UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MARS : Observations, découvertes, et explorations...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
carterfan
Patrouilleur stellaire
Patrouilleur stellaire
avatar

Messages : 57
Réputation : 0
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 57
Localisation : le mans

MessageSujet: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Mer 11 Juil - 9:11

Tous les liens et informations officiels
qui peuvent intéresser les curieux que nous sommes...


Une suite à l'exploration de notre planète voisine Mars...

article blog Le Monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aigle24.xooit.com/index.php
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Jeu 2 Aoû - 15:11

Bonsoir Carter,

Merci tout d'abord de t'investir sur les sujets divers, mais par soucis d'agencement uniforme du forum et pour attirer l'attention sur le sujet en particulier, j'aimerais que l'on observe une petite régle de mise en page d'un sujet en citation.

Pour cette trame de mise en page concernant dans le cas présent la référence d'un lien spécifique sur une actualité du moment ou passé, je désire qu'un lien soit porteur de son titre de sujet, d'une photo de liaison en rapport au sujet puis du lien juste en-dessous de celle-ci.

Carter, sans prétention de ma part et sans pour cela refaire ton sujet, j'ai pris la liberté de modifier celui-ci, en proposant à l'avenir, de citer le lien en question comme le sujet qui va suivre à celui de Carter en ouverture de cette rubrique.

Merci de suivre cette présentation (pour les non-adeptes du "copier-coller")
Je vous suis reconnaissant de votre collaboration et de votre compréhention sur ce point.
Sans vouloir être perfectionniste ni pointilleux ! (enfin juste un peu).
Rolling Eyes

Voici donc comment les liens isolés doivent être mis en présentation dans les forums
je préçise, uniquement les liens de référence isolés (qui sont absents d'un texte)
Neutral

Merci à vous !!!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Jeu 2 Aoû - 15:42

Reprise du sujet pour présentation du mode d'édition :


PANORAMARS – La NASA publie de nouvelles images de Mars

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/07/10/hd-la-nasa-publie-de-nouvelles-images-de-mars/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter#xtor=RSS-32280322#xtor=RSS-3208001


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1200
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Ven 3 Aoû - 7:34

C'est ok pour moi Roswell !!!
Et entièrement d'accord avec tes suggestions ...
:Cool 1:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carterfan
Patrouilleur stellaire
Patrouilleur stellaire
avatar

Messages : 57
Réputation : 0
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 57
Localisation : le mans

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Ven 3 Aoû - 10:22

C'est en postant qu'on devient bon posteur...

C'est vrai que j'ai trouvé le lien si intéressant que je me suis (trop ?) empressée
de le faire découvrir à ceux qui pourraient le trouver intéressant eux aussi...

Mais je prends bonne note !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aigle24.xooit.com/index.php
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Ven 3 Aoû - 10:40

carterfan a écrit:
c'est en postant qu'on devient bon posteur...

c'est vrai que j'ai trouvé le lien si intéressant que je me suis (trop ?)empressée de le faire découvrir à ceux qui pourraient le trouver intéressant eux aussi...

mais je prends bonne note !

Merci Carter, de ta compréhention,
bon sujet en attendant, et merci de nous en faire le partage.
:Cool 1:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Ronald
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 9
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 44
Localisation : Quelque part sur un vaisseau mère

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Lun 6 Aoû - 11:58

Curiosity s'est posé sur Mars avec succès !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le robot Curiosity de la Nasa a envoyé un premier signal, peu avant de rentrer dans l'atmosphère de la planète Mars, avant son atterrissage prévu lundi à 05H31 GMT, ont annoncé les équipes de la NASA a Pasadena (Californie). "Nous recevons des signaux, les choses se présentent bien", a déclaré un membre de la mission de contrôle, au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de Pasadena, à l'est de Los Angeles.

Explosions de joie

Les membres de la mission de contrôle ont explosé de joie à l'annonce de l'atterrissage du robot, au terme d'une descente de sept minutes extrêmement délicate, qui semble s'être déroulée exactement selon le plan prévu. Peu avant O5H30 GMT, la mission de contrôle avait annoncé avoir reçu un premier signal du robot, juste avant son entrée dans l'atmosphère de la planète rouge, avant de confirmer qu'il avait déployé correctement son parachute. Juste après l'atterrissage, entre les rires et les applaudissements, un des responsables de la mission a distribué des barres chocolatées Mars à ses équipes, dont les membres s'embrassaient et se félicitaient les uns les autres. Le soulagement a été suivi d'une seconde explosion de joie lorsque le robot a envoyé une première photo, d'une étonnante clarté, de son ombre portée sur le sol martien, juste après son atterrissage.

Dotée d'un budget de 2,5 milliards de dollars, la mission Curiosity devrait durer deux ans, et permettre entre autres de découvrir d'éventuelles traces de vie passée sur Mars.

Obama: "Un exploit technologique sans précédent"

L'atterrissage sur Mars du robot Curiosity constitue un "exploit technologique sans précédent", a déclaré tôt lundi le président américain Barack Obama. "L'atterrissage avec succès de Curiosity - le plus perfectionné des laboratoires à se poser sur une autre planète - constitue un exploit technologique sans précédent qui restera comme un jalon de fierté nationale à l'avenir", a-t-il dit dans un communiqué.

(Source: RTL.be)




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Mar 7 Aoû - 7:41

Une Explosion de joie,
c'est le moins qu'on puisse dire Ron !!!
bounce



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 755
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Dim 28 Juil - 3:10

L'AVENTURE MARS CURIOSITY
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DESCRIPTION du ROVER

La masse de Curiosity exclut le recours aux airbags. Les concepteurs de MSL n'ont pas voulu reprendre le concept développé pour Viking et Phoenix car il comporte des risques importants de perte du rover si l'atterrissage s'effectue dans une zone parsemée de rochers, en pente ou en présence de vents forts. Le rover Curiosity est descendu au bout de 3 câbles longs de 7,5 mètres par l'étage de descente, qui reste en position fixe au-dessus du sol à la manière d'un hélicoptère-grue grâce à ses moteurs fusées : le rover est ainsi posé à très faible vitesse (0,75 m/s) sur le sol martien. Cette technique permet tout à la fois de poser le rover sur un sol pentu ou comportant des rochers, d'éviter que le souffle des moteurs ne soulève la poussière du sol et supprime le recours à un système de débarquement depuis l'étage de descente. Il se traduit par contre par une grande complexité de la phase de développement en particulier du système de guidage, navigation et pilotage56.

Pour réaliser sa mission, l'étage de descente comprend :


- Huit moteurs-fusées (MLE Mars Lander Engines) d'une poussée unitaire modulable entre 400 et 3 060 Newtons (de 13 à 100 %)Note 12 chargés d'annuler la vitesse résiduelle de descente à partir de l'altitude de 1 km. Ils disposent à cet effet de 400 kg de carburant. Ces moteurs dérivent de ceux utilisés par l'étage de descente des sondes Viking ;
- Huit petits moteurs-fusées chargés du contrôle de l'orientation (attitude) de la sonde ;
- Un radar doppler en bande Ka (TDS Terminal Descent Sensor) comportant 6 antennes émettant autant de faisceaux sous différents angles développé par le JPL. Dès que le bouclier thermique est largué le radar est chargé de déterminer l'altitude de la sonde et sa vitesse par rapport au sol martien ;
- Trois câbles reliés à un enrouleur (Bridle Umbilical Device BUD) et un cordon ombilical qui relient le rover et l'étage de descente lorsque celui-ci dépose le rover sur le sol martien.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

LE ROVER CURIOSITY

Le rover Curiosity est un engin particulièrement imposant avec une masse de 899 kg à comparer aux 174 kg pour les rovers Spirit et Opportunity, et à peine 10,6 kg pour Sojourner. Sa taille lui permet d'embarquer 75 kg d'instruments contre 6,8 kg pour les rovers MER. Le rover est long de 2,7 m. La partie centrale du rover montée sur roues, la « boîte électronique chaude » (warm electronics box ou WEB) renferme l'électronique et les deux instruments scientifiques qui doivent analyser les échantillons de sol et de roche. Un mât, qui est implanté sur l'avant de ce boîtier et qui culmine à 2,13 mètres, porte plusieurs caméras, des sondes atmosphériques, ainsi que le spectromètre laser. Le bras télécommandé est articulé à l'avant du rover et supporte à son extrémité les équipements de prélèvement d'échantillon ainsi que deux instruments scientifiques. L'arrière du boîtier est occupé par le générateur thermoélectrique à radioisotope que surplombent les antennes de télécommunications.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

SUSPENSION et MOBILITE

Le rover doit parcourir des terrains présentant des irrégularités (rochers), des pentes fortes et un sol dont la consistance, parfois sableuse, peut conduire à l'enlisement du véhicule et entraîner sa perte comme ce fut le cas pour Spirit. Toutefois plusieurs caractéristiques permettent au rover de mieux faire face à ces difficultés que ses prédécesseurs. Curiosity peut s'aventurer sur des pentes à 45° sans se retourner. Il peut escalader des rochers ou franchir des trous d'une hauteur supérieure au diamètre de ses roues (50 cm). Pour y parvenir il utilise une suspension, baptisée rocker-bogie, mise au point par la NASA pour les rovers MER : celle-ci limite l'inclinaison de la caisse du rover lorsque celui-ci franchit un obstacle qui ne soulève qu'un seul des deux côtés. Les 6 roues, qui comportent à leur surface des cannelures pour une meilleure prise dans un sol mou ou sur des rochers présentant une face abrupte, sont équipées chacune d’un moteur individuel. Chacune des 4 roues d'extrémité comporte un moteur agissant sur la direction ce qui permet au rover de pivoter sur place.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

PRODUCTION D'ENERGIE

Le rover Curiosity dispose d'une source d'énergie indépendante de l'éclairement. L'électricité est générée par un générateur thermoélectrique à radioisotope (GTR) de nouvelle génération, le MMRTG développé par le DOE et produit par Boeing, utilisant une charge de 4,8 kg de dioxyde de plutonium PuO2 enrichi en plutonium 238 générant une puissance initiale d'environ 2 000 W thermiques convertis nominalement en 120 W électriques par des thermocouples à base de nouveaux matériaux thermoélectriques, à savoir PbTe/TAGS60 au lieu des anciens composants silicium-germanium. Le rover dispose de 2,7 kWh/j au lieu de 0,6 à 1 kWh/j sur Opportunity, dont la puissance résiduelle, le 12 mai 2009 (après 1884 sols) n'était plus que de 460 Wh/j. De surcroît, cette puissance sera indépendante de l'intensité du rayonnement reçu du Soleil et n'imposera donc pas d'arrêter la mission pendant l'hiver martien, contrairement au cas de Spirit et d'Opportunity. MSL dispose d'une autonomie nominale d'une année martienne, soit près de deux années terrestres, mais sa source d'énergie devrait encore fournir 100 W électriques après 14 années terrestres de fonctionnement. L'électricité est stockée dans deux batteries rechargeables au lithium ion ayant chacune une capacité de 42 Ah. Un système de radiateurs comportant près de cinquante mètres de tubes dans lesquels circule un fluide caloporteur permet de rejeter la chaleur excédentaire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

EQUIPEMENTS

Le rover dispose de deux ordinateurs identiques « radiodurcis » pour résister aux rayons cosmiques. Ils utilisent tous deux un microprocesseur RAD750 fournissant une puissance de 400 MIPS à 200 MHz, successeur du RAD6000 utilisé par les Mars Exploration Rovers. Chaque ordinateur comporte 256 Ko d’EEPROM, 256 Mo de mémoire DRAM et 2 Go de mémoire flash. L'ordinateur de bord de Curiosity a une capacité dix fois supérieure à celle des rovers MER. Il pilote les activités du rover à la surface de Mars mais il joue également le rôle d'ordinateur de bord pour l'ensemble de la sonde durant toutes les phases allant du lancement jusqu'à l'arrivée sur le sol martien.

Comme les rovers MER, le rover MSL dispose d'un bras (Robot Arm RA) portant à son extrémité un ensemble d'outils utilisés pour analyser in situ des échantillons de sol et de roche ; le bras permet également de recueillir des échantillons qui sont analysés par les mini laboratoires SAM et CHEMIN. Le bras est fixé sur la face avant du rover et, lorsqu'il est à son extension maximale, permet de positionner le porte-outils à 1,9 mètre de celle-ci. Les outils situés au bout du bras peuvent être positionnés face à la zone à analyser, sans que le rover se déplace, grâce à plusieurs articulations motorisées qui fournissent 5 degrés de liberté. Le volume d'espace accessible est un cylindre vertical de 80 cm de diamètre, 100 cm de haut positionné à 1,05 mètre de la face avant du rover et dont la base peut se situer, sur un terrain plat, à 20 cm au-dessous du niveau du sol.

Le porte-outils dont le diamètre extérieur est de 60 cm comprend 5 outils :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Deux instruments scientifiques
- Le spectromètre à rayons X APXS,
- La caméra microscope MAHLI,

- Trois instruments qui permettent de prélever et de conditionner des échantillons du sol et des roches martiennes pour analyse par l'équipement scientifique :

- La foreuse PADS (Powder Acquisition Drill System) permet de forer un trou de 5 cm de profondeur et d'un diamètre de 1,6 cm. Le matériau broyé est recueilli à partir d'une profondeur de 2 cm et transféré au système de préparation des échantillons CHIMRA. Une force de 240 à 300 Newtons peut être exercée par le foret qui peut tourner à une vitesse comprise entre 0 et 150 tours par minute ou fonctionner en percussion à raison de 1 800 coups par minute avec une énergie de 0,4 à 0,8 joule. Au cas où le foret reste coincé dans la roche, la foreuse dispose de deux forets de rechange stockés sur la face avant du rover.
- La brosse DRT (Dust Removal Tool) d'un diamètre efficace de 4,5 cm permet d'enlever la couche superficielle de poussière qui recouvre la zone à examiner.
- Le système de préparation des échantillons CHIMRA (Collection and Handling for Interior Martian Rock Analysis) comprend une mini pelleteuse et un système de préparation des échantillons. La mini pelleteuse permet de recueillir des échantillons du sol jusqu'à une profondeur de 3,5 cm et peut être abaissée dans une tranchée jusqu'à 20 cm au-dessous du niveau du sol.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 755
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Dim 28 Juil - 3:37

Petite parenthèse, merci et super les serveurs des forums qui plantent juste après une édition de post, nous nous cassons la tête à éditer des sujets à procéder à des recherches pour illustrer le contenu, révisons la mise en page avant l'envoi du sujet ... tout cela prends du temps forcément et au moment critique de finaliser et de poster définitivement notre travail ... ce "C .. " de serveur qui PLANTE !!! Résultat il faut tout reprendre à zéro en ayant perdu de précieuses minutes à éditer pour rien, merci la technique ... et toujours sans compter les corrections à faire avec ce nouveau serveur qui fait comme d'habitude tout et n'importe quoi !!!  Rswll5


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 840
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Dim 28 Juil - 6:41

Oui je vois très bien ce que tu veux dire Jarod ... Rolling Eyes
Merci en tout cas pour cette présentation du robot MARS CURIOSITY.
Pour apporter un complément d'informations

COLLECTE des ECHANTILLONS du SOL MARTIEN
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
INSTRUMENTS:

Le porte outils : 1 - Brosse DRT 2 - Foreuse PADS 3 - Système de préparation des échantillons CHIMRA 4 - Spectromètre à rayons X APXS 5 - Caméra microscope MAHLI

Les échantillons du sol martien peuvent être recueillis à l'aide de la foreuse qui comporte un système de collecte de la roche broyée ; celui-ci est relié par une canalisation au système de préparation d'échantillons CHIMRA. L'échantillon peut être également recueilli par la pelleteuse incluse dans ce dernier équipement. En utilisant des mouvements de vibration imprimés à CHIMRA, en faisant marcher le système de percussion de la foreuse et à l'aide de mouvements de rotation du porte-outils exploitant la gravité martienne, l'échantillon est transféré au sein de CHIMRA dans des chambres de stockage puis, en passant par des tamis aux mailles plus ou moins fines, dirigé vers l'un des deux compartiments dont le contenu sera analysé : l'un d'une capacité de 45 à 65 mm3 ne peut accueillir que des composants solides d'un diamètre inférieur à 150 microns à destination de CHEMIN, l'autre, d'une capacité de 45 à 130 mm3, peut recevoir des composants solides d'un diamètre allant jusqu'à 1 mm. Le bras de MSL positionne alors l'ouverture du compartiment choisi au-dessus de l'ouverture d'un des deux instruments scientifiques (CHEMIN ou SAM) située sur le pont supérieur du rover : le contenu du compartiment à échantillon est alors déversé dans l'instrument scientifique après ouverture de portes en imprimant des vibrations à CHIMRA. L'échantillon peut être également déversé sur un petit plateau d'observation situé à l'avant du rover et étudié à l'aide de la caméra microscope et du APXS situés à l'extrémité du bras. Pour nettoyer le contenu de CHIMRA entre deux prélèvements d'échantillon, les différentes chambres de cet équipement sont ouvertes, mises en vibration pour évacuer complètement leur contenu et peuvent être examinées à l'aide des caméras du rover.

Pour s'assurer que les échantillons de sol martien analysés par SAM ou CHEMIN ne sont pas contaminés par des composants venus de la Terre qui auraient résisté aux procédures de stérilisation effectuées avant le départ, des vérifications peuvent être effectuées à cinq reprises au cours du séjour sur Mars : à cette effet cinq échantillons de référence dits Organic Check Material (OCM) ont été fixés sur le devant du rover dans des boîtiers scellés. Ces OCM contiennent du dixoxyde de silicium amorphe dopés avec de petites quantités de produits organiques qui n'existent ni sur Terre ni a priori sur Mars. La foreuse est utilisée pour prélever un échantillon qui est ensuite analysé par SAM pour s'assurer qu'il ne détecte pas d'autres composants d'origine terrestre.

TELECOMMUNICATION

Pour transmettre les données scientifiques recueillies, les données de navigation et les données télémétriques sur son fonctionnement ainsi que pour recevoir les instructions mises au point par l'équipe à Terre, le rover dispose de plusieurs antennes. Une antenne hélice quadrifilaire fonctionnant en bande UHF est utilisée pour les communications à courte portée avec les sondes en orbite autour de Mars. Le débit maximum est de 1,35 mégabit par seconde dans le sens rover-satellite et 256 kilobits dans le sens inverse66. C'est ce mode de communication qui est privilégié car les satellites sont fréquemment à portée d'antenne du rover : Odyssey et MRO stockent les données et les transmettent vers la Terre lorsque les stations terrestres sont en vue. Les deux antennes en bande X sont utilisées pour les communications à longue distance directement avec la Terre. L'antenne à faible gain omnidirectionnelle n'a pas besoin d'être orientée mais son débit est limité. L'antenne à grand gain en forme d'hexagone plat permet des débits importants mais doit être orientée avec précision vers la Terre. Elle a été développée par l'Espagne (EADS CASA ESPACIO) et dispose de deux degrés de liberté ce qui permet de la tourner vers sa cible sans déplacer le rover. Ces antennes sont fixées sur l'arrière du pont supérieur du rover.

La NASA a estimé le volume moyen de données scientifiques qui doit être transféré vers la Terre chaque jour à 250 mégabits tandis que les données utilisées pour établir le plan de travail représentent 100 mégabits par jour. L'essentiel de ce transfert devrait être assuré par MRONote 14 qui collectera les données en UHF durant son survol quotidien du site d'atterrissage de MSL aux alentours de 3 heures du matin. En moyenne MRO peut collecter chaque jour 687 mégabits de données avec un plus bas de 125 mégabits. La réception par le rover des instructions de la Terre se fera au début de la journée de travail en bande X à l'aide de l'antenne grand gain tandis que le compte rendu de la journée adressé par le rover passera par la bande UHF.


NAVIGATION et OBSERVATION

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les caméras de navigation sont installées en tête de mât de part et d'autre des caméras MASTCAM

Pour que le rover puisse se déplacer, il est nécessaire d'étudier au préalable le terrain sur lequel il doit avancer. Curiosity dispose de plusieurs caméras dédiées au repérage de son environnement. Quatre paires redondantes, dites Hazcam (Hazard Avoidance Cameras), sont montées deux par deux à l'avant et à l'arrière du corps du rover et sont utilisées pour détecter les obstacles qui se présentent sur la trajectoire du rover. Ces appareils dotés d'un objectif fisheye avec un champ optique de 124° fournissent des images en noir et blanc permettant de reconstituer une image tridimensionnelle de ce qui se situe devant et derrière le rover jusqu'à 3 mètres de distance et sur une largeur de 4 mètres. Pour protéger les objectifs de la poussière soulevée par l'atterrissage, ceux-ci sont couverts par un cache qui est largué par un dispositif pyrotechnique une fois le rover sur le sol martien. Deux autres paires de caméras (Navigation Cameras ou Navcams) montées au sommet du mât du rover de part et d'autre des caméras à usage scientifique MASTCAM, permettent d'obtenir des panoramiques en relief sur un champ de 45°. Elles sont utilisées avec les caméras Hazcam pour déterminer la configuration du terrain et planifier les déplacements du rover. Une centrale à inertie à trois axes doit faciliter la navigation sur le terrain. Le rover peut se déplacer à une vitesse de 4 cm par seconde en navigation automatique sans détection d'obstacles soit 150 m/h, mais si la détection d'obstacle est activée sa vitesse chute à 2 cm par seconde soit 75 m/h en moyenne compte tenu des irrégularités du terrain ou des problèmes de visibilité. Le rover Curiosity est conçu pour parcourir au moins une vingtaine de kilomètres au cours des 22 mois terrestres que doit durer au minimum sa mission primaire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 Src: WKP


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1200
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Dim 28 Juil - 9:04

Voilà un autre sujet captivant qu'est l'exploration Martienne avec le module Curiosity que nous oublions un peu en ce moment. Merci à vous d'ouvrir le sujet sur son actualité et pour ces superbes images.

LA MISSION de CURIOSITY
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lancé par la Nasa pour découvrir, entre autres, d'éventuelles traces de vie passée sur Mars, le robot Curiosity s'est posé sans difficulté ce lundi 6 août 2012 sur la planète rouge, au terme de sept minutes de suspense intense.

Le robot s'est posé à 05H32 GMT lundi. "Le contact (avec le sol) est confirmé", a annoncé un membre de le mission de contrôle, au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de Pasadena (Californie), à l'est de Los Angeles.

Les membres de la mission de contrôle ont explosé de joie à l'annonce de l'atterrissage du robot, au terme d'une descente de sept minutes extrêmement délicate, qui semble s'être déroulée exactement selon le plan prévu.

Le président américain Barack Obama a immédiatement salué dans un communiqué l'atterrissage de Curiosity, "le plus perfectionné des laboratoires mobiles à se poser sur une autre planète", comme "un exploit technologique sans précédent qui restera comme un jalon de fierté nationale à l'avenir".

Les Etats-Unis ont "fait l'histoire" avec cet exploit, a-t-il ajouté.

Peu avant O5H30 GMT (22H30 dimanche soir en Californie), la mission de contrôle avait annoncé avoir reçu un premier signal du robot, juste avant son entrée dans l'atmosphère de la planète rouge, avant de confirmer qu'il avait déployé correctement son parachute -- deux signes extrêmement encourageants.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Juste après l'atterrissage du robot, entre les rires et les applaudissements, un des responsables de la mission a distribué des barres chocolatées Mars à ses équipes, dont les membres s'embrassaient et se félicitaient les uns les autres.

Le soulagement a été suivi d'une seconde explosion de joie lorsque le robot a envoyé une première photo d'une de ses roue posée dans le cratère de Gale, puis une seconde immédiatement après, d'une étonnante clarté, de son ombre portée sur la terre martienne, juste après son atterrissage.

Charles Bolden, l'administrateur de la Nasa a estimé que c'était "un grand jour pour la nation (américaine), un grand jour pour tous nos partenaires qui ont (du matériel) sur Curiosity et un grand jour pour le peuple américain".

Le conseiller scientifique du président Obama, John Holdren, interrogé sur par le canal de TV interne de la Nasa, a affirmé pour sa part que l'arrivée de Curiosity sur Mars -- une mission d'un coût de 2,5 milliards de dollars -- constituait "un énorme pas en avant dans l'exploration des planètes".

"Personne n'avait fait quelque chose comme cela. Nous sommes de fait le seul pays à avoir fait atterrir (des robots) sur une autre planète", a-t-il ajouté.

Curiosity si tout continue à se passer comme prévu s'ajoute en effet à la liste des missions martiennes américaines réussies, après Viking 1 et 2 (1976), Pathfinder (1997) Mars Exploration Rovers (2004) ou Phoenix (2008).

Débordants de joie, les employés ayant travaillé sur la mission, vêtus de d'un polo bleu avec la date du 5 août brodée sur le coeur, ont fait irruption dans la salle où les responsables de la mission allaient tenir leur première conférence de presse, en brandissant des petits drapeaux américains, semant une joyeuse pagaille pendant plusieurs minutes.

Adam Seltnzer, responsable de la phase de l'atterrissage, est apparu en larmes et a remercié "les polos bleus": "Je serai satisfait si cela reste comme la meilleure chose que j'ai faite dans ma vie", a-t-il dit lors d'une conférence de presse aux accents résolument patriotiques.

La tâche qui attend maintenant ce robot de 900 kg, de la taille d'une voiture et à la vague allure de cyclope avec le large objectif de l'une de ses 17 caméras monté sur un mât à deux mètres du sol est colossale.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Alimenté par un générateur nucléaire, il tentera de découvrir si l'environnement martien a pu être propice au développement de la vie.

"Curiosity va étudier les roches" qui l'entourent, a expliqué à l'AFP Dr Randii (bien Randii) Wessen, ingénieur sur la mission. "Il pourra les évaluer de loin, avec son laser, il pourra aussi prendre des roches et étudier leur composition, et nous avons une foreuse qui pourra creuser dans la roche et l'apporter dans le laboratoire de bord" du robot, a-t-il poursuivi.

"C'est vraiment un pas de géant dans l'éventail de possibilités qu'on a pu avoir à ce jour sur Mars. C'est énorme", a-t-il ajouté.

Avant de prendre la route, Curiosity va néanmoins vérifier avec ses concepteurs terriens que tout ses appareils sont en ordre de marche -- un processus qui prendra plusieurs jours, voire semaines.




Aérospatiale - Espace - Nasa  / FRANCE 24
      


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1200
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Dim 28 Juil - 9:21

LE SITE D'ATTERRISSAGE : LE CRATERE GALE
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le site choisi pour l’atterrissage : le cratère Gale, qui mesure 150 km de diamètre, est un paradis de géologue. L’analyse des relevés satellitaires a montré que de l’eau a coulé ici en abondance il y a des milliards d’années, y déposant de nombreuses strates sédimentaires. Lesquelles strates affleurent toutes sur les pentes du piton central du cratère qui s’élève jusqu’à 5000 m de haut. Si la vie est apparue sur Mars, pensent les biologistes, c’est dans ces couches argileuses qu’il faut la chercher.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

FICHE TECHNIQUE de CURIOSITY

Curiosity : 900 kilos, 2,5 milliards de dollars, en plus de capacités d’imagerie couleur et 3D, est une station de météorologie mobile et un laboratoire de chimie et de biologie…

MASTCAM (Mast Cameras)
Le mode vision de Curiosity, qui permettent à la sonde de contempler le paysage martien en couleur. Deux objectifs, l’un de 34 mm, l’autre de 100 mm de focale. Le point de vue de Curiosity se situera un peu plus haut que la taille humaine : deux mètres.

CHEMCAM (CHEMistry CAMera)

Un laser tire sur les roches qui intéressent les scientifiques, jusqu’à 9 mètres de distance. Puis un mini télescope observe le plasma brûlant émis par la cible et l’analyse avec un spectromètre… Si l’échantillon s’avère intéressant, Curiosity s’approche pour l’étudier plus précisément avec APXS et MALHI.

BRAS MANIPULATEUR

Long de 1,9 m, il est articulé et muni d’une brosse, d’une foreuse et d’une petite pelleteuse permettant de collecter les échantillons de roches martiennes. Il porte deux instruments, APXS et MAHLI.

APXS (Alpha Particle X ray Spectrometer)

Cet instrument analyse la composition chimique des échantillons martiens, en les bombardant de rayons X.

MAHLI (Mars Hand Lens Imager)

Ce microscope équipé d’une caméra CCD photographiera en couleur le sol ou le givre martiens avec une précision de 15 micromètres.

REMS (Rover Environmental Monitoring Station)

La station météorologique de Curiosity. Rien ne lui échappera : pression atmosphérique, température, vitesse du vent, couverture nuageuse.

SAM (Sample Analysis at Mars)

C’est l’instrument fétiche des exobiologistes. Ce véritable mini laboratoire de chimie est équipé d’un chromatographe en phase gazeuse et d’un spectromètre de masse. SAM sera capable de détecter les molécules organiques, en particulier les acides aminés du sol martien, s’ils existent.

RAD (Radiation Assessment Detector)

Ce détecteur permettra de mieux comprendre l’impact des radiations sur une éventuelle vie martienne et aussi d’évaluer le taux de radiations cosmiques que supporteront de futurs équipages humains explorant la planète rouge, si un jour une telle mission habitée est décidée.

DAN (Dynamic of Albedo Neutrons)

Cet instrument détectera l’hydrogène contenu dans les roches martiennes, et permettra aux scientifiques de déduire l’abondance d’eau du sous-sol, tout au long du parcours de Curiosity à la surface de la planète rouge.

CHEMIN (CHEmistry & MINeralogy)

Cet instrument étudiera la minéralogie des échantillons récoltés par Curiosity. En éclairant les échantillons avec un faisceau de rayons X, CHEMIN révèlera leur structure cristalline.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1200
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Dim 28 Juil - 9:29



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7706
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Sam 11 Jan - 16:16

PROJET MARS ONE :
Un projet pour établir une colonie humaine sur Mars en 2023, avec l'aide de la télé-réalité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La société Mars One recherche astronaute, pour déménager sur Mars, de façon permanente. Le poste est disponible depuis déjà 2013. Avantages : entrer dans l’histoire, commencer une nouvelle civilisation planétaire, devenir célèbre grâce à une émission de télé-réalité.

Mars One, basée aux Pays-Bas, espère établir la première colonie humaine sur Mars en 2023. Cette société a créé un plan technique pour cette ambitieuse mission qui est "aussi simple que possible" en précisant qu’elle a identifié les fournisseurs potentiels, tels que SpaceX, pour chaque composante de la mission.

Mars One, prévoit de financer la mission en faisant une émission de télé-réalité, dans “le plus grand spectacle dans l’histoire des médias" avec l’aide de l’ambassadeur du projet Paul Römer, co-créateur de la série au succès planétaire Big Brother (un groupe de personnes vivent ensemble dans une grande maison, isolée du monde extérieur). Il a quitté la société de réalisation spécialiste du genre, Endémol, pour se consacrer entièrement à ce projet. Tout le monde aura la chance de voir les astronautes effectuer leur voyage, et de choisir qu’elle candidat pourra s’y rendre (comme dans Big Brother).

CALENDRIER DU PROJET :

2013 : la sélection des quatre premiers astronautes par le public; une réplique de la colonie martienne sera construite dans le désert pour aider les astronautes à se préparer, s’entrainer et tester le matériel, tout cela diffusé à la télé.
2014 : production du premier satellite de communication de Mars.
2016 : la mission d’approvisionnement est lancée pour Mars, afin d’y atterrir en octobre avec sa cargaison : 2500 kilogrammes de nourriture.
2018 : des véhicules robotisés d’exploration (rover) sur Mars, se chargeront de choisir le meilleur emplacement pour le campement.



2021 : Deux unités d’hébergement, deux unités de soutien de la vie, une seconde unité de fournitures et un autre rover, poseront les bases d’une colonie habitable.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

2022 : Décollage de la future fusée SpaceX Falcon 9 Heavy.
2023: Atterrissage sur un atterrisseur construit par SpaceX, probablement une variante spécifique de la capsule Dragon.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

2025: un second groupe de 4 astronautes se posera sur la planète rouge.







[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1200
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Dim 12 Jan - 10:21

Un projet complétement démentiel tout en sachant qu'il est vital de pouvoir commencer à envisager de coloniser MARS ou d'autres planètes, mais là, difficile de se faire une raison et de prendre un aller-simple pour la planète MARS !!!

MARS, UNE PLANETE D'AVENIR ...

Le prochain défi de l'homme sera d'envoyer des émissaires sur la planète mars, ce sera une expérience unique qui marquera notre avancé d'une pierre rouge. Alors, les risques sont considérables, mais rien n'est impossible et à terme, il sera peut-être possible de trouver enfin une trace de vie sur la planète rouge.

Tout d'abords, il faut savoir que la quantité de matériel à transporter sera phénoménale, cela pose déjà un sacré problème puisque aucune fusée n'est pour l'instant capable d'arracher 520 tonnes de matériel. Il faudra tout d'abord à l'homme développer un lanceur capable de tirer tout ça. Une fois qu'une solution aura été trouvée et que le projet aura été mené à bien, six hommes prendront place dans l'engin. Les accidents seront) redouter, car le risque est grand surtout lors d'un aller retour sur mars.

Les conséquences d'un aussi long séjour en apesanteur sont dévastatrices pour le corps, les muscles et les os. La santé des hommes en pâtira, car ils perdront de la masse surtout que ce voyage durera des années. Les radiations extérieures sont un problème encore plus grave puisqu'elles sont capables de tuer. Les hommes devront donc avoir une excellente protection contre ses rayons mortels.

Pour optimiser la réussite de la mission, de nombreux moyens seront déployés et il faudra pour cela trouver les meilleurs sites d'atterrissage. Ils devront être sûrs et il ne devra pas y avoir de tempêtes au moment de l'atterrissage. Ce sera la partie la plus dangereuse de la mission.

Le premier pas de l'homme sur la planète sera libérateur. Il viendra conclure les années d'un voyage éprouvant. Mais quitter la protection de leur base ne sera pas de tout repos, car l'atmosphère martienne est tout à fait hostile. Sans un scaphandre approprié, personne n'y survivrait.

Quelle sera la mission des astronautes ? Et bien trouver des traces de vie passées. Mais que se passerait-il à terme si les astronautes trouvaient des formes de vie hostiles pour l'humanité ? Que se passerait-il si un agent pathogène martien était rapporté sur terre ? Les astronautes ne prendront aucun risque et tout sera parfaitement stérilisé. Rien de risquer ne sera rapporté sur terre. Les astronautes seront d'ailleurs obligés de rester en quarantaine à leur retour sur terre, cette mesure sera nécessaire pour éviter tous risques de propagation d'un virus ou d'une bactérie nocive pour l'homme.

Il est possible qu'un jour nos théories sur l'émergence de la vie se voient bouleversées par la découverte de traces de vie sur mars, tout sera alors remis en question d'une manière franche et définitive.

Quoi qu'il en soit, l'humanité est en route pour mars.
mystere-tv.com





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 755
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Sam 2 Aoû - 8:34



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Messages : 22
Réputation : 0
Date d'inscription : 15/10/2016
Localisation : Gizeh - P3X-888

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Sam 22 Oct - 8:01

L'atterrisseur Schiaparelli de l'ESA s'est écrasé sur Mars

Censé se poser en douceur à la surface de la planète rouge mercredi 19 octobre, le petit robot de la mission ExoMars n'avait plus donné de signe de vie depuis.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le module européen Schiaparelli "s'est écrasé à la surface de Mars" mercredi 19 octobre, a annoncé vendredi à l'AFP Thierry Blancquaert, responsable de l'atterrisseur à l'Agence spatiale européenne (ESA).

L'ESA, qui était sans nouvelles du module depuis deux jours, a été fixée sur son sort grâce à une photo prise par la sonde américaine MRO en orbite autour de la planète rouge. Schiaparelli "est arrivé à une vitesse beaucoup plus rapide que prévu à la surface de Mars", a expliqué Thierry Blancquaert depuis les locaux de l'ESA à Darmstadt.

L'ESA précise dans un communiqué que la caméra a repéré deux choses: un petit point de 12 mètres de diamètre qui semble être le parachute, qui a donc fonctionné et s'est bien détaché. L'autre chose, c'est "une tâche sombre floue de 15 mètres sur 40". Bref, tout ce qu'il reste de l'atterrisseur de plus de 500kg, qui a été réduit en morceau. La faute, semble-t-il, aux rétrofusées qui se sont arrêtés plus tôt que prévu.

Un impact à 300 km/h

L'ESA a perdu le contact avec le robot 50 secondes avant l'atterrissage. Jusque-là, tout s'est bien passé pendant les 5 premières minutes de la descente. Le bouclier thermique a fonctionné, de même que le parachute... du moins au début.

Ensuite, il y a eu un problème, au moment de l'éjection du parachute et du déclenchement des rétro-fusées, qui devaient finir de freiner Schiaparelli. Celles-ci ont fonctionné au moins trois ou quatre secondes... mais elles devaient freiner le robot pendant au moins 30 secondes. Ce qui n'a pas été le cas.

L'ESA estime que la sonde est tombée d'une hauteur de 2 à 4 kilomètres, lui faisant toucher le sol à 300 km/h. La semaine prochaine, les scientifiques devraient disposer d'images de meilleures résolutions grâce à une autre caméra de la sonde américaine en orbite, qui possède une meilleure résolution.

Malgré le crash, l'ESA reste positive

En dépit de l'échec de Schiaparelli, l'ESA reste concentrée sur la sonde TGO, l'autre partie de la mission ExoMars, qui a réussi à se mettre en orbite. Une vraie réussite qui n'était pas gagnée et qui servira effectivement à l'agence pour le futur.

Lors d'une conférence de presse jeudi 20 octobre, les représentants de l'ESA ont aussi beaucoup insisté sur le fait que l'atterrisseur était avant tout un test destiné à mieux comprendre comment se passe une phase de descente dans l'atmosphère de Mars et que ces données ont bien été récupérées, quel que soit le sort de Schiaparelli. "Le test peut fonctionner ou échouer, ce sont les données récoltées qui sont importantes", expliquait David Parker.

Sauf que quand un journaliste de Science magazine a rappelé que plusieurs données concernant la descente devaient être envoyées une fois le robot posé sur la surface, l'ESA a botté en touche, évoquant "quelques données de perdues, mais rien de majeur". François Forget nous précise que 600 Mo de données ont été récoltées. Certes, il devait y en avoir plus une fois au sol, mais celles déjà reçues sont "une sorte de best-of" et donc les plus importantes.

Interrogé sur le sort du deuxième volet de la mission, qui prévoit d'envoyer un rover similaire à Curiosity sur Mars, l'ESA a affirmé que celle-ci n'était pas remise en cause. "La mission est un succès, nous avons toutes les fonctions et données dont nous avons besoin pour 2020", a lancé le directeur de l'exploration robotique de l'ESA. Et de rappeler que l'exploration de Mars est un défi difficile. "C'est pour ça que nous le faisons."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARS
Patrouilleur stellaire
Patrouilleur stellaire
avatar

Messages : 71
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/07/2015
Localisation : Red Planet

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Dim 23 Oct - 2:23

Avant Schiaparelli et ExoMars, l'ESA a déjà perdu un robot sur Mars (qui a été retrouvé par la Nasa)
Décidément, l'agence est maudite quand il s'agit d'atterrir sur la planète rouge.


L'histoire est bien partie pour se répéter pour l'Agence spatiale européenne (ESA). Jeudi 20 octobre, les chercheurs ne savaient toujours pas si l'atterrisseur Schiaparelli de la mission ExoMars s'était posé comme prévu sur la planète rouge, mercredi à 16h48, ou s'était écrasé. Mais le pessimisme est bien de mise, même si la vérité ne sera pas connue avant quelques jours. Quoi qu'il arrive, Schiaparelli ne répond pas.

Pour l'instant, l'ESA est exactement dans le même scénario qu'il y a 13 ans, quand l'agence avait essayé pour la première fois de poser un robot sur Mars. Là aussi, tout ne s'était pas passé comme prévu.

Pourtant, la mission Mars Express avait tout d'un conte de Noël. Quittant la Terre le 2 juin 2003, la sonde européenne arrive à se placer en orbite autour de la planète rouge le 25 décembre (chose qu'a également réussi l'autre partie de la mission ExoMars, avec la sonde TGO mise en orbite mercredi). A l'époque, c'est une première pour l'agence.

Cinq jours plus tôt, le vaisseau a largué un atterrisseur, appelé Beagle 2 (en l'honneur du bateau de Charles Darwin). Celui-ci doit être le premier objet européen à toucher le sol de Mars, le soir de Noël. Mais les heures passent et Beagle 2 ne donne aucune nouvelle. Au bout de deux mois, l'ESA se rend à l'évidence et annonce que le module est définitivement perdu.


Un projet financé en partie par Blur

Que s'est-il passé? Un premier rapport de l'agence spatiale britannique, qui a construit et proposé cet atterrisseur pour le projet Mars Express, affirme d'abord que c'est un problème de température qui a modifié la trajectoire. Finalement, l'ESA tranchera dans une enquête externe et mettra hors de cause les personnes à l'origine des modèles de température, évoquant un "échec institutionnel" avec de multiples raisons.

"C'était un objet ambitieux, avec beaucoup de masse allouée à la science", se rappelle François Forget, Directeur de recherche au CNRS qui a travaillé sur les missions Mars Express et ExoMars, notamment sur le calcul des trajectoires d'atterrissage. "Le problème, c'est qu'il a coûté plus cher que prévu. Blur a même donné un concert pour aider au financement", précise-t-il au HuffPost.

D'ailleurs, le groupe britannique, fan d'espace, a même composé une chanson spécialement pour Beagle 2, qui a été installée dans l'atterrisseur et a été joué sur Mars.


Beagle 2 découvert 12 ans après... grâce à la Nasa

Oui, le morceau aurait été joué sur Mars, car l'histoire ne s'arrête pas là. Le 16 janvier 2015, l'agence spatiale britannique affirme qu'on a retrouvé la trace de Beagle 2, à la surface de Mars. C'est un ancien membre de l'ESA qui a fait cette découverte en analysant les photos prises par HiRISE, une caméra ultra précise installée sur le Mars Reconnaissance Orbiter, une sonde de la Nasa en orbite autour de la planète rouge depuis 2006.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MARS
Patrouilleur stellaire
Patrouilleur stellaire
avatar

Messages : 71
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/07/2015
Localisation : Red Planet

MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    Mar 8 Aoû - 11:35

MARDI 08 AOÛT 2017 : DES NOUVELLES DU ROBOT CURIOSITY
Mars : le rover Curiosity immobilisé depuis le 1er décembre 2016

Les opérateurs qui contrôlent le gros engin à six roues préfèrent éviter tout déplacement tant qu'ils n'ont pas résolu un problème qui affecte le bras articulé du robot.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le rover martien Curiosity de la Nasa n'a pas bougé d'un millimètre depuis le début du mois. L'engin n'est pas bloqué ni ensablé, mais les opérateurs du Jet Propulsion Laboratory, en Californie, qui contrôlent le gros engin à six roues (de la taille d'un petit 4x4) préfèrent éviter tout déplacement tant qu'ils n'ont pas résolu un problème qui affecte le bras articulé du robot, qui porte les instruments de forage et d'analyse des roches.

Les opérateurs ont reçu la mauvaise nouvelle le 1er décembre: l'ordre de forer une roche pour en faire des analyses géologiques fines n'avait rien donné. Le bras de 2,1 m de long s'était bien déployé au dessus de la roche visée, mettant le foret de la perceuse au dessus de sa cible, mais la perceuse ne s'était pas mise en marche. Pour ne pas modifier la posture du robot, ce qui pourrait compliquer le diagnostic de la panne, les ingénieurs ont décidé de l'immobiliser. Le bras est non seulement long, mais les instruments qu'il porte à son extrémité sont lourds, ce qui rend tout déplacement périlleux.

Lorsque le problème est survenu, les ingénieurs tentaient pour la première fois de faire fonctionner la perceuse sans la fonction de percussion qui commençait à poser des problèmes électriques. Devant cet échec, les opérateurs de Curiosity ont «envoyé des ordres standards à la perceuse» pour voir si elle répondait. Cela a fonctionné dans un premier temps, mais l'espoir fut de courte durée: des tests supplémentaires ont par la suite montré que le problème était en fait loin d'être résolu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le plateau Naukluft sur Mars photographié par le Rover Curiosity le 4 avril 2016. Crédits photo : HO/AFP


En attendant qu'une solution soit trouvée, Curiosity n'a pas perdu son temps. Les scientifiques de la mission en ont profité pour multiplier les observations, car les caméras et l'analyseur laser à distance Chemcam (conçu par la France) continuent à fonctionner parfaitement. L'une des caméras a notamment photographié le même point de la surface à différentes heures de la journée pour regarder le déplacement de très fines poussières sur le sol. Un paramètre important pour mieux comprendre à quel moment du jour martien il est possible d'enlever les protections des instruments les plus fragiles.

Le rover Curiosity se promène au fond du cratère de Gale sur Mars depuis maintenant plus de 4 ans. S'il n'a parcouru «que» 15 km, c'est parce que le moindre trajet doit être mûrement réfléchi pour éviter toute prise de risque et que les opérations scientifiques s'effectuent à l'arrêt, sur de longues périodes. Contrairement à son apparence, Curiosity tient plus du laboratoire roulant que du 4x4 suréquipé.

Le rover a néanmoins déjà réussi l'objectif principal de sa mission: prouver qu'un lac se trouvait à cet endroit de la planète rouge, grâce à l'analyse géologique de roches vieilles de plus de 4 milliards d'années. Curiosity doit désormais se rendre au sommet du mont Sharp, qui culmine au fond du cratère à 5500 mètres d'altitude et est constitué de roches plus jeunes.

Source: Le Figaro.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MARS : Observations, découvertes, et explorations...    

Revenir en haut Aller en bas
 
MARS : Observations, découvertes, et explorations...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Découverte étonnante sur Mars!!!
» Le créationisme : découvertes stupéfiantes ! Info ou intox
» Les briques de la vie découvertes sur Mars il y a 30 ans ?
» Observation samedi 2 mars 2013
» Observations du Samedi 29 Mars 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: ESPACE EVASIONS & DECOUVERTES :: ESPACE ASTRONOMIE et OBSERVATIONS-
Sauter vers: