Taureau (Taurus)

Inspirée par la légende d'Europe, le Taureau (métamorphose de Zeus pour la séduire) est une constellation du Zodiaque. Elle est caractérisé par le V formé par l'amas très étendu des Hyades qui forme sa tête, avec Aldébaran représentant son oeil droit, d'une couleur orangée très caractéristique (c'est une "géante rouge", étoile en fin de vie). Ce rapprochement montre bien le caractère arbitraire des constellations car Aldébaran (65 al environ) est deux fois plus proche que les Hyades (130 al environ) avec lesquels on l'associe.

Les Pléïades (M45) sont un petit amas d'étoiles jeunes bleutées (50 à 100 millions d'années seulement) et, suivant son acuité visuelle, on peut distinguer de 5 à 9 étoiles à l'oeil nu dans ce groupe qui constitue un test. Le Taureau illustre bien l'évolution des étoiles : avec les "jeunes" Pléïades, la "vieille" Aldébaran, et la fameuse nébuleuse du Crabe (M1), véritable "cadavre" stellaire issu de l'explosion violente d'une supernova observée le 4 juillet 1054 par les chinois.

- Observation visuelle* : Aldébaran (géante rouge), Les Péïades/M45 (amas ouvert)
- Observation avec instruments (lunette/télescope) : M1 (nébuleuse, reste de supernova)

Le Cocher (Auriga)

La référence mythologique grecque de cette constellation n'est pas très claire (multiples versions) et peut-être faut-il plutôt remonter à des sources antérieures pour y voir la référence au "char" que les babyloniens plaçaient à cette endroit en nommant "cocher" son étoile principale. Aujourd'hui nommée Capella (la chèvre) elle est censée représenter la chèvre Amalthée qui servit de nourrice à Zeus. Comme la Voie Lactée traverse cette constellation, on peut y observer de nombreux objets dont les trois amas ouverts signalés ci-dessous (dans l'ordre de leur place dans le ciel, de l'extérieur vers l'intérieur). Observation aux jumelles* : M37 (amas ouvert), M36 (amas ouvert), M38 (amas ouvert).  


Sources: Constellations & Galaxies 2016


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Lun 5 Déc - 2:28

Merci Jarod !

EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES
DECEMBRE 2016


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'EDITO de FUTURA-SCIENCES

Voici encore une année qui se termine. Et pour fêter en beauté la fin de l'année, le ciel nous gâte. Pas moins de 7 maxima de météores sont au programme, dont les Géminides. On notera également une élongation de Mercure, une occultation d'Aldébaran par la Lune, un coucher dans Lune dans l'axe de l'Arc de Triomphe à Paris, et bien sûr divers rapprochements entre la Lune, des planètes et des étoiles. Enfin, n'oubliez pas l'arrivée de l'hiver le 21 décembre ! Bonnes observations et bonnes fêtes de fin d'année.  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sources: Futura-Sciences 2016


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Lun 5 Déc - 2:52

CARTE DU CIEL DU MOIS DE DECEMBRE 2016
Le ciel du 5 décembre 2016 à 19h00 (centre France)


Repérez facilement les principales étoiles et planètes, et observez que tout le ciel semble tourner autour de l' étoile polaire ! Ainsi, les astres se lèvent et se couchent, et l'aspect du ciel change au long de la nuit...
Utilisation dehors : imprimez cette carte et placez-la au dessus de votre tête, le repère "Horizon NORD" vers le nord. Comparez au ciel observé !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pourquoi le ciel change-t-il en permanence ?

à cause des mouvements de la Terre:
Comme la Terre tourne sur elle-même, nous voyons défiler le ciel comme si nous étions sur un manège : tout le ciel paraît tourner au fil des heures, autour d'un point voisin de l'étoile polaire (au centre de la carte). Ceci provoque les "levers" et "couchers" des astres. De plus, la course de la Terre autour du Soleil nous fait découvrir une portion de ciel différente selon la période de l'année.

à cause des mouvements des astres eux-mêmes:
Le Soleil, la Lune, les planètes, ont un mouvement perceptible au fil des jours (ou des semaines) par rapport au fond des étoiles. A l'inverse, les étoiles à l'extérieur de notre système solaire sont tellement lointaines qu'elles paraissent fixes au cours d'une vie humaine.


Source: Stelvision 2016



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Lun 5 Déc - 3:35

La Lune en rapprochement avec Mercure
Le 01/12/2016 à 16:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans les lueurs du crépuscule en fortes, cherchez vers 16 h 30 TU le fin croissant lunaire au-dessus de l'horizon sud-ouest.
En dessous de celui-ci, très légèrement à droite, vous trouverez au ras de l'horizon la planète Mercure.
Un horizon dégagé est impératif pour cette observation.


Maximum de l'essaim météoritique des chi-Orionides
Le 01/12/2016 à 19:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Actif du 26 novembre au 15 décembre, l'essaim d'étoiles filantes des chi-Orionides provient de la constellation du Taureau. Jadis, l'essaim provenait de la constellation d'Orion, d'où son nom. Mais au fil des années, le point de départ des météores a dérivé vers la constellation du Taureau. Il fut découvert en 1876 par William Denning.

Les astronomes s'aperçurent plus tard qu'il s'agissait de deux branches, l'une au nord, l'autre, moins active, au sud. Les étoiles filantes sont assez lentes, de couleur jaunâtre, plus rarement bleu vert.

Pour observer les chi-Orionides, recherchez la constellation du Taureau au-dessus de l'horizon est, vers 19 h 30 TU. Les étoiles filantes proviennent d'un endroit situé entre les constellations du Taureau et d'Orion.

Le taux horaire sera de trois, il vous faudra donc être patient. L'absence de la Lune n'en sera que bénéfique.


La Lune en rapprochement avec Vénus
Le 03/12/2016 à 17:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 17 h 30 TU, localisez le croissant lunaire au-dessus de l'horizon sud-ouest.
En dessous de lui, très légèrement à gauche, vous trouverez la planète Vénus.
Un horizon dégagé est naturellement conseillé.


La Lune en rapprochement avec Mars et Pallas
Le 05/12/2016 à 17:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Lune prend de la hauteur dans le ciel, et sera proche de Mars.
C'est vers 17 h 30 TU qu'il vous faudra repérer l'astre sélène au-dessus de l'horizon sud.

À sa droite, un peu plus bas, vous trouverez la Planète rouge : Mars.
La planète mineure Pallas sera visible aux jumelles ou avec un télescope, et se trouvera à droite de la Lune, un peu plus haut.


Sources des informations et données astronomiques
FUTURA-SCIENCES/DECEMBRE 2016


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Jeu 8 Déc - 7:38

La Lune en rapprochement avec Neptune
Le 06/12/2016 à 17:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après Mars, c'est au tour de Neptune de recevoir la visite de l'astre de la nuit.
Une fois la nuit tombée, vers 17 h 30 TU, cherchez la Lune au-dessus de l'horizon sud.
À sa gauche, très légèrement plus haut, vous trouverez avec un instrument la planète Neptune.


Maximum de l'essaim météoritique des Monocérotides
Le 08/12/2016 à 20:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des Monocérotides est actif du 27 novembre au 17 décembre. Il doit son curieux nom à la constellation d'où il provient : la constellation de la Licorne, Monoceros en latin.

Cet essaim fut découvert par Whipple en 1954 et provient de la comète Mellish qui repasse au voisinage de la Terre tous les 145 ans. Les météores qui en sont issus ont une vitesse de 42 km/s. Selon les astronomes, l'essaim pourrait être à l'origine de nombreux bolides spectaculaires observés au XIe siècle.

Pour observer les Monocérotides, regardez vers l'horizon est, au-dessus de la constellation de la Licorne vers 20 h 00 TU. Le taux horaire sera faible. En effet, selon les prévisionnistes, il ne dépassera pas les deux météores par heure. L'absence de la Lune n'en sera que plus bénéfique.


La Lune en rapprochement avec Uranus et Cérès
Le 09/12/2016 à 17:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Localisez la Lune gibbeuse au-dessus de l'horizon sud-est vers 17 h 30 TU.
Au-dessus d'elle, vous trouverez un peu à gauche la planète Uranus.

La planète naine Cérès quant à elle, se trouvera à gauche en dessous de la Lune.
Pour observer Uranus et Cérès, il vous faudra une paire de jumelles ou un instrument.


Plus grande élongation de Mercure à l'est du Soleil
Le 11/12/2016 à 16:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La planète Mercure atteindra sa plus grande élongation à l'est du Soleil ce 11 décembre.
Vous pouvez la trouver au crépuscule, au ras de l'horizon sud-ouest, vers 16 h 45 TU.
Un site dégagé est fortement recommandé.


Sources des informations et données astronomiques
FUTURA-SCIENCES/DECEMBRE 2016



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Sam 10 Déc - 7:05

VISIBILITE DES PLANETES EN DECEMBRE 2016
(Planètes visibles entre les latitudes 60° Nord et 60° Sud et les constellations les plus voisines)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mercure est visible le soir au crépuscule et en tout début de nuit à partir du 5 décembre, date de sa première visibilité du soir à Paris, et jusqu'au 19 décembre, date de sa dernière visibilité du soir à Paris. Elle se trouve tout le mois dans la constellation du Sagittaire, elle est stationnaire le 19 décembre puis rétrograde.

Vénus est visible tout le mois le soir au crépuscule et en début de nuit. Au cours du mois, elle se couche de plus en plus tard. Elle se trouve dans la constellation du Sagittaire jusqu'au 7 décembre, date où elle entre dans la constellation du Capricorne, qu'elle quitte le 31 décembre pour entrer dans la constellation du Verseau.

Mars est visible tout le mois au crépuscule et en début de nuit. Durant tout le mois, elle se couche de plus en plus tard. Elle se trouve dans la constellation du Capricorne jusqu'au 15 décembre, date où elle entre dans la constellation du Verseau.

Jupiter est visible tout le mois en fin de nuit et à l'aube. Durant tout le mois, elle se lève de plus en plus tôt. Tout le mois elle se trouve dans la constellation de la Vierge.

Saturne est visible à l'aube à partir du 31 décembre, date de son lever héliaque du matin à Paris. Elle se trouve tout le mois dans la constellation d'Ophiuchus.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sources: LA LETTRE D'INFORMATION DE L'IMCCE N°129 : décembre 2016
astrosurf.com/ephemerides



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 11 Déc - 7:41

LE CIEL DU MOIS DE DECEMBRE 2016

Cartes du ciel pour une observation vers le nord et vers le sud
à Paris le 15 décembre 2016 à 23 h temps légal.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Carte du ciel en direction du nord

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Carte du ciel en direction du sud

Ces cartes du ciel montrent les étoiles brillantes et les planètes visibles dans le ciel de l'hémisphère nord, vers l'horizon sud et vers l'horizon nord, pour le 15 Décembre 2016 (23h). Le trait vertical correspond à la projection sur le ciel du méridien du lieu. L'arc de cercle rouge sur l'horizon sud représente l'écliptique (lieu de la trajectoire apparente du Soleil durant l'année). Les constellations visibles sur ces cartes sont, par ordre alphabétique des sigles :

Andromède (And), le Bélier (Ari), le Bouvier (Boo),le Cocher (Aur), la Girafe (Cam), Cassiopée (Cas), Céphée (Cep),la Baleine (Cet), le Grand Chien (CMa), le Petit Chien (CMi), le Cancer (Cnc), les Chiens de Chasse (CVn), le Cygne (Cyg), le Dragon (Dra), Eridan (Eri), les Gémeaux (Gem), l'Hydre femelle (Hya), le Lézard (Lac),le Lion (Leo),le Lièvre (Lep), le Lynx (Lyn), la Licorne (Mon), Orion (Ori), Pégase (Peg), Persée (Per), la Grande Ourse (UMa), la Petite Ourse (UMi), les Poissons (Psc), la Poupe (Pup), le Sextant (Sex), le Taureau (Tau), le Triangle (Tri).

Le Soleil dans sa course apparente sur l'écliptique est accompagné de plusieurs planètes proches. Celles qui sont à l'est peuvent être observées au coucher du Soleil et au début de nuit selon leur élongation et leur magnitude, celles qui sont à l'ouest le seront en fin de nuit et au lever du Soleil sous les mêmes conditions. La figure suivante montre la configuration au 15 Décembre 2016.

Les cartes du ciel sont générées à l'aide du logiciel libre Stellarium.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 11 Déc - 7:48

SOLSTICE D'HIVER 2016

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cette année 2016, le solstice d'hiver tombe le mercredi 21 décembre à 10h 44m 11,99s UTC soit à 11h 44m 11,99s en heure légale française.

Cette date marque le début de la saison. C'est la date où, sous nos latitudes, le Soleil se lève le plus au sud-est (son amplitude ortive est maximum) et se couche le plus au sud-ouest (son amplitude occase est au maximum). C'est également la date où, sous nos latitudes, la durée de la nuit est maximale et la durée du jour est minimale. À partir du solstice d'hiver les jours recommencent à croître, mais pas de manière symétrique le matin et le soir. En effet nous utilisons comme échelle de temps un Soleil moyen, ainsi le Soleil continue de se lever en temps moyen de plus en plus tard même après le solstice (jusqu'au 2 janvier), alors qu'en début de mois de décembre, l'heure du coucher du Soleil décroît jusqu'au 13 décembre puis se met à croître.

Le terme solstice vient du latin solstitium (de sol « soleil » et sistere « s'arrêter, retenir ») car l'azimut du Soleil à son lever et à son coucher semble rester stationnaire pendant quelques jours à ces périodes de l'année, avant de se rapprocher à nouveau de l'est au lever et de l'ouest au coucher. À l'instant du solstice d'hiver, le Soleil entre dans le signe du Capricorne mais pas dans la constellation éponyme ; l'entrée dans le signe du Capricorne correspond à une longitude apparente du Soleil de 270° et à ce moment là, le Soleil est dans la constellation du Sagittaire. Ce jour là il passe au zénith pour un observateur de l'hémisphère sud situé sur le tropique; ce qui explique l'origine de son nom : le tropique du Capricorne.

Notre calendrier, le calendrier grégorien, est un calendrier solaire. Il a pour but d'éviter la dérive des dates des saisons. La durée des saisons variant sur de grandes périodes de temps, il est impossible de maintenir fixes les dates des saisons, tout au plus est-on capable d'éviter leurs dérives.

Dans le calendrier grégorien et si l'on date le phénomène en temps universel, le solstice d'hiver peut tomber le 20, 21,22 ou 23 décembre. Il tombe en général le 21 ou le 22 décembre. Il est tombé un 23 décembre en 1903 et tombera de nouveau à cette date en 2303, 2307, 2311 et 2315. Il est tombé un 20 décembre en 1664, 1668, 1672, 1676, 1680, 1684, 1688, 1692, 1696 et 1697 et tombera de nouveau à cette date en 2080, 2084, 2088, 2092, 2096, 2488, 2492 et 2496.


LA LETTRE D'INFORMATION DE L'IMCCE
N°129 : décembre 2016


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Lun 19 Déc - 10:56

La Lune en rapprochement avec les Pléiades
Le 12/12/2016 à 17:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 17 h 30 TU, repérez la Lune presque pleine au-dessus de l'horizon est.
Au-dessus d'elle, très légèrement à gauche, vous trouverez l'amas des Pléiades.


Maximum de l'essaim météoritique des sigma-Hydrides
Le 12/12/2016 à 22:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Actif du 3 au 15 décembre, l'essaim d'étoiles filantes des sigma-Hydrides doit son nom à la constellation de l'Hydre femelle d'où il semble provenir.

C'est Richard E. McCrosky et Annette Posen qui l'ont découvert en 1961, alors qu'ils répertoriaient les essaims de météores. Toutefois, on rapporte des observations de ces météores en 1937, avec un taux horaire de cinq, alors qu'il ne dépasse pas trois aujourd'hui.

Ces étoiles filantes sont très rapides et zèbrent le ciel à la vitesse de 58 km/s. Nul ne sait à ce jour quelle comète est à l'origine de cet essaim.

Pour voir les sigma-Hydrides, observez au-dessus de l'horizon est vers 22 h 30 TU au niveau de la tête de l'Hydre femelle, que vous trouverez entre les constellations de la Licorne et du Cancer. La Lune presque pleine pourrait vous gêner.


Maximum de l'essaim météoritique des Géminides
Le 13/12/2016 à 01:10 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des Géminides (proche de la constellation des Gémeaux, d'où son nom) est actif du 7 au 17 décembre, c'est l'un des plus beaux essaims de l'année.

Les premières observations des Géminides ont été signalées par le Belge Adolphe Quetelet en décembre 1830. À la suite de cette découverte, les astronomes se sont mis à la recherche de la comète à l'origine de cet essaim. En effet, lorsque l'un de ces objets passe à proximité du Soleil, il laisse sur son passage une traînée de poussières composées de minuscules grains. Lorsque la Terre traverse cette traînée, les particules entrent dans l'atmosphère et s'enflamment.

Pour les Géminides, après plus d'un siècle de recherches, rien n'a été trouvé, et leur origine reste un mystère. Mais, le 11 octobre 1983, le satellite Iras découvre un astéroïde qui sera baptisé (3200) Phaéton. Les astronomes se rendent compte qu'il se déplace sur l'orbite de l'essaim, et en déduisent qu'il en est l'origine. Or, au lieu de résoudre le mystère, cela ne fait que l'épaissir. En effet, les astéroïdes ne laissent normalement pas de débris sur leur passage. (3200) Phaéton serait donc en réalité une comète inactive, ou qui se serait éteinte, usée par les passages répétés dans la banlieue solaire. Cependant, il ne s'agit que de suppositions, et rien ne prouve que cela soit exact. Le mystère reste donc entier à ce jour. On notera que cet astéroïde est également surveillé de près, car considéré comme potentiellement dangereux, s'approchant par moment à huit fois la distance Terre-Lune, ce qui n'est rien à l'échelle astronomique.

Les Géminides ont un taux horaire moyen de 120, ce qui correspond à deux étoiles filantes à la minute au moment du maximum. Elles sont brillantes et colorées, avec une vitesse moyenne de 35 km/s.

Pour observer les Géminides, il faut regarder en direction de la constellation des Gémeaux, plus particulièrement l'étoile Castor que vous trouverez au-dessus de l'horizon sud. Le maximum est prévu à 0 h 10 TU (1 h 10 heure locale). Une grosse Lune viendra en revanche jouer les troubles-fêtes.

Comme pour chaque maximum d'essaim météoritique, il est conseillé d'observer les jours et heures qui précèdent et suivent le maximum, car il peut toujours y avoir un regain d'activité imprévu.


La Lune en rapprochement avec Aldébaran
Le 13/12/2016 à 04:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Avant qu'elle ne disparaisse sous l'horizon, cherchez la Lune au-dessus de l'horizon ouest vers 4 h 00 TU.
Au-dessus d'elle, très légèrement à gauche, vous trouverez l'étoile Aldébaran, qui représente l'œil du Taureau.
Si vous attendez 5 h 25 TU (6 h 25 heure locale), vous pourrez voir la Lune masquer l'étoile Aldébaran.






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Lun 19 Déc - 11:21

La Lune en rapprochement avec la nébuleuse du Crabe
Le 14/12/2016 à 05:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 5 h 00 TU, repérez la pleine Lune au-dessus de l'horizon ouest.
Avec une paire de jumelles ou un instrument, vous trouverez à sa droite un peu plus haut la nébuleuse du Crabe.


La Lune en rapprochement avec Alhena
Le 15/12/2016 à 06:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'astre sélène se trouvera au-dessus de l'horizon ouest vers 6 h 00 TU.
L'étoile Alhena se tiendra à sa gauche, un peu plus bas.


Maximum de l'essaim météoritique des Coma Bérénicides
Le 16/12/2016 à 05:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des Coma Bérénicides est actif du 12 décembre au 23 janvier. Comme les autres essaims, il doit son nom à la constellation la plus proche de l'endroit d'où proviennent les météores. Ici, il s'agit de la Chevelure de Bérénice.

Les premières observations ont été faites en 1959 par Richard E. McCrosky et Annette Posen, qui s'employaient à recenser les essaims de météores. Aujourd'hui encore, les astronomes ne savent pas quelle comète est à l'origine de cet essaim. Cependant, on suppose qu'il provient d'une comète non confirmée, observée en décembre 1912 par un astronome amateur australien appelé Lowe. Celui-ci a pu l'observer plusieurs jours de suite avant qu'elle ne disparaisse. Lowe envoya un télégramme à l'observatoire d'Adélaïde afin de faire part de sa découverte, et pour que la comète porte son nom, comme le veut la tradition. Mais à cause d'une erreur de position, l'observatoire d'Adélaïde ne put observer cette comète, qui ne fut donc pas confirmée.

Pour observer les Coma Bérénicides, il faut regarder au-dessus de l'horizon sud vers 6 h 00 TU. L'endroit d'où proviennent les étoiles filantes se trouve à l'arrière de la constellation du Lion, proche de l'étoile Dénebola.

Avec une vitesse de 65 km/s, ces météores sont considérés comme très rapides. Le taux horaire est moins impressionnant, avec trois par heure. La présence de la Lune pourrait vous gêner.


La Lune en rapprochement avec Vesta et l'amas de la Crèche
Le 17/12/2016 à 06:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En cette deuxième quinzaine de décembre, cherchez la Lune au-dessus de l'horizon ouest vers 6 h 00 TU.
À sa droite, vous trouverez l'astéroïde Vesta.

L'amas de la Crèche sera visible aux jumelles ou au télescope, et se tiendra à droite de la Lune, un peu plus haut, entre notre satellite et Vesta.






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    

Revenir en haut Aller en bas
 
EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Calendrier des éphémérides astronomiques (2014-2015-2016-2017)
» Quelques nombres Astronomiques
» Les événements astronomiques du mois (2011-2012-2013)
» calendrier des évènements astronomiques 2009
» requete : valeurs mensuelles stock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: ESPACE EVASIONS & DECOUVERTES :: ESPACE ASTRONOMIE et OBSERVATIONS :: Astronomie & Pratique-
Sauter vers: