UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dossier : Vaisseaux films de science-fiction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boba Fett II
Patrouilleur galactique
Patrouilleur galactique
avatar

Messages : 247
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/02/2013
Localisation : Kamino

MessageSujet: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Mar 19 Mar - 13:41

Vaisseaux spatiaux de science fiction célèbres

Une série de graphiques pour comparer la taille des vaisseaux spatiaux de science fiction célèbres comme ceux de Star Wars,
Star Trek, Babylon 5, Stargate SG-1, ou encore 2001 : l’Odyssée de l’espace.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7707
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Mer 20 Mar - 5:29

Excellente initiative Boba Fett,
je suggére donc de passer en revue les plus mythiques et légendaires vaisseaux spatiaux des films et séries de science-fiction,
par une galerie d'images voir un complément si possible d'une fiche technique du ou des vaisseaux en présentation !
Il sera toujours possible de revenir sur un vaisseau en particulier pour joindre d'autres vues ou photos complémentaires ...


Merci de veiller cependant à utiliser des images de hautes résolutions comme un X 1024 ou X 800..


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7707
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Mer 20 Mar - 6:15

LE FAUCON MILLENIUM

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Légendaire vaisseau de la flotte Star Wars, le Faucon Millenium est le vaisseau spatial du contrebandier Han Solo et de son co-pilote Chewbacca. Millennium Falcon en version originale, il fut appelé Millenium Condor dans la version française du premier épisode produit, et parfois également Faucon Millénaire, ce qui est la traduction littérale.


Données techniques

Le Faucon Millenium est un cargo de type YT-1300, fabriqué par la Corporation Technique Corellienne. Ce modèle était très populaire à la fin de la République. Avec ses 27 mètres de longueur, 20 mètres d'envergure et sa capacité de 100 tonnes de fret, il était apprécié des transporteurs de toute la galaxie. Son équipage maximal est de 6 personnes (2 pilotes, 2 navigateurs et 2 canonniers) et il peut embarquer 6 passagers.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Défense et armement

Le Faucon a été beaucoup modifié et amélioré par ses différents propriétaires. Il dispose désormais d'un blindage militaire et de puissants écrans déflecteurs anti-concussion. Son armement est aussi impressionnant puisque Han Solo a ajouté à son vaisseau une seconde batterie quad laser ventrale (la première étant dorsale) ainsi que deux lanceurs de missiles à concussion, augmentant ainsi considérablement sa puissance de feu déjà importante pour un vaisseau de cette catégorie. Le seul défaut qui lui fût trouvé est son cockpit excentré qui réduit la visibilité et rend le pilotage plus difficile.

Propulsion

Les efforts de Lando Calrissian ont principalement porté sur la vitesse du vaisseau, qui atteint les 105 MGLT, soit 1 200 km/h dans l'atmosphère. Mais la pièce maîtresse du Faucon Millenium est sans aucun doute son hyperpropulsion de classe 0.5, soit la meilleure vitesse jamais atteinte au-delà de celle de la lumière. En contrepartie, les modifications de sa propulsion la rendent fortement instable et sujette à de nombreux caprices. Ces dysfonctionnements créent à eux seuls une bonne partie des péripéties de l'épisode V : L'Empire contre-attaque.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Historique

On ne sait pas exactement comment Lando Calrissian a acquis le Faucon Millenium, mais c'est après l'avoir acheté qu'il prit des leçons de pilotage auprès de son ami Han Solo. Lors de ces « cours », ce dernier tomba éperdument amoureux du vaisseau tout déglingué qu'il était, mais bien sûr il n'avait pas les moyens de se le payer, et se contenta d'un vaisseau encore plus capricieux : le Bria (du nom de sa première amoureuse).

Lors d'un tournoi de sabacc sur la Cité des Nuages de Bespin, il gagna le droit de choisir n'importe lequel des vaisseaux du parc de Lando Calrissian. Celui-ci pensait qu'il choisirait un vaisseau moderne et non son vaisseau personnel. Mais Han rappela son ami à sa parole et celui-ci consentit (de mauvaise grâce) à lui donner son dû.

Le Faucon joua un rôle décisif dans le conflit galactique puisqu'il participa à la destruction des deux Étoiles Noires et fut de la plupart des aventures de Han Solo et Leia Organa. À noter qu'après la mort de Chewbacca, Han repeignit son vaisseau en noir mat, extériorisant ainsi sa douleur pour son ami disparu et donnant une apparence tout autre au fameux cargo.

Apparitions dans les autres épisodes

On voit le Faucon Millenium dans L'attaque des clones à la 37e minute, quand le cargo transportant Padme et Anakin se pose sur Naboo. On y voit le faucon ainsi qu'un autre cargo (très ressemblant mais plus petit) sur une aire d'atterrissage.

On peut apercevoir aussi le Faucon Millenium dans La Revanche des Sith. Il est visible lors de la scène où la navette du Chancelier Palpatine arrive au port du Sénat après que ce dernier a été sauvé par les deux héros Jedi. On le voit au bas de l'écran au moment où la navette se pose, le Faucon arrive lui aussi au port. George Lucas a affirmé qu'il s'agissait bien du même vaisseau que celui des épisodes suivants.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le transporteur de fret YT-1300 de la Corporation Technique Corellienne de Yan Solo , le Faucon Millenium , est un vaisseau très bien connu des Rebelles comme des Impériaux. En effet, sous ses aspects délabrés se cache un appareil extrêmement rapide (surtout en hyperespace où il excelle avec la norme de 0.5 au-dessus la vitesse lumière), polyvalent et efficace au combat comme pour remplir un simple rôle de transporteur. Vaisseau personnel de Solo et de son compagnon Wookie Chewbacca, le Faucon a plus d'une fois servi la cause de l'Alliance, notamment au cours de la bataille d'Endor, où avec Lando Calrissian comme pilote, il parvint à détruire le réacteur central de la seconde Etoile Noire.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Fiche technique

Classe
Transporteur YT-1300 "Faucon Millenium"

Constructeur
Corporation Technique Corellienne

Coût
Non déterminé

Caractéristiques

Propulsion
1 turbine à flux ionique de type subluminique

Vitesse
105 MGLT
1 200 km/h en atmosphère

Hyperpropulsion
propulseur subspatial à multiplicateur d'hyperpropulsion de classe .5 modifié de la CTC

Armement
1 canon Blaster automatique pivotant Taim&Bak
2 quadruples Canons laser AG-2G
2 lance-missiles à concussion ST2 (4 par module)

Défenses
Générateur d'écran déflecteur arrière Kuat Prop. (264 SBD)
Générateur d'écran déflecteur avant Korplex
2 générateurs d'écrans à champ de stase Novaldex
Générateur de champ anti-concussion Nordoxicon
Système de contre-mesures électromagnétiques Carbanti 29L
coque en alliage de titane et duracier (102 RU)

Capacité
Nécessite 2 membres d'équipage (pilotes)
2 navigateurs
2 canonniers
Jusqu'à 6 passagers
100 tonnes métriques de fret

Taille
26,70 m de longueur


Historique du Faucon

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le passé lointain du Faucon est très difficile à déterminer. Cependant, il semble évident qu'un bon nombre de personnes possédèrent cet appareil avant qu'il ne revienne à Yan Solo, qui le gagna au jeu du Sabacc , alors qu'il appartenait à Lando Calrissian. De nombreuses modifications ont été apportées par ce dernier, et le Faucon n'a plus rien à voir avec la version standard du transporteur YT-1300, si ce n'est son envergure de presque 27 mètres. Son apparence est trompeuse, car il semble plutôt délabré, mais c'est la volonté de Solo de lui laisser cet aspect ; ainsi, il n'a pas trop à craindre les douanes impériales, et peut remplir son rôle "secondaire" de vaisseau de contrebande, pour le compte de Jabba le Hutt. A cet effet, de grands compartiments secrets sont dissimulés dans les coursives. Dans son rôle de transporteur civil, le vaisseau peut emporter jusqu'à environ 100 tonnes métriques de cargaison et 6 passagers.

Le pilotage est à la charge du pilote du copilote, installés dans le cockpit, sur l'aile tribord. A ceux-ci peuvent se joindre deux navigateurs qui prennent place derrière eux et définissent les paramètres de vol et les vecteurs hyperspatiaux. Si le vaisseau est amené à devoir se défendre, deux canonniers peuvent s'installer dans les deux tourelles quadritubes du Faucon. Mais au-delà de ses qualités de transporteur léger, le Faucon Millenium est avant tout un lieu de vie pour Yan et Chewbacca, qui y vivaient 24 heures sur 24 lors de leurs grands voyages en hyperespace. Aussi, les deux compères ajoutèrent au fil du temps un petit lot de gadgets à leur vaisseau, tels qu'une table de jeu holographique de Dejarik et un synthétiseur de nourriture, qui leur rend la vie plus facile.

Par ailleurs, le Faucon Millenium est un engin bien armé et très dangereux. Il possède un canon Blaster automatique qui permet de tirer sur les assaillants au sol. Très pratique en cas de tentative d'abordage du vaisseau, celui-ci peut lancer des rafales mortelles à une cadence très élevée. La partie la plus impressionnante de l'armement est constituée par les deux tourelles orientables, situées en haut et en bas du Faucon. Quatre Canons laser asservis montés sur de longs tubes génèrent des tirs puissants et précis. Les tourelles ont la possibilité d'être maniées par les canonniers, ou peuvent tirer par l'intermédiaire de l'ordinateur de visée, en mode automatique. Bien que le tir humain soit dans l'ensemble plus efficace (car plus imprévisible) que l'artificiel, le Faucon peut se défendre correctement même sans personnel, et notamment grâce à la série de senseurs complets incorporés. Ceux-ci sont à même de repérer rapidement et d'identifier tout appareil approchant suffisamment près du transporteur. L'YT-1300 est en complément doté d'un lance-missiles à concussion ST2, fort de 4 projectiles par module.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Faucon Millenium se distingue également par sa vitesse remarquable, pouvant excéder les 100 MGLT, ce qui représente un véritable tour de force pour un transporteur. La partie motrice, composée d'une large turbine ionique qui occupe tout l'arrière du vaisseau, propulse aisément le Faucon, qui bénéficie de surcroît d'une excellente maniabilité, grâce aux tuyères à poussée vectorielle. La modification la plus évidente reste l'Hyperpropulseur, probablement l'un des plus performants jamais construits. En effet, le Faucon Millenium peut bien entendu atteindre la vitesse lumière, mais également la dépasser jusqu'à l'indice de 0.5 en dessus , ce qui en fait un des appareils les plus rapides en hyperespace de toute la galaxie.

La coque du YT-1300 est lourdement blindée, et l'aspect cabossé extérieur dissimule un appareil terriblement endurant aux chocs et tirs ennemis. Son système de bouclier est à l'image des personnalisations de Solo: la partie arrière est protégée par un puissant générateur d'écran déflecteur de Kuat Propulsion , une des firmes impériales ; le générateur d'écran déflecteur avant Korplex assure une protection frontale au vaisseau. D'autres systèmes se greffent sur l'engin : deux générateurs d'écrans à champ de stase Novaldex ainsi qu'un générateur de champ anti-concussion Nordoxicon complètent les éléments de défense du Faucon. Enfin, un système de contre-mesures élétromagnétiques Carbanti 29L protège l'engin contre les missiles téléguidés. La coque épaisse de duracier est renforcée en titane et sa résistance s'en voit bien plus importante.

Toutes les modifications apportées par le Capitaine Solo sur son appareil sont dans l'ensemble remarquables, et ont rendu l'engin beaucoup plus fiable. Néanmoins, le Faucon connaît parfois des pannes fréquentes, généralement au plus mauvais moment, et notamment au niveau de l'Hyperpropulseur, qui après la bataille de Hoth, causa bien des soucis à l'équipage rebelle, poursuivi par la flotte impériale. L'implication de cet YT-1300 fut pourtant décisive dans la guerre civile galactique, car non seulement il contribua directement à la destruction de la première Etoile Noire en assurant la couverture de Luke Skywalker lors de la Bataille de Yavin, mais il fut aux premières loges lors de l'assaut sur la seconde Etoile Noire, où Lando Calrissian tira profit de ses performances pour s'infiltrer dans la superstructure, détruire le réacteur central avant de s'échapper dans un torrent de flammes.

Par la suite, le Faucon fut présent dans toutes, ou presque, les aventures de Yan Solo. Il connut notamment plusieurs crashs qui pourtant n'incitèrent jamais son propriétaire à le mettre à la casse. Bien au contraire, au fil des ans, Solo et Chewie ne cessèrent d'apporter des modifications au Faucon. Après la mort du Wookie sur Sernpidal, durant l'invasion Yuuzhan Vong, Solo déprima énormément et commença à barouder dans des secteurs éloignés de la galaxie avec un Ryn du nom de Droma , connu dans des circonstances extrêmes, qui remplaça temporairement Chewie en tant que copilote et mécano. Solo décida alors de repeindre le Faucon d'un noir mat, lui donnant un aspect complètement différent. Peut-être était-ce là aussi une façon de manifester sa douleur, en peignant son appareil fétiche, qu'il partageait avec son défunt ami Wookie, de la couleur du deuil.

Sources: archives-alliance


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7707
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Mer 20 Mar - 7:22

LE NOSTROMO

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Nostromo apparaît dans le film de SF horrifique ALIEN de Ridley Scott, en 1979. Vaisseau de commerce, il tracte à travers l’espace une gigantesque raffinerie exploitant du minerai. Son équipage se compose de sept personnes : le capitaine Dallas (Tom Skerritt), l’officier en second Kane (John Hurt), le lieutenant Ellen L. Ripley (Sigourney Weaver), l’officier scientifique Ash (Ian Holm), la navigatrice Lambert (Veronica Cartwright), l’ingénieur Parker (Yaphet Kotto) et le technicien Brett (Harry Dean Stanton). L’intérieur du vaisseau, austère et sombre, s’étend en de longs couloirs où s’entremêlent tuyaux et câbles. Un ordinateur de contrôle assiste les membres d’équipage, il est surnommé « Maman » et possède la voix d’une femme. Le Nostromo accueille également une salle où l’équipage est mis en hibernation lors de ses longs voyages, un centre médical de haute technologie, un entrepôt où du matériel est stocké et une navette de secours appelée Narcissus. En cas de besoin, le Nostromo peut se détacher de sa raffinerie et la laisser en orbite autour d’une planète tandis qu’il va se poser en surface.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nostromo est le nom d’un roman de Joseph Conrad. Ron Cobb et Chris Foss participèrent à la conception du vaisseau. Une maquette de sept tonnes, manipulée par des grues et mesurant plus de 2,40 mètres fut utilisée lorsque le vaisseau se pose sur la planète alien. Nick Allder, chef des effets spéciaux sur ALIEN, déclare à propos du Nostromo : « Notre système était celui de 2001 modifié. Le Nostromo se déplace très lentement, un peu comme un pétrolier à qui il faut dix kilomètres pour ralentir, et encore six autres pour virer. Nous n’avions pas vraiment besoin du système utilisé pour Star Wars, mais on tournait très, très lentement. Certaines prises de vues duraient une minute, une minute et demi, on avait tout le temps de regarder le vaisseau. D’abord les détails, et puis ensuite les prises de vues elles-mêmes, tout devait être parfait. »

Trois Nostromo furent ainsi conçus : une maquette de trente centimètres pour les prises de vues longues et moyennes, une autre quatre fois plus grande pour les prises de vues de l’arrière, et une version de sept tonnes utilisée dans une séquence de largage et pour des scènes en surface de la planète alien. Les maquettes étaient photographiées par une caméra glissant sur un rail et filmant à la vitesse de deux images et demi par seconde au lieu des vingt-quatre habituelles. Nick Allder précise : « Ceci devait nous permettre d’avoir une image nette. On tournait très, très près des maquettes, et il n’y a rien de pire qu’une maquette floue. »

Sources : WKP, Métal Hurlant Hors Série Alien.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Ronald
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 9
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 44
Localisation : Quelque part sur un vaisseau mère

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Mer 20 Mar - 12:31

Oui, excellente initiative Boba !!! Je suis cependant étonné de voir la navette spatiale et le F-15 Eagle... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boba Fett II
Patrouilleur galactique
Patrouilleur galactique
avatar

Messages : 247
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/02/2013
Localisation : Kamino

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Jeu 21 Mar - 8:21

Ronald a écrit:
Oui, excellente initiative Boba !!! Je suis cependant étonné de voir la navette spatiale et le F-15 Eagle... Rolling Eyes

Je pense que c'est un fait exprés, à titre de comparaison, le plus surprenant et la taille du Faucon Millénium (26,7 métres)
pour 37 métres concernant la navette colombia ??? Etonnant non ??? Rswll8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boba Fett II
Patrouilleur galactique
Patrouilleur galactique
avatar

Messages : 247
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/02/2013
Localisation : Kamino

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Jeu 21 Mar - 8:53

LE SLAVE I
"l'Esclave"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vaisseau personnel des célèbres chasseurs de primes Jango et Boba Fett, l'Esclave I est un véhicule de classe Incendiaire fabriqué par les Chantiers navals de Kuat. Modifié en grande partie par le père et le fils, afin de le rendre plus efficace, cet appareil possède une multitude de systèmes d'armement le plus souvent dissimulés, et des "cages" pour les prisonniers des chasseurs de primes. Bien que considéré comme relativement dépassé pendant la guerre civile galactique, l'Esclave I permit aux Fett de voyager dans bien des systèmes planétaires à la recherche de leurs proies.


SLAVE I

Classe
Véhicule de patrouille et d'attaque de classe Incendiaire

Constructeur
Systèmes d'ingénierie Kuat

Coût
Non déterminé

Caractéristiques

Propulsion

turbines ioniques subluminiques KDY F-31
4 générateurs d'énergie KSE X-F-16

Vitesse

91 MGLT
1 000 km/h en atmosphère

Hyperpropulsion
modèle inconnu de classe 1

Armement

2 canons Blaster rotatifs sur pivot
1 Canon à ion dissimulé
1 lance-torpilles à proton dissimulé
1 lance-missiles à concussion dissimulé
1 projecteur de faisceau tracteur dissimulé

Défenses

écrans déflecteurs avant/arrière (106 SBD)
coque en alliage renforcé au titane (62 RU)
maillage anti-ionisation de type inconnu

Capacité

Nécessite 1 pilote
1 co-pilote
6 prisonniers
40 tonnes métriques de fret

Taille

21,5 m de longueur
21 m de largeur
7,8 m de hauteur



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Historique du Slave I : l'Esclave I

Les véhicules de patrouille et d'attaque de classe Incendiaire sont des engins marginaux conçus par Kuat Propulsions avant la guerre civile, rencontrés en de rares occasions dans la galaxie. Cependant, les modifications apportées par Jango et Boba Fett à ce vaisseau, l'Esclave I, l'ont rendu très efficace et toujours très dangereux. La position de vol horizontale de cet appareil de plus de vingt mètres le rend de surcroît facilement reconnaissable.

Motorisé par des turbines subluminiques militaires à propulsion ionique, l'Esclave I possède une très bonne vitesse de 91 MGLT à laquelle un Hyperpropulseur de modèle inconnu de classe 1 se rajoute. En atmosphère, le vaisseau de Boba Fett atteint la vitesse de 1 000 km/h. Armé de deux canons Blaster rotatifs sur 360 degrés, cet engin peut également déployer un Canon à ion, un lance-torpilles à proton, un lance-missiles à concussion et un projecteur de faisceau tracteur. Excepté les deux canons Blaster, tous les systèmes d'armement sont dissimulés dans la coque de l'appareil et permettent aux chasseurs de primes de surprendre bien des adversaires.

Plusieurs générateurs et projecteurs d'écran déflecteur inconnus protègent en outre ce vaisseau des attaques ennemies et des collisions, et la solide coque renforcée par du titane présente une caractéristique très rare et forte onéreuse, car elle est recouverte d'un maillage anti-ionisation absorbant l'énergie des canons à ion et empêchant ainsi l'Esclave I d'être mis hors service par des appareils ennemis. De plus, un ingénieux et totalement illégal système de brouillage de senseurs avancés rend le vaisseau invisible pour les radars des ordinateurs ennemis, facilitant les infiltrations et les poursuites discrètes. Enfin, des torpilles à proton factices sont embarquées et servent de balises à têtes chercheuses capables de suivre les cibles du chasseur de primes, même en hyperespace.

La réorganisation de la partie motrice par les Fett fit énormément diminuer l'espace modulable intérieur de son vaisseau. Ainsi, les deux tiers de l'engin sont occupés par les puissants générateurs énergétiques et par les turbines ioniques. Il ne subsiste que le poste de pilotage, les quartiers pour un pilote et un copilote, les six emplacements réservés aux cages à prisonniers, dont une est spécialement équipée pour les individus maîtrisant La Force, ainsi que les soutes à marchandises.

Jango Fett obtint cet appareil en le dérobant aux forces de sécurités d'Oovo IV, bien des années avant la guerre civile galactique. Il commença à le personnaliser et passa auprès des chantiers Kuat d'innombrables contrats de modification. Boba l'imita après sa mort et l'Esclave I devint un vrai joyau d'ingénierie, aux transformations fort onéreuses. Kuat de Kuat lui-même travailla sur ce vaisseau à l'occasion de ces modifications, principalement sur le revêtement exceptionnel de la coque, qui offre une précieuse furtivité. Fett possédait même des "faux" Esclave I, des modèles factices similaires à son navire et qui lui permettait de leurrer ses adversaires. A la résurrection de Palpatine en l'an 10, Boba perdit son vaisseau, en réparation sur Nar Shaddaa, au profit de la Nouvelle République. Il traqua alors Solo avec un autre engin, l'Esclave II, et réussit finalement, quelque temps plus tard, à récupérer son indissociable appareil.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 839
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Jeu 21 Mar - 14:38

Superbe topic sur ce cahier technique des vaisseaux de science-fiction amis du forum ...
Pour le "Slave I," j'apprends et comprends seulement sa traduction "l'Esclave I" Rswll6
Par contre ce qui m'a toujours surpris sur ce vaisseau, c'est son mode de déplacement, je le voyait plutôt se soulever et se déplacer parallélement au sol et non à la perpendiculaire, un peu comme un appareil de chasse, ce qu'il est bien évidemment, mais le voir se mettre "debout" puis s'envoler dans cette position est un peu étrange dans sa conception de mobilité ...
Ci-dessous trois photos représentant sur la premiére, son stationnement sur Kamino, sur la seconde, son déplacement en vol et sur la dernière, un plan large de sa semelle de propulsion.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 839
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Jeu 21 Mar - 14:52

Je vais me joindre également à ce dossier technique de vaisseaux SF. ( bravo Boba Fett d'avoir ouvert ce sujet ) Rswll10
Nous avons ici largement de quoi nous faire plaisir à faire la présentation des divers vaisseaux spatiaux du cinéma de science-fiction,
et en particulier avec l'univers de Star-Wars, qui nous offre ici un nombre imposant et conséquent de ces engins spatiaux bourrés de technologies avancées par leurs créateurs inventifs à qui rien ne fait obstacle !

Je suis un grand passionné de cet univers Star-Wars, et j'ai collectionné un temps quelques modéles réduits de ces vaisseaux, dont notamment le fameux chasseur "TIE" ( TIE - Fighter ) un petit appareil fort sympathyque dans sa conception et son design.
En voici sa fiche technique pour faire suite au "Slave I".


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 839
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Jeu 21 Mar - 15:32

LE CHASSEUR "TIE" : TIE-FIGHTER

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le chasseur TIE est le principal chasseur de l'Empire. Il est, avec le A-wing, le chasseur le plus rapide. Son nom TIE est formé des initiales de son système de propulsion, Twin Ion Engines (« Moteurs Ioniques Jumelés »).

Très manœuvrable, le chasseur TIE est le descendant de l'Advanced Jedi Starfighter et du Sith Infiltrator. Le chasseur TIE standard n'est pas pourvu de bouclier déflecteur. Cette conception allégée le rend très maniable mais laisse le pilote sans protection. Cependant, fiers de cet état de fait, les pilotes de TIE considèrent les boucliers de défense comme des instruments de lâches. Le TIE n'est pas non plus pourvu de droïde navigateur ou d'hyperpropulseur ce qui limite son autonomie et l'oblige à être déployé depuis des bases ou des vaisseaux lourds. C'est un chasseur monoplace muni d'un siège éjectable. Ses ailes sont des panneaux solaires alimentant les moteurs ioniques jumeaux, situés à l'arrière de l'appareil. La forme caractéristique du TIE convient mieux aux vols spatiaux car sa forme peu aérodynamique le rend difficile à manœuvrer en atmosphère.
Les chasseurs TIE ne sont pas équipés de trains ou de patins de décollages et d'atterrissages. Ils sont lancés depuis des vaisseaux mères à partir de rails spéciaux, ce qui leur enlève encore en autonomie.

Un Empire Galactique ne peut se maintenir sans de puissantes troupes militaires pour faire respecter l'ordre et la justice. Les tacticiens impériaux décidèrent donc de faire appel au constructeur Sienar Propulsion Stellaires, consortium connu dans toute la galaxie depuis des décennies, pour assurer leur supériorité dans l'espace et en atmosphère. Ceux-ci élaborèrent les plans d'un chasseur de supériorité stellaire et aérienne, inspiré du TIE républicain, capable d'intervenir rapidement, en ces temps troublés qui précédèrent puis connurent la Guerre Civile Galactique.



FICHE TECHNIQUE

Classe
Chasseur de supériorité stellaire TIE/ln

Constructeur
Sienar Propulsion Stellaires

Coût
60 000 crédits (neuf)
25 000 crédits d'occasion

Caractéristiques

Propulsion

2 turbines à ions jumelées SFS P-s4
(d'où le nom du chasseur : Twin Ion Engine)
Réacteur à ionisation solaire SFS I-a2b

Vitesse

100 MGLT
1 200 km/h en atmosphère

Hyperpropulsion
Non équipé

Armement

2 Canons laser SFS L-s1

Défenses

Coque en titane renforcé (15 RU)
Panneaux solaires en quadanium blindés d'acier

Capacité

Nécessite 1 pilote
65 kg de fret

Taille

6,30 m de longueur
6,40 m d'envergure
7,50 m de hauteur

Systèmes incorporés

Dans un souci d'alléger au maximum le vaisseau pour sa vitesse et sa vélocité, le Tie/ln est dépourvu de tout système de viabilité, survie ou médipac. Une version plus récente du cockpit a permis d'ajouter un siège éjectable pour préserver les pilotes, bien que celui-ci soit rarement utile. La combinaison spéciale du pilote de chasseur TIE lui permet de survivre en gravité zéro en cas d'éjection de l'appareil jusqu'à environ 72 heures avant d'être récupéré par un vaisseau allié


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Historique de TIE/ln :

Le concept du chasseur TIE proposé par les Impériaux à Sienar Propulsion Stellaires privilégiait un chasseur rapide, peu onéreux et facile d'entretien, à l'image du tout premier Tie, construit pour l'Ancienne République par Sienar. Ainsi naquit le chasseur TIE/ln, qui fut accueilli comme un bon atout, surtout face à la menace de l'Alliance Rebelle qui se dessinait au fil du temps. Son aspect inhabituel, les deux grandes ailes montées autour d'un cockpit sphérique, surprit quelque peu les responsables de l'Empire lorsque le constructeur leur montra le prototype. En effet, ceux-ci doutaient de la réelle capacité du vaisseau à acquérir la supériorité spatiale. Néanmoins, les essais en vol furent concluants : le petit chasseur TIE est maniable, rapide, puissant et difficile à toucher. Sa prise en main est relativement simple et les Pilotes impériaux, sélectionnés parmi l'élite de la marine de l'Empereur, n'auraient aucun mal à tirer profit des grandes capacités d'attaque de l'appareil.

La propulsion des TIE est assurée par deux moteurs à ionisation qui accélèrent un gaz radioactif, servant de carburant, à une vitesse proche de celle de la lumière, et l'éjectent par des tuyères réglables. La puissance nécessaire à cette propulsion est produite par les deux grandes ailes du TIE qui sont en fait des panneaux solaires récepteurs de radiations et fonctionnent en accumulant l'énergie par un système linéaire. Les moniteurs d'énergie se situent sous la forme des "X" de l'aile et rassemblent l'énergie collectée. La liaison avec les moteurs se fait au moyen de bobines supraconductrices qui protègent contre les effets nocifs de ces radiations reçues, et qui sont logées dans le pylône d'attachement des ailes, tout comme les conduits d'alimentation.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Toutefois, le chasseur TIE reste extrêmement vulnérable au feu ennemi. Afin de respecter les termes du contrat, SPS dut réduire au maximum la charge technologique du vaisseau. Dans cette optique, les lourds et encombrants générateurs d'écrans déflecteurs ne pouvaient être retenus dans la structure. Le TIE/ln se voit ainsi privé de toute protection face au feu ennemi et doit donc compter sur sa maniabilité pour compenser l'absence de bouclier. Sa coque a été renforcée en titane et les grandes ailes sont en quadanium blindés d'acier. La résistance de l'appareil reste cependant médiocre. D'autres éléments "classiques" n'ont pas été développés : le chasseur TIE ne possède aucun système d'hyperpropulsion et par conséquent doit voyager à l'intérieur d'un vaisseau de classe lourde. La plupart du temps, on trouve les escadrons de TIE dans les Destroyers Stellaires Impériaux des Chantiers Navals Kuat.

Pour alléger encore l'appareil, le TIE n'a pas de train d'atterrissage ou de Répulseurs. Il est totalement dépendant d'une aide extérieure. Vouloir poser un TIE reviendrait à l'endommager gravement, voire à le détruire. Avec la montée en puissance de l'Alliance, Sienar a revu cette lacune, et est parvenu à intégrer des moteurs à répulsion, mais seuls les nouveaux modèles en furent équipés, comme pour les Hyperdrives. De plus, le pilote ne peut attaquer qu'avec la paire de Canons laser SFS L-s1, à température basse, montée sous sa nacelle de pilotage, car aucun lance-missiles ou lance-torpilles n'est envisageable. La faible consommation du chasseur n'a pas encouragé les constructeurs à incorporer de gros réservoirs, mais le rayon d'action du vaisseau s'en trouve sensiblement réduit. Cet appareil est donc rarement éloigné de sa base, que ce soit un vaisseau lourd ou une station sidérale, car ses unités environnementales sont également limitées.

La charge de travail du pilote, malgré l'absence d'unité Astromécano, reste relativement peu importante. En effet, celui-ci doit gérer ses paramètres d'astronavigation, son contrôle d'acquisition de cibles, son indicateur de dommages, etc. Le reste du travail (rééquilibrage de puissance, maintien des niveaux énergétiques du coupleur, dérivation d'énergie) est à la charge du navordinateur.

Les chasseurs TIE attaquent systématiquement en masse, par escadrons de douze généralement. Il est vrai que les pilotes doivent compter sur leur supériorité numérique pour l'emporter dans de nombreux cas, mais en face à face, le ln peut quand même rivaliser avec la plupart des vaisseaux, du moment qu'il parvient à le verrouiller correctement. Les propulseurs à ions jumelés ne permettent cependant pas de semer efficacement les appareils rebelles tels que le A-wing ou le X-wing. Les autorités impériales ont longtemps considéré -plus ou moins- le chasseur TIE comme un appareil "jetable" et sa production massive compensait donc les pertes nombreuses au combat.

Ses pilotes ont la réputation d'être suicidaires, du fait de leur entraînement psychologique, qui les conditionne à la loyauté envers l'Empereur et qui les prépare à mourir pour la gloire de l'Empire. Beaucoup d'entre eux ne survivent pas longtemps à bord de leurs machines, mais ils sont fiers de leur chasseur et aiment répéter que les Boucliers déflecteurs sont caractéristiques d'une certaine forme de lâcheté. Qui plus est, le TIE est le symbole par excellence de la puissance de la chasse impériale et plusieurs projets sur des appareils dérivés du ln ont abouti : l'Intercepteur TIE et le TIE avancé x1 de Dark Vador notamment.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le TIE Intercepteur.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7707
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Ven 22 Mar - 8:23

Je vois que ce sujet semble plaire à beaucoup et ne manque pas d'arguments,
félicitation à vous pour votre implication à enrichir le sujet !!!
Rswll10


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7707
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Ven 22 Mar - 9:24

PLANS DU "TIE"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


HISTOIRE DU TIE FIGHTER

La gamme des TIE est le fruit d’une très longue histoire. Des générations d’ingénieurs, de techniciens et de pilotes ont développé un nombre incroyable d’appareils appartenant à cette famille. Le nombre total de TIE construit, ne serait-ce que « légalement », est inconnu.

Le lointain ancêtre de l’ensemble des appareils de la gamme « TIE » est un appareil conçu en -4000 av. BY pour la guerre opposant l’empire Sith et la jeune République galactique. Si le chasseur Sith n’a pas offert la victoire à son camp, il représente une telle révolution technologique que les capitaines d’industrie républicains se battront après la victoire pour réussir à en obtenir un afin de percer ses plans et de s’emparer de ses technologies.

Cet appareil d’une vélocité et d’une maniabilité hors du commun pour l’époque est le fruit de technologies jusque là inconnues de la République, et notamment le moteur ionique. Grâce à ses deux moteurs ioniques jumelés, son faible encombrement (le confort offert par le cockpit est à la limite du supportable), son autonomie limitée (l’appareil est dépourvu d'hyperpropulseur alors que les réserves d’air sont réduites : le pilote ne peut rester plus deux heures sans les avoir épuisées) et son armement réduit (deux canons lasers offrant un bon angle de tir placés au bout de ses ailes).

L’appareil n’est pas cependant exempt de défauts : s’il est maniable et rapide, son blindage est des plus réduits, de telle sorte qu’un unique coup au but suffit souvent à en venir à bout (il ne dispose d’aucun bouclier déflecteur). Dès lors, outre ses caractéristiques, c’est une certaine philosophe que le chasseur Sith va transmettre à ses descendants : un bon appareil, agile mais fragile, peu cher et donc aisément remplaçable.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Deux appareils développés peu avant la fin de l’Ancienne République peuvent être considérés comme des prototypes du TIE « moderne ». Il s’agit tout d’abord du Scimitar (ou « Infiltrateur Sith »), le vaisseau personnel de Dark Maul. Construit en secret par une division spéciale de l’entreprise d’ingénierie spatiale Santhe/Sienar Technologies pour Dark Sidious peu avant la crise de Naboo, ce vaisseau était très en avance sur son temps. Outre son bouclier d’invisibilité, il était doté d’une motorisation toute nouvelle, le rendant aussi véloce qu’agile : un double moteur ionique couplé avec une paire de panneaux solaires placés de part et d’autre du cockpit. L’ensemble des TIE hériteront de cette motorisation.

L’autre appareil ayant permis le développement du TIE est le chasseur Actis ETA-2 (ou « chasseur Jedi ») développé durant la guerre des clones opposant une République galactique à la CSI manipulée par les Sith. Il va transmettre nombre de ses caractéristiques aux futurs TIE :
sa structure générale, savoir : un appareil léger mu par un double moteur ionique placé derrière un petit cockpit, encadré par une paire de panneaux solaires en position verticale (en position d’attaque)
son absence d’hyperpropulseur
sa verrière de cockpit caractéristique

Cela ne veut cependant pas dire que le TIE n’a pas été quelque peu « changé » par rapport à ses « modèles » : il n’emporte pas de droïde astromécanicien et ne peut s’amarrer à un anneau hyperpropulseur externe comme l’Actis ETA-2.

À sa naissance sur les cendres de l'Ancienne République à la suite de la fin de la Guerre des clones en l'an 19 av. BY, l'Empire va avoir besoin de contrôler militairement l'ensemble de la galaxie. Il lui faudra dès lors de très nombreux vaisseaux; les commandes impériales prennent un point précis particulièrement en considération : le prix! D'autant plus que des sommes colossales vont être dépensées pour mettre sur pied une immense flotte avec pour épine dorsale quelque 25 000 Destroyers Stellaires de classe "Impériale" développés par les chantiers navals "Kuat Drive Yards" (KDY). Des légions de TIE sans nombre seront ainsi produites.

Pour survivre, le pilote de TIE ne peut utiliser - outre ses talents de pilote - que la vitesse et l'agilité de son chasseur (provenant de sa motorisation particulière héritée de l'Infiltrateur Sith). En effet, pour faire baisser le prix du TIE, il doit être très léger:
il ne comporte ainsi pas d'hyperpropulseur et dispose de peu de réserves d'air (il ne peut pas s'éloigner du vaisseau capital qui le transporte);
il n'a pas de bouclier déflecteur ou même de système de survie (le pilote doit toujours porter une combinaison spatiale pressurisée);
il a un armement très léger, composé principalement de canons lasers;
il ne comporte aucun système d'atterrissage (le TIE est lancé à partir de rails spéciaux installés dans différentes bases et vaisseaux capitaux, réduisant encore son autonomie).

Ses forces ne compensent que partiellement ses faiblesses. Face à une alliance rebelle mouvante, qui s’appuie sur des vaisseaux légers et très mobiles, la flotte impériale a bien du mal à contrôler l’ensemble de la Galaxie. La stratégie de l'Alliance rebelle s’avèrera payante par rapport à celle de l’Empire : non seulement l’Alliance ne pourra jamais être écrasée, mais en outre, elle remportera la Guerre Civile Galactique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce n’est pas parce que l’empire galactique de Palpatine disparaît que la production de TIE s’arrête. Si la Nouvelle République n’en utilisera pas dans ses flottes de combat, la marine des vestiges reste une grande consommatrice. Il en va de même des différends seigneurs de guerre impériaux comme Zsinji. De nombreux TIE de modèles différents seront produits. Cependant ses défauts seront rarement corrigés : les modèles concernés (équipés de boucliers déflecteurs, d’hyperpropulseur, ...), généralement bien plus onéreux que les autres TIE normaux, seront toujours assez rapidement abandonnés par leurs propriétaires.

Ils participeront ainsi aux différentes guerres que la Galaxie aura à traverser, telle la guerre contre les Yuuzhan Vong. Le concept de TIE est si génial qu’il survivra même à la Nouvelle République et aux Vestiges de l’Empire, puisque ses lointains descendants forment l’épine dorsale de la chasse du Nouvel Empire Galactique de la dynastie Fel.


VARIANTES DU CHASSEUR TIE

Chasseur de base de l'Empire, il équipera toutes ses installations : du moindre Destroyer Stellaire Classe Impérial jusqu'aux plus grandes stations de combat (l'Étoile Noire ou l'Étoile de la Mort en abritent plus de 3.000).

S'il répond parfaitement aux désirs des officiers impériaux au début de la Guerre Civile Galactique quand l'Alliance rebelle n'est encore équipée que de vieux appareils poussifs (Y-wing), la situation change rapidement quand l'alliance se dote des tout nouveaux X-wing et A-wing. Les stratèges impériaux seront dès lors obligés d'adopter la technique dite de la "meute de loups" : les TIE doivent avoir la supériorité numérique afin de réduire progressivement leurs adversaires.

De même, Sienar se verra obligé de développer de nombreux modèles afin de tenter de corriger les défauts inhérents au concept même des TIE. De nombreux appareils légèrement modifiés seront également dérivés de ce modèle originel (outre les modèles différends tels que l'Intercepteur TIE) :
TIE/fc : TIE aux senseurs améliorés mais à l'armement et la vitesse réduits (un unique canon laser, pour une vitesse de 80 MGLT seulement, compensée par une hausse de la maniabilité) développé au début de la Guerre Civile Galactique pour faire face à la faiblesse des senseurs des premiers TIE
TIE/gt : chasseur bombardier (il est équipé - outre deux canons lasers - de deux lanceurs modulables ; sa vitesse tombe cependant à 80 MGLT) ; développé au début de la Guerre Civile Galactique afin de renforcer la puissance de feu des TIE/ln, faisant souvent équipe avec les TIE/fc face aux cibles de taille réduite
TIE/rc Vanguard : appareil de reconnaissance à long rayon (équipé d'un hyperpropulseur) et faiblement armé (un unique canon laser) censé précéder les flottes impériales, en remplacement des vénérables TIE/fc. Équipé de senseurs améliorés, sa structure en est quelque peu modifiée : alors que le haut des panneaux solaires a été raccourci et tournée légèrement vers l'extérieur, des antennes sortent d'au dessus et d'en dessous du cockpit (d'où une baisse des performances générales de l'ordre de 10 %).
super TIE/ln : des ingénieurs impériaux travaillant dans le complexe de la Gueule sous les ordres de l'Amirale Daala décidèrent de lui "emprunter" quelques uns de ses TIE/ln afin de s'amuser à les modifier durant leurs heures de repos. Les modifications furent nombreuses (mais concernèrent surtout la propulsion - les moteurs ont été agrandis - et les systèmes de visée). Cependant, ce chasseur ne connut qu'un très faible développement, puisque seuls 12 appareils en tout furent modifiés. Si l'Intercepteur TIE lui apparaît supérieur en tout domaine, il est en réalité difficile de connaître les performances véritables du super TIE vu l'age avancé des pilotes du complexe de la Gueule.



LES MODELES

La compagnie Sienar a développé pour le compte de l'Empire des dizaines de vaisseaux autour du concept de "TIE", à savoir un appareil léger et maniable, peu couteux, mais fragile et incapable de se déplacer sur de longues distances par lui-même (le TIE est conçu comme un chasseur embarqué dans un vaisseau capital comme un Destroyer Stellaire Classe Impérial). Il fallait en effet répondre à diverses missions. De même certains modèles ont cherché à corriger ces défauts, par exemple par l'ajout d'un système de boucliers déflecteurs ou d'un hyperdrive.

Le prototype X-1 utilisé par Dark Vador au-dessus de Yavin est ainsi à la fois équipé de meilleurs canons lasers, d'un bouclier déflecteur et d'un hyperdrive. Ce dernier lui sauva la vie, lui permettant de ne pas voir son appareil détruit et de rejoindre un poste avancé impérial. Le chasseur TIE avancé bénéficiera des mêmes avancées, auxquelles il faut ajouter des lances-torpilles.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le chasseur TIE avancé

Le chasseur TIE intercepteur est un TIE amélioré, disposant de meilleurs canons lasers et moteurs (il est aussi rapide et agile qu'un A-wing). Cependant, il partage avec la majorité des TIEs certains défauts, tels que la fragilité ou l'absence d'hyperdrive.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le chasseur TIE intercepteur

CARACTERISTIQUES
Conception Sienar Fleet Systems. Longueur 6,30 m. Armement Canons lasers jumeaux SFS L-s1.

Le hurlement caractéristique du chasseur TIE est une référence à la sirène de bombardement en piqué des Stukas de la Seconde Guerre mondiale, terrorisante pour les populations en exode.
L'expression "Chasseur TIE" n'est utilisé qu'une seule fois dans toute la saga Star Wars, par Lando Calrissian dans Star Wars : épisode VI - Le Retour du Jedi.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7707
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Ven 22 Mar - 16:40

LE CHASSEUR TIE AVANCE X1

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le TIE Avancé x1, aussi connu sous le nom de chasseur TIE Avancé ou chasseur TIE de Dark Vador, est un chasseur stellaire de la saga cinématographique Star Wars. Piloté par Dark Vador lors de la bataille de Yavin, la plupart de ses caractéristiques furent plus tard incorporées dans l'intercepteur TIE. Le TIE Avancé x1 fut conçu par Dark Vador lui-même, Vador voulant un chasseur personnalisé répondant exactement à ses spécifications.

Le TIE Avancé x1 présente une forme originale et une coque en duracier blindé, avec un pont arrière allongé et des ailes courbées recouvertes de panneaux solaires. Le vaisseau possède un réacteur ionique et une paire de moteurs à ions jumeaux pour une puissance motrice supérieure à celle du chasseur TIE standard. L'accélération n'est que très légèrement augmentée en raison de la masse ajoutée au vaisseau. Ce chasseur disposant en outre de boucliers énergétiques, on obtient donc un appareil moins manœuvrable mais beaucoup plus résistant (Le chasseur de Vador résiste à une collision avec un de ses ailiers).

Le TIE Avancé x1 a deux blasters lourds jumeaux à l'avant. En plus de ses boucliers, il comporte une hyperpropulsion sommaire mais pas de système de survie. L'Empire ne fit pas fabriquer le TIE Avancé x1 en grande quantité en invoquant son prix excessif. Officieusement, certains stratèges de la marine impériale ont admis que la marine ne souhaitait pas de chasseurs munis d'hyperpropulsion, craignant que des bureaucrates y trouvent une raison d'annuler la fabrication de nouveaux vaisseaux amiraux.

L'Empire opta plutôt pour l'intercepteur TIE, qui possédait le système de propulsion du TIE Avancé x1 tout en étant plus compact. Bien que n'ayant ni hyperpropulsion ni boucliers, l'intercepteur TIE était incroyablement rapide, manœuvrable, et meilleur marché que le TIE Avancé x1. À l'époque de la bataille d'Endor, l'augmentation importante de la production d'intercepteurs TIE mit fin à celle des TIE Avancé x1.

Le chasseur piloté par Vador fut réparé quand il atteignit une base impériale. Il fut stocké à bord de l'Exécuteur et fut détruit en même temps que celui-ci lors du crash du super destroyer sur l'Étoile de la Mort.


Le groupe aéronautique Sienar Propulsion Stellaires, principal fournisseur de chasseurs de l'Empire Galactique, proposa aux responsables impériaux le Chasseur TIE puis, après son introduction comme chasseur de supériorité stellaire, le concept des appareils à double propulsion ionique dérivés. Parmi les modèles imaginés par SPS, on retrouve le Bombardier TIE ainsi qu'un vaisseau très expérimental, joyau de la firme, se démarquant des autres engins : le TIE avancé x1. Equipé de la plupart des systèmes absents des autres appareils, le x1 est en contrepartie bien plus onéreux et complexe à réaliser, et surtout n'en est toujours qu'au stade de prototype. Néanmoins, il devint l'une des machines préférées de Dark Vador, qui en fit son chasseur personnel.


FICHE TECHNIQUE

Classe
Prototype de TIE avancé x1

Constructeur
Sienar Propulsion Stellaires

Coût
300 000 crédits (neuf)

Caractéristiques

Propulsion
deux turbines à ion jumelées SFS P-s4 modifiées

Vitesse

105 MGLT
1 200 km/h en atmosphère

Hyperpropulsion
multiplicateur d'hyperespace classe 4

Armement
2 Canons laser SFS L-s4

Défenses

générateur d'écran déflecteur SFS standard (40 SBD)
coque en duracier renforcé au titane (20 RU)
panneaux solaires en quadanium blindés d'acier

Capacité

nécessite 1 pilote
150 kg de fret

Taille
9,2 m de longueur

Systèmes incorporés

les modèles TIE étant basés sur la vitesse et la maniabilité, aucun système de survie n'est installé sur le x1. Cependant, les ingénieurs de Sienar utilisèrent l'espace libéré par ces systèmes pour y placer un siège éjectable, un système de visée spécifique, ainsi que le générateur d'écran déflecteur et l'Hyperpropulseur.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


HISTORIQUE DU PROTOTYPE X1

Bien qu'il ne fut produit qu'en nombre très limité, et encore moins utilisé pour des batailles importantes, le Prototype de TIE avancé x1 demeure l'un des vaisseaux les plus performants jamais réalisés par Sienar Propulsion Stellaires. Basé sur le TIE/ln, mais élaboré avec les systèmes dont ce dernier est dépourvu, le x1 peut aisément rivaliser avec n'importe quel appareil rebelle, et surtout en sortir vainqueur.

Propulsé par le même modèle de turbines à ion jumelées que le Chasseur TIE standard, mais modifié afin d'obtenir une puissance et une accélération bien supérieure, le TIE avancé devance son prédécesseur avec une pointe de vitesse estimée à 105 MGLT, soit en valeurs atmosphériques, 1 200 km/h. L'énergie est accumulée par les ailes servant de panneaux solaires, et leur forme pliée est révolutionnaire : cela conduit à de meilleures capacités aérodynamiques, car l'angle d'attaque s'en retrouve modifié, et grâce aux cellules solaires à haute performance, cela permet d'augmenter les niveaux énergétiques sollicités par les systèmes connexes du vaisseau.

La maniabilité du TIE avancé est remarquable lorsque l'on prend en considération le poids de l'appareil : en effet, il peut se mouvoir aussi bien que le ln, et ce malgré sa vitesse améliorée, et le poids aérodynamique du pont arrière rallongé. Celui-ci abrite les systèmes essentiels, à savoir l'Hyperpropulseur, le générateur et le projecteur d'écran déflecteur, ainsi que les moteurs. Le modeste Hyperpropulseur de classe 4 SFS est en fait un multiplicateur hyperspatial, qui décuple à un certain niveau la puissance des turbines, jusqu'à une vitesse proche de celle de la lumière. Néanmoins, cela augmente sensiblement la durée de vie de l'engin et du pilote qui peut s'enfuir en cas de danger et qui, ainsi, ne dépend pas d'une base ou d'un vaisseau de commandement.

La principale innovation du x1 est l'ajout d'un système de protection anti-rayons, c'est-à-dire un générateur d'écran déflecteur. La résistance du chasseur est par conséquent bien plus élevée que celle du modèle ln. Equipé d'un déflecteur SFS standard, le TIE avancé peut, certes, endurer des tirs ennemis, mais cela au dépend de l'énergie consommée en quantité énorme, et par conséquent au détriment de la vitesse globale de l'appareil. De plus, le blindage très lourd (la coque est en duracier) renforcé au titane freine le vaisseau mais lui permet également de résister à des collisions ou à des tirs qui seraient fatals aux Chasseurs TIE.

Armé d'une paire de Canons laser SFS L-s4, le x1 peut faire de gros dégâts car cette arme tire en rafale très rapide et surchauffe rarement. De plus, les senseurs de visée lui confèrent une précision accrue, car le tir est automatiquement corrigé, même si la cible se déplace, sur un angle d'environ 25°. Cependant, le TIE avancé possède quelques points négatifs :
comme sur tous les modèles similaires, il n'y a pas de train d'atterrissage retenu dans la structure, et une assistance extérieure est requise pour se poser. Vouloir poser le x1 reviendrait en effet à l'endommager gravement si ce n'est le détruire. Le constructeur ne prendra ce défaut en compte qu'après la mort de l'Empereur, en ajoutant des Répulseurs.

De plus, ce chasseur ne comporte aucun système de survie, remplacé par le déflecteur et l'Hyperpropulseur, au détriment du pilote en cas d'avarie. L'absence de lance-missiles ou lance-torpilles limite la capacité offensive du TIE avancé qui ne peut ainsi que menacer sérieusement les chasseurs ou vaisseaux de classe légère, comme les corvettes, mais qui serait presque inefficace face aux puissants déflecteurs des croiseurs ou frégates rebelles. Enfin, c'est un vaisseau très cher, car ses alliages et ses systèmes d'armement, de visée et de propulsion coûtent une fortune, tant ce sont des petits bijoux d'électronique avancée. L'entretien est aussi complexe, car les pièces du x1 sont très spécifiques et celui-ci a tendance à faire souffrir ses équipements.

Le TIE avancé x1 connut son heure de gloire lors de la Bataille de Yavin, où avec le seigneur noir des Sith Dark Vador aux commandes, il parvint à abattre bon nombre des chasseurs rebelles, qui cherchaient à détruire l'Etoile Noire. Mais il ne put empêcher Luke Skywalker de tirer les deux torpilles à proton dans le couloir des aérateurs thermiques, provoquant de par là même la fin de la station orbitale géante de l'Empereur. Décrié par les autorités impériales comme beaucoup trop onéreux, mais pourtant très apprécié par les pilotes conquis par son efficacité au combat, le TIE avancé x1 fut produit en faible quantité et n'était présent que sur quelques Destroyers, comme l' Executor , le vaisseau amiral de la flotte impériale. Cependant, son concept fut largement réutilisé par Sienar Propulsion Stellaires pour mettre au point l'extraordinaire Intercepteur TIE et le TIE Vengeur.


Sources: WKP - archives-alliance


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7707
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Ven 22 Mar - 17:09

LE CHASSEUR TIE INTERCEPTEUR
TIE FIGHTER INTERCEPTOR

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’Intercepteur TIE est l'évolution directe du chasseur TIE. Ce dernier, moins manœuvrable et moins docile en stratosphère, a finalement évolué en Intercepteur, en conservant toutefois son bruit caractéristique, ses Twin Ion Engines et ses panneaux solaires latéraux. En fait, la seule modification visible de cet engin est la forme recourbée de ses 'ailes'. Seuls les meilleurs pilotes impériaux peuvent avoir la chance de prendre les commandes de l'intercepteur, plus rapide et plus coûteux que le chasseur TIE.

Fabriqué par les chantiers navals Sienar, l'intercepteur TIE est plus lourdement armé que le chasseur TIE originel. Il possède en effet quatre canons laser SFS LS-9.3 et peut transporter des missiles à concussion dans sa soute pouvant contenir jusqu'à 75 kilos. Pour construire un modèle basé sur la vitesse et la maniabilité, les chantiers navals Sienar ont abandonné les équipements superflus et les intercepteurs ne possèdent donc pas de boucliers. En fait, ce n'est pas la seule raison. L'empire glactique voulait en effet produire beaucoup de chasseurs au moindre coût.



Après que la Marine Impériale ait adopté comme chasseur de supériorité stellaire le TIE/ln, Sienar Propulsion Stellaires proposa des variantes de l'appareil initial, utilisant les mêmes systèmes de propulsion et d'armement, mais dans un but spécifique ; ainsi naquirent notamment les concepts du Bombardier TIE et de l'intercepteur TIE. Ce dernier est de loin l'un des meilleurs vaisseaux développés par SPS : bien que dépourvu d'écrans déflecteurs et de systèmes d'hyperpropulsion, l'intercepteur TIE est bien plus rapide, véloce et dangereux que le modèle ln. Sa grande vitesse lui offrant une capacité d'interception hors du commun, l'intercepteur TIE se distingue également par une puissance de feu accrue et une maniabilité extraordinaire.



FICHE TECHNIQUE

Classe
Chasseur/intercepteur TIE

Constructeur
Sienar Propulsion Stellaires

Coût

120 000 crédits (neuf)
75 000 crédits d'occasion

Caractéristiques

Propulsion

2 turbines ioniques jumelées SFS-PS4)
Réacteur à ionisation solaire SFS I-a2b

Vitesse

111 MGLT
1 250 km/h en atmosphère

Hyperpropulsion
Non équipé

Armement
4 Canons laser SFS L-s9.3

Défenses

Coque en titane renforcé (20 RU)
Panneaux solaires en quadanium blindés d'acier

Capacité

Nécessite 1 pilote
75 kg de fret

Taille

6,60 m de longueur
6,40 m d'envergure
4,90 m de hauteur

Systèmes incorporés

Dans un souci d'alléger au maximum le vaisseau pour sa vitesse et sa vélocité, l'intercepteur TIE est dépourvu de tout système de viabilité, survie ou médipac, à l'instar de son prédecesseur, le TIE/ln. La combinaison spéciale du pilote du TIE lui permet de survivre en gravité zéro en cas d'éjection de l'appareil jusqu'à environ 72 heures avant d'être récupéré par un vaisseau allié.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


HISTORIQUE DE L'INTERCEPTEUR TIE

Les ingénieurs de Sienar ayant été particulièrement performants dans la conception du Chasseur TIE, l'Empire Galactique lui renouvela sa confiance et accepta le projet dérivé du modèle ln, l'intercepteur TIE. Celui-ci, largement inspiré de son prédecesseur, possédait les mêmes atouts, à un degré supérieur, mais aussi les mêmes faiblesses. La principale amélioration provenait de la propulsion du chasseur, nettement améliorée. Cette caractéristique ne pouvait qu'enthousiasmer les Impériaux, car le Chasseur TIE était largement dépassé en vitesse pure par les véloces A-wings de l'Alliance. L'intercepteur possède toujours la forme inhabituelle des TIE, c'est-à-dire un immense cockpit sphérique suspendu entre deux ailes, mais celles-ci ont été disposées de façon plus offensive, vers l'avant, afin de soutenir les systèmes d'armement et de respecter les impératifs aérodynamiques.

Propulsé par deux turbines à ion jumelées SFS-PS4, l'intercepteur TIE peut atteindre aisément les 110 à 115 MGLT, contre 100 MGLT au maximum pour son prédecesseur. La puissance nécessaire à cette propulsion est toujours produite par les deux grandes ailes du TIE qui sont en fait des panneaux solaires récepteurs de radiations et fonctionnent en accumulant l'énergie par un système linéaire. Cette vitesse remarquable n'est pas au détriment de la maniabilité, bien au contraire, car un nouveau système de flux ionique a été installé à l'arrière du cockpit et confère à l'appareil une capacité à se mouvoir hors du commun, bien supérieure à tout ce qui se faisait auparavant. La charge de travail du pilote est amoindrie par l'ajout de deux senseurs de navigation à l'avant de la nacelle de pilotage. Ces caractéristiques permettent à la chasse impériale de jouer à armes égales avec les virevoltants A-wings de la Rébellion, et lui offre une opportunité d'interception non négligeable.

Au niveau de l'armement, la simple paire de Canons laser SFS L-s1 du Chasseur TIE a été remplacée par le plus récent et plus performant modèle L-s9.3. Ce Canon laser offre une puissance de feu supérieure et un temps de refroidissement optimal, permettant presque le tir continu. L'avantage est que l'appareil possède quatre de ces canons, montés sur chaque embout d'aile, et assistés par quatre senseurs de visée. Bien que la présence de quatre Canons laser augmente le champ de tir et la puissance de feu du vaisseau, le pilote ne peut compter que sur ceux-ci pour attaquer, car aucun lance-torpilles à proton ou lance-missiles à concussion n'est envisageable. Néanmoins, la configuration offensive standard de l'intercepteur TIE est l'une des plus puissantes et les Pilotes rebelles ayant sous-estimé les aptitudes de ce chasseur l'ont souvent payé de leur vie : c'est un vaisseau très dangereux, lorsqu'il est entre des mains qualifiées.

Cependant, comme le TIE/ln, l'intercepteur TIE est très vulnérable au feu ennemi et doit compter sur sa maniabilité pour espérer rester intact au combat, malgré sa petite taille. L'absence de Boucliers déflecteurs et de blindage de la coque fait le bonheur des Pilotes rebelles qui parviennent à verrouiller l'appareil. De plus, le cockpit en transpacier léger n'offre qu'une protection illusoire pour les pilotes, qui finissent souvent éjectés voire désintégrés avec leur vaisseau.

L'absence de système d'hyperpropulsion rend l'appareil dépendant d'une base ou d'un vaisseau de commandement, et limite son rayon d'action. Le manque d'espace physique sur l'engin pour y loger un train d'atterrissage l'oblige à se poser avec assistance extérieure. La seconde version de cet appareil, conçue après Endor, intégra les Répulseurs et parfois même des Hyperdrives.

L'intercepteur TIE est en fait l'aboutissement logique du projet de Sienar Propulsion Stellaires de construire un chasseur rapide, maniable et puissant. Bien que largement supérieur au TIE/ln, les Impériaux ne purent remplacer tous ces modèles par des intercepteurs pour des raisons de budget, le vaisseau étant plus onéreux que son prédecesseur, et pour des raisons de temps et de répartition, car les Chasseurs TIE sont extrèmement nombreux... ainsi, lors de la bataille d'Endor, seul 20 % des chasseurs impériaux étaient du type Intercepteur.


Sources: WKP - archives-alliance


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1200
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Sam 23 Mar - 7:21

LE SAN KU KAÏ

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour changer de registre, il est un vaisseau qui en son temps et pendant ma prime jeunesse ma toujours beaucoup intéressé de part sa conception originale et son systéme de modules indépendant du vaisseau principal, à savoir :

Le vaisseau San Ku Kaï (le Liabe) embarque deux chasseurs : le Stragire (Galaxy Runner), piloté par Ryû
le Jetiscope (Comet Fire), piloté par Siman puis Ayato.

L'HISTOIRE DU SAN KU KAÏ

Le XVe système solaire. Ayato, jeune et fougueux diplômé d’une académie de pilotes spatiaux décide de rentrer dans sa famille sur la planète Belda. N’ayant pas un sou en poche pour le retour, il trouve 2 voyageurs, Ryu et Siman, qui acceptent de le prendre à bord de leur vaisseau cargo et de l’emmener sur Belda. Cependant en arrivant à proximité de la planète, ils rencontrent une navette de combat de la défense du XVe système solaire aux prises avec un appareil que Ryu reconnait immédiatement, il s’agit d’un appareil de combat d’un escadron Stressos, peuple guerrier à la solde de l’infâme Golem XIII qui veut conquérir l’univers. L’escadron Stressos et la patrouille de défense se livrant bataille, Ryu et Siman refusent de se poser sur la planète et d’y débarquer Ayato, ils trouvent que c’est trop dangereux, car en effet Ryu et Siman connaissent bien le peuple Stressos du fait qu’ils luttent contre eux depuis quelques temps, de plus l’escadron Stressos sort victorieux de la joute spatiale livrée contre la défense du XVe système solaire. Ayato ne veut rien entendre et insiste pour qu’on le débarque en menaçant Ryu avec un poignard, ils acceptent donc de débarquer Ayato et reparte aussitôt. Ayato arrive donc dans sa maison, et retrouve son père, sa mère et sa sœur morts, assassinés par les Stressos. C’est alors qu’il se fait attaquer lui aussi par des soldats Stressos encore présent mais cachés dans la maison, il réussit à leur échapper in extremis, et retrouve Ryu et Siman qui sont revenu le chercher. Le voyant poursuivi par les soldats de Golem XIII, Ryu et Siman décident d’intervenir. Apres avoir remporté la victoire, et avoir embarqué sur le vaisseau cargo, Ryu, Siman, et Ayato se font attaquer par un escadron Stressos, et leur vaisseau est mis mal en point, et Ayato décide de se battre seul contre les chasseurs de Golem XIII, et éjecte Ryu et Siman du vaisseau contre leur gré.

Le combat tourne en faveur des Stressos, et le vaisseau cargo et à deux doigts d’exploser quand, sorti de nulle part, apparait un magnifique vaisseau spatial en forme de bateau, à son bord se trouve la magnifique Eolia, qui sauve la vie d’Ayato, et lui fait cadeau d’un nouveau vaisseau: le San Ku ka... Dès lors, Ayato qui a juré de venger la mort de sa famille, se battra contre les Stressos à bord du San Ku Kaï avec à ses côtés Siman, et Ryu, et il pourra aussi compter sur Eolia et Staros, un guerrier ninja, dont il ne tardera pas à découvrir la véritable identité... Tous ensemble ils lutteront jusqu’à la fin, aidés par des alliés rencontrés au cours de leurs voyages, afin de libérer le XVe système solaire de la suprématie de l’ignoble empereur Golem XIII.

Note : La série été produite pour rentabiliser les coûts de production d'un film, "Les évadés de l'espace". Les scènes de combat spatial du film ont été complètement recyclées dans la série, ainsi que les décors. Les producteurs nippons ont d'ailleurs largement copié La guerre des étoiles : Siman en Chewbacca, le robot Sidero une fusion énervante de R2D2, Ryu rappelle Solo dans son caractère de bad boy, le naïf mais vigoureux Ayato est évidemment Luke, Volkor quand à lui se calque sur Vador et Golem XIII représente l'empereur etc.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le vaisseau cargo San Ku Kaï avec à ses extrémités : le Jetiscope ( à gauche ) et le Stragire ( à droite )
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Maquette du San Ku Kaï utilisé pendant le tournage ( à vérifier )


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7707
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Sam 23 Mar - 15:51

Grand merci EBE pour ce clin d'oeil au SanKuKaï et à cette série que nous connaissons tous,
malheureusement nous n'avons que trés peu d'infos sur ce vaisseau.
Rolling Eyes
Par ailleurs il semble que cette maquette que tu présentes ici serait effectivement un original mis en vente sur le net aprés restauration je crois.
Seulement celui-ci a necessité environ 500 heures de travail , et il fait environ 1 mètre d'envergure et est dépourvue de ses deux modules annexes :
le Jetiscope et le Stragire.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

D'aprés les infos que je posséde, cette maquette a fait l'objet d'une vente aux enchères : il s’agirait rien de moins que l'authentique vaisseau de San Ku Kaï ( le vendeur parle d’un “prototype” mais affirme également qu’il a servi à tourner la série ).
Prix de départ à 15.000 €, et le prix de réserve n’est pas atteint… A ce tarif là par contre, le vaisseau est donc livré sans le ( Jetiscope ni Stragire ) ?

Cette info date du Jeudi 22 mai 2008.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7707
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Dim 24 Mar - 6:47

LE CHASSEUR TIE INTERCEPTEUR
( SUITE )°


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le TIE lntercepteur montra rapidement ses limites face aux nouveaux X-wing et A-wing de l'Alliance rebelle. L'Empire galactique commanda alors aux chantiers navals Sienar un nouveau chasseur, plus performant. Les travaux de Sienar aboutirent au TIE x1 de Dark Vador ; mais cet appareil coûtait fort cher et n'était pas du goût de la Marine Impériale (car équipé d'un hyperpropulseur lui permettant de se passer des Destroyers Stellaires).

L'Intercepteur TIE, tout en restant dans la lignée des TIE (pas d'hyperpropulseur, de bouclier ou de droïde astromécano), représente un grand progrès : plus rapide et agile (environ 130 MGLT, soit à peu près autant que le A-wing rebelle), plus puissant (c'est l'un des premiers appareils impériaux équipé de quatre canons lasers comme le X-wing, à l'instar du TIE Hunter ou du Défenseur TIE). Afin de le rendre plus efficace, les pilotes peuvent choisir la façon d'utiliser leurs armes : les canons peuvent tirer seuls, par couple ou tous en même temps, au choix du pilote.

Malgré ses qualités indéniables, l'Intercepteur TIE ne connaitra jamais le développement du TIE/ln : vu le nombre de chasseurs à remplacer, l'intercepteur TIE ne représenta jamais plus de 20 % des effectifs. Il fut donc généralement attribué - de par ses qualités supérieures - aux meilleurs escadrons, tel le 181e escadron Sabre du baron Soontir Fel. Il deviendra cependant un élément important de la flotte impériale.

Plusieurs modèles quelque peu différents furent développés pour l'Empire et ses alliés Chiss. Certains escadrons particuliers reçurent des appareils modifiés (ajout d'un hyperpropulseur et d'un lance-missiles à concussion). Les modifications furent parfois très profondes :
Intercepteur TIE de la Garde Royale : Très rares (plus aucun de ces appareils rouge vif n'a été aperçu après la bataille d'Endor), ces appareils sont équipés de panneaux solaires additionnels et de six canons lasers : ils sont plus rapides, plus puissants et plus maniables que les Intercepteurs TIE normaux, et qui plus est, réservés à des pilotes d'exception, les gardes rouges de l'Empereur Palpatine. Ils ne servent alors qu'à escorter la navette Lambda personnelle du maître de la galaxie.
Griffe Chiss : Cet appareil hybride fut développé par les ingénieurs Chiss à partir de technologies impériales (grâce à l'aventure du Grand Amiral Thrawn au sein de la Marine Impériale). C'est un appareil agile (il dispose d'un hyperpropulseur de classe 1.5), solide (il est équipé d'un bouclier déflecteur de série) et puissant (il est équipé de quatre canons lasers L-s7.2, rendus plus puissants grâce à un système de contrôle de tir permettant un rechargement plus rapide). Il présente cependant un défaut : ses systèmes de visée sont inférieurs à ceux d'un Intercepteur TIE (les pilotes de l'Ascendance tentent de compenser ce défaut en partant en vrille et tirant de tous leurs canons, tirant avantage de leur capacité de recharge supérieure). Certains appareils reçurent des systèmes de survie supplémentaires pour les missions de longue durée.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7707
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Dim 24 Mar - 7:19

LE CHASSEUR TIE DEFENSEUR

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dérivé du prototype TIE/ad (connu sous le nom de code "x7" chez Santhe/Sienar Technologies), le révolutionnaire défenseur TIE ne connut pas le développement qu'il méritait, autant à cause de son prix prohibitif (300.000 crédits l'unité, soit près de cinq fois le prix d'un TIE/ln), des habitudes de la Marine Impériale (qui privilégiait les vaisseaux lourds comme les Destroyers Stellaires de classe "Impériale" des chantiers navals "Kuat Drive Yards") et du chaos ayant suivi la mort de Dark Sidious durant la bataille d'Endor. Développés par l'Amiral Zaarin, ils permirent ironiquement à l'amiral Thrawn de défaire Zaarin lors de sa tentative de coup d’État contre l'Empereur Palpatine (grâce aux TIE robotiques expérimentaux de série M qu'il avait également développé).

Cet appareil connait de nombreuses modifications par rapport aux autres modèles de TIE, lui permettant de remplir de nombreuses missions très différentes :

trois ailes de panneaux solaires (semblables à ceux d'un Intercepteur TIE, mais montés à l'envers : ils sont reliés par des pylônes à la superstructure de l'autre côté de ce que l'on connait sur l'Intercepteur TIE) équipés de plus de propulseurs dorsaux que l'Intercepteur TIE (permettant une plus grande maniabilité)
un hyperpropulseur de bonne facture
un système de boucliers déflecteurs performants
deux puissants moteurs ioniques P-sz9.7 (il est 40 % plus rapide qu'un TIE/ln)
un armement lourd et complet (des canons lasers et ioniques, ainsi que des lance-projectiles)

Le défenseur TIE est en conséquence plus puissant, plus rapide et plus maniable que n'importe quel autre chasseur de la Marine impériale, Intercepteur TIE compris. Jamais produit à grande échelle, il représentait pourtant une menace non négligeable pour tout adversaire, particulièrement en combat rapproché.

Mais malgré ses qualités exceptionnelles, il ne connut pas le développement qu'il méritait. Il fut réservé à des escadrons d'élite tel que l'escadron Onyx. Seuls quelques groupes impériaux et quelques rares responsables impériaux de haut rang et très influents purent s'en voir attribuer quelques escadrons, comme la directrice des Renseignements Impériaux, Ysanne Isard. Néanmoins, ces appareils ne tombèrent pas dans l'oubli, à la différence de nombreux prototypes de TIE très novateurs : les Vestiges de l'Empire utilisaient encore des Défenseurs TIE durant la guerre contre les Vongs.
Historique
Le TIE Defender fut conçu peu avant la bataille d'Endor, dans la continuité des TIE Avancés. Tout comme ce dernier, il s'agissait d'un chasseur utilisant non plus le nombre mais bien un équipement de qualité pour venir à bout de ses ennemis. Son design unique, avec trois doubles ailes, le rendait facilement reconnaissable et d'autant plus craint par les pilotes de l'Alliance.

Il disposait d'un armement considérable, avec quatre canons lasers SFS L-s9.3, deux canons à ions NK3 soutenus par deux lanceurs de missiles/torpilles M-G-2. D'autre part, le vaisseau était bien plus protégé que les chasseurs TIE standards de la Flotte, puisqu'il possédait deux générateurs de boucliers déflecteurs Novaldex, qui assuraient la survie du chasseur et de son pilote, avec entre autres un siège éjectable, chose rare dans la Chasse impériale. Enfin, pour qu'il puisse opérer seul dans n'importe quel secteur, on le dota d'un hyperpropulseur ND9, qui fit qu'il n'avait plus rien à envier aux meilleurs chasseurs de la Rébellion.

Cependant, le coût énorme de l'appareil (300.000 crédits, soit cinq fois celui d'un chasseur TIE) limita grandement sa production. Par ailleurs, son armement et ses protections considérables n'étaient pas au goût de tous les officiers impériaux qui avaient appris à favoriser la masse. Il fut réservé à quelques escadrons d'élite, mais finalement peu utilisé dans la guerre civile.

On peut citer son rôle important dans la lutte contre le Grand Amiral Zaarin, traître à l'Empire, et qui aboutit par la chute du Grand Amiral.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les contrats passés entre l'Empire et le constructeur Sienar Propulsion Stellaires apportèrent à la flotte impériale une force de frappe impressionnante en matière de chasseurs et plus généralement de vaisseaux de guerre. De même, les fonds et les ressources quasi illimitées que Sienar recevait pour financer ses travaux sur les Chasseurs TIE avancés favorisèrent le développement d'appareils hors du commun. Ainsi, dans la continuité du TIE avancé x1, Sienar élabora de très nombreux Prototypes de TIE aux capacités diverses avant d'en arriver à l'ultime chasseur de supériorité stellaire, le Défenseur TIE. Celui-ci combine tous les avantages des TIE classiques, à savoir vélocité et vitesse, aux points forts des appareils rebelles, c'est-à-dire résistance, polyvalence et puissance de feu. Néanmoins, le coût exceptionnel et la complexité de l'assemblage de ce chasseur limitèrent fortement sa production. Il fut donc baptisé "Défenseur" TIE car il n'est déployé que pour défendre des sites cruciaux, domaine dans lequel il excelle.



FICHE TECHNIQUE

Classe
Défenseur TIE

Constructeur
Sienar Propulsion Stellaires

Coût
350 000 crédits (neuf)

Caractéristiques

Propulsion
2 turbines à ion jumelées SFS P-sz9.7

Vitesse

144 MGLT
1 500 km/h en atmosphère

Hyperpropulsion
Hyperpropulseur ND9 de classe 1

Armement

4 (ou 3) Canons laser SFS L-s9.3
2 (ou 3) canons à ion I-s6.2
2 lance-missiles à concussion SFS M-g-2
(4 projectiles par module)

Défenses

Générateur d'écran déflecteur SFS standard (100 SBD)
Coque en duracier renforcé au titane (20 RU)
Panneaux solaires en quadanium blindés d'acier

Capacité

Nécessite 1 pilote
80 kg de fret (ou néant si présence d'un rayon tracteur)

Taille

10 m de longueur
10,3 m de hauteur
10,3 m de largeur

Systèmes incorporés

A l'inverse des autres modèles TIE basés sur la vitesse et la maniabilité, où aucun système de survie n'est installé, le Défenseur TIE possède l'ensemble de ces systèmes propres aux chasseurs, en plus d'un siège éjectable, d'un générateur d'écran déflecteur, ainsi que d'un Hyperpropulseur. Il est également possible d'intégrer un Rayon tracteur à l'appareil, à condition de réduire la capacité de la soute à néant.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Historique du Défenseur TIE

Le programme de développement des Chasseurs TIE avancés de Sienar commença peu après la bataille de Hoth. Le directeur Lenzer supervisait alors tout le processus qui vit naître des concepts de TIE inédits, sans pilote pour la plupart, et équipés de technologies totalement inadaptées aux TIE de première génération. Ainsi, un Prototype de TIE à une aile armé d'un Turbolaser fut créé, suivi par un TIE/ln doté d'un turboréacteur et d'un écran déflecteur. D'autres modèles d'assaut aux importantes capacités en missiles ou chargés d'explosifs en configuration kamikaze commençaient à être opérationnels. Dirigés à distance par des opérateurs protégés dans leurs navettes d'assaut, ces escadrons de TIE jetables et économiques seraient devenus une menace de taille pour l'Alliance Rebelle si celle-ci n'avait pas eu vent du projet.

Ainsi, la Rébellion frappa plusieurs fois de suite sur les présumées installations de recherche et de développement de Sienar, se heurtant par conséquent aux nouveaux modèles de TIE. Les pertes importantes subies dans les rangs rebelles au cours de ces affrontements encouragèrent le Haut Commandement de l'Alliance à faire de ces Prototypes de TIE une priorité. Peu après, la station de commande principale de Lenzer et le vaisseau-amiral des TIE avancés furent détruits par les chasseurs rebelles, non sans mal, car le nombre d'appareils protégeant la base était colossal. Lenzer fut présumé disparu car sa navette ne fut jamais retrouvée. Cependant, l'apparition d'une douzaine de chasseurs jusque là inconnus vint assombrir la victoire de l'Alliance. Bien qu'ils furent tous détruits au cours de la bataille, les terribles Défenseurs TIE infligèrent de lourdes pertes, et se révélèrent aux Rebelles.

Néanmoins, le fait que tout ce qui avait trait au projet des TIE avancés ait été détruit dans la bataille rassura l'Alliance, bien heureuse d'avoir pu stopper à temps ce qui semblait être le premier prototype opérationnel des TIE de nouvelle génération. Pourtant, l'Empire reprit par la suite la production des ces engins secrètement, mais ne put les intégrer en masse à sa flotte. En effet, ce chasseur est très onéreux et fort complexe. Mais ses caractéristiques demeurent exceptionnelles. A tel point que l'Amiral félon Zaarin tenta de renverser l'Empereur au moyen de ces excellents appareils largement supérieurs à l'ensemble des chasseurs de la flotte impériale. Il échoua à cause des nouveaux modèles de Porte-missiles élaborés par Cygnus Astronautique spécialement pour lutter contre les Def/TIE.

Mais le concept des Défenseurs TIE ne disparut pas avec l'amiral Zaarin, puisque cinq ans après la bataille d'Endor, juste après la mort du Grand Amiral Thrawn , l'impériale Ysanne Isard, mystérieusement ressurgie d'entre les morts, aida l' Escadron Rogue à détruire son clone fou ainsi que le prince-amiral Krennel , grâce à plusieurs escadrons de D/TIE sous ses ordres. Toutefois, ces défenseurs TIE étaient légèrement modifés, comprenant quatre Canons laser et deux canons à ions au lieu de trois Canons laser et trois canons à ions. De plus, la place disponible dans la soute avait été sacrifiée pour intégrer un efficace Rayon tracteur à l'appareil, ce qui lui permettait de bloquer ses adversaires avant de les achever. Avec l'aide de ces chasseurs, Wedge Antilles et ses hommes contribuèrent à prendre Ciutric , la place forte de Krennel. Cependant, l'aide d'Isard se révéla être un complot pour renverser la Nouvelle République , qui échoua.

Doté de trois ailes-panneaux solaires, de réacteurs ioniques super manoeuvrants, le Défenseur TIE emprunte les points forts des TIE classiques, c'est-à-dire une maniabilité excellente, une vitesse de 144 MGLT, faisant de cet appareil le plus rapide de la guerre civile, et les associe aux atouts des chasseurs rebelles, à savoir une résistance importante grâce au générateur d'écran déflecteur, une autonomie complète de par l'Hyperpropulseur de classe 1 et une puissance de feu extrême avec trois Canons laser et trois canons à ion au refroidissement optimal. De plus, deux lance-missiles à concussion sont intégrés avec de précis senseurs de visée.

En raison du coût et de la complexité des systèmes d'armement et de navigation présents sur ce vaisseau, seul l'élite de l'élite des pilotes de la Marine Impériale connaît le privilège de piloter un Défenseur TIE. Et, à l'inverse de leurs équipiers équipés de TIE/ln ou d'intercepteurs, ceux-ci ont toutes les chances de rentrer victorieux d'un affrontement face à de nombreux X-wings ou A-wings. Car engager le combat contre plusieurs adversaires en même temps fait partie des possibilités du Def/TIE.


Sources: archives-alliance


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 758
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   Dim 24 Mar - 12:19

LES EAGLES ( COSMOS 1999 °°°)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’AIGLE

L’Aigle (the Eagle) est un transporteur qui apparaît dans la série télévisée COSMOS 1999 (SPACE 1999) des années 1970. Il sert à la base lunaire Alpha qui en compte 38 de type transport et 2 de type sauvetage. Avant la terrible catastrophe du 13 septembre 1999, l’Aigle servait essentiellement à transporter les cuves de déchets radio-actifs entreposées dans le sous-sol de la Lune. Par la suite, et ce après que la Lune se soit détachée de son orbite terrestre, il servira surtout au transport des membres de la base Alpha en tant que vaisseau d’exploration ou de défense, même s’il n’a pas été conçu au départ en tant qu’engin militaire (l’Aigle est armé de missiles et de rayons laser).

L’Aigle, divisé en trois sections, comporte 3 modules : le module de commande, le module de service et la superstructure avec ses plots de décollage, ses réserves de carburant et ses réacteurs. Le vaisseau possède une autonomie de 48 heures de vol. Propulsé par 4 fusées à réaction nucléaire, il peut atteindre 15% de la vitesse lumière, laquelle peut être largement dépassée si on l’équipe de réacteurs spéciaux. Un champ de gravité artificiel enveloppe l’Aigle, il lui permet de pénétrer sans encombre les atmosphères de planètes. L’atterrissage s’effectue avec des fusées chimiques traditionnelles.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’Aigle est piloté par un pilote et son co-pilote, mais il peut être également dans certains cas télécommandé. 8 passagers peuvent prendre place à bord dans le module de transport. En cas d’évacuation, la capacité du vaisseau peut aller jusqu’à 12 passagers. Des réserves alimentaires (mais aussi du matériel adapté aux missions) peuvent être embarquées. Le module de sauvetage est équipé de manière à soigner sur place les blessés. On y trouve ainsi : un équipement complet de soins intensifs, des ordinateurs permettant des diagnostics, des lits mobiles, un appareil de maintien et une unité chirurgicale. Le module cargo est un module vide pouvant transporter tout matériel et équipements lourds.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’Aigle fut conçu dans la droite ligne des vaisseaux du film 2001 : L’ODYSSEE DE L’ESPACE de Stanley Kubrick, avec tout le sérieux et la crédibilité qu’il faut pour le croire tout droit issu d’un plan high-tech de la NASA. Hélas, l’Aigle ne pourrait jamais être conçu dans la réalité, encore moins voler pour de vrai… Il fera cependant le bonheur de tous les fans de SF dans les années 1970, et l’on peut dire qu’aujourd’hui encore il n’a pas pris une ride ! En effet, si certains vaisseaux SF vieillissent mal, ce n’est pas le cas pour l’Aigle qui pourrait servir à notre époque sans problème dans une nouvelle série.

Source infos tx : Les échos d’Altaïr


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux films de science-fiction   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dossier : Vaisseaux films de science-fiction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica
» Dossier: de nombreux témoins affirment avoir vu de grands "vaisseaux" larguer des plus petits
» Dossier déclassifier par les Russe et autre pays ....Actuellement
» Catastrophe!!!!!!!!!!! Mon dossier "Vidéos" a disparu...
» Documentaire 04: Planete Choc Dossier OVNI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: ESPACE EVASIONS & DECOUVERTES :: ESPACE CINE SF - Les DOSSIERS du CINEMA de la SCIENCE-FICTION-
Sauter vers: