UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Jeu 8 Aoû - 10:14

AFFICHAGE COMPLEMENTAIRE :

LES CONSTELLATIONS en AOÛT

Principales constellations et objets remarquables, visibles le soir


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Bouvier (Bootes)

La référence mythologique de cette constellation est relativement imprécise, soit le surveillant de l'Ourse, soit le guide du "chariot" que les romains voyaient à l'emplacement de la Grande Ourse. Elle est assez facile à reconnaître avec sa forme pointue évoquant un cornet de glace ou une flûte à champagne. Sa pointe, Arcturus, est l'une des étoiles les plus brillantes du ciel : la 4ème de tout le ciel mais la seconde visible dans le ciel boréal, après Sirius (et devançant de peu Vega). En 1635, elle fut la première étoile observée en plein jour avec un télescope (par Morin, astrologue -et astronome- de Louis XIII).
Observation visuelle* : Arcturus (étoile). Voir carte nord pour son repérage depuis la Grande Ourse.

La Couronne Boréale (Corona Borealis)

Cette constellation de la Couronne, dont le qualificatif "boréal" la distingue de son homologue située plus au Sud (dite "australe"), figure bien la forme d'un diadème en demi-cercle avec en son milieu son étoile la plus brillante, Gemma (la perle). Elle est donc facilement identifiable à l'Est du Bouvier. Selon la légende, il s'agit de la couronne de la princesse Ariane (fille de Minos qui a permis à Icare de s'échapper du labyrinthe avec son fameux "fil").

Hercule (Hercules)

Cette constellation figure bien entendu le héros légendaire du mythe des douze travaux. Elle est facilement reconnaissable à ses deux trapèzes centraux, l'un assez régulier et l'autre plus "ouvert", qui peuvent figurer un grand "H" comme "Hercule". Pour se représenter la figure humaine, il faut penser que le héros est représenté tête en bas, le trapèze régulier figurant son "pagne" (ou ses cuisses) et le trapèze le plus large son torse aux épaules impressionnantes. L'une de ses jambes est repliée (donc genou posé au sol) alors que son autre pied repose sur la tête du Dragon qu'il a terrassé, prenant donc une pose assez classique d'un chasseur et de son trophée... L'amas globulaire M13, très facile à situer dans le trapèze régulier, est le plus beau du ciel boréal mais il fait pâle figure à côté du géant du ciel austral, Oméga du Centaure, qui est quatre fois plus étendu. Les amas globulaires sont des groupes d'étoiles détachés de notre galaxie (la Voie Lactée) et situés hors du plan galactique. C'est pourquoi le printemps, quand la Voie Lactée est presque absente du ciel, est favorable à leur observation comme pour les galaxies de l'amas de la Vierge ou du Lion. Mis à part les autres galaxies, ces amas sont donc des objets très éloignés (de l'ordre de 20.000 à 50.000 années-lumière).
Observation aux jumelles* : M13 (amas globulaire)

Ophiuchus et Le Serpent (Serpens)

Cette immense constellation figure Esculape, le médecin légendaire capable de ressusciter les morts après avoir tué un Serpent, constellation entremêlée avec lui. D'où parfois le nom de "Serpentaire" qu'on lui donne également. Cette constellation nous permet d'évoquer la caractère totalement arbitraire de l'astrologie moderne : du fait de la précession des équinoxes, lente rotation mécanique de l'axe Nord-Sud de la Terre (en environ 26.000 ans), le plan de l'écliptique où se situent Soleil et planètes oscille lentement par rapport aux étoiles donc aux constellations, ce qui décale complètement les véritables repères astronomiques par rapport aux éléments traditionnels de l'astrologie (les 12 constellations du Zodiaque). Actuellement l'écliptique traverse Ophiuchus, ce qui fait de lui la 13ème constellation du Zodiaque et sa traversée par le Soleil est à tort attribuée au Scorpion (où il ne passe réellement que 6 jours). De plus, les passages du Soleil dans les constellations ne correspondent plus aux dates "habituelles" (en fait "antiques") qu'on leur attribue généralement, le décalage étant d'environ un mois (par exemple un prétendu natif de la Vierge est généralement du Lion). Parmi les amas globulaires observables avant l'été, on trouve M5 dans la partie occidentale du Serpent.
Observation aux jumelles* : M5 (amas globulaire)

La Balance (Libra)

Cette modeste constellation du Zodiaque faisait initialement partie du Scorpion dont elle constituait les pinces. Elle en a, semble-t-il, été détachée au IIIème siècle avant JC par les Egyptiens pour créer une douzième constellation dans le Zodiaque (et en utilisant le symbole mythique de la pesée des âmes par Anubis). Cette modification pris tout son sens avec les Romains au moment de la réforme du calendrier julien puisque l'équinoxe d'automne (équilibre exact entre jour et nuit) avait lieu à cette époque pendant le passage du Soleil à cet endroit du ciel (aujourd'hui dans la Vierge du fait de la précession des équinoxes).

Le Scorpion (Scorpio)

Cette constellation du Zodiaque est remarquable par son étoile principale très brillante et rougeâtre, Antarès, qui forme avec les trois étoiles qui la précèdent une forme d'éventail figurant la tête de l'animal. Selon la légende c'est le Scorpion que la déesse Diane envoya pour tuer Orion, ce qui explique les positions opposées (l'une se lève quand l'autre se couche) de ces constellations dans le ciel pour qu'elles ne se rencontrent jamais plus. Antarès, avec sa couleur et son éclat ressemble à Mars, d'où son nom grec qui signifie littéralement "rivale de Mars" (anti-Arès). Juste à côté se situe l'un des plus beau amas globulaire du ciel boréal, pratiquement égal à M13 en taille, dont l'éclat est malheureusement terni par sa brillante voisine.
Observation aux jumelles* : M4 (amas globulaire)

Le Sagittaire (Sagittarius)

Très basse vers l'horizon Sud sous nos latitudes, cette constellation ne peut être observée qu'en été. Elle fait référence à l'archer hybride, mi-homme mi-cheval, qui pointe sa flèche en direction d'Antarès (pour venger Orion, voir le Scorpion ci-dessus). Comme ces constellations ont été dessinées par les grecs, observant le ciel depuis une latitude plus faible que nous, elles ne nous apparaissent pas dans leur entier, ce qui ne nous permet pas réellement de reconnaître leurs figures. Pour nous, le Sagittaire est plus facile à définir comme une "théière", avec un couvercle triangulaire, un bec verseur et une anse. Le centre de notre galaxie (la Voie Lactée) étant situé dans la direction du Sagittaire, cette région du ciel est particulièrement riche en étoiles, amas et nébuleuses.

M22 est une curiosité à cet endroit (un amas globulaire visible "au travers" de cette région très riche de la galaxie). M7 est en réalité situé dans le Scorpion mais il nous apparaît plutôt dans le voisinage du Sagittaire. M16 se situe dans le Serpent mais nous l'avons indiqué ici car il fait partie de la "chaîne" de nébuleuses M8, M20, M17 et M16 souvent observées à la suite. M8 est surnommée "La Lagune" en raison de la partie sombre qui la coupe en deux, M20 "Trifide" (idem en trois) plus petite mais voisine, M17 est dite "Oméga" (mais elle évoque souvent la silhouette d'un canard nageant sur l'eau) et M16 "nébuleuse de l'Aigle" (où l'on trouve les fameux "piliers de la création", photo célèbre du télescope spatial Hubble).
Observation aux jumelles* : M22 (amas globulaire), M7 (amas ouvert), M8 (nébuleuse), M20 (nébuleuse), M17 (nébuleuse), M16 (nébuleuse)

La Lyre (Lyra)

Cette petite constellation évoque la légende d'Orphée, musicien hors pair autorisé exceptionnellement par Hadès à aller chercher son épouse Eurydice aux Enfers... Elle est remarquable par son étoile principale, Vega, la 3ème plus brillante du ciel boréal (après Sirius et Arcturus). Avec Deneb (du Cygne) et Altaïr (de l'AIgle), elle forme le fameux "Triangle d'été", figure bien utile pour se repérer dans le ciel estival. La nébuleuse planétaire M57 qu'elle contient est célèbre pour sa forme "en rond de fumée". C'est le résidu d'une étoile qui s'est dilatée en géante rouge à la fin de sa vie (comme le fera le Soleil dans environ 5 milliards d'années). Nota : le terme "planétaire" vient uniquement de la ressemblance de ce type d'objet avec le petit disque d'une planète lorsqu'on l'observait avec de petits instruments, donc des très faibles grossissements.
Observation avec instruments (lunette/télescope) : M57 (nébuleuse planétaire)

Le Cygne (Cygnus)

Cette grande constellation de l'été évoque la légende de Leda, reine que Zeus a séduite en se transformant en cygne pour pouvoir l'approcher lors de son bain, avec la complicité de l'aigle. Sa principale étoile, Deneb (littéralement "la queue" du cygne) forme la Triangle de l'été avec Vega et Altaïr. C'est une étoile très remarquable car très éloignée de nous : environ 3.250 années-lumière, c'est à dire que sa lumière qui nous parvient actuellement est partie à l'époque où Ramsès II régnait sur l'Egypte... Pour briller aussi fort (à l'égal d'Altaïr qui n'est qu'à environ 16 al), elle est vraiment très puissante, de l'ordre de 9 millions de fois la taille du Soleil !!! La nébuleuse M27 indiquée ci-dessous est en fait dans la petite constellation du Renard mais elle est facilement située entre Albiréo (belle étoile double figurant les yeux du Cygne) et la petite constellation de la Flèche. C'est le reste d'une supernova (explosion cataclysmique d'une grosse étoile à la fin de sa vie).
Observation aux jumelles* : M27 (nébuleuse)

L'Aigle (Aquila)

Cette constellation de l'été participe aussi de la légende de Leda, puisque Aquila, complice de Zeus, a survolé la scène pour donner prétexte au cygne, effrayé par le rapace, de se jeter dans les bras de la belle. Aquila est associé à de nombreuses autres légendes mythologiques : il dévore sans relâche le foie de Prométhée, il a enlevé Ganymède (figuré par le Verseau dans le Zodiaque)...
 L'amas ouvert M11 indiqué plus bas et la constellation de l'Ecu de Sobieski se repèrent facilement à partir du bout de la queue de l'Aigle.

L'Ecu de Sobieski (Scutum)

Cette constellation a été crée au XVIIème siècle par Hevelius en tronquant l'Aigle. Elle n'est pas très remarquable par les étoiles qui la composent mais par la richesse de la Voie Lactée à cet endroit qui forme un véritable "nuage" visible dans un ciel bien noir. En son sein, l'amas ouvert M11 est l'un des plus beau du ciel. Contrairement aux amas globulaires, situés hors de la galaxie, les amas ouverts en constituent les zones les plus riches, les plus denses en étoiles.
Observation aux jumelles* : M11 (amas ouvert)

Le Capricorne (Capricornus)

Cette constellation du Zodiaque est facilement reconnaissable à sa forme évoquant un peu un coeur. Elle est associée au dieu Pan qui, effrayé par Typhon, plonge dans l'eau pour s'enfuir. Comme sa transformation de bouc en poisson est incomplète, il prend une forme hybride (queue de poisson). Comme dans l'Antiquité, le solstice d'hiver se produisait alors que le Soleil se trouvait dans cette constellation (aujourd'hui, c'est dans le Sagittaire du fait de la précession des équinoxes), le tropique correspondant a pris le nom de Tropique du Capricorne (cercle parallèle à l'équateur où le Soleil est situé au zénith à midi à cette date).

Le Verseau (Aquarius) et Le Poisson Austral (Piscis Austrinus)

Cette constellation du Zodiaque évoque Ganymède, jeune garçon enlevé par Jupiter pour servir l'eau à sa table. Le Poisson Austral (nommé ainsi pour le distinguer de la constellation des Poissons) nage en remontant le filet d'eau qui s'écoule de la cruche du Verseau. On y trouve l'étoile très brillante (presque égale à Deneb en magnitude) Fomalhaut, "la bouche du poisson" en arabe. Des observations dans l'infrarouge ont démontré la présence autour d'elle d'un disque de "poussière" indiquant que c'est une étoile assez jeune (200 à 300 millions d'années) susceptible de posséder des planètes en orbite (peut-être en cours de formation).
Observation aux jumelles* : M2 (amas globulaire)

Pégase (Pégasus)

Pour cette constellation emblématique du ciel d'automne, veuillez vous reporter à la page de janvier 2013 afin d'avoir les explications détaillées (lien direct en cliquant sur son nom).


C&G Août 2013


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Mar 27 Aoû - 10:26

EPHEMERIDES de SEPTEMBRE par JAROD.

Bonsoir à vous,

je passe une nouvelle fois la main à JAROD pour les éphémérides astronomiques de SEPTEMBRE.
Faute de disponibilités sur le calendrier et d'impératifs qui me réclament sur un autre forum.
Donc vous aurez loisir de prendre connaissance une fois de plus de ces événements astronomiques avec la collaboration
et aimable participation de JAROD, que je remercie au passage pour son coup de mains.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 755
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Dim 1 Sep - 5:30

Et se sera comme toujours avec une joie et un immense plaisir Roswell, merci de nouveau de cet honneur !
le temps pour moi de constituer le regroupement de ces éphémérides, et je reviens vite ici mettre en post !
Rswll9


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 755
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Lun 2 Sep - 9:14

EPHEMEDIDES _ASTRONOMIQUES :
SEPTEMBRE 2013


Les PLANETES du MOIS

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers la mi-septembre, la nuit noire dure une huitaine d'heures sous nos latitudes contre une douzaine d'heures pour la simple nuit (période comprise entre le coucher et le lever du Soleil). C'est durant la nuit noire, et en l'absence de toute gêne lunaire, que l'on observe le mieux les objets du ciel profond.
Les planètes visibles à l'oeil nu quant à elles sont à rechercher dans le crépuscule du soir pour Vénus et Saturne; en seconde moitié de nuit pour Jupiter et Mars. Le couple planétaire du matin reçoit une belle visiteuse très attendue : la comète ISON !
Quant à Mercure son apparition au-dessus de l'horizon ouest-sud-ouest passera totalement inaperçu, la planète demeurant noyée dans les dernières lueurs du couchant.

ISON, la comète de l'automne

Brillant très près l'une de l'autre à la fin juillet dernier, Mars et Jupiter se sont éloignées au fil des nuits d'été, la planète géante se levant à la fin du mois trois heures avant la planète rouge. Vers la fin de la première décade le lever jovien franchit la barre symbolique du minuit T.U. (2 heures du matin à nos montres). La planète gazeuse se repère aisément dans les Gémeaux avec sa magnitude de -2,2. A l'oculaire, le classique ballet de ses quatre principales lunes agrémente les observations au fil des nuits. Au matin du 28 septembre, de 2h44 à 2h48, les ombres de Io et d'Europe sont perceptibles sur les hautes couches nuageuses de la planète.

Mars brille dans le Cancer, avant de gagner en fin de mois le Lion. Elle n'offre qu'un minuscule disque de 4,4" de diamètre apparent. Seul le déplacement de ce point rougeâtre (de magnitude de l'ordre de 2) mérite d'être suivi sur le fond étoilé. Une paire de jumelles se révèlera utile les 8 et 9 septembre pour suivre sa traversée de l'amas ouvert de la Crèche.
Mars servira également à repérer la comète ISON qui se déplace sur le firmament de conserve avec la planète rouge. L'éclat de la comète, alliée à une petite taille apparente, devrait vous contraindre à utiliser un 200 mm au minimum pour la discerner sur le fond noir du ciel.

Duel au couchant

La bande dessinée Lucky Luke se termine traditionnellement par le cow-boy solitaire, sur son fidèle Jolly Jumper, se dirigeant vers un soleil couchant tout en fredonnant sa chanson... Début septembre le célèbre tireur d'élite du Far West, en s'orientant vers l'ouest-sud-ouest, appréciera, le Soleil une fois couché, le rapprochement de Vénus et de Saturne. En premier se déroulera le rapprochement de Vénus et de Spica, l'étoile principale de la Vierge, à compter du 5. Le 8, un mince croissant de Lune viendra s'intercaler entre l'étoile et la brillante planète. Le lendemain, le croissant lunaire brillera au sud-est de Saturne, tandis que Vénus sera sur le point de disparaître sous l'horizon.
I'm a poor lonesome cow-boy and a long long way from home....


Texte extrait du Ciel en septembre 2013 paru dans Astrosurf Magazine n°64


VISIBILITE des PLANETES
(Planètes visibles entre les latitudes 60° Nord et 60° Sud et les constellations les plus voisines)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mercure n'est pas visible durant le mois de septembre car, sous nos latitudes, elle sera trop base sur l'horizon ouest.

Vénus est visible tout le mois à l'ouest, le soir au crépuscule et en début de nuit. Au cours du mois, la planète se couchera de plus en plus tôt. Elle sera dans la constellation de la Vierge jusqu'au 18 septembre, date où elle entrera dans la constellation de la Balance.

Mars est visible en fin de nuit et à l'aube durant tout le mois. Au cours du mois la planète se lèvera de plus en plus tôt. La planète est dans la constellation du Cancer jusqu'au 25 septembre date où elle entrera dans la constellation du Lion.

Jupiter est visible en seconde partie de la nuit et à l'aube tout le mois dans la constellation des Gémeaux. Au cours du mois la planète se lèvera de plus en plus tôt, à partir du 9 septembre elle se lèvera avant minuit vrai.

Saturne est visible tout le mois au crépuscule et en début de la nuit dans la constellation de la Balance.


La LETTRE d'INFORMATION de L'IMCCE - N°93 : août-septembre 2013


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 755
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Lun 2 Sep - 9:28

CIEL du MOIS de SEPTEMBRE 2013

Cartes du ciel pour une observation vers le nord et vers le sud
à Paris le 15 septembre 2013 à 23 h temps légal.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
HEMISPHERE NORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
HEMISPHERE SUD

Ces cartes du ciel montrent les étoiles brillantes et les planètes visibles dans le ciel de l'hémisphère nord, vers l'horizon sud et vers l'horizon nord, pour le 15 septembre 2013 (23h). Le trait vertical correspond à la projection sur le ciel du méridien du lieu. L'arc de cercle rouge sur l'horizon sud représente l'écliptique (lieu de la trajectoire apparente du Soleil durant l'année). Les constellations visibles sur ces cartes sont, par ordre alphabétique des sigles :

Andromède (And), l'Aigle (Aql), le Bélier (Ari), le Cocher (Aur), le Bouvier (Boo), la Girafe (Cam), le Capricorne (Cap), Cassiopée (Cas), Céphée (Cep), la Baleine (Cet), la Chevelure de Bérénice (Com), la Couronne Boréale (CrB), les Chiens de Chasse (CVn), le Cygne (Cyg), le Dauphin (Del), le Dragon (Dra), le Petit Cheval (Equ), Hercule (Her), le Lézard (Lac), le Lynx (Lyn), la Lyre (Lyr), le Microscope (Mic), le Serpentaire (Oph), Pégase (Peg), Persée (Per), le Poisson Austral (PsA), le Poisson (Psc), la Grande Ourse (UMa), la Petite Ourse (UMi), l'Ecu de Sobieski (Sct), le Serpent (Ser), la Flèche (Sge), le Sagittaire (Sgr), le Triangle (Tri), le Petit Renard (Vul).

Le Soleil dans sa course apparente sur l'écliptique est accompagné de plusieurs planètes proches. Celles qui sont à l'est peuvent être observées au coucher du Soleil et au début de nuit selon leur élongation et leur magnitude, celles qui sont à l'ouest le seront en fin de nuit et au lever du Soleil sous les mêmes conditions. La figure suivante montre la configuration au 15 septembre 2013.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les cartes du ciel sont générées à l'aide du logiciel libre Stellarium.[


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Mar 3 Sep - 8:06

Excellent travail, c'est parfait Jarod !!! :Cool 1:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Floflo
Patrouilleur intergalactique
Patrouilleur intergalactique
avatar

Messages : 380
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/02/2011
Localisation : Galaxie

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Mar 3 Sep - 14:47

Merci pour ton Excellent travail jarod, :Cool 1: 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 755
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Lun 9 Sep - 7:44

Roswell-1947 a écrit:
Excellent travail, c'est parfait Jarod !!! :Cool 1:
Merci, merci mais je suis juste un peu à la bourre pour la fin de ces éphémérides ... confused2


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 755
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Lun 9 Sep - 7:59

EPHEMERIDE DU SOLEIL : SEPTEMBRE 2013

Lundi 9 septembre 2013 à Paris, le soleil se lève à 07h23 et se couche à 20h12 ; Soit 12h49 d'ensoleillement ce jour (-4 minutes par-rapport à la veille).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Date * Lever * Coucher *

le 01/09/2013 Lever 07h12 - Coucher 20h28
le 15/09/2013 Lever 07h31 - Coucher 19h59
le 30/09/2013 Lever 07h53 - Coucher 19h27



EPHEMERIDE DE LA LUNE : SEPTEMBRE 2013


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Date * Lever * Coucher *

le 01/09/2013 Lever 01h04 - Coucher 16h10
le 15/09/2013 Lever 15h37 - Coucher 00h28
le 30/09/2013 Lever 00h53 - Coucher 15h09



PHASES DE LA LUNE


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


•Nouvelle Lune : le 05/09/2013.
•Premier quartier : le 12/09/2013.
•Pleine Lune : le 19/09/2013.
•Dernier quartier : le 27/09/2013 et 30/07/2013.



PHASE ACTUELLE DE LA LUNE A CE JOUR :
PREMIER CROISSANT : 09 SEPTEMBRE 2013


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

LE CALENDRIER LUNAIRE ANNUEL 2013

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

S.orion@assos-club astro - calendrier-lunaire.net


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 755
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Lun 9 Sep - 8:32

CARTE du CIEL du MOIS de SEPTEMBRE 2013
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Carte du ciel de Septembre - Edition le 09-09 à 16h19

PRINCIPALES CONSTELLATIONS en SEPTEMBRE

Nota : (*) le mode d'observation proposé est le minimal mais il est évident qu'un équipement plus performant permet une meilleure observation (un objet observable à l'oeil nu sera mieux vu avec une paire de jumelles, un autre accessible aux simples jumelles sera mieux appréciable dans un petit télescope).

La Couronne Boréale (Corona Borealis)

Cette constellation de la Couronne "boréale" pour la distinguer de l'autre située plus au Sud ("australe"), figure bien la forme d'un diadème en demi-cercle avec en son milieu son étoile la plus brillante, Gemma (la perle). Elle est donc facilement identifiable à l'Est du Bouvier. Selon la légende, c'est la couronne de la princesse Ariane (fille de Minos qui a permis à Icare de s'échapper du labyrinthe avec son fameux "fil").

Hercule (Hercules)

Cette constellation figure bien entendu le héros légendaire du mythe des douze travaux. Elle est facilement reconnaissable à ses deux trapèzes centraux, l'un assez régulier et l'autre plus "ouvert", qui peuvent figurer un grand "H" comme "Hercule". Pour se représenter la figure humaine, il faut penser que le héros est représenté tête en bas, le trapèze régulier figurant son "pagne" (ou ses cuisses) et le trapèze le plus large son torse aux épaules impressionnantes. L'une de ses jambes est repliée (donc genou posé au sol) alors que son autre pied repose sur la tête du Dragon qu'il a terrassé, prenant donc une pose assez classique d'un chasseur et de son trophée... L'amas globulaire M13, très facile à situer dans le trapèze régulier, est le plus beau du ciel boréal mais il fait pâle figure à côté du géant du ciel austral, Oméga du Centaure, qui est quatre fois plus étendu. Les amas globulaires sont des groupes d'étoiles détachés de notre galaxie (la Voie Lactée) et situés hors du plan galactique. C'est pourquoi le printemps, quand la Voie Lactée est presque absente du ciel, est favorable à leur observation comme pour les galaxies de l'amas de la Vierge ou du Lion. Mis à part les autres galaxies, ces amas sont donc des objets très éloignés (de l'ordre de 20.000 à 50.000 années-lumière).
Observation aux jumelles* : M13 (amas globulaire)  

Ophiuchus et Le Serpent (Serpens)

Cette immense constellation figure Esculape, le médecin légendaire capable de ressusciter les morts après avoir tué un Serpent, constellation entremêlée avec lui. D'où parfois le nom de "Serpentaire" qu'on lui donne également. Cette constellation nous permet d'évoquer la caractère totalement arbitraire de l'astrologie moderne : du fait de la précession des équinoxes, lente rotation mécanique de l'axe Nord-Sud de la Terre (en environ 26.000 ans), le plan de l'écliptique où se situent Soleil et planètes oscille lentement par rapport aux étoiles donc aux constellations, ce qui décale complètement les véritables repères astronomiques par rapport aux éléments traditionnels de l'astrologie (les 12 constellations du Zodiaque). Actuellement l'écliptique traverse Ophiuchus, ce qui fait de lui la 13ème constellation du Zodiaque et sa traversée par le Soleil est à tort attribuée au Scorpion (où il ne passe réellement que 6 jours). De plus, les passages du Soleil dans les constellations ne correspondent plus aux dates "habituelles" (en fait "antiques") qu'on leur attribue généralement, le décalage étant d'environ un mois (par exemple un prétendu natif de la Vierge est généralement du Lion). Parmi les amas globulaires observables avant l'été, on trouve M5 dans la partie occidentale du Serpent.
Observation aux jumelles* : M5 (amas globulaire)

La Balance (Libra)

Cette modeste constellation du Zodiaque faisait initialement partie du Scorpion dont elle constituait les pinces. Elle en a, semble-t-il, été détachée au IIIème siècle avant JC par les Egyptiens pour créer une douzième constellation dans le Zodiaque (et en utilisant le symbole mythique de la pesée des âmes par Anubis). Cette modification pris tout son sens avec les Romains au moment de la réforme du calendrier julien puisque l'équinoxe d'automne (équilibre exact entre jour et nuit) avait lieu à cette époque pendant le passage du Soleil à cet endroit du ciel (aujourd'hui dans la Vierge du fait de la précession des équinoxes).

Le Scorpion (Scorpio)

Cette constellation du Zodiaque est remarquable par son étoile principale très brillante et rougeâtre, Antarès, qui forme avec les trois étoiles qui la précèdent une forme d'éventail figurant la tête de l'animal. Selon la légende c'est le Scorpion que la déesse Diane envoya pour tuer Orion, ce qui explique les positions opposées (l'une se lève quand l'autre se couche) de ces constellations dans le ciel pour qu'elles ne se rencontrent jamais plus. Antarès, avec sa couleur et son éclat ressemble à Mars, d'où son nom grec qui signifie littéralement "rivale de Mars" (anti-Arès). Juste à côté se situe l'un des plus beau amas globulaire du ciel boréal, pratiquement égal à M13 en taille, dont l'éclat est malheureusement terni par sa brillante voisine.
Observation aux jumelles* : M4 (amas globulaire)

Le Sagittaire (Sagittarius)

Très basse vers l'horizon Sud sous nos latitudes, cette constellation ne peut être observée qu'en été. Elle fait référence à l'archer hybride, mi-homme mi-cheval, qui pointe sa flèche en direction d'Antarès (pour venger Orion, voir le Scorpion ci-dessus). Comme ces constellations ont été dessinées par les grecs, observant le ciel depuis une latitude plus faible que nous, elles ne nous apparaissent pas dans leur entier, ce qui ne nous permet pas réellement de reconnaître leurs figures. Pour nous, le Sagittaire est plus facile à définir comme une "théière", avec un couvercle triangulaire, un bec verseur et une anse. Le centre de notre galaxie (la Voie Lactée) étant situé dans la direction du Sagittaire, cette région du ciel est particulièrement riche en étoiles, amas et nébuleuses.
M22 est une curiosité à cet endroit (un amas globulaire visible "au travers" de cette région très riche de la galaxie). M7 est en réalité situé dans le Scorpion mais il nous apparaît plutôt dans le voisinage du Sagittaire. M16 se situe dans le Serpent mais nous l'avons indiqué ici car il fait partie de la "chaîne" de nébuleuses M8, M20, M17 et M16 souvent observées à la suite. M8 est surnommée "La Lagune" en raison de la partie sombre qui la coupe en deux, M20 "Trifide" (idem en trois) plus petite mais voisine, M17 est dite "Oméga" (mais elle évoque souvent la silhouette d'un canard nageant sur l'eau) et M16 "nébuleuse de l'Aigle" (où l'on trouve les fameux "piliers de la création", photo célèbre du télescope spatial Hubble).
Observation aux jumelles* : M22 (amas globulaire), M7 (amas ouvert), M8 (nébuleuse), M20 (nébuleuse), M17 (nébuleuse), M16 (nébuleuse)

La Lyre (Lyra)

Cette petite constellation évoque la légende d'Orphée, musicien hors pair autorisé exceptionnellement par Hadès à aller chercher son épouse Eurydice aux Enfers... Elle est remarquable par son étoile principale, Vega, la 3ème plus brillante du ciel boréal (après Sirius et Arcturus). Avec Deneb (du Cygne) et Altaïr (de l'AIgle), elle forme le fameux "Triangle d'été", figure bien utile pour se repérer dans le ciel estival. La nébuleuse planétaire M57 qu'elle contient est célèbre pour sa forme "en rond de fumée". C'est le résidu d'une étoile qui s'est dilatée en géante rouge à la fin de sa vie (comme le fera le Soleil dans environ 5 milliards d'années). Nota : le terme "planétaire" vient uniquement de la ressemblance de ce type d'objet avec le petit disque d'une planète lorsqu'on l'observait avec de petits instruments, donc des très faibles grossissements.
Observation avec instruments (lunette/télescope) : M57 (nébuleuse planétaire)  

Le Cygne (Cygnus)

Cette grande constellation de l'été évoque la légende de Leda, reine que Zeus a séduite en se transformant en cygne pour pouvoir l'approcher lors de son bain, avec la complicité de l'aigle. Sa principale étoile, Deneb (littéralement "la queue" du cygne) forme la Triangle de l'été avec Vega et Altaïr. C'est une étoile très remarquable car très éloignée de nous : environ 3.250 années-lumière, c'est à dire que sa lumière qui nous parvient actuellement est partie à l'époque où Ramsès II régnait sur l'Egypte... Pour briller aussi fort (à l'égal d'Altaïr qui n'est qu'à environ 16 al), elle est vraiment très puissante, de l'ordre de 9 millions de fois la taille du Soleil !!! La nébuleuse M27 indiquée ci-dessous est en fait dans la petite constellation du Renard mais elle est facilement située entre Albiréo (belle étoile double figurant les yeux du Cygne) et la petite constellation de la Flèche. C'est le reste d'une supernova (explosion cataclysmique d'une grosse étoile à la fin de sa vie).
Observation aux jumelles* : M27 (nébuleuse)
           
L'Aigle (Aquila)

Cette constellation de l'été participe aussi de la légende de Leda, puisque Aquila, complice de Zeus, a survolé la scène pour donner prétexte au cygne, effrayé par le rapace, de se jeter dans les bras de la belle. Aquila est associé à de nombreuses autres légendes mythologiques : il dévore sans relâche le foie de Prométhée, il a enlevé Ganymède (figuré par le Verseau dans le Zodiaque)...
L'amas ouvert M11 indiqué plus bas et la constellation de l'Ecu de Sobieski se repèrent facilement à partir du bout de la queue de l'Aigle.

L'Ecu de Sobieski (Scutum)

Cette constellation a été crée au XVIIème siècle par Hevelius en tronquant l'Aigle. Elle n'est pas très remarquable par les étoiles qui la composent mais par la richesse de la Voie Lactée à cet endroit qui forme un véritable "nuage" visible dans un ciel bien noir. En son sein, l'amas ouvert M11 est l'un des plus beau du ciel. Contrairement aux amas globulaires, situés hors de la galaxie, les amas ouverts en constituent les zones les plus riches, les plus denses en étoiles.
Observation aux jumelles* : M11 (amas ouvert).

Le Capricorne (Capricornus)

Cette constellation du Zodiaque est facilement reconnaissable à sa forme évoquant un peu un coeur. Elle est associée au dieu Pan qui, effrayé par Typhon, plonge dans l'eau pour s'enfuir. Comme sa transformation de bouc en poisson est incomplète, il prend une forme hybride (queue de poisson). Comme dans l'Antiquité, le solstice d'hiver se produisait alors que le Soleil se trouvait dans cette constellation (aujourd'hui, c'est dans le Sagittaire du fait de la précession des équinoxes), le tropique correspondant a pris le nom de Tropique du Capricorne (cercle parallèle à l'équateur où le Soleil est situé au zénith à midi à cette date).  

Le Verseau (Aquarius) et
Le Poisson Austral (Piscis Austrinus)


Cette constellation du Zodiaque évoque Ganymède, jeune garçon enlevé par Jupiter pour servir l'eau à sa table. Le Poisson Austral (nommé ainsi pour le distinguer de la constellation des Poissons) nage en remontant le filet d'eau qui s'écoule de la cruche du Verseau. On y trouve l'étoile très brillante (presque égale à Deneb en magnitude) Fomalhaut, "la bouche du poisson" en arabe. Des observations dans l'infrarouge ont démontré la présence autour d'elle d'un disque de "poussière" indiquant que c'est une étoile assez jeune (200 à 300 millions d'années) susceptible de posséder des planètes en orbite (peut-être en cours de formation).
Observation aux jumelles* : M2 (amas globulaire)  

Pégase (Pégasus)

Constellation "vedette" du ciel de l'automne, son apparition dès le début de nuit nous annonce déjà la fin de l'été. Avec les constellations voisines Céphée, Cassiopée, Andromède, Persée et la Baleine (en fait le "monstre marin" pour les Grecs), il nous raconte la légende d'Andromède. Pégase est né de la rencontre du sang de la Méduse (à la tête tranchée par Persée) et de l'eau de mer. Il est représenté dans le ciel jaillissant de l'eau et les constellations situées sous lui sont des éléments aquatiques (les Poissons et la Baleine). Il est facilement reconnaissable au "grand carré" qu'il forme dans le ciel, vide de toute étoile brillante. L'amas globulaire M15 signalé ci-dessous est assez petit. Veuillez vous reporter à la page de janvier 2013 afin d'avoir les explications détaillées sur 51 Peg.
Observation aux jumelles* : M15 (amas globulaire)


Avertissement : les éphémérides et les cartes de l'Atlas de Ciel des Hommes sont fournis à titre indicatifs. Ils ne sauraient être utilisés pour des opérations nécessitant une grande précision (observation avec une précision de l'ordre de la seconde, réglage d'un télescope spatial, téléguidage d'une sonde interplanétaire, prise de rendez-vous extraterrestre, etc.)


Source cartographie: Ciel  desHommes
Constellations & Galaxies: C&G



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Mar 10 Sep - 9:27

Félicitation Jarod, encore une fois merci pour cet excellent travail
et pour m'avoir seconder efficacement sur ce coup de mains !
Wk


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 839
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Jeu 12 Sep - 7:43

Merci Jarod ! Wink 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Jeu 3 Oct - 7:31

EPHEMERIDES_MENSUELLES_OCTOBRE 2013

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'EDITO DU MOIS D'OCTOBRE

Ce mois d'octobre sera riche en observations. Vous pourrez notamment observer la lumière cendrée de la Lune au début et à la fin du mois, la lumière zodiacale, six maxima de météores dont les Draconides, une éclipse de Lune par la pénombre visible en France, la planète Uranus en opposition, et un joli rapprochement entre Mars et la comète Ison qui devrait être visible à l'œil nu à la fin du mois. Et, bien sûr, divers rapprochements entre la Lune, des planètes et des étoiles. Enfin, n'oubliez pas de profiter d'une heure de sommeil en plus à la fin du mois.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A RETENIR EN OCTOBRE

- La Lune en rapprochement avec Vénus et Antarès
- Maximum de l'essaim météoritique des Draconides
- Éclipse partielle de Lune par la pénombre
- Maximum de l'essaim météoritique des Orionides


EXCELLENTES OBSERVATIONS ASTRONOMIQUES !
Futura-sciences.com-infos éphémérides octobre 2013


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Jeu 3 Oct - 7:44

LES EVENEMENTS DU MOIS

La Lune en rapprochement avec Mars et Régulus
Le 01/10/2013 à 04:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 4 h 30 TU, cherchez le fin croissant lunaire accompagné de la lumière cendrée au-dessus de l'horizon est.
Au-dessus de celui-ci à gauche, vous trouverez la planète Mars.
L'étoile Régulus de la constellation du Lion se trouvera à gauche de la Lune, légèrement plus bas.


La Lune en rapprochement avec Vesta
Le 02/10/2013 à 04:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le croissant lunaire continue sa visite des planètes, et sera proche de la planète mineure Vesta.
Vers 4 h 30 TU, localisez notre satellite au-dessus de l'horizon est.
À sa gauche, vous trouverez avec des jumelles ou un télescope la planète mineure Vesta.


La Lune en rapprochement avec Cérès
Le 03/10/2013 à 04:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après Vesta, c'est au tour de Cérès d'être en rapprochement avec la Lune.
Vers 4 h 30 TU, repérez le fin croissant lunaire très bas sur l'horizon est.
À sa gauche un peu plus haut, vous trouverez avec une paire de jumelles ou un télescope la planète naine Cérès.
Un horizon dégagé est fortement conseillé.


Observez la lumière zodiacale
Le 03/10/2013 à 04:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Peu avant les premières lueurs de l'aube, observez en direction de l'est vers 4 h 30 TU. Vous verrez une traînée lumineuse que l'on appelle la lumière zodiacale.

C'est en réalité la lumière du Soleil, se situant en dessous de l'horizon, qui éclaire des particules de poussière se trouvant dans le Système solaire, majoritairement à l'intérieur de l'orbite de Mars.
Pour pouvoir observer dans les meilleures conditions, privilégiez la montagne, loin de tout éclairage urbain.
La lumière zodiacale sera observable jusqu'au 16 octobre.


La planète Uranus est à l'opposition
Le 03/10/2013 à 19:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La planète Uranus est à l'opposition lorsqu'elle est alignée avec la Terre et le Soleil. C'est ce qui se produira ce 3 octobre. Elle sera dans les meilleures conditions pour l'observation.
Elle sera observable vers 19 h 30 TU au-dessus de l'horizon est, avec des jumelles ou un télescope, et peut-être même à l'œil nu loin de toute pollution lumineuse.


La Lune en rapprochement avec Mercure
Le 06/10/2013 à 17:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans les lueurs du crépuscule encore importantes vers 17 h 30 TU, cherchez le très fin croissant lunaire au ras de l'horizon sud-ouest, dont seulement 3,50 % de la surface est éclairée.
À sa gauche, vous trouverez la planète Mercure, difficilement visible à l'oeil nu.
Un horizon bien dégagé est impératif.


Plus grande élongation de Mercure à l'est du Soleil
Le 08/10/2013 à 17:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La planète Mercure atteindra sa plus grande élongation à l'est du Soleil ce jour. Cependant, elle est très basse sur l'horizon, et difficilement visible. Vous pouvez toutefois essayer de la repérer dans les lueurs du crépuscule vers 17 h 30 TU au-dessus de l'horizon sud-ouest.
Un horizon dégagé est fortement recommandé.


La Lune en rapprochement avec Vénus et Antarès
Le 08/10/2013 à 18:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 18 h 00 TU, localisez la brillante planète Vénus au-dessus de l'horizon sud-ouest dans les lueurs du Soleil couchant.
Au-dessus de celle-ci, vous verrez un fin croissant lunaire, toujours accompagné d'une belle lumière cendrée.
Antarès se trouvera à gauche de la Lune, légèrement plus bas.
Un site dégagé est conseillé.


Maximum de l'essaim météoritique des Draconides
Le 08/10/2013 à 19:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des Draconides est actif du 6 au 10 octobre. Il tire son nom de la constellation d'où il provient, à savoir la constellation du Dragon, qui en latin se dit draco.
Cet essaim provient de la comète Giacobini-Zinner, découverte par le Français Michel Giacobini en 1900, et l'Allemand Ernst Zinner qui la découvrit trois ans plus tard.

Cette comète repasse au voisinage de la Terre tous les six ans et demi. Les observations des étoiles filantes qui en découlent ont des taux horaires variables d'une année sur l'autre.
L'année 1933 fut marquée par un taux exceptionnel de 100 météores à la minute, soit 6.000 par heure. En 1946, le phénomène se reproduisit en Tchécoslovaquie avec un taux de 6.800 par heure ! Depuis, ces taux exceptionnels ne se sont pas reproduits. Cependant, l'année 2011 afficha un regain d’activité. Les prévisions parlaient d'un taux de 750 météores par heure. En réalité, il fut de 400, ce qui n’est tout de même pas si mal.

Pour cette année 2013, les prévisionnistes estiment que le taux sera compris entre 8 et plusieurs centaines par heure.
D'une vitesse de 20 km/s, les étoiles filantes sont très lentes et ont souvent une couleur jaune.

Pour observer les Draconides, il vous faut repérer la constellation du Dragon, en particulier sa tête, qui se trouve au-dessus de l'horizon nord-ouest, vers 19 h 00 TU. Le maximum devrait se produire vers 17 h 25 TU, environs dix minutes après le coucher du Soleil. Mais la lumière du jour sera encore trop importante pour espérer voir quelque chose. Il faudra attendre la nuit. N'oubliez pas qu'il peut se produire des événements la veille et le lendemain du maximum prévu ! La Lune sera présente, mais sur le point de se coucher. Par conséquent, elle ne sera pas gênante.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Mer 9 Oct - 10:15

Maximum de l'essaim météoritique des Taurides sud
Le 10/10/2013 à 04:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des Taurides sud est actif du 25 septembre au 25 novembre.

Cet essaim tire son nom de la constellation d'où proviennent les météores, à savoir la constellation du Taureau (taurus, en latin). Découvert en 1869 dans la région des Pléiades, il est en réalité composé de deux essaims. Pour les différencier, ils ont été nommés Taurides nord et Taurides sud.

D'une vitesse de 27 km/s, les étoiles filantes sont assez lentes. Elles proviennent de la comète de Encke, qui passe au voisinage de la Terre tous les trois ans et trois mois.

Alors que le maximum de l'essaim était prévu aux alentours du 5 novembre depuis plusieurs décennies, il semblerait que le maximum soit désormais le 10 octobre.

Pour observer les Taurides sud, il vous faut trouver la constellation du Taureau au-dessus de l'horizon sud-ouest, vers 4 h 30 TU. Le taux horaire est de cinq météores, soit un météore toutes les 12 minutes.


La Lune en rapprochement avec Pluton
Le 10/10/2013 à 19:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 19 h 00 TU, cherchez la Lune au-dessus de l'horizon sud-ouest.
Avec un télescope, vous trouverez à sa gauche un peu plus haut la planète naine Pluton.


Maximum de l'essaim météoritique des delta-Aurigides
Le 11/10/2013 à 04:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des delta-Aurigides est actif du 18 septembre au 13 octobre, avec plusieurs maxima prévus entre le 30 septembre et le 13 octobre. Cette bizarrerie s'explique par le fait que la Terre traverse quatre filaments. Le premier est traversé le 30 septembre, le deuxième le 2 octobre, le troisième le 7 octobre, et le dernier vers le 13 octobre.

Cet essaim tire son nom de l'appellation latine de la constellation du Cocher, dont il est proche, et qui a pour nom Auriga.

Découvert en 1979, il semblerait d'après les astronomes que des observations de cet essaim furent rapportées en 1876, mais rien ne prouve qu'il s'agisse bien de cet essaim. Toujours d'après les astronomes, la comète Bradfield serait à l'origine de l'essaim, mais là encore le lien n'est pas confirmé.

Les étoiles filantes sont considérées comme très rapides, car elles pénètrent dans l'atmosphère à la vitesse de 64 km/s.

Pour observer les delta-Aurigides, repérez la constellation du Cocher proche du zénith vers 4 h 30 TU. Le taux horaire est de trois. L'absence de la Lune n'en sera que bénéfique.


La Lune en rapprochement avec Junon
Le 12/10/2013 à 18:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 18 h 30 TU, cherchez la Lune au-dessus de l'horizon sud.
Avec une paire de jumelles ou un télescope, vous trouverez à sa gauche légèrement plus haut la planète mineure Junon.


La Lune en rapprochement avec Neptune
Le 14/10/2013 à 19:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 19 h 00 TU, repérez la Lune au-dessus de l'horizon sud.
À sa gauche un peu plus bas, vous trouverez avec un télescope la planète Neptune.


Mars et Régulus sont en rapprochement
Le 15/10/2013 à 04:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Avant que les lueurs de l'aube deviennent trop importantes, localisez l'étoile Régulus, l'une des étoiles les plus brillantes de la constellation du Lion, au-dessus de l'horizon est vers 4 h 45 TU.

Au-dessus de celle-ci légèrement à gauche, vous trouverez la planète Mars.
La comète Ison sera visible avec un bon télescope au-dessus de Mars, légèrement à gauche.


Vénus en rapprochement avec Antarès
Le 16/10/2013 à 18:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans les lueurs du crépuscule, cherchez la brillante Vénus au-dessus de l'horizon sud-ouest vers 18 h 00 TU.
Vous trouverez l'étoile Antarès, la plus brillante de la constellation du Scorpion, en dessous de celle-ci très légèrement à gauche.


La comète Ison au plus près de Mars
Le 17/10/2013 à 04:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Quelques minutes avant les premières lumières du jour naissant, vers 4 h 45 TU, localisez la planète Mars au-dessus de l'horizon est.
Avec un télescope, vous trouverez à sa gauche très légèrement plus haut la comète Ison.


La Lune en rapprochement avec Uranus
Le 17/10/2013 à 19:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

À la veille de la Pleine Lune, repérez notre satellite au-dessus de l'horizon est.
Avec une paire de jumelles ou un télescope, vous trouverez la planète Uranus en dessous de celui-ci, légèrement à droite.


Maximum de l'essaim météoritique des epsilon-Géminides
Le 18/10/2013 à 04:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des epsilon-Géminides est actif du 14 au 27 octobre. Son nom vient de l'étoile d'où semblent provenir les météores, à savoir l'étoile epsilon Gemini, une des étoiles constituant la constellation des Gémeaux, appelée Gemini en latin.

La provenance des étoiles filantes est incertaine. Elles pourraient provenir soit de la comète Ikey, soit de la comète Nishikawa-Takamizawa-Tago.

Les premières observations de cet essaim remonteraient à 1868. D'autres observations furent rapportées en 1879 et 1887. Puis cet essaim fut peu observé par la suite. C'est en 1958 qu'il fut redécouvert grâce à des photographies, et par la suite par la technique d'échoradio. Et c'est en 1965 que la première étude visuelle fut réalisée.

D'une vitesse de 70 km/s, les étoiles filantes sont rapides, comparées aux 15 km/s pour les plus lentes.
Pour observer les epsilon-Géminides, il vous faut repérer la constellation des Gémeaux au-dessus de l'horizon sud vers 4 h 45 TU. Le taux horaire est faible, car il n'est que de deux. La présence de la Lune pourrait vous gêner.


Éclipse partielle de Lune par la pénombre
Le 18/10/2013 à 23:50 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans sa course folle autour de notre planète, il arrive que la Lune passe dans l'ombre de la Terre. On assiste alors à une éclipse de Lune. Cependant, les éclipses de Lune ne sont pas toutes identiques. On en distingue trois sortes :
•les éclipses totales, lorsque la Lune pénètre complètement dans le cône d'ombre de la Terre ;
•les éclipses partielles, lorsque la Lune pénètre dans le cône d'ombre sans y être totalement immergée ;
•les éclipses par la pénombre, lorsque la Lune pénètre dans la pénombre sans entrer dans l'ombre.

L'éclipse de ce jour est une éclipse par la pénombre. C'est la dernière de l'année 2013, qui comptait trois éclipses de Lune : une partielle et deux par la pénombre. Elle sera visible en Amérique, en Europe, en Afrique et en Asie. Contrairement à la précédente éclipse ou une infime partie de notre satellite pénétrait dans la pénombre de la Terre, et qui la rendait pratiquement impossible à détecter, cette fois-ci la Lune pénétrera plus profondément dans la pénombre, et elle sera par conséquent facilement visible à l'œil nu.

Les habitants d'Amérique du Sud, de l'est du Canada, de l'Europe et de l'Afrique assisteront à l'intégralité de l'éclipse. Ceux de l'ouest du Canada et des États-Unis verront la Lune se lever déjà éclipsée. Quant aux habitants de l'est de l'Asie, ils ne verront pas la fin de l'éclipse à cause du coucher de la Lune.

Horaires de l'éclipse

L'éclipse débutera le 18 à 21 h 50 TU, soit 23 h 50 heure locale. La Lune pénétrera petit à petit dans la zone de pénombre. Cependant, une infime partie de notre satellite subira une baisse de luminosité, et elle sera à peine perceptible. Ce n'est que deux heures plus tard que l'on pourra s'apercevoir que la Lune change d'aspect, car une grande partie de notre Lune sera dans la pénombre au moment du maximum qui se produira le 18 à 23 h 50 TU, soit le 19 à 1 h 50 heure locale, et il sera possible de voir une très légère baisse de luminosité. Puis pendant encore deux heures, on pourra voir la Lune sortir petit à petit de la pénombre de la Terre. L'éclipse prendra fin le 19 à 1 h 49 TU, soit 3 h 49 heure locale. L'éclipse se déroulera donc à cheval sur le 18 et 19 octobre.


Maximum de l'essaim météoritique des Orionides
Le 21/10/2013 à 04:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des Orionides, qui est actif du 2 octobre au 7 novembre, est, avec les Perséides, l'essaim le plus connu du grand public. Il a pour origine une comète non moins célèbre : la comète de Halley.

Il fut observé pour la première fois en 1839, mais il fallut attendre 1892 pour qu'un taux horaire soit estimé (15 météores à l'heure). Après le passage de la comète de Halley en 1910, le taux horaire augmenta à 30 météores à l'heure, et aujourd'hui encore l'estimation parle d'environ 25 à 30 météores par heure, avec de légères variations selon les années.

Cependant, l'essaim peut réserver des surprises ! En 2006 et 2007 par exemple fut observé un sursaut d'activité à 60 météores à l'heure. En 2008 et 2009, l'activité fut moindre, avec une moyenne de 40. Ces trois dernières années, le taux horaire retrouva sa moyenne habituelle avec 30 météores par heure.

Bien que les prévisionnistes ne prévoient rien d'extraordinaire cette année, il est conseillé, comme pour chaque maximum important d'ailleurs, de surveiller les nuits qui précèdent et suivent le moment du maximum.

Pour observer les Orionides, il vous faut trouver la constellation d'Orion visible au-dessus de l'horizon sud vers 4 h 45 TU. Les étoiles filantes semblent provenir d'entre la constellation des Gémeaux et celle d'Orion. Cependant, la présence de la Lune pourrait vous empêcher de voir les météores les plus faibles.

D'une vitesse de 66 km/s, les étoiles filantes sont très rapides, et laissent souvent une traînée persistante, visible plusieurs secondes après le passage.

Comète de Halley
Elle est sans nul doute la plus célèbre comète. En 1705, l'astronome anglais Edmond Halley calcule le retour d'une comète pour 1759. Il a en effet observé le retour périodique de cette comète tous les 76 ans. En 1758, soit seize ans après sa mort et avec seulement quelques mois d'avance, la comète est bien revenue.

Le noyau de la comète est composé d'un mélange de glace et de grains de poussières. De forme irrégulière, il mesure 16 km de long sur 8 km de large. A sa surface, peuvent être distingués des collines, des vallées de même que des cratères desquels s'échappent les gaz et poussières qui alimentent la chevelure et la queue.

Sa première apparition connue date de 446 ACN, quant à son dernier passage, il remonte à l'hiver 1986.


La Lune en rapprochement avec les Pléiades
Le 21/10/2013 à 20:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après avoir observé les Orionides le matin, cherchez notre satellite au-dessus de l'horizon est vers 20 h 00 TU.
Au-dessus de celui-ci, très légèrement à gauche, vous trouverez l'amas des Pléiades.

Les Pléiades
L'amas des Pléiades est un groupe d'étoiles qui dépend de la constellation du Taureau. Il est appelé aussi M45, car il est le 45ème objet découvert par l'astronome Messier qui créa un catalogue dans lequel il y répertoriait ses découvertes.

Dans la mythologie grecque, les Pléiades sont les 7 filles d'Altlas et Pléioné.

En 750 avant notre ère, Homère mentionnait déjà ce très bel amas d'étoiles dont on peut distinguer à l'œil nu de 6 à 12 étoiles selon la qualité du ciel nocturne.Cet amas comporte au moins 500 étoiles (la plupart très faibles) qui se révèlent au télescope, sur une surface de 2 degrés, soit 4 fois la taille de la Pleine Lune !

L'âge de l'amas est estimé à 100 millions d'années ; dans autant d'années les étoiles se seront assez éloignées les unes des autres pour suivre des orbites indépendantes.

Avec un grand télescope (et sur les photographies), on observe des nébulosités autour de certaines étoiles brillantes de l'amas : il s'agit de poussière dans un nuage moléculaire qui croise la route de l'amas.

Situé dans la constellation du Taureau, MESSIER 45 est sans doute l'objet céleste le plus spectaculaire à observer dans une paire de jumelles.


La Lune en rapprochement avec Aldébaran
Le 22/10/2013 à 04:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Lune continue de traverser la constellation du Taureau et sera proche de l'étoile Aldébaran, une des étoiles les plus brillantes de la constellation.

Vers 4 h 45 TU, localisez l'astre sélène au-dessus de l'horizon ouest.
Vous trouverez l'étoile Aldébaran à gauche un peu plus haut.


La Lune en rapprochement avec Alnath et la nébuleuse du Crabe
Le 23/10/2013 à 05:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 5 h 00 TU, repérez la Lune gibbeuse au-dessus de l'horizon ouest.
Au-dessus de celle-ci, vous trouverez l'étoile Alnath, qui constitue l'extrémité d'une des cornes du Taureau.
La nébuleuse du Crabe sera observable aux jumelles ou au télescope, et se situera à gauche de la Lune, légèrement plus haut.


Maximum de l'essaim météoritique des Leo Minorides
Le 24/10/2013 à 05:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des Leo Minorides est actif du 19 au 27 octobre. Il tire son nom de la constellation d'ou proviennent les météores, à savoir la constellation du Petit Lion dont l'appellation latine est Leo Minor.

Il s'agit d'un nouvel essaim découvert récemment. Peu intéressant, car les étoiles filantes sont à la limite de la visibilité, les astronomes disposent de peu d'informations le concernant. Avis aux amateurs.

Pour observer les Leo Minorides, il vous faut trouver la constellation du Petit Lion au-dessus de l'horizon est, vers 5 h 00 TU. Les étoiles filantes proviennent d'un point situé entre la constellation du Petit Lion et la Grande Ourse. Soyez patient tout de même, car il n'en est prévu que deux par heure ! La Lune pourrait toutefois vous gêner.


Vénus est en rapprochement avec l'amas globulaire M19
Le 24/10/2013 à 17:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans les lueurs du crépuscule, vous trouverez la brillante planète Vénus vers 17 h 45 TU.
Avec une paire de jumelles, vous trouverez à sa droite l'amas globulaire M19.
L'observation sera difficile, car les astres seront bas sur l'horizon, et noyés dans les dernières lueurs du jour.


La Lune en rapprochement avec Jupiter et Alhena
Le 25/10/2013 à 05:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

À la veille du Dernier Quartier de Lune, cherchez celui-ci au-dessus de l'horizon sud vers 5 h 00 TU.
Vous trouverez la planète Jupiter à sa gauche un peu plus haut.
L'étoile Alhena, qui représente le pied d'un des Gémeaux, se trouvera à sa droite un peu plus bas.


Passage à l'heure d'hiver
Le 27/10/2013 à 01:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Passage à l'heure d'hiver dans les pays de la Communauté européenne. Il faudra reculer votre montre d'une heure. Ainsi à 1 h 00 TU, votre montre qui indiquait 3 h 00 heure locale devra indiquer désormais 2 h 00.  

Pour obtenir le temps universel, il fallait auparavant retirer deux heures à l'heure locale. Il faudra désormais enlever une heure.



La Lune en rapprochement avec l'amas de la Crèche
Le 27/10/2013 à 05:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 5 h 00 TU, localisez la Lune au-dessus de l'horizon sud.
Avec une paire de jumelles ou un télescope, vous trouverez à sa gauche un peu plus haut l'amas de la Crèche.


La Lune en rapprochement avec Régulus
Le 29/10/2013 à 05:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les observations du début du mois se répèrent en cette fin de mois.
Vers 5 h 00 TU, repérez le fin croissant lunaire accompagné d'une lumière cendrée, au-dessus de l'horizon sud-est.
À sa gauche un peu plus haut, vous trouverez l'étoile Régulus de la constellation du Lion.


La Lune en rapprochement avec Mars
Le 30/10/2013 à 05:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 5 h 00 TU, cherchez le fin croissant lunaire au-dessus de l'horizon sud-est.
Au-dessus de celui-ci légèrement à gauche, vous trouverez la planète Mars.


Observez la comète Ison
Le 31/10/2013 à 05:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La comète Ison atteint la magnitude de 6, et commencera à être visible à l'œil nu. Elle sera cependant encore faiblement lumineuse. Il faudra un ciel pur et sans pollution lumineuse pour espérer la voir. Avec une bonne paire de jumelles ou un télescope, elle sera plus facilement observable au-dessus de l'horizon est vers 5 h 00 TU. Le fin croissant lunaire pourra vous servir de repère, puisqu'il sera juste au-dessus.

L’éclat de la comète devrait augmenter jusqu'au mois de décembre, et il se pourrait qu'elle devienne extrêmement brillante. Cependant, il faut rester prudent, car les comètes sont imprévisibles. Si tout se passe selon les prévisions, elle devrait être visible à l'œil nu jusqu'au milieu du mois de janvier 2014.


La Lune en rapprochement avec Vesta et Cérès
Le 31/10/2013 à 05:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour cette dernière observation du mois, localisez le fin croissant lunaire au-dessus de l'horizon est.
À sa gauche un peu plus haut, vous trouverez avec des jumelles ou un télescope la planète mineure Vesta.
Cérès sera un peu plus bas que Vesta à gauche.


SOURCES EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES
Futura-Sciences octobre-2013


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Sam 12 Oct - 9:13

L' OBSERVATION  DES  PLANETES  EN  OCTOBRE  2013

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

VISIBILITE DES PLANETES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La fin du mois d’octobre est marquée depuis quelques années par le retour au décalage d’une heure avec le Temps Universel. Cette année le passage de l’heure d’été à celle d’hiver est programmé le dimanche 27 : à 3 heures (heure de nos montres) il est à nouveau 2 heures...

MARS, ISON ET UN TRIO DE MESSIER

Les planètes visibles à l’oeil nu se réduisent à deux paires de deux : Jupiter et Mars d’un côté, Vénus et Saturne de l’autre. Durant la première décade du Mercure tente une apparition pour tenir compagnie aux deux planètes visibles au couchant. On peut ajouter une troisième paire de planètes avec les lointaines Uranus et Neptune. La première citée passe en opposition avec le Soleil le 3, ce qui la rend accessible une grande partie de la nuit dans les Poissons. Quant à Neptune on peut également la localiser aux jumelles dans le Verseau, à la mi-octobre elle franchit le méridien vers 22 heures.
Au moment où Neptune passe le méridien, Jupiter amorce son lever. Visible en seconde partie de nuit, la planète géante ralentit son déplacement apparent direct, frôlant en début de mois Wasat, une étoile dans les Gémeaux. A l’oculaire le ballet des satellites galiléens accompagne les passages de la Tache Rouge.

En fin de nuit Mars se lève dans le Lion. A l’oculaire la planète n’offre rien de bien intéressant. En revanche son déplacement apparent est accompagné de celui de la comète Ison, comète accessible aux jumelles. C’est dans l’aube du 25 octobre qu’il convient de diriger nos instruments vers le couple planéto-cométaire qui brille dans le voisinage du trio de galaxies du Lion formé par Messier 95, 96 et 105. Une bonne idée de photographie pour la couverture d’un prochain Astrosurf Magazine.

DERNIER QUARTIER VENUSIEN

Dans les lueurs du couchant, Saturne nous fait ses adieux. Au soir du 6 elle est en conjonction avec Mercure en direction de l’horizon ouest-sud-ouest en compagnie d’un mince croissant de Lune. En décalant les regards vers le sud-ouest on trouve Vénus, qui passera en conjonction avec la Lune le 8. Mercure déserte rapidement la scène, puis graduellement Saturne disparaît à son tour dans les lueurs du couchant.Vénus, esseulée dans le ciel du crépuscule, augmente son temps de présence se couchant plus de deux heures après le Soleil le dernier jour du mois. Ce jour-là à l’oculaire, l’étoile du Berger nous présente un disque à moitié éclairé aux allures de dernier quartier.

Texte extrait du Ciel en octobre 2013 paru dans Astrosurf Magazine n°64



LES PLANETES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


MERCURE est invisible durant le mois d'octobre bien qu'elle atteigne sa plus grande élongation le 9 octobre (25° 20'). Elle sera trop proche de l'horizon au coucher du Soleil pour être visible sous nos latitudes.

VENUS est visible tout le mois, le soir au crépuscule et en début de nuit. Elle sera dans la constellation de la Balance jusqu'au 7 octobre, date où elle entrera dans la constellation du Scorpion qu'elle quittera le 15 pour faire un très court passage dans Ophiuchus jusqu'au 16 octobre, de nouveau dans la constellation du Scorpion jusqu'au 21 octobre date où elle retournera dans Ophiuchus.

MARS est visible en fin de nuit et à l'aube. Elle sera tout le mois dans la constellation du Lion. Au cours du mois, elle se lèvera sensiblement toujours à la même heure.

JUPITER est visible une grande partie de la nuit et à l'aube dans la constellation des Gémeaux.

SATURNE est visible dans la constellation de la Balance au crépuscule et en tout début de nuit jusqu'au 13 octobre, date de son coucher héliaque du soir à Paris.

URANUS est visible toute la nuit dans la constellation des Poissons. Elle passera à l'opposition le 3 octobre avec une magnitude de 5.7.

Comète ISON est visible en seconde partie de la nuit et à l'aube durant tout le mois d'octobre dans la constellation du Lion. Elle aura un passage proche de la planète Mars (10,843 millions de km) le 1er octobre à 17h 24m UTC.



Aspect des planètes au 16 octobre 2013
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus


La LETTRE d'INFORMATION de L'IMCCE - N°94 : octobre 2013


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Lun 14 Oct - 9:15

CIEL du MOIS d'OCTOBRE 2013

Cartes du ciel pour une observation vers le nord et vers le sud
à Paris le 15 octobre 2013 à 23 h temps légal.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
HEMISPHERE NORD

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
HEMISPHERE SUD

Ces cartes du ciel montrent les étoiles brillantes et les planètes visibles dans le ciel de l'hémisphère nord, vers l'horizon sud et vers l'horizon nord, pour le 15 octobre 2013 (23h). Le trait vertical correspond à la projection sur le ciel du méridien du lieu. L'arc de cercle rouge sur l'horizon sud représente l'écliptique (lieu de la trajectoire apparente du Soleil durant l'année). Les constellations visibles sur ces cartes sont, par ordre alphabétique des sigles :

Andromède (And), l'Aigle (Aql), le Bélier (Ari), le Cocher (Aur), le Bouvier (Boo), la Girafe (Cam), le Capricorne (Cap), Cassiopée (Cas), Céphée (Cep), la Baleine (Cet), la Couronne Boréale (CrB), les Chiens de Chasse (CVn), le Cygne (Cyg), le Dauphin (Del), le Dragon (Dra), le Petit Cheval (Equ), Eridan (Eri), les Gémeaux (Gem), Hercule (Her), le Lézard (Lac), le Lynx (Lyn), la Lyre (Lyr), le Serpentaire (Oph), Pégase (Peg), Persée (Per), le Poisson Austral (PsA), le Poisson (Psc), la Grande Ourse (UMa), la Petite Ourse (UMi), le Sculpteur (Scl), l'Ecu de Sobieski (Sct), le Serpent (Ser), la Flèche (Sge), le Sagittaire (Sgr), le Triangle (Tri), le Petit Renard (Vul).

Le Soleil dans sa course apparente sur l'écliptique est accompagné de plusieurs planètes proches. Celles qui sont à l'est peuvent être observées au coucher du Soleil et au début de nuit selon leur élongation et leur magnitude, celles qui sont à l'ouest le seront en fin de nuit et au lever du Soleil sous les mêmes conditions. La figure suivante montre la configuration au 15 octobre 2013.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les cartes du ciel sont générées à l'aide du logiciel libre Stellarium.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Sam 19 Oct - 9:13

EPHEMERIDE DU SOLEIL : OCTOBRE 2013

Samedi 19 octobre 2013 à Paris, le soleil se lève à 08h21 et se couche à 18h49 ; Soit 10h28 d'ensoleillement ce jour
(-3 minutes par-rapport à la veille).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Date * Lever * Coucher *

le 01/10/2013 Lever 07h54 - Coucher 19h25
le 15/10/2013 Lever 08h15 - Coucher 18h57
le 31/10/2013 Lever 08h40 - Coucher 18h27



EPHEMERIDE DE LA LUNE : OCTOBRE 2013


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Date * Lever * Coucher *

le 01/10/2013 Lever 01h56 - Coucher 15h36
le 15/10/2013 Lever 15h13 - Coucher 21h58
le 31/10/2013 Lever 02h56 - Coucher 14h53



PHASES DE LA LUNE


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


•Premier quartier : le 11/10/2013.
•Pleine Lune : le 18/10/2013.
•Dernier quartier : le 26/10/2013 et 30/07/2013.
•Nouvelle Lune : le 05/10/2013.



PHASE ACTUELLE DE LA LUNE A CE JOUR :
LUNE GIBBEUSE ASCENDANTE : 19 octobre 2013


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

LE CALENDRIER LUNAIRE ANNUEL 2013

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

S.orion@assos-club astro - calendrier-lunaire.net


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Sam 19 Oct - 9:21

CARTE DU CIEL DU MOIS D'OCTOBRE 2013

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Edition de cette carte le 19-10-2013 valable pour le mois en cours

Comment utiliser cette carte du ciel ?

Imprimer la carte, et la placer au dessus de sa tête, en orientant le repère "Horizon Nord" de la carte vers le Nord.

Pourquoi le ciel change-t-il en permanence ?

- à cause des mouvements de la Terre : comme la Terre tourne sur elle-même, nous voyons défiler le ciel comme si nous étions sur un manège : tout le ciel paraît tourner au fil des heures, autour d'un point voisin de l'étoile polaire (au centre de la carte). Ceci provoque les "levers" et "couchers" des astres. De plus, la course de la Terre autour du Soleil permet de découvrir une portion de ciel différente selon la période de l'année.

- à cause des mouvements des astres eux-mêmes : le Soleil, la Lune, les planètes, ont un mouvement perceptible au fil des jours (ou des semaines) par rapport au fond des étoiles. Les étoiles, elles, sont tellement lointaines qu'elles paraissent fixes au cours d'une vie humaine.


Les cartes du ciel tournantes pour l'astronomie

Outils de base pour l'astronomie amateur, les cartes du ciel tournantes traditionnelles sont constituées d'un disque mobile que l'on fait tourner derrière un cache ajouré. Elles permettent de représenter l'aspect du ciel étoilé à toute heure de la nuit et pour toute date de l'année. La carte du ciel en ligne Stelvision est une "carte tournante virtuelle" !

Vous souhaitez acquérir une "vraie" carte du ciel pour découvrir le ciel sans ordinateur ? Choisissez la carte Stelvision 365 : une carte simple et efficace qui reproduit le graphisme de la carte Internet en impression haute qualité, et qui vous guidera vers des merveilles du ciel à observer facilement !


Arrow  http://www.stelvision.com/365/index.php


Ephémérides astronomiques réalisées avec : LA LETTRE D'INFORMATION DE L'IMCCE N°94 : octobre 2013
stelvision.com - astrosurf.com - futura-sciences.com - assos.utc.fr/orion


UFO INVESTIGATIONS - MOVIES : OCTOBRE 2013


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Sam 19 Oct - 9:42

AFFICHAGE COMPLEMENTAIRE :

LES CONSTELLATIONS en OCTOBRE
Principales constellations et objets remarquables, visibles le soir


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Hercule (Hercules)

Pour les explications concernant cette constellation, veuillez vous reporter au ciel de septembre (en cliquant sur son nom ci-contre). Observation aux jumelles* : M13 (amas globulaire)

Ophiuchus et Le Serpent (Serpens)

Pour les explications concernant cette constellation, veuillez vous reporter au ciel de septembre (en cliquant sur son nom ci-contre).

Le Scorpion (Scorpio)

Cette constellation du Zodiaque est remarquable par son étoile principale très brillante et rougeâtre, Antarès, qui forme avec les trois étoiles qui la précèdent une forme d'éventail figurant la tête de l'animal. Selon la légende c'est le Scorpion que la déesse Diane envoya pour tuer Orion, ce qui explique les positions opposées (l'une se lève quand l'autre se couche) de ces constellations dans le ciel pour qu'elles ne se rencontrent jamais plus. Antarès, avec sa couleur et son éclat ressemble à Mars, d'où son nom grec qui signifie littéralement "rivale de Mars" (anti-Arès). Juste à côté se situe l'un des plus beau amas globulaire du ciel boréal, pratiquement égal à M13 en taille, dont l'éclat est malheureusement terni par sa brillante voisine.
Observation aux jumelles* : M4 (amas globulaire)

Le Sagittaire (Sagittarius)

Très basse vers l'horizon Sud sous nos latitudes, cette constellation ne peut être observée qu'en été. Elle fait référence à l'archer hybride, mi-homme mi-cheval, qui pointe sa flèche en direction d'Antarès (pour venger Orion, voir le Scorpion ci-dessus). Comme ces constellations ont été dessinées par les grecs, observant le ciel depuis une latitude plus faible que nous, elles ne nous apparaissent pas dans leur entier, ce qui ne nous permet pas réellement de reconnaître leurs figures. Pour nous, le Sagittaire est plus facile à définir comme une "théière", avec un couvercle triangulaire, un bec verseur et une anse. Le centre de notre galaxie (la Voie Lactée) étant situé dans la direction du Sagittaire, cette région est très riche en étoiles, amas et nébuleuses.
M22 est une curiosité à cet endroit (un amas globulaire visible "au travers" de cette région très riche de la galaxie). M7 est en réalité situé dans le Scorpion mais il nous apparaît plutôt dans le voisinage du Sagittaire. M16 se situe dans le Serpent mais nous l'avons indiqué ici car il fait partie de la "chaîne" de nébuleuses M8, M20, M17 et M16 souvent observées à la suite. M8 est surnommée "La Lagune" en raison de la partie sombre qui la coupe en deux, M20 "Trifide" (idem en trois) plus petite mais voisine, M17 est dite "Oméga" (mais elle évoque souvent la silhouette d'un canard nageant sur l'eau) et M16 "nébuleuse de l'Aigle" (où l'on trouve les fameux "piliers de la création", photo célèbre du télescope spatial Hubble).
Observation aux jumelles* : M22 (amas globulaire), M7 (amas ouvert), M8 (nébuleuse), M20 (nébuleuse), M17 (nébuleuse), M16 (nébuleuse)

La Lyre (Lyra)

Cette petite constellation évoque la légende d'Orphée, musicien hors pair autorisé exceptionnellement par Hadès à aller chercher son épouse Eurydice aux Enfers... Elle est remarquable par son étoile principale, Vega, la 3ème plus brillante du ciel boréal (après Sirius et Arcturus). Avec Deneb (du Cygne) et Altaïr (de l'AIgle), elle forme le fameux "Triangle d'été", figure bien utile pour se repérer dans le ciel estival. La nébuleuse planétaire M57 qu'elle contient est célèbre pour sa forme "en rond de fumée". C'est le résidu d'une étoile qui s'est dilatée en géante rouge à la fin de sa vie (comme le fera le Soleil dans environ 5 milliards d'années). Nota : le terme "planétaire" vient uniquement de la ressemblance de ce type d'objet avec le petit disque d'une planète lorsqu'on l'observait avec de petits instruments, donc des très faibles grossissements.
Observation avec instruments (lunette/télescope) : M57 (nébuleuse planétaire)

Le Cygne (Cygnus)

Cette grande constellation de l'été évoque la légende de Leda, reine que Zeus a séduite en se transformant en cygne pour pouvoir l'approcher lors de son bain, avec la complicité de l'aigle. Sa principale étoile, Deneb (littéralement "la queue" du cygne) forme la Triangle de l'été avec Vega et Altaïr. C'est une étoile très remarquable car très éloignée de nous : environ 3.250 années-lumière, c'est à dire que sa lumière qui nous parvient actuellement est partie à l'époque où Ramsès II régnait sur l'Egypte... Pour briller aussi fort (à l'égal d'Altaïr qui n'est qu'à environ 16 al), elle est vraiment très puissante, de l'ordre de 9 millions de fois la taille du Soleil !!! La nébuleuse M27 indiquée ci-dessous est en fait dans la petite constellation du Renard mais elle est facilement située entre Albiréo (belle étoile double figurant les yeux du Cygne) et la petite constellation de la Flèche. C'est le reste d'une supernova (explosion cataclysmique d'une grosse étoile à la fin de sa vie).
Observation aux jumelles* : M27 (nébuleuse)

L'Aigle (Aquila)

Cette constellation de l'été participe aussi de la légende de Leda, puisque Aquila, complice de Zeus, a survolé la scène pour donner prétexte au cygne, effrayé par le rapace, de se jeter dans les bras de la belle. Aquila est associé à de nombreuses autres légendes mythologiques : il dévore sans relâche le foie de Prométhée, il a enlevé Ganymède (figuré par le Verseau dans le Zodiaque)...
 L'amas ouvert M11 indiqué plus bas et la constellation de l'Ecu de Sobieski se repèrent facilement à partir du bout de la queue de l'Aigle.

L'Ecu de Sobieski (Scutum)

Cette constellation a été crée au XVIIème siècle par Hevelius en tronquant l'Aigle. Elle n'est pas très remarquable par les étoiles qui la composent mais par la richesse de la Voie Lactée à cet endroit qui forme un véritable "nuage" visible dans un ciel bien noir. En son sein, l'amas ouvert M11 est l'un des plus beau du ciel. Contrairement aux amas globulaires, situés hors de la galaxie, les amas ouverts en constituent les zones les plus riches, les plus denses en étoiles.
Observation aux jumelles* : M11 (amas ouvert)

Le Capricorne (Capricornus)

Cette constellation du Zodiaque est facilement reconnaissable à sa forme évoquant un peu un coeur. Elle est associée au dieu Pan qui, effrayé par Typhon, plonge dans l'eau pour s'enfuir. Comme sa transformation de bouc en poisson est incomplète, il prend une forme hybride (queue de poisson). Comme dans l'Antiquité, le solstice d'hiver se produisait alors que le Soleil se trouvait dans cette constellation (aujourd'hui, c'est dans le Sagittaire du fait de la précession des équinoxes), le tropique correspondant a pris le nom de Tropique du Capricorne (cercle parallèle à l'équateur où le Soleil est situé au zénith à midi à cette date).

Le Verseau (Aquarius) et Le Poisson Austral (Piscis Austrinus)

Cette constellation du Zodiaque évoque Ganymède, jeune garçon enlevé par Jupiter pour servir l'eau à sa table. Le Poisson Austral (nommé ainsi pour le distinguer de la constellation des Poissons) nage en remontant le filet d'eau qui s'écoule de la cruche du Verseau. On y trouve l'étoile très brillante (presque égale à Deneb en magnitude) Fomalhaut, "la bouche du poisson" en arabe. Des observations dans l'infrarouge ont démontré la présence autour d'elle d'un disque de "poussière" indiquant que c'est une étoile assez jeune (200 à 300 millions d'années) susceptible de posséder des planètes en orbite (peut-être en cours de formation).
Observation aux jumelles* : M2 (amas globulaire)

Pégase (Pégasus)

Constellation "vedette" du ciel de l'automne, son apparition dès le début de nuit nous annonce déjà la fin de l'été. Avec les constellations voisines Céphée, Cassiopée, Andromède, Persée et la Baleine (en fait le "monstre marin" pour les Grecs), il nous raconte la légende d'Andromède. Pégase est né de la rencontre du sang de la Méduse (à la tête tranchée par Persée) et de l'eau de mer. Il est représenté dans le ciel jaillissant de l'eau et les constellations situées sous lui sont des éléments aquatiques (les Poissons et la Baleine). Il est facilement reconnaissable au "grand carré" qu'il forme dans le ciel, vide de toute étoile brillante. L'amas globulaire M15 signalé ci-dessous est assez petit.
Sur la carte nous avons signalé l'étoile 51 de cette constellation (cette numérotation correspond à la cartographie de Flamsteed publiée au XVIIIème siècle par cet astronome anglais contemporain de Newton). En effet, c'est autour d'elle qu'orbite la première exoplanète découverte en 1995 par une équipe franco-suisse à l'aide du télescope de 1,93m de l'Observatoire de Haute-Provence. Une exoplanète est une planète orbitant autour d'une autre étoile que notre Soleil. On ne peut connaître son existence que par des méthodes indirectes, nos technologies actuelles ne permettant pas de les "voir" directement. A ce jour, nous connaissons environ 1.000 exoplanètes (+200 en un an), mais la sonde spécialisée Kepler de la Nasa en a détecté environ 2.300 supplémentaires (en attente de confirmation). Au début de cette année, une étude réalisée par des astrophysiciens français démontrerait (statistiquement) que notre galaxie, la Voie Lactée, compte probablement au moins 100 milliards de planètes.
Observation aux jumelles* : M15 (amas globulaire)

Andromède (Andromeda)

Fille de Céphée et Cassiopée, sa mère qui vanta tant sa beauté qu'elle attira le courroux de Poséïdon sur cette princesse. Vouée à périr sous les crocs du monstre marin, enchaînée à un rocher face à la mer, elle ne dut son salut qu'au courage de Persée (et la rapidité de Pégase).
 L'objet M31 qu'on y trouve est tout à fait extraordinaire : c'est la grand galaxie la plus proche de nous, mais à près de 2,5 millions d'années-lumière, c'est l'objet le plus lointain que l'on puisse observer à l'oeil nu. Si notre vue était plus sensible, nous la verrions comme une très grande ellipse dans le ciel (environ 6 fois la taille de la pleine lune en longueur).
Observation visuelle* : M31 (galaxie)

Le Triangle (Triangulum)

Cette petite constellation serait sans intérêt si on n'y trouvait M33, autre grande galaxie de notre groupe local, comme M31. Située à une distance comparable, elle est plus difficile à voir car elle se présente de face, donc avec une luminosité beaucoup plus diffuse. Elle serait visible à l'oeil nu dans un ciel de très bonne qualité (sans pollution lumineuse).
Observation aux jumelles* : M33 (galaxie spirale)

Les Poissons (Pisces)

Cette constellation du Zodiaque est inspirée de la légende d'Aphrodite et d'Eros qui, effrayés par le monstre Typhon pendant leur bain, se transformèrent en deux poissons attachés par la queue pour ne pas se perdre (c'est aussi de cette façon que les poissons étaient vendus à l'étal du marché dans l'Antiquité). Difficiles à discerner car leurs étoiles ne sont pas très brillantes, ils sont situés de part et d'autre du "grand carré" de Pégase. Le "V" qu'ils forment pointe presque juste sur la fameuse étoile Mira de la Baleine.

La Baleine (Cetus)

Cette constellation était en fait le "monstre marin" (Cetus, d'où vient "cétacé") mais les chrétiens et Jonas sont passés par là... Son étoile Mira (l'Admirable, la Magnifique), située en son milieu (et pointée par le "V" des Poissons) est particulièrement remarquable car c'est une étoile variable à période très longue (11 mois environ) qui passe d'une grande brillance à son maximum (analogue aux 7 étoiles principales de la Grande Ourse) à une extinction progressive (invisible à l'oeil nu pendant environ la moitié de son cycle). Ce phénomène exceptionnel lui a valu son nom.
Observation visuelle : Mira (étoile variable)



C&G Octobre 2013


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Lun 19 Mai - 10:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Ven 1 Nov - 8:32

EPHEMERIDES_MENSUELLES_NOVEMBRE 2013

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'EDITO DU MOIS NOVEMBRE

Voici venir le mois de novembre tant attendu des astronomes, à cause de la fameuse comète Ison qui devrait être visible à l'œil nu. Elle proposera de beaux rapprochements avec Spica, Mercure et Vénus. Et à la fin du mois, elle devrait atteindre le maximum de sa luminosité. Il sera possible de voir une éclipse de Soleil hybride en Amérique et en Afrique. Notons aussi trois maxima de météores, dont les Léonides, et divers rapprochements entre la Lune, des planètes et des étoiles. Un programme chargé pour ce mois de novembre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

LES EVENEMENTS A RETENIR EN NOVEMBRE

- Éclipse hybride de Soleil (Amérique du Nord, Moyen-Orient, Afrique)
- Maximum de l'essaim météoritique des Léonides
- La comète Ison en rapprochement avec Spica
- La comète Ison en rapprochement avec Mercure


EXCELLENTES OBSERVATIONS ASTRONOMIQUES !
Futura-sciences.com-infos éphémérides Novembre 2013


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Mer 6 Nov - 10:07

EPHEMERIDES NOVEMBRE 2013


Plus grande élongation de Vénus à l'est du Soleil
Le 01/11/2013 à 17:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans les lueurs du crépuscule vers 17 h 45 TU, cherchez la planète Vénus au-dessus de l'horizon sud-ouest.
Comme elle sera basse sur l'horizon, un site dégagé est fortement recommandé.


La Lune en rapprochement avec Spica
Le 02/11/2013 à 05:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 5 h 30 TU, localisez le très fin croissant lunaire au ras de l'horizon est, dont seulement 2,11 % de sa surface est éclairée.
Tout près du bord inférieur droit, vous trouverez l'étoile Spica, l'une des étoiles les plus brillantes de la constellation de la Vierge.
À 7 h 14 TU, les observateurs situés dans le nord de la France et en Belgique pourront voir Spica disparaître derrière la Lune. Cependant, cela sera difficile à observer, en raison de la lumière du jour naissant.
Un horizon dégagé est impératif pour cette observation.


Éclipse hybride de Soleil (Amérique du Nord, Moyen-Orient, Afrique)
Le 03/11/2013 à 12:47 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au cours de sa révolution autour de la Terre, il arrive que la Lune s'intercale entre le Soleil et la Terre, projetant son ombre sur le Globe. Les observateurs se trouvant parfaitement dans l'alignement Soleil-Lune ont le privilège d'assister à une éclipse de Soleil. Il fait très sombre et les étoiles les plus brillantes apparaissent. Autour du disque noir de la Lune, un halo de lumière se déploie. C'est la couronne solaire, l'atmosphère lumineuse du Soleil. On peut voir des protubérances qui jaillissent autour du disque noir de la Lune, comme des langues de feu.

Mais dans sa course autour de la Terre, la Lune ne décrit pas un cercle parfait. Elle a plutôt une orbite elliptique. Sa distance par rapport à la Terre varie entre 356.410 km et 406.700 km. Lorsqu'une éclipse se produit quand la Lune est la plus éloignée, son cône d'ombre n'atteint pas la Terre. Pour les observateurs, le disque de la Lune ne recouvre pas complètement le Soleil. Il reste visible tout autour comme un anneau brillant, d'où son nom d'éclipse annulaire, qui peut durer de quelques secondes à 13 minutes. Lorsque l'éclipse se produit alors que la Lune est au plus près de la Terre, elle cache complètement le Soleil, et les observateurs assistent à une éclipse totale de Soleil.

L'éclipse de ce 3 novembre présentera la particularité de commencer en éclipse annulaire, pour se terminer en éclipse totale, d'où son nom d'éclipse hybride. Elle est plutôt rare.

Pour profiter pleinement du spectacle, il faudra se trouver dans la bande de totalité qui prendra naissance en Atlantique nord en Floride à 11 h 05 TU. L’éclipse sera annulaire, et sa durée sera de quatre secondes. L'éclipse deviendra ensuite totale jusqu'à la fin. L'ombre passera à 500 km au sud du Cap-Vert à 12 h 00 TU. La totalité sera de 1 mn 18 s. La totalité la plus longue se déroulera au-dessus de l'Atlantique au sud du Libéria. Sa durée sera de 1 mn 39 s. L'ombre traversera le Gabon et le Congo vers 13 h 51 TU avec une totalité de 48 s. Après avoir traversé l'Ouganda et le nord du Kenya vers 14 h 25 TU, l'éclipse prendra fin au sud de l'Éthiopie. L'éclipse sera visible partiellement dans le sud de l'Europe.

Pour le début de l'éclipse, la couronne solaire ne sera pas visible, en raison de l'anneau du Soleil (forte luminosité masquant la couronne). Il faudra donc se protéger les yeux pendant cette phase. Vous pouvez aussi observer l'éclipse par projection, ce qui vous permettra de la voir en toute sécurité.


La Lune en rapprochement avec Vénus
Le 06/11/2013 à 17:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 17 h 45 TU, repérez le fin croissant lunaire au-dessus de l'horizon sud-ouest.
À sa gauche un peu plus bas, vous trouverez la brillante planète Vénus.
Un site d'observation dégagé est conseillé.


La Lune en rapprochement avec Vénus, Pluton et Nunki
Le 07/11/2013 à 17:50 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 17 h 45 TU, repérez le fin croissant lunaire au-dessus de l'horizon sud-ouest.
À sa gauche un peu plus bas, vous trouverez la brillante planète Vénus.
Un site d'observation dégagé est conseillé.


La Lune en rapprochement avec Junon
Le 09/11/2013 à 17:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

À la veille du Premier Quartier de Lune, localisez l'astre sélène au-dessus de l'horizon sud vers 17 h 45 TU.
Avec une paire de jumelles ou un télescope, vous trouverez à sa gauche légèrement plus bas la planète mineure Junon.


La Lune en rapprochement avec Neptune
Le 11/11/2013 à 18:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En ce jour d'armistice, repérez la Lune au-dessus de l'horizon sud vers 18 h 00 TU.
En dessous de celle-ci à droite, vous trouverez avec des jumelles ou un télescope la planète Neptune.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Lun 11 Nov - 2:53

Maximum de l'essaim météoritique des Taurides nord
Le 12/11/2013 à 19:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des Taurides nord est actif du 20 octobre au 10 décembre.

Cet essaim tire son nom de la constellation d'où proviennent les météores, à savoir la constellation du Taureau (Taurus en latin). Découvert en 1869 dans la région des Pléiades, il est composé de deux essaims. Pour les différencier, ils ont été appelés Taurides nord et Taurides sud.

Comme pour les Taurides sud, les étoiles filantes ont une vitesse de 27 km/s, et sont assez lentes. Elles proviennent de la comète Encke, qui passe au voisinage de la Terre tous les trois ans et trois mois.

Pour observer les Taurides nord, il vous faut trouver la constellation du Taureau au-dessus de l'horizon est, vers 19 h 00 TU. Le taux horaire est de cinq météores. La présence de la Lune pourrait vous gêner.


La Lune en rapprochement avec Uranus
Le 13/11/2013 à 18:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 18 h 00 TU, cherchez la Lune gibbeuse au-dessus de l'horizon sud-est.
Avec un télescope, vous trouverez à sa gauche un peu plus bas la planète Uranus.


Observez la comète Ison
Le 15/11/2013 à 05:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La comète Ison va devenir de plus en plus brillante au fur et à mesure que les jours passeront. Elle sera visible à l'œil nu au ras de l'horizon est-sud-est à l'aube jusqu'au 5 décembre. Elle sera également visible le soir à partir du 30 novembre au coucher du Soleil au ras de l'horizon ouest-sud-ouest.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Position de la comète Ison du 5 au 25 novembre (Futura-Sciences)

Le 18, elle sera en rapprochement avec l'étoile Spica.
Le 23, elle sera en rapprochement avec Mercure, et le 24 avec Saturne.

Entre le 27 et le 29, Ison sera très proche du Soleil, et sous l'horizon. Elle ne sera donc pas visible. Cependant, sa queue pourrait être visible au-dessus de l'horizon. C'est à ces dates qu'elle devrait être la plus brillante, et elle pourrait dépasser l'éclat de Vénus. Cependant, les comètes sont imprévisibles, et il est difficile de faire des pronostics fiables.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Position de la comète Ison du 25 novembre au 13 décembre (Futura-Sciences)


Vénus en rapprochement avec Pluton
Le 15/11/2013 à 17:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 17 h 45 TU, localisez la brillante planète Vénus au-dessus de l'horizon sud-ouest.
Avec un télescope, vous trouverez à sa droite un peu plus haut la planète naine Pluton.


Maximum de l'essaim météoritique des Léonides
Le 17/11/2013 à 05:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des Léonides est actif du 14 au 21 novembre. Il tire son nom de la constellation d'où proviennent les météores, à savoir la constellation du Lion (Leo en latin).

Les plus anciennes observations de cet essaim remontent à l'an 901, mais c'est surtout à partir de novembre 1799 qu'il devint célèbre.

Découverte de l'essaim : un feu d'artifice silencieux

En effet, alors que l'Allemand Alexander von Humboldt se promenait par une belle nuit étoilée en compagnie de son ami français Aimé Bonpland, ils crurent tout d'un coup que le ciel leur tombait sur la tête. Celui-ci fut zébré de centaines de météores par minute, comme un feu d'artifice silencieux. Le même phénomène se reproduisit le 17 novembre 1833, et selon les estimations, le taux horaire fut de 50.000 à 200.000 météores par heure.

Un médecin allemand, Heinrich Olbers, découvreur des astéroïdes Vesta et Pallas, prédit le retour de l'essaim pour 1867. Il n'était pas loin, car en novembre 1866 une nouvelle pluie s'abattit, démontrant que la comète à l'origine de cet essaim repassait au voisinage de la Terre tous les 33 ans. C'est l'Allemand Ernst Wilhelm Leberecht Tempel qui découvrit la comète le 19 décembre 1865, puis Horace Parnell Tuttle le 6 janvier 1866. De ce fait, la comète fut nommée 55P/Temple-Tuttle.

Après la superbe pluie de 1866, les rendez-vous suivants furent décevants, car l'essaim fut perturbé par les influences gravitationnelles de Jupiter et Saturne. Mais en 1966, de nouveau, les observateurs purent assister à une pluie dont le taux horaire était estimé à 150.000 météores par heure, soit 2.500 météores à la minute !

Le dernier passage de la comète remonte à 27 février 1998, et malgré cela on n'assista pas à un tel taux horaire, qui fut tout de même de 4.000 par heure. À partir de 2003, l'activité fut décroissante avec des taux compris entre 20 et 100 par heure, suivant les années.

Essaim de météorites en 2013 : identique à l'année précédente

Les prévisions pour cette année 2013 parlent d'une activité identique à l'année dernière. Les estimations tablent sur 15 à 20 météores par heure, avec peut-être un pic plus important. Cependant, les passages répétés de la Terre ont « nettoyé » les poussières en suspension, et le taux est en baisse continuelle année après année.

Le pic traditionnel est prévu pour le 17 vers 15 h 50 TU, malheureusement en plein jour. C'est donc avant le lever du jour vers 5 h 30 TU, qu'il faudra guetter les Léonides. Pour cela, vous trouverez la constellation du Lion au-dessus de l'horizon sud. La Lune ne sera pas là pour vous gêner.

Rappelons que ce ne sont que des prévisions. Il est donc conseillé de surveiller les jours précédant et suivant ces prévisions. Qui sait, 2013 nous réserve peut-être des surprises...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Position de la constellation du Lion le 17 à 5 h 30 TU.


La Lune en rapprochement avec les Pléiades
Le 17/11/2013 à 19:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Attendez qu'elle soit bien haute dans le ciel pour repérez la Pleine Lune au-dessus de l'horizon est vers 19 h 00 TU.
À sa gauche un peu plus haut, vous trouverez l'amas des Pléiades, appelé également M45 ou Messier 45.


La comète Ison en rapprochement avec Spica
Le 18/11/2013 à 05:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Avant les premières lueurs de l'aube vers 5 h 30 TU, cherchez l'étoile Spica, la plus brillante de la constellation de la Vierge, au-dessus de l'horizon est.

À sa gauche légèrement plus bas, vous devriez voir la comète Ison, visible à l'œil nu jusque mi-décembre.

Au fur et à mesure que les jours passeront, la comète sera de plus en plus basse sur l'horizon, et se rapprochera des planètes Mercure et Vénus.


Plus grande élongation de Mercure à l'ouest du Soleil
Le 18/11/2013 à 06:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La planète Mercure atteindra sa plus grande élongation à l'ouest du Soleil ce jour. Contrairement à sa précédent élongation, elle montera plus haut dans le ciel, et sera bien visible.

Vers 6 h 00 TU, localisez la planète Mercure au-dessus de l'horizon sud-est.
Un horizon dégagé est fortement recommandé.


Vénus en rapprochement avec Nunki
Le 18/11/2013 à 17:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 17 h 30 TU, cherchez la brillante Vénus au-dessus de l'horizon sud-ouest.
Au-dessus de celle-ci légèrement à gauche, vous trouverez l'étoile Nunki, une des étoiles principales de la constellation du Sagittaire.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Ven 15 Nov - 12:54

La Lune en rapprochement avec Aldébaran
Le 18/11/2013 à 19:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 19 h 00 TU, repérez la Lune au-dessus de l'horizon est.
À sa droite un peu plus bas, vous trouverez l'étoile Aldébaran, une des étoiles principales de la constellation du Taureau.


La Lune en rapprochement avec Alnath et la nébuleuse du Crabe
Le 19/11/2013 à 19:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après avoir observé Vénus et Nunki, attendez deux heures pour localisez la Lune gibbeuse au-dessus de l'horizon est vers 19 h 30 TU.
À sa gauche un peu plus haut, vous trouverez l'étoile Alnath qui forme avec d'autres étoiles la constellation du Cocher.
La nébuleuse du Crabe sera visible aux jumelles ou au télescope à gauche de la Lune, légèrement plus haut.


Maximum de l'essaim météoritique des alpha-Monocérotides
Le 21/11/2013 à 05:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des alpha-Monocérotides est actif du 15 au 25 novembre. Son curieux nom provient de l'étoile qui se trouve près de l'endroit d'où surgissent les étoiles filantes. Cette étoile appartient à la constellation de la Licorne, qui en latin se dit Monoceros.

Les particularités de l'essaim des alpha-Monocérotides

Découvert en 1925 par Bradley, cet essaim pourrait provenir de la comète 1943 W1. Cependant, les astronomes n'en ont aucune certitude. L'essaim présente la particularité d'être observable trois années de suite, puis disparaît pour environ sept ans, pour être de nouveau observable trois années, sur un cycle de dix ans qui redémarre sur un sursaut d'activité. Le dernier remonte à 1995.

Il est difficile d'évaluer le taux horaire, très variable d'une année sur l'autre. Par exemple, en 1995, le taux horaire moyen était de 400 météores par heure. Un essaim à surveiller donc.

Pour observer les alpha-Monocérotides, il vous faut trouver la constellation de la Licorne au-dessus de l'horizon sud-ouest, vers 5 h 45 TU. Les étoiles filantes proviennent d'un endroit situé entre les constellations de la Licorne et du Petit Chien.


La Lune en rapprochement avec Alhena
Le 21/11/2013 à 21:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 21 h 00 TU, repérez la Lune au-dessus de l'horizon est.
À sa droite un peu plus haut, vous trouverez l'étoile Alhena, une des étoiles principales de la constellation des Gémeaux.


La Lune en rapprochement avec Jupiter
Le 22/11/2013 à 05:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Notre satellite continue sa course folle dans le ciel et sera en rapprochement avec la planète Jupiter.
Vers 5 h 45 TU, cherchez l'astre sélene au-dessus de l'horizon sud.
À sa droite un peu plus haut, vous trouverez la planète Jupiter.


La Lune en rapprochement avec l'amas de la Crèche
Le 23/11/2013 à 05:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Avant que l'aube n'arrive, repérez la Lune au-dessus de l'horizon sud-ouest vers 5 h 45 TU.
Avec une paire de jumelles ou un télescope, vous trouverez au-dessus de celle-ci légèrement à gauche l'amas de la Crèche.


La comète Ison en rapprochement avec Mercure
Le 23/11/2013 à 06:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La comète Ison se rapproche de plus en plus de l'horizon. Elle sera à proximité de la planète Mercure ce jour.
Pour la trouver, localisez la planète Mercure au-dessus de l'horizon sud-est vers 6 h 00 TU.
Vous trouverez la comète Ison à sa droite un peu plus bas.
Un horizon dégagé est fortement conseillé.


La comète Ison en rapprochement avec Saturne
Le 24/11/2013 à 06:15 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après Mercure, c'est au tour de Saturne de recevoir la visite de la comète Ison.
Vers 6 h 15 TU, cherchez dans les lueurs de l'aube la planète Saturne qui se trouvera au-dessus de l'horizon sud-est, à gauche légèrement plus bas que Mercure.
La comète Ison sera à sa droite au ras de l'horizon.
Un site dégagé est impératif pour cette observation.


La Lune en rapprochement avec Régulus
Le 25/11/2013 à 05:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 5 h 45 TU, localisez le Dernier Quartier de Lune au-dessus de l'horizon Sud.
À sa gauche un peu plus haut, vous trouverez l'étoile Régulus, l'étoile principale de la constellation du Lion.


Mercure en rapprochement avec Saturne
Le 26/11/2013 à 06:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans les lueurs de l'aube naissante, repérez au ras de l'horizon sud-est la planète Mercure vers 6 h 00 TU.
Au-dessus de celle-ci très légèrement à gauche, vous trouverez la planète aux anneaux : Saturne.
La comète Ison sera sous l'horizon, cependant sa queue pourrait être visible.


La Lune en rapprochement avec Mars
Le 27/11/2013 à 05:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au-dessus de l'horizon sud, vous trouverez notre satellite vers 5 h 45 TU.
Plus haut à gauche, vous trouverez la planète Mars, facilement reconnaissable par sa couleur rouge.


La Lune en rapprochement avec Vesta
Le 28/11/2013 à 05:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après Mars, c'est au tour de l'astéroïde Vesta de recevoir la visite de la Lune, que vous trouverez au-dessus de l'horizon sud-est vers 5 h 45 TU.
À sa gauche un peu plus haut, vous trouverez avec une paire de jumelles ou un télescope l'astéroïde Vesta.


La Lune en rapprochement avec Spica et Cérès
Le 29/11/2013 à 05:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour cette dernière observation du mois, cherchez la Lune au-dessus de l'horizon sud-est vers 5 h 45 TU.
À sa gauche un peu plus bas, vous trouverez l'étoile Spica, l'une des étoiles principales de la constellation de la Vierge.
Cérès sera observable aux jumelles ou au télescope, et se trouvera à gauche de la Lune un peu plus haut.


SOURCES EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES
Futura-Sciences novembre-2013


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    Sam 16 Nov - 11:36

L' OBSERVATION  DES  PLANETES  EN  NOVEMBRE  2013

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

VISIBILITE DES PLANETES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En cet avant dernier mois de l’année le show planétaire est assuré par les deux planètes internes, Mercure et Vénus. La première nommée nous offre sa meilleure apparition dans le ciel de l’aube, la seconde s’accapare le ciel du crépuscule. Mars se montre dans le ciel du matin tandis que les planètes géantes rencontrent des fortunes opposées : Jupiter gagne en temps de visibilité alors que Saturne se perd dans les lueurs solaires.

Avec un coucher qui intervient plus de deux heures après celui de notre étoile centrale, Vénus est facilement visible dans le ciel du couchant en direction du sud-ouest. Dans l’oculaire elle offre un disque qui s’agrandit en diamètre apparent au détriment de la phase qui diminue, passant ainsi du « dernier quartier » en début de mois à « l’épais croissant » à la fin novembre. Dans le ciel du couchant un joli croissant de Lune lui tient compagnie les 6 et 7 novembre.

Mercure passe d’un extrême à l’autre en l’espace d’une vingtaine de jours : pour la Toussaint la planète est en conjonction avec le Soleil, pour la Sainte Aude (le 18) elle s’en écarte au maximum, pour se montrer alors dans le ciel de l’aube. L’apparition matinale de Mercure est complétée de celle de Saturne qui entame sa saison 2013/2014. La planète aux anneaux avait déserté notre ciel pour son annuelle conjonction avec le Soleil. Au matin du mardi 26 les lève-tôt pourront se délecter du duo composé de Mercure et de Saturne dans les lueurs du jour naissant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mars poursuit sa route qui la conduira à l’opposition d’avril prochain. Au cours du mois elle n’avance son lever que d’une petite demi-heure, le Soleil retardant son lever de la même quantité horaire : une heure de visibilité en plus à porter au bilan martien.
Jupiter se lève vers 22 heures à la mi-novembre mettant ainsi à profit l’allongement de la durée de la nuit pour nous offrir un large temps d’observation de ses hautes couches nuageuses. Cette bonne visibilité permet de surcroit de suivre des transits complets de sa célèbre Tache Rouge. La planète géante brille dans les Gémeaux à une demi-douzaine de degrés au sud du célèbre couple stellaire de cet astérisme zodiacal.

Les amateurs de rendez-vous serrés entre la Lune et les étoiles brillantes de la bande zodiacale, ont rendez-vous à l'aube du samedi 2 novembre pour voir Spica, la merveille de la Vierge, passer derrière un disque lunaire réduit à un mince croissant et baigné de lumière cendrée. De belles images en perspective pour le numéro 66 d'Astrosurf Magazine.

Texte extrait du Ciel en novembre 2013 paru dans Astrosurf Magazine n°65



LES PLANETES

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Mercure est visible le matin à l’aube à partir du 9 novembre, date de sa première visibilité à Paris, elle atteindra sa plus grande élongation ouest (19,5°) le 18. Elle sera dans la constellation de la Vierge du 3 au 18 novembre, date où elle entrera dans la constellation de la Balance.

Vénus est visible tout le mois, le soir au crépuscule et en début de nuit. Elle sera en plus grande élongation est (47°) le 1er novembre. Elle restera tout le mois dans la constellation du Sagittaire.

Mars est visible en fin de nuit et à l’aube. Elle sera dans la constellation du Lion jusqu’au 25 novembre, date où elle entrera dans la constellation de la Vierge. Au cours du mois, elle se lèvera sensiblement toujours à la même heure.

Jupiter est visible une grande partie de la nuit et à l’aube dans la constellation des Gémeaux. Elle est stationnaire le 7 novembre, puis rétrograde.

Saturne est visible le matin à l’aube dans la constellation de la Balance à partir du 22 novembre, date de son lever héliaque du matin à Paris.

Comète ISON C/2012 S1 est visible en seconde partie de la nuit et à l’aube durant la première quinzaine du mois de novembre, puis son observation deviendra plus délicate, car elle se lèvera juste avant le Soleil. Elle est dans la constellation du Lion jusqu’au 5 novembre, date où elle entre dans la constellation de la Vierge, qu’elle quitte le 23 pour entrer dans la constellation de la Balance, puis dans celle du Scorpion à partir du 27 novembre. Elle passe à son périhélie le 28 novembre à 18h 33m 37,8s UTC et sa distance au centre du Soleil sera alors de 1861524,8 km.



Aspect des planètes au 16 novembre 2013
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus


La LETTRE d'INFORMATION de L'IMCCE - N°95 : novembre 2013


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2013
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Ephémérides d'Ufo Investigations-Movies 2011-2012
» Ephémérides du mois de septembre
» Ephémérides et prévisions du passage de l'ISS
» Ephéméride 7 Janvier......
» Ephéméride 1er Janvier......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: ESPACE EVASIONS & DECOUVERTES :: ESPACE ASTRONOMIE et OBSERVATIONS :: Archives et cahiers d'observations Ephémérides-
Sauter vers: