UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Chroniques Martiennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Les Chroniques Martiennes   Lun 29 Sep - 10:38

LES CHRONIQUES MARTIENNES
LES SOMBRES MYSTERES DE LA PLANETE ROUGE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

RAPPEL ET PRESENTATION

Mars est la quatrième planète par ordre de distance croissante au Soleil et la deuxième par masse et par taille croissantes sur les huit planètes que compte le Système solaire. Son éloignement au Soleil est compris entre 1,381 et 1,666 UA (206,6 à 249,2 millions de km), avec une période orbitale de 686,71 jours terrestres.

C’est une planète tellurique, comme le sont Mercure, Vénus et la Terre, environ dix fois moins massive que la Terre mais dix fois plus massive que la Lune. Sa topographie présente des analogies aussi bien avec la Lune, à travers ses cratères et ses bassins d'impact, qu'avec la Terre, avec des formations d'origine tectonique et climatique telles que des volcans, des rifts, des vallées, des mesas, des champs de dunes et des calottes polaires. La plus grande montagne du Système solaire, Olympus Mons (qui est aussi un volcan bouclier), et le plus grand canyon, Valles Marineris, se trouvent sur Mars.

Mars a aujourd'hui perdu la presque totalité de son activité géologique interne, et seuls des événements mineurs surviendraient encore épisodiquement à sa surface, tels que des glissements de terrain, sans doute des geysers de CO2 dans les régions polaires, peut-être des séismes, voire de rares éruptions volcaniques sous forme de petites coulées de lave.

La période de rotation de Mars est du même ordre que celle de la Terre et son obliquité lui confère un cycle des saisons similaire à celui que nous connaissons ; ces saisons sont toutefois marquées par une excentricité orbitale cinq fois et demie plus élevée que celle de la Terre, d'où une asymétrie saisonnière sensiblement plus prononcée entre les deux hémisphères.

Mars peut être observée à l’œil nu, avec un éclat bien plus faible que celui de Vénus mais qui peut, lors d'oppositions rapprochées, dépasser l'éclat maximum de Jupiter, atteignant une magnitude apparente de -2,91, tandis que son diamètre apparent varie de 25,1 à 3,5 secondes d'arc selon que sa distance à la Terre varie de 55,7 à 401,3 millions de kilomètres. Mars a toujours été caractérisée visuellement par sa couleur rouge, due à l'abondance de l'hématite amorphe — oxyde de fer(III) — à sa surface. C'est ce qui l'a fait associer à la guerre depuis l'Antiquité, d'où son nom en Occident d'après le dieu Mars de la guerre dans la mythologie romaine, assimilé au dieu Arès de la mythologie grecque. En français, Mars est souvent surnommée « la planète rouge » en raison de cette couleur particulière.

Avant le survol de Mars par Mariner 4 en 1965, on pensait qu'il s'y trouvait de l'eau liquide en surface et que des formes de vie similaires à celles existant sur Terre pouvaient s'y être développées, thème très fécond en science fiction. Les variations saisonnières d'albédo à la surface de la planète étaient attribuées à de la végétation, tandis que des formations rectilignes perçues dans les lunettes astronomiques et les télescopes de l'époque étaient interprétées, notamment par l'astronome amateur américain Percival Lowell, comme des canaux d'irrigation traversant des étendues désertiques avec de l'eau issue des calottes polaires. Toutes ces spéculations ont été balayées par les sondes spatiales qui ont étudié Mars : dès 1965, Mariner 4 permit de découvrir une planète dépourvue de champ magnétique global, avec une surface cratérisée rappelant celle de la Lune, et une atmosphère ténue.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Depuis lors, Mars fait l'objet de programmes d'exploration plus ambitieux que pour aucun autre objet du Système solaire : de tous les astres que nous connaissons, c'est en effet celui qui présente l'environnement ayant le plus de similitudes avec celui de notre planète. Cette exploration intensive nous a apporté une bien meilleure compréhension de l'histoire géologique martienne, révélant notamment l'existence d'une époque reculée — le Noachien — où les conditions en surface devaient être assez similaires à celles de la Terre à la même époque, avec la présence de grandes quantités d'eau liquide ; la sonde Phoenix a ainsi découvert à l'été 2008 de la glace d'eau à une faible profondeur dans le sol de Vastitas Borealis.

Enfin, Mars possède deux petits satellites naturels, Phobos et Déimos.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Photo Martian System Calvin J. Hamilton



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Chroniques Martiennes   Lun 29 Sep - 11:01

TEMOIGNAGE CAPT. KAYE ( US MARINE )

17 ans sur Mars à protéger les humains des Aliens, l’histoire surprenante d’un officier.

Un ancien officier de l’US Marine vient tout juste de déclarer sous le pseudonyme Captain Kayne, qu’il aurait travaillé pendant près de 17 ans sur la planète Mars, où il aurait été en charge de défendre 5 colonies humaines des indigènes extraterrestres.

Cette nouvelle risque de raviver les spéculations concernant une éventuelle présence extraterrestre dans l’univers. Alors que la chanteuse Katy Perry croit réellement aux Alien Files, un ancien officier de l’US Marine, tout juste à la retraite, vient de déclarer sous le pseudonyme de Capitaine Kaye, qu’il aurait travaillé pendant près de 17 ans sur la planète Mars. D’après ses dires, il aurait été en charge de protéger cinq colonies humaines des indigènes extraterrestres présents sur la planète. C’est dans une interview donnée à ExoNewsTV que l’officier a déclaré avoir travaillé sur une base secrète dirigée par une multinationale du nom de Earth Defence Force. Cette dernière recruterait les meilleurs militaires américains, russes et chinois pour protéger les humains sur Mars.

Il aurait été entraîné sur la lune dans une base secrète sous le nom de code Lunar Operations Command, puis sur un satellite de Saturne appelé Titan et dans l’espace. Toujours d’après ses dires, il serait en mesure de diriger trois différents vaisseaux spatiaux et trois bombardiers galactiques. Cette nouvelle est bien évidemment à prendre avec une certaine réserve, en attendant d’en savoir plus sur cette présence extraterrestre sur la planète Mars.

Une étrange capture du module Rover Curiosty (2014) à la surface de Mars qui affole le web. Qu'en pensez vous?




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: Les Chroniques Martiennes   Mar 30 Sep - 9:17

Voilà encore un dossier tout aussi passionnant qu'est par définition une possible vie sur Mars, cette probabilité et cette supposition que la vie existe ou existerait sur Mars ne date pas d'hier, notre histoire et notre civilisation à toujours fait l'allusion à une race extraterrestre martienne et le cinéma quand à lui à susciter au travers de film ( La guerre des mondes ) et dans les consciences humaines que les petits hommes verts furent en tout premier lieu, des martiens !


UNE CIVILISATION SUR MARS

Je suis tombé sur un autre sujet d'interview avec un entretien d'Alfred L. Webre, Directeur de l'Institut de la Coopération dans l'Espace (ICIS)
Il affirme que des preuves existent, démontrant qu’il y a des civilisations conscientes plus avancées que la nôtre ( notamment sur Mars )
et qui participent au processus de notre développement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Alfred L. Webre

RETRANSCRIPTION DE CET ENTRETIEN

Donnez-moi des preuves.

Les déclarations d’employés du gouvernement des États-Unis qui ont témoigné avoir participé à des programmes secrets en relation avec certaines civilisations extraterrestres.

Cela signifie-t-il qu’il y ait eu un contact avec des extraterrestres ?

Oui, depuis les années 50, le gouvernement Américain, selon ces témoins, travaille secrètement avec eux.

?

Andrew Basiogo, fils d’un officier de la CIA, fut enrôlé à l’âge de 7 ans dans un programme secret pour enfants surdoués et ils furent entraînés pour être les ambassadeurs devant les races extraterrestres.

Alfred Webre- Mars est habité D’autre contact?

Il y a eu une rencontre avec trois astronautes de la planète Mars. En janvier 2009, Virginia Olds, employée de la CIA, a confirmé que la CIA sait qu’il y a une civilisation humanoïde qui vit sous la surface de Mars.

?

Nous croyons qu’en l’an 9500 av.J.C. des fragments de la super nova Vela entrèrent dans le système solaire et détruisirent l’éco-système de Mars. Les martiens, ont environ 1500 ans d’avance sur notre civilisation, et, étant techniquement plus avancés, ils se réfugièrent sous la terre.

...

En décembre 2008, nous avons publié l’information incluant les photographies prises par le robot de la NASA. Rover Spirit sur lesquelles se trouvent une certaine espèce d’humanoïdes, des animaux et des structures à la surface de Mars. Cela peut-être vu sur Exopolitics.com.

Il y a trois astronautes qui assurent avoir vu une vie extraterrestre.

Oui, Buzz Aldrin qui voyagea à bord d’Apollo XI dit que quand ils atteignirent la Lune en 1969, il y avait deux grands vaisseaux extraterrestres autour du grand cratère. Sa version fut vérifiée par les hauts dirigeants de la NASA.

Vous me laissez sans voix.

Le Dr. Steven Greer, directeur du Disclosure Project, a recueilli plus de 500 témoignages militaires gouvernementaux et de l’Intelligencia Service qui sont les témoins de la présence extraterrestre et ils ont été publiés en mai 2009 dans le Club National de Presse de Washington.

Le Mexique, le Brésil, le Chili et le Pérou ont publié des archives sur les OVNI.

Récemment la France, la Suisse, le Danemark et le Royaume Uni ont mis en lumière une compilation de plus de 7200 dossiers sur les OVNI pour le D155, l’unité secrète du Ministère de la Défense.

Pourquoi ne pas divulguer le fait qu’il y ait de la vie sur Mars?

 Pour des raisons politiques. Nous allons faire une demande en recourant aux lois sur la liberté d’information pour que la NASA reconnaisse qu’il y a une vie intelligente sur Mars.

Et pourquoi les martiens eux-mêmes ne se présentent-ils pas à notre société?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le problème est que notre planète est de bas niveau et nous supposons que nous sommes mis en quarantaine, imposée par le gouvernement de l’univers.

Et cette quarantaine se termine maintenant?

Nous croyons que les civilisations extraterrestres conscientes ont utilisé le phénomène OVNI pour que nous puissions nous habituer à leur existence et entre 2010 et 2020 nous pourrons commencer à avoir des relations ouvertes avec ces civilisations.

Et le premier contact sera avec les martiens?

Oui, parce qu’il y a beaucoup d’intérêts communs ; ils peuvent nous donner des technologies et des connaissances alors que nous, nous avons une planète verte, précieuse, sur laquelle ils pourront émigrer.

Comment fonctionne l’univers?

Il y a plusieurs dimensions et univers parallèles au nôtre. Certaines civilisations extraterrestres viennent d’autre dimension, d’autre univers parallèle, c’est en cela que les OVNIS ont la possibilité d’apparaître et de disparaître.

Comment sont ces civilisations plus évoluées?

Il semble que nous vivons dans un univers organisé et les civilisations plus conscientes ont réussi à dominer la dimension temps et ce sont eux qui probablement développent notre réalité.

...Alors ils la font bien funeste

Selon certaines théories, nous sommes en train d’évoluer de manière accélérée pour abandonner l’économie de guerre permanente et aller vers une économie durable. La conscience humaine se développe pour entrer dans l’âge universel et s’ouvrir à ces autres civilisations.

...Ils pourraient nous tendre la main.

Il existe une directive primordiale: ne pas interférer dans l’évolution d’une civilisation d’une autre planète. Mais dans peu de temps, l’homme apprendra à utiliser la téléportation quantique et à tirer l’énergie de l’espace. Nous sommes dans une ère de transition dans laquelle nous devons décider si nous allons à la destruction ou à l’évolution.

Votre travail consiste à étudier le grand gouvernement de l’univers?

L’exo-politique est une science sociale qui étudie les relations entre notre civilisation humaine et d’autres civilisations intelligentes de l’univers. Un de nos premiers pas vers la diplomatie universelle sera avec la civilisation martienne.

Je comprends.

Personnellement, je travaille avec le Docteur Norman Miranda, chef de cabinet du président de l’Assemblé Générale de l’ONU, pour que l’ONU représente la Terre devant la civilisation de Mars.

Il est probable que cette entrevue vous crée autant de perplexité qu’à moi, mais faites attention aux documents de ceux qui ont participé au Sommet Européen d'Exopolitique 2009 - les astronautes de la NASA et de l'Agence Spatiale Russe, qui affirment qu'un contact a existé avec des civilisations extraterrestres-; et de son organisateur, Webre, auteur d'Exopolitique (Vesica Piscis), un avocat général de l'Agence de Protection Environnementale de New York et conseiller à la Fondation Ford, ex-professeur d’économie à Yale et à l'Université de Texas, délégué dans la convention démocrate du Texas en 1996 (Clinton-Gore). Il parle d'une réalité martienne, si le fait est sûr, sera-t-il l’équivalent d’une échelle galactique?


Source: IMA SANCHÍS/ La Vanguardia



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Chroniques Martiennes   Mar 30 Sep - 11:08

Merci pour cette retranscription EBE avec un contenu très intéressant je dois dire ! :Cool 1:

Curiosity : la planète Mars a bien été «habitable»

Les scientifiques viennent de publier les premières conclusions sur l’habitabilité de la planète Mars dans la revue Science.
Explications avec les Toulousains de l’équipe Curiosity.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après l’annonce, les preuves. Le 12 mars 2013 dernier, dans la foulée du premier forage effectué par le rover Curiosity, les équipes de la Nasa, l’agence spatiale américaine, déclaraient que l’environnement ancien de Mars avait été habitable. Les scientifiques de la mission MSL (Mars Science Laboratory) publient à présent ces preuves dans la revue Science. Une satisfaction pour les Toulousains de l’aventure qui pilotent ChemCam, la caméra laser hissée sur le mât de Curiosity.

«La publication scientifique est un moment marquant, ça va lancer le débat dans la communauté scientifique » confie Olivier Gasnault, planétologue à l’IRAP (1) et responsable des opérations scientifiques sur ChemCam. «La mission a été lancée pour savoir si Mars avait été habitable. On peut cocher cet objectif mais on ne sait pas quand et combien de temps elle l’a été. Comme Mars s’est gelée dans son passé, il y a trois milliards d’années, et qu’elle est assez voisine de la Terre, on va chercher chez elle ce qu’est la naissance d’une planète habitable », souffle Sylvestre Maurice, astronome à l’IRAP et inventeur de Curiosity.

Mais qu’ont trouvé les scientifiques avec Curiosity qui explore Mars depuis maintenant seize mois ? D’abord des argiles détectées lors des deux forages de février et mai 2013. «Ils sont différents de ceux repérés en orbites par les satellites parce qu’on a pu aller au-delà de la couche de poussière. Ils montrent qu’il y a eu de l’eau liquide de manière prolongée. Des indices laissent penser qu’ils ont été formés sur place. C’est la première fois qu’on fait de la minéralogie à ce niveau, qu’on analyse de l’argile in situ » explique Pierre-Yves Meslin, maître de conférence à l’IRAP. «Le laboratoire embarqué SAM a permis de chauffer les échantillons et d’analyser le gaz qui s’en échappait. De la vapeur d’eau en est sortie systématiquement, ce qui renvoie aux argiles. Il y a aussi du perchlorate de calcium, un élément chimique qui peut masquer des composés organiques. Enfin, les hydrocarbures chlorés montrent qu’il y a des éléments liquides organiques. Mais ces hydrocarbures peuvent résulter d’une contamination amenée par Curiosity, même si on les retrouve en nombre plus important que dans le sable du début de la mission », complète Lionel D’Uston, directeur de recherche au CNRS.

« On voit qu’il y a des veines dans ces roches, certaines remplies par des matériaux différents. Yellowknife, le site des forages, a donc eu une histoire complexe avec des événements successifs impliquant des fluides pour transporter des roches et les transformer. La mission va essayer de retrouver ça ailleurs, de le dater. C’est tout l’intérêt que présente le Mont Sharp avec ses strates successives », conclut Olivier Gasnault.

(1) IRAP : Institut de recherche en astrophysique et planétologie, Observatoire Midi-Pyrénées - CNRS (centre national de la recherche scientifique), Université Toulouse III-Paul-Sabatier.


Curiosity roule toujours à la surface de Mars

À l’heure de ces publications scientifiques, Curiosity poursuit sa route. Le rover avait pour objectif d’atteindre le Mont Sharp au printemps 2014. Depuis le dernier forage, en mai 2013, il a parcouru près de 4 kilomètres en direction du sud-ouest. Il se heurte aujourd’hui aux difficultés d’un terrain rempli de petits cailloux pointus qui le ralentissent. L’outil ChemCam, conçu et piloté depuis Toulouse, est toujours le plus utilisé. La caméra laser a dépassé les 100 000 tirs.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Chroniques Martiennes   Mar 30 Sep - 11:29

Analyse par le rover Curiosity (Flashback)

Le résultat de l’analyse d’une roche percée par le rover Curiosity de la NASA confirme que la planète rouge a autrefois présenté des conditions permettant l’apparition de la vie, probablement simple comme des microbes.

À peine un peu plus de 7 mois après sa triomphale arrivée sur Mars (voir le lien de référence au bas de cet article), Curiosity vient déjà de remplir un de ses objectifs majeurs, si ce n’est l’objectif majeur de sa mission. En effet, rappelons-nous que la NASA avait bien précisé que son rover ne cherchait pas la vie ni même une trace de vie passée sur la planète rouge, mais les conditions d’habitabilité. Dit autrement sous forme de question : Mars a-t-elle présenté un environnement habitable ? Michael Meyer, responsable scientifique du programme martien au QG de l’agence américaine à Washington commente ainsi les résultats de Curiosity rendus public le 12 mars en fin de journée : «Pour ce que nous en savons maintenant, la réponse est oui». L’astronaute John Grunsfeld (qui a participé à la dernière mission de réparation du télescope spatial Hubble racontée dans le film IMAX Hubble 3D projeté à la Cité de l’espace de Toulouse) qui est directeur associé pour la science de la NASA a confirmé l’importance de la nouvelle en publiant sur son compte Twitter : «Réponse à une question majeure de la science des planètes : Mars a autrefois eu un environnement habitable pour de la vie (telle que nous la connaissons)».

Deux labos pour un verdict

Cette conclusion repose sur l’analyse d’échantillons de roche par le rover Curiosity. Après deux essais partiels réussis, ce robot mobile de 899 kg a accompli le 8 février dernier le premier perçage significatif d’une roche sur Mars. En l'occurrence un affleurement rocheux sédimentaire baptisé John Klein en hommage à un responsable décédé du programme au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cette carte montre les déplacements de Curiosity depuis son arrivée le 6 août 2012 sur le site baptisé Bradbury Landing. C’est dans la région dite Yellowknife Bay que le rover a accompli les premières opérations de perçage sur Mars.
Crédit : NASA/JPL-Caltech


L’outil perceuse avait alors non seulement réalisé un trou de 1,6 cm de diamètre pour 6,4 cm de profondeur (voir le lien de référence au bas de cet article), mais aussi récolté l’intérieur de cette roche sous forme de poudre. Or, l’intérieur d’une roche sur Mars contient en quelque sorte la «mémoire» de cette planète. En effet, l’environnement martien actuel est très oxydant et fausse quelque peu les résultats.

Revenons donc à cette poudre prélevée à l’intérieur de la roche. Elle a été confiée aux deux laboratoires d’analyse de Curiosity : CheMin (pour la minéralogie) et SAM pour déterminer les molécules présentes (Sample Analysis at Mars, instrument auquel la France participe grâce au CNES). Le verdict des deux «labos embarqués» ne pouvait qu’enthousiasmer les scientifiques. Tout d’abord, cette roche affleurante consiste en des argiles, ce qui confirme une hypothèse avancée par l’interprétation de données récoltées par des sondes sur orbite autour de Mars (l’Européenne Mars Express notamment). Curiosity apporte une précision importante : ces minéraux argileux (jusqu’à 20 % de l’échantillon) se sont formés en présence d’eau.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La roche affleurante John Klein (balance des couleurs modifiées afin de la présenter comme si elle était éclairée sur Terre, ce qui facilité le travail d’identification par les géologistes).
Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS


En examinant les concentrations des différents éléments (olivine, sulfates de calcium, dioxyde de soufre, eau, etc.), les scientifiques de la mission affinent encore plus le portrait de l’environnement habitable dont il est question. Il ne s’agit plus ici du lit asséché d’un ancien ruisseau (précédemment découvert non loin de là, voir le lien de référence au bas de cet article), mais plutôt du fond d’un ancien petit lac.

Mars la grise

La présence de sulfate de calcium est le signe d’une acidité faible, voire d’un pH neutre et même légèrement alcalin, bref une eau dans laquelle des microbes auraient pu se développer et ce d’autant plus que les différents niveaux d’oxydation constatés auraient pu donner «l’énergie chimique» nécessaire à des formes de vie aussi simples. Enfin, la présence de soufre, azote, hydrogène, oxygène, phosphore et carbone confirme que les ingrédients de base indispensables au vivant étaient présents dans cette ancienne «Mars grise».

On doit l’expression «Mars grise» (par opposition à Mars la rouge) à John Grotzinger, responsable scientifique de Curiosity au JPL. Grise, car c’est la couleur de la poudre qui s’est dégagée lorsque le rover a percé la roche, signe précurseur d’une planète qui a connu un passé très différent de son époque actuelle où elle est oxydée au point d’en être stérilisée. «Nous avons caractérisé une très ancienne, mais étrange nouvelle Mars grise où les conditions furent autrefois favorables à la vie» résume celui qui est aussi professeur de géologie au California Institute of Technology. Par "très ancienne", John Grotzinger a précisé lors de la conférence de presse que la datation restait difficile tout en évoquant 3 milliards d'années.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le trou de 6,4 cm de profondeur réalisé par Curiosity (sur la gauche un premier trou peu profond qui résulte d’un test).
Crédit : NASA/JPL-Caltech/MSSS


Une formidable avancée vient donc d’être réalisée grâce à Curiosity. Le rover ne va pas pour autant se reposer sur ses lauriers, car d’ores et déjà un autre perçage est prévu afin de confirmer et affiner ces résultats avant de continuer à se déplacer. De plus, les ingénieurs travaillent toujours sur le problème de mémoire informatique qui a rendu nécessaire le passage de l’ordinateur A au B de Curiosity. Et un petit repos forcé sera enfin de rigueur : Mars étant en conjonction avec le Soleil (vue depuis la Terre, la planète est proche de l’astre du jour dans le ciel), les communications radio sont difficiles et quasiment aucune instruction ne parvient au laboratoire mobile pendant toute la durée de ce mois d’avril 2013.


http://www.enjoyspace.com/fr/news/curiosity-triomphe-sur-mars
http://www.enjoyspace.com/fr/news/curiosity-perce-une-roche-martienne
http://www.enjoyspace.com/fr/news/curiosity-percute-mars
http://www.enjoyspace.com/fr/news/un-cours-d-eau-asseche-sur-mars



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: Les Chroniques Martiennes   Mer 1 Oct - 9:50

Roswell-1947 a écrit:
Une étrange capture du module Rover Curiosty (2014) à la surface de Mars qui affole le web. Qu'en pensez vous?


Ce dossier sur Mars et l'hypothèse de l'éventualité qu'elle serait peut-être "habitée" que ce sois avant ou même toujours le cas à l'heure actuelle reste également un sujet sensible au même titre que la Lune.
J'aimerais pourtant revenir sur ce mystérieux faisceau lumineux qui fait l'actualité de cette dernière découverte tout récemment à la surface de notre bonne vieille planète Mars.

Dossier : Curiosity détecte une étrange lumière sur Mars, la NASA.

Le robot Curiosity est actuellement toujours en mission sur la planète Mars et l’un de ses clichés dernièrement défraye la chronique. Il dévoile, dans un environnement pourtant aride et désertique un étrange faisceau lumineux à l’horizon. Selon certain, cette source lumineuse serait d’origine artificielle. ( à vérifier ) La NASA est obligée d’intervenir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Curiosity sillonne la planète Mars depuis le mois d’août 2012. Sa mission est de déterminer si, dans un passé lointain, la vie, telle que nous la connaissons, a pu se développer. Il a signé de très nombreux clichés du sol de la planète et à parcouru dernièrement le Mont Sharp.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Curiosity photographie une étrange lumière.

Ses derniers clichés en date du 3 et 4 avril dernier, pris à un point de cheminement nommé « the Kimberley », sont pour le moins étranges. Une source lumineuse, soit disant, d’origine artificielle, a été immortalisée laissant alors les spéculations aller bon train.

Certains vont jusqu’à affirmer que de la vie serait bien présente sur la planète rouge. Selon Scott C. Waring, l’administrateur du site UFO Sightlings Daily, ce cliché « pourrait prouver qu’il y a une forme de vie intelligente sous la surface et qu’elle utilise la lumière comme nous le faisons«.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans un premier temps, la Nasa n’a pas fait de commentaire ni donné une explication officielle  sur cette étrange lumière. L’agence spatiale américaine est cependant sortie du silence mercredi. Elle est affirmative, ce n’est pas un signe d’une présence « extra-terrestre » sur cette planète.

Justin Maki de la NASA, scientifique au Jet Propulsion Laboratory, explique qu’il y a deux solutions à ce problème. Soit il s’agit  d’un simple reflet de la lumière du soleil sur des roches ou bien il est question de rayons cosmiques frappant le détecteur de la caméra du robot. Il souligne, pour dissiper les doutes, que cet artefact n’a rien d’exceptionnel puisque parmi les milliers d’images prises par Curiosity, des points brillants sont très souvent détectés. De plus il note que ce point lumineux n’apparait que dans le cliché de l’objectif de gauche de la caméra stéréo de Curisoity. Celle de droite n’a rien photographié.

Il semble donc que pour le moment Mars, bien que mystérieuse, reste désespérant sans vie.


Ginjfo.com.  Le Comptoir du Hardware.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Chroniques Martiennes   Mer 1 Oct - 10:51

Merci également pour ta participation à ce dossier Jarod !
Voici une autre vidéo du sujet en question pour illustrer cette étrange et mystérieuse découverte de Curiosity.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: Les Chroniques Martiennes   Ven 3 Oct - 10:58

Tout à fait intéressant cet exposé !  Rswll10

Mars et la vie, Opportunity apporte des réponses, nous serions des Martiens ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A l’occasion du 10 ème anniversaire de la présence du rover Opportunity sur la planète Mars, Science propose un bilan. La planète rouge a été parfaitement capable dans un lointain passé de proposer toutes les conditions pour le développement de la vie telle que nous la connaissons. Mars aurait été fertile dès son plus jeune agé, soit 500 millions d’années seulement après sa naissance.

Dans un numéro spécial nommé « Exploring Mars Habitability », la revue Science fête le 10 ème anniversaire du rover Opportunity en compilant l’ensemble des données qu’il a renvoyé sur Terre durant cette très longue mission.

Opportunity est un engin d’exploration faisant partie du programme MER, contraction de Mars Exploration Rover. A son lancement, sa durée de mission sur la planète Mars était de seulement trois mois mais la chance et son volonté farouche de ne pas succomber aux conditions extrêmes de la planète ont permis au centre de commande de la NASA de profiter de ses instruments durant 10 années. Toujours en activité, il est actuellement en mission et explore des roches sur ​​le bord du cratère Endeavour.

Opportinuty dévoile la présence très ancienne d’eau douce sur Mars.

Son travail a permis de découvrir que l’eau douce a été présente sur la planète et pas seulement de façon sporadique. L’une de ses dernières analyses a montré l’existence de minéraux particuliers attestant que de l’eau douce avec un PH neutre a coulé en abondance. Selon toute vraisemblance, Mars a également profité de la protection d’une magnétosphère source d’un effet de serre ayant contribué au réchauffement de son atmosphère. Ces conclusions laissent entendre que la planète rouge et la Terre avaient, par le passé, de nombreuses similitudes avec des conditions identiques à celles découvertes sur notre planète bleue lorsque la vie s’est développée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour le scientifique Dr. Paulo de Souza, membre de l’équipe scientifique d’Opportunity, Mars a évolué de façon différente par rapport à la Terre mais :

Bien que Mars soit trop froid maintenant pour disposer d’eau liquide nécessaire à la vie, nous avons eu des preuves de son activité passée grâce à des images satellite de vallées et d’analyses de roches entreprises par les Rovers.

Il ajoute alors :

Nos dernières recherches ont trouvé à l’aide d’Opportinuty, les premiers épisodes de l’activité de l’eau sur Mars, une géochimie âgée de 4 milliards années ... Par conséquent, les conditions de base nécessaires au développement de la vie ont été réunies sur Mars beaucoup plus tôt qu’ils ne l’étaient sur ​​la Terre. Si nous analysons le problème sous l’angle d’une théorie appelée la panspermie – traitant de la façon dont sont échangés les molécules organiques entre les planètes dans le même système d’étoiles -. Alors il devient au moins possible que certaines de ces molécules ont fait leur chemin ici.


Apparition de la vie sur Terre : une origine Martienne ?

La Terre aurait-elle  héritée de la vie martienne par la grâce des lois Newtoniennes ? C’est possible. Ce n’est pas la première fois que cette hypothèse  est avancée. En juillet 2013, le chercher Steven Benner, enseignant à l’Institut Westheimer pour la Science et la Technologie à Gainesville aux Etats-Unis, s’était exprimé sur cette question lors de la conférence annuelles Goldschmidt à Florence en Italie. Selon lui, la vie sur notre planète pourrait provenir de l’espace et plus exactement de la planète rouge. Elle aurait été apportée sur Terre à l’aide d’une météorite en provenance de la planète rouge. Avec cette hypothèse nous serions non pas des Terriens mais des Martiens.


Publié par : Jérôme Gianoli  dans Science et technologie 28/01/2014




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chroniques Martiennes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chroniques Martiennes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chroniques martiennes ( 1950 )
» recherche questionnaire chroniques martiennes
» Fantastique
» Les Chroniques Martiennes
» Les chroniques martiennes (1979) Michael Anderson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: DOSSIERS PRINCIPAUX DU FORUM :: Les DOSSIERS TOP-SECRET-
Sauter vers: