UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 2001, l'Odyssée de l'espace (1968) Stanley Kubrick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: 2001, l'Odyssée de l'espace (1968) Stanley Kubrick   Ven 18 Mai - 9:41

2001, l'Odyssée de l'espace
( 2001: A Space Odyssey )


Film anglo-américain de science-fiction réalisé par Stanley Kubrick, sorti en 1968.

Le scénario s'inspire de plusieurs nouvelles écrites par Arthur C. Clarke, notamment La Sentinelle (1951). Clarke, co-scénariste du film, écrivit le roman homonyme pendant le tournage. En 1982, il publia un nouveau roman intitulé 2010 : Odyssée deux ( 2010: Odyssey Two) qui sera adapté au cinéma en 1984 par Peter Hyams sous le titre 2010 : L'Année du premier contact (2010).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Synopsis

2001, l'Odyssée de l'espace retrace, à travers différentes époques, le rôle joué par une intelligence inconnue dans l'évolution de l'humanité.

L'aube de l'humanité.
À la merci des prédateurs, chassée de son point d'eau par un groupe rival, une tribu d'australopithèques est sur le point de disparaître. Mais un matin, ils découvrent un imposant monolithe noir devant la caverne qui leur sert d'abri. Après l'avoir touché, ils ont soudain l'idée de se servir d'os comme armes et apprennent à tuer du gibier. Ce premier acte de violence est suivi par une attaque du point d'eau, au cours de laquelle le chef du groupe rival est tué.

Des vaisseaux dans l'espace.
En 1999, le Dr Heywood Floyd, un scientifique américain, se rend sur la Lune pour enquêter sur une fantastique trouvaille gardée secrète : les équipes de la base de Clavius ont découvert dans le cratère de Tycho une anomalie magnétique provoquée par un monolithe noir. Celui-ci aurait été volontairement enfoui dans le sous-sol lunaire, quatre millions d'années plus tôt. Peu après que le Dr Floyd a touché le monolithe, celui-ci émet une puissante onde radioélectrique.


La mission Jupiter.
En 2001, le vaisseau Discovery One fait route vers Jupiter. Son équipage est composé de deux astronautes, Dave Bowman et Frank Poole, de trois savants maintenus en hibernation, et de HAL 9000, un ordinateur de bord doté d'une intelligence artificielle. Un jour, Bowman et Poole inspectent une pièce que HAL a signalé comme défectueuse mais ne trouvent rien d'anormal. L'ordinateur étant réputé infaillible, ils s'inquiètent des conséquences de cette découverte sur le bon déroulement de leur mission. HAL, qui les surveille à leur insu, apprend qu'ils envisagent de le déconnecter pour parer à tout incident ultérieur. S'estimant indispensable à la mission, HAL décide alors de se débarrasser de ses partenaires humains. Lors d'une sortie extravéhiculaire de Poole, il prend le contrôle de sa capsule et le projette au loin dans l'espace. Il profite ensuite de l'absence de Bowman, parti à son secours, pour désactiver les caissons d'hibernation des savants, les condamnant à mort. Lorsque Bowman revient avec le corps de Poole, il lui refuse l'accès au Discovery One, lui expliquant qu'il met en péril la mission. Bowman lui réplique qu'il compte entrer par un accès de secours mais HAL lui indique que sans casque — parti en hâte, Bowman l'a oublié — la chose est impossible. Peu rassuré, Bowman ouvre l'écoutille, utilise le système d'éjection de sa capsule pour se propulser dans le vaisseau et rétablit la pressurisation, échappant de peu à l'hypoxie. Il se dirige alors vers le « centre nerveux » de HAL et désactive un à un ses blocs mémoires. Il découvre ainsi un message pré-enregistré du Dr Floyd, devant être diffusé à la fin du voyage, qui relate l'épisode lunaire et précise que la mystérieuse onde radioélectrique était pointée vers Jupiter.

Jupiter et au-delà de l'infini.
Arrivé près de Jupiter, Bowman quitte le Discovery One à bord d'une capsule pour observer un gigantesque monolithe noir en orbite autour de la planète. Il est alors aspiré dans un tunnel coloré et, terrifié, voyage à une grande vitesse à travers l'espace, découvrant d'étranges phénomènes cosmiques et des paysages extraterrestres aux couleurs étonnantes. Et puis soudain, il se retrouve dans une suite de style Louis XVI où il se voit vieillir prématurément. Alité et mourant, il tente de toucher un monolithe noir qui apparaît devant lui. Il renaît alors sous la forme d’un fœtus entouré d'un globe de lumière et est téléporté dans l'espace, près de la Terre.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Fiche technique

Titre original : 2001: A Space Odyssey
Titre français : 2001, l'Odyssée de l'espace
Réalisation : Stanley Kubrick
Scénario : Stanley Kubrick et Arthur C. Clarke (d'après deux nouvelles de ce dernier : À l'aube de l'histoire et La Sentinelle)
Direction artistique : John Hoesli
Décors : Tony Masters, Harry Lange et Ernie Archer
Costumes : Hardy Amies
Maquillage : Stuart Freeborn
Photographie : Geoffrey Unsworth et Gilbert Taylor
Montage : Ray Lovejoy
Musique (non originale) : Richard Strauss, Johann Strauss fils, György Ligeti et Aram Khatchaturian
Production : Stanley Kubrick et Victor Lyndon
Sociétés de production : MGM, Stanley Kubrick Productions et « Polaris »
Sociétés de distribution : Metro-Goldwyn-Mayer, Warner Bros. et Turner Entertainment
Pays d'origine : Royaume-Uni, États-Unis
Langue : anglais
Format : couleur (Metrocolor) Version 35 mm — 2,35:1 CinémaScope — son stéréo 4 pistes
Version 70 mm — 2,20:1 Super Panavision 70 — son stéréo 6 pistes

Genre : science-fiction
Durée : 156 minutes (version originale), 139 minutes (version définitive)
Dates de sortie : États-Unis : 2 avril 1968 (Washington DC, avant-première) - France : 27 septembre 1968



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Distribution

Keir Dullea : Pr David Bowman
Gary Lockwood : Pr Frank Poole
William Sylvester : Pr Heywood R. Floyd
Daniel Richter : Moonwatcher (« Guetteur de Lune »), le chef des primates
Leonard Rossiter : Dr Andrei Smyslov
Margaret Tyzack : Elena
Robert Beatty : Dr Halvorsen
Sean Sullivan : Dr Michaels
Douglas Rain (V. F. : François Chaumette) : voix de HAL 9000 (CARL 500 en VF)
Frank Miller : le contrôleur de mission
Alain Gifford : le père du Dr Poole
John Ashley : l'astronaute
Brunell Tucker : le photographe
John Swindel : le premier technicien spatial
John Clifford : le second technicien spatial
Vivian Kubrick : la fille du Dr Floyd
Martin Amor : le journaliste du World Toonight
Penny Brahms et Edwina Caroll : hôtesses de l'espace



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le film

Stanley Kubrick a déclaré que pour la réalisation de ce film, il avait été influencé par le film de Pavel Klouchantsev, En route vers les étoiles sorti en 1958.
L'initiative du projet revient à Stanley Kubrick, qui, connaissant l'œuvre de Clarke, le contacta afin de voir dans quelle mesure ils pourraient travailler ensemble sur « the proverbial good science-fiction film » (« le légendaire bon film de science-fiction »).
Le scénario du film, ainsi que le livre correspondant, ont été écrits conjointement par Arthur C. Clarke et Stanley Kubrick. Néanmoins, il fut convenu qu'Arthur C. Clarke conserverait officiellement la paternité du livre, et Stanley Kubrick celle du scénario.

Le film et le livre ont en fait été développés en parallèle : le livre est par exemple fondé sur certains des rush quotidiens du film et vice-versa. La véritable origine du film vient de la nouvelle d'Arthur C. Clarke, The Sentinel, reprenant l'idée d'un objet extraterrestre abandonné sur la Lune et servant depuis comme alarme : toutefois, il ne s'agissait encore que d'une pyramide et non d'un monolithe, tel qu'il se révèle dans l'œuvre de Yatridès dès la fin des années 1950.
Le nom de HAL 9000 correspond au décalage alphabétique des lettres d'« IBM », entreprise qui a participé à la réalisation du film ; Arthur C. Clarke eut beau démentir que cela soit volontaire, certains pensent toujours qu'il s'agit de l'origine du nom. La signification de l'acronyme HAL est Heuristically programmed ALgorithmic computer d'après le roman 2001 et Heuristic ALgorithmic computer dans la suite 2010. Dans la version française, l'ordinateur s'appelle Carl (acronyme de Cerveau analytique de recherche et de liaison).

Également, ce film est supposé suivre, selon certaines interprétations, une constante mythologique comme celle des Argonautes. Joseph Campbell, dans son livre Les héros sont éternels, a analysé cette constante, courante en alchimie (départ du héros de sa contrée, combat contre le monstre mythologique, révélations initiatiques faites au héros, retour du héros dans sa contrée d'origine, le héros devient maître des deux mondes). Sous cet aspect, le film prend un relief inattendu.
Dans le film, le vaisseau spatial se dirige vers Jupiter autour de laquelle le monolithe est en orbite alors que dans le livre, il se dirige vers Japet, un satellite de Saturne où se trouve le monolithe, Jupiter étant visitée pour utiliser son assistance gravitationnelle.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le monolithe est totalement noir et opaque dans le film et est décrit comme étant translucide dans le livre. Les proportions de l’objet ne sont évoquées que dans le roman par C. Clarke (à plusieurs reprises) : 1 × 4 × 9, c'est-à-dire les carrés des trois premiers entiers naturels non nuls. Ces chiffres magiques se révèlent soudainement être pour David Bowman, vers la fin de son épopée d’être humain, la clé du secret qui régit le comportement du monolithe et ce pourquoi il a été créé. Malgré les différences entre le film et le livre, les romans de Clarke qui feront suite à 2001, l'Odyssée de l'espace prendront les éléments du film et non du livre.

2001 explora de nombreuses techniques d'avant-garde en matière d'effets spéciaux et fut notamment à l'origine du motion control. L'ensemble des éléments scénaristiques et des décors firent l'objet d'une attention toute particulière et plusieurs scientifiques et experts en matière d'exploration spatiale coopérèrent.
La suite du film et du livre, 2010 : L'Année du premier contact (2010: The Year We Make Contact), répond à certaines des interrogations que le premier pouvait laisser en suspens. Cependant, ni le livre, ni le film n'eurent le succès escompté. Arthur C. Clarke publia malgré tout deux volumes supplémentaires : 2061 : Odyssée trois (1988) et 3001 : l'Odyssée finale (1997).

La fille de Floyd, à qui il téléphone depuis l'espace, est jouée par la propre fille de Stanley Kubrick.
Jack Kirby s'inspire du film pour créer une version comics en 1976 et le super-héros Machine Man
Une des clés de ce film peut être trouvée dans l'œuvre de Robert Ardrey, African genesis.

L'auteur arrive à cette conclusion : « L'être qui assure la liaison entre l'animal et l'homme, le maillon intermédiaire dans cette chaîne mystérieuse de l'évolution, est un tueur — l'être qui a dominé le monde animal, qui en est sorti définitivement, est celui qui a su apprendre à se servir d'une arme pour mieux tuer. » Stanley Kubrick a illustré cette théorie depuis la séquence L'aube de l'humanité jusqu'au meurtre perpétré par HAL 9000.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: 2001, l'Odyssée de l'espace (1968) Stanley Kubrick   Ven 18 Mai - 9:56

Trailer : 2001, l'Odyssée de l'espace


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: 2001, l'Odyssée de l'espace (1968) Stanley Kubrick   Ven 18 Mai - 10:02

Visuel DVD Version Remasterisé
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Visuel DVD Collection SF
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: 2001, l'Odyssée de l'espace (1968) Stanley Kubrick   Ven 18 Mai - 10:11

Musique du film

Le compositeur Alex North, initialement retenu par les producteurs pour écrire la musique du film, fut mis à rude épreuve par Kubrick (qui avait déjà sélectionné les musiques additionnelles). Le réalisateur mit la pression sur le compositeur qui, enfermé de décembre 1967 à janvier 1968 dans un appartement londonien spécialement aménagé, n’en sortit en ambulance que pour livrer une partition d'environ 40 minutes. Tout cela en pure perte puisque Kubrick obtint finalement gain de cause avec son premier choix de n'avoir recours qu'à des musiques non originales. North n'en fut pas informé et le découvrit lors de l'avant-première du film à New York. En 1993, la Musique pour 2001 d’Alex North fut finalement enregistrée aux Studios Abbey Road de Londres par le Royal Philharmonic Orchestra dirigé par Jerry Goldsmith.





Les titres principaux qui constituent la partie musicale du film sont :

Richard Strauss : ouverture de Ainsi parlait Zarathoustra
Johann Strauss fils : Le Beau Danube bleu
György Ligeti : extraits de Requiem, Lux Aeterna, Atmosphères et Adventures
Aram Khatchaturian : adagio du ballet Gayaneh.


Stanley Kubrick avait initialement choisi le début de la Symphonie nº 3 en ré mineur de Gustav Mahler comme musique principale de son film (le quatrième mouvement de cette symphonie fait intervenir une voix de contralto chantant un texte de Ainsi parlait Zarathoustra de Friedrich Nietzsche). En 1967, il reçut de son beau-frère à Noël une version d'Ainsi parlait Zarathoustra de Richard Strauss enregistrée par l'orchestre philharmonique de Berlin, conduit par Herbert von Karajan. En l'écoutant, Kubrick réalisa que l'introduction de ce poème symphonique serait plus adaptée que la symphonie de Mahler. Les droits d'enregistrement de Karajan n'étant pas disponibles, ce fut la version de Karl Böhm, avec l'orchestre philharmonique de Vienne, qui a été créditée au générique. Mais au cours de la postproduction, Kubrick remplaça discrètement l'enregistrement de Böhm par celui de Karajan et personne ne remarqua le changement.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Ronald
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 9
Date d'inscription : 04/01/2011
Age : 44
Localisation : Quelque part sur un vaisseau mère

MessageSujet: Re: 2001, l'Odyssée de l'espace (1968) Stanley Kubrick   Ven 18 Mai - 11:38

Un film tout simplement en avance sur son temps, une claque cinématographique et des effets spéciaux vraiment très bien pour l'époque. Bref, une oeuvre visionnaire à voir absolument ! :Cool 1:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: 2001, l'Odyssée de l'espace (1968) Stanley Kubrick   Ven 18 Mai - 12:18

Ronald a écrit:
Un film tout simplement en avance sur son temps, une claque cinématographique et des effets spéciaux vraiment très bien pour l'époque. Bref, une oeuvre visionnaire à voir absolument ! :Cool 1:

En avance sur son temps, oui c'est le mot, les effets visuels sont de toutes beautés.
Stanley Kubrick signe ici une oeuvre de science-fiction vraiment plus que remarquable ...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Stanley Kubrick ici sur le tournage de 2001, l'Odyssée de l'espace

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


À partir de 2001, l'Odyssée de l'espace, Kubrick travaille de plus en plus lentement, poussant de plus en plus loin son perfectionnisme et sa volonté d'expérimentation technique. Pour son premier film en couleur, il va passer cinq ans à développer ce film, qui, par son esthétisme et sa mise en scène, marque un tournant dans le cinéma mondial, en particulier dans ce domaine, celui de la science-fiction. Souhaitant une vision de l'espace éloignée des bandes dessinées et plus proche des observations scientifiques, il prend pour directeur de la photographie Geoffrey Unsworth, spécialisé dans la science-fiction.

Celui-ci utilise le format Super Panavision 70 et bénéficie du perfectionnement de nouvelles techniques (socles, grues, perches, bras articulés), permettant rotations et mouvements aériens de la caméra comme si elle-même était en impesanteur. Il ajuste également, sur les conseils et avec l'aide d'astronautes et de spécialistes dans le domaine, ses éclairages pour être conforme à la volonté très précise du cinéaste. Le tournage nécessite quatre mois de travail pour les acteurs, et dix-huit pour les effets spéciaux.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: 2001, l'Odyssée de l'espace (1968) Stanley Kubrick   Ven 18 Mai - 12:29

Stanley Kubrik, ici en pleine scéance de réflexion ...
Sur le tournage du film à bord de la station spatiale


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Credit photo : puretrend


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2001, l'Odyssée de l'espace (1968) Stanley Kubrick   

Revenir en haut Aller en bas
 
2001, l'Odyssée de l'espace (1968) Stanley Kubrick
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2001, l'Odyssée de l'espace (1968) Stanley Kubrick
» 2001 L'odyssée de l'espace
» Celestia - Vidéo d'explication - Le début d'un beau et long voyage...
» Tore de Stanford
» Emission d'un timbre ''2001 A Space Odyssey'' par la poste britannique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: DOSSIERS CINEMA SCIENCE-FICTION :: Les FILMS de SCIENCE-FICTION et du FANTASTIQUE-
Sauter vers: