UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica   Dim 10 Mar - 12:38

LA PRESTIGIEUSE FLOTTE DE VAISSEAUX
DU BATTLESTAR GALACTICA


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce lourd dossier présente une liste non exhaustive des vaisseaux fictifs de la série télévisée Battlestar Galactica.
Cette série que nous connaissons tous pour la plupart sous le titre de Galactica ( Battlestar Galactica ) fut une série télévisée américaine en un pilote (parfois présenté en trois parties) de 135 minutes et 20 épisodes de 45 minutes, créée par Glen A. Larson et diffusée entre le 17 septembre 1978 et le 29 avril 1979 sur le réseau ABC.

En France, plusieurs épisodes (dont le pilote) ont été remontés sous la forme de deux longs métrages – Galactica, la bataille de l'espace diffusé lors de sa première exploitation en salle avec le procédé Sensurround dont il marque l'échec commercial et l'abandon, puis Galactica, les cylons attaquent - sortis dans les salles de cinéma françaises respectivement les 17 janvier 1979 et 14 novembre 1979, avant que la série soit diffusée à partir du 4 juillet 1981 sur TF1. Rediffusion à partir de novembre 1987 sur Antenne 2. Rediffusion à partir du 26 février 1988 sur La Cinq.

Cette rubrique dresse et fait l'état de présentation de la flotte du Battlestar Gallactica, mais aussi des appareils ennemis, les fameux chasseurs Cylons.

Bon vol sur ce forum ...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica   Dim 10 Mar - 13:39

Battlestar Galactica : Vaisseaux des Douze Colonies

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les Douze Colonies de l'Homme ou Douze Colonies de Kobol constituent la principale civilisation humaine dans l'univers fictif des séries télévisées de science-fiction Galactica et Battlestar Galactica. On les appelle plus couramment Colonies de Kobol ou plus simplement Les Colonies. Leurs habitants sont appelés les Coloniaux.

Les colonies

Les Douze Colonies ont été fondées par des colons venus de Kobol, berceau de l'espèce humaine. Dans la série originale, les douze tribus humaines se sont installées sur douze planètes différentes dans le système stellaire binaire de Cyrannus. La série réinventée n'a jamais été claire quant à la disposition des mondes des Douze Colonies, cependant le producteur Ronald D. Moore laisse entendre que toutes les planètes colonisées se trouvaient dans le même système planétaire, comme décrit dans la série originale. Dans la série Caprica, les 12 planètes gravitent dans un système solaire de trois étoiles.

Dans la série remastérisée, on peut entendre un des passagers du vol Heavy Colonial 798 qui se rend à Caprica City s'enquérir auprès de la Secrétaire à l'Éducation Roslin le sort des habitants de « Trevor ». Il s'agit probablement le nom d'une ville importante de l'une des douze colonies ou alors le nom d'une lune de l'une des colonies de Kobol (épisode pilote).

La population humaine des Douze Colonies (estimée à vingt milliards d'êtres puis à 50 milliards dans Battlestar Galactica) a été virtuellement exterminée par les Cylons lors de la destruction des Douze Colonies. Moins de 50 000 survivants ont échappé à l'holocauste à bord d'une flotte de vaisseaux civils menés par le battlestar Galactica.
Chaque colonie porte un nom dérivé du nom latin des constellations de l'écliptique (zodiaque)


L'armée coloniale semble être divisée en deux branches distinctes.

La Flotte coloniale, qui comprend plusieurs types de vaisseaux (des croiseurs, des frégates) mais est articulée par une force d'environ 120 battlestars. La Flotte coloniale était organisée en « battlestar groups (BSG) », tel le battlestar group 75 (duquel le Galactica reçoit son indicatif BSG-75). Ces groupes étaient probablement composés d'un seul battlestar, protégé et soutenu par de plus petits vaisseaux, dont entre autres des escadres de Vipers et de Rapaces.
Le Corps des Marines Coloniaux est une force spécialisée, basée sur les vaisseaux de la flotte. Les Marines sont utilisés pour des opérations d'action ponctuelle et de maintien de l'ordre. Le rôle joué par le Corps des Marines pour la défense planétaire n'est pas encore connu, ni même s'il était séparé de l'Armée Coloniale pour ce rôle.
Aucune mention n'est faite d'une armée de terre et des autres composantes d'une armée classique. Toutefois, dans la série Caprica on apprend que la colonie capricaine disposait d'une armée de l'air propre (Caprican Air Force) et d'une marine.


Du fait de l'absence de force de police au sein de la flotte, des membres de la Flotte Coloniale et du Corps des Marine Coloniaux servent également au maintien de l'ordre si nécessaire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Mer 13 Mar - 9:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica   Dim 10 Mar - 14:05

Le Galactica: Battlestar ex-classe Columbia du Battlestar Group 75
Le vétéran de la Première Guerre cylon


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'aspect étrange du Galactica s'explique par l'enlévement partiel de la couche de blindage extérieure lors du déclassement du Battlestar. Malheureusement, personne ne savait alors que le vieux vaisseau serait amené à combattre à nouveau.


Généralités

Le Battlestar Galactica est le vaisseau le plus connu de la flotte coloniale car c’est un vétéran de la première guerre contre les Cylons. Il est aussi le seul vaisseau des Douze Colonies à n’avoir jamais été modernisé. Mais le temps passant, avec la construction d’autres modèles plus modernes et plus puissants, il devenait évident que ses heures de gloire étaient bien terminées, il fut déclassé. La Flotte Coloniale ne voulait cependant pas le ferrailler comme d’autres Battlestar le furent auparavant. Il fut décidé qu’il deviendrait un musée volant qui témoignerait de la guerre contre les machines.

Ainsi, le jour de l’attaque des Colonies, le Galactica vient d’être officiellement retiré de la flotte et les Viper exécutent un dernier vol de cérémonie.

Pourtant, c’est sa conception rustique qui lui permet d’échapper à la destruction et l’infection des systèmes de défense. Grâce à lui et à son équipage, 75 vaisseaux civils de toutes sortes et de toutes tailles sont sauvés.


Historique

Le Galactica est un type de bâtiment militaire que l’on appelle un «Battlestar». Avant la guerre contre les Cylons, les Douze colonies avaient construits chacune un navire lourd qui servait de navire amiral, les Batt­lestars. Ces navires sont un compromis entre ce que l’on nomme de nos jours un porte-avions et un cuirassé. Le Galactica fut construit il y a une cinquantaine d’années par Caprica pour être représenté au sein de la flotte coloniale. Son premier commandant s’appelait Nash.

Depuis l’armistice avec les Cylons, le Galactica et les 4 autres vaisseaux de sa classe furent affectés à différentes taches. Alors que les autres navires survivants de la guerre furent modernisés ou ferraillés, le Galactica ne fut jamais modifié et relégué à des taches de secondes zones durant les 20 dernières années.

C’est sous le commandement de William Adama que la Flotte décida de mettre à la retraite le fier vaisseau et d’en faire un musée commémorant la lutte contre les Cy­lons plutôt que de le démanteler. Les escadrons de Viper Mk.VII embarqués à bord furent transférés vers Caprica, ses munitions retirées et le pont tribord reconverti en musée pressurisé à l’aide de vitrages qui en obturaient les baies. Les tubes de lancement des Vipers ainsi que leurs systèmes de contrôles firent rendus inopérants par l’installation d’un magasin de souvenirs.

Lorsque l’attaque des Cylons survint, le Galactica n’était plus en mesure de livrer bataille, privés de chasseurs et de munitions, mais par la force des choses, les mécaniciens remirent en état de vol les vieux MkII, constituant ainsi un escadron complet de ce vieil intercepteur. Lors de son premier engagement, le Battlestar subit l’impact d’un missile nucléaire et survécut, gagnant d’un bond PRL la station orbitant autour de la géante gazeuse Ragnar avec une flotte de vaisseaux civils survivants.

Le Galactica put se réapprovisionner en munitions mais dut à nouveau livrer combat durant «la bataille de l’ancrage de Ragnar» afin de couvrir la fuite des autres navires. Il fit preuve, malgré son âge, d’une redoutable efficacité contre les bases stellaires Cylons même s’il dut fuir à son tour. Même s’il n’a rien de moderne, ce vénérable ancêtre possède néanmoins une grande résistance et une puissance de feu conséquente.

Le Galactica a servit bien plus longtemps que prévu et encaisser des dommages en combat à un âge ou les autres Battlestars auraient été à la casse depuis longtemps. Le chef Galen Tyrol se rend compte après examen que les chantiers de construction ont rogné sur la qualité des matériaux voire même du dimensionnement de certaines pièces afin d'économiser. Cette économie se paie lorsque le vieux Battlestar menace de se casser en deux alors qu'aucune planète hospitalière n'est encore en vue...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La flotte des battlestars

Comme il l’a été précisé, douze navires de combat lourds furent construits avant la guerre contre les Cylons. Ce type de vaisseau, combinant à la fois la puissance d’un cuirassé et la capacité d’emport en chasseurs d’un porte-astronef, fut appelé «Battlestar». D’autres furent construits durant la guerre, puis de nouvelles modèles toujours plus puissants et sophistiqués virent le jour après l’armistice. Les derniers nés des Battlestars sont ceux de la classe Mercury et représentent l’apogée de l’évolution de ce type de navire. Lors de la deuxième attaque cylon, la flotte coloniale alignait 120 battlestars. On comprend alors pourquoi les Cylons ont préféré infiltrer la société humaine pour rendre inopérante cette puissante flotte plutôt que de l’affronter en face à face...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les premiers Battlestars emportaient dans leurs flancs 4 escadrons de 20 Viper et des missiles nucléaires. Un Battlestar est capable d’engager un ennemi à courte portée et de pouvoir efficacement se protéger.


Le Galactica est muni de nacelles de chaque coté de son fuselage pouvant se diviser en deux niveaux:

• Au niveau supérieur se trouve le pont d’atterrissage et s’étendant sur toute la longueur de la nacelle.
• Au niveau inférieur se trouvent les hangars de maintenance et de parking, ainsi que 40 tubes de lancements par nacelles.

Ses nacelles sont espacées du fuselage en temps nor­mal, mais lors des saut PRL, elles se rétractent, rendant leur utilisation impossible.



Chaque Battlestar est en principe le navire amiral d'un groupe constitué de plusieurs types d'autres vaisseaux, souvent plus petits. Il s'agit des "Battlestar Groups". Le "Pegasus" faisait parti du Battlestar Group 62.


Les premiers battlestars furent construits lors de la première guerre contre les cylons, il y plus de 40 ans. Il y en avait douze, un pour chacune des Douze Colonies de Kobol, le Galactica représentait la planète Caprica.

40 ans plus tard, au début des événements relatés dans la série, la Flotte Coloniale comptait 120 battlestars. Certains étaient ultramodernes tel le Pegasus ou l'Atlantia, vaisseau-amiral de la flotte, d'autres rustiques et obsolètes comme le Galactica, bientôt retiré du service pour le transformer en musée.

Lors du retour des Cylons, la quasi-totalité des 120 Battlestars furent détruits en quelques heures. La majorité souffraient d'un défaut : leur systèmes informatiques ultra-sophistiqués furent piratés par les Cylons, qui purent ainsi les neutraliser avant de les détruire. Le Galactica ne dut sa survie qu'à l'obsolescence de son informatique rustique, qui ne put donc pas être piratée. Le Pegasus, quant à lui, fit un saut hyperspatial au hasard pour échapper à la destruction.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Mer 13 Mar - 8:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica   Lun 11 Mar - 9:46

Armement

Les armes dont dispose le vaisseau peuvent être divisé en trois catégories:

• Des missiles à tête nucléaires mais le Galactica n’en dispose que de cinq après la bataille de Ragnar.
• Des canons de gros calibre, montés en tourelle par paires, groupés en batterie de quatre tourelles. Le Galac­tica possèdent 24 tourelles en 6 batteries, soit 48 canons en tout. C’est l’armement principal.
• Des canons de calibres plus petits mais possédant une cadence de tir supérieure sont monté sur les flancs des nacelles et à de multiples autres endroits. C’est l’armement secondaire.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Vue des lance-missiles du Galactica en position de tir.


Missiles nucléaires

Le Galactica possède 12 tubes lance-missiles mon­tés verticalement dans la partie centrale du fuselage. Les ogives utilisées sont de 150 kilotonnes et le Galactica n’en possède que cinq après sa fuite depuis l’orbite de Ragnar.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Armement principal

48 canons jumelés de gros calibre sont montés sur des tourelles éclipsables dans les flancs du vaisseau. Ces tourelles sont disposées en batteries de quatre. Quand un combat s’engage, les artilleurs prennent place à leur poste et déploient alors les tourelles en position de combat. Les lourdes munitions sont introduites mécaniquement dans les tubes et provoquent un fort recul lors de leur tir. Les canons sont de type "Rail Gun", ils utilisent un champ magnétique pour mettre en mouvement et accélérer le projectile.

Les tirs sont assistés par un calculateur qui se sert des paramètres de vitesse, cap et distance de la cible pour permettre aux artilleurs de viser efficacement l’ennemi.

Les tirs s’effectuent de deux manières:

• Soit par salve sur une même cible, simultanément avec une ou plusieurs batteries.
• Soit à volonté, ou chaque capitaine de batterie cho­isit sa cible selon l’opportunité.

Selon la menace, le chef de batterie (capitaine) choisit la munition adéquate:

• Des projectiles à sous-munitions dans le cas d’une défense contre des astronefs de chasse. Les obus tirés éclatent lors de leur trajet pour libérer une multitude de petits projectiles qui créent un barrage meurtrier sur leur trajectoire.
• Des projectiles offensifs qui sont ceux tirés contre des vaisseaux de grandes tailles.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Armement secondaire en action


Armement secondaire

Les 504 tourelles équipées de canons à tir rapide constituent ce que l’on nomme l’armement secondaire.

Ces tourelles sont disposés sur les flancs des nacel­les et un peu partout ailleurs sur les flancs du Galactica. Leur principale tache est d’abattre les vaisseaux légers tels que les Raiders Cylons. Ils dressent devant eux un rideau de projectiles qui détruisent les chasseurs comme les missiles. Il est donc important que les pilotes colo­niaux s’écartent de la zone saturée de projectiles et de shrapnells afin d’éviter d'être abattus par leurs propres défenses.


Dimensions

Le Battlestar Galactica mesure envion 1438,6 m de long,
536,8 m de large et 183,3 m de haut.

Propulsion

Mis à part les vaisseaux destinés à opérer dans un système stellaire ou très petits comme des chasseurs, certains vaisseaux civils et militaires des Douze colonies possèdent des générateurs de saut pour voyager «plus vite que la lumière». Par contre, tous possèdent des propul­seurs ioniques utilisant le procédé simple de «réaction». Le gaz éjecté par l’arrière produit en retour une force qui propulse le vaisseau vers l’avant.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Propulsion sub-luminique

Cette propulsion «classique» ne permet pas de voya­ger sur des distances très grandes, du fait de l’éloigne­ment de chaque étoile. Tout vaisseau qui voudrait rallier la plus proche étoile mettrait des années avec ce type de moteur. Les réacteurs sub-luminiques sont tout même très utiles pour décoller ou atterrir sur une planète, ou voyager à l’intérieur d’un même système. La plupart du temps, c’est ce type de propulsion qui est utilisée.


Propulsion PRL (FTL) ou «générateur de saut»

La propulsion PRL permet de relier des systèmes solaires dans des temps très acceptables mais le coût de construction et d’exploitation de ces générateurs expli­que le fait que tous les vaisseaux, surtout civils, n’en pos­sèdent pas. Bien évidemment, tous les vaisseaux qui ont réchappés de l’attaque des Cylons en possèdaient un, les autres n’ont hélas put fuir l’ennemi.

Un vaisseau possèdant un tel générateur peut «sauter» d’un point à un autre, avec un grand degré de précision. Pour des raisons de sécurité, il n’est pas conseillé de faire ce saut trop prés d’un astre tel qu’une planète ou une étoile mais il est tout à fait possible de placer son point d’arrivée à l’intérieur de l’atmosphère d’une planète. Tous les vaisseaux de la flotte ne possèdent qu’un générateur alors que le Galactica en possède deux.


Principe de base d'un générateur de saut

Quand on parle de propulsion «plus rapide que la lumière», il s’agit en fait d’un abus de langage, car à aucun moment le vaisseau ne se déplace à une telle vélocité. Le générateur «plie» l’espace, en raccourcissant énormément la distance à parcourir. Il crée une sorte de tunnel, ou «trou de ver», entre les deux «plis» de l’espace. Il effectue donc un saut quasi instantané. En bref, il n’augmente pas sa vitesse mais «annule» les distances. On peut donc considérer que ce n’est pas vraiment une propulsion au sens où on l’entend, les seuls vrais propulseurs que pos­sède le Galactica sont ses moteurs ioniques sub-lumini­ques. Les limitations sont liées à l’énergie consommée et aux inconnues de la navigation: En effet, il semble difficile d’effectuer des sauts sans connaitre la configuration de l’espace à l’endroit désiré sans relevés astrographiques. Le seul moyen sur de voyager dans des zones galactiques inconnues est d’effectuer de courts sauts, permettant à chaque fois de faire de nouveaux relevés qui permettront de calculer le prochain bond. La puissance des ordinateurs de saut limite la distance franchissable: Plus le point d’arrivée est éloigné, plus les erreurs de sauts sont grandes. A un certain point, l’erreur peut être si grande que le vaisseau peut tout à fait se retrouver loin des coordonnées prévues et se perdre. Les puits de gravité sont aussi des facteurs générateurs d’erreurs et doivent donc être connus pour être pris en compte dans les calculs des coordonnées du point d’arrivée.


Les générateurs PRL coloniaux

Les générateurs ont une taille assez conséquente, et ceux qui sont embarqués à bord d’engins plus petits comme le Raptor ne peuvent plier l’espace que sur de courtes distances. De plus, la taille des vaisseaux sem­ble être un facteur important pour le voyage PRL car les plus gros, comme ceux de la série des Battlestars, doivent replier certaine parties de leur structure avant d’effectuer un saut. Les sauts consomment beaucoup de Tylium et le commandant d'un Battlestar doit en tenir compte, surtout s'il ne dispose pas d'une logistique suffisante. Dés les premiers mois, il s'est avéré que la technologie coloniale était en retard par rapport à celle des Cylons. Leurs générateurs sont plus petits et plus puissants. Même un simple Raider possède un générateur de saut, alors qu'aucun chasseur des Douze Colonies n'en est équipé. Les ordinateurs supérieurs des Cylons leur permettent également de sauter plus loin et de calculer le prochain saut plus rapidement.


Sources: Stef - Technique & séries télévisées


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica   Lun 11 Mar - 10:10

Battlestar Pegasus

Battlestar Pegasus : Unique vaisseau ayant survécu à la bataille de Molecay, 2 yahren (ans) avant la Destruction des Colonies.
Le Pegasus est commandé par le Commandeur Cain et porté disparu depuis la bataille de Gamoray.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Autonomie

Un Battlestar est conçu pour pouvoir vivre en autarcie totale durant des périodes très prolongées. Ils disposent de très grands réservoirs d'eau potable, ainsi que de systèmes de filtrages et de purifications très performants, qui permettent de réutiliser pratiquement toute l'eau consommée. Au pire, un Battlestar peut s'approvisionner en eau sur une planète et la filtrer. Ils disposent aussi de régénérateurs d'air qui « cassent » les molécules de dioxyde de carbone pour en tirer de l'oxygène. Ces systèmes étant très efficaces, un Battlestar ne peut pas en temps normal avoir de problème d'air. Ces vaisseaux disposent aussi de réserves de nourriture en conserve ou lyophilisée qui permettent à l'équipage d'avoir de la nourriture pour plusieurs années sans réapprovisonnement.

Pour ce qui est du carburant, un Battlestar possède de très grands réservoirs, qui lui permettent d'avoir une autonomie de plusieurs mois voire années. Étant donné qu'ils utilisent un carburant tiré du raffinage d'un minerai (fictif) que l'on trouve sur les astéroïdes, le tylium, ils sont souvent accompagnés de vaisseaux-miniers, ce qui leur permet d'avoir une autonomie théoriquement illimitée en carburant.

Pour finir, un Battlestar possède de grands stocks de pièces détachés de toutes sortes, ainsi que d'ateliers de fabrication de pièces et de munitions.


Systèmes informatiques

La première génération de Battlestars (dont le Galactica est le dernier) possède des systèmes informatiques basiques. Ils possèdent de nombreux ordinateurs rustiques, qui ne sont pas mis en réseaux. Chaque ordinateur doit donc être manipulé manuellement depuis son propre terminal. Autres symboles connus de cette rusticité : les fameux interphones à fil, ainsi que les imprimantes à aiguilles. Tout cela car durant la Première Guerre durant laquelle ils ont été construits, les Cylons avaient la capacité de pirater les systèmes informatiques modernes. Les premiers Battlestars ont donc été construits avec le minimum d'informatique, et quand cela était indispensable, avec la technologie la plus obsolète possible pour échapper à ce danger. De cette rusticité, le Galactica doit son surnom : La Poubelle.

Après la fin de la Première Guerre et les Cylons partis, les Coloniaux ont pu construire de nouvelles générations de Battlestars, dotés eux d'une informatique ultra-moderne. Ils furent tous piratés et détruits en quelques heures seulement par les Cylons lors de la destruction des Douze Colonies.

Protection

La coque extérieure d'un Battlestar est fortement blindée et compartimentée. Dans le pilote, le Galactica parvient à résister a un missile nucléaire cylon, avec cependant de gros dégâts sur sa cuirasse et de nombreux morts.

Groupe de soutien aérien

Un battlestar abrite 80 avions de chasse spatiaux Vipers. Ce sont des avions très rapides et maniables, dotés chacun de 2 canons légers et de deux missiles air-air. Ils sont lancés dans des tubes spéciaux, comme des torpilles. Les Vipers standards de la Flotte Coloniale sont les Mk VII, avec une avionique très moderne et un ordinateur de bord sophistiqué. Cependant, les Cylons peuvent les pirater et les neutraliser, pouvant ainsi facilement les détruire, mais grace un nouveau programme installé sur les Mk VII certain pourront être réutilisé par le Galactica contre les cylons. Mais, l'équipage du Galactica pourra compter sur des Vipers Mk II. Ce sont des modèles vieux de 40 ans et retirés du service, qui ont le mérite d'être peu informatisés et donc non-piratables par les Cylons. Le Galactica compte au début de l'attaque 40 Vipers Mk II, étant donné qu'il allait être prochainement transformé en musée militaire. L'escadron de Mk VII du Galactica fut quant à lui en grande partie piraté et détruit.

Combats après combats, le nombre de Vipers diminuant, les mécaniciens du Galactica commencèrent à s'organiser de manière à pouvoir construire de nouveaux Vipers Mk II avec les stocks de pièces détachés.

Par ailleurs, un battlestar compte un certain nombre de Rapaces.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Viper Mk II

Equipage

Au moment de la cérémonie de désarmement, juste avant l'attaque cylon, le Galactica comptait 2 800 hommes d'équipages. Un battlestar au complet doit avoir un équipage d'environ 5 000 hommes.

L'équipage compte des pilotes, des mécaniciens et ingénieurs, des opérateurs DRADIS (radar) et communication, des cuisiniers, des médecins et infirmières, des armuriers, des prêtres et aumôniers, des soldats chargés de la sécurité, du personnel d'entretien et de maintenance diverse, et les officiers commandants. Ils sont dans leur grande majorité des militaires. Ils font tous partie de la Flotte Coloniale, hormis les Marines chargés de la sécurité.

Du fait de l'automatisation, les Battlestars modernes ont un équipage beaucoup moins nombreux que les anciens tel que le Galactica, où tout est manuel.


Quelques Battlestars

Le Galactica : le plus ancien et l'un des plus prestigieux de la Flotte coloniale. Il allait être retiré du service au moment de l'attaque des cylons. Il est commandé par le commandant (puis plus tard amiral) William Adama.

Le Columbia: est le nom d'au moins deux battlestars coloniaux. Le premier est un battlestar ayant servi durant la Première Guerre cylon et sur lequel était affecté William Adama en tant que pilote. Il est détruit quelques heures avant la conclusion de l'armistice entre les Coloniaux et les cylons. Un second Columbia est construit longtemps après la guerre. C'est sur ce navire que le chef Tyrol fera une partie de sa carrière avant de rejoindre le Galactica.

L’Atlantia ou Atlantica : vaisseau amiral de la Flotte coloniale, commandé par l'amiral Nagala. Le commandement de la Flotte coloniale s'y installe après la destruction du Haut Commandement de la flotte sur Scorpia. Il fut détruit au dessus de Virgon au cours de l'attaque cylon.

Le Triton : détruit avec l’Atlantia.
Le Solaria : détruit avec l’Atlantia.

Le Pegasus : En réparation sur la planète Scorpia au moment de l'attaque cylon, ce battlestar moderne n'eut pas d'autre choix que de s'enfuir. Sous le commandement de l'amiral Helena Cain, femme autoritaire et sans pitié, il parvint à échapper aux cylons. Il arriva finalement à rejoindre la flotte du Galactica. Après la mort de Cain, ce fut son second, le colonel Jack Fisk, qui en prit le commandement. Une fois ce dernier assassiné, ce fut l'ingénieur-chef Barry Garner qui assuma le commandement du Pegasus, où il mourut au combat. William Adama nomma ensuite son fils Lee Adama commandant du Pegasus. Le Pegasus fut détruit lors de l'exode de New Caprica. C'est un vaisseau de classe Mercury.

Le Valkyrie : C'est un battlestar de fabrication moderne, plus petit que le Galactica. Le Valkyrie sous le commandement d’Adama fut envoyé près de la ligne d'armistice. Sa mission était de rassembler des informations sur les cylons et leur capacité à lancer une attaque contre les colonies1. L'échec de la mission serait une des causes qui aurait valu à Adama d'être muté sur le Galactica, alors un vaisseau en fin de vie devant être désarmé bientôt.
Lors de l'attaque des Colonies, le Valkyrie est en orbite de Caprica, il est mis hors service par le virus cylon et détruit.


Informations générales

Les Battlestars sont les vaisseaux de guerre de la Marine Coloniale des Douze Colonies de Kobol. Ils ont combattu les Cylons depuis des siècles. Leur configuration est en gros la même que celle des Battlestars de Battlestar Galactica (série télévisée).

Chaque Battlestar abrite environ 150 Vipers Starfighters.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1200
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica   Mar 12 Mar - 14:39

Une excellente série de science-fiction, j'en garde de trés bon souvenirs, malgré des effets spéciaux prévisibles.
Je reste fidéle à l'original de "Battlestar Galactica" des années 1978-79 avec un clin d'oeil au Lieutenant Starbuck qui est interprété par Dirk Benedict, qui deviendra par la suite "Futé "dans l'Agence tous risques. Le générique de la série comporte d’ailleurs un clin d’œil à Battlestar Galactica, avec "Futé "qui croise un Cylon dans un parc d'attraction.

Voir ici Arrow http://www.youtube.com/watch?v=_MVonyVSQoM

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

BATTLESTAR GALACTICA


Il est l'un des nombreux battlestars construits par les Douze Colonies de l'Homme. Huit autres battlestars sont nommés dans la série : l'Acropolis, l'Atlantia, le Columbia, le Pacifica, le Pegasus, le Rycon, le Solaria, le Valkyrie et le Triton. Le Galactica représente la planète coloniale Caprica et son équipage est essentiellement composé de personnes venant de cette planète. Le Galactica a été construit quelque 500 ans avant la fin de la Guerre de Mille Ans (et le début de la série télévisée). Il est probable que ce soit le seul battlestar ayant survécu à la destruction des Douze Colonies, jusqu'à ce que le battlestar Pegasus soit trouvé.

Parmi les autres vaisseaux, l'Atlantia, l'Acropolis, le Pacifica et le Triton ont été détruits avec certitude à la Bataille de Cimtar dans l'épisode Galactica, la bataille de l'espace. Le battlestar Columbia est nommé dans l'épisode Le Canon de la montagne glacée, mais est considéré comme détruit également à la Bataille de Cimtar. Le Rycon est simplement mentionné comme étant le vaisseau du capitaine Kronus dans l'épisode Celestra. Le Galactica rencontre le Pegasus dans l'épisode Les Cylons attaquent.

Le Galactica est commandé par le commandant Adama. Il possède environs 150 vipers ; nombre de ceux-ci étant les siens, d'autres provenant d'autres battlestars à la Conférence de la Paix ainsi que du Pegasus.

Les nouvelles basées sur la série originale, diverses bandes dessinées et d'autres sources ont nommé d'autres battlestars, parmi lesquels le Bellephon, le Cerberus, l'Olympia et le Prometheus.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le battlestar Galactica a donc été l'un des douze premiers battlestars construit, il y a 40 ans, durant cette Première Guerre cylonne. Héritage d'une guerre où les cylons pirataient tous les systèmes informatiques humains, il est doté d'une informatique réduite à sa plus simple expression : un certain nombre d'ordinateurs les plus rustiques possibles, qui sont chacun à manier depuis leur propre terminal, n'étant pas en réseau. Les systèmes électroniques sont eux aussi primitifs : interphones à fils pour les communications internes, imprimantes à aiguille bruyantes, aucun système informatique d'assistance pour l'appontage des vaisseaux, etc. De ce fait, le Galactica est surnommé Le backet par l'équipage des Battlestars les plus modernes.

Au début des événements relatés dans la série, le battlestar Galactica est le plus ancien des douze battlestars de la Flotte Coloniale (les 11 autres de la première génération ayant déjà été démantelés). Il fait partie du Battlestar Group 75, et il est sous le commandement du commandant William Adama, lequel est secondé par le colonel Saul Tigh.

Lors de la destruction des Douze Colonies de Kobol, le Galactica venait d'effectuer sa cérémonie de désarmement et s'apprêtait à être désarmé, pour devenir un musée militaire destiné à perpétuer le souvenir de la guerre contre les cylons et de toutes ses victimes, 40 ans auparavant. Lorsqu'il reçut la nouvelle du retour des cylons, le commandant Adama mit tout de suite le Galactica en position de combat. Les Vipers Mk VII moderne ayant été piratés, neutralisés puis détruis par les cylons, ses hommes durent utiliser d'antiques Vipers Mk II datant de la guerre, qui étaient exposés dans le musée du Galactica. Le vaisseau, qui n'avait plus de munitions, dut aller se réapprovisionner dans la station militaire de Ragnar, où les cylons les attendaient en embuscade. Après y avoir échappé, le Galactica devint en quelque sorte le gardien de la flotte de vaisseaux abritant les derniers survivants de la race humaine.

Le Galactica est le seul battlestar, avec le Pegasus, à avoir échappé à l'attaque cylon, les 118 autres ayant été détruits.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le Battlestar Pegasus


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica   Mer 13 Mar - 8:25

Merci de te joindre au sujet BG, EBE, excellent complément :
Voici les plans des divers Battlestars et des escorteurs de la série.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica   Mer 13 Mar - 9:21



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica   Jeu 14 Mar - 11:42

LE CHASSEUR COLONIAL VIPER
( BATTLESTAR GALACTICA )


Dans les séries télévisées Galactica (1978-1980) et Battlestar Galactica (2003-2009),
le Viper est un chasseur spatial monoplace, rapide et maniable.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Viper Mark I
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Viper Mark I
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Viper Mark I

Galactica (1978)

Dans la série de 1978, le Viper, dont il n'existe qu'un seul type (hormis une variante), est le seul chasseur utilisé par les soldats coloniaux. Ceux-ci portent un casque d'inspiration égyptienne, chose qui n'a jamais été expliquée à cause de l'arrêt prématuré de la série.

Le chasseur est lancé à partir d'un vaisseau de type Battlestar, dans des sortes de tubes de lancement (tel des tubes lance-torpilles), avec un mécanisme de catapulte magnétique.
Trimoteur, le Viper est équipé de deux canons lasers, de part et d'autre du vaisseau.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Battlestar Galactica (2003)
Dans l'univers de BSG-2003, on croise deux types de Vipers :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Viper Mk II
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Viper Mk II
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Viper Mk II

Le Viper Mk II date de la première guerre contre les Cylons, 40 ans avant les événements relatés par la série. Il est d'un design très semblable à celui du Viper de la série de 1978, quoique plus long, et avec des ailerons plus petits. Armé de deux mitrailleuses et de plusieurs missiles air-air, le Viper Mk II est capable de voler non seulement dans l'espace mais aussi dans l'atmosphère, et est extrêmement maniable. Grâce à un système de petits moteurs latéraux, il peut faire une volte-face rapidement, ainsi que du vol stationnaire. Il dispose par ailleurs d'un siège éjectable, et d'une avionique primitive, pour ne pas être piraté par les Cylons. Il est retiré du service actif. Il est cependant utilisé après le retour des Cylons, étant invulnérable au système de brouillage de ceux-ci.
Le Viper Mk VII est le plus moderne chasseur spatial de la Flotte coloniale. Il dispose d'un design plus futuriste, est d'une taille un peu supérieure et embarque des systèmes informatiques ultra-sophistiqués. Cependant, cela le rendra inefficace lors du retour des Cylons, ces derniers pouvant aisément les mettre hors d'usage. Le Mk II lui sera donc préféré. Malgré cela, il pourra être utilisé par les pilotes les plus expérimentés, mais sans son avionique, ce qui le rend très difficile à piloter.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Viper Mk VII
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Viper Mk VII

Ces deux types de Vipers sont basés sur des vaisseaux Battlestar, et lancés grâce à des tubes de lancements spéciaux.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica   Jeu 14 Mar - 11:56

Viper Mk I
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Viper Mk II
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1200
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica   Jeu 14 Mar - 13:45

Ce dossier "Vaisseaux" de science-fiction est vraiment génial,
c'est un réel plaisir que de redécouvrir avec nostalgie le souvenir de ces bonnes vieilles séries de notre enfance,
séries qui devraient être rediffusées plus souvent, bravo pour avoir ouvert ce sujet Roswell !!!


Viper Mk. II
L'intercepteur colonial de la Première Guerre cylon

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

FICHE TECHNIQUE DE L'APPAREIL

VIPER MK.II
Type: Militaire
Saut PRL: Non

Rôle: Chasseur de supériorité spatiale
Equipage: 1 pilote
Propulsion: 1 x turbopropulseur supérieur Voram VM2-D15 , 2x turbopropulseurs inférieurs Voram VM3-D22, 2x réacteurs d’inversion de poussée, contrôle de manoeuvres.

Armes: 2 x canons MEC-A6 30mm Thraxon à projectiles cinétiques (KEW) approvisionnés avec 800 obus dans l’implanture des ailes.
Soute dorsale pour 8 x missiles HD-70 Lightning Javelin (charge militaire de 50 mégatonne en option), attaches externes sous chaque aile pour différentes charges.
Etat de service: Déclassé / En service

Dimensions: Longueur: 8,41 m, Hauteur: 2,72 m, Envergure: 4,72 m


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Généralités

Le Viper Mk.II symbolise à lui seul la guerre menée il y a une cinquantaine d’années contre les Cylons. Il fut à cette époque le principal chasseur engagé dans les combats.

Capable de vols atmosphériques, le Mk.II est doté de stabilisateurs servant à améliorer sa manœuvrabilité dans une telle situation. C’est un chasseur monoplace, le pilote est d’ailleurs assis sur un siège éjectable et équipé d’un parachute en cas de crash sur une planète dotée d’une atmosphère raisonnablement dense. Son armement consiste principalement en deux canons tirant des projectiles solides (utilisant l’énergie cinétique, ou projectiles balistiques),


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


ils sont approvisionnés par un magasin contenant 800 obus. Des points d’attaches sous ses ailes lui permettent d’emporter une plus grande variété de charges, dont des missiles, à tête nucléaire ou non. Le Viper fut introduit au sein des forces armées des 12 colonies peu avant la guerre contre les cylons, le Mk.II fut conçu spécialement afin d’opérer depuis les nouveaux vaisseaux de guerre, les Battlestars. C’est ce modèle qui marqua définitivement les esprits et l’histoire. Le Viper servit tout au long de la guerre, faisant preuve de grandes capacités et rendant d’immenses services à la flotte coloniale. Il fut sans aucun doute l’un des principaux instruments de la victoire sur les Cylons.

Ce chasseur occupe depuis une place importante dans la mémoire collective et c’est pourquoi un grand nombre d’exemplaires furent conservés à bord du Battlestar Galactica, lorsqu’il fut déclassé et transformé en musée. 40 Viper y étaient exposés lors de l’attaque cylon.

Le Viper Mk.II resta en service après la guerre mais fut peu à peu remplacé par de nouvelles versions plus modernes telle le Mk.VII qui en est l’ultime perfectionnement.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1200
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica   Mar 19 Mar - 10:42

Avionique

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tableau de bord d'un Viper MK II

Afin de parer toute éventualité d’infection de l’informatique de bord par un virus, la conception du Mk.II est très simple. Le plus possible d’instruments est mécanique ou électromécanique, et analogique plutôt que numérique. Il n’est donc pas étonnant que le tableau de bord soit garni de vieux cadrans à aiguilles. Aucun système de visualisation tête haute dit HUD n’est monté dans le cockpit de ce vénérable ancêtre.

Si son extrême simplicité met les escadrilles de chasse à l’abri des piratages ennemis, et facilite également la maintenance, par contre, son pilotage nécessite une grande habileté et beaucoup de doigté. Le tir n’est pas assisté et le pilote doit se montrer capable d’apprécier la vitesse et la direction de sa cible, ainsi que la déflection à apporter à son tir.

Il va sans dire que le Mk.II requiert de grandes capacités pour être pleinement efficace, mais il est un chasseur excellent dans des mains expertes telles que celles de Kara "Starbuck" Thrace ou de Lee "Apollo" Adama.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tableau de bord d'un Viper MK VII ( 7 )



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1200
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica   Mar 19 Mar - 10:44

Armement

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un authentique Viper MK2, tel que présenté dans la série Battlestar Galactica,
acquis lors d'enchères en ligne par un heureux propriètaire.


Deux canons implantés dans les ailes constituent l’armement principal d’un Viper. Ce ne sont pas des lasers/ armes à faisceaux (ou à énergie) mais des armes tirant des projectiles explosifs ou non. Ses projectiles, que l’on nommera « obus », sont rassemblés en une bande à l’aide de maillons articulés, lorsqu’ils sont stockés dans le magasin puis amenés jusqu’au canon.

Ces munitions sont tirées à très grande vitesse et possèdent de grandes capacités de perforation.

Comme toute arme tirant des projectiles, son approvisionnement est limité et le pilote devra donc veiller à ne pas les gaspiller inutilement ses munitions et juger au mieux du moment où il devra rompre le combat pour retourner se ravitailler à sa base.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La propulsion sub-luminique

Tous les vaisseaux possèdent une propulsion sub-luminique, c’est à dire avec laquelle ils ne peuvent dépasser la vitesse de la lumière. Cette propulsion reste courante pour la plupart des déplacements à travers un système solaire mais un vaisseau ne peut espérer rallier une autre étoile avec un tel système car les temps de trajets seraient tellement longs qu’ils excéderaient la durée de vie de l’équipage la plupart du temps. Cette propulsion, dites «classique», s’appuie sur un principe simple de réaction comme les premières fusées de la conquête spatiale, mis à part le fait que le carburant utilisé, le Tylium, soit bien plus énergétique et économique que le propergol.
Les chasseurs Viper sont exclusivement équipés de moteurs sub-luminiques et doivent opérer à partir d’une plateforme dotée d’une propulsion FTL (Faster Than Light, ou PRL, Plus Rapide que la Lumière). Les Viper, comme d’autres vaisseaux, possèdent un système RCS (Reaction control system, ou contrôle de manœuvre) composés de multiples petites tuyères projetant des jets de gaz, provoquant par réaction un changement d’orientation du vaisseau. Ainsi, en utilisant une ou plusieurs tuyères adéquates, le vaisseau peux effectuer des mouvements latéraux ou en hauteur et pivoter sur trois axes, le roulis, le tangage et le lacet. Ce qui fait qu’un Viper peut effectuer toutes sortes de manœuvres sur place et possède donc une grande agilité. En outre, le Mk.II possèdent des «rétro-fusées» qui lui permettent de stopper en un temps record. Les gros vaisseaux tels que les Battlestars n’ont pas cette possibilité, et doivent pivoter de 180° pour freiner avec leurs propulseurs sub-luminiques principaux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Grâce au RCS, le viper Mk.II peut faire un pivotement de 180° sur lui même en 0,35 seconde, ce qui impose certaines contraintes physiques au pilote. D’ailleurs les capacités de manœuvres du Viper induisent dans certaines circonstances un nombre de G qu’aucun humain ne pourrait supporter. Il appartient donc au pilote de ne pas franchir certaines limites durant les engagements en combats rapprochés (ou «dogfight») étant donnés que les Raiders Cylons semblent avoir une agilité importante.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1200
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica   Mar 19 Mar - 11:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1200
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica   Mar 19 Mar - 12:01

Des chasseurs Viper Mk.II viennent d'apponter sur le Galactica.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les combats spatiaux

Il s’agit là de combats entre vaisseaux de petites tailles comme les Vipers ou les Raiders et pas des affrontements entre «capital ships» tels que les Basestars ou les Battlestars. Nous parlerons de Dogfight, ou combat tournoyant. C’est la base même de la tactique de combat coloniale, du fait que peu de missiles soient utilisés par les chasseurs, seules les armes à projectiles sont utilisées en toute circonstance. L’utilisation de telles armes implique de devoir s’approcher près de son adversaire qui va aussitôt manœuvrer pour tenter de sortir de votre champs de tir. Il s’ensuit toute une série de manœuvres ou les chasseurs vont littéralement «tournoyer» les uns autour des autres. Une fois votre adversaire dans votre champ visuel, il vous appartient donc de réussir à l’atteindre avec vos obus.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans un combat au canon, un projectile tiré en ligne droite sur un adversaire placé au centre de votre réticule de visée ne sera jamais atteins, sauf si vous appliquez une déflection au tir. C’est à dire, que lorsque votre obus va se déplacer vers votre cible, celle ci va également se déplacer, ce qui fait que le projectile va immanquablement passer derrière lui, sauf si vous vous trouvez exactement derrière lui. Plus l’angle entre les trajectoires des appareils sera grande et plus grande sera nécessaire la correction de votre tir. Ceci peut se faire par expérience, à «vue d’oeil», ou avec une assistance informatique. Il semblerait que les Viper n’aient pas de HUD (collimateur tête haute) et que le pilote n’est pas la possibilité de placer l’ennemi au centre d’un réticule de visée. La visée semble se faire donc «au jugé» et ce avec de grandes vitesses, ce qui montre une fois de plus que le Viper nécessite des dons de pilotage non négligeables.

Sources : Par Stef -Publié dans : Technique & séries télévisées


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boba Fett II
Patrouilleur galactique
Patrouilleur galactique
avatar

Messages : 247
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/02/2013
Localisation : Kamino

MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica   Mar 19 Mar - 13:12

Magnifique sujet avec son aspect technique sur ces prestigieux vaisseaux de séries télévisées.
Je propose d'ouvrir une section indépendante pour chacune de ces fiches techniques ...


Ci-dessous deux comparatifs entre le Viper Mark I et le Viper Mk 7

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dossier : Vaisseaux de Battlestar Galactica
» Battlestar Galactica
» Battlestar Galactica (1978-1979)
» Star Wars humour
» Battlestar Galactica : images et spoilers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: ESPACE EVASIONS & DECOUVERTES :: ESPACE CINE SF - Les DOSSIERS du CINEMA de la SCIENCE-FICTION-
Sauter vers: