UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Lun 29 Aoû - 7:09

CALENDRIER LUNAIRE AOÛT 2016

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

RAPPEL

La Lune tourne autour de la Terre en approximativement 29 jours, 12 heures et 44 minutes ; C'est la période synodique. La Lune met autant de temps à tourner sur elle-même qu'autour de la Terre. C'est pourquoi on voit toujours la même face ; Face visible de la Lune.

La Lune exerce une force sur la Terre qui se traduit par le renflement des océans ; Ce sont les marées. En même temps, la Lune s'éloigne de la Terre d'un peu plus de 3cm par an à cause des forces exercées par notre planète.


Lundi 29 août 2016

Phase
Croissant descendant

Age
26,16 jours

Visibilité
12,35 %

Distance Terre Lune
378 000 km.

Distance Lune Soleil
151 030 185 km.

Inclinaison
0,527 °

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


DATE - PHASE - AGE ( JOURS ) - VISIBILITE (%)

01 août 2016 Croissant descendant 27,59 j. 4,22 %
02 août 2016 Croissant descendant 28,63 j. 0,91 %
03 août 2016 Nouvelle Lune 0,13 j. 0,02 %
04 août 2016 Nouvelle Lune 1,14 j. 1,45 %
05 août 2016 Croissant ascendant 2,11 j. 4,98 %
06 août 2016 Croissant ascendant 3,07 j. 10,28 %
07 août 2016 Premier quartier 4,00 j. 17,03 %
08 août 2016 Premier quartier 4,91 j. 24,90 %
09 août 2016 Premier quartier 5,81 j. 33,58 %
10 août 2016 Premier quartier 6,70 j. 42,77 %
11 août 2016 Gibbeuse croissante  7,59 j. 52,21 %
12 août 2016 Gibbeuse croissante  8,49 j. 61,64 %
13 août 2016 Gibbeuse croissante  9,40 j. 70,77 %
14 août 2016 Gibbeuse croissante  10,33 j. 79,30 %
15 août 2016 Gibbeuse croissante  11,28 j. 86,87 %
16 août 2016 Gibbeuse croissante  12,26 j. 93,08 %
17 août 2016 Gibbeuse croissante  13,28 j. 97,52 %
18 août 2016 Pleine Lune 14,32 j. 99,78 %
19 août 2016 Pleine Lune 15,39 j. 99,55 %
20 août 2016 Pleine Lune 16,49 j. 96,69 %
21 août 2016 Gibbeuse décroissante  17,59 j. 91,25 %
22 août 2016 Troisième quartier 18,69 j. 83,53 %
23 août 2016 Troisième quartier 19,79 j. 74,00 %
24 août 2016 Troisième quartier 20,89 j. 63,26 %
25 août 2016 Troisième quartier 21,97 j. 51,93 %
26 août 2016 Croissant descendant 23,03 j. 40,63 %
27 août 2016 Croissant descendant 24,09 j. 29,94 %
28 août 2016 Croissant descendant 25,13 j. 20,37 %

29 août 2016 Croissant descendant 26,16 j. 12,35 %

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

30 août 2016 Croissant descendant 27,17 j. 6,19 %
31 août 2016 Croissant descendant 28,16 j. 2,10 %

Attention : Ces données sont fournies à titre indicatif car calculées automatiquement. Elles peuvent légèrement différer d'un internaute à l'autre en fonction de certaines conditions.

Source : LeCalendrier.fr 2016. Site créé par Pierre-Henri POIRET.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Lun 29 Aoû - 7:45

Principales constellations du soir et objets remarquables
Août 2016


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nota : (*) le mode d'observation proposé est le minimal mais il est évident qu'un équipement plus performant permet une meilleure observation (un objet observable à l'oeil nu sera mieux vu avec une paire de jumelles, un autre accessible aux simples jumelles sera mieux appréciable dans un petit télescope).


Le Bouvier (Bootes)

La référence mythologique de cette constellation est relativement imprécise, soit le surveillant de l'Ourse, soit le guide du "chariot" que les romains voyaient à l'emplacement de la Grande Ourse. Elle est assez facile à reconnaître avec sa forme pointue évoquant un cornet de glace ou une flûte à champagne. Sa pointe, Arcturus, est l'une des étoiles les plus brillantes du ciel : la 4ème de tout le ciel mais la seconde visible dans le ciel boréal, après Sirius (et devançant de peu Vega). En 1635, elle fut la première étoile observée en plein jour avec un télescope (par Morin, astrologue -et astronome- de Louis XIII).
Observation visuelle* : Arcturus (étoile). Voir carte nord pour son repérage depuis la Grande Ourse.

La Couronne Boréale (Corona Borealis)

Cette constellation de la Couronne, dont le qualificatif "boréal" la distingue de son homologue située plus au Sud (dite "australe"), figure bien la forme d'un diadème en demi-cercle avec en son milieu son étoile la plus brillante, Gemma (la perle). Elle est donc facilement identifiable à l'Est du Bouvier. Selon la légende, il s'agit de la couronne de la princesse Ariane (fille de Minos qui a permis à Icare de s'échapper du labyrinthe avec son fameux "fil").

Hercule (Hercules)

Cette constellation figure bien entendu le héros légendaire du mythe des douze travaux. Elle est facilement reconnaissable à ses deux trapèzes centraux, l'un assez régulier et l'autre plus "ouvert", qui peuvent figurer un grand "H" comme "Hercule". Pour se représenter la figure humaine, il faut penser que le héros est représenté tête en bas, le trapèze régulier figurant son "pagne" (ou ses cuisses) et le trapèze le plus large son torse aux épaules impressionnantes. L'une de ses jambes est repliée (donc genou posé au sol) alors que son autre pied repose sur la tête du Dragon qu'il a terrassé, prenant donc une pose assez classique d'un chasseur et de son trophée...

L'amas globulaire M13, très facile à situer dans le trapèze régulier, est le plus beau du ciel boréal mais il fait pâle figure à côté du géant du ciel austral, Oméga du Centaure, qui est quatre fois plus étendu. Les amas globulaires sont des groupes d'étoiles détachés de notre galaxie (la Voie Lactée) et situés hors du plan galactique. C'est pourquoi le printemps, quand la Voie Lactée est presque absente du ciel, est favorable à leur observation comme pour les galaxies de l'amas de la Vierge ou du Lion. Mis à part les autres galaxies, ces amas sont donc des objets très éloignés (de l'ordre de 20.000 à 50.000 années-lumière).
Observation aux jumelles* : M13 (amas globulaire).

Ophiuchus et Le Serpent (Serpens)

Cette immense constellation figure Esculape, le médecin légendaire capable de ressusciter les morts après avoir tué un Serpent, constellation entremêlée avec lui. D'où parfois le nom de "Serpentaire" qu'on lui donne également. Cette constellation nous permet d'évoquer le caractère totalement arbitraire de l'astrologie moderne : du fait de la précession des équinoxes, lente rotation mécanique de l'axe Nord-Sud de la Terre (en environ 26.000 ans), le plan de l'écliptique où se situent Soleil et planètes oscille lentement par rapport aux étoiles donc aux constellations, ce qui décale complètement les véritables repères astronomiques par rapport aux éléments traditionnels de l'astrologie (les 12 constellations du Zodiaque).

Actuellement l'écliptique traverse Ophiuchus, ce qui fait de lui la 13ème constellation du Zodiaque et sa traversée par le Soleil est à tort attribuée au Scorpion (où il ne passe réellement que 6 jours). De plus, les passages du Soleil dans les constellations ne correspondent plus aux dates "habituelles" (en fait "antiques") qu'on leur attribue généralement, le décalage étant d'environ un mois (par exemple un prétendu natif de la Vierge est généralement du Lion). Parmi les amas globulaires observables avant l'été, on trouve M5 dans la partie occidentale du Serpent. Bien que proche du Scorpion, Saturne est actuellement dans cette constellation.
Observation aux jumelles* : M5 (amas globulaire)

La Balance (Libra)

Cette modeste constellation du Zodiaque faisait initialement partie du Scorpion dont elle constituait les pinces. Elle en a, semble-t-il, été détachée au IIIème siècle avant JC par les Egyptiens pour créer une douzième constellation dans le Zodiaque (et en utilisant le symbole mythique de la pesée des âmes par Anubis). Cette modification pris tout son sens avec les Romains au moment de la réforme du calendrier julien puisque l'équinoxe d'automne (équilibre exact entre jour et nuit) avait lieu à cette époque pendant le passage du Soleil à cet endroit du ciel (aujourd'hui dans la Vierge du fait de la précession des équinoxes).

Le Scorpion (Scorpio)

Cette constellation du Zodiaque est remarquable par son étoile principale très brillante et rougeâtre, Antarès, qui forme avec les trois étoiles qui la précèdent une forme d'éventail figurant la tête de l'animal. Selon la légende c'est le Scorpion que la déesse Diane envoya pour tuer Orion, ce qui explique les positions opposées (l'une se lève quand l'autre se couche) de ces constellations dans le ciel pour qu'elles ne se rencontrent jamais plus. Antarès, avec sa couleur et son éclat ressemble à Mars, d'où son nom grec qui signifie littéralement "rivale de Mars" (anti-Arès).

Juste à côté se situe l'un des plus beau amas globulaire du ciel boréal, pratiquement égal à M13 en taille, dont l'éclat est malheureusement terni par sa brillante voisine. Mars a quitté la Balance le 2 pour traverser cette constellation en s'approchant de sa "jumelle" Antarès.
Observation aux jumelles* : M4 (amas globulaire).

Le Sagittaire (Sagittarius)

Très basse vers l'horizon Sud sous nos latitudes, cette constellation ne peut être observée qu'en été. Elle fait référence à l'archer hybride, mi-homme mi-cheval, qui pointe sa flèche en direction d'Antarès (pour venger Orion, voir le Scorpion ci-dessus). Comme ces constellations ont été dessinées par les grecs, observant le ciel depuis une latitude plus faible que nous, elles ne nous apparaissent pas dans leur entier, ce qui ne nous permet pas réellement de reconnaître leurs figures. Pour nous, le Sagittaire est plus facile à définir comme une "théière", avec un couvercle triangulaire, un bec verseur et une anse. Le centre de notre galaxie (la Voie Lactée) étant situé dans la direction du Sagittaire, cette région du ciel est particulièrement riche en étoiles, amas et nébuleuses.

M22 est une curiosité à cet endroit (un amas globulaire visible "au travers" de cette région très riche de la galaxie). M7 est en réalité situé dans le Scorpion mais il nous apparaît plutôt dans le voisinage du Sagittaire. M16 se situe dans le Serpent mais nous l'avons indiqué ici car il fait partie de la "chaîne" de nébuleuses M8, M20, M17 et M16 souvent observées à la suite. M8 est surnommée "La Lagune" en raison de la partie sombre qui la coupe en deux, M20 "Trifide" (idem en trois) plus petite mais voisine, M17 est dite "Oméga" (mais elle évoque souvent la silhouette d'un canard nageant sur l'eau) et M16 "nébuleuse de l'Aigle" (où l'on trouve les fameux "piliers de la création", photo célèbre du télescope spatial Hubble).

Observation aux jumelles* : M22 (amas globulaire), M7 (amas ouvert), M8 (nébuleuse), M20 (nébuleuse), M17 (nébuleuse), M16 (nébuleuse).

La Lyre (Lyra)

Cette petite constellation évoque la légende d'Orphée, musicien hors pair autorisé exceptionnellement par Hadès à aller chercher son épouse Eurydice aux Enfers... Elle est remarquable par son étoile principale, Vega, la 3ème plus brillante du ciel boréal (après Sirius et Arcturus). Avec Deneb (du Cygne) et Altaïr (de l'AIgle), elle forme le fameux "Triangle d'été", figure bien utile pour se repérer dans le ciel estival. La nébuleuse planétaire M57 qu'elle contient est célèbre pour sa forme "en rond de fumée". C'est le résidu d'une étoile qui s'est dilatée en géante rouge à la fin de sa vie (comme le fera le Soleil dans environ 5 milliards d'années).

Nota : le terme "planétaire" vient uniquement de la ressemblance de ce type d'objet avec le petit disque d'une planète lorsqu'on l'observait avec de petits instruments, donc des très faibles grossissements. Observation avec instruments (lunette/télescope) : M57 (nébuleuse planétaire).

Le Cygne (Cygnus)

Cette grande constellation de l'été évoque la légende de Leda, reine que Zeus a séduite en se transformant en cygne pour pouvoir l'approcher lors de son bain, avec la complicité de l'aigle. Sa principale étoile, Deneb (littéralement "la queue" du cygne) forme le Triangle de l'été avec Vega et Altaïr. C'est une étoile très remarquable car très éloignée de nous : environ 3.250 années-lumière, c'est à dire que sa lumière qui nous parvient actuellement est partie à l'époque où Ramsès II régnait sur l'Egypte... Pour briller aussi fort (à l'égal d'Altaïr qui n'est qu'à environ 16 al), elle est vraiment très puissante, de l'ordre de 9 millions de fois la taille du Soleil !!! La nébuleuse M27 indiquée ci-dessous est en fait dans la petite constellation du Renard mais elle est facilement située entre Albiréo (belle étoile double figurant les yeux du Cygne) et la petite constellation de la Flèche. C'est le reste d'une supernova (explosion cataclysmique d'une grosse étoile à la fin de sa vie). Observation aux jumelles* : M27 (nébuleuse).

L'Aigle (Aquila)

Cette constellation de l'été participe aussi de la légende de Leda, puisque Aquila, complice de Zeus, a survolé la scène pour donner prétexte au cygne, effrayé par le rapace, de se jeter dans les bras de la belle. Aquila est associé à de nombreuses autres légendes mythologiques : il dévore sans relâche le foie de Prométhée, il a enlevé Ganymède (figuré par le Verseau dans le Zodiaque)...
L'amas ouvert M11 indiqué plus bas et la constellation de l'Ecu de Sobieski se repèrent facilement à partir du bout de la queue de l'Aigle.

L'Ecu de Sobieski (Scutum)

Cette constellation a été crée au XVIIème siècle par Hevelius en tronquant l'Aigle. Elle n'est pas très remarquable par les étoiles qui la composent mais par la richesse de la Voie Lactée à cet endroit qui forme un véritable "nuage" visible dans un ciel bien noir. En son sein, l'amas ouvert M11 est l'un des plus beau du ciel. Contrairement aux amas globulaires, situés hors de la galaxie, les amas ouverts en constituent les zones les plus riches, les plus denses en étoiles. Observation aux jumelles* : M11 (amas ouvert).

Le Capricorne (Capricornus)

Cette constellation du Zodiaque est facilement reconnaissable à sa forme évoquant un peu un coeur. Elle est associée au dieu Pan qui, effrayé par Typhon, plonge dans l'eau pour s'enfuir. Comme sa transformation de bouc en poisson est incomplète, il prend une forme hybride (queue de poisson). Comme dans l'Antiquité, le solstice d'hiver se produisait alors que le Soleil se trouvait dans cette constellation (aujourd'hui, c'est dans le Sagittaire du fait de la précession des équinoxes), le tropique correspondant a pris le nom de Tropique du Capricorne (cercle parallèle à l'équateur où le Soleil est situé au zénith à midi à cette date).

Le Verseau (Aquarius) et Le Poisson Austral (Piscis Austrinus)

Cette constellation du Zodiaque évoque Ganymède, jeune garçon enlevé par Jupiter pour servir l'eau à sa table. Le Poisson Austral (nommé ainsi pour le distinguer de la constellation des Poissons) nage en remontant le filet d'eau qui s'écoule de la cruche du Verseau. On y trouve l'étoile très brillante (presque égale à Deneb en magnitude) Fomalhaut, "la bouche du poisson" en arabe. Des observations dans l'infrarouge ont démontré la présence autour d'elle d'un disque de "poussière" indiquant que c'est une étoile assez jeune (200 à 300 millions d'années) susceptible de posséder des planètes en orbite (peut-être en cours de formation).
Observation aux jumelles* : M2 (amas globulaire)

Pégase (Pégasus)

Constellation "vedette" du ciel de l'automne. Avec les constellations voisines Céphée, Cassiopée, Andromède, Persée et la Baleine (en fait le "monstre marin" pour les Grecs), il nous raconte la légende d'Andromède. Pégase est né de la rencontre du sang de la Méduse (à la tête tranchée par Persée) et de l'eau de mer. Il est représenté dans le ciel jaillissant de l'eau et les constellations situées sous lui sont des éléments aquatiques (les Poissons et la Baleine). Il est facilement reconnaissable au "grand carré" qu'il forme dans le ciel, vide de toute étoile brillante. L'amas globulaire M15 signalé ci-dessous est assez petit.

Sur la carte nous avons signalé l'étoile 51 de cette constellation (cette numérotation correspond à la cartographie de Flamsteed publiée au XVIIIème siècle par cet astronome anglais contemporain de Newton). En effet, c'est autour d'elle qu'orbite la première exoplanète découverte en 1995 par une équipe franco-suisse à l'aide du télescope de 1,93m de l'Observatoire de Haute-Provence. Une exoplanète est une planète orbitant autour d'une autre étoile que notre Soleil. On ne peut connaître son existence que par des méthodes indirectes, nos technologies actuelles ne permettant pas de les "voir" directement.

A ce jour, nous connaissons environ 3.500 exoplanètes (+1.800 en un an), mais environ 200 observations sont en attente de confirmation, notamment certaines détectées par les sonde spécialisée Kepler (Nasa) et Corot (ESA). En 2013, une étude réalisée par des astrophysiciens français démontrerait (statistiquement) que notre galaxie, la Voie Lactée, compte probablement au moins 100 milliards de planètes. Observation aux jumelles* : M15 (amas globulaire).

Source : C&G - Constellations & Galaxies 2016


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 4 Sep - 0:59

EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES de SEPTEMBRE 2016
LE CIEL DU MOIS

Site de référence des données suivantes : SAPM Société d'astronomie du Planétarium de Montréal, aussi connue sous le sigle de SAPM (prononcer « sapem »), est un organisme à but non lucratif dont les objectifs principaux sont de promouvoir l'astronomie auprès du grand public, les échanges entre les astronomes amateurs du Québec et les activités du Planétarium Rio Tinto Alcan.

LA CARTE DU MOIS

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La carte ci-dessus présente le ciel tel qu'on pourra l'observer en soirée en septembre 2016.
Cette carte est valide principalement à :

• 20 h 30 le 1er septembre
• 21 h 30 le 15 septembre
• 22 h 30 le 30 septembre

Elle demeure cependant parfaitement utilisable quelques heures avant ou après les instants mentionnés. La position des planètes et de la Lune est indiquée au 15 septembre 2016.

Imprimer la carte, et la placer au dessus de sa tête, en orientant le repère "Horizon Nord" de la carte vers le Nord.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 4 Sep - 1:12

VISIBILITE DES PLANETES

Mercure est visible le matin à l'aube à partir du 23 septembre, date de sa première visibilité du matin à Paris. Elle se trouve dans la constellation de la Vierge jusqu'au 7 septembre, date où elle entre dans la constellation du Lion. Vénus est visible tout le mois le soir au crépuscule. Au cours du mois, elle se couche de plus en plus tôt. Elle se trouve jusqu'au 30 septembre dans la constellation de la Vierge, date où elle entre dans la constellation de la Balance. Mars est visible dans la première quinzaine du mois au crépuscule et en première partie de la nuit, puis elle est visible au crépuscule et en début de nuit.

Durant tout le mois, elle se couche de plus en plus tôt. Elle se trouve dans la constellation du Scorpion jusqu'au 3 septembre, date où elle entre dans la constellation d'Ophiuchus qu'elle quitte le 22 septembre pour entrer dans la constellation du Sagittaire. Jupiter n'est pas visible en septembre. Saturne est visible dans la première quinzaine du mois au crépuscule et en première partie de la nuit, puis elle est visible au crépuscule et en début de nuit. Durant tout le mois, elle se couche de plus en plus tôt. Elle se trouve tout le mois dans la constellation d'Ophiuchus.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 4 Sep - 1:59

EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES SEPTEMBRE 2016

Le 2 septembre, Neptune est en opposition avec le Soleil, c'est donc la meilleure période pour son observation. À noter que Uranus se retrouve un peu plus loin à gauche de Neptune.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le 4 septembre, c'est le meilleur moment pour observer la Lumière cendrée de la Lune juste un peu après le coucher du Soleil.
La lumière cendrée: La lumière du Soleil est réfléchie par la Terre vers le côté sombre de la Lune.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Mar 6 Sep - 11:07

Merci de te positionner sur ce mois de septembre Jarod en ce qui concerne les éphémérides astronomiques.
Je te laisse volontiers la place pour ce mois en y apportant pour ma part quelques compléments si nécessaires.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Jeu 8 Sep - 8:21

Pas de quoi Roswell, c'est toujours un plaisir de te seconder dans cette rubrique.
Je continue le programme de présentation des éphémérides pour septembre donc :

Les 8 et 9 septembre, la Lune visite la proximité de Saturne et Mars.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le 15 septembre, rencontre entre la Lune et Neptune.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Sam 10 Sep - 1:59

La pratique de l'astronomie conduit à observer le ciel après le coucher du Soleil. Le ciel de l'aube peut offrir matière à observer le ciel avant le lever de notre soleil.
Ici les étoiles les plus brillantes de notre ciel de nuit le 11 septembre à 6h00.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Mar 13 Sep - 8:36

Le 18 septembre, rencontre netre la Lune et Uranus.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le 21 septembre, rapprochement serré entre la Lune et Aldébaran l'étoile principale de la constellation du Taureau.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 18 Sep - 1:54

Le Ciel du mois

Cartes du ciel pour une observation vers le nord et vers le sud
à Paris les 15 septembre 2016 à 23 h temps légal.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Carte du ciel en direction du nord

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Carte du ciel en direction du sud

Ces cartes du ciel montrent les étoiles brillantes et les planètes visibles dans le ciel de l'hémisphère nord, vers l'horizon sud et vers l'horizon nord, pour le 15 septembre 2016 (23h). Le trait vertical correspond à la projection sur le ciel du méridien du lieu. L'arc de cercle rouge sur l'horizon sud représente l'écliptique (lieu de la trajectoire apparente du Soleil durant l'année). Les constellations visibles sur ces cartes sont, par ordre alphabétique des sigles :

Andromède (And), l'Aigle (Aql), le Bélier (Ari),le Cocher (Aur), le Bouvier (Boo), la Girafe (Cam), le Capricorne (Cap), Cassiopée (Cas), Céphée (Cep), la Chevelure de Bérénice (Com), la Couronne Boréale (CrB), les Chiens de Chasse (CVn), le Cygne (Cyg), le Dauphin (Del), le Dragon (Dra), le Petit Cheval (Equ), Hercule (Her), le Lézard (Lac), la Balance (Lib), le Petit Lion (LMi), le Lynx (Lyn), la Lyre (Lyr), le Serpentaire (Oph), Pégase (Peg), Persée (Per), les Poissons (Psc), la Grande Ourse (UMa), la Petite Ourse (UMi), le Scorpion (Sco), l'Ecu de Sobieski (Sct), le Serpent (Ser), la Flèche (Sge), le Sagittaire (Sgr), le Triangle (Tri), la Vierge (Vir), le Petit Renard (Vul).

Le Soleil dans sa course apparente sur l'écliptique est accompagné de plusieurs planètes proches. Celles qui sont à l'est peuvent être observées au coucher du Soleil et au début de nuit selon leur élongation et leur magnitude, celles qui sont à l'ouest le seront en fin de nuit et au lever du Soleil sous les mêmes conditions. La figure suivante montre la configuration au 15 septembre 2016.


Équinoxe d'automne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Par définition, l'instant de l'équinoxe d'automne dans l'hémisphère nord correspond au moment où la longitude géocentrique apparente du centre du Soleil est égale à 180 degrés. À cet instant, l'ascension droite n'est pas exactement égale à 12h et la déclinaison du centre du Soleil n'est pas nulle, car la latitude apparente du centre du Soleil n'est pas nulle, mais ces deux dernières valeurs sont proches de zéro. La direction du centre du Soleil est alors très proche de la direction opposée au point gamma, intersection de l'écliptique et de l'équateur céleste. La définition de cette direction est donc unique sur la sphère céleste. Il ne faut pas confondre la direction de l'équinoxe d'automne qui est unique et le fait que le Soleil passe par cette direction. Ainsi dans l'hémisphère nord le début de l'automne correspond au passage du Soleil dans la direction de l'équinoxe d'automne alors que ce même phénomène traduit le début du printemps dans l'hémisphère sud.

Notre calendrier (le calendrier grégorien) est construit de manière à éviter la dérive des dates des changements de saisons en conservant une date quasi fixe pour le début de chaque saison.

La date de l'équinoxe d'automne est, en 2016, le jeudi 22 septembre à 14h 21m 8,90s UTC, soit 16h 21m 8,90s en temps légal français (UTC + 2h). À cet instant la latitude géocentrique du centre du Soleil est de -0,29", son ascension droite est de 11h 59m 59,992s et sa déclinaison est de -0,26". Comme on le constate, la déclinaison et la latitude sont très proches de zéro et l'ascension droite est très proche de 12h. C'est pourquoi on dit souvent que le Soleil est dans la direction opposée au point gamma, ce qui est en partie exact dans la mesure où le diamètre apparent du Soleil est de l'ordre de trente minutes d'angle.

Néanmoins pour un calcul à la seconde de temps prés, le choix de la définition est important, en effet la déclinaison du centre du Soleil est nulle à 14h 20m 52,75s UTC et l'ascension droite du centre du Soleil est égale à 12h à 14h 21m 11,87s UTC.

Dans le calendrier grégorien, créé en 1582, l'équinoxe d'automne peut tomber le 21, 22, 23 ou 24 septembre. Il tombe en général le 22 ou le 23 septembre. Il tombera le 21 septembre en 2092 et ce sera la première fois depuis la création du calendrier grégorien. Cela se reproduira en 2096, puis en 2464, 2468, 2472, 2476, 2480, 2484, 2488, 2492, 2493, 2496 et 2497. Il est tombé un 24 septembre en 1803, 1807, 1903, 1907, 1911, 1915, 1919, 1923, 1927 et 1931, il tombera de nouveau à cette date en 2303. Le jour de l'équinoxe, si on fait abstraction de la réfraction atmosphérique, la durée de la nuit est égale à la durée du jour. C'est également le jour où le Soleil se lève plein est et se couche plein ouest.

Source des informations:

LA LETTRE D'INFORMATION DE L'IMCCE
N°126 : septembre 2016


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Sam 1 Oct - 9:09

Petit rappel: EQUINOXE D'AUTOMNE

Le jeudi 22 à 14 h 20 TU sera, pour l'hémisphère nord, le début de l'automne. La durée du jour et celle de la nuit seront exactement les mêmes, dans l'hémisphère nord comme dans l'hémisphère sud.

Ensuite, pour l'hémisphère nord, la durée du jour diminuera et la durée de la nuit augmentera. Pour l'hémisphère sud, c'est le début du printemps et le phénomène sera inversé : la durée du jour augmentera et la durée de la nuit diminuera.


Par ailleurs des petits soucis d'ordres techniques ne m'ont pas permis de boucler le programme des éphémérides de ce mois de septembre 2016, je vais immédiatement clore celles-ci en respectant le plus possible le programme de présentation habituel.

Prière de m'en excuser au passage ! Neutral


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Sam 1 Oct - 9:23

Ebe 03 CALENDRIER SOLAIRE DE SEPTEMBRE 2016

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Jeudi 1 septembre 2016 à Paris, le soleil se lève à 07h12 et se couche à 20h28 ; Soit 13h16 d'ensoleillement ce jour
(-4 minutes par-rapport à la veille).

Date - Lever - Coucher - Variation

01 septembre 2016 07h12 20h28 -4 min.
02 septembre 2016 07h13 20h26 -3 min.
03 septembre 2016 07h15 20h24 -4 min.
04 septembre 2016 07h16 20h22 -3 min.
05 septembre 2016 07h18 20h20 -4 min.
06 septembre 2016 07h19 20h18 -3 min.
07 septembre 2016 07h20 20h15 -4 min.
08 septembre 2016 07h22 20h13 -4 min.
09 septembre 2016 07h23 20h11 -3 min.
10 septembre 2016 07h25 20h09 -4 min.
11 septembre 2016 07h26 20h07 -3 min.
12 septembre 2016 07h27 20h05 -3 min.
13 septembre 2016 07h29 20h03 -4 min.
14 septembre 2016 07h30 20h01 -3 min.
15 septembre 2016 07h32 19h59 -4 min.

16 septembre 2016 07h33 19h56 -4 min.
17 septembre 2016 07h34 19h54 -3 min.
18 septembre 2016 07h36 19h52 -4 min.
19 septembre 2016 07h37 19h50 -3 min.
20 septembre 2016 07h39 19h48 -4 min.
21 septembre 2016 07h40 19h46 -3 min.
22 septembre 2016 07h42 19h44 -4 min.
23 septembre 2016 07h43 19h41 -4 min.
24 septembre 2016 07h44 19h39 -3 min.
25 septembre 2016 07h46 19h37 -4 min.
26 septembre 2016 07h47 19h35 -3 min.
27 septembre 2016 07h49 19h33 -4 min.
28 septembre 2016 07h50 19h31 -3 min.
29 septembre 2016 07h52 19h29 -4 min.
30 septembre 2016 07h53 19h27 -3 min.

En septembre 2016, nous perdons 106 minutes de soleil.


Ebe 03 CALENDRIER LUNAIRE DE SEPTEMBRE 2016

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Date - Phase - Age (jours) - Visibilité (%)

01 septembre 2016 Croissant descendant 29,50 j. 0,00 %
02 septembre 2016 Nouvelle Lune 0,92 j. 0,96 %
03 septembre 2016 Nouvelle Lune 1,86 j. 3,85 %
04 septembre 2016 Croissant ascendant 2,77 j. 8,45 %
05 septembre 2016 Croissant ascendant 3,68 j. 14,53 %
06 septembre 2016 Premier quartier 4,57 j. 21,84 %
07 septembre 2016 Premier quartier 5,46 j. 30,12 %
08 septembre 2016 Premier quartier 6,35 j. 39,12 %
09 septembre 2016 Premier quartier 7,25 j. 48,58 %
10 septembre 2016 Gibbeuse croissante  8,16 j. 58,26 %
11 septembre 2016 Gibbeuse croissante  9,10 j. 67,84 %
12 septembre 2016 Gibbeuse croissante  10,06 j. 76,97 %
13 septembre 2016 Gibbeuse croissante  11,06 j. 85,23 %
14 septembre 2016 Gibbeuse croissante  12,09 j. 92,12 %
15 septembre 2016 Gibbeuse croissante  13,16 j. 97,12 %

16 septembre 2016 Pleine Lune 14,26 j. 99,72 %
17 septembre 2016 Pleine Lune 15,39 j. 99,56 %
18 septembre 2016 Gibbeuse décroissante  16,53 j. 96,51 %
19 septembre 2016 Gibbeuse décroissante  17,67 j. 90,74 %
20 septembre 2016 Troisième quartier 18,80 j. 82,67 %
21 septembre 2016 Troisième quartier 19,91 j. 72,89 %
22 septembre 2016 Troisième quartier 21,00 j. 62,08 %
23 septembre 2016 Troisième quartier 22,06 j. 50,90 %
24 septembre 2016 Croissant descendant 23,10 j. 39,93 %
25 septembre 2016 Croissant descendant 24,12 j. 29,67 %
26 septembre 2016 Croissant descendant 25,11 j. 20,53 %
27 septembre 2016 Croissant descendant 26,09 j. 12,84 %
28 septembre 2016 Croissant descendant 27,04 j. 6,83 %
29 septembre 2016 Croissant descendant 27,99 j. 2,67 %
30 septembre 2016 Croissant descendant 28,92 j. 0,43 %


Source et renseignements astronomiques:  
LeCalendrier.fr 2016. Site créé par Pierre-Henri POIRET


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Sam 1 Oct - 9:42

Principales constellations du soir et objets remarquables
Septembre 2016


Nota : (*) le mode d'observation proposé est le minimal mais il est évident qu'un équipement plus performant permet une meilleure observation (un objet observable à l'oeil nu sera mieux vu avec une paire de jumelles, un autre accessible aux simples jumelles sera mieux appréciable dans un petit télescope).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La Couronne Boréale (Corona Borealis)

Cette constellation de la Couronne "boréale" pour la distinguer de l'autre située plus au Sud ("australe"), figure bien la forme d'un diadème en demi-cercle avec en son milieu son étoile la plus brillante, Gemma (la perle). Elle est donc facilement identifiable à l'Est du Bouvier. Selon la légende, c'est la couronne de la princesse Ariane (fille de Minos qui a permis à Icare de s'échapper du labyrinthe avec son fameux "fil").

Hercule (Hercules)

Cette constellation figure bien entendu le héros légendaire du mythe des douze travaux. Elle est facilement reconnaissable à ses deux trapèzes centraux, l'un assez régulier et l'autre plus "ouvert", qui peuvent figurer un grand "H" comme "Hercule". Pour se représenter la figure humaine, il faut penser que le héros est représenté tête en bas, le trapèze régulier figurant son "pagne" (ou ses cuisses) et le trapèze le plus large son torse aux épaules impressionnantes. L'une de ses jambes est repliée (donc genou posé au sol) alors que son autre pied repose sur la tête du Dragon qu'il a terrassé, prenant donc une pose assez classique d'un chasseur et de son trophée...

L'amas globulaire M13, très facile à situer dans le trapèze régulier, est le plus beau du ciel boréal mais il fait pâle figure à côté du géant du ciel austral, Oméga du Centaure, qui est quatre fois plus étendu. Les amas globulaires sont des groupes d'étoiles détachés de notre galaxie (la Voie Lactée) et situés hors du plan galactique. C'est pourquoi le printemps, quand la Voie Lactée est presque absente du ciel, est favorable à leur observation comme pour les galaxies de l'amas de la Vierge ou du Lion. Mis à part les autres galaxies, ces amas sont donc des objets très éloignés (de l'ordre de 20.000 à 50.000 années-lumière). Observation aux jumelles* : M13 (amas globulaire).

Ophiuchus et Le Serpent (Serpens)

Cette immense constellation figure Esculape, le médecin légendaire capable de ressusciter les morts après avoir tué un Serpent, constellation entremêlée avec lui. D'où parfois le nom de "Serpentaire" qu'on lui donne également. Cette constellation nous permet d'évoquer la caractère totalement arbitraire de l'astrologie moderne : du fait de la précession des équinoxes, lente rotation mécanique de l'axe Nord-Sud de la Terre (en environ 26.000 ans), le plan de l'écliptique où se situent Soleil et planètes oscille lentement par rapport aux étoiles donc aux constellations, ce qui décale complètement les véritables repères astronomiques par rapport aux éléments traditionnels de l'astrologie (les 12 constellations du Zodiaque).

Actuellement l'écliptique traverse Ophiuchus, ce qui fait de lui la 13ème constellation du Zodiaque et sa traversée par le Soleil est à tort attribuée au Scorpion (où il ne passe réellement que 6 jours). De plus, les passages du Soleil dans les constellations ne correspondent plus aux dates "habituelles" (en fait "antiques") qu'on leur attribue généralement, le décalage étant d'environ un mois (par exemple un prétendu natif de la Vierge est généralement du Lion). Parmi les amas globulaires observables avant l'été, on trouve M5 dans la partie occidentale du Serpent. Bien que très proche du Scorpion, Saturne est actuellement situé dans la pointe Sud de cette constellation, comme Mars qui la traverse jusqu'au 22 où il pénètre dans le Sagittaire. Observation aux jumelles* : M5 (amas globulaire).

La Balance (Libra)

Cette modeste constellation du Zodiaque faisait initialement partie du Scorpion dont elle constituait les pinces. Elle en a, semble-t-il, été détachée au IIIème siècle avant JC par les Egyptiens pour créer une douzième constellation dans le Zodiaque (et en utilisant le symbole mythique de la pesée des âmes par Anubis). Cette modification pris tout son sens avec les Romains au moment de la réforme du calendrier julien puisque l'équinoxe d'automne (équilibre exact entre jour et nuit) avait lieu à cette époque pendant le passage du Soleil à cet endroit du ciel (aujourd'hui dans la Vierge du fait de la précession des équinoxes).

Le Scorpion (Scorpio)

Cette constellation du Zodiaque est remarquable par son étoile principale très brillante et rougeâtre, Antarès, qui forme avec les trois étoiles qui la précèdent une forme d'éventail figurant la tête de l'animal. Selon la légende c'est le Scorpion que la déesse Diane envoya pour tuer Orion, ce qui explique les positions opposées (l'une se lève quand l'autre se couche) de ces constellations dans le ciel pour qu'elles ne se rencontrent jamais plus. Antarès, avec sa couleur et son éclat ressemble à Mars, d'où son nom grec qui signifie littéralement "rivale de Mars" (anti-Arès). Juste à côté se situe l'un des plus beau amas globulaire du ciel boréal, pratiquement égal à M13 en taille, dont l'éclat est malheureusement terni par sa brillante voisine. Observation aux jumelles* : M4 (amas globulaire).
   
Le Sagittaire (Sagittarius)

Très basse vers l'horizon Sud sous nos latitudes, cette constellation ne peut être observée qu'en été. Elle fait référence à l'archer hybride, mi-homme mi-cheval, qui pointe sa flèche en direction d'Antarès (pour venger Orion, voir le Scorpion ci-dessus). Comme ces constellations ont été dessinées par les grecs, observant le ciel depuis une latitude plus faible que nous, elles ne nous apparaissent pas dans leur entier, ce qui ne nous permet pas réellement de reconnaître leurs figures. Pour nous, le Sagittaire est plus facile à définir comme une "théière", avec un couvercle triangulaire, un bec verseur et une anse. Le centre de notre galaxie (la Voie Lactée) étant situé dans la direction du Sagittaire, cette région du ciel est particulièrement riche en étoiles, amas et nébuleuses.

M22 est une curiosité à cet endroit (un amas globulaire visible "au travers" de cette région très riche de la galaxie). M7 est en réalité situé dans le Scorpion mais il nous apparaît plutôt dans le voisinage du Sagittaire. M16 se situe dans le Serpent mais nous l'avons indiqué ici car il fait partie de la "chaîne" de nébuleuses M8, M20, M17 et M16 souvent observées à la suite. M8 est surnommée "La Lagune" en raison de la partie sombre qui la coupe en deux, M20 "Trifide" (idem en trois) plus petite mais voisine, M17 est dite "Oméga" (mais elle évoque souvent la silhouette d'un canard nageant sur l'eau) et M16 "nébuleuse de l'Aigle" (où l'on trouve les fameux "piliers de la création", photo célèbre du télescope spatial Hubble).

Observation aux jumelles* : M22 (amas globulaire), M7 (amas ouvert), M8 (nébuleuse), M20 (nébuleuse), M17 (nébuleuse), M16 (nébuleuse).
     
La Lyre (Lyra)

Cette petite constellation évoque la légende d'Orphée, musicien hors pair autorisé exceptionnellement par Hadès à aller chercher son épouse Eurydice aux Enfers... Elle est remarquable par son étoile principale, Vega, la 3ème plus brillante du ciel boréal (après Sirius et Arcturus). Avec Deneb (du Cygne) et Altaïr (de l'AIgle), elle forme le fameux "Triangle d'été", figure bien utile pour se repérer dans le ciel estival. La nébuleuse planétaire M57 qu'elle contient est célèbre pour sa forme "en rond de fumée". C'est le résidu d'une étoile qui s'est dilatée en géante rouge à la fin de sa vie (comme le fera le Soleil dans environ 5 milliards d'années). Nota : le terme "planétaire" vient uniquement de la ressemblance de ce type d'objet avec le petit disque d'une planète lorsqu'on l'observait avec de petits instruments, donc des très faibles grossissements. Observation avec instruments (lunette/télescope) : M57 (nébuleuse planétaire).

Le Cygne (Cygnus)

Cette grande constellation de l'été évoque la légende de Leda, reine que Zeus a séduite en se transformant en cygne pour pouvoir l'approcher lors de son bain, avec la complicité de l'aigle. Sa principale étoile, Deneb (littéralement "la queue" du cygne) forme la Triangle de l'été avec Vega et Altaïr. C'est une étoile très remarquable car très éloignée de nous : environ 3.250 années-lumière, c'est à dire que sa lumière qui nous parvient actuellement est partie à l'époque où Ramsès II régnait sur l'Egypte... Pour briller aussi fort (à l'égal d'Altaïr qui n'est qu'à environ 16 al), elle est vraiment très puissante, de l'ordre de 9 millions de fois la taille du Soleil !!! La nébuleuse M27 indiquée ci-dessous est en fait dans la petite constellation du Renard mais elle est facilement située entre Albiréo (belle étoile double figurant les yeux du Cygne) et la petite constellation de la Flèche. C'est le reste d'une supernova (explosion cataclysmique d'une grosse étoile à la fin de sa vie). Observation aux jumelles* : M27 (nébuleuse).

L'Aigle (Aquila)

Cette constellation de l'été participe aussi de la légende de Leda, puisque Aquila, complice de Zeus, a survolé la scène pour donner prétexte au cygne, effrayé par le rapace, de se jeter dans les bras de la belle. Aquila est associé à de nombreuses autres légendes mythologiques : il dévore sans relâche le foie de Prométhée, il a enlevé Ganymède (figuré par le Verseau dans le Zodiaque)... L'amas ouvert M11 indiqué plus bas et la constellation de l'Ecu de Sobieski se repèrent facilement à partir du bout de la queue de l'Aigle.

L'Ecu de Sobieski (Scutum)

Cette constellation a été crée au XVIIème siècle par Hevelius en tronquant l'Aigle. Elle n'est pas très remarquable par les étoiles qui la composent mais par la richesse de la Voie Lactée à cet endroit qui forme un véritable "nuage" visible dans un ciel bien noir. En son sein, l'amas ouvert M11 est l'un des plus beau du ciel. Contrairement aux amas globulaires, situés hors de la galaxie, les amas ouverts en constituent les zones les plus riches, les plus denses en étoiles. Observation aux jumelles* : M11 (amas ouvert).

Le Capricorne (Capricornus)

Cette constellation du Zodiaque est facilement reconnaissable à sa forme évoquant un peu un coeur. Elle est associée au dieu Pan qui, effrayé par Typhon, plonge dans l'eau pour s'enfuir. Comme sa transformation de bouc en poisson est incomplète, il prend une forme hybride (queue de poisson). Comme dans l'Antiquité, le solstice d'hiver se produisait alors que le Soleil se trouvait dans cette constellation (aujourd'hui, c'est dans le Sagittaire du fait de la précession des équinoxes), le tropique correspondant a pris le nom de Tropique du Capricorne (cercle parallèle à l'équateur où le Soleil est situé au zénith à midi à cette date).

Le Verseau (Aquarius) et Le Poisson Austral (Piscis Austrinus)

Cette constellation du Zodiaque évoque Ganymède, jeune garçon enlevé par Jupiter pour servir l'eau à sa table. Le Poisson Austral (nommé ainsi pour le distinguer de la constellation des Poissons) nage en remontant le filet d'eau qui s'écoule de la cruche du Verseau. On y trouve l'étoile très brillante (presque égale à Deneb en magnitude) Fomalhaut, "la bouche du poisson" en arabe. Des observations dans l'infrarouge ont démontré la présence autour d'elle d'un disque de "poussière" indiquant que c'est une étoile assez jeune (200 à 300 millions d'années) susceptible de posséder des planètes en orbite (peut-être en cours de formation). Observation aux jumelles* : M2 (amas globulaire).

Pégase (Pégasus)

Constellation "vedette" du ciel de l'automne, son apparition dès le début de nuit nous annonce déjà la fin de l'été. Avec les constellations voisines Céphée, Cassiopée, Andromède, Persée et la Baleine (en fait le "monstre marin" pour les Grecs), il nous raconte la légende d'Andromède. Pégase est né de la rencontre du sang de la Méduse (à la tête tranchée par Persée) et de l'eau de mer. Il est représenté dans le ciel jaillissant de l'eau et les constellations situées sous lui sont des éléments aquatiques (les Poissons et la Baleine). Il est facilement reconnaissable au "grand carré" qu'il forme dans le ciel, vide de toute étoile brillante. L'amas globulaire M15 signalé ci-dessous est assez petit. Pour l'explication sur l'étoile 51, voir le ciel d'août. Observation aux jumelles* : M15 (amas globulaire).


Constellations & Galaxies 2016


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Sam 1 Oct - 9:46

Voici qui termine ce programme des éphémérides astronomiques pour ce mois de septembre 2016.
Et avec toutes mes excuses encore pour le retard dans cette clôture avant de passer la main à Roswell pour le programme
d'observation de ce début de mois d'automne et des éphémérides d'octobre, bonnes observations, rendez-vous en novembre. Wink


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 2 Oct - 0:36

Merci Jarod d'avoir terminer la présentation des éphémérides astronomiques de septembre au plus vite malgré ce petit retard sans trop de conséquences négatives pour moi. N'hésite pas à demander ma collaboration pour pallier à toutes indisponibilités te concernant pour terminer dans les temps ces éphémérides avant la fin du mois en cours. Rswll


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 2 Oct - 2:24

PROGRAMME DES EPHEMERIDES ET OBSERVATIONS ASTRONOMIQUES
POUR LE MOIS D'OCTOBRE 2016 ( Nouvelle présentation ).


Sources des renseignements et informations des données principales par le site FUTURA-SCIENCES
et le site de l'IMCCE ( Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides ).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


LA CARTE DU CIEL D'OCTOBRE 2016
Le ciel ce 2 octobre 2016 à 21 h 00 (centre France)


Repérez facilement les principales étoiles et planètes, et observez que tout le ciel semble tourner autour de l' étoile polaire ! Ainsi, les astres se lèvent et se couchent, et l'aspect du ciel change au long de la nuit...

Utilisation dehors : imprimez cette carte (si nécessaire), et placez-la au dessus de votre tête, en orientant le repère "Horizon NORD" de la carte vers le nord. Comparez votre carte au ciel observé !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le site Stelvision propose des conseils et outils pratiques pour l’observation du ciel étoilé comme ici avec cette carte du ciel : partager la passion de l'astronomie amateur avec le plus grand nombre, débutants ou observateurs confirmés. Parce qu'observer le ciel est avant tout un loisir accessible même avec peu de moyens. Il met en contact avec la nature et procure le plaisir de l'exploration et de l'évasion !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 2 Oct - 3:01

VISIBILITE DES PLANETES POUR LE MOIS D'OCTOBRE 2016
(Planètes visibles entre les latitudes 60° Nord et 60° Sud et les constellations les plus voisines)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mercure est visible le matin à l'aube jusqu'au 15 octobre, date de sa dernière visibilité du matin à Paris. Elle se trouve dans la constellation du Lion jusqu'au 3 octobre, date où elle entre dans la constellation de la Vierge, qu'elle quitte le 29 octobre pour entrer dans la constellation de la Balance.

Vénus est visible tout le mois le soir au crépuscule et en début de nuit. Au cours du mois, elle se couche de plus en plus tôt. Elle se trouve dans la constellation de la Balance jusqu'au 17 octobre, date où elle entre dans la constellation du Scorpion, qu'elle quitte le 25 octobre pour entrer dans la constellation d'Ophiuchus.

Mars est visible tout le mois au crépuscule et en début de nuit. Durant tout le mois, elle se couche de plus en plus tôt. Durant tout le mois, elle reste dans la constellation du Sagittaire.

Jupiter est visible à l'aube, puis à l'aube et en fin de nuit à partir du 8 octobre, date de son lever héliaque du matin à Paris. Tout le mois elle se trouve dans la constellation de la Vierge.

Saturne est visible tout le mois au crépuscule et en début de nuit. Durant tout le mois, elle se couche de plus en plus tôt. Elle se trouve tout le mois dans la constellation d'Ophiuchus.


LA LETTRE D'INFORMATION DE L'IMCCE
N°127 : octobre 2016



CARTES DU CIEL DES DEUX HEMISPHERES
pour une observation vers le nord et vers le sud à Paris le 15 octobre 2016 à 23 h temps légal


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Carte du ciel en direction du nord

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Carte du ciel en direction du sud

Ces cartes du ciel montrent les étoiles brillantes et les planètes visibles dans le ciel de l'hémisphère nord, vers l'horizon sud et vers l'horizon nord, pour le 15 Octobre 2016 (23h). Le trait vertical correspond à la projection sur le ciel du méridien du lieu. L'arc de cercle rouge sur l'horizon sud représente l'écliptique (lieu de la trajectoire apparente du Soleil durant l'année). Les constellations visibles sur ces cartes sont, par ordre alphabétique des sigles :

Andromède (And), le Bélier (Ari), le Bouvier (Boo),le Cocher (Aur), la Girafe (Cam), Cassiopée (Cas), Céphée (Cep),la Baleine (Cet), le Grand Chien (CMa), le Petit Chien (CMi), le Cancer (Cnc), les Chiens de Chasse (CVn), le Cygne (Cyg), le Dragon (Dra), Eridan (Eri), les Gémeaux (Gem), l'Hydre femelle (Hya), le Lézard (Lac),le Lion (Leo),le Lièvre (Lep), le Lynx (Lyn), la Licorne (Mon), Orion (Ori), Pégase (Peg), Persée (Per), la Grande Ourse (UMa), la Petite Ourse (UMi), les Poissons (Psc), la Poupe (Pup), le Sextant (Sex), le Taureau (Tau), le Triangle (Tri).

Le Soleil dans sa course apparente sur l'écliptique est accompagné de plusieurs planètes proches. Celles qui sont à l'est peuvent être observées au coucher du Soleil et au début de nuit selon leur élongation et leur magnitude, celles qui sont à l'ouest le seront en fin de nuit et au lever du Soleil sous les mêmes conditions. La figure suivante montre la configuration au 15 Octobre 2016.


Les cartes du ciel sont générées à l'aide du logiciel libre Stellarium.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 2 Oct - 3:27

OBSERVER LE CIEL EN OCTOBRE 2016
L'AUTOMNE EST LA ...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nous avons passé le 22 septembre dernier l’équinoxe d’automne. A cette date, vu depuis la Terre, le Soleil franchit l’équateur céleste et plonge doucement mais sûrement dans l’hémisphère céleste austral. Ce déplacement apparent du Soleil est dû au mouvement de la Terre autour de l’astre du jour en 365 jours. Ce mouvement que l’on constate le jour au travers de la position du Soleil par rapport au fond d’étoiles derrière lui est visible de la même manière avec les étoiles visibles la nuit. Elles aussi vont lentement défiler de mois en mois. Le ciel visible en été n’est pas du tout le même que celui visible en hiver.

Pourquoi ? Parce qu’en 6 mois la Terre a fait un demi-tour autour du Soleil et que les constellations visibles en juin ne le seront plus du tout en décembre, et qu’elles ont été remplacées par celles d’hiver. Une dernière précision, amusante. Est-ce à dire que les étoiles d’été se sont évaporées ? Non bien sûr, elles sont toujours présentes dans le ciel mais… derrière le soleil, quand il fait jour. En d’autres termes, elles passent dans le ciel quelques heures après celles d’hiver mais il est impossible de les voir puisque la présence du soleil et du ciel bleu nous empêchent de les voir.

Ce petit préambule nous permet d’aborder la présentation du mois d’octobre qui ouvre le bal du ciel d’automne. Nous nous étions quittés avec le numéro précédent d’août-septembre avec les belles étoiles du ciel d’été.
Toutes ces belles étoiles, Véga, Deneb, altaïr, sont encore bien visibles hautes dans le ciel en début de nuit vers 21h00 en ce mois d’octobre. Mais elles vont bien vite descendre vers l’horizon ouest. En se tournant, à l’opposé, vers l’est, l’observateur verra un tout autre ciel, celui d’automne.

Ce ciel d’automne est dominé par un gigantesque losange : c’est le carré de Pégase. Pour l’heure, en ce début de nuit, c’est un losange car il se lève vers l’est. Plus tard, en milieu de nuit, posé au dessus de l’horizon sud, il aura sa forme de carré…
Pégase est accompagné par plusieurs belles constellations : Andromède, Persée, Cassiopée et le Cocher.
Nous nous bornerons à ces constellations pour présenter le ciel d’automne. Il en existe d’autres, elles aussi connues, comme le Verseau, la Baleine, les Poissons mais ces dernières sont bien basses sur l’horizon et / ou ne contiennent aucune étoile brillante. Nous ne les inclurons donc pas dans cette présentation.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour un observateur qui regarde vers le sud, le mois d’octobre est un mois charnière : en début de nuit, du zénith jusqu’à l’horizon ouest (sur la droite de l’observateur), c’est le ciel d’été ; du zénith à l’horizon est, c’est le ciel d’automne. Et pour peu qu’il bénéficie d’un ciel de campagne pur et noir, il aura le privilège de pouvoir admirer la grande bande laiteuse de la Voie Lactée qui traverse le ciel de part en part, du sud ouest (Sagittaire) au nord est (Cocher). S’il est attentif et si son oeil est bien acclimaté à la vision nocturne, notre observateur constatera que la Voie Lactée du ciel d’été est bien plus dense et brillante que celle qui redescend au nord st.

C’est on en peut plus logique. En partant du zénith et en se rapprochant de l’horizon sud, l’observateur portera son regard vers le centre de notre Galaxie (rappelons que la Voie Lactée est la vue intérieure, en coupe, de notre Galaxie) partie de loin la plus dense, la plus brillante car remplie de milliards d’étoiles. Par contre, si le regard part du zénith et redescend vers le nord est, cette Voie Lactée est bien là mais beaucoup plus ténue, plus vaporeuse car notre regard traverse des bras spiralés plus proches du bord de notre Galaxie, donc moins épais, moins denses, moins brillants.

Revenons aux constellations. Les principales constellations du ciel d’automne rappellent une scène bien connue de la mythologie grecque : le jeune héros légendaire Persée, lors d’un périple en Ethiopie sur son cheval ailé Pégase rencontre Andromède, attachée nue sur un rocher par ses parents Cassiopée et Céphée. Afin d’éviter que leur pays ne soit dévasté par un monstre, ces derniers, sur les conseils d’un oracle, s’étaient résolus à livrer leur fille à ce monstre. Persée va libérer Andromède et obtient ainsi la main de la jeune fille après avoir tué le monstre.

Pégase et Andromède sont deux constellations liées dans le ciel puisqu’elles partagent même une étoile commune (le coin supérieur gauche du grand carré : Andromède = Pégase). La forme générale de l’ensemble de ces deux constellations fait penser à une gigantesque Grande Ourse, Andromède formant le manche de la casserole et Pégase le corps de cette même casserole.

La constellation d’Andromède possède un des objets les plus incroyables visibles à l’oeil nu : la galaxie d’Andromède. Située dans le prolongement des 3 étoiles et And, cette galaxie est de très loin l’objet le plus lointain que l’on puisse capturer à l’oeil nu. Qu’on en juge : M31, c’est son nom dans le catalogue dressé par Charles Messier au XVIIIème siècle, est située à 2,5 millions d’années lumière. Cette galaxie contiendrait environ 150 milliards d’étoiles, soit un peu plus que notre Voie Lactée. Par un ciel sans Lune et loin des lumières urbaines, un observateur peut distinguer un petit haricot de lumière très faible certes mais pourtant bien visible. Une telle observation donne le vertige…

Voit-on M31 comme elle est aujourd’hui ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Non. Comme elle était il y a 2,5 millions d’années. Car aussi rapide soit elle, la lumière a une vitesse finie. Il lui faut un an pour parcourir une année lumière. Et donc, pour atteindre notre oeil, la lumière émise par un objet situé à 2,5 millions d’années va devoir voyager pendant 2,5 millions d’années. En d’autres termes, nous voyons aujourd’hui M31 telle qu’elle était il y a 2,5 millions d’années, lorsque Lucie notre ancêtre, marchait dans la savane africaine… Quant à la M31 contemporaine, celle de nos jours, nos arrières arrières arrières… petits enfants pourront l’admirer dans…. 2,5 millions d’années.

Dans le prolongement à l’est d’Andromède se trouve son libérateur, Persée qui ressemble un peu à une bougie sur son chandelier. Notons que Persée baigne dans le poudroiement de la Voie Lactée. Nous détaillerons le mois prochain un des plus beaux amas du ciel en son sein : le double amas de Persée. Au dessus de Persée se trouve Cassiopée qui est une des constellations les plus faciles à identifier : elle contient cinq étoiles qui dessinent une grande lettre W dans le ciel. Tout comme son… gendre, Persée, Cassiopée se trouve en pleine Voie Lactée et son observation avec de simples paires de jumelles réservera de belles surprises…

Notons, pour l’anecdote, sur la gauche de Cassiopée la constellation de Céphée, son mari, une constellation peu évidente à identifier.
Enfin, si l’on suit la Voie Lactée en descendant vers l’horizon est, on repasse sur Persée puis on découvre une splendide étoile jaune, Capella, qui domine la belle constellation du Cocher. Cette constellation est donc elle aussi traversée par la Voie Lactée. Capella est située à 42 années lumière du système solaire et elle a la même classe spectrale que le Soleil (G).

C’est ce qui explique sa coloration identique à notre astre du jour. Capella est un objet magnifique à voir dans un télescope. Elle partage de plus le même privilège que Véga : elles sont quasi au zénith lors de leur passage respectif au méridien (vers le sud). Par son éclat et sa position Véga, domine donc toutes ses consoeurs durant tout l’été. Et de la même manière, Capella va dominer ses consoeurs à la fois du ciel d’automne mais aussi du ciel d’hiver par son éclat et sa position. Seule Sirius, rien de moins que l’étoile la plus brillante du ciel lui fera un peu d’ombre au beau milieu de l’hiver, mais bien plus basse sur l’horizon…

Le mois prochain, il faudra s'équiper d’une paire de jumelles puis d’un puissant télescope d’amateur et ferons une promenade plus approfondie de cette région du ciel.


LA LETTRE D'INFORMATION DE L'IMCCE
N°127 : octobre 2016


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 2 Oct - 9:17

NOTE : PASSAGE A L'HEURE D'HIVER / OCTOBRE 2016

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Conformément à l'arrêté du 3 avril 2001 du Ministère de l'économie, des Finances et de l'Industrie, relatif à l'heure légale française, la période d'heure d'hiver pour l'année 2016 commence le dernier dimanche d'octobre à 3 heures du matin.
Donc cette fin de mois, dans la nuit du 29 au 30 octobre 2016, à 3 heures du matin il faut régler les horloges sur 2 heures.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 2 Oct - 9:27

La Lune en rapprochement avec Vénus
Le 03/10/2016 à 18:15 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Environs 45 minutes après le coucher du Soleil, cherchez dans les lueurs du crépuscule la brillante Vénus au ras de l'horizon ouest vers 18 h 15 TU.
Au-dessus d'elle à droite, vous trouverez un très fin croissant lunaire.
Un horizon dégagé est impératif pour profiter au mieux de cette observation.


La Lune en rapprochement avec Junon
Le 04/10/2016 à 18:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans les dernières lueurs du crépuscule, repérez la fin croissant lunaire au-dessus de l'horizon ouest vers 18 h 30 TU.
Avec une paire de jumelles ou un télescope, vous trouverez à sa droite un peu plus haut, l'astéroïde Junon.
Un site dégagé est préférable.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Ven 7 Oct - 9:06

La Lune en rapprochement avec Saturne
Le 06/10/2016 à 18:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 18 h 45 TU, localisez le croissant lunaire au-dessus de l'horizon sud-ouest.
À sa droite un peu plus bas, vous trouverez la planète aux anneaux : Saturne.
Privilégiez un horizon dégagé.


Maximum de l'essaim météoritique des Draconides
Le 08/10/2016 à 18:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des Draconides est actif du 6 au 10 octobre. Il tire son nom de la constellation d'où il provient, à savoir la constellation du Dragon, qui en latin se dit draco.

Cet essaim provient de la comète Giacobini-Zinner, découverte par le Français Michel Giacobini en 1900, et l'Allemand Ernst Zinner qui la découvrit trois ans plus tard.

Cette comète repasse au voisinage de la Terre tous les six ans et demi. Les observations des étoiles filantes qui en découlent ont des taux horaires variables d'une année sur l'autre.

L'année 1933 fut marquée par un taux exceptionnel de 100 météores à la minute, soit 6.000 par heure. En 1946, le phénomène se reproduisit en Tchécoslovaquie avec un taux de 6.800 par heure ! Depuis, ces taux exceptionnels ne se sont pas reproduits. Cependant, l'année 2011 afficha un regain d'activité. Les prévisions parlaient d'un taux de 750 météores par heure. En réalité, il fut de 400, ce qui n'est tout de même pas si mal.

Pour cette année 2016, les prévisionnistes estiment que le taux sera compris, comme les années précédentes, entre 15 et 20 par heure.
D'une vitesse de 20 km/s, les étoiles filantes sont très lentes et ont souvent une couleur jaune.

Pour observer les Draconides, il faut repérer la constellation du Dragon, en particulier sa tête, qui se trouve au-dessus de l'horizon nord-ouest, vers 18 h 45 TU. N'oubliez pas qu'il peut se produire des événements la veille et le lendemain du maximum prévu ! La présence d'un quartier de Lune sera handicapant.


La Lune en rapprochement avec Mars et Pluton
Le 08/10/2016 à 18:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au-dessus de l'horizon sud-ouest, vers 18 h 45 TU, vous trouverez notre satellite.
En dessous de celui-ci, vous trouverez la planète Mars, facilement reconnaissable par sa couleur rouge.
La planète naine Pluton se trouvera à gauche de la Lune, et sera visible avec un instrument.


Futura-Sciences octobre-2016


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Mar 11 Oct - 12:43

Maximum de l'essaim météoritique des Taurides sud
Le 10/10/2016 à 04:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des Taurides sud est actif du 25 septembre au 25 novembre.

Cet essaim tire son nom de la constellation d'où proviennent les météores, à savoir la constellation du Taureau (taurus, en latin). Découvert en 1869 dans la région des Pléiades, il est en réalité composé de deux essaims. Pour les différencier, ils ont été nommés Taurides nord et Taurides sud.

D'une vitesse de 27 km/s, les étoiles filantes sont assez lentes. Elles proviennent de la comète de Encke, qui passe au voisinage de la Terre tous les trois ans et trois mois.

Alors que le maximum de l'essaim était prévu aux alentours du 5 novembre depuis plusieurs décennies, il semblerait que le maximum soit désormais le 10 octobre.

Pour observer les Taurides sud, il faut trouver la constellation du Taureau au-dessus de l'horizon sud-ouest, vers 4 h 30 TU. Le taux horaire est de cinq météores, soit un météore toutes les 12 minutes. L'absence de la Lune n'en sera que bénéfique.


Maximum de l'essaim météoritique des delta-Aurigides
Le 11/10/2016 à 04:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des delta-Aurigides est actif du 18 septembre au 13 octobre, avec plusieurs maxima prévus entre le 30 septembre et le 13 octobre. Cette bizarrerie s'explique par le fait que la Terre traverse quatre filaments. Le premier est traversé le 30 septembre, le deuxième le 2 octobre, le troisième le 7 octobre et le dernier vers le 13 octobre.

Cet essaim tire son nom de l'appellation latine de la constellation du Cocher, dont il est proche, et qui a pour nom Auriga.

L'essaim a été découvert en 1979 mais il semblerait, d'après les astronomes, que des observations furent rapportées en 1876, mais rien ne prouve qu'il s'agisse bien de lui. Toujours d'après les astronomes, la comète Bradfield serait à l'origine de l'essaim, mais là encore le lien n'est pas confirmé.

Les étoiles filantes sont considérées comme très rapides, car elles pénètrent dans l'atmosphère à la vitesse de 64 km/s.

Pour observer les delta-Aurigides, repérez la constellation du Cocher au-dessus de l'horizon ouest vers 4 h 30 TU. Le taux horaire est de deux. Notre satellite ne sera pas la pour jouer les trouble-fête.


Mercure en rapprochement avec Jupiter
Le 11/10/2016 à 05:15 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans les lueurs de l'aube, localisez la planète Mercure au ras de l'horizon est vers 5 h 15 TU.
À sa droite, légèrement plus bas, vous trouverez la planète Jupiter.
Privilégiez un horizon dégagé pour cette observation.


La Lune en rapprochement avec Neptune
Le 13/10/2016 à 18:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 18 h 45, cherchez la Lune gibbeuse au-dessus de l'horizon sud.
Avec une paire de jumelles ou un télescope, vous trouverez à sa gauche la planète Neptune.


Futura-Sciences octobre-2016


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Dim 16 Oct - 16:25

Mars en rapprochement avec Pluton et Nunki
Le 15/10/2016 à 18:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au-dessus de l'horizon sud vers 18 h 30 TU, vous trouverez la planète Mars.
Avec un télescope vous trouverez au-dessus de celle-ci très légèrement à gauche, la planète mineure Pluton.

L'étoile Nunki quant à elle sera visible à l'oeil nu, et se trouvera en dessous de Mars, très légèrement à gauche.
Nunki fait partie de la constellation du Sagittaire.


La planète Uranus est à l'opposition et en rapprochement avec la Lune
Le 15/10/2016 à 19:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Environs 1 h 30 après le coucher du Soleil, localisez la Lune presque pleine au-dessus de l'horizon est vers 19 h 00 TU. Avec une paire de jumelles ou un instrument, vous trouverez à sa gauche légèrement plus haut, la planète Uranus. Celle-ci pourrait être visible à l'oeil nu sous un ciel dépourvu de pollution lumineuse. Uranus est à l'opposition lorsqu'elle est alignée avec la Terre et le Soleil. C'est ce qui se produira ce 15 octobre. Elle sera dans les meilleures conditions pour l'observation.

Environs 1 h 30 après le coucher du Soleil, localisez la Lune presque pleine au-dessus de l'horizon est vers 19 h 00 TU.

Avec une paire de jumelles ou un instrument, vous trouverez à sa gauche légèrement plus haut, la planète Uranus. Celle-ci pourrait être visible à l'oeil nu sous un ciel dépourvu de pollution lumineuse.

Uranus est à l'opposition lorsqu'elle est alignée avec la Terre et le Soleil. C'est ce qui se produira ce 15 octobre. Elle sera dans les meilleures conditions pour l'observation.


La Lune en rapprochement avec Cérès
Le 16/10/2016 à 20:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 20 h 00 TU repérez la Pleine Lune au-dessus de l'horizon est.
À sa droite un peu plus bas, vous trouverez avec une paire de jumelles ou un télescope la planète naine Cérès.


Maximum de l'essaim météoritique des epsilon-Géminides
Le 18/10/2016 à 04:35 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des epsilon-Géminides est actif du 14 au 27 octobre. Son nom vient de l'étoile d'où elles semblent provenir, à savoir l'étoile epsilon Gemini, dans la constellation des Gémeaux, appelée Gemini en latin.

La provenance des étoiles filantes est incertaine. Elles pourraient provenir soit de la comète Ikey, soit de la comète Nishikawa-Takamizawa-Tago.

Les premières observations de cet essaim remonteraient à 1868. D'autres observations furent rapportées en 1879 et 1887. Cet essaim fut peu observé par la suite. C'est en 1958 qu'il fut redécouvert grâce à des photographies, et par la suite par la technique d'échoradio. Et c'est en 1965 que la première étude visuelle fut réalisée.

D'une vitesse de 70 km/s, les étoiles filantes sont rapides, comparées aux 15 km/s pour les plus lentes.

Pour observer les epsilon-Géminides, il faut repérer la constellation des Gémeaux au-dessus de l'horizon sud à 4 h 35 TU, heure de maximum. Le taux horaire est faible, car il n'est que de trois. La présence d'une grosse Lune pourrait vous gêner pour ces observations.


Futura-Sciences octobre-2016  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Lun 17 Oct - 2:06

CALENDRIER SOLAIRE - OCTOBRE 2016

Lundi 17 octobre 2016 à Paris, le soleil se lève à 08h19 et se couche à 18h52 ; Soit 10h33 d'ensoleillement ce jour
(-4 minutes par-rapport à la veille).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Date - Lever - Coucher - Variation

01 octobre 2016 07h55 19h25 -4 min.
02 octobre 2016 07h56 19h22 -4 min.
03 octobre 2016 07h57 19h20 -3 min.
04 octobre 2016 07h59 19h18 -4 min.
05 octobre 2016 08h00 19h16 -3 min.
06 octobre 2016 08h02 19h14 -4 min.
07 octobre 2016 08h03 19h12 -3 min.
08 octobre 2016 08h05 19h10 -4 min.
09 octobre 2016 08h06 19h08 -3 min.
10 octobre 2016 08h08 19h06 -4 min.
11 octobre 2016 08h09 19h04 -3 min.
12 octobre 2016 08h11 19h02 -4 min.
13 octobre 2016 08h12 19h00 -3 min.
14 octobre 2016 08h14 18h58 -4 min.
15 octobre 2016 08h16 18h56 -4 min.

16 octobre 2016 08h17 18h54 -3 min.
17 octobre 2016 08h19 18h52 -4 min.
18 octobre 2016 08h20 18h50 -3 min.
19 octobre 2016 08h22 18h48 -4 min.
20 octobre 2016 08h23 18h46 -3 min.
21 octobre 2016 08h25 18h45 -3 min.
22 octobre 2016 08h26 18h43 -3 min.
23 octobre 2016 08h28 18h41 -4 min.
24 octobre 2016 08h30 18h39 -4 min.
25 octobre 2016 08h31 18h37 -3 min.
26 octobre 2016 08h33 18h35 -4 min.
27 octobre 2016 08h34 18h34 -2 min.
28 octobre 2016 08h36 18h32 -4 min.
29 octobre 2016 08h37 18h30 -3 min.
30 octobre 2016 08h39 18h28 -4 min.
31 octobre 2016 08h41 18h27 -3 min.

En octobre 2016, nous perdons 108 minutes de soleil.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


CALENDRIER LUNAIRE - OCTOBRE 2016

Attention : Ces données sont fournies à titre indicatif car calculées automatiquement. Elles peuvent légèrement différer d'un internaute à l'autre en fonction de certaines conditions.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Date- Phase - Age (jours) - Visibilité (%)

01 octobre 2016 Nouvelle Lune 0,23 j. 0,06 %
02 octobre 2016 Nouvelle Lune 1,13 j. 1,44 %
03 octobre 2016 Croissant ascendant 2,03 j. 4,60 %
04 octobre 2016 Croissant ascendant 2,92 j. 9,37 %
05 octobre 2016 Premier quartier 3,81 j. 15,58 %
06 octobre 2016 Premier quartier 4,71 j. 23,03 %
07 octobre 2016 Premier quartier 5,60 j. 31,51 %
08 octobre 2016 Premier quartier 6,51 j. 40,79 %
09 octobre 2016 Gibbeuse croissante 7,44 j. 50,62 %
10 octobre 2016 Gibbeuse croissante 8,39 j. 60,69 %
11 octobre 2016 Gibbeuse croissante 9,38 j. 70,63 %
12 octobre 2016 Gibbeuse croissante 10,41 j. 79,98 %
13 octobre 2016 Gibbeuse croissante 11,47 j. 88,20 %
14 octobre 2016 Gibbeuse croissante 12,57 j. 94,65 %
15 octobre 2016 Gibbeuse croissante 13,71 j. 98,74 %

16 octobre 2016 Pleine Lune 14,86 j. 99,99 %
17 octobre 2016 Pleine Lune 16,03 j. 98,20 %
18 octobre 2016 Gibbeuse décroissante 17,19 j. 93,49 %
19 octobre 2016 Gibbeuse décroissante 18,33 j. 86,27 %
20 octobre 2016 Troisième quartier 19,45 j. 77,18 %
21 octobre 2016 Troisième quartier 20,53 j. 66,91 %
22 octobre 2016 Troisième quartier 21,57 j. 56,11 %
23 octobre 2016 Croissant descendant 22,59 j. 45,35 %
24 octobre 2016 Croissant descendant 23,57 j. 35,10 %
25 octobre 2016 Croissant descendant 24,53 j. 25,73 %
26 octobre 2016 Croissant descendant 25,47 j. 17,53 %
27 octobre 2016 Croissant descendant 26,39 j. 10,73 %
28 octobre 2016 Croissant descendant 27,31 j. 5,50 %
29 octobre 2016 Croissant descendant 28,21 j. 1,96 %
30 octobre 2016 Croissant descendant 29,14 j. 0,17 %
31 octobre 2016 Nouvelle Lune 0,51 j. 0,29 %


LeCalendrier.fr 2016.
Site créé par Pierre-Henri POIRET



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 21
Réputation : 0
Date d'inscription : 15/10/2016
Localisation : Gizeh - P3X-888

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    Lun 17 Oct - 8:35

Superbe rubrique qui se consacre exclusivement ici à cette science de l'astronomie. L’astronomie est la science de l’observation des astres. Cette science, qui signifie « lois des astres » en grec, étudie leur origine, leur évolution, leurs propriétés physiques et chimiques.

Considérée comme la « Reine des sciences », il est probable qu’elle soit la plus ancienne. Des études archéologiques ont montré que certaines civilisations du néolithique avaient des connaissances archaïques en astronomie (par exemple : appréhension du cycle des saisons, utile pour l’agriculture).

L’astronomie s’est très fortement développée au cours de son histoire et enrichie de techniques et d’outils d’observation ou de calculs. Source de phantasmes, l’astronomie devenue d’abord astrologie, science empreinte de mythologie et d’occultisme.

Mais au fil des siècles et des découvertes, l’astronomie devint une science dite exacte, dont la rigueur scientifique était devenue la clé de voûte.

Aujourd’hui, l’astronomie est un très vaste champ d’investigation qui ne se résume plus à la simple mécanique céleste, mais qui comprend de nombreux domaines de recherches : Astrobiologie, archéoastronomie, astrochimie, cosmochimie, astrophysique, cosmologie, cosmogonie, planétologie, exoplanétologie, radioastronomie, etc etc …

Aujourd’hui, l’astronomie n’est plus un domaine réservé aux savants fous enfermés dans les grandes coupoles de leurs observatoires … Cette science s’est largement démocratisée, et l’astronomie amateur est plus que jamais populaire. L'initiateur de la vulgarisation de l'astronomie s'appelait Camille Flammarion; pour ce précurseur, le savoir n'était fait que pour être partagé.

Voici une définition que je considère parfaite de l'astronomie, merci pour cette rubrique qui suscitera je l'espère un attachement à l'observation du ciel profond et à d'autres vocations peut-être ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016    

Revenir en haut Aller en bas
 
EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Calendrier des éphémérides astronomiques (2014-2015-2016-2017)
» Quelques nombres Astronomiques
» Les événements astronomiques du mois (2011-2012-2013)
» calendrier des évènements astronomiques 2009
» requete : valeurs mensuelles stock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: ESPACE EVASIONS & DECOUVERTES :: ESPACE ASTRONOMIE et OBSERVATIONS :: Astronomie & Pratique-
Sauter vers: