UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Jeu 11 Oct - 14:05

LE JOUR OU LA TERRE S'ARRÊTA
(The Day the Earth Stood Still)


Film américain réalisé par Robert Wise, sorti en 1951.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

SYNOPSIS

Un engin extra-terrestre de forme discoïde fait sensation en atterrissant au centre de Washington. Il est immédiatement entouré d'un cordon militaire et d'une foule de badauds. Le pilote, Klaatu, sort et annonce qu'il vient en paix. Mais un soldat perd son sang froid, tire et le blesse au bras. Apparaît alors le robot humanoïde Gort, qui émet un rayon désintégrateur annihilant les armes déployées tout autour.

Klaatu, blessé, est emmené dans un hôpital où il est en pratique prisonnier. Sa guérison ultra-rapide stupéfie les médecins. Pendant ce temps, les militaires tentent en vain de démonter ou neutraliser la soucoupe volante de Klaatu et le robot Gort, qui s'avèrent indestructibles, rebelles à tous les outils existants. Klaatu demande à rencontrer les chefs d'Etat terriens afin d'assurer la paix dans l'univers. Mais constatant l'absence de coopération des officiels américains, il s'évade, habillé d'un costume civil qu'il a dérobé au passage et qui porte une étiquette de nettoyage au nom de Carpenter : il décide d'endosser cette identité.

Le soi-disant M. Carpenter se rend en ville, loue une chambre dans une maison où il ne tarde pas à sympathiser avec une autre locataire, Helen, jeune veuve de guerre, et avec son fils Bobby. Il voit aussi que radios et télévisions entretiennent l'hystérie contre le terrifiant « monstre de l'espace » qu'il est censé être. A défaut de pouvoir convaincre les responsables politiques, il décide les jours suivants de s'adresser aux plus grands scientifiques terriens afin de leur exprimer l'inquiétude qu'éprouvent les civilisations avancées des planètes habitées lointaines devant l'évolution de la Terre, en proie à des pulsions agressives et destructrices. Il prend ainsi contact avec le professeur Barnhardt, qui réside justement à Washington, lui dévoile sa vraie identité, l'avertit que l'accumulation des armes atomiques sur Terre pourrait inciter les extra-terrestres à prendre les devants pour éliminer une source potentielle de danger. Barnhardt est d'accord pour relayer le message auprès de ses collègues, mais suggère à Klaatu/Carpenter de donner une preuve tangible de ses capacités techniques pour se faire écouter.

Entre-temps, Helen, son fiancé Tom et le petit Bobby, d'abord incrédules, voient s'additionner les indices qui montrent que leur ami « Carpenter » est en fait l'extra-terrestre contre lequel la chasse à l'homme fait rage. Klaatu rend visite à Helen à son travail, la prend à part dans un ascenseur qui stoppe brusquement : il lui déclare qu'il a fait en sorte que tous les appareils électriques de la planète cessent de fonctionner durant une demi-heure (sauf dans les cas où il y aurait danger vital, comme dans les hôpitaux ou les avions). Le monde entier s'est arrêté !

Tom dénonce Klaatu aux autorités. Helen, outrée de cette trahison, rompt avec lui. Avec Klaatu, elle prend une voiture pour retrouver le professeur Barnhardt. Durant le trajet à travers Washington en état de siège, Klaatu dit à Helen que si lui arrive malheur, elle devra aller voir le robot Gort pour lui dire la formule « Klaatu barada nikto ».

Une patrouille abat Klaatu. Helen fonce voir Gort, toujours immobile devant la soucoupe volante, prononce le mot de passe. Le robot la met à l'abri à l'intérieur du vaisseau puis va récupérer le corps de Klaatu, auquel il rend la vie — mais provisoirement seulement, explique-t-il à Helen.

Klaatu adresse aux scientifiques rassemblés devant sa soucoupe volante une dernière mise en garde, puis décolle.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

FICHE TECHNIQUE

Titre : Le Jour où la Terre s'arrêta
Titre original : The Day the Earth Stood Still
Réalisation : Robert Wise
Scénario : Edmund H. North
Photo : Leo Tover
Musique : Bernard Herrmann
Production : Julian Blaustein
Costumes : Perkins Bailey, Travilla et Charles Le Maire
Société de distribution : Twentieth Century Fox
Pays d'origine : États-Unis
Langue : anglais
Format : Noir et blanc - 1,37:1 - mono - 35 mm
Genre : science-fiction
Durée : 90 minutes
Date de sortie : 28 septembre 1951, 18 septembre 1952

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DISTRIBUTION

Michael Rennie : Klaatu/Carpenter
Patricia Neal : Helen Benson
Hugh Marlowe : Tom Stevens
Sam Jaffe : Prof. Jacob Barnhardt
Billy Gray : Bobby Benson
Frances Bavier : Mrs. Barley
Lock Martin : Gort
Elmer Davis : lui-même
H.V. Kaltenborn : lui-même
Drew Pearson : lui-même
Gabriel Heatter : lui-même
Fay Roope (non-crédité) : Le major-général
Snub Pollard
Carleton Young
Edith Evanson : Mrs. Crockett

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

LE FILM

Ringo Starr utilisera les décors du film pour la couverture de son album Goodnight Vienna.

On trouve des références à la phrase « Gort klaatu barada nikto » dans Tron, L'Armée des ténèbres, Shopping, ainsi que dans Star Wars, mais également dans le Volume 20 de la série de romans Animorphs et dans les jeux vidéo Spiderman 2, Rayman 3 ou encore Minecraft. De même un easter egg de Mozilla Firefox faisait apparaître cette phrase si on tape about:robots dans la barre d'adresse (cela a changé). Un des protagonistes de la série télévisée Nerdz citera également cette phrase à la fin de l'épisode 5 de la saison 4. Et aussi, de façon récurrente dans la série animée Teen Titans (prononcée par Raven)

Le groupe La Curiosité tua le chat utilise l'une des phrases emblématiques du film dans sa chanson System.

Ce film fait partie des nombreuses références de la chanson d'introduction du Rocky Horror Picture Show : Double feature.

Le remake de ce film culte est sorti en France le 10 décembre 2008, avec Keanu Reeves dans le rôle de Klaatu et Scott Derrickson (L'Exorcisme d'Emily Rose) derrière la caméra. On peut voir des images du film dans "Independance day"(même production Century fox), lorsque le plus jeune fils de Russel Case,regarde la tv dans le van, et qu'il tape sur le téléviseur, s'imaginant que la mauvaise qualité des images est due à ce dernier, alors que la réception tv est perturbée par les extra terrestres.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Michael Rennie : Klaatu/Carpenter & le robot : Gort ( Lock Martin )



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Sam 31 Jan - 14:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Jeu 11 Oct - 14:08



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Jeu 11 Oct - 14:20

VISUEL DVD CLASSICS
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Jeu 22 Aoû - 9:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Jeu 11 Oct - 14:21

VISUEL DVD REEDITION
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Jeu 22 Aoû - 9:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Ronald
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 9
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 44
Localisation : Quelque part sur un vaisseau mère

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Ven 12 Oct - 9:07

Un autre visuel de cette superbe affiche italienne du film Smile

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Dim 14 Oct - 8:25

Autre affiche originale du film :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Lun 15 Oct - 8:51

Superbe film de SF des années 50 avec un soupçon d'épouvante et d'angoisse qui plaisait beaucoup à l'époque
dans ce genre de film d'après-guerre ... Rswll10 

La photo la plus emblématique du : "Le Jour ou la Terre s'arrêta"


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Lun 15 Oct - 8:54

Annonce de la programmation de la diffusion du film sur la chaîne : TCM

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carterfan
Patrouilleur stellaire
Patrouilleur stellaire
avatar

Messages : 57
Réputation : 0
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 57
Localisation : le mans

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Mar 16 Oct - 9:51

Neutral Puis-je citer l'hommage de l'ex-Beatle avec un de ses albums des années 70 ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aigle24.xooit.com/index.php
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Mar 16 Oct - 11:15

Bien volontiers Carter, j'en ai même fait mention plus haut dans le sujet de ce film !

Ringo Starr utilisera effectivement les décors du film pour la couverture de son album Goodnight Vienna.

Goodnight Vienna est le quatrième album studio de Ringo Starr, paru en 1974. Bien qu'il ait eu un succès moindre que l'album précédent, il est tout de même un des albums de Starr les plus appréciés par le public. Comme chaque disque de l'ex-Beatle, nombre de ses amis ont participé à l'écriture ou l'enregistrement. On y trouve entre autres la chanson-titre écrite par John Lennon, ainsi qu'une reprise des Platters, Only You.

Sa couverture ne le fit pas passer inaperçu, recréant en couleurs autour de Ringo une scène du film-culte (noir et blanc) de science-fiction Le Jour où la Terre s'arrêta de 1951.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

01.(It’s All Da-Da-Down To) Goodnight Vienna (John Lennon) - 2:35
02.Occapella (Aller Toussaint) - 2:57
03.Oo-Wee (Richard Starkey/Vini Poncia) - 3:46
04.Husbands And Wives (Roger Miller) - 3:36
05.Snookeroo (Elton John/Bernie Taupin) - 3:30
06.All By Myself (Starkey/Vini Poncia) - 3:24
07.Call Me (Starkey) - 4:09
08.No No Song (Hoyt Axton/David P. Jackson) - 2:34
09.Only You (And You Alone) (Buck Ram/Ande Rand) - 3:28
10.Easy For Me (Harry Nilsson) - 2:21
11.Goodnight Vienna (reprise) (Lennon) - 1:21


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Sam 31 Jan - 14:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Mar 16 Oct - 11:17

Ici le visuel de la version de cet album en format K7 audio (1974) GOODNIGHT VIENNA

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Sam 31 Jan - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Mer 17 Oct - 8:02

La scéne de l'arrivée de Klaatu sur Terre Rswll3

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Jeu 18 Oct - 8:36

Michael Rennie ( Klaatu/Carpenter ) et Patricia Neal ( Helen Benson )

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gort
Patrouilleur stellaire
Patrouilleur stellaire
avatar

Messages : 76
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/11/2012
Localisation : Kappa Orionis

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Mer 14 Nov - 15:01

Le robot "Gort" The Day the Earth Stood Still


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Gort est un robot humanoïde de fiction dans le film de 1951, et "Le Jour où la Terre s'arrêta" de 2008 ( remake ).
Dans l'histoire originale courte "Farewell to the Master", sur lequel les deux films sont basés,
le personnage a été appelé Gnut.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le robot métallique de huit pieds accompagne Klaatu, un visiteur de la Terre d'une planète lointaine, à bord d'une soucoupe volante. Il ne parle pas, mais il utilise une arme à rayon projeté par-dessous une visière pour vaporiser des armes et des obstacles. Klaatu le décrit comme faisant partie d'une force de police interstellaire. Il annonce que les habitants de l'univers ont construit de nombreux robots comme Gort et leur ont donné des pouvoirs irrévocables pour répondre à des actions violentes afin de «préserver la paix». Il poursuit en disant que «Il n'ya pas de limite à ce que peut faire Gort. Il pourrait détruire la Terre."

Le personnage a été basé lâchement sur Gnut, un grand robot vert de l'espace dans "Farewell to the Master", une histoire courte de 1940 par Harry Bates qui a été utilisé comme base pour le scénario d'Edmund H. North. Dans l'histoire, Gnut que l'on croit être le serviteur de son compagnon humanoïde, mais se qui se révèle, à la fin, avoir été le maître.

Sur l'écran Gort est un grand robot "sans couture" qui semble être construit à partir d'une seule pièce de "métal flexible". Il mesure 231 cm de hauteur dont un verrouillage pour l'acteur Lock Martin vêtu d'une épaisse combinaison caoutchouc mousse conçu et construite par Addison Hehr. Deux procédures ont été créées, fixé alternativement à partir de l'avant ou vers l'arrière afin que le robot puisse apparaître transparent en fonction de l'angle de la caméra.

Une autre statue de fibre de verre de Gort a été utilisé pour les gros plans du faisceau mobile dans le casque e Gort ou lorsque la scène en question ne lui demande pas de se déplacer. Afin de maximiser la hauteur du robot, le costume a été réhaussé avec des ascenseurs et un systéme a été conçu de sorte que le casque et la visière s'élève au-dessus du haut de la tête de Martin. Des prismes ont été employés afin que Martin puisse voir à travers la visière du costume et des trous d'air ont été réalisés sous le menton du robot pour faciliter la respiration de l'acteur.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Pendant la majeure partie du film, Gort reste immobile devant la soucoupe, qui repose sur le National Mall dans le centre de Washington DC alors que les scientifiques et les chercheurs militaires l'examine. À un moment donné Klaatu communique et interpréte les signaux d'une lampe de poche. Il répond également à des commandes vocales, y compris la fameuse directive "Gort : Klaatu Barada Nikto ...", parlé par le personnage de Patricia Neal, vers la fin du film.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Jeu 15 Nov - 10:01

Merci pour ces précisions Gort, l'acteur Lock Martin avait une taille vraiment impressionnante et hors norme,
il ne pouvait en n'être autrement qu'il soit choisi pour endosser le costume de "Gort".


Lock Martin

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Biographie

Lock Martin est né le 12 Octobre 1916 et décéde le 19 Janvier 1959. ( Los Angeles, Californie, USA ) Il portait le nom de scène de l'acteur américain Joseph Lockard Martin, Jr. Il est surtout connu pour avoir joué le robot Gort de : "Le Jour où la Terre s'arrêta" de Robert Wise (1951).

Il était originaire de Pennsylvanie et a eu une série de petits boulots avant d'entrer dans le cinéma. Il travaillait comme portier au théâtre chinois de Grauman, quand il a été engagé pour le rôle de Gort, même si ce n'était pas son premier rôle, pour sa taille  démesurée (environ 231 cm), mais Robert Wise, réalisateur de  "Le Jour où la Terre s'arrêta", affirme que sa hauteur était de 7 pieds et 1 pouce dans le commentaire du DVD du film. Sa grande taille ne se traduit pas par la force et il avait beaucoup de  mal à gérer son costume de robot. Pour les scènes où il était censé soulever physiquement Patricia Neal et Michael Rennie, ils ont été soit soutenu pour cette scéne par des cables cachés, par un chariot ou remplacées par des mannequins légers suivant les plans de la caméra.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Lock Martin était également dans la distribution de "L'Homme qui rétrécit" représentant un géant, mais ses scènes ont été supprimées. Il a été surnommé "le géant doux" comme il aimait lire des histoires aux enfants et pendant un certain temps eu une émission locale consacrée à cela.

Martin a été marié à Ethel Babcock (1914-1972).


Filmographie

The Incredible Shrinking Man (1957) (scenes deleted) as Giant
The Snow Creature (1954) (unconfirmed) as Yeti
Invaders from Mars (1953) (uncredited) as Mutant carrying David to 'Intelligence'
Off Limits (1953) (uncredited) as Big Sailor
Million Dollar Mermaid (1952) (uncredited) as Giant
Four Star Revue as Giant at Hollywood Bowl (1 episode, 1952)
The Day the Earth Stood Still (1951) as Gort
Lady on a Train (1945) (uncredited) as Circus Club Doorman
Anchors Aweigh (1945) (uncredited) as Giant
Lost in a Harem (1944) (as J. Lockard Martin) as Bobo


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lock Martin, du haut de ses 2m30. sur le tournage de : Invaders from Mars (1953)
"Les envahisseurs de la planète rouge" de William Cameron Menzies

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Sam 31 Jan - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Jeu 15 Nov - 15:45

Une photo du tournage ( la sortie de Gort par la passerelle de l'ufo )

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Sam 31 Jan - 14:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Gort
Patrouilleur stellaire
Patrouilleur stellaire
avatar

Messages : 76
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/11/2012
Localisation : Kappa Orionis

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Mer 12 Déc - 16:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gort
Patrouilleur stellaire
Patrouilleur stellaire
avatar

Messages : 76
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/11/2012
Localisation : Kappa Orionis

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Mer 12 Déc - 16:38

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gort
Patrouilleur stellaire
Patrouilleur stellaire
avatar

Messages : 76
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/11/2012
Localisation : Kappa Orionis

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Mer 15 Mai - 13:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gort
Patrouilleur stellaire
Patrouilleur stellaire
avatar

Messages : 76
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/11/2012
Localisation : Kappa Orionis

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Mer 21 Aoû - 9:56

GORT : "PORTRAIT ROBOT" DU ROBOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

IL RESPECTE LES REGLES D'ASIMOV

Parmi tous les robots qui ont envahi le grand écran , Gort, celui du film Le Jour où la Terre s'arrêta de Robert Wise (1951) occupe une place à part. Il est là, en retrait et immobile, toujours présent pour protéger ou venir au secour de son maître, l'extra-terrestre Klaatu. On peut en quelque sorte l'assimiler à un vigile indestructible et impassible.
Cependant, il agit toujours dans le respect des règles de la robotique énoncées par Isaac Asimov, le célèbre écrivain de roman de science-fiction d'origine russe :

- Un robot ne peut pas blesser un être humain; même par inaction, il ne peut lui causer du tort
- Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf quand de tels ordres entrent en conflit avec la première règle
- Un robot doit protéger sa propre existance, pour autant qu'une telle protection ne viole pas les deux autres règles

Et même, lorsque dans le film, il se sert de sa puissance destructrice, il reste toujours dans le cadres des règles précédement cités.

ANECDOTE DE TOURNAGE

Voici les propos que tenait le réalisateur du film, Robert Wise, lors de la sortie de son film en salle :

( Le tournage du Jour où la Terre s'arrêta nous a posé quelques problèmes aussi compliqués qu'intéressants. Pour le robot, nous avions besoin d'un objet aux dimensions géantes mais mobile et flexible. A cette époque, au "Chinese Theatre", sur Hollywood Boulevard, il y avait un portier qui mesurait plus de deux mètres de hauteur. Nous l'avons engagé, puis, nous l'avons mis à l'intérieur du costume que nous avions fait construire exprès pour lui en mousse de caoutchouc.

En fait, nous avions deux costumes, l'un zippé devant, l'autre derrière de façon à pouvoir filmer toujours le robot du côté ou il n'y avait pas de fermeture éclair. Quand on voulait le montrer de face, puis de dos, on avait besoin d'attendre une heure entre les deux prises pour qu'il est le temps de se changer. De toute façon, nous étions obligés quand même de nous arrêter toutes les heurs car il n'y avait pas assez de ventilation dans les costumes et notre homme, malgré sa haute taille, ou plutôt à cause de sa haute taille, n'était pas très costaud !)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gort
Patrouilleur stellaire
Patrouilleur stellaire
avatar

Messages : 76
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/11/2012
Localisation : Kappa Orionis

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Mer 21 Aoû - 10:01

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Jeu 22 Aoû - 10:24

LE JOUR OU LA TERRE S'ARRÊTA :
SECRETS DE TOURNAGE


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Durant les années 50, la traque de l'ennemi sur le sol américain devient politique. On soupçonne toute personne ayant des convictions socialisantes, vite assimilées à un communisme pur et dur. Contrairement aux films de cette période comme par exemple Les Envahisseurs de la planète rouge, les visiteurs du Jour où la terre s'arrêta ont des visions beaucoup plus pacifiques. L'extraterrestre Klaatu est en effet venu pour mettre en garde les terriens contre l'arme atomique récemment découverte.

Les effets spéciaux du Jour où la terre s'arrêta sont limités au strict nécessaire : une soucoupe volante, un robot, un extra-terrestre a figure humaine que l'on peut comparer au Christ (il descend du ciel et prend le nom de Charpentier). En utilisant un style réaliste, Robert Wise fait une description précise de la société américaine. Après cela, le cinéaste va aborder dans ses films des problèmes épineux au coeur de l'actualité, contre le racisme Le Coup de l'escalier, la violence avec Ne pour tuer ou la lutte contre le totalitarisme dans Les Rats du désert. Avec ce film de science-fiction traditionnel, Wise envoie un message à la bonne conscience de l'Américain moyen.

Avec Le Mystère Andromède en 1970 et Star Trek en 1979, Robert Wise récidive dans le domaine de la science-fiction. Ce genre offre selon lui, un moyen facile pour faire passer des messages à la société.

"Klaatu barada nikto !", l'équivalent de notre bonjour en extra-terrestre, est la phrase culte du film. Les fans se rallièrent sous ce salut, parmis eux, George Lucas, qui baptise trois de ses personnages ainsi dans La Guerre des étoiles. La phrase est également citée dans Evil Dead III : l'armée des ténèbres : c'est la formule magique censée annuler la malédiction du Necronomicon.

Le rôle de Klaatu, tenu par Michael Rennie, était destiné à l'origine à Claude Rains.
Le rôle du robot Gort est interprété par Lock Martin, un portier du Chinese Theatre qui mesurait près de deux mètres de haut.

Les comédiens Jack Palance et Spencer Tracy auraient pu, eux aussi, être du casting du Jour où la Terre s'arrêta : le producteur Darryl F. Zanuck souhaitait en effet que le premier incarne le robot Gort, tandis que le second était un temps attaché au rôle de l'envahisseur extra-terrestre.

Le 10 décembre 2008, le remake de ce film est sorti dans les salles françaises avec Keanu Reeves et Jennifer Connelly.
Ce remake malgré sa distribution n'égale en rien l'œuvre incomparable de Robert Wise.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Sam 31 Jan - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Jeu 22 Aoû - 11:12

LA CRITIQUE PAR DVD CLASSIK
L'HISTOIRE


Lors d’une journée d’été ordinaire, une soucoupe volante traverse les cieux américains et se pose à Washington. La population, prise de panique, ne sait comment réagir face à cet évènement. Deux êtres sortent du vaisseau : Gort, un robot à l’allure redoutable, et Klaatu (Michael Rennie) un extra terrestre aux apparences de terrien. Ce dernier essaie d’entrer en relation avec les hommes qui, se sentant menacés, finissent par le blesser. Emmené à l’hôpital, Klaatu rencontre des responsables politiques avec qui il tente de discuter du danger du surarmement. Se heurtant à un mur d’incompréhension, il décide de fuir et de transmettre son message au monde entier …

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ANALYSE ET CRITIQUE

31 janvier 1950 : le président Harry Truman autorise la fabrication de la bombe à hydrogène. A compter de cette date, les tensions entre les deux pôles (menés par l’URSS et les USA) ne cessent de s’amplifier et un climat de peur s’instaure, tant sur l’échiquier politique que sur la scène artistique : alors que les frères Rosenberg sont condamnés à mort pour avoir livré des secrets nucléaires à l’ennemi, Hollywood lutte contre la menace soviétique en publiant sa fameuse "liste noire". Au cœur de ces années troubles, les studios produisent un grand nombre de spectacles manifestement anti-communistes. Les films d’invasion "aliens" trustent alors les écrans et matraquent le public avec le même message : le danger vient de Mars, la planète Rouge (sic), continuez à surveiller le ciel !

Au cœur de ce maelström de méfiance, certains artistes tentent d’imposer une autre vision. Parmi ces hommes, le jeune Robert Wise, collaborateur de Welles et réalisateur du très remarqué The Set up, est en attente d’un script à la thématique pacifique. Lorsqu’on lui propose l’adaptation du roman “Farewell of the master” (Harry Bates), il imagine le premier film de science fiction mettant en scène un alien non belliqueux. Disposant d’un budget assez limité (995 000 dollars), Wise ne peut élaborer des plans de foule impressionnants, ni espérer voir une pléiade de stars à l’affiche de son projet. Mais n’est-ce pas dans ces conditions que l’on reconnaît les hommes de talent ? Wise le prouve grâce à une réalisation intelligente et efficace.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Côté distribution, il évite la surenchère et propulse deux comédiens quasi inconnus en tête d’affiche. Il ne faut pas voir dans ce choix un désintérêt pour l’interprétation mais plutôt une approche intelligente des personnages. A la lecture du scénario, il est clair que la narration ne glorifie pas un héros salvateur mais plutôt un messie. Témoin de la vie terrienne, Klaatu porte un message d’amour. Coursodon et Tavernier remarquent avec justesse cette dimension christique lorsque l’extra terrestre dissimule son identité sous le nom symbolique de Carpenter. Pour interpréter ce personnage, Wise pense à Claude Rains mais choisit finalement Michael Rennie comédien au regard froid qui finira sa carrière dans des séries B de science fiction italienne ! Quasiment dénué de sentiment, l’extra terrestre observe notre monde avec calme et détermination.

Pour endosser ce rôle à la psychologie assez simple, inutile d’engager Cary Grant ou Bogart; Rennie fait parfaitement l’affaire et la sobriété de son jeu apporte une crédibilité évidente à Klaatu. A ses côtés, Patricia Neal interprète Helen Benson, la jeune femme qui le protège et l’aide à transmettre son message. Ici encore sa performance ne laissera pas un grand souvenir dans les encyclopédies du septième art mais l’important n’est pas là: délaissant l’histoire d’amour que le réalisateur lambda aurait imposé au couple "extra terrestre - belle terrienne", Wise s’appuie sur le script de North et dirige ses comédiens avec rigidité vers le fameux climax du discours. En dehors de cet objectif, aucune histoire ne vient compliquer le récit, et le réalisateur tend vers un minimalisme narratif assez remarquable.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Malgré ce récit somme toute assez simple, Wise captive son public en créant une ambiance fascinante grâce à un réel talent de mise en scène et au sublime score de Bernard Herrmann.

Elève de Welles auprès duquel il officia en tant que monteur (Citizen Kane, La splendeur des Ambersons) Wise est un formidable technicien. Sa science du montage qu’il avait exprimée avec virtuosité dans The Set Up, lui permet ici encore d’imposer un rythme parfait. Ni trop rapide, ni ennuyeux, l’histoire de Klaatu accélère lentement et mène le spectateur vers le final en conservant son attention tout du long.

Pour cela, le réalisateur monteur ne s’embarrasse pas de dialogues et combine ses images avec brio pour imposer des ambiances lourdes de sens: ainsi lorsque les médias relayent l’évasion de Klaatu, une succession de plans silencieux (familles se cachant, commerces fermant leur portes) se succèdent et révèlent la panique qui s’empare de la population. Ce procédé est d’ailleurs réutilisé lorsque la panne d’électricité arrête le monde. Wise imprime ainsi sur sa pellicule une ambiance pesante et réussi l’exploit d’exprimer un sentiment d’effroi mondial avec seulement quelques figurants …

A ses côtés il choisit d’imposer Bernard Herrmann qui n’a pas encore acquis la renommée que lui offrira Hitchcock lors de leur collaboration. A l’aide de sonorisations propres au genre de la science fiction (utilisation du theremin) le compositeur signe un score où l’étrange se mêle au classique avec une belle virtuosité. De nombreuses séquences dépourvues de dialogues (comme celle de l’atterrissage ) mettent en avant cette alchimie qui naquit entre les images de Wise et les notes du génial Herrmann.

Sur la forme le film de Robert Wise est une incontestable réussite. Les résultats du box office suffisent à le prouver : doté d’un budget de 995 000 dollars, le film en rapportera le double sur le territoire américain . Mais sur le fond, le jeune réalisateur, que nombre de critiques considèrent comme un simple technicien de talent, développe t’il une thématique intéressante dans son œuvre ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Si l’on compare The day the earth stood still aux autres productions de l’époque, Wise fait preuve de caractère. La science fiction des années 50 fortement marquée par le maccartysme avait tendance à tourner en rond et à ce titre le classique The thing de Nyby (sorti la même année) est l’archétype du film anti-communiste. Face à ce manque d’originalité, le choix de Wise est remarquable. Non seulement il met en scène un extra-terrestre pacifique mais il livre un message profondément humaniste. Lors du final Klaatu s’adresse aux terriens pour les exhorter à abandonner leur escalade guerrière. Son discours ne privilégie pas plus un camp qu’un autre. Si on limite notre analyse à ce monologue on peut voir en Wise un apôtre de la paix.

Mais Klaatu ne se contente pas de ces belles paroles. Après avoir mis en avant ses idées, il menace les terriens et promet une destruction de la Terre si la réaction ne va pas dans son sens ! Il faut avouer que cette attitude quelque peu brutale n’est pas d’une grande finesse. Ici Wise (Klaatu), cherche à imposer une vision pacifique par la violence et refuse toute discussion. Il prône ainsi une position unilatérale contre le mal et sans concertation avec les différentes composantes terriennes. Ceci est d’autant plus étonnant qu’en janvier 1951 les locaux des nations unies sont inaugurés à New York. Pourquoi Wise n’y a-t-il pas vu une issue à son histoire ?

Il sera difficile d’apporter une réponse à cette question mais quelques années plus tard Robert Wise prouvera à nouveau son attachement à ces valeurs de paix et de tolérance en réalisant le fabuleux West side story. Aujourd’hui The day the earth stood still reste aussi efficace et son message n’a malheureusement pas vieilli. Démonté par la politique des auteurs, il faudra attendre la fin des années 70 pour que cette œuvre soit enfin reconnue à sa juste valeur.

En 1977 George Lucas lui rend hommage en nommant trois des personnages de sa célèbre trilogie Klaatu, Barada, Nikto. En 1982 le jeune Steven Spielberg visiblement influencé par Wise met en scène un E.T. aux idées bienveillantes. Et en 1993 c’est au tour de Sam Raimi d’utiliser la fameuse tirade « Klaatu barada nikto » dans le script de The army of darkness. Cette reconnaissance de la profession suffit à inscrire Le jour où la terre s’arrêta au panthéon des grandes œuvres de la science fiction et à faire taire la critique de bas étage.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Sam 31 Jan - 15:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Robby 2013
Pionnier de l'espace
Pionnier de l'espace
avatar

Messages : 33
Réputation : 0
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Jeu 22 Aoû - 12:28

Magnifique sujet sur ce film et de très belles photos illustrant l'ensemble !
Je vois que nôtre ami "GORT" connaît bien son sujet question "robotique"... Rswll10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gort
Patrouilleur stellaire
Patrouilleur stellaire
avatar

Messages : 76
Réputation : 0
Date d'inscription : 11/11/2012
Localisation : Kappa Orionis

MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   Dim 28 Sep - 4:25

Robby 2013 a écrit:
Magnifique sujet sur ce film et de très belles photos illustrant l'ensemble !
Je vois que nôtre ami "GORT" connaît bien son sujet question robotique Rswll10


Pour te répondre Robby, même après tout ce temps, et il est bon parfois de relancer les sujets, oui je connais bien mon sujet vu que ce film
fait partie de mes préférés au même titre d'ailleurs que FORBIDDEN PLANET. Wk

Ici une photo exclusive de moi même, heu je veux dire de GORT dans les ateliers pour des vérifications d'usages ...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» The Day the Earth Stood Still (1951) Robert Wise
» Extrait du film de Robert Wise (1951) :
» The Day the Earth Stood Still (1951) Bernard Herrmann
» (2008) Le Jour où la Terre s'arrêta film (The Day the Earth Stood Still)
» Le Mystère Andromède (1971) Robert Wise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: DOSSIERS CINEMA SCIENCE-FICTION :: Les FILMS sur les EXTRATERRESTRES et OVNIS au CINEMA-
Sauter vers: