UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pluie de météores ( essaims )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7707
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Pluie de météores ( essaims )   Dim 12 Aoû - 5:09

Pluie de météores ( essaims )

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une pluie de météores, ou pluie d'étoiles filantes, est un phénomène lumineux provoqué par l'entrée dans l'atmosphère terrestre d’un nombre plus ou moins important de corps solides extraterrestres sur une certaine période de l'année.

Nature du phénomène

La pluie d'étoiles filantes se produit lorsque la Terre, sur son orbite, traverse un essaim météoritique qui est un nuage de poussière laissé par une comète lors de son passage. Les poussières entrent dans l’atmosphère en produisant des "météores" plus communément appelées étoiles filantes : des trainées lumineuses causées par la vaporisation du corps et l'ionisation de l'air sur sa trajectoire, phénomènes dus principalement à la compression de l'atmosphère en avant du corps supersonique (et non à la friction). Cette incandescence se produit entre 85 et 120 km d'altitude (avec une vitesse comprise entre 40 000 et 290 000 km/h). Quelques grammes suffisent à produire des éclats égaux à ceux des étoiles. Les étoiles filantes les plus brillantes sont appelées des bolides. Par un effet de perspective, elles semblent toutes provenir d'un point appelé radiant.

Les pluies de météores et leur essaim sont nommés d'après la constellation où est situé le radiant (par exemple : Orionides, radiant dans la constellation d'Orion). Afin de différencier des essaims ayant leur radiant dans une même constellation, on ajoute le plus souvent le nom d'une étoile proche du radiant (Eta aquarides) ou le mois d'activité de l'essaim (Bootides de juin).

La majorité des essaims météoritiques sont associés à des comètes, cependant quelques-uns sont liés à des astéroïdes. Ainsi l'essaim des Géminides est alimenté par l'astéroïde Phaéton, ce qui laisse supposer que ce dernier serait un noyau de comète devenu inactif.



Périodicité et intensité

Les pluies de météores se produisent tous les ans à la même période. Cette période peut varier de plusieurs semaines à quelques heures avec un pic d’activité. Par exemple, les Perséides, la plus célèbre des pluies d’étoiles filantes, se produisent entre le 17 juillet et le 24 août avec un maximum d’activité le 12 août.

Pour estimer le pic d'activité, les éphémérides donnent le taux horaire zénithal ou ZHR (Zenithal Hourly Rate). Cette valeur théorique correspond au nombre d’étoiles filantes qu’un observateur, bénéficiant d’un ciel clair et d’une nuit parfaitement noire, verrait toutes les heures si le radiant était situé au zénith. Ces conditions étant rarement réunies, il est difficile de prévoir quel sera en pratique le nombre de météores. Mais celui-ci peut être nettement supérieur au ZHR dans le cas où l’essaim a été ré-alimenté par le passage récent de la comète à laquelle il est associé. Cela peut donner des pluies de météores spectaculaires comme en 1966, avec les Léonides observées aux États-Unis et au Mexique, avec un taux horaire de 150 000. On parle alors de tempête d’étoiles filantes.

Il existe plus d’une centaine d’essaims actifs, la plupart sont mineurs et donnent des pluies de faible intensité, d'autres sont diurnes.



Liste des principaux essaims météoritiques
et périodes de visibilités


04/01 Quadrantides (QUA)
17/01 delta-Cancrides (DCA)
08/02 alpha-Centaurides (ACE)
25/02 delta-Léonides (DLE)
13/03 gamma-Normides (GNO)
24/03 Virginides (VIR)
22/04 Lyrides (LYR)
23/04 pi-Puppides (PPU)
05/05 êta-Aquarides (ETA)
08/05 êta-Lyrides (ELY)
19/05 Sagittarides (SAG)
27/06 Bootides de juin (JBO)
09/07 Pégasides (JPE)
13/07 Phoenicides de juillet (PHE)
27/07 Pisces Austrinides (PAU)
27/07 delta-Aquarides sud (SDA)
29/07 alpha-Capricornides (CAP)
04/08 iota-Aquarides sud (SIA)
08/08 delta-Aquarides nord (NDA)
12/08 Perséides (PER)
17/08 kappa-Cygnides (KCG)
19/08 iota-Aquarides nord (NIA)
31/08 alpha-Aurigides (AUR)
09/09 Perséides de Septembre (SPE)
19/09 Piscides (SPI)
03/10 delta-Aurigides (DAU)
08/10 Draconides (GIA)
18/10 epsilon-Géminides (EGE)
21/10 Orionides (ORI)
24/10 Léo-Minorides (LMI)
05/11 Taurides sud (STA)
12/11 Taurides nord (NTA)
17/11 Léonides (LEO)
21/11 alpha-Monocérotides (AMO)
01/12 chi-Orionides (XOR)
06/12 Phoenicides (PHO)
06/12 Puppides-Vélides (PUP)
08/12 Monocérotides (MON)
11/12 sigma-Hydrides (HYD)
13/12 Géminides (GEM)
20/12 Coma Bérénicides (COM)
22/12 Ursides (URS)



Les Perséides

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les Perséides ou « Larmes de saint Laurent » sont une pluie d'étoiles filantes visible dans l'atmosphère terrestre, issue de débris aussi gros qu'un grain de sable de la comète Swift-Tuttle. Bien que les premières traces d'observation datent de l'an 36, ce n'est qu'entre 1864 et 1866 qu'il est établi une relation entre les Perséides et la comète dont la pluie d'étoiles filantes est issue. Ces météores sont observables lorsque les débris de Swift-Tuttle rencontrent l'atmosphère terrestre, soit à partir du 20 juillet environ jusqu'aux alentours du 25 août, avec un maximum habituellement situé entre le 11 et 13 août.

C'est l'essaim le plus spectaculaire et le plus populaire de l'année, étant donné qu'il se produit, pour l'hémisphère nord, lors de la période estivale.



Le mot « Perséides » provient du grec et identifie la descendance de Persée, fils de Danaé et de Zeus. Puisque les traînées de la pluie d'étoiles filantes semblent provenir de la constellation de Persée, leur nom est devenu « Perséides ». La nomenclature est sensiblement la même pour les autres essaims.

« Les Larmes de saint Laurent » est le nom donné traditionnellement et poétiquement à ce phénomène, la fête de Saint-Laurent de Rome étant célébrée le 10 août et le maximum de l'intensité se situant non loin de cette fête.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La constellation de Persée


Histoire

Les Perséides sont l'une des plus anciennes pluies de météores recensées par écrit. Les premiers rapports datent de l'an 36 en Chine et de l'an 811 en Europe. Les archives connues d'observations systématiques de ce phénomène datent de 1779. Entre 1864 et 1866, Giovanni Virginio Schiaparelli remarque que les Perséides ont une orbite très semblable à celle de la comète Swift-Tuttle. Cette découverte lui permet d'expliquer l'intensité des Perséides en raison de la trajectoire de cette comète, qui a une orbite d'environ 130 ans. Les premières observations de l'astronomie contemporaine ont lieu entre 1868 et 1898.


Dans la nuit du 9 au 10 août 1911, le taux horaire (THR) observé était de 50 météores par heure. Jusqu'en 1920, ce taux a diminué jusqu'à 4 météores par heure, puis est resté constant. Un taux horaire zénithal hors norme de 250 météores par heure fut observé dans la grande période des Perséides, en 1920. Ce rapport a rapidement diminué à 65 météores par heure, jusqu'au milieu des années 1970, où il a augmenté jusqu'à un maximum de 200 météores par heure en 1980.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7707
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Pluie de météores ( essaims )   Dim 12 Aoû - 6:06

109P/Swift-Tuttle : Comète-mère des Perséides

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Comète Swift-Tuttle prise de vue de "the University of Arizona Catalina Schmidt" USA en 1992.
Crédit photo : Carl Hergenrother/Tim Spahr.



109P/Swift-Tuttle (ou Comète Swift-Tuttle) est une comète périodique. Elle porte le nom de ses découvreurs Lewis Swift, qui l'observa le 16 juillet 1862, et Horace Parnell Tuttle, le 19 juillet 1862. Elle a été redécouverte lors son passage suivant en septembre 1992 par Tsuruhiko Kiuchi. Gary W. Kronk (en) relèvera que les comètes observées en Chine en 68 av. J.-C. et en 188 pourraient être 109P/Swift-Tuttle. Des calculs indépendants de Brian G. Marsden et W. G. Waddington confirmeront le lien.

La comète laisse une trainée de débris rocheux qui forme un essaim dénommé Perséides que la Terre traverse tous les ans entre la mi-juillet et la mi-août.

En 2005, selon un article du New Scientist, des simulations sur l'orbite de la comète indiquent qu'elle finira presque surement par entrer en collision avec la Terre ou la Lune mais très probablement pas avant mille ans.



Fiche d'identité


109P/Swift-Tuttle
Caractéristiques orbitales


Époque
10 octobre 1995
(JJ 2450000,5)

Demi-grand axe
26,092 ua

Excentricité
0,9632

Périhélie
0,9595 ua

Aphélie
51,225 ua

Période
133,28 a

Inclinaison
113,45°

Dernier périhélie
11 décembre 1992

Prochain périhélie
12 juillet 2126

Découverte
Swift et Tuttle

Date
16 juillet 1862

Désignations
1737 N1 - 1737 II-1862 O1 - 1862 III - 1992 S2 - 1992 XXVIII



Giovanni Schiaparelli est le premier astronome à identifier la comète-mère des Perséides, Swift-Tuttle. Le nom de cette comète, découverte le 15 juillet 1862. provient des deux astronomes Lewis Swift et Horace Parnell Tuttle, qui l'ont observée en même temps. Elle laisse une traînée de poussière cométaire sur son orbite, qui subit l'attraction gravitationnelle terrestre, et forme une pluie d'étoiles filantes qui se consument en pénétrant dans l'atmosphère terrestre. La majorité des poussières rencontrées date d'environ mille ans, mais quelques-unes proviennent du passage de la comète en 1862.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Giovanni Schiaparelli (1835-1910)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lewis Swift (1820-1913)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Horace Parnell Tuttle (1837-1923)


Description

Les étoiles filantes forment des trainées bien visibles dans le ciel d'été. Lorsque la Terre recoupe l'orbite de la comète, elle rencontre la traînée de poussière laissée par son passage. Environ 100 000 tonnes de poussières se consument dans l'atmosphère en une année. Ces grains de poussière pénètrent à approximativement 210 000 km/h (soit 59 km/s) dans l'atmosphère terrestre et se consument, créant ainsi une trainée lumineuse, ressemblant à une averse. Ils commencent à devenir lumineux à environ 115 km d'altitude et s'éteignent à environ 90 km en moyenne6. Pendant ce phénomène, les Perséides peuvent atteindre une température de 1 650 °C (3 000 °F) à cause de la friction que provoque l'air.

Lors de leur observation, ces traînées semblent provenir d'un point unique appelé radiant. Il s'agit d'une illusion d'optique provoquée par l'effet de perspective. Cette illusion est identique à celle qui donne l'impression à un automobiliste que les gouttes de pluie qui frappent son pare-brise proviennent de l'avant et non du haut. Le radiant de l'essaim météoritique est situé dans la constellation de Persée, tout près de la constellation de Cassiopée.


Observation

L'observation des Perséides se fait principalement dans l'hémisphère nord pendant l'été, car l'orbite de la Terre croise la queue de la comète au cours de cette période. Leur observation à l'œil nu au milieu du mois d'août est relativement facile. L'observation est améliorée en l'absence de nuage, par une nuit sans lune, dans un lieu sombre et avec le moins de pollution lumineuse possible. La présence des étoiles de la Petite Ourse dans le ciel est une bonne indication que le lieu est propice à l'observation des Perséides. L'observation est également facilitée lorsque le regard de l'observateur est dirigé 50° au-dessus de l'horizon en direction du Nord-Est.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7707
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Pluie de météores ( essaims )   Dim 12 Aoû - 6:16

Carte du radiant des Perséides

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Radiant est un terme d'astronomie désignant le point de la voûte céleste d'où, par un effet d'optique, l'essentiel des « étoiles filantes » provenant d'un même essaim semble provenir. Habituellement, lorsque ce point est situé dans une constellation, l'essaim prend un nom dérivant de cette dernière.

Par exemple, le radiant de l'essaim des Perséides est situé dans la constellation de Persée.

Le fait que tous les météores d'un essaim semblent provenir d'un même point de la voûte céleste est dû au même effet d'optique que l'illusion que l'on a, dans une voiture roulant vite sous la pluie ou la neige, de voir l'ensemble des gouttes de pluie ou des flocons de neige provenir d'un point situé exactement dans la direction où la voiture se déplace. Cet effet d'optique est donc lié au mouvement de la Terre qui rencontre sur sa trajectoire l'essaim de grains de poussière laissés par le passage d'une comète.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Représentation d'une pluie d'étoiles filantes, dont le radiant est marqué d'un cercle


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pluie de météores ( essaims )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pluie de météores ( essaims )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pluie de météores ( essaims )
» Pluie de météores le 8 octobre à partir de 20 h ( heure locale)
» Calendrier des pluies de météorites et étoiles filantes
» Aisne: Nouvelle pluie d'ovnis sur la région
» Un militant "gay" : "pendant plus d'une heure, les jeunes catholiques prièrent et chantèrent leur Dieu à genoux, les mains dans les mains, sous la pluie de nos déplorables lazzis"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: ESPACE EVASIONS & DECOUVERTES :: ESPACE ASTRONOMIE et OBSERVATIONS-
Sauter vers: