UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les événements astronomiques à venir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Lun 10 Juin - 3:33

Oui merci Roswell pour l'info, c'est un événement à ne pas manquer,
espérons tout de même que la météo joue en notre faveur pour admirer ce magnifique et impressionnant spectacle astronomique ...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Lun 10 Juin - 5:00

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

RENDEZ-VOUS DONC CE DIMANCHE 23 JUIN 2013 POUR CET EVENEMENT ...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Lun 24 Juin - 15:32

DIAMETRE APPARENT de la LUNE du Dimanche 23 JUIN 2013

Suite à l'événement ci-dessus, à savoir concernant le diamètre apparent de notre Lune, la météo capricieuse de ce Dimanche 23 juin n'a pas été à son avantage, et pour cause, cette observation fut simplement gâchée pour ne pas dire occulter par les aléas du temps de la région, certains auront peut-être eu plus de chance mais pour ma part, ce fut une totale "éclipse" de Lune, puisque je n'ai rien vu de ce spectacle bien malheureusement !!!  Rolling Eyes


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Floflo
Patrouilleur intergalactique
Patrouilleur intergalactique
avatar

Messages : 380
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/02/2011
Localisation : Galaxie

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Mar 25 Juin - 16:13

Pareillement ! Merci région de brun sans vouloir être vulgaire....No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 739
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Mer 3 Juil - 9:14

Oui malheureusement pas vu grand chose non plus !!!  Rswll2 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Jeu 8 Aoû - 11:33

Nouvel événement astronomique annuelle :
23éme NUITS des ETOILES

Cette année, les dates choisies pour la 23ème édition des Nuits des étoiles sont le vendredi 9 août, le samedi 10 août et le dimanche 11 août.

Trois nuits où les initiatives des associations, des observatoires, des amoureux du ciel et de la nature, seront presqu’aussi nombreuses que les étoiles dans le ciel !

Les étoiles peuvent être observées n’importe quel jour de l’année où le ciel est dégagé (hélas assez rarement cette année !). Le spectacle du ciel des nuits du 9 au 11 août est cependant magnifié par une « pluie », celle des étoiles filantes qui semblent provenir de la constellation de Persée - d'où leur nom de Perséides. Le phénomène est dû au passage de la Terre dans une zone riche en poussières provenant de la comète Swift-Tuttle. Ces poussières se consument sous l’effet des frottements de l’air.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Etoiles filantes...mais pas seulement !

Dès 21h30 (heures données pour le centre de la France métropolitaine), profitez des belles couleurs offertes par le crépuscule et repérez la brillante Vénus, juste au-dessus de l'horizon ouest. Cette planète - la fameuse "étoile du berger" - resplendit d'un fort éclat immédiatement repérable. Si vous braquez dessus un petit télescope, vous verrez qu'elle a une forme de lune gibbeuse: selon la date d'observation, elle nous montre une portion éclairée plus ou moins grande, comme la Lune. A propos: juste à côté, et tout particulièrement les 10 et 11 août, admirez le fin croissant de Lune qui lui aussi ne va pas tarder à se coucher à l'horizon ouest. Si vous avez des jumelles, n'hésitez pas à les utiliser pour scruter ce croissant. Remarquez la lumière cendrée, cette lueur qui éclaire le reste du globe lunaire et qui n'est autre qu'un "clair de Terre" renvoyé par la Terre vers la Lune.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La Lune et Vénus dans les lueurs du crépuscule (Simulation Stellarium)

Vers 22h: le ciel s'assombrit, la Lune se couche, Vénus également, et d'autres astres intéressants commencent à apparaître: notamment Saturne. A l'oeil nu, elle a l'aspect d'une étoile moyennement brillante. Avec un petit télescope, on distingue ses anneaux! Attention, les remous de l'atmosphère (turbulence) perturbent les images, surtout quand il fait chaud et qu'on observe près de l'horizon: donc n'attendez pas que Saturne descende trop bas.

Autres astres remarquables à la tombée de la nuit: les brillantes étoiles Arcturus et Véga. Arcturus est visible non loin de Saturne et de Vénus, avec lesquelles elle forme un grand triangle isocèle. On peut aussi la repérer à partir de la Grande Ourse: prolongez le manche de la célèbre "casserole", et la voilà! Quant à Véga, c'est une belle étoile brillante et légèrement bleutée (comparez avec la couleur d'Arcturus) qui domine le ciel très haut au-dessus de nos têtes, presque au zénit.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A partir de 22h30-23h: le ciel devient noir et fourmille d'étoiles. Le spectacle est magique si vous disposez d'un ciel bien dégagé et loin de toute lumière gênante. Profitez-en à l'oeil nu, et si vous avez des jumelles n'hésitez pas à vous perdre dans cette multitude d'étoiles: vous en verrez encore beaucoup plus qu'à l'oeil nu. Surtout dans la région de la Voie Lactée, cette grande arche faiblement lumineuse qui traverse le ciel et qui est en fait une concentration d'étoiles peu brillantes.

Toute la nuit: profitez de ce spectacle simple d'un beau ciel étoilé, et bien sûr guettez les étoiles filantes ! vous en verrez sûrement plusieurs en observant une grande portion de ciel pendant environ une demi-heure. Et si vous avez la chance de disposer d'un télescope, vous pourrez aussi profiter d'une plongée dans le ciel profond pour admirer des nébuleuses et des galaxies.

A partir de 4h du matin: assistez au lever de Jupiter, planète très brillante et facile à repérer à l'oeil nu. Elle monte progressivement à l'est et devient l'astre dominant de notre ciel d'été...jusqu'à disparaître dans l'éclat de l'astre du jour vers 6h30.


Animations prévues ?

La Terre n’est pas en reste. De nombreux sites proposeront des animations, en France principalement mais aussi dans d'autres pays : sur le site de l’Association Française d’Astronomie, vous trouverez une carte des lieux d'animations. Si les planétariums, écomusées, observatoires, clubs d’astronomie ouvrent leurs portes, d’autres initiatives voient le jour depuis quelques années comme des randonnées nocturnes à pied ou à vélo … et même des démonstrations de tir de flèches lumineuses par un club de tir à l’arc.

Entre ces astres du Ciel et nous sur la Terre, les distances sont difficiles à mesurer tant nous sommes éloignés de certains d’entre eux. C’est sur ce thème des distances dans l’univers que ces Nuits des étoiles 2013 tenteront d’apporter des éclairages, avec de nombreuses conférences programmées. Ce thème reprend des interrogations anciennes auxquelles répondra avec une grande précision le satellite Gaia, prochainement lancé, dont la mission est de mesurer les distances à la Terre d’un milliard d’étoiles de notre Galaxie.


Faut-il se munir d'un télescope pour apprécier cette rencontre ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Non, pas besoin de posséder un instrument performant pour avoir le plaisir d'observer, vous pouvez aussi bien venir sans matériel ou amener une simple paire de jumelles et profiter ensuite des instruments présents sur place que des passionnés, membres de clubs d'astronomie ou d'associations seront heureux de partager, ainsi que leur savoir. En revanche, il est conseillé à tous de se munir d'une carte du ciel, de vêtements chauds et d'une lampe de poche. Couvrez votre lampe d'un papier ou plastique rouge pour ne pas gêner les observations (ou procurez-vous une StelFlash).

Nombres d'étoiles filantes ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Etoile filante des Perséides, près de la Voie Lactée.

L'événement s'appelait à l'origine la Nuit des étoiles filantes en raison de la période des Perséides, durant laquelle le nombre d'étoiles filantes traversant le ciel est particulièrement élevé. Chaque année, de nombreuses étoiles filantes peuvent être observées de mi-juillet à fin août, le maximum étant atteint le 12 août. Autrement dit, même après les Nuits des étoiles, ça continue de plus belle ! Pour en profiter, il suffit de s'étendre par terre ou sur un transat et de contempler une large portion de ciel. En restant attentif 10 minutes, vous êtes quasiment assurés de voir une ou plusieurs étoiles filantes. Le nombre maximum d'étoiles filantes par heure est estimé à une centaine. Vous serez également surpris de constater que le ciel est régulièrement parcouru par des satellites artificiels, qui ressemblent à des étoiles qui défilent lentement dans le ciel.


Sources infos: Stelvision 2013



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Jeu 8 Aoû - 11:41

Observation et capture des PERSEÏDES en Août 2012


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Lun 14 Oct - 9:31

PHENOMENES ASTRONOMIQUES
Comète ISON C/2012 S1

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La comète ISON (C/2012 S1) a été découverte le 21 septembre 2012 par V. Nevski et A. Novichonok à l'aide d'un télescope de 40 cm de l'International Scientific Optical Network (ISON) près de Kislovodsk en Russie. Son passage au périhélie aura lieu le 28 novembre 2013 à 18h 26,4m UTC. Elle sera alors à 1,17 million de kilomètres de la surface solaire, ce qui la classe comme comète Sungrazing. Son passage proche du Soleil sera observé par les sondes STEREO (http://stereo-ssc.nascom.nasa.gov/comet_ison/). Si elle ne se consume pas complètement lors de son passage au périhélie (la température sera alors de l'ordre de 2700°) et si elle ne se brise pas (elle se trouvera proche de la limite de Roche), elle deviendra une comète très spectaculaire que l'on pourra observer le soir après le coucher du Soleil en début du mois de décembre 2013, puis toute la nuit par la suite, car elle deviendra circumpolaire dans l'hémisphère nord.

Une importante campagne d'observation est prévue. La comète a déjà été observée par le satellite Swift en janvier 2013 et par le télescope Hubble le 10 avril 2013 lorsqu'elle se trouvait à 630 millions de kilomètres de la Terre. Sa chevelure mesurait alors environ 5000 km, son noyau était estimé à environ 5 km et sa queue de poussière avait 92 000 km de long. En juin, la comète a été observée par le télescope spatial Spitzer, elle dégazait alors du dioxyde de carbone (CO2) avec un débit de mille tonnes par jour et un nuage de poussière avec un débit de 54 000 tonnes par jours. L'analyse des images a réduit l'estimation de la taille du noyau à moins de 200 m.

Paul Wiegert de l'Université de Western Ontario a calculé qu'une pluie de fines particules (quelques microns de large) issues de la queue de la comète rencontrera la Terre vers le 12 janvier 2014 à la vitesse de 56km/s et qu'elle sera la source au niveau des pôles et à très hautes altitudes (dans la mésosphère ~80 km) de nuages noctulescents.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

http://www.imcce.fr/newsletter/docs/ISON_news_LI94.pdf


PASSAGE DE LA COMETE ISON, PROCHE DE LA TERRE

Après l'observatoire spatial américain Swift et la sonde Deep Impact, c'est au tour du télescope Hubble de se tourner vers la comète Ison. Cet astre chevelu pourrait devenir aussi brillant que la Lune lors de son passage au périhélie fin novembre.

La comète Ison (C/2012 S1) est actuellement à plus de 600 millions de kilomètres de nous. Ce qui n'empêche pas les astronomes de l'étudier avec attention : après Deep Impact au mois de janvier et Swift voilà quelques semaines, le télescope spatial américain Hubble l'a photographiée le 10 avril dernier. Pourquoi un tel déploiement de télescopes aussi sophistiqués pour un astre aussi lointain, découvert le 21 septembre 2012 par deux astronomes russes qui utilisaient un télescope de 40 cm de diamètre du réseau Ison (International Scientific Optical Network) ?

On sait que cette comète toute neuve (elle vient de s'échapper du nuage d’Oort, un réservoir de corps glacés situé à environ 0,5 année-lumière) passera fin novembre à moins de deux millions de km du Soleil, et qu'elle devrait copieusement dégazer. Certaines estimations laissent entendre que C/2012 S1 (dont l'orbite ressemble étrangement à celle de la Grande Comète de 1680) pourrait alors briller comme la Pleine Lune. Du coup, Ison est devenue l'objet astronomique à suivre en 2013, une année qui pourrait bien être marquée par les comètes, après le passage de Panstarrs au mois de mars.

Bien qu'elle soit actuellement au niveau de l'orbite de Jupiter, la comète Ison est déjà sensible aux effets du Soleil, comme en témoigne la taille de sa chevelure et de sa queue. Les mesures réalisées par le télescope Hubble donnent au noyau de C/2012 S1 une taille de l'ordre de quelques kilomètres, avec une chevelure de 5.000 km de diamètre et une queue de poussière qui s'étend sur 90.000 km. Pour les chercheurs regroupés dans laComet Ison Observing Campaign (CIOC) qui ont observé un fort dégazagesur la face du noyau de la comète tournée vers notre étoile, une telle activité est incroyablement élevée à une telle distance du Soleil. Les mesures vont se poursuivre pour tenter de prévoir le comportement de C/2012 S1 lors de son passage au périhélie.


Sources : LA LETTRE D'INFORMATION DE L'IMCCE N°94 : octobre 2013
Futura Sciences


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 739
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Dim 17 Nov - 4:29

RENDEZ-VOUS AVEC LA COMETE ISON

Le 29 Novembre 2013, la comète ISON va passer au périhélie. C'est à dire au point de son orbite situé le plus près du soleil. La comète va passer extrêmement proche à moins de 1.2 millions de kilomètres. C/2012 S1 Ison était attendu comme la comète la plus brillante depuis de nombreuses années. Les meilleures prévisions parlaient d'une magnitude proche de celle de la pleine Lune. Malheureusement avec le temps, elle s'est rapprochée de la Terre et la magnitude de la comète n'est pas aussi brillante que prévu. La comète passera au périgée le point le plus près de la Terre le 26 Décembre.

Lors de son passage au périhélie, il y a plusieurs scénarios possibles. Elle peut se désintégrer dans la fournaise du soleil ou bien résister au passage et gagner en luminosité et devenir visible à l'oeil nu en décembre. Il est impossible de savoir si elle va ou non survivre à son passage.

Elle sera observable vers la mi-Novembre dans le ciel du matin. Elle aura normalement une magnitude proche de 3. Puis elle va passer près du soleil à la fin du mois de Novembre et sera inobservable. Si elle survit au passage près du soleil elle sera visible dans les lueurs du matin au début du mois de Décembre.


QUAND L'OBSERVER ?

Ison sera visible dans le ciel du matin. Elle sera observable vers la mi-Novembre dans le ciel du matin. Elle aura normalement une magnitude proche de 3. Puis elle va passer près du soleil à la fin du mois de Novembre et sera inobservable.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ison est visible le matin vers environ 6h30 à la mi-Novmbre dans la constellation de la Vierge. Elle passe près de Spica le 18 Novembre.
Puis, si Ison survit à son pasage au périhélie, elle sera bien observable au début du mois de Décembre à l'aube.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ison sera visible le matin dans les lueurs de l'aube au début du mois de décembre. Elle va ensuite perdre en magnitude. La position correspond à 7h du matin.


DERNIERES NOUVELLES DE LA COMETE ISON

01.11.2013 : Ison poursuit son parcours. Elle a passée l'orbite de la Terre cette nuit. Elle est donc à moins d'1 UA du soleil. Elle est visible avec de bonnes jumelles ou un petit instrument. Elle n'est pas aussi brillante que prévu mais elle a tout de même augmenté en magnitude. Aujourd'hui, elle est à 8.5.

15.11.2013 : Ison a fait un bond de 2 magnitudes en 24 heures. Elle est passé de la magnitude 8.5 à 6.5 ! Elle est donc désormais accessible avec une simple paire de jumelles et à l'oeil nu sous un excellent ciel.

16.11.2013 : Ison a encore gagné de l'éclat. Elle possède maintenant une magnitude de 5.5 et est accessible facilement avec des jumelles et à l'oeil nu sous un bon ciel.

EPHEMERIDES DE LA COMETE ISON : NOVEMBRE & DECEMBRE 2013

Arrow http://ekladata.com/UFI0XbtEirhIvQp9kr_ScitFHpc/Ephemerides-ison.txt


Sources infos: Astronomie & Espace
Deneb - le 31 Octobre 2013 à 13:27



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Dim 24 Nov - 12:01

L'OBSERVATION DE LA COMÈTE "ISON" COMMENCE !!!

Annoncée depuis un an comme "la comète du siècle", Ison est visible à l'oeil nu depuis mi-novembre. Si elle survit à son passage près du Soleil le 28 novembre, le spectacle se prolongera jusqu'à mi-janvier.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Elle est visible à l'œil nu. Pour le plus grand bonheur des amateurs de comètes de l'hémisphère nord, depuis mi-novembre, il suffit de se munir de jumelles pour la voir dans toute sa splendeur. Ison, surnommée "la comète du siècle" passera au plus près du Soleil à la fin du mois de novembre prochain.

OBSERVATION DE LA COMETE ISON

En France, depuis mi-novembre, la comète Ison est visible à l'œil nu entre 5h30 et 6h30 du matin, un peu avant le lever du Soleil. Il faut alors trouver un endroit dégagé et regarder l'horizon en direction de l'Est - Sud-Est, près de la constellation de la Vierge. Une paire de jumelles est cependant conseillée.

Pendant les quelques jours qui entourent le moment où elle sera le plus près du Soleil, le 28 novembre, son observation sera difficile sans instruments spécialisés du fait de l'éclat du Soleil. Si son noyau ne se disloque pas d'ici là, elle devrait ensuite être plus brillante que jamais dès le début du mois de décembre et jusqu'à mi-janvier.

PARCOURS DE LA COMETE ISON

Repérée en septembre 2012 par des astronomes amateurs russes, la comète file à 80.000 km/h vers le Soleil. Sa trajectoire va frôler notre étoile le 28 novembre. Elle passera alors à seulement 1,17 million de km de sa surface et subira alors une température de 2.700 degrés, selon l'Institut de mécanique céleste de l'Observatoire de Paris (IMCCE), interrogé par l'AFP.

Si elle résiste à cette fournaise qui risque de provoquer sa désintégration, elle sera alors à nouveau visible. La comète devrait passer au plus près de la Terre le 26 décembre, à 64 millions de km de notre planète.

VISIBILITE

La luminosité d'Ison augmente au fur et à mesure qu'elle s'approche du Soleil. La température fait fondre sa glace, ce qui produit de l'eau de la poussière et des gaz formant une longue queue brillante. La Nasa estimait que son noyau glacé était encore intact en octobre et que la comète "allait très vraisemblablement survivre à sa rencontre avec le Soleil".

D'autres chercheurs craignent qu'elle se fracture dès la fin du mois de novembre. "On ne sait absolument pas ce qui va se passer à son passage au périhélie (NDLR : point de sa trajectoire le plus proche du soleil) Il y a eu beaucoup de mesures faites mais pas forcément confirmées, c'est un peu pile ou face", explique à l'AFP Patrick Rocher, astronome à l'IMCCE. "Le seul moyen, c'est d'attendre et d'observer. Patience!", déclare-t-il. On sera fixé début décembre.



TF1 NEWS


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Mar 10 Déc - 5:17

Publié le 28 novembre 2013 à 16h21 | Mis à jour le 29 novembre 2013 à 10h36

LE SOLEIL CAUSE LA DESINTEGRATION
DE LA COMETE ISON


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Plusieurs satellites ont suivi la progression d'ISON en direct, qui devait s'approcher de notre étoile jusqu'à environ 1,2 million de kilomètres - endroit où la chaleur de plusieurs milliers de degrés et l'intense gravité solaire ont apparemment eu raison de l'objet. Ces instruments ont tous mesuré qu'ISON pâlissait à mesure qu'elle approchait jusqu'à ce que l'on ne voit plus qu'une longue traînée qui s'étirait jusqu'au Soleil. L'un d'eux, baptisé SOHO, a même montré ce qui avait toutes les apparences d'une désintégration pure et simple.

«C'est très mauvais signe. Si le noyau avait survécu, on verrait un point blanc [sur les images satellites], mais ce n'est pas le cas. [...] Tout se passe exactement comme si le noyau s'était brisé», commentait en milieu d'après-midi l'astronome américain Phil Plait lors d'une émission Web de la NASA.


Mais en toute fin d'après-midi, alors qu'à peu près plus personne ne s'attendait à voir quoi que ce soit réapparaître de l'autre côté du Soleil, une pâle traînée a ravivé les espoirs. Il semble toutefois qu'il ne s'agissait que de débris du noyau brisé qui avaient poursuivi leur route - comme un dernier soubresaut, quoi. L'Agence spatiale européenne a indiqué par la suite sur son fil Twitter que «nos scientifiques nous confirment que la comète ISON n'est plus».

TOUT N'EST PAS PERDU

Si les astronomes amateurs seront bien déçus, et à bon droit, tout n'est cependant pas perdu d'un point de vue scientifique. ISON provenait en effet du «nuage de Oort», qui est une sorte de sphère lâche composée de morceaux de glace et de poussière à l'extrême limite du système solaire. «Ce sont donc des objets qui datent des tous débuts de la formation du système solaire et qui n'ont pas été chauffés ni altérés depuis 4,5 milliards d'années», nous disait plus tôt cette semaine l'astronome de l'Université de Montréal Robert Lamontagne.

DONNEES PRECIEUSES

De nombreux télescopes et détecteurs ont suivi ISON au cours des dernières semaines et ont colligé de précieuses données sur sa composition, informations qui aideront à comprendre la naissance du système solaire.

Et de ce point de vue, la désintégration de la comète pourrait même s'avérer une bonne chose, puisqu'en libérant plus de matière, elle devrait donner un meilleur signal aux physiciens.


Source: Lapresse.ca





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Ven 1 Aoû - 10:47

EVENEMENT : 24éme Nuit des étoiles 2014

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les Nuits des étoiles sont une manifestation astronomique estivale gratuite destinée au grand public, organisée en France et dans plusieurs pays d'Europe et d'Afrique.
Elles sont organisées chaque année par les associations françaises Planète Sciences (ex-ANSTJ), l'Association française d'astronomie (AFA) et, certaines années, la Société astronomique de France (SAF). Elles se tiennent pendant trois jours (du vendredi au dimanche), généralement début août, à une date proche du maximum de l'essaim d'étoiles filantes des Perséides.

Très médiatisée, cette manifestation est traditionnellement relayée sur le terrain par de nombreux clubs d'astronomes amateurs qui proposent plusieurs centaines (entre 300 et 500 selon les années) de sites d'animation gratuite pour le grand public. Leurs coordonnées sont diffusées sur Internet via le site de l'Association française d'astronomie à partir duquel on peut aussi s'inscrire pour proposer soi-même une manifestation locale.

L'évènement national Nuit des étoiles a été créé en 1991, sous son premier intitulé de Nuit des étoiles filantes, à l'initiative d'Éric Piednoël, Olivier Las Vergnas, Alain Cirou, Hubert Reeves, Daniel Kunth (astronome à l'Institut d'Astrophysique de Paris) et Pierre-Henri Arnstam en associant la chaine de télévision France 2 à une opération porte ouverte intitulée "Nuit nationale d'observation des étoiles filantes" qui pré-existait. Celle ci avait été mise en place dans une trentaine de clubs d'astronomie dès 1987 pilotée par Eric Piednoel, Patrick Roth et Olivier Las Vergnas au nom de l'association nationale sciences, techniques jeunesse, devenue depuis Planète Sciences.
La "Nuit des étoiles filantes" garda en 1992 et 1993 son premier intitulé, pour prendre ensuite son nom « définitif » de Nuit(s) des étoiles, d'abord au singulier, puis ensuite au pluriel, puisque l'évènement a été progressivement étendu à 3 nuits d'observation consécutives.

Dès la seconde édition, en plus d'être un succès télévisuel, la manifestation se confirme un énorme succès de participation sur le terrain : une centaine de nouveaux clubs rejoignent les 85 premiers sites, 60 000 personnes se déplacent sur le terrain et l'émission télévisée atteint un audimat de 32 % de part de marché entre 22 h 07 et 00 h 40 (soit 3,8 millions de téléspectateurs) puis 47 % jusqu’à 2 h 30 du matin.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Chaque année, la date est choisie pour correspondre à la meilleure période d'observation estivale pour le plus large public. Il s'agit en général d'une période où l'on peut observer de nombreuses étoiles filantes des Perséides, tout en étant peu gêné par la lumière réfléchie par la Lune. Néanmoins, en 1994, l'émission fut avancée de près d'un mois, à la mi-juillet, pour suivre le début des impacts de la comète Shoemaker-Levy 9 avec Jupiter. En 1997, Buzz Aldrin était invité sur le plateau de la 7e édition. La 9e édition fut particulière, car l'éclipse totale du 11 aout 1999 « tombait » en parfaite concordance avec la date traditionnelle de l'émission (programmée la veille). C'était de plus une période de nouvelle lune, donc favorable à la bonne observation des étoiles filantes.

France 2 arrête sa participation en 2003 pour des raisons financières et le départ de Pierre-Henri Arnstam de son poste de directeur des opérations exceptionnelles de la chaîne. Le succès de la manifestation se poursuit néanmoins : l'inventaire du paysage astronomique français (1994 et 2004), financé par le ministère de la recherche, montre l'effet Nuit des étoiles : sur cette décennie, la plupart des clubs d'astronomie ont augmenté de 30 % de leurs activités grand public et on est passé de 1,5 million à 2,5 millions de personnes qui font au moins une activité astronomique par an.

En raison du quarantième anniversaire du premier pas sur la Lune lors de la mission Apollo 11 ces manifestations sont avancées, en 2009, aux 24, 25 et 26 juillet.

Plusieurs manifestations originales ont été mises à l'honneur et reprises chaque année depuis 2010 : lancement de l'opération du plus haut poste d'observation de Paris (le 56e étage de la tour Montparnasse), marathon scientifique du 20e festival de Fleurance et ses douze heures non-stop de conférences et débats avec les chercheurs.

Les changements de dates d'une année à l'autre s'expliquent par le fait que les organisateurs cherchent le meilleur compromis entre la visibilité des étoiles filantes de l'essaim des Perséides (maximum de fréquence d'observation aux alentours de la période du 9 au 14 aout) et des autres astres, il faut donc en particulier éviter les périodes de pleine lune qui gênerait la vision des étoiles faibles et de la voie lactée. Comme chaque fois que cela est possible, c'est le fin croissant qui précède le premier quartier qui est privilégié.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La grande fête de l'astronomie

Les Nuits des étoiles 2014 auront lieu les 1, 2 et 3 août 2014. Partout en France et dans plusieurs pays d’Europe et d'Afrique, des centaines de sites vous accueilleront à nouveau pour contempler la voûte céleste. Les organisateurs s’attachent à renouveler chaque année une manifestation gratuite, ouverte à tous, dans l’esprit d’un partage des connaissances et d’une découverte du ciel pour tous.


Le thème 2014 "Comètes et origines"


- La carte des manifestations 2014  
- Accès à la liste des sites 2014  


- Comètes et origines
- Les comètes
- La mission ROSETTA
- La mission en vidéos
-Le ciel des Nuits 2014


http://www.afanet.fr/nuits/sites/carte-horsligne.aspx



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Lun 26 Jan - 10:23

Un astéroïde va frôler la Terre ce lundi soir (26-01-15)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nommé « 2004 BL86 », cet astéroïde devrait frôler la Terre dans la soirée du lundi 26 janvier 2015, et plus précisément aux alentours de 17h20. Il va s’approcher à 1,2 million de kilomètres de notre planète, soit trois fois la distance qui nous sépare de la Lune, et sera ainsi facilement observable par les amateurs.

Classé « potentiellement dangereux » par la Nasa, cet astéroïde mesure un peu plus de 500 mètres. Il s’agit du plus gros astéroïde à passer aussi près de notre planète. Car si cette distance de 1,2 million de kilomètres peut paraître immense, elle est en réalité assez minime à l’échelle du cosmos. Mais n’ayez crainte, les scientifiques l’assurent : aucune collision entre la Terre et le corps céleste n’est prévue. Tout scénario à la Armageddon est exclu.

L’astéroïde a été découvert en 2004, d’où son nom. Le prochain événement de ce type devrait se produire en 2027, lorsque 1999 AN10 (800 mètres de diamètre) circulera à moins de 389 000 kilomètres de la Terre. Si vous voulez donc profiter de ce moment « historique », il vous faudra regarder dans vos jumelles ce lundi soir, vers 20 heures, quand l’astéroïde traversera la constellation du Lion.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Lun 26 Jan - 10:30

Ce 26 janvier 2015, un astéroïde d’environ 0,5 kilomètre va passer prêt de notre planète Terre. La NASA rassure en soulignant qu’aucun risque de collision n’est possible.

Un important astéroïde, baptisé BL86 2004, va frôler la planète Terre. Le terme « frôler » est utilisé à l’échelle du système solaire car l’objet céleste va passer à moins de 1,2 million de kilomètre de notre planète soit environ trois fois la distance Terre/Lune. Selon la NASA, les chances d’une collision avec la Terre sont très minces pour ne pas dire nulles.

Astéroïde BL86 2004, un diamètre de 0,5 kilomètre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sur la base de la quantité de lumière qu’il reflète, les astronomes estiment que cet astéroïde mesure 0,5 kilomètre à son point le plus large. Cela le positionne comme une importante roche de l’espace.  En fait, il deviendra officiellement le 26 janvier prochain, le plus imposant astéroïde observé aussi proche de la Terre. Ce titre ne sera cependant que temporaire car un autre engin bien plus « gigantesque » nommé 1999 AN10 devrait passer près de la Terre en 2027.

BL86 2004 a été découvert le 30 janvier 2004 à l’aide du télescope Lincoln Near-Earth Asteroid Research (LINEAR) au Nouveau-Mexique.  Son retour dans notre proche banlieue n’est pas prévu avec deux siècles. Les astronomes se préparent à sa venue afin de l’étudier de près dans l’espoir d’en apprendre d’avantage sur sa forme et ses propriétés.  Des clichés devraient également été pris. Le chercheur Don Yeomans rappelle que :

« Les astéroïdes fournissent à la Terre des éléments qui ont permis à la vie d’exister, mais à l’avenir, ils deviendront des ressources précieuses pour les minerais et autres ressources naturelles essentielles qu’ils contiennent […] S’il ne pose pas de menace pour la Terre dans un avenir prévisible, son passage est relativement proche par un grand astéroïde, il nous fournit une occasion unique d’observer et d’en apprendre plus »



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Ven 6 Mar - 10:10

News mars 2015

La planète Vénus éclatante au coucher du soleil !

Vous avez peut-être remarqué un point brillant actuellement au-dessus de l'horizon ouest au moment du crépuscule. Il s'agit de la planète Vénus qui va accompagner nos soirées pour les mois qui viennent. La seconde planète du Système solaire (en partant du Soleil) est également la plus inhospitalière avec des températures très élevées à sa surface (plus de 450 degrés) et des pluies d'acide sulfurique !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Si brillante que certains la prennent pour un OVNI: la planète Vénus, qu'on appelle aussi étoile du berger, resplendit juste après le coucher du soleil, au-dessus de l'horizon ouest. Elle reste visible plusieurs mois en début de soirée, avec parfois de beaux rapprochements avec la Lune ou la planète Mars. Surveillez ces rapprochements avec notre carte du ciel en ligne !

http://www.stelvision.com/carte-ciel/


La planète Jupiter reste bien haute dans le ciel du soir

La planète Jupiter est une des planètes favorites des astronomes amateurs car elle est très facile à observer. Une simple paire de jumelle permet déjà certaines observations intéressantes !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ici une Conjonction de Jupiter ( en haut à droite ) et de Vénus, le 13 mars 2012

A partir de novembre 2014 et pour plusieurs mois, Jupiter est bien visible dès le début de soirée et grimpe haut dans le ciel au cours de la nuit pour les observateurs de l'hémisphère Nord : c'est la période idéale pour l'observer !

Une nouvelle période favorable commence ensuite en décembre 2015.


Source: stelvision2015




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Dim 8 Mar - 8:03

Merci pour ces infos planétaires EBE 209, voici entre autre un autre événement imminent dont il vous faut prendre connaissance:

L'éclipse Solaire du vendredi 20 mars 2015

Le 20 mars 2015, l'Europe sera plongée temporairement dans la pénombre d'une éclipse de Soleil partielle. La Terre ne va pas s'arrêter de tourner et la vie sur notre vieux continent n'en sera pas bouleversée. Pourtant, le réseau électrique européen va devoir faire face à une diminution de l'apport en énergie solaire. Il devra donc coordonner finement ses équipes pour pallier la baisse de son alimentation électrique d'origine photovoltaïque.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ici trois images de la dernière éclipse totale de Soleil visible en Europe le 11 août 1999. La prochaine aura lieu le 12 août 2026. Photo: Jean-Baptiste Feldmann.

Le 20 mars prochain aura lieu la neuvième éclipse totale du XXIe siècle. La trajectoire de l’ombre de la Lune à la surface de la Terre passera entre l’Islande et l'Écosse. Pour espérer l’observer au sol, il faudra se trouver dans les îles Féroé, appartenant au Danemark, ou bien au Spitzberg, la célèbre île norvégienne.

L’Europe ne sera donc pas plongée dans l’obscurité mais seulement dans une zone de pénombre temporaire. Une éclipse partielle sera ainsi visible en France au matin, si le temps le permet. Rappelons qu’en aucun cas il ne faut observer le Soleil à ce moment-là, à moins d’utiliser un dispositif adéquat comme, par exemple, une lunette astronomique possédant un filtre solaire. De manière générale, regarder le Soleil peut rapidement conduire à des dommages irréversibles de l’œil quand on le fait sans protection.

3 % de l'électricité européenne est photovoltaïque

Hormis la santé de nos yeux, il existe actuellement un autre motif d’inquiétude en ce qui concerne l’éclipse de Soleil du 20 mars 2015. On le prendrait difficilement au sérieux s’il ne provenait pas du réseau européen des gestionnaires de réseaux de transport d'électricité et de gaz (Entsoe). Comme il est expliqué sur son site : « Le 20 mars, sous un ciel clair, environ 35.000 mégawatts d'énergie solaire, soit l'équivalent de 80 unités de production de taille moyenne, vont disparaître progressivement du système électrique européen pour revenir progressivement par la suite ».

Des pays comme l’Allemagne et l’Italie ont en effet fait des efforts conséquents pour développer la production d’énergie photovoltaïque. Elle constitue aujourd'hui plus de 10 % de l'électricité issue des sources d'énergies renouvelables et fournit 3 % de l'électricité en Europe.

Il est possible que la soudaine baisse d’énergie solaire sur le réseau européen cause quelques problèmes temporaires. L’événement va donc constituer un test quant à la capacité d'Entsoe à s’adapter à ce genre de perturbation. Des centrales thermiques classiques ou nucléaires pourraient être appelées en renfort pendant quelques heures pour faire face au manque d’énergie.

Futura-Sciences 2015


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Dim 8 Mar - 8:26

Ici une simulation de l'événement de cette éclipse solaire
Le 20 mars 2015


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

https://vimeo.com/117269669

ATTENTION DANGER
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En tant normal, il est dangereux de regarder le disque solaire directement. C'est douloureux, et si on insiste quelques secondes seulement, on risque de se brûler la rétine.

Lorsque l'éclipse est dans sa phase de totalité (quand la Lune recouvre complètement le Soleil), on ne voit que la couronne du Soleil, et on peut la regarder à l'oeil nu sans risque car elle est 10000 fois moins brillante que le disque.

Par contre, dès qu'une partie du disque solaire réapparaît, l'oeil s'expose à un risque de brulure. Ce risque est d'autant plus fort que l'oeil regardant la couronne solaire avait la pupille assez dilatée en raison d'une plus faible luminosité, il laisse entrer plus de lumière qu'en plein jour.

Il faut donc très rapidement détourner les yeux, si possible *avant* la fin de la phase de totalité.
Prière dans ce cas présent de se munir d'une paire de lunette spéciale en vente chez votre opticien ou dans les revues mensuelles d'astronomie, en aucun cas vous ne devez observer cet événement au travers de jumelles et ou télescope pour risque de brûlures irréversibles !

Éclipse de soleil : comment protéger ses yeux ?

Une belle éclipse de soleil est prévue et vous voulez profiter du spectacle ? Les rayons du soleil ne sont pas anodins pour la peau, car ils contiennent des rayons ultraviolets. Vos yeux ne sont pas plus à l'abri ! Il est donc impératif de prendre des précautions pour ne pas endommager votre vue et risquer de faire de l'émerveillement... un cauchemar !

Observer une éclipse de soleil : les conseils à suivre

Pour ne prendre aucun risque en assistant au spectacle solaire, il vous suffit de suivre ces quelques conseils :
•procurez-vous des lunettes spéciales de protection. Elles coûtent environ 3 euros. Complètement opaques à la lumière normale, leurs verres sont constitués soit de filtres en polyester recouverts d’une fine couche d’aluminium, soit de films en polymère noir teintés dans la masse. Vous pouvez vous les procurer auprès d’un opticien, dans une pharmacie ou dans des magasins spécialisés. Vérifiez bien qu’elles portent le label CE ;

•n’utilisez jamais de matériel endommagé ou d’anciens modèles. Vous n’avez en effet, aucune garantie quant à leur niveau de protection ;

•en aucun cas vous ne devez opter pour des moyens auxiliaires de protection oculaire. Verre noirci, lunettes de soleil classiques, films radiologiques, cédérom ou autres instruments d’optique dépourvus de filtres spéciaux ne serviraient à rien. Vous exposeriez votre rétine aux rayons solaires, sans réelle protection. Évitez également les jumelles ou les appareils photo ;

•même équipé de la protection adéquate, faites des pauses entre les phases d’observation. Aucune ne doit dépasser quelques minutes. Cela permettra à vos yeux de se reposer ;

•et naturellement, les enfants ne doivent sous aucun prétexte être laissés sans surveillance pendant l’observation du phénomène.


Futura-Sciences 2015



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 739
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Dim 8 Mar - 12:16

Parmi d'autres informations, il y en est une très intriguante qui pose des tas de questions depuis ce début du mois de mars.
Il s'agit de la planète naine Cérès ou depuis peu de temps un double point lumineux intrigue et inquiète les astronomes

Etranges lumières à la surface de Cérès

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dawn était à environ 46.000 km de sa destination, la planète naine Cérès, le 19 février lorsque sa caméra a pris cette image. Le point blanc remarqué depuis son approche, il y a quelques semaines, apparait double à l’intérieur d’un cratère. (Photo Nasa)


À quelques jours de l’arrivée de la sonde spatiale Dawn autour de Cérès, les paysages de la planète naine apparaissent de plus en plus nets. L’un des mystérieux points lumineux qui intriguent les chercheurs de la mission ces dernières semaines apparaît à présent, à 46.000 km de distance, double. Les spéculations à ce sujet vont bon train.

Cérès, est la plus petite planète naine reconnue du Système solaire ainsi que le plus gros astéroïde de la ceinture principale ; c'est d'ailleurs la seule planète naine située dans la ceinture d'astéroïdes. Elle fut découverte le 1er janvier 1801 par Giuseppe Piazzi et porte le nom de la déesse romaine Cérès.

L’arrivée imminente de la mission Dawn autour de Cérès s’annonce comme très excitante pour les planétologues. C’est la première fois de l’histoire de l’exploration spatiale en effet qu’une planète naine sera survolée, devançant ainsi l’approche de Pluton par New Horizons, prévue cet été pour le 14 juillet. Cérès est un intriguant astre sphérique qui est vraisemblablement composé d’autant d’eau que de roches. De par sa masse et ses dimensions, environ 950 km de diamètre, il est le membre dominant de la ceinture principale d’astéroïdes, situé à quelque 415 millions de km du Soleil (et à environ 270 millions de km de la Terre, en opposition), entre Mars et Jupiter.

Après avoir visité durant 13 mois, de 2011 à 2012, le gros astéroïde Vesta (525 km de long) et produit plus de 30.000 images qui, en complément d’autres mesures, ont permis de dresser un portrait sans précédent de ce corps céleste primitif, Dawn est sur le point de s’insérer en orbite autour de Cérès, le 6 mars prochain. Celle qu’on ne distinguait, durant presque deux siècles (le corps céleste fut découvert en 1801), comme un petit point lumineux, a progressivement cédé la place à une silhouette grossière, floue et pixellisée, comme en témoignent les clichés du télescope spatial Hubble réalisés au début des années 2000. À présent, elle s’apprête enfin à livrer sa morphologie intime aux caméras de la sonde spatiale…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Deux faces de Cérès photographiées lors d’une rotation complète de la planète naine (environ 9 heures), le 19 février à quelque 46.000 km de la surface. La visite de cet astre de 950 km de diamètre par la sonde spatiale Dawn s’annonce passionnante. (Photo Nasa)

Les points lumineux continuent d'intriguer

Le suspense est à son comble pour les membres de l’équipe scientifique de la mission. Depuis plusieurs semaines déjà, à mesure que Dawn approche de sa destination, les images de plus en plus nettes nous dévoilent ses paysages lunaires totalement inconnus où surnagent de mystérieux points blancs. Dans la dernière livraison d’images publiées par le JPL le 25 février, l’une de ces taches lumineuses apparait double. On dirait des leds allumés côte à côte au fond de l’un de ses cratères. De quoi s’agit-il ? De deux cités jumelles, de la glace fraîchement exposée ou des geysers ? « Le point brillant continue d’être trop petit pour être résolu par notre caméra, déclare Andreas Nathues, responsable au Max Planck Institute for Solar System Research à Gottingen (Allemagne) de la Framing Camera (FC), mais en dépit de sa taille, il est plus brillant que n’importe quelle autre chose à la surface de Cérès. C’est vraiment inattendu et toujours un mystère pour nous. »

En attendant de les voir avec plus détails, les spéculations vont bon train. Pour Chris Russell, le directeur scientifique de la mission, « cela pourrait pointer vers une origine volcanique, mais, prévient-il, nous avons intérêt à attendre de meilleure résolution avant que nous puissions faire de telles interprétations géologiques ». C’est à un cryovolcanisme auquel pense sans doute le chercheur et plusieurs de ses collègues. D’autres encore suggèrent qu’il pourrait s’agir de plagioclases, roches très claires de la famille des feldspaths que l’on rencontre beaucoup dans les météorites de type achondrite eucrite retrouvées sur Terre. Un impact pourrait les avoir excavés récemment.

Bref, ce n’est plus qu’une question de jours et de semaines pour en apprendre plus que jamais sur la planète naine et ses secrets précieusement conservés depuis ses origines, à l’aube (dawn, en anglais) de notre Système solaire. La mission durera au minimum 16 mois. Nous sommes impatients d'en savoir plus !



Source info: Futura-Sciences 2015


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Jarod 2 le Dim 15 Mar - 12:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 68
Patrouilleur interstellaire
Patrouilleur interstellaire
avatar

Messages : 131
Réputation : 1
Date d'inscription : 27/09/2014

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Sam 14 Mar - 17:55

Concernant l’éclipse solaire, elle ne sera que partiellement visible en France, et chaque ville aura son heure. Alors soyez prêt pour ne pas rater ce spectacle céleste !

Pour assister à l’éclipse solaire prévue le 20 mars 2015, il faudra se tenir prêt précisément aux environs de 10h33 et 58 secondes, pour une obscurité maximale de 75%.

Certaines villes de France, comme Saint-Brieuc, Caen ou même Lille, pourront profiter d’une éclipse partielle, où le pourcentage de la surface du soleil qui sera couverte s’établira à plus de 80%.

Le Pôle Nord et le Groenland seront, eux, plongés dans une obscurité totale.

L’éclipse solaire, un phénomène rare

Une éclipse solaire se produit au moment où la lune se place en face du soleil, occultant totalement ou partiellement l’image de ce dernier depuis la Terre.

Les rendez-vous de la lune avec le soleil sont rares : d’après Sciences et Vie, la prochaine éclipse partielle visible en France aura lieu le 25 octobre 2022. La prochaine éclipse totale est, quant à elle, prévue le 3 septembre 2081.

Petit rappel comme le spécifie Roswell, et pas des moindres : pour protéger ses yeux, il convient de se munir de lunettes spéciales. De simples lunettes de soleil ne suffisent pas. Il est possible de se procurer une protection adaptée en pharmacie, chez l'opticien ou encore sur internet et dans les revues spécialisées en astronomie.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

http://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/solaire/lunette-eclipse-de-soleil-filtrante-avec-astrosolar_detail


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 739
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Dim 15 Mar - 12:08

Le ciel du mois : observez l’éclipse de Soleil du 20 mars

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Durant une éclipse totale de Soleil, notre étoile cachée par la Lune révèle ses immenses extensions de plasma, la chromosphère et la couronne. Le dernier rayon de Soleil avant la phase totale de l’éclipse… Le fin liseré rose qui entoure notre étoile éclipsée, c’est la chromosphère solaire.

Ce 20 mars 2015, une éclipse totale de Soleil se déroulera à l’extrême nord de l’hémisphère boréal de notre planète. La Lune masquera le Soleil dans l’Atlantique nord, non loin du Groenland, des eaux de l’océan glacial Arctique et du Pôle Nord… Seules régions habitées concernées par le plus beau spectacle de la nature : l’archipel des Féroé et l’archipel du Svalbard… Ce jour là, un peu plus de deux minutes durant, l’étrange nuit de l’éclipse totale submergera ces îles nordiques. Depuis longtemps, toutes les faibles capacités d’accueil des Féroé et du Svalbard ont été mobilisées par les quelques milliers de chasseurs d’éclipses qui veulent à tout prix contempler l’éclipse totale et sa lumière électrique sur les fjords et les glaciers.

L’ombre de la Lune, mesurant entre 200 et 460 kilomètres environ, peindra d’obscurité la Terre selon une bande de 5850 kilomètres de longueur s’achevant en fin de matinée près du Pôle Nord, le jour même de l’équinoxe de printemps…

Cette éclipse totale de Soleil sera probablement l’une des moins observées de ces dernières décennies. Pas seulement du fait des régions extrêmes, minuscules et très peu peuplées, qu’elle touchera, mais aussi du fait de la météo, fantasque et statistiquement peu favorable en ce début de printemps boréal dans l’Atlantique nord…

Pendant une éclipse totale de Soleil, par définition, le disque de la Lune recouvre complètement celui du Soleil, dans la bande dite de centralité, concernée par le phénomène. Mais, dans une région bien plus vaste, le Soleil est vu partiellement éclipsé par la Lune : se sera le cas, ce 20 mars, en Europe. En France, l’éclipse, dite partielle, débutera à 9 h 10 et s’achèvera à 11 h 50. Au maximum de l’éclipse, le disque du Soleil sera recouvert à plus de 60 % dans le sud de la France et à plus de 80 % dans le nord.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voici l’aspect que prendra l’éclipse du 20 mars 2015 vue dans le nord de la France. Attention, même diminué à plus de 80 % l’éclat du Soleil demeure aveuglant et dangereux. Photomontage S.Brunier

Mais attention, ces chiffres ne doivent pas faire illusion : la baisse de lumière durant l’éclipse sera pratiquement insensible, l’éclat de notre étoile demeurera aveuglant durant tout le phénomène. Aveuglant et dangereux : n’essayez surtout pas d’observer l’éclipse à l’œil nu, elle ne peut être vue dans de bonnes conditions de sécurité qu’avec des lunettes spéciales, disponibles auprès des clubs et associations d’astronomie, dans les magasins d’optique spécialisés… et dans le numéro de mars de Science & Vie, actuellement en kiosque.

http://www.science-et-vie.com/?s=ECLIPSE+20+MARS+2015



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 68
Patrouilleur interstellaire
Patrouilleur interstellaire
avatar

Messages : 131
Réputation : 1
Date d'inscription : 27/09/2014

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Lun 16 Mar - 11:57

Quelques données complémentaires concernant l'éclipse du 20 mars prochain:

http://www.imcce.fr/promenade/pages6/794.html#descript

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le 20 mars, une éclipse du soleil se produira, qui sera totale par endroits dans l’hémisphère nord. / Ph. © M. Kontente – S&V


A la fois défi technologique, énigme physique et opportunité rare pour les astrophysiciens, cette éclipse s’annonce comme un exceptionnel rendez-vous scientifique. La preuve par 5.

1 – Elle va rejouer le mystère des ombres volantes

C’est le dernier mystère qui continue de planer au-dessus des éclipses. Quelques secondes avant et après l’obscurité, d’étranges bandes de clair-obscur de quelques centimètres d’épaisseur se mettent parfois à onduler sur le sol. Ce phénomène au nom évocateur d’ombres volantes a été maintes fois photographiées, filmé et mesuré… Et pourtant, on ne sait toujours pas l’expliquer.

Compte tenu de la vitesse de ces ombres – proche de celle des vents – les astronomes penchent vers un phénomène atmosphérique plutôt que céleste. Mais lequel ? Ce pourrait être lié à des inhomogénéités de densité, à de la turbulence, voire à la baisse de température due à l’ombre…

Approfondissant une théorie ébauchée au début du XXe siècle, Barrie Jones, physicien britannique à l’Open University, défend que les ombres volantes seraient dues à la présence de petites zones agitées de tourbillons dans l’atmosphère. Ces “cellules de convection” auraient des densités variées, donc des indices de réfraction différents, et pourraient ainsi jouer le rôle de lentilles, focalisant ou dispersant la lumière du croissant solaire, qui serait redistribuée sur des régions plus ou moins brillantes.

A moins que la lumière des éclipses ne soit déformée par… des sons ! C’est l’idée proposée en 2008 par Stuart Eves, astrophysicien britannique pour l’entreprise Surrey Satellite Technology Ltd. La baisse brutale de température causée par le passage de l’ombre, associée à sa vitesse énorme, pourrait provoquer des ondes de choc et perturber l’atmosphère localement.

Pour trancher, il faudra rassembler toutes les mesures et les comparer avec les prédictions théoriques.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

De curieuses bandes d’ombre se mettent à onduler juste avant que le Soleil réapparaisse.
Elles sont projetées sur le sol. Ici, le 11 juillet 2010 en Polynésie / Ph. S. Schneider – S&V



2 – Elle va mettre l’énergie solaire au défi

Et si l’éclipse du 20 mars déclenchait un black-out électrique ? Ce sera en tout cas la première à perturber le réseau électrique européen.

Et pour cause, la luminosité du ciel européen chutera brutalement de 80 %, alors que l’électricité photovoltaïque représente près de 10 % de la puissance installée sur le continent. Résultat : une baisse soudaine de puissance – jusqu’à 30 GW, l’équivalent de 25 à 30 réacteurs nucléaires mis d’un coup à l’arrêt !

Certes, en cas de couverture nuageuse, les panneaux solaires voient leur production diminuer de 90 %. Mais la décroissance ne se fait jamais simultanément dans toute l’Europe.

Pour gérer cette situation inédite, RTE et ses homologues européens ont mené une série de simulations numériques à partir de toutes les situations possibles. Un arrêt anticipé et graduel des moyens photo­voltaïques a même été envisagé, sans finalement avoir été retenu.

Une inconnue demeure : quel sera le comportement des consommateurs ? Allumerons-nous tous la lumière afin de compenser la perte de luminosité ou, au contraire, une baisse de la consommation sera-t-elle enregistrée, comme lors de l’éclipse de 1999, lorsque la France entière avait les yeux rivés vers le ciel ? Ce serait encore la meilleure façon d’aider le réseau à éviter tout black-out !

3 – Elle va défier les modèles

Les astronomes savent depuis des centaines d’années que l’éclipse se produira le 20 mars. Ils peuvent déterminer pour chaque lieu l’heure à laquelle la Lune va toucher pour la première fois le Soleil… au dixième de seconde près. Mais ils ne peuvent être plus précis.

La faute, d’abord, aux paramètres physiques qu’ils doivent intégrer au calcul. La prévision de l’instant du contact entre Lune et Soleil dépend de nombreuses mesures qui ne sont connues qu’avec un certain degré d’exactitude comme le rayon moyen de la Lune, la distance entre son centre de masse et son centre apparent, son altimétrie…

A ceci s’ajoutent les imperfections du modèle prédisant le mouvement des astres. Car les équations qui décrivent la grande horlogerie cosmique n’admettent pas de solutions exactes. Tout le travail des spécialistes de mécanique céleste consiste donc à s’assurer que le niveau de développement de calcul qu’ils choisissent d’atteindre ne prédit pas des erreurs qui pourraient se répercuter sur l’instant du contact lors de l’éclipse. Ils tiennent déjà compte de l’influence de 300 astéroïdes, des effets des planètes effets dus à la relativité générale, la non-sphéricité de la Terre, de la Lune… Et pourtant, ils trouvent une erreur de 2,8 cm par rapport aux mesures effectuées par laser. Cela veut dire qu’il manque quelque chose dans le modèle, qu’un effet physique a été négligé. Enquête en cours…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La carte des reliefs lunaires / Ph. NASA Goddard space flight center – DLR – ASU


4 – Elle en dira long sur la couronne solaire

Les spécialistes du Soleil continuent de régler leur pas sur ces rendez-vous célestes. Car les éclipses sont le seul moyen d’observer la base de la couronne solaire, cette atmosphère de gaz ionisés qui entoure notre étoile.

Cette basse couronne est l’endroit clé pour comprendre la physique solaire. C’est à cet endroit précis que se nouent les liens entre les phénomènes de surface (les taches, les éruptions…) et la machinerie interne de l’étoile. Or sans la Lune pour écran, les instruments sont trop éblouis par la lumière du Soleil pour y distinguer quoi que ce soit. Quant aux coronographes, ces télescopes qui intègrent un disque opaque pour se prémunir de l’insolation, ils cachent une zone de 0,4 rayon solaire au-dessus de la surface de l’étoile.

Lors de l’éclipse du 21 juin 2001, en Zambie, la mesure du spectre de la couronne a permis de déterminer la vitesse des flux d’électrons dans le vent solaire. Lors de celle du 1er août 2008, en Sibérie, des mesures de polarisation ont permis de séparer les différents composants coronaux…

Plusieurs missions ont été prévues pour le rendez-vous du 20 mars. Dean Hines et son équipe du Space Telescope Science Institute de Baltimore (Etats-Unis) ont par exemple affrété un Boeing 737 pour mesurer la polarisation de la lumière reflétée par les poussières qui gravitent entre la Terre et la Lune, et ainsi étudier leur composition.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La couronne solaire telle qu’observée lors de l’éclipse totale de 2008. / Ph. Miroslav Druckmüller, Peter Aniol, Martin Dietzel, Vojtech Rušin


5 – Elle sera suivie d’une marée record

Une éclipse le 20 mars, jour de l’équinoxe de printemps ? Voilà une configuration astronomique qui devrait ravir les amateurs de pêche à pied. De fait, le lendemain, la marée affichera un coefficient record de 119, à une unité du maximum possible ! La différence de hauteur d’eau entre la basse mer et la haute mer dépassera par exemple les 14 m dans la baie du Mont-Saint-Michel – contre 10 m lors d’une marée déjà sérieuse.

Ce sera la première des « marées du siècle ». Il n’y en aura que sept autres, dont une, le 25 mars 2073, dont le coefficient atteindra carrément 120 !

Et ce n’est pas un hasard. Car les conditions astronomiques qui président à une éclipse à proximité de l’équinoxe sont aussi celles qui font les grandes marées. Comme pour une éclipse, une grande marée se produit lorsque Lune et Soleil sont alignés : ils conjuguent alors leurs efforts gravitationnels pour déplacer les masses d’eaux océaniques. Et cette marée devient exceptionnelle si la Lune est au plus proche de la Terre, et que Soleil et Lune traversent de concert le plan équatorial (ce qui arrive lors des équinoxes pour le premier cas de figure, et environ deux fois tous les vingt-huit jours pour le second).

Source: Science & Vie: S&V n°1170

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Ven 20 Mar - 8:31

Éclipse solaire du 20 mars : revivez le phénomène pour les non chanceux !

Le soleil a rencontré la lune ce vendredi 20 mars. Un spectacle impressionnant qui a offert des images captivantes pour certains observateurs, pour les autres habitants du globe, la météo à occulter cette éclipse. Ce phénomène s'est terminé aux alentours de 11h50 en France.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'éclipse solaire totale du 20 mars 2015 vue de Svalbard en Norvège


Ce vendredi 20 mars, le soleil a été partiellement caché par la lune en France et en Europe. Les amateurs d'astronomie et les simples curieux ont profité de cet événement rare, même si la météo n'a pas été clémente sur l'intégralité du territoire français. Si l'éclipse était totale dans les Îles Féroé (Danemark) et dans l'archipel du Svalbard (Norvège), les Français ont assisté à un recouvrement du soleil de 60 à 80% suivant les régions.

Pour les personnes bloquées au travail, ou ailleurs, l'ordinateur ou le smartphone était leur allié pour profiter de l'événement. Le site du CNRS mais aussi différents observatoires situés sur le Pic du Midi et à Nice se sont associés à Dailymotion pour diffuser le spectacle à un maximum de monde.

14h53 - Reportage aux alentours de Nancy, où le ciel était dégagé sur la Colline de Sion. De nombreuses personnes ont pu assister au spectacle au sein de la Cité des paysages.

12h32 - De nombreux time-lapse du phénomène ont été réalisés montrant l'obscurité totale à Svalbard (Norvège).

12h18 - Retrouvez un diaporama des plus beaux clichés immortalisés durant l'éclipse en France et en Europe.

12h08 - Contrairement à l'éclipse de 1999 où elle avait baissé, la consommation d'électricité en France a bondi de 1.000 mégawatts ce matin du fait du phénomène, soit l'équivalent de la production d'un réacteur nucléaire, selon RTE, filiale d'EDF.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Ven 20 Mar - 8:32





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Ven 20 Mar - 9:19

Les données et renseignements astronomiques de l'éclipse de ce vendredi
20 mars 2015 pour l'Aisne (02) et à venir ...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Début de l’éclipse partielle à 9 h 24
Maximum de l’éclipse partielle à 10 h 31
Fraction occultée par la Lune du diamètre solaire : 0,818
Hauteur du Soleil au-dessus de l’horizon sud-est : 32°
Fin de l’éclipse partielle à 11 h 42

La phase partielle a été visible, là où les conditions climatiques le permettaient, dans toute l'Europe. En France, le Soleil a été couvert partiellement (à l'Est plus faiblement).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_%C3%A9clipses_solaires_du_XXIe_si%C3%A8cle


Après l'éclipse solaire de ce vendredi 20 mars 2015, voici ci-dessous les dates et les lieux du monde où la Lune viendra de nouveau masquer notre soleil.

Quand auront lieux les prochaines éclipses solaires ? Si vous avez pu observer (ou avez raté) celle de ce vendredi 20 mars 2015, vous aurez peut-être l'occasion de vous rattraper prochainement... enfin, si vous voyagez !

La prochaine aura lieu le 13 septembre 2015. Elle sera partielle et ne sera visible qu'en Antarctique, le sud de l'Afrique et de l'océan Indien. Ceux qui espèrent voir une éclipse totale devront attendre près d'un an. Le soleil sera totalement masqué durant la journée du 8 mars 2016 en Indonésie.

Prochains rendez-vous avec les éclipses en Françe

En France, il faudra être encore plus patient. Une nouvelle éclipse partielle traversera notre pays le 25 octobre 2022. Le spectacle sera beaucoup moins spectaculaire que celle de ce vendredi 20 mars 2015 puisque le soleil ne sera caché qu'à hauteur de 20% sur le territoire. Le 2 août 2027, on retrouvera de telles conditions (autour de 70%) avec une éclipse qui sera totale sur une partie de l'Afrique du Nord.

Enfin, pour retrouver une éclipse totale sur notre territoire comme celle du 11 août 1999, pas sûr que nous serons encore de ce monde. Ce nos enfants et petits-enfants qui profiteront de ce spectacle très rare... le 3 septembre 2081 !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   Ven 20 Mar - 10:15

C'est effectivement une grande déception pour beaucoup, il faut dire que pareil spectacle n'est pas visible demain ni après demain et il faudra faire preuve d'une extrême patience pour attendre le prochaine éclipse partielle ou totale, merci pour ces dates Roswell !
En attendant voici l'aspect du ciel ce matin pour les non chanceux, avec une faible baisse des températures et de la luminosité, le ciel fut comparable à un ciel de neige.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les événements astronomiques à venir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les événements astronomiques à venir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les événements astronomiques à venir
» Evénements astronomiques
» Les événements astronomiques du mois (2011-2012-2013)
» Vidéo-Prophétie : Les Événements à venir en cette Fin des Temps - Un enseignement de Fille du Oui !
» Point de vue catholique sur de grand événements à venir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: ESPACE EVASIONS & DECOUVERTES :: ESPACE ASTRONOMIE et OBSERVATIONS :: Astronomie & Pratique-
Sauter vers: