UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Star Trek : le film (1979) Robert Wise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Star Trek : le film (1979) Robert Wise   Dim 26 Mai - 2:16

Star Trek, le film

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Star Trek, le film : film américain de science-fiction réalisé par Robert Wise et sorti en 1979.

Synopsis

Une entité extraterrestre apparemment hostile, et maître d'une nuée se développant sur plus de 80 unités astronomiques, se dirige tout droit vers la Terre. L'Amiral Kirk est chargé par Starfleet de reconnaître l'entité et évaluer la menace. Il reprend alors les commandes de l'USS Enterprise, qu'il avait abandonnées à la suite de sa promotion, et découvre un vaisseau entièrement remodelé. Le capitaine Will Decker, évincé de son commandement, accepte néanmoins de le seconder grâce à sa connaissance des modifications apportées au vaisseau. Sur la route d'interception de l'entité, l’Enterprise accueille Spock qui revient de sa retraite sur Vulcain. Spock a été en contact mental avec l'entité, qui se fait appeler V'Ger.

Quand l'Enterprise entre dans la nuée, son équipage découvre une masse phénoménale de connaissances, accumulée par V'Ger au cours de son voyage. V'Ger désigne l'équipage comme étant des « unités carbone » et en tue une, le lieutenant Ilya (qui avait eu une histoire très forte avec Decker plusieurs années auparavant) pour mieux les examiner. Malgré toute sa volonté, Kirk ne peut que tenter de comprendre ce que veut V'Ger, car la survie de son vaisseau n'est soumise qu'au bon vouloir de l'entité. Celle-ci finit par révéler qu'elle retourne sur Terre pour retrouver le Créateur, et se joindre à lui.
On découvre que V'Ger est une machine résultant de l'ancienne sonde VOYAGER VI lancée à la fin du vingtième siècle par les humains. Lors du passage du temps de la sonde dans l'espace, seules les lettres V GER sont demeurées.
V'Ger comprend alors que les « unités carbone » sont son Créateur et demande à fusionner avec elles. Le capitaine Decker se sacrifie donc afin que V'Ger (qui a pris l'apparence du lieutenant Ilya) puisse fusionner avec lui...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fiche technique

Titre original : Star Trek: The Motion Picture
Titre français : Star Trek, le film
Réalisation : Robert Wise
Scénario : Alan Dean Foster, Harold Livingston et Gene Roddenberry (non crédité)
Dialogues : Sean Hanley
Décors : Harold Michelson
Costumes : Robert Fletcher
Montage : Todd C. Ramsay
Producteur : David C. Fein et Gene Roddenberry
Musique : Jerry Goldsmith
Directeur des effets visuels : Douglas Trumbull
Format : Couleur - 35 mm - 2.35:1 - Dolby Digital
Pays d'origine : États-Unis
Langue originale : anglais
Genre : science-fiction
Durée : 126 minutes (version cinéma) / 131 minutes (Director's cut)
Budget : 35 millions de dollars

Dates de sortie : États-Unis : 7 décembre 1979
France : 19 mars 1980


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Distribution

Légende : Doublage de la version cinéma (1980) / Doublage de la version Director's Edition (2000)

William Shatner : Amiral / Capitaine James Tiberius Kirk
Leonard Nimoy : Commandant Spock
DeForest Kelley : le Dr. Leonard H. « Bones » McCoy
James Doohan : Commandant Montgomery « Scotty » Scott
George Takei : Lieutenant-commandant Hikaru Sulu
Walter Koenig : Lieutenant-commandant Pavel Chekov
Nichelle Nichols : Lieutenant-commandant Nyota Uhura
Majel Barrett : le Dr. Christine Chapel
Persis Khambatta : Lieutenant Ilia
Stephen Collins : Capitaine/Commandant Willard Decker
Grace Lee Whitney : Lieutenant-commandant Janice Rand
David Gautreaux : Commandant Branch
Marcy Lafferty : Chef DiFalco
Franklyn Seales


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La critique : Star Trek, le film

Mis en chantier par la Paramount qui préférait relancer la saga au cinéma (le space-opera, sous l'influence du succés de Star Wars, et la SF connaissaient alors un bel âge d'or sur grand écran) plutôt qu'à la télévision (le projet Star Trek Phase II fut ainsi mis au placard, ou presque), le but était alors d'en mettre plein les yeux, de montrer le budget (énorme pour l'époque : 46 millions de $) à l'écran. Quitte à en oublier un peu le matériau de base.

Car ne vous attendez pas aux couleurs pop, aux décors cartons pâtes et aux ciels étranges et psychédéliques. N'essayez pas de chercher les charmes troublants du bikini d'une danseuse exotique et extraterrestre. Les pyjamas sont beiges, blancs, marrons, le sérieux est de mise. Même Kirk n'est plus cet indécrottable mâle charmeur. Ce sera plutôt le futur pasteur père de famille la morale et pénible de Seventh Heaven (Stephen Collins, déjà un peu tête à claques à l'époque) qui emballera la jolie donzelle au crâne rasé. Tout laisse aussi à penser que Robert Wise (dont la filmo force tout de même le respect), en fin de carrière (il ne réalisera plus grand chose après celui-ci), a profité du budget alloué pour se faire son 2001 à lui, car longue et nombreuses sont les séquences contemplatives de l'espace et du vaisseau. Et il faut bien attendre 45 bonnes minutes avant qu'il ne se passe un peu quelque chose.

Mais le Trekkie que je suis ne peut pas totalement bouder son plaisir. Tout d'abord visuellement, il a très bien vieilli et les séquences spatiales sont tout ce que l'on rêve de voir dans un space-opera. La musique de Jerry Goldsmith qui supporte ces scènes reste encore aujourd'hui une référence, ne serait-ce que par le thème, repris par la série Star Trek : The Next Generation. Enfin, louable est la tentative de faire un méchant (l'étrange et dévorante entité V'ger) pas si... méchant, plutôt que de se lancer dans une confrontation avec d'éventuels klingons ou romuliens, ce qui n'aurait pas été tout à fait dans l'esprit Star Trek. Enfin, et ce n'est pas rien, l'Entreprise a enfin de la gueule.

Alors oui, ce n'est pas l'épisode le plus excitant ou le plus réussi. Mais ce n'est pas le plus honteux (Insurrection est, dans mon souvenir, peut-être le pire de tous). Difficile pourtant de le conseiller à tous, à moins que vous soyez peut-être un/une amoureux(se) transi de space-opera ou un/une indécrottable trekkie.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: Star Trek : le film (1979) Robert Wise   Dim 26 Mai - 2:20



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: Star Trek : le film (1979) Robert Wise   Dim 26 Mai - 2:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Star Trek : le film (1979) Robert Wise   Dim 26 Mai - 3:22

Star Trek : Le Film, Robert Wise

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’univers de Star Trek fait partie des plus mythiques de la science-fiction, l’un des plus complet en tout cas. Créé pour une série télévisée dans les années 1960, il a migré vers le cinéma à la fin des années 1970 avec Star Trek : Le Film. Ce premier épisode d’une longue saga cinématographique qui n’est toujours pas terminée. Une première transposition au grand écran qui ne s’est pas fait sans difficulté, ce projet a nécessité plusieurs années de développement et le long-métrage tourné par Robert Wise prend quasiment la forme d’un pilote de série. Loin du scénario complexe d’un Star Wars, Épisode IV : Un nouvel espoir auquel on le compare nécessairement, Star Trek : Le Film pose les bases d’une saga avec un scénario étrangement simple, voire vide. Un film culte, qui n’a pas très bien vieilli.

Star Trek : Le Film est une suite de la série originale, l’action se déroule donc après les évènements décrits pendant 79 épisodes. Inutile toutefois de la regarder pour comprendre ce nouvel épisode qui se suffit à lui-même et qui offre les bases pour un nouveau départ. Vous passerez sans doute à côté de quelques clins d’œil, mais le scénario mis en image par Robert Wise prend un grand soin à ne perdre aucun spectateur, et il le fait plutôt bien. Le film ouvre ainsi avec une attaque menée par un étrange nuage bleu contre trois vaisseaux spatiaux qui ne parviennent pas à se défendre et qui disparaissent en un instant, absorbés par une matière bleue d’origine inconnue. Ce nuage hostile se déplace en direction de la Terre et Starfleet — l’organisme chargé de surveiller l’espace et de défendre la planète — est mise en alerte.

Elle charge James T. Kirk, l’un de ses meilleurs amiraux, d’aller à la rencontre du nuage pour éviter la destruction de la Terre et Star Trek : Le Film se consacre entièrement sur cette mission. On découvre qu’il va utiliser pour cela le seul vaisseau suffisamment puissant pour affronter cet ennemi inconnu, le fameux USS Enterprise qui fait la renommée de la saga à lui seul1. Ce vaisseau déjà utilisé dans la série originale vient justement d’être entièrement rénové et réparé et il est paré à reprendre du service quand Star Trek : Le Film commence. À son bord, on retrouve aussi les personnages clés de la série, dont le fameux Spock aux traits typiques, le mécanicien en chef Scott, le médecin McCoy et les autres membres clés de l’équipage. Robert Wise peut non seulement compter sur les personnages, mais aussi sur les acteurs qui ont tous repris leur rôle habituel, à commencer par William Shatner pour Kirk et Leonard Nimoy pour Spock.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En plus de ce casting de rêve pour l’inscrire dans la suite de la série, Star Trek : Le Film bénéficie des mêmes décors. De fait, Robert Wise a réutilisé les décors qui avaient été créés pour la nouvelle série prévue avant d’être remplacée par son long-métrage. Comme dans la trilogie originale de Star Wars, les maquettes sont à l’honneur dans ce film et les plans généraux dans l’espace sont assez réussis, même si le rendu fait parfois plus cheap que chez George Lucas. Quand on aperçoit pour la première fois l’USS Enterprise, on est même gêné par un problème de proportion criant qui casse l’illusion et donne vraiment le sentiment de voir une maquette.

Dommage, même s’il faut reconnaître que les décors de Star Trek : Le Film sont plutôt réussis, surtout ceux à l’intérieur du vaisseau spatial qui n’ont pas l’air totalement ridicules plus de trente ans après. Malgré ces points forts, Robert Wise ne parvient pas à réaliser un grand film et le problème est sans doute à chercher du côté de son origine de série télévisée. Ce premier long-métrage dure près de deux heures et quart, une durée ambitieuse qui pouvait permettre d’en dire beaucoup, mais son scénario est en fait très simple, pour ne pas dire simpliste. Une menace pèse sur la Terre, l’amiral Kirk reprend le commandement de son vaisseau, va à le rencontre de la menace et la règle : voici en gros un résumé de l’histoire de Star Trek : Le Film. L’intrigue tient sur quelques lignes, d’autant que le scénario ne s’intéresse pas au passé des personnages : on ne sait pas, par exemple, pourquoi Spock abandonne Vulcain.

Ce n’est pas gênant pour comprendre le film, mais c’est symbolique du vide du scénario. Robert Wise prend son temps, notamment pour filmer longuement et toutes ses coutures les maquettes créées pour son film : la découverte de l’USS Enterprise dure plusieurs minutes et semble durer pendant une demi-heure. Plus tard, l’approche du nuage bleu prend à nouveau quelques minutes : c’est long, très long, et ce n’est pas vraiment utile. Certes, le cinéma moderne a tendance à enchainer sans aucune pause des séquences d’action, ce qui n’est pas beaucoup mieux, mais ce long-métrage est trop lent et il donne surtout le sentiment de n’être qu’un épisode de série allongé artificiellement pour tenir plus de deux heures. C’est d’autant plus gênant que, comme on l’a évoqué, les maquettes ne sont pas toujours parfaites et surtout Star Trek : Le Film abuse un petit peu des effets spéciaux. Sûrement réussis à l’époque, ils ont aujourd’hui mal vieilli et si le film rappelle parfois 2001 : l’odyssée de l’espace, on pense surtout à Tron sorti à la même époque et qui souffre lui aussi du poids des années à cause d’une utilisation intensive des effets spéciaux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Quand Star Trek : Le Film se termine, un message nous rappelle que ce n’est que le début, appel explicite pour un second film qui sortira d’ailleurs deux ans après. En attendant, le spectateur peut avoir le sentiment de s’être fait avoir par ce film artificiellement allongé. Robert Wise n’a pas réussi à faire oublier la série avec ce premier essai sur grand écran : le long-métrage souffre un peu d’une utilisation intensive des effets spéciaux, mais c’est surtout son scénario vide qui gêne. Star Trek : Le Film passionnera les fans de cet univers et ce premier film en offre d’ailleurs un aperçu prometteur, mais un aperçu seulement. La saga ne fait que commencer et ce long-métrage a au moins le mérite de poser les bases pour la suite…

Le blog de Nicolinux


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: Star Trek : le film (1979) Robert Wise   Lun 27 Mai - 10:29

STAR TREK : LE FILM (1979) ROBERT WISE

Alors qu'une sorte de nuage s'avance vers la Terre en détruisant tout ce qui se trouve sur son passage dont un trio d'oiseaux de proie Klingon, l'Amiral Kirk reprend du service aux commandes d'un tout nouvel Enterprise dont il ne connaît pas tous les rouages... Dans son sillage, Spock, Bones, Scottie, Uhura, Sulu et Chekov répondent "présent" à l'appel !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Amusant de constater dans les suppléments que Paramount n'avait pas senti le potentiel de STAR TREK dès le début.

La petite série télévisée a ainsi gagné petit à petit de nouveaux spectateurs au fil des rediffusions avant que la maison de production ne prenne conscience qu'il y avait là un véritable phénomène. D'où l'idée de produire une nouvelle série télévisée avec l'équipe d'origine. Mais tout ne se déroule pas toujours comme prévu, le projet d'une nouvelle série devient celui d'un téléfilm puis d'un film de cinéma avant que l'hésitation n'oscille encore entre les trois options citées. Finalement, le feu vert est donné et Robert Wise est pressenti pour réaliser un vrai grand film. Le réalisateur ne voit pourtant pas d'un bon oeil la date de début de tournage déjà prévue en raison d'une évidence. Les acteurs sont déjà sous contrat et le studio les paye à attendre depuis bien trop longtemps déjà. Avec la préparation nécessaire pour un tel projet, Robert Wise ne sent pas du tout cette histoire et réussit à convaincre la production de gagner encore cinq mois pour tout mettre en place. Cela n'empêche pas le tournage de débuter avec un scénario à moitié terminé et qui d'ailleurs s'écrira et se réécrira tout au long de la création du film ! Mais ce n'est pas tout puisque les responsables des effets spéciaux avancent très lentement et leurs résultats n'ont rien de bien satisfaisant tandis que la date de sortie du film est déjà fixée et ne peut en aucun cas être repoussée. Autant dire que c'est l'enfer ! Pour sortir de cette ornière, on fait donc appel en catastrophe à Douglas Trumbull (SILENT RUNNING ou 2001, L'ODYSSEE DE L'ESPACE) ainsi qu'à John Dykstra qui avait travaillé sur STAR WARS. Une course contre la montre s'engage et le budget est dépassé très largement ! Quelques-uns de ces aspects sont d'ailleurs explicités sur les suppléments du deuxième DVD comme l'histoire de la préparation des copies du film pour les cinémas.

A présent, Robert Wise a retrouvé le sourire mais à l'époque, il considérait STAR TREK : LE FILM comme sa plus désagréable expérience en tant que réalisateur. Est-ce si étonnant puisque certaines scènes n'ont pu être ajoutées dans le film faute de temps et d'effets spéciaux ? Pendant de nombreuses années, Robert Wise disait ainsi que le montage du film ne ressemblait pas à ce qu'il avait voulu au départ. Un deuxième montage fut créé dans le courant des années 80 mais sans sa participation. Cette nouvelle version du film était à destination des chaînes de télévision américaines et ajoutaient quelques séquences dont les effets spéciaux n'étaient pas totalement terminés. Probablement poussé par la vague de nouvelles manipulations sur les films, une vingtaine d'années plus tard, Paramount propose donc à Robert Wise de superviser la restauration du film tel qu'il l'avait pensé à l'origine. De nouveaux effets spéciaux ont été ainsi créés et, comme pour STAR WARS, certains plans ont été modifiés. Cela en valait-il la peine ? En fait, les ajouts sont assez minces et n'apportent pas grand chose à la version d'origine tout comme l'ajout de nouveaux effets spéciaux. Bien sûr, en faisant une comparaison A+B entre les anciennes scènes et les nouvelles, c'est un peu le jour et la nuit. Mais le film avait-il besoin de cela tout comme la trilogie STAR WARS avait-elle besoin d'un relooking ? Bof ! Pourtant, dans le cas de STAR TREK : LE FILM, la plupart des modifications paraissent le plus souvent naturelles et évitent l'esbroufe, ce qui n'était pas forcément le cas de la fameuse trilogie.

Dans l'esprit de nombreuses personnes, STAR TREK est synonyme d'aventures kitch et de personnages engoncés dans des pyjamas. Sur ce dernier point, le design n'a pas tellement évolué. Pour le kitch, il faudra chercher ailleurs. En effet, ce premier film de cinéma fait dans le sérieux et surtout se permet ce qui était impossible dans la série télévisée. C'est à dire de voir enfin sur grand écran l'U.S.S. Enterprise. Ainsi, Kirk n'a pas le temps d'aller se battre avec un lézard ou se dédoubler par les joies de la télétransportation. Sur ce dernier point, un accident se produit justement durant un voyage de ce type et se finit de façon plutôt grave ! La série ne pouvait donc pas se permettre de s'éterniser sur les vaisseaux et les séquences spatiales. Le film, lui, le fait largement en devenant souvent contemplatif, pour preuve une visite externe en règle de l'Enterprise. Un côté qui en rebutera certains, n'hésitant pas à qualifier le film de chiant, mais qui n'auront pas compris que STAR TREK : LE FILM lorgnait plus du côté d'un 2001 (le voyage de Spock rappelle celui de Dave Bowman) ou d'un SILENT RUNNING plutôt que de nous la jouer STAR WARS ou BUCK ROGERS. De nombreux épisodes de la série télévisée ont d'ailleurs des scénarios sérieux et inventifs un peu enfouis, il est vrai, sous un aspect par moment serial. Quoi qu'il en soit, le film fut un véritable succès et rapporta assez d'argent pour convaincre Paramount de remettre le couvert puis de produire de nouvelles séries dont STAR TREK : THE NEXT GENERATION (déjà critiqué ici !). Les six films avec l'équipe de la série originale prendront pour la plupart l'option de revenir à des sujets plus enlevés et orientés vers l'action allant parfois jusqu'à sombrer dans le ridicule (STAR TREK V : L'ULTIME FRONTIERE ?).



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Robert Wise,

né à Winchester (Indiana) le 10 septembre 1914 et mort à Los Angeles le 14 septembre 2005, est un réalisateur, producteur, metteur en scène et monteur américain. En 1961, il coréalise avec le chorégraphe Jerome Robbins la comédie musicale West Side Story, qui remporte dix Oscars. Quatre ans plus tard, il réalise la Mélodie du bonheur, couronné par cinq Oscars.
Sa carrière, étalée sur 57 ans, est éclectique : films catastrophe, histoires d'amour, drames, westerns, films policiers, comédies musicales, films fantastiques et films de science-fiction. Au total, 40 films qui ont marqué à des degrés divers l'histoire du cinéma. Même au crépuscule de sa carrière, il est impliqué dans la production de films sur DVD, allant jusqu'à apparaître publiquement pour les promouvoir.

Ses films notables :

Nous avons gagné ce soir,
Le Jour où la terre s'arrêta,
West Side Story,
la Maison du diable,
la Mélodie du bonheur,
la Canonnière du Yang-Tse,
Star Trek, le film


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: Star Trek : le film (1979) Robert Wise   Mar 28 Mai - 4:57

L'analyse et la critique DVD - Star Trek : le film
Par Christophe "Arioch" Lemonnier : DeVil Dead

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Retravaillé, remonté, on s'attendait à une image parfaite et exempte de défauts. Ce n'est pas exactement le zéro défaut qui nous est proposé ici. D'une manière générale, l'image est de haute tenue mais les grincheux réfractaires aux petits points blancs, qui apparaissent de temps à autres sur des films plus ou moins anciens, en verront défiler quelques-uns. Pas de quoi se jeter dans le vide intersidéral où parfois ces petites apparitions fugitives pourraient être prises pour la mort d'une étoile.

En plus de proposer un remix 5.1 de la version originale, le même traitement a été appliqué à la version française. Dans les deux cas, il faut bien dire qu'en dehors de la musique qui retentit de façon glorieuse ainsi que les différents effets sonores, le reste est assez étriqué. Le reste, ce sont essentiellement les dialogues qui reflètent pas mal leur grand âge. A vrai dire, la bande sonore en stéréo surround d'origine avait déjà un peu ce défaut. En effet, la musique et les effets étaient déjà saisissants pour un film de cette époque. Avec l'adjonction du 5.1, le tout est encore décuplé et laisse donc les acteurs un petit peu sur le carreau. Un reproche qui s'avère quelque peu idiot puisque l'éditeur n'allait pas réenregistrer les dialogues du film, que ce soit en version originale ou en français, n'est-ce pas ?.

Les bonus de cette édition commencent sur le premier DVD. Avec un commentaire audio enregistré par Robert Wise, Douglas Trumbull, John Dykstra, Jerry Goldsmith et Stephen Collins. En fait, ils ont enregistré chacun de leur côté et un montage a été effectué pour en garder les passages les plus intéressants et pertinents. Ce bonus a été sous-titré en français ce qui le rendra accessible même aux fans de STAR TREK anglophobes. De plus, le co-auteur de l'encyclopédie Star Trek propose lui aussi des commentaires. Mais cette fois, il s'agit de textes qui s'affichent et non pas d'un véritable commentaire audio. En fait, il existe pas mal de blancs dans ce dernier bonus même si celui-ci est fort intéressant.

Le deuxième DVD fait très fort puisque l'on peut y trouver quatre nouvelles Featurettes réalisées à l'occasion de la sortie de cette édition DVD. Les différents intervenants reviennent ainsi sur la genèse du film, sa création ainsi que sur cette toute nouvelle version du film. Viennent ensuite quelques bandes annonces. A noter d'ailleurs que le Teaser est en Dolby Digital 5.1 alors que les deux autres dont la bande-annonce de la nouvelle version sont en stéréo surround.

Nous passerons sur les Spots TV ou les story-boards pour nous arrêter sur un grand nombre de scènes coupées. Certaines provenant de la version originale alors que d'autres sont issues du montage réalisé pour la télévision. En tout, cela représente un peu plus d'une quinzaine de séquences qui n'apportent rien de spécial, parfois redondantes avec le film, mais qui ont le mérite de compléter avantageusement cette édition. Enfin, pour les fans les plus avides, il est possible de découvrir un spot TV de la cinquième série Star Trek, c'est à dire STAR TREK ENTERPRISE. De quoi passer un long moment devant son écran à naviguer dans des menus simples et sans une multitude de transitions qui auraient pu rendre le déplacement fastidieux.

Avec STAR TREK : LE FILM, le phénomène télévisé prenait corps sur grand écran pour de nombreux fans. Les années ont passé et le DVD nous permet de découvrir la version voulue à l'origine par Robert Wise et la magie opère de nouveau... tout du moins pour ceux qui apprécient l'expérience d'un voyage stellaire contemplatif. Bien sûr, le film de Robert Wise garde l'interaction entre les membres de l'équipage d'origine. Spock et Bones se prennent le nez alors que l'ex Capitaine Kirk, devenu amiral, fonce toujours bille en tête. Mais le spectacle n'est plus dans l'Enterprise, il est dans ce film à l'extérieur !


DeVil Dead


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Star Trek : le film (1979) Robert Wise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Star Trek : le film (1979) Robert Wise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Star Trek : le film (1979) Robert Wise
» Star Trek : le film (1979) Robert Wise
» Extrait du film de Robert Wise (1951) :
» Star Trek - l'Histoire
» Liste des épisodes pour les 3 saisons de la série STAR TREK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: DOSSIERS CINEMA SCIENCE-FICTION :: Les FILMS de SCIENCE-FICTION et du FANTASTIQUE-
Sauter vers: