UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'antigravité & les ovnis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: L'antigravité & les ovnis   Jeu 25 Avr - 9:00

L'ANTIGRAVITE & LES OVNIS

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DEFINITION

L’antigravité correspond à l'idée de la création d'un espace ou d'un objet libéré de la gravité. Il ne s'agit pas de contrer la force de gravitation par une force opposée d'une nature différente, tel que le fait un ballon gonflé à l'hélium ; l'anti-gravité exige plutôt soit la disparition ou l'inhibition, soit l'inversion, soit la diminution des causes fondamentales de la force de gravitation vis-à-vis de l'espace ou de l'objet visé, par un moyen technologique quelconque. L'anti-gravité est un concept récurrent en science-fiction, particulièrement dans le domaine de la propulsion des engins spatiaux. Le concept a initialement été formalisé sous la forme de la cavorite dans Les Premiers Hommes dans la lune d'H. G. Wells. Il est devenu depuis cette date un thème favori de technologie imaginaire.

Dans la première description précise de la gravitation, sur des bases mathématiques, la gravité de Newton était une force externe transmise par des moyens inconnus. Cependant, au début du XXe siècle, le modèle de Newton a été remplacé par une description plus complète et plus générale connue sous le nom de relativité générale. Dans cette approche, la gravitation n'est plus une force, au sens traditionnel du terme, mais le résultat de la géométrie de l'espace lui-même. Ces solutions géométriques sont toujours la cause de forces attractives sauf dans le cas d'une courbure hyperbolique (en forme de selle de cheval) où le périmètre d'un cercle serait supérieur à 2πR, dans ce cas la gravité serait inversée (dans une courbure en forme sphérique d'une gravitation le périmètre est inférieur à 2πR). Avec la relativité générale, l'anti-gravité devient improbable, sauf circonstances artificielles considérées comme peu vraisemblables ou impossibles. Le terme anti-gravité peut aussi parfois être utilisé pour une hypothétique propulsion non-réactive basée sur certaines solutions de la relativité générale. Autre solution serait la possibilité de rendre la courbure spatio-temporelle d'un milieu gravitationnel moins courbe, dans ce cas la gravité de l'espace modifié serait seulement diminuée.

Il existe de nombreuses théories plus récentes qui s'additionnent à la relativité générale ou la remplacent radicalement, et certaines d'entre-elles paraissent autoriser des solutions comme l'anti-gravité. Cependant, selon les théories physiques largement acceptées actuellement, vérifiées à l'aide d'expériences, et selon les directions prééminentes des recherches en physique, l'anti-gravité est considérée comme hautement improbable.


L'ANTIGRAVITE EN SCIENCE-FICTION

On retrouve le thème de l’antigravité dans les œuvres de science-fiction. Les auteurs ont inventé divers moyens de faire léviter les objets et les personnes avec un coût moindre que celui du vol stationnaire. Par exemple, dans le film Retour vers le futur II, les skateboards deviennent des hoverboards et les voitures des aéroglisseurs.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un récit non confirmé propagé par certains tenants de la théorie des Anciens Astronautes, prétend que Francisco Pizarro, face à l'empereur inca, se serait vu offrir deux disques d'or capables d'antigravité par l'effet de vibrations. Il les aurait fait fondre pour détruire ce qu'il prenait pour de la sorcellerie.


Certaines histoires de science-fiction postulent l’existence d’une substance partiellement ou complètement opaque à la pesanteur. Placer cette substance en dessous d’un objet réduirait ou éliminerait son poids, plaçant l’objet en lévitation avec une dépense d’énergie relativement faible. En physique newtonienne, où la gravité est une force qui se transmet de point à point, cette approche est admissible : le champ gravitationnel serait inhibé par un bouclier de la même manière que le champ magnétique l'est par des substances diamagnétiques.

Il y a de sérieuses raisons de penser que ce genre de substance n’existe pas. Imaginons les résultats obtenus si on plaçait une substance sous la moitié d’une roue en chute libre. Un côté de la roue sous la substance n’aurait pas de poids, tandis que l’autre subirait la gravité. Ce mouvement pourrait être exploité pour produire de l’énergie à partir de rien ce qui est une violation très claire du premier principe de la thermodynamique. Plus généralement, cela découle des lois de Gauss, qui indiquent que le carré inverse d’un champ statique (tel que le champ gravitationnel terrestre) ne peut être bloqué (le magnétisme est statique, mais au cube inverse).

L'antigraviton (particule d'antimatière associée au graviton) n'est pas une particule d'antigravité — d'ailleurs l'antigraviton est le graviton (une particule non chargée et non massique est sa propre antiparticule).

Dans le contexte de la théorie de la relativité générale, le concept entier est un illogisme.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Ven 26 Avr - 9:04

DES REVELATIONS SURPRENANTES

Les informations ci-dessous et le contenu de ce dossier concerne des personnes qui ont travaillés de près comme de loin sur les engins à antigravité (OVNI's)
et les entités biologiques extraterrestres (EBE), elles y font des révélations pour le moins surprenantes.



REVELATIONS DU Dr MICHAEL WOLF

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les premiers constats américains de l'écrasement d'un engin ET remontent à 1941. L'engin s'est écrasé dans l'océan Pacifique près de San Diego et il fut récupéré par la Marine américaine. À l'intérieur gisaient les corps de Zétas réticuliens, alias les Gris. Les dépouilles et le vaisseau furent transportés à la Section de la technologie étrangère de la base aérienne Wright-Patterson, à Dayton, Ohio, et étudiées par le groupe de recherche Retfours (Retfours Special Studies Group).

Suite au démantèlement de l'appareil, des composantes furent expédiées aux installations S4 et Indian Springs au Nevada. L'engin s'était écrasé sous l'influence du nouveau radar à impulsions que l'on venait d'inventer. Au moment du drame, la Marine procédait à des essais sur l'île Tinian, située à 5 kilomètres au sud/sud-ouest de Saipan. La Marine américaine occupe depuis une position dirigeante en matière d'ovnis.

L'écrasement à Roswell en juillet 1947 est un fait et le récit dont fait état le Colonel Corso dans son livre The Day After Roswell est véridique. Le Dr Wolf avait en sa possession la liste officielle du gouvernement satellite américain de tous les écrasements/récupérations d'ovnis répertoriés, y compris d'autres incidents survenus entre 1941 et 1947, mais il n'était pas disposé à en livrer les détails.

Deux engins se sont écrasés à Roswell suite à une collision aérienne survenue au cours d'un orage électrique. L'un des engins contenait des "Gris", l'autre des "Oranges"; les deux espèces furent ainsi nommées en raison de la couleur de leur peau. Les extraterrestres de type "Orange" proviennent du système stellaire Andromède. Le documentaire de Santilli montrant une autopsie est authentique(4). Il s'agit d'une autopsie pratiquée sur le corps d'un ET orange. Le Dr Wolf en a vu d'autres. La confusion résulte d'une seconde autopsie exercée à l'époque sur un extraterrestre de type différent.

L'autopsie pratiquée sur la dépouille du ET orange a produit les constats suivants : une grosse tête; de grands yeux foncés dépourvus d'iris ou de blancs; six doigts, six orteils; un cerveau composé de quatre lobes, et plus développé mais non connecté au corpus callosum; des nerfs optiques et orbiculaires de type différent; un système digestif spongieux. Le docteur Wolf affirme avoir rencontré un Orange de son vivant.

Il existe différents types de "Gris". Il a en côtoyé de très évolués qui contrairement à l'opinion courante, possédaient des personalités et même un sens d'humour. Le Dr Wolf n'a jamais rencontré de Gris qu'il n'aimait pas. À son avis, ils faisaient tous partie d'une grande famille et aimaient câliner les humains. Mais cette marque d'affection ne faisait pas l'unanimité chez ses pairs. L'un de ses collègues les appellait des baise-joux (kissey facey). Leurs corps sont doux au touché, telle la peau d'un dauphin. Il communiquait avec eux par télépathie et s'était tout particulièrement lié d'amitié avec une entité nommée Kolta. La photo de ce Gris apparaît sur la couverture de son livre. Elle fut prise par un ami occupant les fonctions d'amiral dans la Marine.

Les Gris et les Oranges pratiquent un commerce d'échange très actif. Selon Michael Wolf, ce genre d'échange revêt un tout autre caractère aux yeux des extraterrestres. Ils partagent leur savoir, leurs technologies et leurs philosophies. Un programme d'échange permet à leurs populations de voyager d'une planète à une autre pour apprendre leurs cultures respectives.

Il a conversé avec des humanoïdes du système Altair (Sémites) et celui des Pléiades (Nordiques). Le docteur Wolf a expliqué que ces êtres étaient très évolués au niveau spirituel et qu'ils agissaient surtout comme conseillers galactiques. Une photo d'un ami pléiadien nommé Sa Ra agrémente la couverture verso de son livre.

Le premier jour de mai 1975, une "légère mésentente" est survenue entre quelques Gris et quelques humains aux installations S4. Au cours d'une démonstration d'un petit réacteur à antimatière, le dirigeant du groupe des Gris a demandé aux gardiens, en l'occurrence des bérets bleus, de retirer leurs fusils et leurs cartouches de la salle. C'était une mesure préventive pour empêcher aux armes de décharger accidentellement pendant les émissions d'énergies. Les gardiens ont refusé de coopérer, et dans l'incertitude du moment, un béret bleu ouvra le feu en tuant un Gris. Deux scientifiques et 41 militaires furent exterminés. Un gardien seulement fut gardé vivant pour témoigner du drame, alléguant que les Gris avaient agi par autodéfense en utilisant une forme d'énergie mentale dirigée.

Un certain nombre de scientifiques présentement au service du gouvernement satellite furent enlevés par des Gris dans leur enfance afin de développer leur facultés intellectuelles en préparation de leurs professions ultérieures. Ce sont des hybrides.

Sa première assignation fut aux côtés de Carl Sagan et autres scientifiques d'envergure. Ils avaient pour tâche d'étudier et de comprendre les complexités d'une énorme balise céleste surnommée Le Monolithe qui fut découverte flottant dans l'espace pour la première fois par le cosmonaute russe Yuri Gagarin et ensuite par l'Américain Alan Shephard en 1961. Le Monolithe fut récupéré et transporté sur Terre en 1972 pour fins d'enquête. Cette balise émet la lumière, des signaux sonores, ainsi qu'un langage mathématique. Selon le docteur, lorsqu'on fermait les yeux en syntonisant ces signaux, "On pouvait voir avec les yeux intérieurs un film en 3D de notre galaxie. Vous étiez présent, dans le film, comme si vous en faisiez partie. Les images que nous présente le télescope Hubble de nos jours sont les mêmes que j'ai pu visionner 25 ans passés." Le Dr Wolf affirme qu'il existe plusieurs autres monolithes dans l'espace et qu'ils sont l'oeuvre de groupes extraterrestres.


Carl Sagan a toujours nié la réalité des ETs en raison de la "menace constante de ses supérieurs de supprimer le financement de sa faculté à l'université Cornell s'il proclamait le contraire."

Le Dr Wolf était impliqué dans différentes expériences génétiques dont le Projet Sentinel. Après avoir perfectionné leurs techniques de clonage sur des animaux, le Dr Wolf et ses associés ont créé avec succès un être humain doté d'une intelligence artificielle et l'ont nommé "J-Type Omega". Leurs supérieurs convoitaient un soldat omnipuissant et supergénial qui saurait obéir aux ordres, sans crainte et sans hésitation. Mais le Dr Wolf a subrepticement doté son intelligence de notions d'éthique après s'être rendu compte que "J-Type" possédait une âme. Lorsqu'il refusa d'obtempérir à un commandement de tuer un pauvre chien inoffensif, ses supérieurs ont donné l'ordre de l'exterminer. Mais le Dr Wolf lui accorda sa liberté, et aujourd'hui cette "intelligence" vit quelque part en Amérique.

Le MJ12 existe bel et bien et compte maintenant 36 membres. Il fut réticent à divulger des noms, mais il a tout de même confirmé que l'ancien Secrétaire-d'État américain Henry Kissinger et Edward Teller, le père de la bombe à hydrogène, étaient tous les deux des membres en poste. Le groupe MJ12 se rencontre régulièrement à différents endroits, y compris le Batelle Memorial Institute à Columbus, Ohio.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Majestic 12 ( MJ 12 ) serait le nom de code d'un groupe secret formé de scientifiques, de chefs militaires et de chefs de différents gouvernements, formé en 1947 sous l'ordre du Président des États-Unis, Harry S. Truman.

Leur objectif serait d'étudier les indices d'activité extraterrestre et l'éventuelle présence d'OVNI au sein de notre monde, notamment après l'incident de Roswell au Nouveau-Mexique, où un engin extraterrestre se serait écrasé en juillet 1947. L'existence même de ce groupe, sujette à caution, est pourtant présentée comme un élément de preuve décisif par les partisans de la théorie du complot.


Sources archives: ufo top secret.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Sam 27 Avr - 7:14

Les moteurs anti-gravité existes,
hitler en faisait déjà à l'époque des recherches poussées sur l'anti-gravité avec des engins étranges
avant que ceux ci ne soit récupéré par l'armée américaine qui les utilisent maintenant en secret avec notamment les projets : HANEBU ET VRIL.
De nombreux secrets sur ce mode de propulsion et ces engins mobiles reste à êtres découverts...




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Sam 27 Avr - 7:21

Roswell-1947 a écrit:


Le Dr Wolf était impliqué dans différentes expériences génétiques dont le Projet Sentinel.



Megachannel Extra-Terrestrial Assay :

Le projet META (Megachannel Extra-Terrestrial Assay) est le remplaçant du projet Sentinel en 1985, parmi 60 trillions de signaux. Il s'est achevé en 1994. Il a été créé par la Planetary Society, grâce à une donation de 100 000 dollars provenant de Steven Spielberg et grâce au soutien de la NASA et de la Bosack-Kruger Foundation. Il a été mené par le Harvard SETI group et a mobilisé le Harvard-Smithsonian radio telescope.

META est un projet d'écoute de tout le ciel, couvrant la zone nord, entre - 30 et + 60° de déclinaison. Il recherche des signaux dans la bande étroite, proche des 21 centimètres de la ligne spectrale de l'hydrogène. META a identifié plusieurs dizaines de candidats, mais aucun n'a permis de déterminer un message intelligent et motivé. En 1995, le projet META est remplacé par le projet BETA, même s'il existe un projet META II qui observe l'hémisphère sud cette fois.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikyo

avatar

Messages : 24
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/04/2013

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Sam 27 Avr - 7:53

C'est super interessant merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Sam 27 Avr - 8:01

Nikyo a écrit:
C'est super interessant merci.

C'est le but de ce forum Nikyo,
mettre en éveille et faire la propagation de l'histoire des ovnis, afin de faire partager la moindre information et de susciter l'intérêt pour nous !
passionnés que nous sommes sur cette soif de vérité du monde de l'ufologie ...

Photo à l'appui :
Rswll10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Sam 27 Avr - 12:15

Merci de débattre sur le sujet de l'antigravité, et en accordant le fait que le IIIéme Reich avait depuis longtemps mis au point divers projets d'engins volants bénéficiant d'une technologie avancée et d'un programme secret sur l'anti-gravité :

La récupération de ces thèmes par l'extrême droite ne doit pas nous empêcher d'examiner ces hypothèses selon lesquelles la SS avait un programme très avancé en matière d'armes exotiques, non conventionnelles et en matière de disques volants. Car une des principales conséquences des recherches nazies serait que les Américains (ainsi que les Soviétiques) auraient pu bénéficier par le biais de l'opération Paperclip du fruit de ces recherches. Et, toujours selon certains enquêteurs comme Nick Cook, la majorité des "Skunk Projects", des projets secrets de l'Air Force par exemple en matière de furtivité, de propulsion MHD ou d'antigravitation (si ceux-ci existent) seraient les "descendants" des premiers projets allemands.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Sam 27 Avr - 16:38

LE PROJET SENTINEL et DISSIMULATIONS à L'HUMANITE


Le Projet Sentinel a nécessité une étroite collaboration avec les Gris. Les connaissances approfondies des ETs dans le domaine de la génétique étaient indispensables aux succès escomptés. "J-Type Omega" fut élevé dans une cuve d'eau à partir d'un embryon. Des composantes ADN provenaient en partie du Dr Wolf. L'entité aura été éveillée environ 12 mois plus tard, et une fois sortie de la cuve, elle avait l'apparence d'un jeune homme de 20 ans. Selon le Dr Wolf, lorsque J-Type s'éveilla: "Il agissait comme un chiot; son esprit était complètement vide. Il posait des tas de questions, voulant tout savoir." Le docteur lui fit visionner des bandes de films décrivant nos vieilles guerres terrestres. "Il se mit à pleurer en voyant ces images d'horreur", dit-il, "en second regard, je lui en ai trop montré." J-Type a appris plusieurs langues et pouvait utiliser son cerveau à 50 pour cent, contrairement à 10 pour cent pour les humains. "Lorsque nous avons testé ses facultés mentales, son QI a fusé comme une torpille. Leur relation était semblable à celle d'un père envers son fils.

La récolte de tissus d'animaux, les célèbres mutilations bovines, est nécessaire à la production d'organelles, ces composantes spécialisées d'une cellule dont l'apparence et les fonctions ressemblent aux organes du corps humain. Les organelles peuvent être introduits dans le corps pour filtrer les polluants en provenance de l'air, de l'eau, des aliments, etc. L'expérimentation se poursuit toujours au niveau des hybrides mi-humains/mi-zétains, ou les "entre-deux" comme les appelait le Dr Wolf. Les organelles peuvent être utiles, également, à modifier les hormones corporelles, ainsi qu'à rendre les précurseurs cérébraux non toxiques. "Ces cellules sont minuscules et leur insertion ne constitue pas une procédure envahissante. La génétique bovine est comparable à celle des humains."

Lorsque ses supérieurs ont donné l'ordre de terminer l'existence de J-Type Omega, le Dr Wolf et un ami l'ont fait sortir clandestinement du site Area 51. "Pour moi, c'était comme un péché que de créer un être nanti d'une âme et d'émotions pour ensuite l'envoyer à la guerre. "J-Type est sain et sauf. Plusieurs organelles furent insérés dans son corps pour le protéger de toute maladie. Il est conscient de son identité et des mécanismes qui ont mené à sa conception. Il est presque identique à un humain et passerait facilement un examen médical." Les Zétas étaient enchantés des résultats. " m'a fait part qu'il désirait enseigner. Je lui ai dit de ne jamais tenté de me contacter. Que c'était trop risqué."

Il a briefé quatre présidents américains sur la question des ETs. Jimmy Carter avait hâte de mettre fin au cover-up, mais lorsqu'il fut avisé des implications religieuses d'un tel dévoilement, il s'est désisté. "J'étais présent à ce meeting. Carter entretenait de fortes croyances chrétiennes. Lorsqu'on lui révéla que les religions étaient une création de l'homme et possiblement un phénomène unique dans l'univers, il s'effondra en larmes."

Ronald Reagan et George Bush (père) sont bien instruits sur la réalité ET, surtout Bush qui autrefois dirigeait la CIA. Bill Clinton était plus dans l'ombre. Il a connaissance du site Area 51 mais ignore tout de S4. Il possède les laissez-passer Above Top Secret et Need to Know, mais il ne détient pas celui de Umbra Ultra Top Secret Clearance donnant accès aux niveaux supérieurs du groupe MJ12, ni celui de Keystone Clearance touchant la recherche et les renseignements en matière d'extraterrestres.

Plusieurs membres des groupes britanniques M15, M16 et SAS (Special Air Services) sont avisés de la situation. Bien que réticent à divulguer l'identité des hautes instances du 10 Downing Street qu'il a briefées, il a fait savoir qu'il s'était lié d'amitié avec Sir Malcolm Rifkind, l'ancien Ministre de la Défense dans le cabinet conservateur. " Rifkind est bien instruit en matière d'ovnis, tout particulièrement les triangles volants. Il estime que le cover-up est tout indiqué parce que le public n'est pas encore prêt à connaître la vérité."

Officieusement, nous avons mis les pieds sur la lune avant 1969, mais il n'a pas divulgué de date précise. "Nos astronautes furent observés par les ETs lorsqu'ils étaient sur la lune. Ils ont entretenu des conversations avec eux et furent avertis de quitter la planète. C'est pour cette raison que la dernière mission Apollo fut annulée à la dernière minute. Les astronautes brûlent de dire la vérité mais n'osent pas commettre de trahison."

La NASA a joué un rôle intégral dans le cover-up. Cet organisme a été désigné comme l'un des porte-parole officiels d'un éventuel dévoilement mondial.

Richard Hoagland ne se trompe pas concernant les structures sur Mars. Il confirme que nous possédons des installations sur cette planète et sur la lune. La photographie du Visage sur Mars présentant une image qui diffère de la précédente, elle a été retouchée par la NASA. "Ils estiment que l'humanité n'est pas prête à ce genre de révélation."


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Visage de Mars apparaît pour la première fois en 1976 sur un cliché pris par l'orbiteur Viking 1.
Il mesure 2,5 kilomètres de long, 1,5 kilomètres de large et 400 mètres de hauteur.


Crédits NASA / JPL


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Nikyo

avatar

Messages : 24
Réputation : 0
Date d'inscription : 18/04/2013

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Jeu 9 Mai - 9:21

Tu pourrais aussi parler de l'ARV et de l'antigravité dans les années 20.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Jeu 9 Mai - 11:08

Nikyo a écrit:
Tu pourrais aussi parler de l'ARV et de l'antigravité dans les années 20.

Suffit de demander Nykio ! Rswll10


l’ARV : ( Antigravity Research Vehicle )
Le programme Aquarius et l’ARV Flux Liner


Selon les premières études préliminaires sur l’antigravité entreprises par l’armée américaine qui remontent à 1943 et ce n’est qu’en 1947 qu’elle aurait réussi à construire un petit drone antigravitationnel de 3 mètres de diamètre et commandé à distance. Les projets qui furent exploités sur base de ce prototype de drone «à moteur antigravitationnel magnéto électrostatique» furent désignés par l’appellation d’Aquarius. Ce programme «Aquarius», inspiré des découvertes des processus physiques mis en évidence par Tesla aurait donné naissance à deux autres sous projets (toujours ce besoin de compartimenter !) : les projets «Magnet» et «Winterhaven» avaient pour but de mieux comprendre l’antigravité en tant que phénomène naturel et surtout, les zones d’antigravité particulière que l’on peut trouver à l’état «naturel» en certains points du globe, notamment au Canada. Pour Roeder, l’inspiration des prototypes développés dans le cadre du projet Aquarius est purement humaine. Pas question ici d’échanges d’informations avec des aliens et de débris de vaisseaux capturés.
Les recherches menées dans le cadre du programme Aquarius aboutirent au moins à la construction d’une série de prototypes pilotés et baptisés «ARV Flux Liner» ou Antigravity Research Vehicle Flux Liner.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans le cadre des informations présentées par le projet «Disclosure» ou «Révélations» du Dr. Greer, les termes A.R.V ont une toute autre signification : Alien Reproduction Vehicle» et désignent exactement le même vaisseau de forme conique, surmonté par une sorte de cloche. La partie conique abrite un système de 48 modules condensateurs qui tapissent littéralement la base de l’appareil ; des modules disposés comme des tranches de pizzas. Chaque module d’un poids de 5 tonnes est composé de 4 condensateurs superposés de polarité électrique négative en bas et positive en haut. Dans le cas de l’ARV, il n’y a aucune pièce mobile et l’antigravité ne s’obtient donc pas suite à la mise en rotation de certaines pièces mobiles mais bien par la différence de potentiel électrique. La plaque supérieure étant chargée positivement et la plaque inférieure négativement, une force de poussée apparaît du négatif vers le positif, ce qui aura pour effet d’annuler la masse et l’inertie. Ici, bien entendu, on parle de millions de volts. Qui plus est, ce type de montage, comme nous l’expliquerons un peu plus bas, va générer sa propre énergie en créant «un puit d’énergie dans le vide quantique» pour reprendre les termes de Roeder. Egalement dans la partie inférieure de l’appareil se trouvent des grandes bouteilles d’oxygène, disposées symétriquement au dessus des condensateurs afin d’alimenter le cockpit.

Dans le Tome 2 de l’édition française des témoignages des «protégés» du Dr. Greer, il est fait mention de l’ARV dans le cadre des témoignages de Brad Sorensen, un illustrateur qui a travaillé dans le domaine de l’aéronautique et qui s’est retrouvé impliqué dans le travail d’une équipe spéciale installée sur la base aérienne de Norton. L’homme a eu la chance de pouvoir pénétrer dans le plus grand hangar de la base en novembre 1988, le hangar le plus mystérieux qui abritait trois soucoupes, en fait trois prototypes de tailles différentes de l’ARV Flux Liner. Sorensen a également eu le loisir de pouvoir examiner de très près l’intérieur du plus petit des appareils qui était partiellement démonté mais il a pu également visionner des plans et des films montrant les prestations en vol de cet ARV qu’il estime comme étant «totalement opérationnel». En entrant dans ce hangar, il a pu constater que les 3 appareils ne reposaient sur aucune structure mais se trouvait en lévitation à une très faible distance du sol. Cet appareil volerait sur base de l’effet «Biefield-Brown», souligne ce témoin qui précise en outre que la technologie a été copiée sur base d’un engin extraterrestre capturé par les militaires. Dans le même témoignage concernant Sorensen et McCandlish, Sorensen affirme avoir également aperçu dans un autre coin du hangar le projet «Aurora» appelé également «Lockheed Pulsar».

Roeder évoque aussi le témoignage du designer Brad Sorensen mais souligne le fait que les ARV découlent de recherches totalement humaines. Qui plus est, les informations qu’il a fourni dans un article rédigé pour le magazine Top Secret sont bien plus précises et riches en détails que le témoignage de Sorensen dans «Révélations». Les Flux Liner n’ont jamais été construits à des fins purement militaires et ne disposent par conséquent d’aucun armement. Ils servent exclusivement à des voyages dans notre atmosphère mais aussi et surtout dans l’espace puisque les performances de ces engins sont tout bonnement fantastiques puisque «l’ARV peut atteindre n’importe quelle vitesse, y compris les vitesses supérieures à celle de la lumière. Toutefois,… un voyage à vitesse supraluminique devra se faire par bons successifs de longueur limitée, afin de ne pas risquer de percuter un obstacle sur le trajet, ce qui désintégrerait instantanément le vaisseau» affirme Roeder.

Afin d’être encore plus fidèle à la description du fonctionnement de ces appareils, nous allons reprendre littéralement certains passages explicatifs rédigés par Roeder. Comme nous l’avons déjà affirmé, l’antigravitation s’obtient non pas avec la mise en rotation de pièces mobiles mais par la mise en œuvre d’un autre procédé : le moteur antigravitationnel électrostatique qui comprend un champ électrostatique horizontal entouré et traversé par un champ magnétique vertical. Le champ magnétique est généré par un ensemble de deux bobinages remplissant une double fonction : générer une haute tension pour charger le condensateur (les fameuses tranches de pizzas) et créer un champ magnétique. «La combinaison d’un champ électrostatique et d’un champ magnétique génère un flux dynamique complexe d’électrons à l’intérieur du champ… Il se crée deux vortex électromagnétiques contrarotatifs». Pas besoin de ce fait de mettre en rotation des pièces mobiles qui entreraient en rotation. Ces vortex ont pour effet entre autre chose de créer le fameux «puit d’énergie quantique dans le vide qui restituera dans les bobines du transformateur électroaimant une énergie électrique équivalente à celle consommée par le système». Donc, une fois de plus, le système s’auto entretient . Il suffit d’un apport d’énergie externe pour le démarrage, donc pour amorcer le cycle. Roeder explique également qu’il existe deux variantes de ce système de propulsion mais nous n’allons pas entrer dans ces détails afin de ne pas compliquer des concepts qui sont déjà intuitivement difficiles à saisir.


LES "BLACKS PROGRAM": LE PROJET AQUARIUS

Le premier programme d'étude des Etats-Unis pour tenter de réaliser des engins à antigravité.

En 1943, les forces armées Américaines lançèrent un projet nommé "Aquarius" ("Verseau"), pour étudier la possibilité de réaliser des aéronefs utilisant l'antigravité comme mode de propulsion. Ce programme sera décliné par le biais de deux sous-projets (qui eux étaient connu officiellement du public):

- Le projet "Magnet", ce programme Américano-Canadien s'orienta vers l'étude de zones d'influence magnétique (en fait, des zones à antigravité naturelles présentes sur Terre). Ils s'intéressèrent particulièrement à un vortex présent au sud du lac Ontario (1);

- Le projet "Winterhaven", celui-ci devait mettre à contribution des industriels, aussi bien civils que militaires, pour entreprendre des études théoriques et pratiques sur l'antigravité (2).

Il faut préciser qu'une des principales caractéristiques du projet Aquarius est qu'il ne faisait appel qu'à des connaissances et technologies terrestres, connues à l'époque, sans avoir recours à aucun apport provenant d'une technologie extraterrestre (3).

L'objectif a été dès le départ, de pouvoir obtenir des véhicules spatiaux antigravitationnels, qui auraient des capacités de vols interplanétaires. Deux types d'engins seront mis au point: un drône télécommandé et propulsé par un moteur antigravitionnel "magnéto-électrostatique"; et plusieurs engins pilotés de types "ARV", "Antigravity Research Vehicle", qui avait la forme d'une soucoupe.

Le ARV, "Flux Liner".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'existence de ce véhicule a été établie avec certitude comme étant le seul aéronef piloté, issu du programme Aquarius. Il y a en fait trois modèles du ARV, "Antigravity Research Vehicle Flux Liner", "véhicule de recherche antigravitationnel", ayant chacun des caractéristiques identiques mais étant de tailles différentes:

- ARV 01, le premier modèle de 38 mètres de diamètre;
- ARV 02, le second modèle de 18,60 mètres de diamètre;
- ARV 03, le troisième modèle de 9,30 mètres de diamètre.


Les caractéristiques techniques du ARV.

Les ARV ont la forme d'un tronçon de cône dont les côtés ont une inclinaison de 35 degrés. Ce tronçon de cône est surmonté d'un poste de pilotage de même forme mais d'un diamètre plus petit (pour le modèle 03, il a un poste de pilotage de forme sphérique, plan ci-dessous).
Une colonne cylindrique placée au centre du poste du poste de pilotage, contient le générateur à énergie quantique du vide ainsi que les circuits électroniques de commande de l'appareil. Un double bobinage annulaire entoure le poste de pilotage et remplit la double fonction de transformateur à haute tension et d'électro-aimant. Enfin, un réseau radial de condensateurs forme le plancher de l'engin.


La propulsion du ARV.

La partie circulaire inférieure comprend quarante-huit modules condensateurs assurant la propulsion antigravitationnelle du ARV. Ces modules en forme de "tranches" triangulaires à la base arrondie (comme les parts découpées d'une tarte), et d'un poids unitaire d'environ cinq tonnes, sont chacun composés de quatre condensateurs superposés de polarité électrique alternativement négative et positive en partant du bas vers le haut. Afin d'éviter les effets "d'arcs électriques" entre les commutateur à haute tension, les modules ne se rejoignant pas au centre de l'appareil qui comprend un espace vide de 3,20 mètres de diamètre. Chaque module comprend donc huit plaques de cuivre (de 13 mm d'épaisseur) séparées par des isolants (de 60mm d'épaisseur). La nature de l'isolant ne nous est pas connue, mais comme il a une apparence de verre avec une couleur bleu-vert, on peut penser qu'il pourrait s'agir d'un verre minéral renforcé et durçit à l'oxyde d'uranium (au début des années cinquante, c'était ce que l'on connaissait de mieux en matière de diélectrique le plus performant). Chacun des quarante-huit modules condensateurs, est lui-même enrobé de cet isolant transparent.
Comme les variateurs électroniques de puissance ainsi que les commutateurs électroniques n'existaient pas encore au début des années cinquante, les ingénieurs firent appel à des commutateurs électromécaniques. Du coup, les quarante-huit modules condensateurs sont eux-même divisés en quatre groupes de vingt-deux modules condensateurs indépendants.

Depuis les années soixante-dix, on a remarqué que les ARV observés, avaient désormais des "plaques" sombres sur le pourtour de son fuselage, qui n'existaient pas sur les premier modèles. On pense que ce sont des condensateurs supplémentaires permettant une accélération horizontale du véhicule, sans avoir besoin de l'incliner au préalable.

D'après les témoignages disponibles, le ARV pourrait atteindre n'importe quelle vitesse, y compris les vitesses supérieurs à celle de la lumière (mais si cette vitesse "supraluminique" est utilisée, le trajet devra se faire par "bonds" successifs, pour ne pas heurter des corps célestes, qui désintégreraient instantanément l'appareil). Ce qui fait que son utilisation ait été limitée au départ à notre système solaire.

On ne connait pas quel est la géométrie du champs antigravitationnel du ARV, mais en fait, les bases principales de la recherche, seront les travaux de Nikola Tesla, ceux de la Fondation Towsend Brown (avec les travaux sur "l'effet Bielefeld-Brown"), et le moteur antigravitationnel inventé en 1947 par John Searl. Celui-ci faisant appel à un champs électrostatique traversé par un champs magnétique, exactement comme pour le moteur du ARV (4).


Le système de contrôle.

La poussée générale de l'appareil est contrôlée par un unique rhéostat alors que l'inclinaison est contrôlée par la commutation d'un nombre plus ou moins important de modules condensateurs à l'intérieur de chaque groupe de vingt-deux modules. Selon le nombre de modules connectés à l'intérieur d'un groupe de vingt-deux modules, on obtient dans cette zone une poussée plus ou moins grande. Le siège du pilote comprend sur l'accoudoir droit du siège la commande du rhéostat et sur l'accoudoir gauche la commande d'orientation du ARV. Il n'y a en fait que deux commande de direction, à droite, la puissance (pour gérer la vitesse) et à gauche, l'orientation (pour rêgler la direction). Et un ingénieux système permettait de stabiliser automatiquement l'appareil en vol stationnaire (cette sorte de gyroscope pour véhicule antigravitationnel reste encore une énigme sur son principe exact de fonctionnement).

La colonne centrale du poste de pilotage contient respectivement de haut en bas le générateur à énergie du vide quantique, le rhéostat contrôlant la quantité de courant électrique envoyé dans le transformateur et enfin les commutateurs électromécaniques des condensateurs.


Le générateur à énergie.

Bien que l'on ne connaisse pas exactement le modèle de générateur d'énergie libre utilisé par le ARV, tout porte à croire qu'il s'agissait du générateur de Tesla. Ce qui est certain, c'est que c'était un générateur délivrant directement de l'énergie électrique "froide", c'est-à-dire une "flèche temporelle" inverse.


Les autres éléments constituant l'appareil.

Sous le plancher du ARV, formé par le dessus isolant des quarante-huit modules, il y a une série de bouteilles d'oxygène destinées à la pressurisation du poste de pilotage. Chacune des bouteilles a un diamètres de 46 cm, pour une longueur de 186 cm. Le poste de pilotage pressurisé est entouré d'un double bobinage de cuivre d'une épaisseur de 23 cm et d'une largeur de 46 cm, isolé par le même matériau diélectrique transparent que les condensateurs. Le bobinage intérieur est constitué d'un nombre de spires de fils de cuivre plus petit que le bobinage extérieur. Il forme l'étage "basse-tension" d'un transformateur. Et le bobinage extérieur forme l'étage "haute-tension". Tout en remplissant leur rôle de transformateur haute tension, ces bobinages créent aussi un puissant champ magnétique vertical qui englobe l'ensemble du ARV.

La colonne centrale sert de support pour sièges éjectables de types "Martin Baker modèle 5" de fabrication Britannique. Ces sièges éjectables (de manière latérale par des rails, après éjection de la structure du cockpit) sont utilisables dans l'atmosphère jusqu'à une altitude de 4500 mètres. L'extérieur du poste de pilotage comprend cinq caméras de télévision, placées sous des dômes transparents, qui diffusaient les images sur des écrans classiques, pour l'équipage. Mais à partir des années soixante, les caméras enverront une image panoramique de l'environnement, qui sera diffusé aux membres d'équipages, qui étaient munit de casques de vision virtuelle (qui venaient d'être mis au point à l'époque).
Il y avait trois autres caméras sur la face inférieure, qui servaient surtout à l'atterrissage.

On trouve aussi sur le plancher un bras robot télécommandé, du même modèle que l'on utilisait dans l'industrie nucléaire de l'époque. Celui-ci permettait des prélèvements d'échantillons sur les sols planétaires. Et précision importante, étant donné qu'il était destiné exclusivement à l'exploration spatiale, malgré qu'il avait été conçu dans un programme de recherche militaire, le ARV ne disposait d'aucun armement.

Le ARV ne dispose pas de train d'atterrissage, tout ceux qui l'on aperçu, disent qu'il flotte continuellement à quelques centimètres du sol, une fois qu'il est posé.

Le premier essai du démonstrateur de vol du ARV "Flux Liner", a eu lieu en 1954. C'est semble-t-il le modèle 01 qui vola le premier. Les essais des autres modèles se sont déroulés durant les années qui suivirent, jusque dans le années soixante.
On ne connait pas les autres modèles du ARV qui sont peut-être sorti par la suite, mais on a observera des véhicules ARV légèrement différents, dans les années soixante-dix (avec des plaques noirs sur le pourtour).


Dossier l'anti-gravité : à suivre.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Lun 13 Mai - 9:51

LES "BLACKS PROGRAM": LE PROJET AQUARIUS ( SUITE )
Le premier programme d'étude des Etats-Unis pour tenter de réaliser des engins à antigravité.

Le drône antigravitationnel télécommandé.

Ce drône, qui fait trois mètres de diamètre (pour la plus petite version du ARV, le modèle 03), peut être embarqué par le dessous de l'appareil porteur, et peut être lancé en vol, pour ensuite être piloté et guidé depuis le ARV, pour des missions de surveillance ou d'espionnage (photo ci-dessous, où l'on peut voir un ARV modèle 03, en train de larguer son drône télécommandé).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Comment a-t-on eu connaissance de l'existence du ARV ?

Le premier témoin qui a apporté des indications précises sur le ARV, fût l'ingénieur aéronautique Brad Sorensen. En faisant jouer ses relations dans le milieu militaire, Sorensen a réussit à assister le 12 novembre 1988, à une présentation confidentielle des trois modèles de l'engin, dans un hangar de la base de Norton (Californie), pour les plus hauts gradés du Pentagone. Bien qu'il n'est eu accès qu'au ARV du troisième type, en partie démonté, pour voir l'intérieur, les trois modèles ayant des caractéristiques identiques, il a été assez aisé de reconstituer la structure et le fonctionnement des autres modèles. Il a décrit tout ce qu'il a vu à son ami Mark Mc Candlish, qui est l'un des plus grand illustrateur aéronautique au monde qui travaillait pour les plus grandes firmes Américaines. Ce dernier réalisera une illustration avec une représentation détaillée du ARV (c'est à lui que l'on doit le plan en perspective du ARV type 03, figurant plus haut).

Intéressé par le sujet, Mc Candlish, cherchera à se renseigner sur le ARV. Il en parlera à un ancien pilote d'essai, du nom de Bill Scott (qui était le rédacteur en chef régional de la publication professionnelle "Aviation Week and Space Technology"). Ce dernier lui fera rencontrer en 1992, le dénommé Kent Sellen (avec qui Scott avait travaillé quand il était pilote). Quand Mc Candlish commencera à parler de ce qu'il avait apprit du ARV par Sorensen, Sellen dira: "Oui, je sais de quoi vous êtes en train de parler". "Mais comment pouvez-vous savoir ce dont je suis en train de vous parler ?" lui demandera Mc Candlish, et Sellen lui répondra: "Parce que j'en ai vu un". Il l'avait vu dans les années soixante-dix, quand il était stationné à la base d'Edwards, lorsqu'on l'avait appelé en pleine nuit pour lui demander d'aller chercher une unité électrique (qui servait pour les avions) dans un hangar, qui était en panne, pour l'amener à l'atelier de réparation. Quand il s'est approché d'un des hangars éclairé, croyant y trouver l'unité électrique à réparer, il verra par la porte entre-ouverte, un engin semblable au ARV, en train de faire du surplace au dessus du sol.

Ce ne sera pas le seul à voir le ARV dans le hangar d'une base de l'Air Force. Un autre ancien militaire nommé John Eppolito, le verra aussi, peu avant 1982. Ce dernier - qui avait raconté à l'époque "qu'il avait vu un ovni dans un hangar" - avait en fait décrit sans le savoir, bien avant Sorensen, le ARV. Il aura à peine le temps de le regarder attentivement, que des gardes arriveront pour le plaquer au sol, sous la menace de leurs armes, en lui disant de fermer les yeux (ils lui mettront une cagoule) avant de le mettre au secret, où il sera débriefé pendant 18 heures (pour bien lui faire comprendre, "qu'il n'a rien vu"). Quand Eppolito verra le dessin et des photos du ARV, il reconnaitra l'engin qu'il avait vu ce jour-là lui-aussi dans un hangar.

Des photographies du ARV furent prisent au-dessus de Namur en 1955. Il s'agissait du modèle 01. Et une autre photographie (parfaitement authentifiée) sera réalisée en juillet 1966 par le pilote d'un C47 Dakota (vol militaire) au dessus des montagnes Rocheuses, près de Provo (Utha). Il s'agit ici du modèle 02 (photo originale et agrandissement ci-dessous) (5).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cela nous montre que les Etats-Unis ont en fait depuis plusieurs dizaine d'années, toute latitude pour effectuer des voyages interplanétaires, sans le besoin d'avoir recourt aux fusées. La conquête spatiale officielle n'étant qu'une "vitrine" officielle, organisée par la NASA. Les Etats-Unis ne voulant pas rendre public cette innovation technologique, et le reste du monde, ne comprendrait pas que le pays le "plus puissant du monde", n'est pas de programme spatial, il leur fallait bien donner le change (6).


Références :

(1) Ce programme était aussi un programme d'étude sur les ovnis. Pour plus d'informations, voir "Les Black Program: Le Projet Magnet".

(2) Pour plus d'informations, voir "Les Black Program: Le Projet Winterhaven".

(3) Même si ce projet étudia également la technologie des épaves d'engins extraterrestres récupérés; ils eurent extrêmement de difficulté à essayer de les reproduire. L'ARV n'est donc pas, malgré qu'on le nomme souvent "Alien Reproductive Vehicle", une reproduction pure et simple à l'identique, d'un engin extraterrestre déjà éxistant.

(4) Pour plus d'informations sur les travaux de Searl, voir "La production d'énergie illimitée non polluante", dans la catégorie "technologies alternatives".

(5) Une autre photo en noir et blanc circule, celle qui est visible en début d'article, mais il s'agit en fait de la même photo que celle de Provo, qui a été recadrée par un agrandissement et convertie en noir et blanc.

(6) Pour plus d'explication sur les raisons du secret maintenu par les Etats-Unis sur l'antigravité, voir les explications à la fin de l'article "Engins à antigravité: Principes et réalisations", dans la catégorie "technologies alternatives".

Sources:
"Révélations Tome 2", par Steven M. Greer, Editions Nouvelle Terre;
Magazine Top Secret n°19. LES "BLACKS PROGRAM": LE PROJET AQUARIUS




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Lun 13 Mai - 10:40

POLEMIQUE ET INTERROGATION AUTOUR D'UN AVR SUSPECT ( UTAH 1966 )

La photographie (parfaitement authentifiée) réalisée en juillet 1966 par le pilote d'un C47 Dakota
(vol militaire) au dessus des montagnes Rocheuses, près de Provo (Utha). Il s'agit ici du modèle AVR 02


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le pilote d'un bimoteur C-47 "Skytrain" de l'USAF a photographié cet objet rouge brique en Juillet 1966 à 11:00 du matin. L'avion survolait les montagnes rocheuses à près de 40 kilomètres au Sud Ouest de Provo, une grande ville en Utah, Etats Unis.

La commission Condon, qui avait conclu que la question des OVNIS était sans intérêt scientifique, avait considéré après analyse approfondie du négatif, que la photographie est authentique.



LE RAPPORT DE LA COMMISSION CONDON

Abstract :
Un pilote retraité de l'Armée de l'Air a présenté deux diapositives de 35 millimètres, montrant un objet rouge en forme de soucoupe sur un fond de ciel et de nuages. Il a prétendu avoir pris les photos depuis le siège de pilote d'un C-47 en vol avant qu'il se soit retiré de l'Armée de l'Air. La réputation du témoin est irréprochable. Les numéros sur les diapositives et d'autres du même rouleau de film ont soulevé la question de savoir si les photos ont été prises dans les conditions prétendues.

Contexte :
Le 9 Janvier 1968 nous avons reçu deux diapositives couleur de 35 millimètres, chacune montrant un objet de type soucoupe volante distinctement comme un objet sur fon de ciel avec des nuages. L'objet était de couleur rouge brique, à fond plat, avec un dôme sur le dessus et une bande foncée qui ressemblaient à des fenêtres autour du dôme. Une diapositive était floue de manière généralisée, alors que l'autre montrait les contours nets de l'objet devant les nuages. Une zone très lumineuse enjambant une partie des fenêtres dans la bande foncée se prolongeant sur le corps d'aspect métallique de l'objet, avait l'aspect de la réflexion spéculaire. Le fond de nuage était semblable dans les deux images, que l'objet s'était déplacé d'environ 100 vers la droite dans l'image 2 par rapport à l'image 1.

Selon l'information qui l'accompagnait, les photos ont été prises en été 1966 par un officier de l'Armée de l'Air. Il a dit qu'il pilotait un C-47 au-dessus des Montagnes Rocheuses quand il a pris ces photos d'OVNI depuis son avion. Le copilote était occupé par des calculs pour estimer l'heure de leur arrivée à destination, et n'a pas vu l'objet, qui fut visible seulement quelques secondes. Personne d'autre n'a vu l'objet ou n'a su que le pilote l'avait pris en photo. L'officier maintenant retraité est actuellement employé à un des centres de commandement de la FAA, où il avait montré ces images à des amis. En raison de cela, nous avons obtenu les diapositives, et avec la permission du photographe, nous les avons envoyées au projet pour évaluation.

Les vues des deux diapositives portaient la date de traitement de Décembre 1966. La diapositive floue portait le numéro 14, et la diapositive plus nette portait le numéro 11 sur son armature. Il n'y avait aucune trace de l'encadrement des fenêtres de l'avion ou de saleté ou réflexion de verrière sur l'une ou l'autre diapositive. L'éclairage des nuages a donné l'impression que l'on regardait en effet par au-dessus des nuages éclairés par le soleil. On a dit que les photos ont été prises consécutivement à environ 11:00 heure du matin temps local un jour de Juillet, et laissées dans l'appareil photo, non développées, jusqu'à ce que le reste du film ait été exposé et commercialement développé en Décembre 1966. L'incident n'avait jamais été rapporté à l'Armée de l'Air parce que l'officier a dit qu'il savait que les gens étaient ridiculisés quand il rapportaient de telles choses, et les images n'avaient pas été montrées à qui que ce soit en dehors de la famille de l'officier pendant un an après développement.

L'ex-pilote a consenti à notre examen de ses photographies à condition que son identité ne soit pas révélée.


Enquête :
La vérification de la structure des fenêtres de DC-3 (par la courtoisie Frontier Airlines), qui sont identiques à celles du C-47, indique qu'il serait tout à fait facile de prendre des photos de 35 millimètres par le pare-brise, à dix ou douze heures de la position du pilote, sans obtenir quelque partie que ce soit du cadre du pare-brise dans le champ visuel de l'appareil photo.

Le photographe d'OVNI et son épouse ont été interviewés chez eux. Selon le compte rendu de l'officier l'incident OVNI s'est produit à environ 11:00 heure du matin, quand l'avion était à environ 25 miles au Sud Ouest de Provo. Il avait confié les commandes du C-47 au copilote et avait son appareil photo prêt à prendre des photos des montagnes en avant. Il avait placé l'obturateur de son appareil photo [VITO CL Voightlander, objectif Lanthar 2,8] à 1/500 de temps d'exposition, et ajusté l'iris pour donner une exposition appropriée comme indiqué par le posemètre intégré. [F 5,6 à 8, selon ses souvenirs]. Il employait un film à grande vitesse Ektachrome, potentiel d'oxydo-réduction 35, 160 ASA. Il était ainsi prêt à prendre des photos des montagnes, avec l'appareil photo tenu dans ses mains sur ses genoux, quand l'objet inconnu est apparu à environ "dix heures." Il a rapidement photographié l'objet, réarmé l'appareil photo, et a obtenu une deuxième image avant l'objet n'ait filé vers le haut et vers la droite, hors de vue. Il avait perdu l'objet de vue momentanément pendant qu'il passait derrière la boussole au centre du pare-brise, puis l'a vu encore brièvement quand il a traversé le coin gauche supérieur visible du pare-brise droit avant que le plafond de poste de pilotage n'ait bloqué sa vue de l'objet. L'objet avait été en vue seulement quelques secondes, et s'était déplacé en un trajet rapide devant l'avion, paraissant accélérer, mais n'effectuant aucun changement soudain de sa direction ou de sa vitesse. L'officier a jugé l'intervalle de temps ou l'objet était visible en fonction du temps nécessaire pour qu'il ait pu porter l'appareil photo jusqu'à son oeil, prendre une image, enroulent le film (une seul mouvement de levier), et prendre la deuxième image. Ceci ne demandait quw quelques secondes, et l'objet disparu très peu de temps après que la deuxième image a été prise.

Le copilote étaient occupés par des calculs, et n'a pas levé la tête à temps pour voir l'objet. Dans une conversation téléphonique plus tôt, l'officier a dit qu'il a dit au copilote qu'il avait juste pris une photo de quelque chose et la réponse du copilote fut une "c'est bien" désintéressé. L'officier a déclaré que le copilote ne savait pas de quoi il s'agissait mais qu'il avait pensé qu'il photographié l'aile gauche de l'avion, ou quelque chose de cette sorte. Dans l'interview enregistrée, l'officier a déclaré qu'il avait demandé au copilote s'il avait vu l'objet juste photographié, et le copilote avaient dit qu'il ne l'a pas vu. Selon ce compte rendu, le copilote aurait du savoir que le pilote avait photographié un objet non identifié mais ni l'un ni l'autre n'ont rapporté l'incident après leur atterrissage,

De Provo au prochain point de contrôle, Battle Mountain, Idaho, la direction du vol était légèrement vers le Nord Ouest. Le témoin a jugé qu'ils allaient vers le Sud Ouest à l'heure de l'observation, et auraient pu être en train de faire un virage après dépassement du point de contrôle de Provo. Si la tache lumineuse sur l'image de l'objet est une réflexion spéculaire comme il paraît, et si l'objet était à 12 heures de la position du photographe à 11:00 heure du matin, la position de la réflexion spéculaire exigerait de l'avion qu'il ait été sur un cap entre l'Est et le Nord.

L'épouse de l'officier a soutenu son histoire qu'ils avaient fait développer le rouleau de film plusieurs mois après que les photos d'OVNI aient été prises. L'officier a déclaré qu'il y avait des images déjà sur le film avant que les clichés d'OVNIS aient été pris et après que les photos d'OVNIS aient été pris en Juillet, et le film a été fini en Septembre et Octobre. Ces images postérieures ont montré des scènes de parc et de montagne, aussi bien qu'une scène de tempête de neige.

Le témoin savait que les numéros d'ordre imprimés sur les diapositives (14 et 11) n'étaient pas conformes à son récit selon lequel elles ont été prises consécutivement sur le film (14 avant 11). Il a indiqué, cependant, que toutes les images sur le film étaient numérotées incorrectement.

Le démontage des diapositives de leurs supports a indiqué que les nombres sur les supports étaient conformés aux nombres sur le bord du film lui-même. Chaque nombre sur le film était un nombre entier inférieur de un au nombre sur le support. Ceci était vrai également pour les clichés d'OVNI, les images numéros 11 et 14 sur l'armature correspondant avec les numéros dix et 13 montrés sur le bord de film. Ces nombres prouvent d'une manière plutôt concluante que les photos d'OVNIS ont été prises après la tempête de neige, plutôt qu'en Juillet où le témoin était toujours dans l'Armée de l'Air. Egalement, ils n'ont pas été pris sur des négatifs consécutives du film, et ont été pris dans un ordre renversé à celui prétendu. L'examen de la numérotation avait eu cinq témoins parmi les membres du personnel du projet.


Conclusion :
En raison des anomalies, l'analyse détaillée des photographies n'a pas semblé justifiable. Elles ont été retournées à l'officier avec notre commentaire qu'elles ne pouvaient évidemment pas être employées par nous pour soutenir l'affirmation que l'objet photographié était autre qu'un objet ordinaire d'origine terrestre en vol.



COMPLEMENT D'ENQUÊTE

Les investigateurs de Condon semblent suggérer quelque contradiction entre le pilote et le copilotes, supposant que le copilote aurait du savoir que le pilote avait photographié un OVNI.

Il n'y a rien à dans le compte rendu qui permette de soutenir clairement cette allégation, qui est juste l'une des nombreuses insinuations contre les témoins que le comité Condon était accoutumé à lancer à la légère. Le pilote a photographié l'objet alors que le copilote ne regardait pas, et plus tard le pilote lui a demandé s'il avait vu "l'objet" qu'il venait juste de photographier et le copilote lui a dit que non. Il n'y a aucune raison de déclarer que le copilote aurait du avoir vu l'objet ou ses photos. D'ailleurs le pilote ne l'a pas rapporté par crainte du ridicule, et même si le copilote avait vu l'objet, il est probable qu'il n'aurait rien voulu en dire pour la même raison. Le pilote a seulement parlé à ce sujet après qu'il ait quitté l'Air Force, et seulement à condition que son nom ne soit pas indiqué.
L'enquêteur de Condon indique que "le fond de nuage était semblable dans les deux images, montrant l'objet comme s'étant déplacé d'environ 100 vers la droite dans l'image 2 par rapport à l'image 1."

Passons sur le fait que l'unité du mouvement (100 mètres? 100 pieds? 100 yards) ne soit même pas indiquée. Il est clair que l'objet se soit déplacé "vers la droite," plutôt horizontalement que verticalement. Ceci indique que l'objet n'est pas strictement en train de "tomber" ou d'être "lancé vers le haut" à moins que la photo n'ait été prise seulement à une basse altitude et ait montré un objet jeté dans le ciel à un certain angle, au moment où il a cessé de monter et à commencer à tomber, au sommet de son cours hyperbolique supposé.
La notion que les photographies montreraient un objet terrestre jeté dans le ciel est évidemment contradictoire avec la reconnaissance par le comité Condon que les images montrent des nuages vus d'en haut. Comme indiqué dans le rapport Condon: "L'éclairage des nuages a donné l'indication qu'on voit en effet le dessus des nuages éclairés par le soleil." On peut seulement se demander comment une certaine sorte de frisbee en forme de soucoupe volante pourrait avoir été jetée par quelqu'un de la terre vers le haut au-dessus des nuages éclairés par le soleil, où une autre personne l'aurait attendu pour le saisir en photo.

Les investigateurs de Condon ont noté que les deux images n'étaient pas des images consécutives du rouleau du film, mais omettent de nous dire ce que l'ont voit sur les deux images manquant entre les deux images de l'OVNI. Les mêmes cieux sans l'OVNI parce qu'il aurait été hors de l'image? Ou des images sans aucun rapport, d'autres lieux? Évidemment des informations claires sur ces deux images manquantes auraient été suffisantes pour trancher sur ce cas, dans un sens ou un autre.

Les investigateurs de Condon remettent en cause l'ordre du film, mais considèrent en même temps l'ordre comme fiable quand ils déclarent que les photos n'ont pas été prises en Juillet où le pilote était toujours dans l'Armée de l'Air. C'est là une anomalie créée par les investigateurs plutôt que par le témoin.

La notion que les photographies montreraient un objet terrestre jeté dans le ciel et photographié est une allégation d'un canular. Mais clairement, il n'y a pas une seule raison d'imaginer un canular: le pilote n'a pas rapporté les photographies. Il les a montrées seulement à quelques amis après voir quitté l'Air Force et rejoint la FAA, et c'est de là que l'on a entendu parlé des photographies. Il y a des indications claires que la connaissance de l'existence des ces photographie est simplement accidentelle et non pas le résultat de n'importe quelle action volontaire du pilote pour en faire la promotion. Au contraire, comme le disent les investigateurs, "l'incident n'avait été jamais rapporté à l'Armée de l'Air parce que l'officier a dit qu'il savait que les gens étaient ridiculisés quand ils rapportent de telles choses", et les images n'avaient pas été montrées à quiconque en dehors de la famille de l'officier pendant une année après développement.

NOUVELLE CONCLUSION

La commission a recherché des anomalies et fait certaines allégations non clairement formulées qu'il s'agirait d'un "objet terrestre jeté dans le ciel", et a décidé que nulle analyse détaillée des images n'est "justifiable."

La conclusion de la commission de Condon n'est pas une conclusion en soi, elle est inacceptable en termes strictement scientifiques. La conclusion d'une étude par une décision de ne pas exécuter une analyse détaillée ne peut pas être une conclusion acceptable à une étude.

La commission de Condon a ici comme ailleurs failli à sa mission, qui a été présentée comme une recherche "complète" sur le phénomène OVNI. Plutôt qu'une analyse détaillée des photographies elles-mêmes, ils ont essayé d'énumérer des "anomalies" dans le contexte entourant la photographie, et mis en cause le témoin.

Tout comme des milliers d'autres évidence photographique d'OVNIS qui pourraient avoir soutenu des témoignages oculaires ou des enregistrement radar, ces photographies ont été plus tard considérées comme n'étant aucunement des évidences de la réalité des OVNIS.

De façon tout a fait intéressante, alors que des centaines d'images de phénomènes normaux et de canulars avérés étaient attachés au rapport Condon pour chacun puisse les voir, cette image là n'a pas été attaché à leur rapport. On peut supposer que la Commission Condon n'a pas voulu favorisé l'idée de laisser des lecteurs faire leur propre jugement sur les photographies d'OVNIS les plus significatives.

Il n'y a point à s'étonner de ce que ce pilote, comme beaucoup d'autres pilotes, a indiqué: "je savais que les gens étaient ridiculisés quand ils rapportaient de telles choses."

Ces photographies devraient être entièrement et complètement analysées de nouveau.



Source:
"The Condon Report: Case 7: Photos Allegedly Taken from C-47 Cockpit;" Case 7 North Mountain Summer 1966 Investigators: Craig, Levine.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Sam 18 Mai - 9:31

L'anti-gravité : autres révélations du Dr Wolf

Un Stargate ( Porte des étoiles ) fut découvert dans une pyramide à Giseh. Des chercheurs scientifiques croient qu'il s'agit d'une lentille pouvant fabriquer des trous de ver menant n'importe où dans l'univers. Le Stargate n'a pas encore été activé. "Il nous faudra connaître beaucoup mieux notre galaxie et d'autres encore avant que nous puissions nous en servir -savoir où aller et comment nous y préparer; savoir syntoniser et établir des coordonnées. Le problème, c'est que la signalisation routière n'existe pas dans l'espace." Le docteur Wolf avait le pressentiment qu'il s'agirait là d'un aboutissement, l'un des derniers apprentissages de notre race en fonction de notre association avec les ETs.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La grande pyramide de Gizeh et son sphynx au Caire en Égypte.


Il avait mis sur pied un programme d'expansion des facultés psychiques. Ce programme intitulé The Gateway Treatment, se voulait une expérience visant le développement du cerveau en stimulant les neurones pour favoriser la prolifération de milliards de synapses et ainsi permettre à un sujet d'augmenter le potentiel de son esprit, par exemple la communication télépathique avec les ETs.

Ce programme permit de concevoir une série d'expériences en conditionnement mental connu sous le nom de MK ULTRA. C'est ainsi que le docteur Wolf et ses associés ont appris aussi bien à extraire qu'à refouler la mémoire humaine, une technique de contraintes de l'esprit appelée Mind Capping. "Ces techniques ne sont pas aussi efficaces que les méthodes utilisées par les ETs." En outre, le programme mena vers la recherche en visualisations à distance (remote viewing) et autres phénomènes psychiques. "Au bout du compte, toutes ces expériences étaient peut-être une tentative de quelques particuliers à exercer un contrôle mental mondial-une idée qui fait peur."

Il existe un groupe de généraux impotents, xenophobes et paranoïaques qui sont chargés de la protection aérienne américaine et qui craignent et maudissent les ETs au point de leur faire la guerre. Ce groupe appelé la Cabale a recours aux armements dits Guerre des étoiles, y compris un faisceau de particules neutres pour abattre des vaisseaux spatiaux et emprisonner ses survivants pour en extraire des renseignements par la force. "La technologie qui nous a été offerte par les ETs est maintenant utilisée contre eux." Détestée par plusieurs membres du gouvernement satellite, la Cabale emploie également des méthodes agressives contre ceux et celles qui tentent de mettre fin au cover-up, et on soupçonne qu'elle intensifiera cette répression au fur et à mesure que se rapprochera le jour du grand dévoilement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Des artefacts extraterrestres ont été trouvées sous le Sphinx et sous la grande pyramide !
Ces trouvailles ont été faites en 1936.



D'éminents chercheurs en ufologie, ainsi que les membres du gouvernement satellite qui prêtent leurs efforts à mettre fin au cover-up, auraient possiblement subi l'influence d'énergies psychotroniques par le biais de dispositifs utilisés par la Cabale. Des gens comme Steven Greer et son assistante Shari Adamiak (CSETI); le congressiste Steve Schiff; le colonel Steven Wilson des forces aériennes américaines (USAF) et ancien dirigeant du Projet Pounce (écrasement et récupération d'ovnis); le Dr Michael Wolf; son supérieur immédiat à la CIA; et plusieurs autres qui sont décédés récemment ou qui souffrent présentement d'une maladie reliée au cancer. Coïncidence?

Au cours de ses expériences en génétique, il a découvert que certains humains, y compris lui-même, portaient des marqueurs génétiques ET. " Un grand nombre de personnes actives dans le domaine de l'ufologie porteront probablement ces gènes. "

De nombreuses confédérations galactiques nous visitent en ce moment. Elles incluent : L'Alliance, composée d'humanoïdes des systèmes stellaires Pléiades et Altair Aquila; Le Corporatif, composé de différentes races Grises du système Zéta Réticuli; la Fédération des mondes, qui comprend un nombre indéterminé de différents groupements extraterrestres en provenance de l'univers; et les Races unies d'Orion, un groupe ET de ce système stellaire. Toutes ces confédérations sont interconnectées.

Dans une convention que les Nations-Unies et Le Corporatif ont ratifiée, il existe un règlement classé Above Top Secret qui stipule qu'il est interdit à tout membre du groupe Zéta de se montrer en public. Malheureusement pour lui, l'ami du docteur Wolf, Kolta, s'est aventuré dans une zone interdite et un soldat lui tira dessus. Il découvrit Kolta dans son apartement, blessé d'une balle. " Je l'ai dissimulé dans la garde-robe de ma chambre à coucher, quelques minutes à peine avant que des agents de la CIA ne se présentent à ma porte. J'ai joué l'innocent et il sont partis." Le Dr Wolf a ensuite téléphoné à un ami, en l'occurrence un médecin qui connaissait assez bien les ETs. " Nous avons réussi à lui sauver la vie. Les Zétas ne tolèrent pas le plomb, alors il serait mort d'un empoisonnement par le plomb plutôt que d'une suite à la blessure elle-même."

Les projets de dévoilement ont été reportés à trois reprises à des dates ultérieures, en partie à cause de l'impasse dans les négociations avec les Gris suite aux incidents du site S4 en 1975, et en partie à cause des implications énormes que représenteraient de telles révélations au niveau des religions et de l'économie mondiale. La récente admission de la vie sur Mars est un jalon important sur le sentier des révélations futures. Le Dr Wolf estime que des telles révélations auront peut-être lieu entre 2001 et 2005.

Le Vatican s'inquiète particulièrement de telles divulgations. Ils ont prié le gouvernement américain d'en retarder le processus afin qu'ils puissent mieux préparer leurs fidèles aux questions religieuses. Le Dr Wolf raconte que le Pape a modifié la vision de Dieu qu'entretient l'Église catholique romaine. "Leur nouvel apostolat sera de propager l'idée que nos corps n'ont pas été créés à l'image de Dieu, mais plutôt nos âmes."

Il avait conversé souventes fois avec les ETs au sujet de Dieu et de la mort. " Nos corps ne sont que les conteneurs de nos âmes. Lorsque les gens meurent, leur conscience se transpose tout simplement dans une autre dimension." À propos de Dieu, le Dr Wolf a commenté : " Certains extraterrestres appellent Dieu l'Éternel, le créateur de tout ce qui vit dans l'univers." À propos de Jésus-Christ : "Il faisait partie du patrimoine ET/humain, envoyé sur Terre dans l'espoir de mettre un terme à la violence humaine. Que nous soyons des Zétas, des Pléiadiens, des Altares ou des Humains, nous partageons le même Dieu. Nous sommes tous membres d'une grande famille universelle."

Le document de recherche rendu public par le Dr Strecker identifiant le SIDA-VIH comme un virus fabriqué par des humains est exact. Le gouvernement satellite a découvert que les virus ont une structure cristalline et peuvent être éradiqués en utilisant la bonne fréquence.

Les États-Unis avaient sous leur garde un Gris appelé EBE (Extraterrestrial Biological Entity), un "invité" capturé en 1948 et tenu prisonnier jusqu'à son décès en 1953. Des scientifiques affectés à EBE utilisaient au départ des pictographies comme système de communication.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par The Shadow le Sam 18 Mai - 10:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Sam 18 Mai - 13:35

Merci pour ton complément The Shadow,
il semble en effet exact que ceci soit les suites des révélations du Dr Wolf, par ailleurs cette seconde photo est un montage,
pour précision, c'est une superposition de la fameuse Porte des Etoiles de la série "Stargate SG-1"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Par ailleurs il existerait effectivement des rumeurs sur la découverte de cette hypothétique "Porte des étoiles" dans la pyramide de Gizeh, et en fait il semblerait que celle-ci soit toujours à l'étude, des scientifiques tente d'en percer le mystère et le code depuis bon nombre d'années ...

Le secret de la grande pyramide de Gizeh

Au centre de la grande pyramide de Gizeh se trouvent des portes secrètes. Des archéologues et scientifiques y travaillent depuis 1872 afin de trouver des réponses espérons-le dans un proche avenir. Heureusement, pour les plus impatients, un robot chercheur nous a déjà donné un aperçu de ce qui se trouve derrière cet artefact…

Le micro robot serpent de Scoutek UK s’est faufilé derrière une des portes au début de l’année et a découvert d’un côté des poignées de cuivre et de l’autre, des petits hiéroglyphes rouges. Mais la révolution au printemps a stoppé net l’exploration. Les autorisations délivrées par le conseil suprême des antiquités a annulé tous les permis de recherche. Mais aujourd’hui, ils en délivrent de nouveau.



Le robot va donc pouvoir reprendre ses recherches très prochainement et documenter au maximum ce qui se trouve derrière la pierre qui bloque la porte. Il doit déterminer si la zone est sûre et praticable.

L’expédition s’appelle Djedi, comme le magicien que Khéops consultait quand il faisait construire sa pyramide. Les 4 petits conduits qui se trouvent au cœur de la pyramide ont étonné les archéologues depuis qu’ils les ont découverts en 1872. Les conduits ne font que 20 cm de large et ne peuvent donc être exploré par des humains. Certains experts pensent que ces conduits permettent à l’esprit du pharaon de s’échapper du tombeau.

Dans la pyramide, il y a 3 salles : la chambre du Roi, la chambre de la Reine, et la Grande galerie. La chambre du roi a deux conduits qui mènent vers l’extérieur. Mais 2 tunnels partant de la chambre de la reine mènent à 2 portes en pierre avec des poignées en cuivre. Derrière ces portes en pierre se trouvent une autre pierre. Qu’y a-t-il derrière ?

Ces portes sont polies et doivent donc avoir une utilité plus importante que de stopper des débris. Ces portes mystérieuses seront ouvertes dans un proche avenir, si tout va bien… Voilà en tous les cas un défi de taille !!!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Artefacts "extraterrestres"

Le Sphinx et les pyramides d’Égypte n’ont pas encore révélé tous leurs mystères… Surtout aux simples mortels!
Mais les archéologues, eux, ont recueillis suffisamment d’informations pour se faire une idée… Et il y a eut effectivement des artefacts extraterrestres qui ont été trouvées sous le Sphinx et sous la grande pyramide ! Mais ces trouvailles ont été faites en 1936.

Bien plus tard, les scientifiques se sont inquiété d’avoir peut-être oublié quelque chose, quelque part… Subséquemment, au début de 1998, un nouveau système de repérage fut lancé et permit de déterminer avec précision l’emplacement de 27 sites non encore fouillés sur 5 secteurs.
Neuf de ces sites sont situés sur la rive Est de Louxor, les autres à Gizeh, Abou Rawash, Sakkarah, et Dashour.

Les clichés du secteur de Gizeh montrent une masse presque incompréhensible constituée d’un entrelacs de tunnels et de salles en réseau, se recoupant et s’entortillant réciproquement comme un treillis s’étendant à travers tout le plateau.
Avec cet important travail d’étude depuis l’espace, les égyptologues sont capables de déterminer l’emplacement d’un site majeur, son entrée probable et la taille des salles avant de commencer les fouilles.

L’attention est attirée sur trois lieux secrets : un endroit dans le désert à quelques centaines de mètres en direction de l’ouest/sud-ouest de l’emplacement originel de la Pyramide Noire, autour de laquelle on construit actuellement un ensemble d’enceintes de béton, haute de sept mètres et couvrant huit kilomètres carrés ; l’ancienne grande route qui reliait le temple de Louxor à Carnac; et le “Chemin d’Horus” à travers le nord Sinaï.

Il n’est nul doute que dans les pyramides, et sous ces pyramides, existe bel et bien des secrets cachés par les autorités, nous vivons dans un monde de mensonges constant, la vérité de notre monde sur Terre, sous terre, et dans l’espace, est falsifié…


Sources: Gyzmodo.
Les Agents Sans Secret.


Spoiler:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Sam 18 Mai - 16:45

ANTI-GRAVITE ET TECHNOLOGIES EXTRATERRESTRES
DANS LES PYRAMIDES D'EGYPTE


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
D’énormes secrets, non révélés, sous Gizeh… ! Un archéologue égyptien
admet que les pyramides contiennent de la technologie extraterrestre…


Le 28 novembre 2010, dans une déclaration choc, le chef du Département Archéologique de l’Université du Caire, le Dr Ala Shaheen, dit à un auditoire «qu’il pourrait y avoir une théorie comme quoi les extraterrestre ont aidé les anciens Égyptiens à construire la plus ancienne des pyramides d’Égypte, comme celle de Gizeh ». Interrogé par Marek Novak, un délégué de la Pologne lui a posé la question à savoir si la pyramide pouvait contenir de la technologie extraterrestre, ou voir même un OVNI?


LE DR SHAHEEN, RESTANT VAGUE A RÉPONDU :

Je ne peux pas confirmer ou nier, mais il y a quelque chose à l’intérieur de la pyramide qui « n’est pas de ce monde ». Les délégués à la conférence sur l’architecture égyptienne antique ont été choqués, mais le Dr Shaheen a refusé de commenter ou d’apporter des précisions sur le supposé ovni ou à des origines extraterrestres.


LE PROJET ISIS

Fait étrange, il y a plusieurs années, en 1961, les Russes avaient lancé un projet, le projet Isis, afin de récupérer les connaissances cachées dans la grande pyramide. Ces connaissances auraient été stockées dans une bibliothèque appelée la chambre des connaissances. Finalement, les équipes russes auraient récupéré des documents, ainsi que le corps d’un extraterrestre. je ne me prononcerai pas sur la réalité ou pas de cette histoire, mais cela vient corroborer les dires du Dr Ala Shaheen, et aussi ce que beaucoup soupçonnent de longue date. On sait aussi, mais beaucoup moins, qu’il existe également sous les pyramides un vaste complexe, et des vestiges gênants d’une science très avancée, comme le prouve le Nexus n° 33.

http://www.nexus.fr/magazines_nexus.php?nomag=33&bornedebut=35&bornefin=30&nbanciens=53&PHPSESSID=43bf1129a9a1c91a6546e6008dc90fb2


LE SPHINX ET LES PYRAMIDES NE SONT QUE
LA PARTIE VISIBLE D’UN FABULEUX ICEBERG…


Dans son étude célèbre, Des Mystères, en particulier ceux d’égypte, de Chaldée et d’Assyrie, Jamblique, un Syrien du quatrième siècle très représentatif de l’École d’Alexandrie dans les matières mystique et philosophique, rapporta cette observation au sujet de l’entrée de la Grande Pyramide par le corps du Sphinx : cette entrée, aujourd’hui obturée par le sable et les décombres peut être retrouvée entre les pattes avant du colosse accroupi. Elle était autrefois fermée par une grille de bronze dont seuls les Mages pouvaient actionner le mécanisme caché. Elle était protégée par la vénération publique et une sorte de terreur sacrée maintenait son inviolabilité mieux que ne l’aurait fait une protection armée.

Dans le ventre du Sphinx étaient creusées des galeries menant à la partie souterraine de la Grande Pyramide. Ces galeries s’entrecroisaient le long du parcours vers la Pyramide avec un tel art que quiconque s’y engageant sans guide retournait inévitablement à son point de départ. Les antiques cylindres scellés des Sumériens racontent que la demeure secrète des Anunnakis était « un lieu souterrain… où l’on pénètre par un tunnel dont l’entrée est cachée par le sable ainsi que par ce qu’ils nommaient Huwana… dont les dents sont semblables à celles d’un dragon et la face, à celle d’un lion ».

Ce texte ancien remarquable, dont il ne reste malheureusement que des fragments, ajoutait que « Il (Huwana) ne peut ni avancer, ni reculer », mais qu’en grimpant sur lui par l’arrière, le passage vers « la demeure secrète des Anunnakis » n’était plus bloqué. Les notes sumériennes fournissent une description probable du Sphinx de Gizeh, et si cette grande créature était construite pour garder ou obturer d’anciens escaliers et des passages inférieurs menant aux parties souterraines au-dessous et alentour, alors ce symbolisme était parfaitement opportun.

Ces quelques dernières années, un séismographe sophistiqué et un équipement radar pénétrant le sol (GPR) établirent l’exactitude de ces plans. L’Égypte utilise aussi avec succès des satellites de pointe afin de repérer les cités enfouies sous la surface du sol à Gizeh et ailleurs. Le nouveau système de repérage fut lancé début 1998 et permit de déterminer avec précision l’emplacement de 27 sites non encore fouillés sur 5 secteurs. Neuf de ces sites sont situés sur la rive est de Louxor, les autres à Gizeh, Abou Rawash, Sakkarah, et Dashour.

Les clichés du secteur de Gizeh montrent une masse presque incompréhensible constituée d’un entrelacs de tunnels et de salles en réseau, se recoupant et s’entortillant réciproquement comme un treillis s’étendant à travers tout le plateau. Avec cet important travail d’étude depuis l’espace, les égyptologues sont capables de déterminer l’emplacement d’un site majeur, son entrée probable et la taille des salles avant de commencer les fouilles. L’attention est attirée sur trois lieux secrets : un endroit dans le désert à quelques centaines de mètres en direction de l’ouest/sud-ouest de l’emplacement originel de la Pyramide Noire, autour de laquelle on construit actuellement un ensemble d’enceintes de béton, haute de sept mètres et couvrant huit kilomètres carrés; l’ancienne grande route qui reliait le temple de Louxor à Carnac, et le « Chemin d’Horus » à travers le nord Sinaï.


SOUS LES PYRAMIDES
VESTIGES GÊNANT D’UNE SCIENCE AVANCÉE…


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il n’est nul doute que dans les pyramides, et sous ces pyramides, existent bel et bien des secrets cachés par les autorités. Nous vivons dans un monde de mensonges constants; la vérité de notre monde sur Terre, sous terre, et dans l’espace est falsifiée… Mais jusqu’à quand?

UN MUR AUTOUR DES PYRAMIDES…

En 2002, de manière presque inaperçue par le public mondial, un vaste mur de béton, surmonté d’une grille, a été érigé autour du terrain de Gizeh. Dès le début, Armin Risi a observé la construction. Voici son premier rapport de la situation. En mars 2002, j’ai entendu pour la première fois parler qu’un mur serait construit autour du plateau des pyramides et le terrain environnant. Des amis, de retour d’Égypte, avaient vu les fondations ainsi que les premières parties du mur. Quand le petit groupe privé de touristes voulait suivre la ligne des fondations qui conduit jusqu’au désert, il en a été empêché par des gardiens armés. On leur a interdit de faire d’autres photos, ce qui nous a tous rendus encore plus curieux. Qu’est-ce qui se passait ici?



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Dim 19 Mai - 3:53

L'antigravité à certainement jouait un rôle déterminant dans l'édification
des Pyramides d'Egypte ...


Je reste cependant ferme sur cette conviction ! Il est quasi impossible que des hommes ( en nombre suffisant )
puissent avoir accompli une telle prouesse aussi précise que monumentale !


Les mystérieuses constructions taillées par nos ancêtres

Que cela soit en Amérique du Sud, en Europe, ou au Moyen-Orient, les archéologues ont mis à jour des centaines de blocs de pierre dont la taille et le poids nous laissent réfléchir sur l’avancée technologique de nos propres ancêtres.

Commet peut-on transporter une pierre pesant 300 tonnes ajustée sur 11 faces ? Les pierres sont si bien imbriquées les unes dans les autres que l’on ne peut même pas y mettre une lame de rasoir ! Les ruines de Sacsayhuaman au Pérou sont incroyables !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
SACSAYHUAMAN :
Site reellement impressionnant de par sa grandeur...sans outils mecaniques, les Incas ont construit des murs de pres de 6m de haut, la plus lourde des pierres doit peser 7 tonnes et le tout tient depuis 500 ans sans mortier... il se degage sur ce site une energie bien mystèrieuse...



La cité antique de Baalbeck (Héliopolis) au Liban en vaut tout autant le détour :

Sur le côté ouest du podium du temple de Jupiter, on peut observer trois lourdes pierres, de 750 à 1 000 tonnes chacune, appelées le Trilithon. Comment a-t-on pu déplacer de telles masses à une époque reculée (antérieure aux Romains) ? A moins de deux kilomètres du site, existe une quatrième pierre encore partiellement attachée au sol et pesant elle-même 1200 tonnes. Les spécialistes ont estimé qu’il aurait fallu 40 000 hommes avec l’aide d’une rampe pour déplacer un seul de ces blocs depuis la carrière d’origine ! [Permettez moi mais je crois que cette hypothèse est fausse] La plus grande mesure 18 m sur 4.20 m par 3.60 m et pèse environ 800 tonnes. Aujourd’hui la plupart des grues modernes seraient incapables d’accomplir un tel exploit.

A travers ces deux exemples (sans parler bien entendu des pyramides de Gizeh ou encore des pierres du Machu Picchu qui ont été extraites de carrières situées à des dizaines et des dizaines de kilomètres), on peut facilement montrer que nos ancêtres avaient des techniques de construction très avancées car encore aujourd’hui il serait très difficile de déplacer des blocs de plus de 500 tonnes sur des kilomètres…

Et c’est d’autant plus étrange lorsqu’on sait que la civilisation inca ou maya n’a pas eu de contact direct avec la civilisation égyptienne ou romaine, alors que ces civilisations ont toutes réussi à tailler des blocs de pierres de quelques centaines de tonnes. Je pense que ces techniques ont été transmises par les rescapés de l’Atlantide après la destruction de leur continent Il s’agit d’une hypothèse bien entendu mais qu’il faut creuser davantage. En ce qui concerne les techniques pour déplacer de si gros blocs de pierres, je ne crois pas du tout à l’image représentant des esclaves contraints de tirer des blocs sous la menace des soldats. En réalité, il n’y a aucunes représentations de la construction des pyramides, sauf par des illustrations !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Dim 19 Mai - 5:46

Passionnant débat qui tourne autour des mystères de l'Egypte et de l'anti-gravité qui reste effectivement une hypothése intéressante concernant la construction des Pyramides !

Dans une carrière proche du temple de Jupiter à Baalbek au Liban, la pierre de la femme enceinte pèse plus de 1200 tonnes !! Pour la déplacer aujourd’hui, il faudrait la force de 21 grues modernes...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’antigravitation : la clé de l’énigme ?

La technologie de l’anti-gravitation même si elle nous paraît impossible permet d’expliquer davantage de monuments comme l’a bien souligné Egard Cayce, le célèbre mystique américain. En effet,quand on demanda à Egard Cayce comment fut construite la Grande Pyramide de Gizeh, il a répondu : « par l’usage de ces forces de la Nature qui permettent au fer de flotter. Pareillement, on déplaçait les pierres à travers l’espace aérien »…

Edgar Cayce (18 mars 1877 près de Beverly, Kentucky, États-Unis – 3 janvier 1945 à Virginia Beach, États-Unis) est parfois considéré comme le « prophète dormant » et l'un des « plus grands mystiques » des États-Unis.


Extrait page 87 d’un ouvrage époustoufflant de Victorino del Pozo intitulé « SIRAGUSA messager des extraterrestres » paru aux Éditions COSMICA en 1979 :

»Les grandes pyramides, les originelles, furent, des temples de la sagesse, où étaient imparties les connaissances et les concepts qui servirent de guide à cette génération. Elles ne furent pas construites par des masses d’esclaves, mais avec l’intervention de grands moyens provenant du développement atlante. Pour leur construction, on compta sur l’aide extérieure. Les pierres pouvaient être remuées facilement, car dans la zone on opéra en limitant la force de gravité. Et les immenses blocs de pierres ne furent pas tirées par des esclaves, mais furent fabriqués sur le lieu même de leur utilisation par un procédé de cristallisation du sable.



Le 14 janvier 1983 Mijo Potier une médium « vit » la construction d’une pyramide, les blocs de pierre étant amenés par les airs avec un vaisseau qui les transportait grâce à un appareil spécial utilisé pour l’anti-gravitation. Les blocs de pierre devenaient aussi légers qu’une plume.
»

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Dim 19 Mai - 5:58

PRINCIPE DE LA LEVITATION PAR ACOUSTIQUE

Il existerait une autre hypothése et d’autres façons de déplacer de grosses masses de pierres, grâce aux pouvoirs de certains grands prêtres égyptiens et mayas qui utilisaient le son. »

Pour les sceptiques, sachez que nous venons tout juste de commencer à étudier le principe de lévitation par onde sonore :
en voici la preuve avec la vidéo ci-dessous :





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Dim 19 Mai - 6:10

Le mystère de la pyramide de Khéops

En se penchant sur l'édification des Pyramides, le plus incompréhensible dans cet ouvrage colossale est la pyramide de Khéops,
celle-ci se dresse au milieu des sables et on n’aperçoit aucune trace ni du transport, ni de la taille des pierres, de telle sorte qu’il semble que,
sans emprunter la main des hommes qui est toujours fort lente, "les dieux" ont placé tout à coup ce monument au milieu des terres.«

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La pyramide de Khéops aurait été officiellement érigée en 20 ans… Or la pyramide de Khéops est composée de 2 500 000 blocs de 2,5 tonnes. Ce qui revient à dire d’après la théorie officielle que les esclaves ont érigé sur le monument 340 blocs de pierre par jour !! Alors qu’aujourd’hui avec nos camions, nos grues, et nos ordinateurs, ajuster 50 blocs de pierres de 2,5 tonnes par jour serait déjà un exploit !! D’après Egard Cayce la construction de la Grande Pyramide dura 100 ans entre 12490 à 12390 av JC. On est bien loin des datations officielles qui tournent autour de 4500 ans.

Il serait juste temps de remettre à jour notre Histoire sur sa véracité !


Source: humanitehistoire.
les-mysterieuses-constructions-taillees-par-nos-ancetres


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Dim 19 Mai - 12:15

Je reviens précédemment sur l'article plus haut : à savoir l'édification mystèrieuse d'un mur autour du site de Gizeh


UN MUR AUTOUR DES PYRAMIDES… ( Rappel )

En 2002, de manière presque inaperçue par le public mondial, un vaste mur de béton, surmonté d’une grille, a été érigé autour du terrain de Gizeh. Dès le début, Armin Risi a observé la construction. Voici son premier rapport de la situation. En mars 2002, j’ai entendu pour la première fois parler qu’un mur serait construit autour du plateau des pyramides et le terrain environnant. Des amis, de retour d’Égypte, avaient vu les fondations ainsi que les premières parties du mur. Quand le petit groupe privé de touristes voulait suivre la ligne des fondations qui conduit jusqu’au désert, il en a été empêché par des gardiens armés. On leur a interdit de faire d’autres photos, ce qui nous a tous rendus encore plus curieux. Qu’est-ce qui se passait ici? ...


UN MUR MYSTÉRIEUX, UNE CADENCE ÉLEVÉE DE TRAVAIL…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Apparemment, tout d’abord ce sont les fondations qui ont été érigées environ 0,5 mètre dans le sol, entremêlées d’une suite d’une double rangée de tiges en acier (avec tous les 10 cm deux des tiges en face). Pourquoi ce mur en béton doit-il être tellement renforcé? Et pourquoi sur une longueur de plusieurs kilomètres? Et pourquoi les premières parties du mur ont-elles été érigées à des angles très éloignés du plateau où ni des touristes, ni même les gens du pays se rendent? Est-ce que l’on voulait cacher le plus longtemps possible ce que l’on recherche par ici? La visite suivante, en juillet 2002, montrait que le mur grandissait à une cadence alarmante. Ici, on travaillait 24 heures par jour! Et au sommet du mur d’une hauteur d’environ 4 mètres se dressaient des tiges en fer de 3 mètres.

Lors des visites, en décembre 2002 et février 2003, on pouvait constater ce que cette construction signifiait : entretemps le mur avait atteint le plateau des pyramides et sur les tiges en fer des grilles avaient été fixées. En avril 2002, j’avais informé le chercheur bien connu, le professeur Jim Hurtak, de cette construction. À cette époque, il n’en avait pas encore entendu parler, mais il envoya un collaborateur qui confirma la chose et ramena de nombreuses photos. Sur son site Web, le professeur Hurtak publia l’estimation que le terrain emmuré aurait une superficie d’environ 8 km2.

De plus, il relata que « l’installation du mur est tellement gigantesque que dans ce but, quelques bâtiments et logements de village ont certainement dû être démolis et enlevés. De ce fait, il faut supposer que ce n’est pas seulement l’intérêt des touristes qui est en jeu. Ce que nous avons ici est un plan plus grand, bien réfléchi, qui inclut également les sites environnants et doit sécuriser probablement des tombes souterraines, des tunnels et des couloirs, etc. Le financement de ce mur viendrait des États-Unis; il est question, entre autres, de Stanford University ».

Quelles sont les motivations? On sait que pendant les dernières années, de nombreuses fouilles ont eu lieu sur le plateau de Gizeh. Ainsi, le sol a été « radiographié » par sonde acoustique et les pyramides étaient plusieurs fois fermées quelques mois. En février 2003, les trois pyramides étaient fermées aux touristes. Pour des travaux de rénovation! Serait-on en train de faire des recherches à l’intérieur? Ou les rumeurs concernant des souterrains et espaces sous le plateau sont-elles fondées? Des fouilles sont-elles programmées dont le public ne doit rien savoir?

Ce ne sont que des spéculations, mais en tout cas, cela vaut la peine de garder sous surveillance cette région dans un proche avenir, surtout par des chercheurs indépendants.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ARMIN RISI

Il parraitrait, selon plusieurs témoins, que depuis la construction de ce mur, les excavations en sous-sol vont bon train sur le site fermé et isolé des curieux; des bruits de grosses machineries sont également entendus, mais nul ne sait de quoi il s’agit réellement! Une zone où personne n’avait accès jusqu’à présent a été découverte également; les États-Unis exercent une surveillance accrue sur une structure interne de la pyramide. La chose la plus étonnante est que dans cette salle découverte, il y avait une signature thermique importante, de la chaleur… Et on mentionne la présence d’une «entité.

Des forces spéciales ont été déployées aux alentours, et aux environs des 22 et 23 avril, cette entité inconnue est apparut, très grande, et étant vêtue d’or, portant une coiffe d’oiseaux. En consultant nos amis de la Geomatrix Gizeh, il semblerait que ce soit Thot!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
http://manuelmarvel.franceserv.com/Thoth.htm

THOT

Dans la mythologie égyptienne, Thot est le dieu lunaire. Représenté comme un ibis au plumage blanc et noir ou comme un babouin, Thot capte la lumière de la lune, dont il régit les cycles, à tel point qu’il fut surnommé « le seigneur du temps ». Inventeur de l’écriture et du langage, il est la « langue d’Atoum » et le dieu des scribes. Incarnation de l’intelligence et de la parole, il connaît les formules magiques auxquelles les dieux ne peuvent résister. Selon la légende, celui qui était capable de déchiffrer les formules magiques du Livre de Thot pouvait espérer surpasser même les dieux.

Le respect que Thot inspire lui vient de son savoir illimité. Toutes les sciences sont en sa possession : il connaît tout et comprend tout. En tant que détenteur de la connaissance, il est chargé de la diffuser. C’est pourquoi il a inventé l’écriture. Les anciens égyptiens pensaient que le savoir et la connaissance leur avaient été transmis par des livres et des écrits que Thot avait volontairement abandonnés dans des temples. Il préside à l’audition des morts au tribunal d’Osiris, et c’est Anubis qui pèse et juge les âmes en les comparant au poids d’une plume. Lors de son combat avec Seth, Horus perdit son œil, mais le retrouva par la suite grâce à Thot. Appelé « Oudjat », cet œil représente la victoire de l’ordre (légitime, Horus étant l’héritier du défunt Osiris) sur le chaos (Seth, qui perturbe l’ordre dynastique, et par conséquent l’ordre du monde).

EDGAR CAYCE

Edgar Cayce, est né en 1877 et mort en 1945; son oeuvre est considérable. Elle se compose d’environ 14 256 lectures, c’est à dire, de consultations et d’analyses données au cours d’une sorte de sommeil très spécial, apparenté à une transe médiumnique. « Bientôt viendra le temps des grands changements et dans trois endroits différents, on exhumera les archives atlantes. Le Temple de l’Atlantide surgira à nouveau. C’est alors qu’on mettra à jour le temple, ou plutôt la salle des archives en Égypte, ainsi que les archives qui avaient été cachées au coeur du pays atlante : elles pourront y être retrouvées … Ces archives forment un tout ».


À PROPOS DE LA DÉCOUVERTE DE CETTE SALLE
DES ARCHIVES EN ÉGYPTE À GIZEH, CAYCE DIT ENCORE :


« En ce qui concerne les archives (géo)physiques, il sera nécessaire d’attendre que s’accomplisse le temps de la désintégration de ce qui a été fait par les volontés égoïstes du monde. Car rappelez-vous que ces archives ont été réunies dans l’optique des changements mondiaux ». Un autre homme, Giordano Bruno, fut lui aussi l’un des premiers à oser dire que l’univers était infini et qu’il existait d’innombrables mondes habités… Giordano Bruno est le premier à postuler contre la doctrine de l’Église de l’époque, résultat : il fut brulé par l’église!!

À la lecture de sa condamnation au bûcher, Bruno commente : « Vous éprouvez sans doute plus de crainte à rendre cette sentence que moi à la recevoir ». Le 17 février 1600, il est mis nu, la langue entravée par un mors de bois l’empêchant de parler et de crier, sur le Campo Dei Fiori et supplicié sur le bûcher devant la foule des pèlerins venus pour le Jubilé. Tout semble lié au final, et tous les mystères et secrets qui nous entourent, aussi bien sur terre que sous terre, et même dans l’espace, seraient tous reliés par un fil mystèrieux…

Il n’est nul doute que dans les pyramides, et sous ces pyramides, existent bel et bien des secrets cachés par les autorités; nous vivons dans un monde de mensonges constants; la vérité de notre monde, sur Terre, sous terre et dans l’espace, est une mistification certaine…

Mais jusqu’à quand?


Source :
consciencequantique.wordpress.com/2011/05/05/technologies-extraterrestre-dans-les-pyramides


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Dim 19 Mai - 17:40

Témoignages sur les secrets les mieux gardés de notre histoire…
L'antigravité et l'environnement.


Voici les paroles censées du Dr Stevent M Greer en préambule de son livre «: Révélations »…
Implications pour l'Environnement, la Paix et la Pauvreté dans le Monde, et l'Avenir de l'Humanité…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le Dr Stevent M Greer et son livre "Révélations"


Pour la plupart des gens, la question de savoir si nous sommes seuls dans l'univers est principalement une muse philosophique, une chose d'intérêt académique mais sans importance pratique particulière.

De même, l'évidence que nous sommes constament visités par des formes de
vies extraterrestres paraît futile devant les problèmes actuels de réchauffement global de la planète, de pauvreté et de menaces de guerre.
Face aux défis actuels posés quand à l'avenir de l'humanité, les questions d'existence d'OVNI, de formes de vie extraterrestres ainsi que les projets secrets du gouvernement ne sont qu'une simple attraction. Vrai ? Faux, catastrophiquement faux.


L'évidence et le témoignage présenté dans les pages suivantes établissent :

- Que nous sommes en effet visités par des civilisations avancées extraterrestres et ce depuis quelque temps;

- Que Ce programme est le plus confidentiel, compartimenté aux Etats-Unis et dans beaucoup d'autres pays;

- Que ces projets, comme nous en avait averti en 1961 le Président Eisenhower, a échappé à la surveillance et au contrôle légaux aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et ailleurs;

- Que ce vaisseau spatial d'origine extraterrestre, appelée ETV par quelques services secrets, a été terrassé, recouvré et étudié depuis au moins les années 1940 et probablement les années 1930;

- Que ces percées significatives technologiques dans la génération d'énergie et la propulsion ont résulté de l'étude de ces objets (et d'innovations humaines datant de l'époque de Nicola Tesla) et que ces technologies utilisent une nouvelle physique n'exigeant pas de combustion de carburants fossile ou d'ionisation rayonnant produisant des quantités énormes d'énergie;

- Que ces projets ultrasecrets concernent des dispositifs de propulsion d'anti-gravité entièrement opérationnels et des nouveaux systèmes de génération d'énergie que, s'ils étaient déclassé et employés à des fins pacifiques, entraineraient une nouvelle civilisation humaine sans besoins, pauvreté ou désastres écologiques.



Tous les gens qui doutent encore de ces affirmations doivent soigneusement lire les dépositions de douzaines de témoins militaires et du gouvernement dont le témoignage établit clairement ces faits.

Étant donné les implications énormes et profondes de ces déclarations, si certains d'entre nous doutent encore sérieusement de ces affirmations, tous doivent exiger que des auditions gouvernementales soient effectuées pour faire la lumière sur cette question. L'avenir de toute l'humanité est en jeu.


Implications pour l'Environnement…

Nous avons rencontré des membres de l'élite et des scientifiques qui peuvent prouver, devant des débats officiels, qu'en effet nous sommes en possession de systèmes de génération d'énergie et de propulsion anti-gravité capables de remplacer d'une façon permanente tous les systèmes actuels de production d'énergie et de transport.

Ces dispositifs sont basés sur le point zéro du champ électromagnétique ambiant pour produire une vaste quantité d'énergie sans aucune pollution. Pour produire de l'énergie, ces systèmes captent l'énergie présente à l'état latent dans le vide, l'énergie fondamentale d'où proviennent toutes les énergies et toutes les substances que nous utilisons.

Toute substance et toute énergie est une parcelle de cette énergie fondamentale. On peut la capter à l'aide de circuits et de configurations électromagnétiques spécifiques et générer ainsi des quantités colossales d'énergie à partir de l'espace-temps où nous nous trouvons.

Ce ne sont ni des machines à mouvement perpétuel ni des appareils échappant à nos lois thermodynamiques. Ils se bornent à capter un champ d'énergie ambiante présente autour de nous pour générer de l'énergie.

Cela signifie que de tels systèmes n'ont pas besoin de brûler de carburant ou de fissionner ou fusionner des atomes. Ils n'ont nul besoin de centrales électriques, de lignes de transmission à haute tension, et d'infrastructures de milliers de milliards de dollars pour transmettre l'énergie à des régions comme l'Inde, la Chine, l'Afrique ou l'Amérique du Sud. Ces systèmes peuvent être installés à des
emplacements précis: ils peuvent être installés partout et produire l'énergie nécessaire.

Principalement, ceci constitue la solution finale aux problèmes actuels écologiques et de gestion de l'environnement contre lesquels nous devons aujourd'hui faire face. Voici une liste des principaux avantages d'une telle découverte liés à l'environnement:

- L'élimination de l'utilisation du pétrole, du charbon et du gaz comme sources de génération d'énergie, et ainsi l'élimination de la pollution de l'air relative aux transports et à l'utilisation de ces carburants. Les marées noires, le réchauffement global de la planète, les différentes maladies et allergies liées à la pollution de l'air et les pluies acides pourront et devront être supprimés dans 10 ou 20 ans.

- L'épuisement des ressources et les tensions géo-politiques, sources des besoins de contrôle des ressources de carburants, prendront fin

- Les technologies existent déjà pour la fabrication avec émissions d'émanations nulles ou quasi-nulles pour l'air et l'eau, mais elles utilisent beaucoup d'énergie et sont actuellement considérées comme trop coûteuses pour être utilisées.

D'ailleurs, puisqu'elles sont une énergie intensive, et que nos systèmes d'énergie produisent aujourd'hui la majeure partie de la pollution atmosphérique dans le monde, un point de non retour pour l'environnement sera atteint rapidement.

Cette équation est excessivement modifiée quand au fait que les industries
peuvent consommer de vastes quantités d'énergie libre (il n'y a aucun carburant à payer, juste le dispositif, qui n'est pas plus coûteux que les autres générateurs actuels) et que ces systèmes ne créent aucune pollution.

- Les efforts de recyclage, grands consommateurs d'énergie, pourront atteindre une pleine application pour traiter les déchets solides.

- L'agriculture, qui est actuellement très dépendante de l'énergie et productrice de pollution, pourra être transformée afin d'utiliser des sources non polluantes d'énergie.

- La désertification pourra être renversée et l'agriculture mondiale renforcée en utilisant des systèmes de désalinisation, qui sont aujourd'hui des systèmes coûteux et grands consommateurs d'énergie, mais deviendront rentables en utilisant cette nouvelle source non polluante d'énergie.

- Le transport aérien, par camions et les systèmes de transport inter-urbains pourront être remplacés par de nouvelles technologies de production d'énergie et de propulsion, des systèmes anti-gravité autorisant un déplacement silencieux. Aucune pollution ne sera plus générée et les coûts diminuront d'une manière substantielle quand le prix de l'énergie deviendra négligeable. De plus, les transports de masse dans les zones urbaines pourront utiliser de tels systèmes silencieux et efficaces.

- La pollution sonore des avions, camions et autres modes de transport seront éliminés par l'utilisation de ces systèmes silencieux.

- Des services publics ne seront plus nécessaires lorsque chaque habitation, bureau ou usine disposera de systèmes générant l'énergie qu'ils auront besoin. Cela signifie que ces horribles lignes à haute tension sujettes à des domages dûs aux tempêtes et les interruptions de courant ne seront qu'un mauvais souvenir.

Les tuyaux de transports souterrains de gaz ou de pétrole, sujets à des ruptures ou des fuites détériorant la Terre ou les ressources naturelles d'eau, ne seront plus nécessaires.

- Les centrales nucléaires seront démantelées et les technologies nécessaires pour nettoyer de tels sites seront disponibles. De telles technologies classifiées existent déjà pour neutraliser les dissipations nucléaires.



Ces technologies existent réellement :

L'anti-gravité est une réalité ainsi que la génération gratuite d'énergie. Ce n'est ni une fantaisie ou un canular. Ne croyez pas les gens qui essayent de vous faire croire que ce genre de chose n'est pas possible: ils sont les descendants actuels de ces personnes qui disaient que les frères Wright ne voleraient jamais. La civilisation humaine a aujourd'hui atteint un stade ou elle est capable de commettre l'iremplacable, la destruction de tout un monde.


Source: Steven M Greer.
ouvrage " Révélations. "



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Dim 19 Mai - 18:05

REVELATIONS ( Tome 1 et 2 )

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les témoignages de militaires et de fonctionnaires américains sur les secrets les mieux gardés de notre histoire

POUR LA TOUTE PREMIERE FOIS AUX ETATS-UNIS, PLUS D’UNE SOIXANTAINE DE MILITAIRES, FONCTIONNAIRES, AGENTS DE RENSEIGNEMENTS ET EMPLOYES DE L’INDUSTRIE ONT ACCEPTE DE TEMOIGNER SUR DES OPERATIONS ULTRA-SECRETES ET DE REVELER LA VERITE SUR LES PLUS VASTES PROGRAMMES CLANDESTINS DE NOTRE HISTOIRE.

CES TEMOIGNAGES EXPLOSIFS ISSUS DE L’INTERIEUR MEME DE L’ETAT AMERICAIN CONSTITUENT LA PREUVE QUE LES OVNIS SONT UNE REALITE, QUE CERTAINS SONT D’ORIGINE EXTRATERRESTRE ET QU’IL EST FAIT USAGE, DANS LE CADRE DE PROGRAMMES ULTRA-SECRETS, DE TECHNOLOGIES INDUISANT DES ENERGIES ET DES MODES DE PROPULSION QUI SIGNIFIERAIENT POUR L’HOMME LA NAISSANCE D’UNE NOUVELLE CIVILISATION – UNE CIVILISATION SANS PAUVRETE NI POLLUTION – UNE CIVILISATION CAPABLE DE VOYAGER PARMI LES ETOILES.

IL NE S’AGIT ICI PAS SIMPLEMENT DE RECITS D’OVNIS, D’EXTRATERRESTRES ET D’OPERATIONS SECRETES, MAIS DU FAIT QUE 50 ANNEES D’EVOLUTION HUMAINE ONT ETE DIFFEREES, ET DU FAIT QUE CES PROJETS SECRETS POURRAIENT BIEN CONTENIR UNE VERITABLE SOLUTION, ET A LA CRISE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE QUE CONNAIT NOTRE PLANETE, ET A LA PAUVRETE DANS LE MONDE.


UN LIVRE EVENEMENT EN 2 VOLUMES APRES LESQUELS IL NE SERA PLUS POSSIBLE D’AFFIRMER QUE NOUS SOMMES SEULS DANS L‘UNIVERS…

Le tome 1 : http://www.amazon.fr/gp/product/2918470058/ref=as_li_ss_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=2918470058&linkCode=as2&tag=lapresgala-21

Le tome 2 : http://www.amazon.fr/gp/product/2951834527/ref=as_li_ss_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=2951834527&linkCode=as2&tag=lapresgala-21


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Dim 19 Mai - 18:16

Issu d’une enquête qui s’étale sur près de 10 années, celle-ci révèle à travers ces ouvrages :

Les témoignages de pilotes militaires et civils ainsi que de contrôleurs aériens qui ont suivi au radar la trajectoire de ces vaisseaux spatiaux, dont la vitesse atteignait des milliers de kilomètres à l’heure.
Le témoignage de personnes impliquées dans ces opérations qui ont manipulé des vaisseaux spatiaux, des corps et des débris d’origine extraterrestre – des personnes qui témoignent également du fait que des engins extraterrestres ont bien été abattus.
La vérité en ce qui concerne de nouvelles énergies et de nouveaux systèmes de propulsion – des technologies qui sont déjà au point et qui fonctionnent, mais qui sont dissimulées au sein d’opérations « opaques » – des technologies qui, une fois divulguées, pourraient générer une nouvelle civilisation sur la Terre.

Des témoignages issus du « Strategic Air Command » et de personnes responsables d’armes nucléaires, concernant la profonde inquiétude que les extraterrestres ont montrée à propos de ces armes nucléaires et du fait que nous implantions des armes dans l’espace.
Des témoignages qui révèlent l’agenda secret qui se cache derrière la « Guerre des Etoiles » (le système de missiles stratégiques de défense) – qui a pour but final de faire croire à une menace extraterrestre, alors qu’il n’en existe aucune, afin de dépenser des milliards de dollars à accumuler des armes dans l’espace et ce, à la charge du contribuable américain.
Des dizaines de documents officiels ultra-secrets qui prouvent que les OVNIS existent et que les gouvernements de la planète cachent la vérité depuis plus de 50 ans.

Autant de récits qui révèlent définitivement les secrets les mieux gardés de notre histoire – des récits concernant notre passé secret et la possibilité d’un avenir nouveau et extraordinaire. A nous de réclamer maintenant que ces technologies qui pourraient sauver la Terre soient sorties du contexte opaque de ces opérations classées, en vue d’applications pacifiques dont toute l’humanité pourra profiter. Car ce n’est rien moins que l’avenir de la planète Terre qui est en jeu…


Avant-propos de l’éditeur :

C’est véritablement un pan fondamental de l’histoire humaine récente qui est ici mis à jour, et il nous donne un bien étrange éclairage sur les affaires des hommes avec d’ »autres ». Ceux qui se posent les questions qui dérangent la plupart de leurs contemporains (ou au pire, les font rire), ne seront pas surpris outre mesure par ce que révèlent les témoins rassemblés par le Dr. Steven Greer. On « savait » ou se doutait effectivement déjà d’un certain nombre de choses concernant la densité de population de la galaxie et du reste de l’Univers, comme des contacts qui ont été pris avec un certain nombre de gouvernements de la Terre.

Mais il manquait encore des témoignages fiables, et des faits précis que tout le monde serait susceptible de reconnaître. C’est maintenant chose faite grâce au « Disclosure Project » (site : www.disclosureproject.org) du Dr. Greer qui « met à la disposition des membres du Congrès [américain] et des médias, près de 500 pages de témoignages officiels et plus de 4 heures de vidéo. Une multitude d’informations y sont présentées, notamment l’existence de 57 espèces ou races extraterrestres humanoïdes répertoriées et classées depuis 1989 par les scientifiques militaires, et la révélation que certains de ces extraterrestres sont à ce point semblables aux humains qu’ils se trouvent parmi nous depuis longtemps sans que nous en ayons conscience. Le Dr. Greer explique que tout ceci est de la plus haute importance pour la planète et les générations futures :

« Il faut absolument éviter de s’engager dans la voie de l’armement de l’espace, les extraterrestres nous mettent pacifiquement en garde contre cela afin de préserver la paix de l’univers. Nous partageons l’espace avec d’autres civilisations, ne leur soyons pas hostiles. Il est important que nous comprenions que c’est la fin de l’enfance de l’humanité, nous entrons dans l’âge adulte, c’est le début d’une civilisation cosmique. A cette fin, nous devons redevenir une humanité pacifique et unie. » »*

Il ressort de tout ceci que le moment est venu de nous demander – à l’instar de ceux qui s’interrogeaient voilà plus de cinq cents ans sur ce qu’il y avait de l’autre côté de l’océan – qui sont tous ces peuples de l’espace qui nous entourent, de près ou de loin, et quel est véritablement notre place dans cet univers largement habité, chose dont de moins en moins de gens doutent encore. Nous sommes en tout cas passés, sans nul doute possible, d’un statut d’explorateurs de notre planète à celui de planète explorée (mais est-ce vraiment si récent ?) : il nous incombe maintenant de ne pas reproduire les tragiques méprises du passé de la Terre qui ont fait de la rencontre des continents une sanglante tragédie (c’était, avaient-ils cru, les dieux blancs, les Viracochas, qui revenaient auprès des nations natives d’Amérique, pour ne prendre qu’un exemple). Il s’agit en effet de ne tomber ni dans quelqu’idôlatrie, ni dans quelque xénophobie que ce soit, mais d’aborder cette nouvelle rencontre avec l’idée que si la Terre est faite d’une infinité d’aspects, il ne saurait en aller autrement dans la galaxie… et même au-delà.

Il est en tout cas plus que grand temps pour cette humanité de se secouer d’une léthargie savamment entretenue, pour ouvrir enfin les yeux et laisser là le théâtre d’ombres que d’aucuns voudraient nous faire prendre pour la réalité. « Réveillez-vous ! » clament déjà autour de nous ces nouvelles générations qui, n’en doutons pas, savent de quoi elles parlent…

Ce que vous allez ainsi découvrir dans ce premier tome constitue une sorte d’entrée en matière avec une tonalité relativement classique au début, qui gagne en étrangeté au fur et à mesure que l’on avance dans le livre, pour se terminer par des témoignages étonnants à la fin de l’ouvrage, ceux-ci n’étant qu’un avant-goût de ce que le lecteur trouvera dans le tome 2…


N. B. : Il ne nous a pas été possible d’identifier tous les acronymes militaires présents dans ces témoignages, mais ceux qui restent inconnus ne nuisent en aucune façon à la compréhension de ce qui est dit ici.

* Extrait d’un article de la revue belge « Féli-Cité », cité dans « Celui qui vient – Les dossiers sur le gouvernement mondial » d’Anne Givaudan avec la collaboration du Dr. Antoine Achram, éditions SOIS, Plazac, 1996, nouvelle édition (N.d.E.).



SOURCE: LA PRESSE GALACTIQUE .ORG


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Boba Fett II
Patrouilleur galactique
Patrouilleur galactique
avatar

Messages : 247
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/02/2013
Localisation : Kamino

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Lun 20 Mai - 3:06

Intéressant tout ça ... Voici la retranscription d'un article tout aussi intéressant sur le sujet de l'anti-gravité :

Science et Vie No:951 -- Antigravite: autopsie d'un scoop

Un journal britannique annonce la "plus grande découverte de tous les temps": on aurait annule la gravite!
En réalite, l'affaire en dit long sur les moeurs contemporaines de la recherche.


Découverte accidentelle.

L'épisode en l'occurrence le plus récent de cette quête s'est déroulé en septembre 1996, à la fois en Finlande et en Grande Bretagne. Tout avait commencé en 1992 par une "découverte" accidentelle lors d'une manipulation de matériaux supraconducteurs à haute température. Un chercheur russe travaillant à l'Université de Tampere (Finlande), Eugène Podkletnov, croit mesurer un allègement systématique de la masse des objets places au-dessus d'un drôle de dispositif qu'il a construit. Ce dispositif est formé d'un disque en céramique supraconductrice refroidi à moins de 77 degrés Kelvins par de l'azote liquide. Lorsqu'un matériau supraconducteur se trouve ainsi refroidi, il se met à léviter a quelques centimètres au dessus d'un aimant.
C'est le phénomène de levitation magnétique.

Dans l'experience de Podkletnov, le disque en lévitation tourne a 5000 tours/min grâce à un entrainement magnétique imposé par des bobines. Le chercheur observe que les objets placés au dessus du disque perdent 0,05 pour cent de leur poids. Incroyable! Vient-il de mettre en évidence un effet antigravitationnel ?

Cette reduction de poids est trop faible pour être indiscutable. Pendant trois ans, Podkletnov multiplie les expériences afin d'obtenir des valeurs plus significatives.

Le premier septembre 1996 alors que la revue scientifique britannique "Journal of Physics-D: Applied Physics" s'apprête à publier son dernier article, qui expose ses nouveaux résultats experimentaux - allègement de masse de 2 pour cent - , le journal généraliste londonien "Sunday Telegraph" lui vole la vedette. Sous la plume du journaliste scientifique Robert Matthews, l'hebdomadaire publie un article "sensationnrel", titre: "Evenement: des scientifiques vainquent la gravité".


Descente aux enfers.

Et c'est le début du drame. D'abord, le collaborateur de Podkletnov nie toute participation a l'expérience. Ensuite, Podkletnov "retire" l'article qui devait être publie dans "Journal of Physics-D" (apres avoir ete accepte par trois "arbitres"). Le texte, présent sur Internet, disparait du réseau.
Une véritable "conjuration du silence" entoure maintenant l'expérience.

Que s'est il passé ? L'antigravité a-t-elle été mise au secret a cause de ses implications stratégiques? S'agit il plutôt d'une énorme bourde scientifique? En réalité l'affaire Podkletnov" dévoile non seulement la faiblesse des théories physiques, mais surtout la facon, peu orthodoxe, dont se pratique aujourd'hui la recherche. On est loin des images d'Epinal du scientifique sereinement enfermé dans sa tour d'ivoire. Le monde de la recherche est un pays en guerre, avec ses génies, ses traitres et ses victimes! .....

"Voila des années que je travaille à cette experience, nous confie, accablé, Podkletnov. A présent, ils m'ont coupé les credits, je n'ai plus qu'à plier bagage."

"Je n'ai jamais travaillé sur l'antigravite, déclare pourtant Podkletnov. J'ai simplement fait des observations, et j'attendais que d'autres laboratoires, en Italie, en Russie, en Inde et aux Etats-Unis "la NASA", reprennent l'expérience pour la valider. On en avait encore pour des mois."

Car du point de vue strictement scientifique, l'expérience de Podkletnov est insuffisante pour avancer de quelconques conclusions sur l'antigravité. En effet, on sait que quatre forces gouvernent la nature.
La théorie qui explique la gravité est la relativité générale, établie par Einstein (qui englobe la théorie de l'attraction universelle découverte par Newton). Mais la force de gravité souffre pour l'instant d'un sérieux handicap.

Aux trois autres forces sont associées des particules qui les vehiculent, les photons, les gluons et les bosons. En revanche on ignore si la gravité est, elle aussi, vehiculée par des particules. En effet, si ces particules existent, elles appartiennent au domaine microscopique (quantique). Or la relativité générale, contrairement aux trois autres théories, ne s'appliquent qu'au monde macroscopique. Comment s'exerce les lois de la gravitation à l'échelle élémentaire ? Nul ne le sait. Cette lacune est la faille la plus "grave" de la physique actuelle.

Depuis le scoop du "Sunday Telegraph", l'entourage de Podkletnov s'est désolidarisé de lui, allant jusqu'a nier avoir pris part de près ou de loin à ses recherches. "Il faut tenir compte, nous explique Philippe Tourrenc, professeur de physique à l'université Pierre-et-Marie-Curie (Jussieu), de l'attitude conservatrice de la communaute scientifique, ce qui présente des garanties et des inconvenients. La "pensee unique" sévit aussi dans ce milieu. Si un résultat semble remettre en question les lois établies, on hésite à s'engager sans un certain appui, voire un début de consensus de la communaute."



Source: ovni007
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   Lun 27 Mai - 12:40

Jean-Marc ROEDER :« antigravité et ovnis militaires »

Interview de Jean-Marc Roeder : Le propos est dense et technique, mais compréhensible par le commun des mortels, du moins en apparence. Les lecteurs avec un profil scientifique seront comblés ! Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, je vous propose de méditer sur la vidéo ci-dessous, regardez bien le rotor principal de ces hélicoptères russes… Cela devrait vous amener à vous poser certaines questions…





Pour l’opinion publique en général, les Ovnis n’existent pas. Pour ceux qui s’y intéressent un minimum, on évoque plus souvent l’origine extraterrestre de ces engins. Mais un nombre croissant d’indices, de témoignages, d’hypothèses, voire de faits scientifiques tendent à montrer que certains Ovnis sont en réalité d’origine … humaine. En fait, cela signifie que les militaires, aujourd’hui surtout les Etats-Unis et l’Air Force via des réseaux très cloisonnés du complexe militaro-industriel maîtrisent en partie des technologies relatives à l’antigravité. Cela implique également que l’armée américaine fait voler, dans le cadre de programmes plus ou moins bien occultés car incroyables pour le sens commun, un certain nombre d’appareils furtifs et ultrarapides, à savoir des disques et des triangles volants dont certains dépasseraient la vitesse de la lumière. Quant à savoir pourquoi ces appareils ne sont pas «ouvertement» employés comme arme offensive, il existe aussi un certain nombre de réponses. Jean-Marc Roeder, totalement dévoué à la physique, spécialiste de l’antigravitation, qui nous a largement aidé à la constitution de ce dossier, aborde dans cette interview un grand nombre de réponses et de thèmes soulevés par ce sujet extrêmement polémique. Dans une seconde partie mise sous la forme d’un document annexe, il nous explique en termes clairs comment fonctionne l’antigravitation mais aussi quelles sont les bases et les mécanismes qui sous tendent le fonctionnement de notre univers. De ce fait, certaines conceptions comme l’énergie quantique du vide, la raison pour laquelle des générateurs comme ceux de Schauberger produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment, ce qui est toujours aujourd’hui considéré comme une hérésie par la physique «officielle» et les média de vulgarisation scientifique (nous ne citerons personne), sont pleinement expliqués et détaillés dans ces annexes d’une grande importance.


Retranscription de l'interview ( site karmapolis )

Karma One : Toute une vague d'auteurs (comme Mc Lure) affirme que les programmes nazis sur l'antigravitation sont purement et simplement une supercherie et qu'il n'y a jamais eu de «Haunebus» ni même de disques volants opérationnels. Qu'en pensez-vous ?

Jean-Marc Roeder : Notre entretien portant sur des sujets qui soulèvent souvent les passions, il serait peut-être utile que je vous précise tout d'abord dans quel esprit je travaille sur ces thèmes. Je ne souhaite pas convaincre qui que ce soit de mes conclusions, je vous livre simplement mon témoignage scientifique et technique.

Vous pouvez rejeter librement ce que je dis ou au contraire comparer aux observations ce que je pense être les solutions de "l'énigme" des prototypes antigravitationnels (Allemands, Américains ou autres...) et vous faire votre propre jugement. De plus, ayant conçu et fait voler avec succès (en trente ans) une dizaine d'avions allant de planeurs de vol libre de haute performance à des démonstrateurs de drones furtifs militaires, je pense avoir le minimum d'expérience et de jugeote dans les technologies aérospatiales avancées m'autorisant à m'exprimer sur ces sujets. Je n'ai ni les moyens matériels ni les compétences pour faire un tri définitif entre les sources crédibles et les sources fantaisistes en ce qui concerne l'histoire des programmes secrets nazis (ou américains, d'ailleurs). Lorsque je cite des dates, des lieux ou des événements, je ne dispose d'aucune preuve formelle attestant de leur réalité ou de leur fiction. J'ai simplement fait, au cours des années, un tri entre les affirmations d'enquêteurs réputés sérieux et honnêtes (comme Mc Lure, Nick Cook et quelques autres) et celles d'auteurs (comme Terziski, Van Helsing et consorts) qui, à l'évidence, prennent leurs désirs pour des réalités (ou pire, essaient de propager un négationnisme historique). Par contre, je suis sûr de mon fait lorsque j'expose les technologies antigravitationnelles. J'ai l'impression, à regret, que peu d'auteurs comprennent véritablement les principes théoriques et les technologies effectivement utilisés en antigravité civile et militaire. Vous n'imaginez pas le nombre d'erreurs techniques et scientifiques que peuvent publier de nombreux auteurs, "de référence " et réputés sur ce sujet, tant dans le clan des sceptiques que dans celui des enthousiastes de la propulsion exotique militaire!

Ce qui selon moi établit avec certitude l'existence de prototypes antigravitationnels nazis et américains c'est le fait, irréfutable, que plusieurs "civils" ont fait voler des démonstrateurs antigravitationnels (Keely, Tesla, Shauberger, Otis Carr, Searl, Hammel, Hutchison, etc.) de 1886 à nos jours. Toute personne connaissant un tant soit peu la recherche militaire sait qu'il est impossible que certaines grandes puissances n'aient pas développé à leurs extrêmes limites militaires ces technologies expérimentées avec succès par des inventeurs civils. De plus, même si l'on rejette en bloc la totalité des clichés, plans techniques et témoignages sur les protos anti-G allemands et américains, il reste les observations établies de certains de ces véhicules de 1945 à nos jours. Par exemple, et ceci sans croire aucune des déclarations d'Adamski, on peut établir l'authenticité de deux de ses photos de soucoupe "vénusienne" (qui n'est pas un abat-jour art déco avec des balles de ping-pong, j'ai vérifié!). Cette soucoupe est à l'évidence un Haunebu II à moteur Shumann. Il existe trois autres clichés du même type, pris devant témoins entre 1957 et nos jours, qui sont authentifiés par des enquêtes irréprochables sur ces observations. Et je ne parle même pas de deux rencontres "du troisième type", bien documentées, où de très humains "extraterrestres" parlaient un dialecte allemand du Tyrol dans un des cas et l'anglais avec un accent allemand "à couper au couteau" dans l'autre, en descendant de leur Haunebu II !

Je salue et respecte sans réserve l'honnêteté et la rigueur des historiens qui affirment en toute bonne foi que tous ces engins antigravitationnels nazis sont une supercherie. Les méthodes rigoureuses d'investigation historique amènent nécessairement un enquêteur sérieux à cette conclusion. Pour noircir encore le tableau, j'affirme qu'au moins 90 % des prétendues preuves documentaires et photographiques présentées dans des livres ou sur Internet sont des faux (souvent grossiers) probablement diffusés par des mouvements néo-nazis et/ou par des auteurs peu scrupuleux, en mal de célébrité et de profit.

De plus, on ne peut exclure l'hypothèse que des services de renseignement occidentaux diffusent des faux pour renforcer la désinformation sur les ovnis. En la matière, la confusion et le mensonge sont mères de sûreté ... militaire ! Le problème est que dès que l'on veut enquêter sur des sujets présumés ultrasecrets les outils de l'historien se révèlent insuffisants et vous laissent peu de chance de percer la vérité si elle existe. La méthode documentaire historique n'aurait jamais permis de savoir ce qui s'était réellement passé à Dallas lors de l'assassinat de Kennedy, à savoir un coup d'état exécuté par quatre équipes de tir et non pas l'acte d'un déséquilibré solitaire. Il convient donc, selon moi, d'enquêter avec des méthodes proches de celles d'un officier de police judiciaire ou d'un journaliste d'investigation. Il est aussi indispensable, lorsque cela est possible, d'utiliser des techniques proches de celles de la police scientifique pour analyser les indices que l'on aura pu trouver.

Par exemple, j'ai analysé avec des outils photogrammétriques sophistiqués de prétendues photos de soucoupes nazies et je suis arrivé à la conclusion que seuls une vingtaine de clichés (sur les centaines de photos disponibles) étaient authentiques. Cette approche est d'ailleurs la même que celle qu'utilisent les chercheurs sérieux en ufologie (Comme le Professeur Meissens pour le "triangle belge"). En ce qui concerne les témoins, je n'en ai rencontré que deux, tout à fait par hasard d'ailleurs. Il y a environ deux ans, à la fin d'une petite conférence que je donnais au Lion's club de Strasbourg sur les soucoupes nazies, deux messieurs très âgés vinrent me trouver. Le premier m'expliqua que, Alsacien enrôlé de force dans la Wermacht, il avait observé une soucoupe de couleur rougeâtre survolant sa position à basse altitude (environ 60 mètres) lors de la bataille de Koursk sur le front russe. Il estimait la taille de l'engin à environ 20 à 30 mètres de diamètre. Il m'affirma aussi que la soucoupe qu'il avait vue ressemblait à s'y méprendre à un des modèles de Vril dont j'avais montré les photos durant la conférence. De plus, l'officier commandant leur position d'artillerie leur dit de ne pas s'inquiéter car il s'agissait d'une nouvelle arme de vengeance ultrasecrète testée sur le front. L'autre monsieur, Alsacien engagé volontaire dans les Waffen SS, me donna un témoignage encore plus impressionnant.

Il m'expliqua que, alors qu'il était basé à Augsbourg en 1944, il fut convoqué avec une vingtaine de ses camarades par son commandant S.S. Le commandant leur annonça qu'ils se rendraient le jour même à l'aéroport militaire d'Augsbourg pour sécuriser celui-ci durant un test ultra secret. Il leur précisa aussi que la moindre révélation sur ce qu'ils verraient serait sanctionnée par une exécution immédiate. Le témoin m'expliqua qu'il vit sortir d'un hangar, à 100 m de sa position, une soucoupe d'environ trente mètres de diamètre et quinze mètre de hauteur, en forme de cloche et surmontée d'un petit dôme. Elle émettait un faible sifflement ainsi qu'un bourdonnement d'abeilles. L'engin semblait flotter à deux mètres du sol en oscillant lentement. Il se dirigea lentement vers la piste de décollage puis s'éleva doucement verticalement jusqu'à cent mètres d'altitude en oscillant comme une feuille morte. Détail intéressant, l'engin de couleur noire devint lumineux en s'élevant, passant d'une luminosité bleue électrique à une couleur rouge grenat sur le côté et orange vif sous le dessous.

Il accéléra ensuite à une vitesse foudroyante et disparu à l'horizon en deux seconde en émettant un "son d'orgue". L'engin réapparu dix minutes plus tard au dessus du hangar et chuta en feuille morte devant celui-ci avant de se plaquer au sol avec un bruit métallique sourd. Dès l'atterrissage, le témoin et ses camarades furent immédiatement rembarqués en camion vers leur caserne et ne purent approcher le prototype. Bien sûr, il ne s'agit que d'un témoignage qui n'a pas valeur de preuve mais il m'a parut sincère, d'autant plus que cet ancien combattant avait les larmes aux yeux en me racontant son aventure. Il me remercia même en m'affirmant qu'il attendait depuis cette époque de comprendre ce qu'il avait vu. Je pense que ces témoins ont vu le prototype antigravitationnel Vril 5 "Odin".



Karma One : Les nazis avaient développé des modèles assez ingénieux d'ailes volantes (Horten). Cela a-t-il été la base du programme du B2 et du F117 ? Est-ce que les nazis avaient également des idées sur la façon dont la MHD fonctionnait ?

Jean-Marc Roeder : Rappelons tout d'abord que la MHD, découverte par Faraday dès les années 1840, est tout sauf nouvelle. Les nazis n'avaient nul besoin d'une technique aussi archaïque et inefficace dans l'air que la MHD et ils ne l'ont jamais envisagée. D'ailleurs ils n'auraient pas disposé des matériaux, eux très sophistiqués, indispensables pour supporter les contraintes électromagnétiques, thermiques et mécaniques de la MHD à haute énergie. Il est intéressant de rappeler que si les américains ont développé dans les années 70-80 un programme d'avion MHD, le programme Aurora (qui fut d'ailleurs un échec partiel), c'est essentiellement, selon moi, pour entraîner l'Europe, la Chine et la Russie dans des voies technologiques de garage, ruineuses et sans intérêt. Pendant que nous continuons nos programmes MHD et Plasmas Froids, les USA développent dans un secret absolu l'antigravité et l'énergie quantique du vide! S'il est exact que l'aile Horten, ainsi d'ailleurs que ses ailes volantes des années quarante, ont inspiré la firme Northrop dans la conception aérodynamique du bombardier furtif B2, elles n'ont joué aucun rôle dans ses techniques de furtivité. Dans les années quarante, la furtivité radar de l'aile Horten et des ailes Northrop était purement fortuite et totalement incomprise des allemands et des américains. En plus de sa furtivité passive, obtenue par des matériaux absorbants (inconnus durant la guerre) et des formes particulières, le B2 dispose d'un bouclier plasma froid actif absorbant les ondes radar et procurant une propulsion électrocinétique (et non pas MHD) complémentaire pour franchir le mur du son.



Karma One : Selon certains auteurs comme Henry Stevens (NDR : « Hitler’s Flying Saucers » AUP Edition), les nazis avaient développé des modèles de disques plus « conventionnels » mélangeant le concept de propulsion par pales orientables et réacteur orientables, notamment certains modèles développés par Miethe capables de performances intéressantes (décollage vertical, vitesse proche de Mach 1). Ces modèles ont-ils été opérationnels ?

Jean-Marc Roeder : Oui et non... Trois types de "soucoupes" (baptisées toupies ou flugsheibe et rundflugzeug par les nazis) à propulsion aérodynamique "classique" furent effectivement construites et testées en vol. L'ingénieur Andréas Epp créa trois toupies qui volèrent respectivement en 1943 et 1944. La première, d'un diamètre de 2 m, contenait une turbine radiale (comme celle de votre aspirateur) placée à l'intérieur de la soucoupe et aspirant l'air par effet Coanda sur la coque supérieure à travers deux orifices à volets. L'air comprimé étant ensuite soufflé à travers deux fentes superposées, l'une sur l'extrados et l'autre sur l'équateur de la soucoupe. L'obturation de certaines parties de la fente équatoriale assurait la propulsion et le pilotage. Ce drone était motorisé par un moteur deux temps de l'époque. On ignore si l'engin a bien volé, tout ce qu'on sait c'est qu'il devait servir de drone cible pour l'aviation et la défense antiaérienne. Ce drone n'a rien à voir avec les "Foo Fighters" qui sont, selon moi, d'authentiques ovnis et en aucun cas des armes secrètes "miracles" comme tant d'auteurs l'affirment. Une version monoplace pilotée (de 6m de diamètre) de cette première soucoupe de Epp fut conçue par Habermohl en 1944 et vola la même année sur le site partiellement détruit de Peennemünde. Le rotor était entraîné par une turbine au peroxyde d'hydrogène d'une autonomie de 10 minutes de vol. Ce concept d'Andreas Epp, revu par Habermohl, fut partiellement copié par Foster pour la firme canadienne Avro en 1956 sur son prototype Avrocar qui fut un lamentable échec. La troisième toupie d'Andréas Epp comprenait six turbines horizontales de petit diamètre qui aspiraient l'air par effet Coanda au dessus de la soucoupe et le rejetaient comprimé vers le bas. L'engin télécommandé, d'un diamètre de 2m50, fut construit dans les usines Messerschmitt et fut principalement testé au Spitzberg afin de se soustraire aux bombardements alliés. Ce prototype vola parfaitement mais ne put jamais résoudre ses problèmes d'alimentation électrique autonome. La motorisation était électrique, l'alimentation étant fournie par un câble depuis le sol. De 1975 à nos jours l'américain Moller a fait voler avec succès plusieurs versions pilotées de la soucoupe d'Andreas Epp. Himmler souhaitait faire construire pour 1947 deux versions grandeur du prototype de Epp.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Flugsheibe (toupie)
à propulsion aérodynamique d'Andreas Epp



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'antigravité & les ovnis   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'antigravité & les ovnis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'antigravité & les ovnis
» Propulsion MHD et antigravité - le bombardier B2
» 5/11/1990. Vague d'Ovnis française. Témoignage objet au dessus de Stains.(93)
» Pourquoi si peu de films et de photos d'ovnis (évolution des moyens techniques)?
» Diamagnétisme et sustentation des ovnis près du sol

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: DOSSIERS PRINCIPAUX DU FORUM :: Les DOSSIERS TOP-SECRET-
Sauter vers: