UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les mystères du plateau d'Albion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Les mystères du plateau d'Albion   Lun 19 Aoû - 12:16

Les MYSTERES du PLATEAU d'ALBION

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Que se passe-t-il sur le plateau d'Albion ? de nombreux faits portent à croire qu'il s'agit d'une base secrète d'extra-terrestres, une sorte de Zone 51 française !

 Au début des années 1970, le plateau d'Albion (département 84 en France) n'était qu'un immense chantier taraudé par une vingtaine de fosses profondes destinées à devenir les futurs silos de missiles à têtes nucléaires. Outre ces silos, d'énormes excavations, plus profondes, allaient abriter les installations souterraines et secrètes de cette base, installations répliquant plus ou moins les installations de surface, mais avec un peu plus de mystère ...

 Un soir, après l'arrêt des travaux de la journée, un vieux monsieur, instituteur à la retraite, se promenait à travers le chantier lorsqu'il tomba nez à nez avec un être de petite taille, à la tête volumineuse, à la peau grise, qui le fixa brièvement de ses grands yeux obliques avant de disparaître. Médusé, sans cacher la peur qu'il avait éprouvé, le retraité narra son histoire à une personne tout à fait digne de foi.

 (Il faut savoir qu'à cette époque en France personne ne parlait d'E.B.E. ou de Gris.)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers la fin des années 1980, nous apprenons par une source très sûre que des commandos investissent la base en prenant le contrôle total de celle-ci malgré les militaires déjà sur place.

 Ces hommes en uniformes noirs prennent leurs repas entre-eux, utilisent des boîtes de rations alimentaires apportées par eux. Sur leur uniforme, ils arborent au niveau du coeur, un insigne rond représentant un éclair stylisé et, sur l'épaule gauche, il y a un écusson avec un triangle. Nos divers informateurs (indépendants les uns des autres) n'étaient pas suffisamment près de ces commandos pour pouvoir décrire ces insignes plus en détail.

 Ces individus, aperçus une nuit en réunion, avaient tous le teint anormalement clair, blanchâtre, et l'expression quasi-figée. D'après nos divers informateurs, ces individus ne sortaient que la nuit et personne ne put les apercevoir de jour.

Ces hommes étranges rendaient terriblement anxieux les chiens de patrouille dans leur chenil. Quand ils investissaient la base (alors placée en stade d'alerte maximum) ces individus prenaient sous leur contrôle les postes de conduite de tir. L'accès à ces postes était, dans ces cas, prohibé, même à ceux qui, d'ordinaire, y sont librement admis. La salle des ordinateurs, ultra-protégée, dans laquelle l'on ne pénètre qu'à l'aide de carte magnétique à code, était occupée la nuit par ces commandos. Les militaires de la base s'en étonnèrent mais reçurent ordre de ne pas en faire état.

 Les placards personnels des militaires furent fréquemment fouillés, les appareils photo confisqués. Il ne faisait pas bon non plus de tenir un journal intime en consignant les incidents bizarres constatés sur le site, surtout lorsque ces commandos contrôlaient la base. Certains possesseurs de journal intime se retrouvèrents à l'hôpital, sauvagement tabassés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ces commandos arrivaient dans des camions et des voitures peints tout en noir, la plupart immatriculés dans le 75. Ils repartaient au bout de 48 heures, sans préavis, et l'état-major initial de la base reprenait alors les pleins pouvoirs, comme si de rien n'était.

 Voici maintenant la transcription d'une cassette audio du témoignage d'un ancien maître-chien du plateau d'Albion (celui-ci, après son témoignage, a totalement disparu).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les mystères du plateau d'Albion   Lun 19 Aoû - 12:31

RETRANSCRIPTION de TEMOIGNAGE d'un MAÎTRE-CHIEN
DES HOMMES EN NOIR A LA PEAU BLANCHÂTRE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"J'ai effectué mon service militaire en tant que maître-chien sur le plateau d'Albion.
 J'ai été témoin de faits troublants durant mon séjour sur cette base. Je puis vous affirmer que de temps en temps des commandos totalement étrangers à la base prennent le contrôle de celle-ci pendant plus ou moins 48 heures. Ils arrivent en convoi spécial, camions et voitures de couleur noire, leurs uniformes sont aussi de couleur noire, ils sont très grands avec une peau de couleur très blanche et portent en permanence des lunettes noires. Ces hommes ne se mélangent jamais avec les autres militaires de la base et ils prennent le contrôle total de celle-ci. Ils reçoivent leur nourriture par camions spéciaux et on ne peut les apercevoir que la nuit.

 Un soir, j'étais de garde avec mon chien et je suis passé à proximité d'une grande salle en sous-sol qui ne possédait que quelques petites fenêtres en hauteur. En passant devant ces petites fenêtres, mon chien est devenu très nerveux. J'ai alors regardé par une de ces fenêtres et là j'ai vu ces hommes en réunion. La nuit était totale et personne ne pouvait m'apercevoir. Cependant, au bout de quelques instants, un de ces hommes s'est retourné en direction de cette fenêtre (comment a-t-il su que j'étais là, je ne le sais pas). A ce moment-là, une peur incompréhensible s'est emparée de moi et mon chien est devenu complètement fou. J'ai tiré mon chien et je suis parti très vite continuer mon tour de garde.

 Un autre soir, étant encore de garde, j'aperçois par une fenêtre d'un local hautement sécurisé des faisceaux de lampes torches comme si quelqu'un cherchait quelque chose. La base était depuis l'arrivée de ces commandos en stade maximum d'alerte. J'avertis par radio l'officier de garde de cette anomalie mais celui-ci me fit comprendre de passer mon chemin et que je n'avais rien vu.

 Je ne sais pas pourquoi mais à la fin de mon tour de garde j'ai consigné cette observation sur un carnet.

 Le lendemain matin, un officier me fait appeler pour me dire que ceux que j'avais vu la nuit précédente étaient certainement une hallucination. Par la suite, en rentrant dans ma chambre, mon placard personnel avait été fracturé et mon carnet de note ainsi que mon appareil photo avaient disparu.

 Un ami aussi maître-chien avait, lui, pu prendre des photos de certaines choses anormales et il avait aussi dessiné un portrait d'un de ces hommes. On a retrouvé mon ami sauvagement tabassé à l'extérieur de la base et, bien sûr, son placard avait été vidé complètement.              
 Comment avait-il fait pour sortir de la base alors que celle-ci était en alerte maximum et que personne ne pouvait sortir ? Ses blessures étaient tellement graves qu'un hélicoptère est venu le chercher pour le rapatrier à l'hôpital militaire de Laveran à Marseille.

 Quand ces commandos étaient sur la base, on avait interdit aux maîtres-chiens certaines zones. L'explication des officiers était que les chiens sont trop sensibles ...!

 Les chiens avaient une peur terrible de ces hommes. Quand les commandos étaient sur place, tous les soirs ils hurlaient en bavant anormalement et en se tapant la tète contre les grilles de leurs cages et cette situation était invivable. Au lever du jour tout redevenait normal.

 Le vétérinaire (appelé du contingent et faisant des études pour devenir vétérinaire titulaire) était très étonné de la réaction incompréhensible des chiens. Il a voulu en savoir plus et a fait des prélèvements de salive et de sang sur quelques chiens mais un officier lui a ordonné de laisser tomber ces analyses.

 Quelques jours plus tard, mon chien est tombé malade et un autre vétérinaire totalement étranger à la base est venu le chercher. J'ai protesté vivement car je pense qu'on aurait pu le soigner sur place. C'est alors qu'un capitaine est venu vers moi en me disant c'est une affaire top-secret. Par la suite j'ai su que mon chien était mort et qu'il avait subi une autopsie."

 Ce témoin nous fait savoir qu'un autre maître-chien de l'époque a réussi à faire divers croquis des ces hommes et qu'il va nous mettre en rapport avec lui.
 N'ayant plus de nouvelles de ce témoin, j'appris par ses collègues de travail que cela faisait plusieurs semaines qu'il n'était plus venu travailler. Son employeur avait contacté la famille et celle-ci était très inquiète car il avait totalement disparu.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les mystères du plateau d'Albion   Lun 19 Aoû - 12:46

AUTRE TEMOIGNAGES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un employé :

Le témoin travaille sur la base. Il confirme qu’effectivement il arrive que des commandos investissent le plateau d’Albion (la description des uniformes et des hommes concorde avec les autres sources d’informations). Ces hommes effectivement ne se déplacent que de nuit et prennent leurs repas indépendamment des autres militaires avec des rations qui leurs sont expédiées pour être totalement indépendant.


Un officier :

Un officier de réserve du plateau d’Albion affirme que les pilotes d’hélicoptères de cette base ont à plusieurs reprises vu des ovnis sur le site et qu’il existe également un dossier top secret “ovni” avec des photos de ces engins. Il affirme également que des engins ont été observés pratiquement au ras du sol.


Des spéléologues :

Des spéléologues amateurs décident d’explorer un gouffre à proximité du plateau d’Albion. Ils progressent dans diverses galeries et puits,  arrivés à un 3ème puits ils décident de prendre un peu de repos. Un des spéléologues  décide de poursuivre et descend dans le puits. Arrivé au fond de ce puits il aperçoit une lumière bizarre, il avance et s’aperçoit que cette galerie est en fait une ouverture artificielle donnant dans une immense salle au sol blanc, lisse comme un miroir et éclairé par une lumière orange sans source apparente. Dans cette salle se trouve 5 ou 6 fauteuils blancs et de formes bizarres. Inquiet il décide de remonter vers ses camarades pour leur faire part de sa découverte. Les spéléologues décident donc de refaire surface et de revenir avec appareils photos et caméra vidéo. Quelques temps plus tard Mr X décide de revenir explorer ce gouffre, mais arrivé au 3ème puits, celui ci avait été totalement obstrué par une dalle de béton.

Voiçi un dernier témoignage trouvé sur le forum du site web ovni.ch, il est à prendre avec les plus grandes réserves :

«Capitaine F… 2ème régiment étranger du Génie. Plateau D’Albion. Vaucluse (84)

Nous sommes installés sur cette ancienne base aérienne depuis un an et demi. Notre effectif total est de 550 hommes.
Il se passe ici des phénomènes que personne ne pourrait croire. Maintenant nous allons parler, il faut que cette loi du silence s’arrête. Cet endroit est maudit, nous devons partir car la légion ne peut plus nous laisser dans cet enfer. En février 2000, trois de mes hommes sont morts ici dans des conditions atroces. Personne n’a rien dit, personne n’a rien su et ceux qui savaient n’ont rien dit non plus.
Il est difficile de vous dire ce que nous avons vu arriver ici car cela s’est présenté sous des formes différentes et invraisemblables. Ce que nous savons aujourd’hui c’est que les galeries existantes sous la base sont infestées par ce que nous appelons les extraterrestres.
La nuit, le sol tremble, l’électricité est coupée parfois pendant plusieurs heures et une forte odeur de soufre s’installe (cette odeur de souffre est aussi présente après le passage d’un OVNI, voir rubriques : type d’Ovnis). Dehors, le ciel est couvert par des grands disques éclairés en leur centre. Ils se posent partout où ils peuvent et commencent à s’enfoncer dans le sol sans faire de bruit.”


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les mystères du plateau d'Albion   Lun 19 Aoû - 12:53

Témoignage d’un instituteur à la retraite :

Au début des années 1970, un soir, après l’arrêt des travaux de la journée, un instituteur à la retraite se promène à travers le chantier lorsqu’il tombe nez à nez avec un être de petite taille, à la tête volumineuse, à la peau grise (voir rubrique : les gris), qui le fixe brièvement de ses grands yeux obliques avant de disparaître. Médusé, sans cacher la peur qu’il avait éprouvé, le retraité narre son histoire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Celui d’un militaire :

«J’étais dans les commandos de l’air 3ème compagnie. A l’époque, notre mission était bien entendu la défense de la base de St Christol dont je faisais partie. Le plateau d’Albion disposait avant sont désarmement de 18 Zones de Lancement de missiles atomique, de 2 Poste de Commandement de Tirs et un en construction à l’époque…
Les commandos étaient chargés d’effectuer des patrouilles régulièrement sur les différentes zones, dont la destination nous était donnée au dernier moment par radio en message codé lorsque nous quittions la base. Nous devions effectuer ces patrouilles environ toutes les 2 heures. la patrouille qui rentrait devait réveiller la relève qui prenait une mission vers d’autres zones.
Un matin, je me suis réveillé vers 6 h et j’ai cru avoir raté ma patrouille qui était prévue vers 2 h et m’être rendormi. Après renseignements auprès du sous officier de semaine, il n’en était rien. La patrouille précédente avait déclenché l’alerte dans la nuit, signalant un objet non identifié en stationnement. Dès lors, la gendarmerie mobile de la base et l’équipe d’intervention des commandos ainsi que le général de la base s’étaient rendus sur les lieux. L’alerte avait été donnée comme il se doit à la hiérarchie.

Le surlendemain, un tout petit article dans le journal “le Provençal” précisait en quelques lignes brèves cet événement mais sans plus.
C’était un sujet de discussions sur la base pendant quelques jours puis plus rien. Personne n’avait d’élément complémentaire. Cela restait donc une énigme. Quand je racontais çà dans mon entourage et au cours de discussions relatives aux phénomènes, je passais pour un demeuré.
10 ans plus tard, en 1991, alors que je regardais une émission télévisée sur les phénomènes extra-terrestres, j’apprenais que ce fameux jour en 1981, les contrôleurs aériens avaient repéré par radar un ovni venant d’Espagne et se dirigeant vers les Pays de l’Est. 2 Mirages 2000 décollaient de la base d’Istres pour prendre en chasse l’objet lorsqu’il est entré dans l’espace aérien français. Cet ovni a donc été repéré et observé par plusieurs dizaines de personnes et non des moindres : contrôleurs aériens, commandos, gendarmes mobiles, station météo et certains gradés de la base dont le général.
L’ovni quant à lui avait disparu, ne laissant à l’aviation aucune chance de pouvoir le rejoindre. Tout ceci à priori, s’est déroulé très rapidement. Néanmoins nous avons eu des informations réelles de ce qui s’est passé 10 ans après l’événement…
De plus, à cette époque, j’habitais dans un village du Vaucluse, ou il nous est arrivé mon père et moi-même, de pouvoir observer à deux reprises des formes lumineuses passer à très grande vitesse dans le ciel et à courtes distances, mais nous n’en avions jamais parlé à personne pour les raisons que vous savez…. »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les mystères du plateau d'Albion   Lun 19 Aoû - 13:20

Le SITE du PLATEAU d'ALBION
BASE MILITAIRE (1963-1996)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Général De Gaulle veut une défense nucléaire avec des avions, des sous-marins et des missiles sol-air. Il s’agit maintenant de trouver un site stratégique où implanter ces missiles. Deux critères entrent en compte : zone à faible densité humaine et sol capable de permettre un bon ancrage des silos renfermant les missiles mais aussi capables d’amortir l’onde de choc en cas d’agression nucléaire. Au début des années 1960s, des recherches sont menées en Corse, dans les Vosges, dans le Massif central et la Drôme. En 1963, 2 plateaux restent en lice : Valensole et Albion.

Le plateau de Valensole est écarté car son réseau hydrographique est incompatible avec la construction des silos. Le sous-sol d’Albion est idéal : calcaire facile à travailler et suffisamment résistant pour encaisser des chocs et hors de la zone sismique de la Durance. En surface, une étendue quasi déserte à perte de vue, 785 hectares et 288 propriétaires. Le village le plus proche est Saint-Christol (Vaucluse) au Sud, avec 1600 habitants. La ville la plus proche est Apt, à 30 km. Le 2 mai 1963, le Conseil de Défense décide la construction de la base de missiles sol-sol sur d’Albion.

En 1965, après la visite de Pierre Messmer, la décision est prise d'y implanter 27 missiles.

Toutes les installations doivent résister à une explosion nucléaire. C'est dire les tonnes de béton, de ferraillage et de blindage qui vont être déversées sur et dans le plateau. Le creusement des silos commence en août 1966 et parfois, on tombe sur d'immenses avens qu'il faut combler. 5500 m3  de roches sont extraites pour chaque silo et son abri auxiliaire. Bien qu'impressionnants, ces travaux ne dénaturent pourtant pas le site puisqu'ils sont non seulement enfouis, mais que les militaires veillent à les camoufler un maximum. En tout, le système dissuasif français s'étend sur 800 km2 car il englobe les installations de transmissions du Mont Ventoux, de la montagne de Lure et du Luberon, son coeur étant sur le plateau d’Albion.

En 1967, c'est en fait seulement 18 silos qui sont construits. Chacun de ces derniers est nanti de son abri auxiliaire, et distant de 3 km de son voisin afin qu'une seule attaque ne détruise plusieurs sites à la fois mais que des frappes nucléaires simultanées annulent leurs effets (2 explosions nucléaires simultanées annulent une grande partie de leurs effets mécaniques). Un agresseur devrait donc détruire un 1er silo, puis un 2ème, etc. ce qui laisse le temps de la riposte.

Les missiles sont surveillés nuit et jour et commandés à partir de 2 PCT, construits sous terre, à distance. Chaque poste de tir a en charge 9 zones de lancement. L'un se trouve dans la Drôme près de Reilhannette et l'autre dans le Vaucluse près de Rustrel, à 35 km l'un de l'autre. Véritables bunkers dissimulés sous plusieurs centaines de mètres de roche, les PCT sont conçus non seulement pour résister à toute attaque nucléaire, mais aussi pour éviter toute intrusion : des galeries de 2 km de long y mènent.

Il faut aussi construire la BA 200, dont les militaires maintiendront opérationnels les missiles et les matériels périphériques. Sur 406 hectares, cette base regroupe les bâtiments du commandement, les services administratifs, un restaurant, une hôtellerie, une zone technique (véhicules de liaison, entretien, énergie de secours, stockage de carburants), une zone technique spécialisée pour la maintenance en silo, un dépôt de munitions spéciales où travaillent aussi les spécialistes du CEA pour l'assemblage des têtes nucléaires des missiles et une zone d'instruction du personnel. Les couleurs sont envoyées le Vendredi 5 Juillet 1968.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A flanc de montagne on ne voit des 2 postes de tir qu'une plate-forme et un fronton de béton de 2 m d'épaisseur. Seuls pourront y pénétrer les officiers de tir chargés de l'éventuelle mise à feu des missiles. Clôture électrifiée, barreaux, grilles équipées de détecteurs, filet anti-grenade, plaque blindée contre les tirs de roquette, gardes armés, détecteur d'attaque chimique, porte blindée, vitre blindée sans tain, fenêtre de tir permettant le lancement de grenade sur des visiteurs indésirables, portique de détection... le dispositif est impressionnant.

Une fois que patte blanche est montrée, ce sont les officiers de permanence dans leur trou à 400 m sous terre qui actionnent les portes d'accès de la galerie. Embarquement dans un drôle de petit tracteur électrique, mais claustrophobes s'abstenir. Une galerie souterraine de 4 m de diamètre, éclairée d'une lumière blafarde monte légèrement et interminablement, pour éviter une neutralisation ennemie par inondation. Elle présente des coudes à angle droit destinés à casser une onde de choc consécutive à une explosion nucléaire. Même rôle pour une galerie de roche appelée galerie anti-souffle. En cas d'effondrement de la galerie, un ingénieux mais terrifiant système de puits hérité des Égyptiens permet de grimper jusqu'à l'air libre. Décidément, on a pensé à tous les scénarii catastrophe. Des clapets d'air, que l'on peut fermer, permettent une survie de longue durée aux 2 officiers qui se relaient en permanence. Dans la capsule de tir, 2 locaux protégés par 3 m d'épaisseur de béton armé, montés sur vérins hydrauliques pour résister aux secousses, équipés en cage de Faraday et bourré d'écrans.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Entrée pricipale du Plateau d'Albion

Démantèlement

En Septembre 1996, le président Jacques Chirac annonce la fermeture des sites de lancement terrestres de missiles nucléaires. On prévoit que le démantèlement des missiles et de leurs silos prendra 2 ans. La défense nucléaire du pays reposera dorénavant sur l'aviation et les sous-marins. Les missiles, dont chacun d'entre eux est plus puissant que la bombe d'Hiroshima, sont désactivés 1 an plus tard, en Septembre 1997-09.

Le Mercredi 17 Septembre 1997, le Ministre de la Défense annonce que 1000 légionnaires de la Légion Etrangère vont s'installer sur le Plateau d’Albion. De 1999 à 2000 il vont constituer une nouvelle unité d'ingénieur de combat pouvant être rapidement dépêchée dans le monde en cas de crise. Certains membres de cette unité viendront d'un régiment de la Légion qui maintient le site de test aujourd'hui fermé de Mururoa (Pacifique Sud).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les mystères du plateau d'Albion   Lun 19 Aoû - 13:55

Le PLATEAU d'ALBION ( HIER et AUJOURD'HUI )

Ce vaste plateau qui s’étend au-dessus de Banon sur les départements des Alpes-de-Haute-Provence, du Vaucluse et de la Drome est constitué d’étendues planes sauvages et grottes.

1965, le gouvernement français choisit le plateau d’Albion pour implanter ses sites de lancement des missiles Sol Sol Balistiques.

1966, pendant plus de 5 ans, le plateau devient un immense chantier de travaux publics. Les chemins départementaux sont transformés en un réseau routier moderne et spacieux permettant le passage de convois de plusieurs centaines de tonnes. Une base aérienne est créé sur une surface de plus de 400 hectares sur la commune de Saint Christol et plus de 2000 personnes y travailleront.

Septembre 1996, le Président Jacques Chirac annonce la fermeture et le démantèlement du site du plateau d’Albion.

Décembre 1996, le ministère de la défense annonce qu’un régiment professionnalisé de l’armée de terre d’au moins 1.000 hommes succédera au 1er GMS. Mai 1997 :
Le projet de le transformé en laboratoire scientifique est lancé.

LE PLATEAU D’ALBION DE NOS JOUR

Il y a de belles paraboles et autres antennes, officiellement il s’agit d’une station d’écoute. Sur les Zones de Lancement, les silos ont été dynamités, certains sites restent en état abandonnés et servent de parc à moutons, d’autres sont utilisés pour différentes activités (observatoire SIRENE, station de mesures sismiques, radar de l’ONERA…). D’autres encore font l’objet d’activités non identifiées (boites numérotées discrètement installées sur un site, shelter dissimulé dans un autre, raccordements électriques toujours présents…) et sont régulièrement surveillés.

LE MYSTERE

D’après bon nombre de témoignages (dont ceux du très regretté Jimmy Guieu : rubrique Jimmy Guieu), lors de chaque ouverture réelle d’un silo, un ovni le survol dans les 48 heures.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Silo de lancement de missile du Plateau d'Albion


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les mystères du plateau d'Albion   Lun 19 Aoû - 13:57

Plateau d'Albion - Zone de lancement ZL 1.4
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les mystères du plateau d'Albion   Lun 19 Aoû - 13:58

Plateau d'Albion - Zone de lancement ZL 1.9
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les mystères du plateau d'Albion   Lun 19 Aoû - 14:00

Plateau d'Albion - Zone de lancement ZL 1.7
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les mystères du plateau d'Albion   Lun 19 Aoû - 14:01

Plateau d'Albion - Zone de lancement ZL 1.1
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les mystères du plateau d'Albion   Lun 19 Aoû - 14:04

Observatoire astronomique SIRENE, Plateau d'Albion
( ex-Zone de lancement ZL 1.2 )

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les mystères du plateau d'Albion   Lun 19 Aoû - 14:08

Plateau d'Albion - Zone de lancement ZL 1.5
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les mystères du plateau d'Albion   Lun 19 Aoû - 14:13

PLateau d'Albion - Zone de lancement ZL 1.3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les mystères du plateau d'Albion   Lun 19 Aoû - 14:27

Plateau d'Albion : 500 m en sous-sol, ils écoutent le murmure de la Terre
Par Stéphanie Dumagel : LaProvence.com


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ancien site militaire stratégique, le laboratoire souterrain à bas bruit est un lieu d'observation scientifique
Dans les 4 km de tunnel isolés des activités humaines, les scientifiques du monde entier viennent installer leur matériel de mesure.

Le monde du silence à cinq cents mètres sous terre. Dans cet antre-là, on pénètre à pas feutrés de peur de déranger les scientifiques qui ont trouvé ici, dans les entrailles du plateau d'Albion, un lieu quasi idéal pour "écouter" la terre.

Installé dans l'ancienne base militaire de lancement des missiles nucléaires, le laboratoire à bas bruit de Rustrel est devenu depuis le démantèlement de ce site militaire un lieu très prisé des scientifiques du monde entier, qui peuvent installer dans les anciennes infrastructures militaires leurs instruments de mesures.

Dans les 4 km de tunnel, hydrogéologues, sismologues, physiciens et autres scientifiques composent une jolie mélodie en sous-sol en élaborant des programmes de recherches internationaux. "On est ici dans un site bas bruit, c'est-à-dire peu perturbé par des activités anthropiques. La qualité de l'environnement extérieur au laboratoire est garantie sur une longue durée du fait d'être dans un parc naturel régional. Il n'y a pas de ligne haute tension ni de perturbation électromagnétique", explique Stéphane Gaffet, directeur du laboratoire souterrain à bas bruit de Rustrel.

L'héritage militaire

Des propriétés du site héritées pour l'essentiel de l'application militaire. En pleine guerre froide, il fallait, si le chef de l'État l'ordonnait, être capable de lancer des missiles nucléaires mais aussi de se protéger de toute agression. Donc s'éloigner au maximum de la surface du sol et blinder de manière électromagnétique le lieu de commande des missiles où se trouvaient 24 heures/24 deux officiers.

Cette capsule blindée à 518 mètres sous terre, isolée des fréquences magnétiques supérieures à 40 hertz, permet d'observer les moindres mouvements de la terre. Depuis Rustrel, les scientifiques écoutent le murmure de la houle des mers et océans de la planète et enregistrent tous les séismes, d'autant que le laboratoire se situe au coeur des failles de Provence.

"On peut faire ici des observations de très bonne qualité. On peut écouter les signaux de la terre de manière très fine car il y a très peu d'activité humaine", poursuit le directeur du laboratoire.

Les six sismomètres installés en souterrain et en surface permettent d'étudier les vibrations de la terre de manière protégée. "C'est un endroit privilégié pour mettre au point des méthodes, des instruments, qui vont ensuite pouvoir être exportés ailleurs", souligne le scientifique.

De la recherche fondamentale aux applications industrielles

Des industriels viennent même dans ce coin du Luberon pour y tester leurs produits. "Le potentiel du laboratoire est très large puisqu'il va de la recherche fondamentale à des applications industrielles très concrètes et même des applications sociétales".

C'est également au laboratoire de Rustrel qu'on étudie le réservoir karstique du Vaucluse puisque le laboratoire se situe dans l'aquifère de Fontaine-de-Vaucluse.

"Il s'agit du plus grand réservoir karstique d'Europe, la 5e ressource mondiale en eau. Il est donc important de comprendre comment fonctionne ce réservoir pour pouvoir répondre dans l'avenir à la problématique de la gestion de l'eau", souligne Stéphane Gaffet. Les hydrogéologues mesurent donc ici les écoulements.

L'eau mais pas seulement. La roche carbonatée du plateau d'Albion étant identique aux réservoirs pétrolifères du Moyen Orient, scientifiques et industriels cherchent à comprendre le fonctionnement de ces réservoirs.

Pour accroître davantage les propriétés bas bruit du laboratoire, les tunnels vont être équipés de "membranes intelligentes", des sas permettant de protéger les instruments de mesures des bruits générés par les scientifiques et le personnel du laboratoire. Un moyen de pérenniser la spécificité du laboratoire, de préserver ce monde du silence pour permettre aux scientifiques de nous éclairer sur le fonctionnement de la Terre.



Rustrel /Publié le mercredi 05 septembre 2012 à 20H40


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Ronald
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 9
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 44
Localisation : Quelque part sur un vaisseau mère

MessageSujet: Re: Les mystères du plateau d'Albion   Mar 20 Aoû - 0:00

Je ne connaissais pas du tout l'histoire de ce plateau d'albion... Excellent sujet !!! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: Les mystères du plateau d'Albion   Mar 20 Aoû - 1:18

Ronald a écrit:
Je ne connaissais pas du tout l'histoire de ce plateau d'albion... Excellent sujet !!! Shocked

Oui encore merci Roswell, pour nous faire découvrir ce site bien mystérieux qui pourrait aisément servir de possible base extraterrestres à en juger par le dédale de galeries souterraines.
Mais il y a fort à parier que ce n'est qu'une infime partie que nous voyons là et que de bien d'autres endroits de ce site sont protégés des curieux ...

Voici un extrait de reportage sur le Plateau d'Albion ( journal TF1)




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par EBE 209 le Jeu 14 Mai - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: Les mystères du plateau d'Albion   Mer 28 Aoû - 10:37

Ronald a écrit:
Je ne connaissais pas du tout l'histoire de ce plateau d'albion... Excellent sujet !!!  Shocked

Oui merci Roswell, très intéressant sujet qui laisse entrevoir une potentielle base extraterrestre ...

C’est en 1985 que Jimmy Guieu projeta une opération de surveillance du site en collaboration avec les groupes de recherche de l’IMSA et du CEOCE. Voici un extrait paru dans le magazine « LE MONDE INCONNU » signé de la main même de Jimmy Guieu racontant toute l’affaire :

« L’IMSA (institut mondial des sciences avancées) a recueilli de nombreux témoignages concernant le survol du plateau d’Albion dans le Vaucluse par des ovnis, plateau foré de silos abritant les fusées à charge nucléaire du 1er Groupement de Missiles Stratégiques (GMS) de notre force de dissuasion. Le seul organisme ufologique avec lequel l’IMSA travaille de façon régulière (de par son sérieux et sa compétence) est le CEOCE, le Centre d'Etudes Ovnis du Sud-Est. Présidé par René Voarino, cet organisme en pleine expansion est devenu le CEO France.

Les témoignages en notre possession se recoupent, tous concordants et ceux qui émanent de source militaire sont les plus détaillées. Il est vrai qu'en l'occurrence, les témoins sur la base se trouvaient aux premières loges ! L'on peut synthétiser ses multiples rapports de la manière suivante :

chaque fois que l'un de ses silos est ouvert,48 heures plus tard, un énorme vaisseau vient se stabiliser en altitude ; il largue alors des modules de reconnaissance, sphères ou soucoupes, qui, eux, descendent pour faire un point fixe à 5 ou 10 m au-dessus du silo précédemment ouvert. Jamais d'erreur. Tout cela prouve à l'évidence que cette base de missiles stratégiques et sous la surveillance constante des ET. Il en va certainement de même pour les bases analogues des autres pays.

Forts de cette certitude, René Voarino et moi-même avons donc conçu l'opération RAPA NUI pour la soumettre au ministère de la défense, ce que nous fîmes le 4 avril 1985 à l'attention de M. Charles Hernu, alors chargé de ce ministère. Nos propositions à ce dernier de nous informer des jours et heures ou l'un des silos du plateau d'Albion serait ouvert. Aussitôt, 5 ou 6 équipes d'observations IMSA /CEOSE iraient prendre position autour du site, pourvu de télescopes, détecteurs, caméra vidéo, etc... Ces équipes à serait 48 heures sur place en attendant la tenue du vaisseau-mère et de ses soucoupes.

Une semaine après l'envoi de ce courrier, le lieutenant-colonel Vuillemin, attaché au cabinet militaire du ministère, me téléphonait, me demandant de lui communiquer les rapports d'observations en notre possession. L’IMA et le CEOSE n'ayant jamais trahi leurs sources d'information, il était exclu que nous communiquer en quoi que ce soit à la défense ! À noter qu'à ce moment, le ministère ne manifesta le moindre doute sur la réalité physique du phénomène, non plus que sur le survol du plateau d’Albion par ces engins, l'on était bien loin des arguments spéciaux du GEPAN, de ses explications psychosociologiques.

D'avril à juillet 1985, nous échangeâmes des courriers avec le ministère de la défense, outre des coups de fil, l'un d'eux paraissait même encourageant : « l'opération RAPA NUI que vous proposez se fera un jour, mais plus tard... » Lassés par ces atermoiements, j'effectuais une ultime tentative et le 11 juillet 1985, le ministère de la défense me répondait par une fin de non recevoir.

Manifestement, l'on ne tenait pas du tout à voir se concrétiser ce projet qui, logiquement, aurait dû permettre d'observer, photographier, filmé ces mystérieux vaisseaux et, par la, DEMONTRER LEUR REALITE OBJECTIVE ! Car enfin, si les ovnis ne sont qu'hallucinations, ballons sondes et canulars, selon les versions officielles, les autorités auraient dû tout au contraire faciliter notre projet, certaines que l'une ou l'autre de ses explications serait mise en évidence. Le refus devient clair : lesdites autorités ne tiennent absolument pas à ce que la vérité éclate au grand jour ! Dès la sortie de mon ouvrage, le scoop de l'opération RAPA NUI aurait dû faire l'effet d'une bombe dans les médias, ce ne fut pas le cas, hormis les trois exceptions courageuses déjà citées.

J'ai également adressé un exemplaire de mon livre à quelques députés de la majorité, assortie d'une lettre personnelle dénonçant l’étouffoir dont l'opération RAPA NUI avait été victime. J'ai parallèlement écrit à une personnalité politique de tout premier plan. Là aussi, en pure perte, chacun ouvrant le parapluie et attendant que ça se tasse !

Devant cette obstruction systématique ignorée du public, celui-ci conclura : « il n'y a plus d’OVNI puisque les journaux, la radio et la télé n'en parle plus ». Ce raisonnement à la logique fallacieuse résulte de la scandaleuse conspiration du silence appliqué surtout en Europe ».


http://aliensmania.free.fr/aliensmania/rapanui.htm

Voici un lien qui concerne ce sujet et l'opération RAPA NUI,
mais étrangement celui n'est plus accessible est le serveur vous informe d'une INTERDICTION à prendre connaissance de ce dossier ... bizarre non ???



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les mystères du plateau d'Albion   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les mystères du plateau d'Albion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les mystères du plateau d'Albion
» Le plateau d'albion la zone 51 française?
» plateau d'albion
» Perfide Albion
» Les archéologues font une importante découverte à Marchahaumachuco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: DOSSIERS PRINCIPAUX DU FORUM :: Les DOSSIERS TOP-SECRET-
Sauter vers: