UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Cahier d'observations astronomiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Le Cahier d'observations astronomiques   Mar 7 Aoû - 10:58

Le Cahier d'observations astronomiques

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Exemple type de rédaction de fiche ou de cahier d'observations astronomiques

Ce cahier est à disposition des membres qui se lancent dans l'observation astronomique des astres et à la découverte de notre ciel de nuit.
Vous pourrez inscrire et consigné ici toutes vos observations et remarques durant ces nuits d'observations tout en observant quelques régles qui vont suivre ci-dessous.

La préparation des nuits à l'observation

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Phase 1 - La préparation physique
Phase 2 - La préparation du matériel
Phase 3 - L'équipement et consignes
Phase 4 - L'observation et la reconnaissance
Phase 5 - Reports et notes sur le cahier d'observations




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Mar 3 Mar - 8:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Mar 7 Aoû - 11:42

Phase 1 - La préparation physique
Se protéger du froid


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pendant la nuit le changement de température est assez brutal. Alors même en été, prévoyez un bon pull (vraiment ! un bon pull), une bonne paire de chaussettes (en supplément de celles que vous avez à vos pieds), un blouson d'hiver et des gants (idéalement des mitaines pour garder un certain "toucher" pour la mise au point ou pour le dessin...). Pour vos pieds, un tapis de sol du genre de ceux que l'on utilise pour le camping est un bon isolant qui vous protégera efficacement du froid ou encore une paire d’après-ski (très efficace). Et puis rien de tel qu'un bon café ou un chocolat tenu bien au chaud dans une thermos.

Le confort

Observer debout demande pas mal d'efforts physiques car le dos et les jambes sont souvent sollicités. Au bout d'une heure d'observation dans des positions inconfortables, on se crispe et on fatigue très vite. Pour faire de bonnes observations, il est primordial d'être installé confortablement. C'est pourquoi les chaises ou les tabourets réglables en hauteur sont quasiment indispensables. Une table pliante (table de camping) pour poser les cartes de repérages et les accessoires est également fortement conseillée.[/b][/i]


Sur le terrain : L'équilibre thermique et la lutte contre la buée

Sortir l’instrument une bonne ½ heure avant de débuter les observations (pour les gros Newton ou Dobson, cela peut aller jusqu’à 1 heure et ½) pour que l'équilibre thermique soit établi entre le télescope et le milieu extérieur. La buée est un gros problème qu'il faut savoir résoudre pour éviter l'arrêt prématuré d'une soirée d'observation. En effet, par certaine nuit très humide, la buée se dépose très rapidement sur les instruments et sur tous les accessoires. Les lames de fermeture des télescopes de type Schmidt-Cassegrain y sont particulièrement sensibles. La première solution consiste à confectionner dans du carton assez épais ou mieux une feuille de plastique, un pare-buée d'une longueur approximativement 2 fois le diamètre de l'objectif à l'intérieur duquel vous pouvez mettre du papier buvard ou du vénilia (velours noir). Vous pouvez également trouver dans le commerce un système très efficace à base de résistance chauffante que l'on place devant l'objectif. Dans certains cas extrêmes l'eau peut ruisseler et s'infiltrer... Prenez donc toutes les précautions nécessaires. Eviter par exemple de respirer ou de parler à proximité de l'objectif car nous créons aussi nous même beaucoup de buée. Un séchoir à cheveux peut vous sauver une soirée. Mais il induit une turbulence instrumentale pendant 10 bonnes minutes.  Pour protéger la table sur laquelle se trouve les cartes de repérage et les accessoires, placer le tout sous un parasol. Vous pouvez également vous confectionner une petite cabine pliante en contreplaqué. Attention !… éviter les constructions lourdes…

Se protéger des lumières directes

L'acuité visuelle nocturne maximale est atteinte après 30 min passées dans l'obscurité totale. A la moindre lumière blanche, on perd le bénéfice de cette lente adaptation. Eviter les lumières directes autant que possible. Pour l'éclairage des cartes, utiliser une lampe de poche inactinique. Vous pouvez par exemple peindre l'ampoule avec plusieurs couches de vernis à ongle rouge. J’ai personnellement choisi de monter un plastique rouge devant ma lampe de poche. Si vous avez l’occasion de récupérer une lampe frontale (style chirurgien) avec batterie à la ceinture, vous avez l’appareil d’éclairage idéal. En effet, vous aurez les deux mains libres pour effectuer vos manœuvres ou vos écritures.

PS : si vous êtes fumeur, attention avec votre briquet ! , c'est très éblouissant (aussi bien pour vous, que pour les autres).

Pour l'observation du ciel profond (nébuleuses diffuses, galaxies...) on augmente la perception des détails visibles à l'oculaire, en utilisant la technique dite de "la vision décalée". Un objet faible est perçu plus brillant si on regarde juste à côté. Ceci est dû au fait que dans l'œil, les cellules photosensibles (les bâtonnets) qui travaillent dans l'obscurité sont situées en périphérie de la rétine. Cela n'est pas facile au début mais après quelques minutes d'entraînement cela devient instinctif.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Mar 3 Mar - 8:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Mar 7 Aoû - 14:01

Phases 2 et 3 - La préparation du matériel
L'équipement et consignes


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les instruments

Le télescope (lunette, Newton ou autre) devra être minutieusement inspecté afin de ne rien oublier (les contrepoids, la tige de contrepoids, le plateau porte-accessoires, etc…). L’idéal est de construire un coffret où la monture peut être rangée. Le gros avantage, si celui-ci comporte des compartiments, c’est de ne rien laisser sur le terrain. Un plateau équipé d’une boussole et d’un niveau à bulle pourra être bricolé pour dégrossir très rapidement la mise en station de la monture.

Prévoir le nettoyage du ou des Barlow(s), oculaire(s) et objectif(s), avant de partir et enfermer les dans leurs boîtes. Si vous possédez une lunette, n'oubliez pas au passage l'objectif de celle-ci. Pour les miroirs, un nettoyage régulier sans tomber dans la manie est fortement conseillé. Pour la photographie, les objectifs seront minutieusement nettoyés et protégés de la poussière ou autre impureté risquant de gâcher un travail long et méthodique mené dans des conditions parfaites.

Les filtres couleurs, pollution lumineuse, Moon, etc… seront également nettoyés et rangés dans leurs boîtes.

Un plus indéniable, le moteur de mise au point, car mis à part une lourde monture qui ne bouge pas, nombreux sont ceux qui possèdent un instrument dont la structure est plus légère. En effet, caméra en marche, dès que l'on pose la main sur le bouton de mise au point, c'est très fatiguant. Seul un système de mise au point commandé à distance peut améliorer la situation de façon substantielle.

N’oubliez pas d’emporter votre chercheur-étoiles, votre paire de jumelles, une boussole, des cartes célestes, une lampe de poche normale (mieux une lampe très puissante) pour le ramassage du matériel. Attention ! de ne pas allumer cette lampe alors qu’il y a encore des observateurs ( vous êtes assuré du lynchage organisé), dans ce cas, il faut rentrer votre matériel lentement et avec méthode pour ne rien oublier.  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les captures

La batterie du portable doit être bien chargée. Il faut prévoir le cas échéant une rallonge secteur avec l'alimentation secteur, si le lieu de capture est proche d'une source de tension domestique (220V). Sinon un câble avec prise allume cigare et l'adaptateur nécessaire pour alimenter le portable. Attention !... c'est toujours au plus mauvais moment que les choses se gâtent et vous empêchent de capturer l'image du siècle. Enfin on peut rêver...

Vous n’avez pas de portable, qu'à cela ne tienne, vous pouvez utiliser un micro ordinateur de bureau avec un convertisseur 12V/220V branché sur une batterie de voiture (attention à la consommation...). Bien évidemment le matériel à mettre en oeuvre est plus imposant. Prenez une table, même pliante, suffisamment solide pour supporter l'ensemble du matériel.

La place disponible sur le disque dur doit être à la hauteur des captures que l'on souhaite réaliser. Le nettoyage à la va-vite sur le site peut avoir des conséquences parfois désastreuses. Ce travail se prépare calmement à l'avance. A méditer.

La propreté du capteur est nécessaire pour obtenir des images correctes. Il est possible de placer l'électronique de la WebCam dans un boîtier étanche qui sera fortement aspiré avant fermeture afin de mettre le maximum de chances de notre côté. Il faut bien sûr s'assurer que le capteur est parfaitement propre ainsi que le verre de qualité optique que l'on aura placé devant celui-ci. Utilisez des cotons-tiges imbibés d'éther et finissez en soufflant du gaz de séchage (ex : SOUFFL'RONT de chez KF). Pour l'humidité un simple sèche cheveux peut faire l'affaire. Mettre également un sachet de SILICAGEL pour absorber l'humidité dans le boîtier juste avant la fermeture de celui-ci.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La photographie : Pour les confirmés

Vous devez vérifier le bon fonctionnement du boîtier photo. Assurez-vous que les accessoires sont rangés dans votre mallette photo (déclencheur souple, bagues et raccords, support pour Appareil Photo Numérique, adaptateur caméra Webcam, etc…).

La ou les pellicule(s) seront sortie(s) du frigo juste avant le départ et maintenue(s) dans une thermos si nécessaire. Attention ! A la mise en place de la pellicule, découper le couvercle de la boîte portant les indications : nombre de poses, sensibilité, marque et coller la sur l’arrière du boîtier avec du scotch. Cela pourra vous éviter la mésaventure qui m’est arrivée. A savoir, être persuadé d’avoir une pellicule 36 poses et tirer des photos longues poses sur une douze poses en réalité. Les perforations latérales du film s’étaient déchirées et laissaient l’impression d’un film qui avance normalement. Je ne vous dis pas la déception…

Si vous avez du matériel spécifique, n’hésitez pas à noter celui-ci dans une check-list ou ajoutez-la à celle ci afin de ne rien oublier.
Ceci dans le cas d'un déplacement avec d'autres observateurs sur un site également spécifique.


Sc.astrosurf



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Mar 3 Mar - 8:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Mer 8 Aoû - 12:19

Phase 4 - L'observation et la reconnaissance

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Préparer votre nuit avec méthode en notant les événements remarquables, conjonction, occultations, plage de visibilité des objets du ciel profond, heure de passage de la tâche rouge de Jupiter, des comètes, des satellites, de la station ISS, etc... Imprimer les cartes des zones d’observation avec les coordonnées A.D. et Déclinaison si nécessaire. Vous pouvez imprimer une carte du ciel du mois pour vous repérer plus facilement ( Astronomie Magazine, Ciel & Espace, autre… ) ou utiliser un cherche-étoiles.

Prévoir un support papier ( vous pouvez utiliser une planche pince-note ) pour noter toutes les informations de votre observation et en particulier les paramètres de prises de vue ou de capture, les conditions météorologiques, etc...

Le choix du site, s'il est permis, sera un plus sur le chemin de la réussite. La pollution lumineuse est l'une des premières contre-indications à la prise de vue de nuit. Car si l'œil s'adapte volontiers et corrige de petits défauts, le capteur d'une caméra ou l’objectif d’un appareil photo est moins coopérant. Si vous vous déplacez, n’oubliez pas de noter les coordonnées géographiques du lieu d’observation.

Choisir correctement son emplacement en fonction du ou des sujet(s) à traiter. S'il y a plusieurs sujets dans la nuit, prévoir les trajectoires afin de se trouver au bon endroit à la bonne heure (attention ! aux arbres). En effet rien n’est plus rageant que de devoir bouger tout son matériel parce que l’endroit choisi au départ se trouve inapproprié à l’heure de la manifestation souhaitée (conjonction, éclipse, etc…).


Sc.astrosurf



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Mar 3 Mar - 8:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Mer 8 Aoû - 13:27

Phase 5 - Reports des notes sur le cahier d'observations

Au fur et à mesure que la nuit se déroule et que la voute voilée vous offre les inombrables beautés célestes, vous prendrez soins de noter les observations intéressantes et utiles, par exemple, la position et l'observation précise d'une planète, de la Lune ou autres corps célestes.

Il faudra inscrire bien évidemment sur ce cahier d'observations : le jour, l'heure et la date en prenant soins de faire le détail par écrit des conditions météo de l'instrument utilisé et de l'heure de début et de fin de la soirée des observations ...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vous pouvez également avoir recours à l'utilisation de croquis ou dessins dans le cas ou vous n'êtes pas équiper d'un système de prise de photographies
avec temps de poses ou d'un matèriel informatique motorisé performant, celui-ci s'adresse aux astronomes confirmés exclusivement,
mais n'est pas une nécessaire, sauf si votre objectif est la photo astronomique.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'observation des bandes nuageuses et de la tâche rouge de Jupiter sur plusieurs périodes

L'aide d'un croquis est judicieux pour garder des notes visuelles et pour pouvoir mesurer dans le temps les changements et mouvements des astres.
De plus cette pratique du dessin deviendra vite une habitude plaisante et enrichissante sur le plan graphique et sera autant appréçiable qu'une photographie, la mise en couleur est déterminante également.

Les cinq croquis de Jupiter ci-dessus dessinés à la main ont été utilisés pour créer cette carte magnifiquement détaillée du sommet des nuages de Jupiter. Réalisés avec des crayons de couleur et l'oeil rivé à l'objectif d'un télescope de 40 cm de diamètre, chaque dessin original mesure environ 12,5 cm de diamètre. Le planisphère dessiné en dessous mesure lui 40 cm par 20. Observant à différentes dates de novembre et décembre 2011, l'astronome artiste Frédéric Burgeot a pu compter sur la rotation de Jupiter pour couvrir toute la circonférence de la planète.


Note : La rédaction de ce cahier d'observations restera une base de données non négligeable d'années en années et vous permettra de garder précieusement vos notes afin de faire des comparatifs de suivi et le plaisir de relire celles-ci avec nostalgie.

Excellentes nuits d'observations, en espérant que ceci vous apporte, comme pour moi, le virus de l'astronomie amateur.   Wk


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Mar 3 Mar - 8:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Sam 11 Aoû - 15:45

Nuit du 11 au 12 août 2012

Soleil - lever : 06h39 coucher : 21h12
Lune - lever : .. h .. coucher : 15h44

Heure début observations - 23h00
Ciel partiellement voilé
Températures minimales - 13°C
Températures maximales - 26°C
Heure de fin observations - 00h00

Observations Perséides Nord, Nord-Est à l'Ouest de la constellation de Cassiopée
sur la seconde partie inférieure de la voûte céleste.
Apperçu quelques étoiles filantes dont une d'un très belle éclat.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Mar 3 Mar - 8:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Dim 11 Aoû - 11:49

La NUIT des ETOILES FILANTES : le 9, 10, 11 et 12 AOÛT 2013
Comment bien observer les Perséides ?

Traduction réalisée par Didier Jamet
publié sur Ciel des Hommes le 23-07-2002


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C’est l’inclinaison de l’orbite de la comète qui fait tomber les poussières de Swift-Tuttle sur l’hémisphère nord de notre planète. Vues depuis le sol, les étoiles filantes semblent provenir de la constellation de Persée (d’où leur nom de Perséides). Persée est facilement visible depuis l’Europe et l’Amérique du Nord, mais elle s’élève à peine au-dessus de l’horizon pour des régions comme, par exemple, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Les amateurs de l’hémisphère sud verront très peu de Perséides.

Ce qui suit est vrai où que vous vous trouviez : le meilleur moment pour observer les étoiles filantes, c’est quand Persée se trouve au plus haut dans le ciel – soit entre deux heures du matin et l’aurore – Le 12 Août, réglez votre réveil pour qu’il sonne à deux heures du matin. Sortez, allongez-vous dans un sac de couchage ou sur une chaise longue en position inclinée, les doigts de pied pointant vers le Nord, et regardez juste au-dessus de vous. Vous ne tarderez pas à voir des étoiles filantes dévaler le long de la voie lactée.

Répétez la procédure le 13 août. Le pic de la pluie est de longue durée, et il est probable que vous dénombriez de nombreux météores pendant les deux jours (on s’attend à ce que la pluie atteigne son maximum le 12 août 2002 pendant une période de 12 heures centrée sur 22 heures Temps Universel (Minuit heure légale française). L’aube du 13 août risque en conséquence d’être la meilleure pour les Européens, tandis que les Américains du Nord pourront tenter leur chance à l’aurore de l’un ou l’autre jour.

Impossible de vous réveiller à deux heures du matin ? À la place, essayez de chercher les Perséides vers 10 heures du soir, quand Persée se tient bas sur l’horizon (elle se tient toujours bas dans l’hémisphère sud). Dans ces conditions vous ne verrez sans doute pas énormément d’étoiles filantes, mais celles que vous apercevrez pourraient bien se révéler mémorables. Les étoiles filantes qui émergent ainsi à l’horizontale à travers l’atmosphère sont dites rasantes. Elles sont plutot lentes, remarquablement colorées et brillantes.

Les rasantes constituent une bonne cible pour les citadins. L’éclairage urbain masque l’essentiel des faibles étoiles filantes qui zèbrent des cieux plus sombres. Depuis une grande ville vous ne pouvez voir que les plus brillantes.

Peut-être que le mois d’août serait un bon moment pour programmer un séjour à la campagne. Vous pourrez y voir la faible voie lactée et des centaines de Perséides… et peut-être même que personne ne remarquera que vous êtes sorti en pyjama pour regarder les étoiles.


LES CONSEILS POUR L'OBSERVATION

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C‘est bien connu, le mois d’août est le mois des étoiles filantes. Mais l’an dernier vous avez passé plusieurs soirées dehors et vous n’en avez pas vu beaucoup. Et même peut-être pas du tout ! Et pourtant, il est facile de surprendre ces brefs éclats lumineux qui griffent le velours de la nuit.
•Installez-vous confortablement

Une chaise longue, des vêtements chauds sont indispensables pour surveiller le ciel sur une longue période. Pour mieux voir les étoiles, installez-vous dans un endroit protégé des lumières gênantes.
•Choisissez le bon moment

La densité d’étoiles filantes culminera pendant les nuits du 11 au 12 et du 12 au 13. Assurez-vous que le ciel soit bien limpide. On voit plus d’étoiles filantes en deuxième partie de nuit, préférez les observations après 23h.
•Préparez votre soirée

Pour ne pas trouver le temps trop long, observez les satellites artificiels. Vous pouvez même prévoir leurs passages en consultant le site Heavens-above.  Invitez quelques amis et prévoyez musique d’ambiance et boissons chaudes.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Mar 3 Mar - 8:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Mar 20 Aoû - 9:23

NOUS SOMMES ACTUELLEMENT EN PERIODE de PLEINE LUNE !

ALORS PROFITEZ du TEMPS CLEMENT pour OBSERVER notre SATELLITE
à la RECHERCHE de ...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

TOUS à vos INSTRUMENTS ...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Dim 1 Sep - 5:48

EN SEPTEMBRE et OCTOBRE : OBSERVEZ LA PLANETE NEPTUNE

Ce mardi 27 août, Neptune passe à l’opposition, à une distance de 4,334 milliards de kilomètres de la Terre. Les observateurs peuvent rechercher la planète  en soirée durant les deux prochains mois. Pour cela, un instrument de 150 mm de diamètre et un grossissement de 100 fois au moins est indispensable, car Neptune n’est pas visible à l’œil nu et a l’aspect d’une minuscule bille. La planète gazeuse se trouve actuellement dans la constellation du Verseau, non loin de l’étoile σ Aqr (sigma Verseau), une étoile de magnitude 4,9. Aidez-vous de la carte ci-dessous pour la trouver.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Position de Neptune de 5 jours en 5 jours à 0h TU, du 29 août au 7 novembre 2013.

Retrouvez également un article sur Neptune dans Astronomie Magazine de septembre 2013,
ainsi que de nombreuses autres idées d’observation.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

AU SOMMAIRE DU NUMERO 159

ACTUALITES : Pluton en ligne de mire
A LA UNE : Neptune et ses quatorze lunes
SCIENCE : Equinoxe, automne et cætera
HOMMAGE : Pierre Bourge (1921 – 2013)
PATRIMOINE : Anniversaires au Pic !
BIEN DEBUTER : Le « shifting »
JOYAUX CELESTES : La nébuleuse Hélix pas à pas
LUNE : La Mer des Iles
AU MÉRIDIEN : Sous la Voie lactée au zénith
RETRO TEST : Télescope Perl JPM 115/900
MATERIEL : Imagerie solaire : réussir ses premiers clichés
GRAND PUBLIC : Champagne pour le nouveau planétarium

Et toujours, le cahier complet des éphémérides mensuelles,
l’agenda des clubs, les petites annonces…



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Jarod 2 le Dim 20 Oct - 4:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Dim 20 Oct - 4:04

LA LUNE GIBBEUSE ( DEFINITION ET DISTINCTION )
LA RECONNAISSANCE DES PHASES DE LA LUNE


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Lune, satellite naturel de la Terre, a une période synodique de 29,5 jours. Lors de cette période, appelée lunaison, la Lune présente 4 phases : le premier quartier, la pleine Lune, le dernier quartier, et la nouvelle Lune. Les périodes situées entre les phases sont appelées croissant et lune gibbeuse.

Lune gibbeuse ascendante et Lune gibbeuse descendante

On appelle premier croissant la période située entre la Nouvelle Lune et le premier quartier. Après celui-ci, la Lune présente jour après jour une surface de plus en plus éclairée. On appelle cela la Lune gibbeuse ascendante. Après la Pleine Lune où la surface entière de la Lune était éclairée, le même phénomène se présente à l’envers jusqu’au dernier quartier. On appelle cela la Lune gibbeuse descendante. La période située entre le dernier quartier et la Nouvelle Lune est appelée dernier croissant.

LES PHASES DE LA LUNE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En tournant autour de la terre la lune présente toujours la même face au soleil. Elle est parfois ronde et pleine, ou en croissant. Ce sont les phases de la lune ou son cycle synodique qui dure 29 jours, 12 heures et 44 minutes

La lune est toujours éclairée du même côté par le soleil, comme elle ne présente pas toujours la même face à la terre, l'on ne voit que la partie éclairée qui varie de jour en jour.
À la nouvelle lune,  on ne voit que le côté ombragé. La lune qui n'est donc pas visible. À ce moment précis, si le plan de la lune coïncide avec le plan sur lequel la terre tourne autour du soleil, il y a une éclipse de soleil. Le disque lunaire recouvre le disque solaire.

Au premier quartier on ne voit qu'une moitié de lune éclairée

À la pleine lune de la terre l'on ne voit que le côté entièrement éclairée par le soleil. On ne voit pas la face cachée de la Lune, restée dans l'ombre. À ce moment précis, quand le plan sur lequel la lune tourne autour de la terre coïncide avec le plan sur lequel la terre tourne autour du soleil, il y a une éclipse de lune. L'ombre de la terre recouvre exactement le disque lunaire.

Au dernier quartier on ne voit que l'autre moitié éclairée de la lune.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronald
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 9
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 44
Localisation : Quelque part sur un vaisseau mère

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Dim 20 Oct - 6:45

Ca me fait penser que mon grand-père m'avait expliquer plein de trucs avec la lune pour faire le jardin, mais j'ai tout oublié... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Dim 20 Oct - 7:58

Ronald a écrit:
Ca me fait penser que mon grand-père m'avait expliquer plein de trucs avec la lune pour faire le jardin, mais j'ai tout oublié... Rolling Eyes

Oui c'est vrai, les jardiniers qui travaillent avec la lune, cela existe depuis des lustres, et nos anciens le savent bien, car même encore aujourd'hui les semis pour certains se font encore avec les phases de notre lune et de ses influences sur les plantes, les marées et notre modeste personne : la pleine lune en est un exemple.
Ronald, voici qui devrait te rafraîchir un peu la mémoire sur ce que ton grand-père t'a peut-être inculquer !

LES INFLUENCES DE LA LUNE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La nouvelle lune

Il est recommandé d'intervenir au jardin le moins possible, un jour ou deux avant et après la nouvelle lune, cela rend les plantes plus ligneuses. Les jours suivants sont propices à la récolte des semences (lune montante), bulbes et tubercules (lune descendante et fruits)
C'est la période favorable aux semis et plantations des plantes qui produisent des graines à l'extérieur du plant comme les choux, les laitues, les épinards ainsi que les céréales.

Le premier quartier

C'est la période favorable aux semis et plantations des plantes qui produisent des graines à l'intérieur du plant comme les légumineuses (pois, haricots), cucurbitacées (melons, concombres, citrouilles) et les solanacées (tomates, aubergines, piments), en automne aux semis des salades.
C'est aussi favorable aux apport d'engrais liquides et purins, à l'élaguage du printemps. Plantez les arbres et arbustes fruitiers (en lune descendante) Coupez les arbres pour le bois de menuiserie en préférant les jours feuilles ou fleurs, pour les résineux en jours feuilles et fruits. Vers la fin de la période plantez l'ail,

La pleine lune

Parce que c'est une période propice au pourrissement, il est recommandé de ne pas faire de plantations un jour ou deux avant et après la pleine lune excepté l'ail qui aime être planté la semaine avant et après la pleine lune, en lune gibbeuse. Bien arroser au pied des plantes la veille et le jour de la pleine lune.

Après la pleine lune, épandre de l'engrais à pelouse, plantez les légumes racines, divisez les vivaces, récoltez les boutures et les légumes pour la conservation à la cave.

Autres

À la pleine lune il y a augmentation des problèmes psychiatriques, de dépressions et d'insomnies. Coupez les ongles et cheveux, la nuit de la pleine lune pour les renforcer et éviter leur chute...

Le dernier quartier

Le dernier quartier est la période où l'eau s'enfonce profondément dans le sol, propice aux labours et bêchage en profondeur.

Cette période stérile doit être utilisée pour le désherbage, fauchage et taille des plantes qui cicatrisent mieux. Coupez le bois de charpente (en lune descendante) qui ne sera pas pourrissant et de chauffage qui boucanera moins.

PETIT RAPPEL

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ci-dessous, jardiner avec la lune: les périodes en lune montante et lune descendante:

PRINPTEMPS
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ETE
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

AUTOMNE
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

HIVER
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronald
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 9
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 44
Localisation : Quelque part sur un vaisseau mère

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Dim 20 Oct - 11:55

Merci pour toutes ces infos EBE !!! Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Dim 20 Oct - 12:28

Les anciens et même encore aujourd'hui les jardiniers avertis utilisent le fameux calendrier lunaire pour effectuer les plantations, autres semis, récoltes et tailles diverses. Il faut citer par exemple et sans faire de publicité de ma part, le précieux aide mémoire du calendrier lunaire dans des revues comme "RUSTICA" ou "VIVRE AVEC LA LUNE"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
http://www.rustica.fr/recherche/jardiner%20avec%20la%20lune.html

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
http://www.achat-grenoble.com/pro47169-Calendrier-lunaire-2013-de-Michel-Gros-Vivre-avec-la-lune-LE-PAVOT-BLEU.htm
 
LES PHASES DE LA LUNE ET SES AGISSEMENTS

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

LA LUNE CROISSANTE

La vitalité des plantes croît avec la lumière croissante de la lune. Plus on se rapproche de la pleine lune, plus les plantes ont l'énergie pour lutter contre les parasites et les maladies, plus elles vivent longtemps comme fleurs coupées ou le fourrage dans les silos.

Les foins fauchés sont de meilleure qualité, le compost chauffe mieux, les animaux supporte mieux les tailles des cornes et le parage des pieds. Les céréales qui seront utilisées pour les semis futurs, sont récoltées en lune croissante.

En lune croissante on fait les semis et transplante les plantes à feuillage dont la majeure partie de leur croissance et la récolte se fait au-dessus du sol. Le meilleur temps pour semer et planter est en matinée.

C'est la bonne période pour la récolte les fruits à pépins (en lune descendante), la cueillette des plantes médicinales (en lune montante), la récolte des légumes et légumes-fruits, pour amender le sol en ajoutant du compost en petites quantités et labourant en surface.

Les plantes sont greffées en lune croissante, en jours cancer et poissons ou en capricorne.
Lorsque le sapin de Noël est coupé en lune croissante, les aiguilles tiendront mieux sur l'arbre et auront moins tendance à tomber.

SOINS PERSONNELS

En lune croissante, l'organisme reprend des forces. C'est une période idéale pour les convalescences, cures anti-fatigues avec un apport en vitamines, cure en phytothérapie ou cure de fond homéopathie, cures et massages contre les problèmes circulatoires. Commencez les cures pendant l'inter-saison chinoise, en jours "feuilles" pour les problèmes de sommeil, les rhumatismes et les dépressions passagères; en jours "racines" pour soigner le corps en profondeur, pour les problèmes circulatoires et digestifs.

De préférence, coupez-vous les cheveux en lune croissante, autant pour les coupes d'entretien que pour se faire une nouvelle tête, avec si possible une lune montante.

Pour les soins des ongles, utilisez les mêmes règles que pour les cheveux. Préférez les jours "racines" pour les soins et évitez les jours "feuilles".

Pour les soins de la peau, nettoyez et désincrustez votre peau en lune croissante et descendante. L'acné et les verrues semblent croître avec la lune, traitez-les aux mêmes dates.

Les fruits de mer sont meilleurs lorsqu'ils sont pêchés en lune croissante.

LA LUNE DECROISSANTE

La vitalité des plantes décroît avec la lumière décroissante de la lune. Les plantes possèdent moins de vitalité, mais les couleurs, odeurs, saveurs sont plus perceptibles, améliorées. Les propriétés diététiques et médicinales sont plus prononcées.

C'est une période favorable aux conserves, confitures et mise en bouteille du vin. La conservation de la plante à leur état frais est plus difficile. L'efficacité des traitements insecticides et fongicides est renforcée.

En lune décroissante on sème et transplante les légumes racines et à tubercules, fertilise et travaille le sol. Le meilleur temps pour la transplantation est en fin d'après-midi ou en soirée. En été, semez les salades et épinards pour éviter qu'elles ne montent en graines. Semez et plantez les légumes fruits et fleurs dont vous voulez concentrer les saveurs et propriétés.

Récoltez tout ce qui pousse sous la terre en prévilégiant les jours fruits (en lune descendante si possible). Semez les pelouses et tondre les gazons pour une repousse dru et moins vite. Cueillette des plantes médicinales dépuratives se fait le matin.

Le bois de chauffage coupé en lune descendante boucanera moins et sera plus sec. Faites l'élaguage d'hiver.

SOINS PERSONNELS

C'est une période propice à l'augmentation des problèmes circulatoires et cardio-vasculaires.
Commencez juste après la pleine lune, les cures pour éliminer les toxines (reins-foie) par des tisanes diurétiques et pour perdre du poids.

Les plaies cicatrisent mieux en lune décroissante, favorisez donc les interventions chirurgicales ou dentaires, en évitant les jours "feuilles".
L'épilation se fait en lune décroissante et descendante, cela ralentit la repousse.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Mar 3 Mar - 9:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Ronald
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 9
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 44
Localisation : Quelque part sur un vaisseau mère

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Dim 20 Oct - 12:40

Avec tout ça plus d'excuses pour ne pas jardiner... Rolling Eyes 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Dim 20 Oct - 13:01

JARDINER AVEC LES PHASES DE LA LUNE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Depuis des millénaires, les jardiniers prennent en compte les phases croissantes et décroissantes de la Lune, ainsi que sa position par rapport à l’horizon.


Le satellite de la Terre influe sur le cycle de l’eau, par exemple sur les marées, la formation de nuages, la répartition des pluies. Depuis la fin des années 80, des scientifiques ont prouvé son action sur le développement de jeunes semis ou le diamètre des troncs d’arbres. Dès l’Antiquité, des traités ont prôné le respect de la position de la Lune par rapport à notre planète pour assurer de meilleu­res conditions de réussite de nos cultures.

CROISSANTE OU DECROISSANTE

Entre deux nouvelles lunes, l'astre affiche un profil plus ou moins éclairé : c’est l’ombre de la Terre sur son satellite qui donne lieu à ce phénomène. Il passe par des phases croissantes et le premier quartier, puis par la pleine Lune (pendant laquelle tout est permis sauf les plantations), ensuite par les phases décroissantes et le dernier quartier, selon un cycle de 28 jours. En phase décroissante, le jardinier travaille le sol et le fertilise, sème et taille. Quand la Lune est pleine, en revanche, les semis sont déconseillés : ils souffriraient de son éclairage. La phase croissante se montre propice aux récoltes.

LA LUNE ROUSSE

Après Pâques, en avril, la Lune entre dans une position unique dans l’année entre la Terre et le Soleil. Les rayons de ce dernier teintent de rouge notre satellite : les nuits sont alors claires et froides, et les gelées encore possibles. Ne repiquez ou ne sortez vos plantes fragiles qu’une fois cette étape passée.

MONTANTE ET DESCENDANTE

D’autre part, la position de la Lune par rapport à l’horizon varie en hauteur, selon un cycle qui s’achève également en 28 jours : c’est la position de l’orbite de la Terre par rapport à son satellite qui dicte cette oscillation. Retenez un petit principe mnémotechnique : lorsque la Lune s’élève (vers son point maximal), elle fait monter la sève (dans les tiges). C’est le bon moment pour les semis, bouturages ou greffes. Lorsqu’elle redescend, la sève regagne les racines. C’est la période favorable à ce qui se passe sous le sol, notamment les plantations, ainsi qu’aux tailles.

Au-delà de la position de la Lune par rapport à la Terre, les techniques de jardinage modernes prennent également en compte sa place parmi les autres astres, non pas pour définir un thème astrologique, mais pour établir quelles forces vitales entrent particulièrement en jeu.

LES CONSEILS D’UNE SPÉCIALISTE
LA BIODYNAMIE

Née dans l’entre-deux-guerres, la biodynamie tient compte de la position de notre satellite devant certains groupes de constellations. Chacun d’entre eux correspond à un type de forces (feu, air, eau, terre) en rapport avec les différents constituants d’une plante. On distingue ainsi les jours bénéfiques aux graines, aux fleurs, aux feuilles ou aux racines. Par exemple, lorsque la Lune passe devant les constellations du Lion, du Bélier et du Sagittaire, ce sont des jours fruits et graines : la période idéale pour semer, planter, récolter les fruitiers et légumes à fruits, telle la tomate. Sur les agendas spécialisés, les consignes concernant les travaux à effectuer dans le respect de la position lunaire sont symbolisées par de petits dessins simples, par exemple une racine quand la Lune est décroissante, que sa position baisse par rapport à l’horizon, et qu’elle passe devant le Taureau, la Vierge et le Capricorne, dites “constellations de la terre”… Les trois facteurs sont ainsi repris, même pour planifier les jours de repos ! »


Rosenn Le Page est l'auteur de nombreux ouvrages pratiques sur le jardinage, notamment de « L'Agenda lunaire du jardinier 2013 » (L’Ami des jardins, octobre 2012).
Frédérique Brillot - Bio Info




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Jeu 13 Aoû - 11:18

La NUIT des ETOILES FILANTES : le 9, 10, 11, 12 et 13 AOÛT 2015

Les 7, 8 et 9 août 2015 se déroulera la 25ème édition de la nuit des étoiles. Cette manifestation gratuite et ouverte à tous, dont la première édition remonte à 1991, a rassemblé en 2013 environ 110 000 personnes réparties sur 393 manifestations. A cette occasion, des astronomes amateurs vous invitent à partager leur passion et à venir observer le ciel à travers leurs instruments, mais aussi, suivant les sites, à assister à des conférences, des projections ou encore des expositions.

Nuits des étoiles 2015

Présent dès la première « nuit des étoiles » en 1991, le club Regulus a toujours participé à cette opération nationale pour présenter à un public toujours plus nombreux au fil des années le merveilleux spectacle du ciel étoilé.

Cette année, les bénévoles du club Regulus vont se mobiliser une nouvelle fois pour préparer une soirée hors du commun le vendredi 7 août à partir de 21 heures : dès la nuit tombée, l’écran géant installé sur le site s’animera par une présentation multimédia. Le Thème des "Nuits 2015" sera "lumière messagère des étoiles", 2015 étant pour l'UNESCO "l'année de la lumière".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ensuite les animateurs du club guideront vos observations sur les nombreux instruments (télescopes, lunettes, jumelles…) mis à votre disposition. Des passionnés vous raconteront la vie tumultueuse de l’Univers, vous verrez des joyaux parmi les plus beaux du cosmos, à portée des yeux, sur la voûte céleste estivale. planétarium Cosmodyssée III Une initiation à la reconnaissance des constellations du ciel boréal se déroulera dans le planétarium Cosmodyssée III qui sera installé sur le site de l'observatoire.

Comme chaque année à la même période les Perséides sont de retour. Pour la plupart d'entre nous, elles sont synonymes de vacances et de belles nuits d'été passées à la belle étoile (filante, bien sûr).

Nous savons que l'essaim des Perséides est dû au passage de la comète 109P/Swift-Tuttle à proximité du Soleil. Cette comète, découverte en 1862, a une périodicité de 130 ans. On pense d'ailleurs qu'elle a été observée à plusieurs reprises beaucoup plus tôt (peut-être même en l'an 68 et en l'an 188 par les astronomes chinois). Les passages de la comète ont engendré un nuage de débris cométaires étendu sur environ 60 millions de km que la Terre traverse chaque année entre le 17 juillet et le 24 août. La plupart de ces débris ont la taille d'un grain de poussière, mais cela est suffisant pour fendre le ciel d'une magnifique traînée.

Les météores d'un même essaim paraissent venir d'un même point de la sphère céleste. Ce point est appelé radiant. Sa position varie au fil des jours. Le nom de la constellation dans laquelle il se situe donne son nom à l'essaim météoritique. Ainsi, l'essaim des perséides doit son nom à la constellation de Persée car autour du maximum de l'essaim les étoiles filantes semblent émaner d'un point situé dans la constellation de Persée. Cependant d'autres météores n'ont pas de directions privilégiées, on parle alors de météores sporadiques.

On recense un total d'environ 150 essaims d'étoiles filantes répartis sur l'année. Parmi les plus connus, outre les Perséides, on retrouve l'essaim des Quadrantides, l'essaim des Léonides, l'essaim des Draconides, ainsi que l'essaim des Géminides. Ces essaims ne sont malheureusement pas visibles à la période de l'année à laquelle se déroulent les nuits des étoiles. En revanche, 7 autres essaims peu connus car extrémement peu fournis (au mieux quelques unités par heures) seront actifs au moment des nuits des étoiles : ce sont les Piscis Austrinides (code IMO APU), les delta-Aquarides sud et nord (SDA et NDA), les alpha-Capricornides (CAP), les iota-Aquarides sud et nord (SIA et NIA), et les kappa-Cygnides (KCG).

De nos jours le maximum de l’essaim a plutôt lieu autour du 12 août, mais on l'appelle encore parfois "Larmes de St Laurent" car il avait jadis lieu le 10 août, jour de la St Laurent. On pourrait peut-être le renommer Larmes de Sainte Clarisse mais ça ne se fait pas de faire pleurer une femme ;o)

Si les Perséides furent l'un des essaims les plus spectaculaires des années 90, c'était dû au dernier passage au plus près du Soleil (périhélie) de la comète dont il est originaire. Cependant cette dernière s'éloigne maintenant un peu plus tous les jours vers les confins du système solaire, et donc malheureusement pour nous la probabilité d'avoir un sursaut d'activité diminue en proportion. En 2015 comme pour ces dernières années on attend un taux horaire moyen (ou ZHR pour Zenithal Hourly Rate) de 100. Cependant cela ne veut pas dire que vous verrez 100 Perséides par heure car le ZHR représente le nombre d'étoiles filantes que pourrait voir en une heure un observateur idéalement placé sous un ciel d'un noir parfait et sous un radiant se situant au zénith. Or à moins que vous n'observiez d'une latitude beaucoup plus septentrionale que celle de la France, le radiant ne sera pas au zénith.

Cette année, d'après l'IMCCE, le maximum de l'essaim aura lieu dans la nuit du 12 au 13 août. Selon l'International Meteor Organization, le pic principal aurait probablement lieu le 13 entre 1h30 et 14h (TU, donc il faut ajouter 2 heures), mais un autre pic dû au passage de la comète en 1862 pourrait avoir lieu le 12 autour de 18h39 TU. La Nouvelle Lune étant prévu pour le 14 août, la Lune ne nous gênera donc pas cette année au moment du pic des Perséides mais sera un peu plus gênante lors des nuits des étoiles, du moins en seconde partie de nuit puisque nous serons autour du Dernier Quartier. Le ciel sera donc plus sombre et adapté à l'observation en début de soirée, tant que la Lune restera sous l'horizon.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour observer, pas besoin de télescope, ni même d´une paire de jumelles. Il vous suffit simplement de vous allonger sur une chaise longue, et éventuellement de regarder plutôt en direction de la constellation de Persée et de son double amas si vous souhaitez en voir un maximum. Evitez la lumière car la pupille de vos yeux met 15 à 20 minutes pour se dilater complètement et donc vous empêche momentanément d'en profiter au maximum. En août les nuits commencent à être un peu plus fraîches donc pour se réchauffer une couverture et un café sont toujours appréciables (ou un petit alcool de prune selon affinité, mais contrairement au café ça fait aussi dormir!)

Astuce : les météores peuvent également être détectés à l'aide d'une radio FM. En effet, en pénétrant dans l'atmosphère terrestre, le météore crée derrière lui une ionisation locale, qui à la propriété de réfléchir les ondes électromagnétiques du spectre radio. (Il parait que ce principe est mis à profit par les militaires pour accroître la portée de leurs communications radio mais je ne vous ai rien dit. D'ailleurs je ne sais rien.) Le moyen le plus simple "d'entendre" cet écho radio est de rechercher une fréquence de la bande FM (88-108MHz) où habituellement aucune radio ne diffuse, ou à la limite d'audibilité d'une station de radio. Le passage d'un météore engendrera la diffusion d'un signal radio sporadique là où il n'y avait qu'un bruit de fond. Cependant, la majorité des échos sont très difficilement discernables car très rapides et presque noyés dans le bruit de fond. Bon, OK, c'est moins joli à entendre qu'à voir, mais l'un n'empêche pas l'autre et, à la limite, s'il y a une grosse étoile filante ça peut peut-être vous réveiller à temps !


Source: clubregulus.free.fr


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Jeu 13 Aoû - 11:26

Astronomie : Cahier d'Observations.
Une spectaculaire pluie d'étoiles filantes est annoncée dans le ciel d’août.


Près d'une centaine d'étoiles filantes par heure sur un ciel noir : la traditionnelle pluie de météores du mois d'août sera à son apogée dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 août 2015. Le spectacle s'annonce impressionnant, disent les spécialistes.

Où pourra-t-on voir le spectacle ?

Ce superbe spectacle sera visible sur toute la planète du 11 au 13 août. Il est offert par les Perséides (de petites particules de la comète Swift-Tuttle qui croise l'orbite terrestre chaque année entre la mi-juillet et la mi-août). "En rentrant dans notre monde, les Perséides (des petit caillots cométaires) cognent dans les molécules de l'atmosphère et ce choc, extrêmement violent, produit de la lumière", explique Jérémie Vaubaillon, astronome à l'Observatoire de Paris (IMCCE) : " chaque caillot se transforme en étoile filante".

"On dit que le caillot "se consume" mais il ne brûle pas. Petit à petit, les molécules de l'air arrachent les atomes du caillot, jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus", précise le scientifique. "C'est la fin de son voyage, de sa vie", qui laisse de belles traînées lumineuses dans notre ciel.

Qu’y a-t-il au programme ?

Le spectacle est varié car les Perséides sont de tailles différentes, cailloux rocheux ou poussières minuscules. Elles voyagent de façon arbitraire, seules ou en essaims, espacées de quelques dizaines de kilomètres ou de quelques centaines, et à des vitesses différentes. Cette année, le pic d'activité des Perséides se présente entre le mercredi 12 et le jeudi 13 août.

"C'est à cette date que la Terre passe vraiment au coeur du nuage et que l'on pourra voir le maximum d'étoiles filantes", note Clément Plantureux, chargé de mission à l'Association française de l'astronomie (AFA). "On pourra en voir une centaine par heure". "Et on peut déjà en voir", ajoute Jérémie Vaubaillon, soulignant que "le phénomène dure près de 2 semaines, le temps que la Terre traverse le nuage".

Comment observer le spectacle ?

Un nuage gigantesque, de plus d'un million de kilomètres de long et qui contient des milliards et des milliards de particules lâchées par la comète. "Ce spectacle durera encore des années, c'est un vrai réservoir d'étoiles filantes", s'enthousiasme Clément Plantureux.

Coup de chance, cette année la Lune (nouvelle Lune) ne sera pas visible : sa luminosité ne viendra donc pas gêner l'observation de la voûte céleste.
Comment s'y prendre pour admirer le phénomène? Un transat suffit ! "Pas besoin de jumelles ou de télescope. Le mieux, c'est à l'oeil nu!"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voici 4 astuces à savoir pour bien voir les étoiles filantes

1. Quelle est la meilleure période pour observer la pluie d'étoiles filantes?

Le maximum d'activité des Perséides est attendu dans la nuit du 12 au 13 août, entre 2 h 30 et 5 h du matin, la pluie atteignant son maximum d'intensité juste avant l'aube

2. Combien d'étoiles filantes peut-on voir?

Dans un ciel modérément noir, il est possible de compter une trentaine de météores à l'heure, mais ce chiffre peut grimper et dépasser 70 dans un endroit dépourvu de pollution lumineuse.. on a déjà dénombré jusqu'à 800 météores par heure!

3. Où aller pour réaliser la meilleure observation?

Éloignez-vous des grandes villes et/ou de toute source de pollution lumineuse. Plus le ciel est noir, plus vos observations seront nombreuses.

4. Quelle est la meilleure position pour regarder le ciel?

Le mieux, c'est à l’œil nu! La NASA recommande de se coucher au sol les pieds pointant vers le nord-est, avec une vue sur le plus de ciel possible. Patientez 30 minutes pour habituer vos yeux à l'obscurité.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   Jeu 13 Aoû - 11:36

Début d’activité des Perséides 2015 !

Le 17 juillet est une date qui n’évoque pas forcément grand chose dans l’esprit des astronomes amateurs… Et pourtant ! C’est la date « officielle » (fixée par l’International Meteor Organization (IMO, www.imo.net)) du début de la période d’activité des célèbres Perséides (PER) ! Ces dernières également désignées sous le nom de « larmes de Saint-Laurent » (la Saint-Laurent a lieu le 10 août, donc aux environs du maximum d’activité de la pluie de météores) ont été largement popularisées par les fameuses « Nuits des Etoiles » et le retour, au début des années 1990, par le retour au périhélie de la comète à l’origine des Perséides, 109P/Swift-Tuttle. Car en décembre 1992, cette dernière est venue rendre visite à notre étoile et donc à notre petite planète, événement qui n’a lieu que tous les 133 ans environ (le prochain est prévu en juillet 2126). Ce retour dans le voisinage du Soleil a ainsi été associé, pendant une vingtaine d’années (de 1988 à 2007), à l’apparition d’un maximum d’activité supplémentaire dont l’activité a dépassé des ZHR* de 200 entre 1991 et 1994 ! De quoi garder les curieux en éveil au cours des chaudes nuits d’été !

Depuis, la pluie météorique des Perséides est retombée à des taux d’activité plus classiques, mais cependant assez forts (au cours de son histoire récente, il semble que le ZHR, hors sursaut, ait varié de 30 à 150), puisque le ZHR lors du pic principal est d’environ 100. Ce qui classe donc les Perséides dans les trois pluies d’étoiles filantes régulières les plus actives de l’année (après les Géminides (ZHR = 120, en décembre) et les Quadrantides (ZHR entre 80 et 150, en janvier)).

L’activité des Perséides débute donc officiellement cette nuit. De toutes les pluies de météores, les Perséides font partie de celles qui ont la plus longue période d’activité : cette dernière s’étale du 17 juillet au 24 août, soit presque 40 jours (ou nuits, tout dépend du point de vue) ! Une telle période d’activité témoigne de la très grande ancienneté de cette pluie dont les premières observations remontent à l’an 36, où elle fut mentionnée dans des écrits chinois. Car elle implique une très grande dispersion des météoroïdes*** libérés du noyau cométaire de 109P/Swift-Tuttle. Dispersion qui n’est possible que si l’on imagine que les poussières rencontrées peuvent avoir été éjectées il y a plusieurs dizaines ou centaines de milliers d’années avant de pénétrer dans l’atmopshère terrestre ! L’avantage de cet âge avancé des Perséides, c’est que le maximum est également très étalé dans le temps. Si pour des sursauts d’activité très intenses associés à des poussières fraichement éjectées d’une comète, le pic ne dure parfois que quelques dizaines de minutes, pour les Perséides, la nuit du maximum principal est entouré de plusieurs nuits (avant et après le pic) pendant lesquelles les ZHRs dépassent largement 50 !

Cette année, le maximum d’activité des Perséides est prévu le 13 août, entre 06h30 et 09h00 TU. Ce qui est très favorable aux observateurs européens (ou québécois) ! En effet, le radiant* des Perséides est localisé, comme son nom l’indique, dans la constellation de Persée. Et un rapide coup d’oeil à une carte du ciel confirmeront vos doutes naissants : en début de nuit, le radiant est très bas sur l’horizon… Contrairement à une idée reçue (ou plutôt, à une facilité d’observation, car il est plus facile d’observer après un barbecue sur la plage que de se réveiller à 3h du matin, même en vacances), les Perséides sont bien plus nombreuses dans le ciel en fin de nuit, puisqu’à activité égale, le nombre de Perséides réellement observé est quatre fois plus important en fin de nuit qu’en début de soirée. Les Perséides sont donc une pluie de météores de lève-tôt. Et qui devrait révéler toute leur splendeur à ceux qui seront éveillés en fin de nuit du 12 au 13 août, puisque le maximum est prévu en début de matinée, donc quelques heures seulement après que le radiant soit au zénith sous nos latitudes. Les quelques heures avant le crépuscule nautique devrait donc délivrer leur lot d’étoiles filantes… et de voeux !

Carte de position du radiant des Perséides

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lors de leur observation, ces traînées semblent provenir d'un point unique appelé radiant. Il s'agit d'une illusion d'optique provoquée par l'effet de perspective. Cette illusion est identique à celle qui donne l'impression à un automobiliste que les gouttes de pluie qui frappent son pare-brise proviennent de l'avant et non du haut. Le radiant de l'essaim météoritique est situé dans la constellation de Persée, tout près de la constellation de Cassiopée.

Pour couronner le tout, cette année, un deuxième phénomène pourrait augmenter avec des proportions plus ou moins importantes l’activité des Perséides. D’après les prévisions de Jérémie Vaubaillon et de l’IMCCE/CINES, le 12 août, vers 18h39 TU, la Terre devrait passer à proximité d’un tore de météoroïdes libérés de la comète Swift-Tuttle en 1862. Ce qui pourrait faire augmenter l’activité observable des Perséides dans des proportions inconnues (cet événement peut passer complètement inaperçu, comme il peut également être faiblement ou largement perceptible). A cet horaire, il fera jour au-dessus de l’Europe, mais la nuit sera en passe de tomber. Il sera alors temps, même si les conditions d’observations ne seront pas parfaites (radiant bas sur l’horizon) de lever les yeux vers le ciel, au cas où… Dans tous les cas, même si l’activité n’augmente pas significativement, quelques jolis météores devraient régaler les observateurs !

Il reste donc quelques heures avant que le pic d’activité ne soit observable. Cependant, les personnes les plus motivées peuvent dès à présent commencer à surveiller les Perséides ! Même si actuellement, leur nombre est très faible (le nombre observable par heure se comptera sur les doigts d’une main jusqu’à début août), c’est une expérience très intéressante pour se rendre compte de l’évolution avec le temps de l’intensité de la pluie de météores, et appréhender réellement les variations de densité du nuage de météoroïdes traversé. D’autant que la courbe n’est pas symétrique ! Si la montée en puissance des Perséides est longue et impressionnante (30 jours), la chute elle, est extrêmement rapide (10 jours) !

Bons ciels et bonnes observations à tous !

Sources: REFORME-METEOR



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Cahier d'observations astronomiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Cahier d'observations astronomiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Cahier d'observations astronomiques
» Quand l'humidité a raison des instruments...
» j'ai un problème avec les nuages
» Calendrier des éphémérides astronomiques (2014-2015-2016-2017)
» peut-on m'interdire de faire acheter un cahier de grammaire?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: ESPACE EVASIONS & DECOUVERTES :: ESPACE ASTRONOMIE et OBSERVATIONS :: Astronomie & Pratique-
Sauter vers: