UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Chemtrails

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
raqba722

avatar

Messages : 11
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 49

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Mer 3 Avr - 16:07

si vous voulez en savoir plus ...http://www.chemtrails-france.com/qu_est_ce_que_c_est/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Jeu 4 Avr - 7:41

Merci pour ce lien raqba722, Rswll10
je reconfigure celui-ci de manière à ouvrir ce lien plus rapidement en cliquant dessus !
( Ton lien ci-dessus est inactif en cliquant dessus, sauf en mode : copier-coller dans la barre de recherche )

Arrow http://www.chemtrails-france.com/qu_est_ce_que_c_est/index.htm


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Jeu 4 Avr - 8:07

Les chemtrails semblent être directement impliqué dans les changements que vont subir l'humanité
d'ici peu, cela sur le plan physique et mental, au niveau de toute la planète... )


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Action sur les rayons ultraviolets :

Si les écologistes mettent un accent particulier sur les déchirures de la couche d'ozone, les météorologues comme les militaires ne sont pas en reste pour tenter de comprendre et de trouver des solutions.

L'ozone est synthétisée en permanence dans la stratosphère par l'action d'UV durs sur l'oxygène. Les UV étant constants, l'ozone ne devrait pas manquer. Pourtant, de nombreux gaz tel que le chlore, produits par des effluents de l'industrie humaine, peuvent réduire l'ozone et endommager la fine couche à la fois très fine et très labile de cet élément essentiel à la vie sur terre.

Donc, il se pose une question très simple pour des responsables scientifiques et militaires : peut-on sustituer à la couche d'ozone défaillante, un procédé permettant de réfléchir les UV solaires, protégeant ainsi les territoires sous-jacents ?

Et si c'est possible, peut-on détruire à distance la couche d'ozone chez l'ennemi, qui lui, n'aurait pas de parade et " grillerait " littéralement. .. et ceci sans avoir à faire la guerre ?

Dans le rôle de ce filtre, ce sont des métaux légers et réfléchissants qui semblent avoir été choisis, tels que l'aluminium et le magnésium, sous forme d'aérosols, pour être relargués à haute altitude (plus de 10 000 métres). Si les effets physiques constituent un secret militaire, l'action biologique de ces particules, à long terme et sur des populations sensibles, peut être évoquée dans les allergies diverses, des myalgies, et la maladie d'Alzheimer.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boba Fett II
Patrouilleur galactique
Patrouilleur galactique
avatar

Messages : 247
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/02/2013
Localisation : Kamino

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Jeu 4 Avr - 12:11

Un sujet passionnant ces chemtrails et surtout trés inquiétant, je pense aussi qu'il faut surveiller de près ce phénoméne et ces pratiques effectivement douteuses pour nous et notre environnement ...

LE PROGRAMME : HAARP

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le projet repose sur un postulat qu'avait déjà posé Nicolas Tesla au début du siècle, et repris sous forme d'une brevet en 1985, et qui veut qu'on peut contrôler les couches supérieures de l'atmosphère grâce à des puissants faisceaux d'ondes radio convergentes. En jouant sur la température de ces zones très actives, on peut contrôler, voir inverser les flux d'air, et modifier le climat. Rswll8

L'utilisation de sels de baryum et de polymères très hydrophiles, permettrait de garder des zones entières très humides, et de les chauffer avec des ondes électromagnétiques. D'ailleurs, Bernard Eastlund, inventeur de HAARP, a admis qu'il s'était inspiré des travaux récents sur les additifs polymères utilisés en charcuterie, pour absorber les micro-ondes et permettre un réchauffage uniforme des plats préparés...

Un ciel ainsi " dopé ", pourrait donc réagir à des sollicitations électromagnétiques provenant de la terre, du ciel (satellites) ou de l'air (émetteurs embarqués sur des avions). Avec des conséquences diverses, mais bien gérées, comme le détournement d'ouragans ou de tornades...vers des zones désertiques ... ou chez le voisin, l'assèchement de zones entières, ou au contraire la précipitation immédiate et intense de toute l'eau du ciel.

On comprend que ces recherches soient tenues secrètes, car on peut imaginer au passage les dégats sur la fragile couche d'ozone, de telles énergies expédiées dans le ciel...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Ven 5 Avr - 9:51

Boba Fett a écrit:
L'utilisation de sels de baryum et de polymères très hydrophiles, permettrait de garder des zones entières très humides, et de les chauffer avec des ondes électromagnétiques. On comprend que ces recherches soient tenues secrètes, car on peut imaginer au passage les dégats sur la fragile couche d'ozone, de telles énergies expédiées dans le ciel...

Des sels de baryum ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C'est que pour un système multimédia qui gère autant d'informations " lourdes " simultanées, il faut une capacité de communication très importante, à la fois en volume de flux et en vitesse de conduction. Sur le champ de bataille, il n'y a pas de fibres optiques ... on ne peut compter que sur l'air ambiant comme support des ondes électromagnétiques.

Et c'est là que la pulvérisation de sels de baryum s'avère très efficace, ils permettent de garder en altitude de l'air à la fois humide et ionisé, un merveilleux support et une véritable autoroute pour transporter des données digitalisées.

D'ailleurs, les premiers chemtrails ont été observés en Croatie dès l'interventon de l'OTAN, et des photos satellite ont pu détailler certains épandages au dessus de l'Iraq.Il existe plusieurs types de baryum, qui ont sans doute des fonctions spécifiques selon l'altitude ou l'utilisation envisagée. Parmi ceux-ci, le Stéarate de baryum permet de créer une véritable émulsion savonneuse dans les nuages, entretenue par les vents et qui stagne dans l'air plusieurs heures avant de retomber sous forme de filaments gluants.

Si de telles quantités de baryum sont envoyés dans l'atmosphère, il faudra bien trouver des explications lorsque leur présence sera authentifiée et reconnue. Selon les organisations écologistes, la réponse est déjà toute prête : ce sont les centrales thermiques à charbon qui crachent ce baryum, élément contenu par traces dans les végétaux du carbonifère, et on en avait jusqu'ici tout simplement oublié de le mesurer...

Le pire c'est que la pilule risque de passer, comme était passée la fable du " fluor qui est bon pour les dents " dans les années 50, lorsque l'industrie américaine contaminait des régions entières pour l'extraction de l'uranium et du plutonium.



Article de Robert Velay pour EFFERVESCIENCES n° 22 Éditions MII)INNOVA - 51 route d'Espagne, 31100 Toulouse, France


Des révélations d'une grande importance sont à venir, très prochainement, au sujet des "chemtrails" sur le blog des Agents sans Secret... Des explications plutôt déconcertantes... Attendez-vous à être complètement renversé. Vous allez apprendre que les chemtrails ont une fonction qui dépasse tout entendement. D'ailleurs, il est à prévoir que la majeure partie de l'humanité sera dépassé par les évènements et ne comprendra pas ce qui se passe, se contentera donc de subir, impuissant, terrifié et ignorant... Ce qui est déjà un peu le cas...
Les découvertes que nous avons fait sur les chemtrails, une fois révélées au public, risquent de faire beaucoup de bruit sur le web, et de remettre tout en cause au sujet de la présence presque permanente de ces insolites épandages dans le ciel ... Attendons-nous à des suites de ces retombées !



Le principal produit chimique déposé dans l'air consiste en une variété de mélanges de sels de baryum, qui ont été révélés dans des études entreprises par un scientifique en armes de haute technologie basé en Pennsylvanie.
Les produits chimiques, a-t-il dit, étaient utilisés comme une partie du développement d'un nouveau système de radar à la base "Wright-Patterson Air Force Base", à Dayton, Ohio.

Des efforts considérables ont été mis dans la recherche sur les chemtrails par un physicien qui a été associé avec le laboratoire "Brookheaven National Laboratory" de Long Island, NY. Le scientifique, avec ses collègues chercheurs, a déterminé que les chemtrails sont créés par les efforts des militaires dans au moins quatre projets majeurs, mais distincts.

PROJET (1)

Le premier projet est un effort pour empêcher les rayons du soleil de frapper la Terre, incluant les radiations ultraviolettes qui nous parviennent sans une couche d'ozone adéquate dans les régions supérieures au dessus de la Terre. Avec l'avènement du réchauffement global, ceci, est-il espéré, pourrait réduire les températures sur la surface de la Terre et empêcher les radiations ultraviolettes de causer le cancer de la peau chez les humains.
L'aérosol vaporisé dans ces cas est probablement l'oxyde d'aluminium ou un composé qui aurait des propriétés similaires, et est le seul des programmes gouvernementaux qui n'utilise pas les mélanges de baryum…


PROJETS NOIRS ? (2)

Le deuxième et plus secret des projets est le programme "Radio Frequency Mission Planner" (RFMP) de la Navy américaine, qui est un système comprenant un groupe de programmes informatiques.
Un de ses sous-programmes pilier est connu comme "Variable Terrain Radio Parabolic Equation" ou VTRPE. Ceci est un programme d'ordinateur de propagation de fréquences radios qui se rapporte aux ondes radio et permet au système RFMP de voir virtuellement le terrain d'un champ de bataille en trois dimensions sur un écran de type télévision.
Le système RFMP dépend aussi de satellites pour compléter les images d'un champ de bataille obtenues du sol, produisant ainsi les images tridimensionnelles. En fournissant une reconstitution graphique interactive dans l'écran radar, le système RFMP permet à l'opérateur de l'ordinateur de développer une familiarité avec l'"environnement" avant qu'une mission de guerre n'ait lieu en jouant une variété de scénarios "que se passe-t-il si" de guerre virtuelle sur son écran d'ordinateur.

Comme tous les modes majeurs de propagation de fréquences radio sont modelés dans son ordinateur (le système RFMP), dans des cas spéciaux, des fois contre-intuitifs, elles peuvent être examinées en détail et exploitées pendant une bataille.

Initialement le programme informatique VTRPE ne fonctionnait correctement qu'au dessus de l'eau et le long des régions côtières mais pas au dessus de la terre puisque les ondes radio du système avaient besoin d'une condition atmosphérique connue comme "ducting" au dessus de la terre pour fonctionner précisément.
Ces problèmes de "ducting" ont été réglés en relâchant un aérosol, un mélange de sels de baryum dans l'atmosphère au dessus des États-Unis. Ainsi, ils peuvent effectuer du "ducting" avec une fréquence radio atmosphérique grâce à une base d'aérosol au baryum relâché d'avions.

Un des chercheurs, le physicien de Brookhaven, explique comment le procédé fonctionne : "Les agents chimiques et les caractéristiques électriques du mélange force l'humidité à rester dans les nuages.

L'aérosol mets en place un environnement électrique et chimique qui supporte la canalisation ("ducting") RF pour les systèmes de guerre RFMP/VTRPE. Le mélange de sels de baryum en provenance de l'aérosol, lorsque étendu en ligne droite fournira aussi un conduit de canalisation du point A au point B et permettra les communications hautes fréquences le long de ce parcours, même au delà de la courbure de la terre, dans les deux directions" a-t-il dit. "Les communications hautes fréquences ennemies peuvent être surveillées plus facilement avec le médium de canalisation en ligne droite de A à B."


PROJET (3)

Le troisième projet utilise aussi le mélange de sels de baryum dans l'atmosphère et implique le contrôle des conditions atmosphériques. C'est un projet de l'Air Force Américain et il utilise les concepts de radiation de fréquences radio, développés originellement par le légendaire scientifique Nikola Tesla, contre l'ionosphère au dessus de la Terre. Connu comme le soi-disant projet HAARP, il s'agit de manipuler les systèmes de support à la vie dans l'environnement, les testant et les altérant pour l'avantage militaire.

Des documents de l'Air Force, obtenus par les chercheurs indépendants, indiquent que "les risques sont élevés mais la récompense le vaut bien". Le mélange de sels de baryum, supportant la moisissure, est administré le long des fronts météorologiques et manipulés de façon contrôlée. Il est probable que l'énergie micro-onde soit aussi utilisée dans le programme de contrôle des conditions atmosphériques. Les données météorologiques sont aussi une variable requise au programme VTRPE du système RFMP. Une technologie parfaite de contrôle atmosphérique permettra à l'armée de retenir la pluie, causer des inondations, causer des sécheresses, causer des tempêtes, obstruer le soleil, endommager des récoltes alimentaires, et amener n'importe quel pays sur ses genoux sans tirer un seul coup.


PROJET (4)

Le quatrième projet atmosphérique est mené par le "Defense Advanced Research Projects Agency" (DARPA) comme un moyen de détecter et décontaminer les attaques biologiques ennemies. Le programme utilise aussi un mélange de sels de baryum comme le médium de base dans l'aérosol, en combinaison avec des fibres de polymère spéciales. La combinaison permet la détection d'agents biologiques. Certains de ces agents biologiques ont déjà été relâchés dans l'atmosphère en essais, testant les systèmes de détection et de décontamination. Il est possible que les sels de baryum, les fibres de polymère et d'autres produits chimiques dans l'atmosphère soient directement ou indirectement responsables des saignement de nez, de l'asthme, des allergies, des pneumonies, des problèmes respiratoires et des problèmes de types arthritiques tous inexpliqués.

Les agents chimiques vaporisés dans l'atmosphère produisent des conditions aériennes et terrestres qui peuvent être dommageables pour les humains et les animaux, tout en stimulant la croissance de parasites et bactéries. Les sels de baryum, un métal Terrestre, sont des toxines qui sont absorbés rapidement par la voie gastro-intestinale et qui se déposent dans les muscles et d'autres tissus. Aucune étude de cas n'est disponible sur les effets à long terme du baryum chez les humains.


"Ces programmes restent secrets parce que l'Agence de Protection Environnementale et les agences environnementales des États ne veulent pas savoir à propos des produits résultant des métabolites de ces agents biologiques, illégaux et dommageables", a dit l'un des chercheurs. "C'est pour cela que les projets combinés ont été gardé secrets pour les citoyens."

Military Behind 4 Different Chemtrail Programs
Mike Blair, The Spotlight, 21 juin 2001

Sources autres: agentssanssecret.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Ven 5 Avr - 12:50

Merci à tous pour votre implication et sources de documents qui enrichissent ce forum !
Le dossier des Chemtrails après cette période hivernale va de nouveau faire parler de lui, au travers de vos témoignages et captures photographiques durant les mois à venir sur l'activité des "épandages toxiques" et quasi régulier dans vos secteurs géographiques, merci à l'avance pour vos photos ...
En attendant, voici une fiche sur les effets de ce composé toxique que l'on nomme "Baryum"



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Chemtrails: Fiche toxicologique n° 125 - Baryum et composés
que l'on trouve dans les chemtrails


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

- Difficultés respiratoires
- Augmentation de la tension artérielle
- Changements du rythme cardiaque
- Irritation de l'estomac
- Faiblesses musculaires
- Modifications des réflexes nerveux
- Dommages au cerveau, au foie, aux reins et au cœur...


Toxicocinétique - Métabolisme

Les composés solubles des sels de baryum sont rapidement absorbés dans le tractus gastro-intestinal et les poumons. Le baryum absorbé se dépose dans les muscles, les poumons et surtout dans les os. Chez l'animal, l'absorption gastro-intestinale varie de 0,7 % à 85 % selon l'espèce (chlorure de baryum, environ 50 % chez le chien et 30% chez le rat et la souris), l'âge (absorption plus importante chez les animaux jeunes) et la nourriture (absorption diminuée en présence de nourriture dans le tractus gastro-intestinal). Chez le rat, après exposition orale à de faibles concentrations, l'absorption des sels de baryum est fonction de la solubilité de ces composés dans le milieu acide du tractus gastro-intestinal supérieur (chlorure > sulfate > carbonate); à fortes concentrations, l'absorption diminue car la conversion des sels de baryum en chlorure de baryum dans l'estomac est limitée.

Dans le tractus respiratoire, les composés du baryum sont bien absorbés, y compris ceux qui sont peu solubles dans l'eau. L'absorption nasale et alvéolaire de chlorure de baryum est estimée, chez le rat, à 60-80% de la dose, 4 h après l'exposition.

La demi-vie du sulfate de baryum dans le tractus respiratoire inférieur est de 8j chez le chien (1,1 µg/l, 30-90 min. d’exposition). Chez le rat, 24h après instillation intratrachéale de sulfate de baryum marqué (2µg), 15,3 % de la radioactivité a disparu des poumons, soit par un mécanisme de clairance mucociliaire (7,9 %), soit par passage sanguin (7,4 %). Le baryum absorbé dans le sang disparaît en 24h; il se dépose dans les muscles, les poumons, et surtout dans les os (78% de la charge corporelle, 24h après exposition et 95 % après 11j), préférentiellement dans les zones de croissance et sur la surface. Dans les muscles, la concentration de baryum diminue lentement à partir de 30h après l'exposition; dans les os, la demi-vie d'élimination moyenne est d'environ 50j (66j dans le crâne et 88j dans la région caudale). De fortes concentrations sont parfois mesurées dans les yeux, principalement dans les structures pigmentées. De faibles quantités sont décelées dans l'aorte, les reins, le foie, la rate, le cerveau, le coeur et le pancréas et disparaissent en quelques jours. Le baryum peut traverser la barrière placentaire et atteindre le foetus.

Chez l'homme et le rat, le baryum est excrété essentiellement dans les fecès (95-98%) et faiblement dans l'urine (2-5%). Chez l'homme, environ 75% de la dose est éliminé en 3 jours et 10 à 20% pendant les 42 jours suivants; l'excrétion totale suit un modèle à 3 compartiments avec des demi-vies biologiques de 3,6, 34,2 et 1033 jours. Chez le rat, l'excrétion fécale représente 20% de la dose en 24h, contrairement au calcium qui est excrété essentiellement par l'urine.

Mode d'action

Le baryum se fixe aux protéines (54% de la dose), active la sécrétion de catécholamines par les surrénales et stimule les muscles. Ses effets toxiques sont essentiellement dus à une action sur les flux de potassium à travers les membranes des cellules excitables (nerfs, muscle, coeur). L'exposition de telles cellules au baryum provoque une diminution rapide de la perméabilité au potassium et de son efflux; ceci entraîne une baisse du potentiel de repos membranaire avec une hyper-irritabilité et une augmentation d'activité. Puisque le baryum augmente le transport actif du potassium du milieu extracellulaire vers la cellule et diminue son excrétion passive, il en découle une hypokaliémie.

Après ingestion aiguë ou administration parentérale de fortes doses, le baryum induit une hypersalivation, une dyspnée, des vomissements, des diarrhées, une hypokaliémie, des effets cardiovasculaires (hypertension et arythmies), des effets musculaires (faiblesse, tremblements et paralysie), des convulsions et la mort par arrêt cardiaque et respiratoire. Les effets cardiaques et musculaires sont liés à une perte importante de potassium, du milieu extracellulaire vers la cellule, et sont réversibles après administration de potassium. L'action hypertensive du baryum n'est pas réversible après injection de potassium; elle serait due à une stimulation directe des muscles lisses artériels.

Des rats et des lapins ayant reçu une dose intratrachéale de carbonate de baryum (50 mg) présentent une sclérose pulmonaire, visible 9 mois après l'exposition, qui progresse vers une pneumonie fibreuse avec nécrose des membranes muqueuses des bronches. Le lapin (0,6ml/kg d'une suspension contenant 85% de sulfate de baryum, intratrachéal) ne présente pas de modification de la ventilation pulmonaire, du taux des gaz sanguins ou du poids des poumons; cependant, bronchopneumonie, bronchite ou bronchiolite réversibles sont observées pendant la première semaine.

Le chlorure de baryum dihydraté est irritant pour la peau, les yeux (iritis réversible) et le tractus respiratoire.
Subchronique et chronique

Aucun signe clinique n'est détecté chez des rats (2000 ppm, 15j) ou des souris (346 ppm, 15j) exposés au chlorure de baryum dans l'eau de boisson. Les souris exposées à 692 ppm (15j) présentent une augmentation de poids du foie.

A la dose de 1000 ppm de chlorure de baryum pendant 90j, des modifications ultrastructurelles apparaissent dans les glomérules rénaux du rat unilatéralement néphrectomisé; à 4000 ppm, on observe une baisse de poids, une diminution de consommation hydrique, une dilatation des tubules rénaux et une augmentation de la létalité. Des symptômes identiques sont observés chez la souris (4000 ppm, 13 sem.) avec une baisse de poids du foie et une néphropathie, multifocale à diffuse, caractérisée par une dilatation tubaire, une régénérescence et une atrophie.

Des rates exposées pendant 16 mois à 1, 10 ou 100 ppm (0,051- 0,51- 5,1 mg Ba/kg/j) dans l'eau de boisson, présentent, à la forte dose surtout, une augmentation de la pression artérielle moyenne ; la nourriture contenant un apport limité en calcium et potassium, pourrait contribuer à cet effet.

Une exposition au chlorure de baryum pendant 2 ans à des doses allant de 500 à 2500ppm, dans l'eau de boisson, induit, chez le rat, une baisse de poids corporel et une augmentation de la concentration de baryum sérique et osseux. Chez la souris, des doses semblables augmentent la létalité, la concentration de baryum sérique et le taux de néphropathies.

Le NOAEL (dose sans effet toxique observé), par voie orale chez la souris, est de 200 mg Ba/kg/j en exposition subchronique, 75 mg Ba/kg/j (mâles) ou 90 mg Ba/kg/j (femelles) en exposition chronique; chez le rat, le NOAEL subchronique est de 65 mg Ba/kg/j et le NOAEL chronique 60 mg Ba/kg/j (mâles) ou 45 mg Ba/kg/j (femelles).

Des rats mâles, exposés, par inhalation, à de la poussière de carbonate de baryum (5,2mg/m3, 4h/j, 6 mois), présentent une pression artérielle élevée, une baisse de la prise de poids, une diminution du taux sanguin d'hémoglobine, de glucose, de protéines, de cholineestérase et de thrombocytes, une augmentation du taux sanguin de leucocytes, de phosphore et de phosphatase alcaline et du taux urinaire de calcium. A l'autopsie, on observe une sclérose pulmonaire périvasculaire et péribronchique. Le NOEL (dose sans effet observé) est 0,8 mg Ba/m3, 4h/j, pendant 6 mois.

Génotoxicité

In vitro, le nitrate de baryum et le chlorure de baryum dihydraté ne sont pas mutagènes dans le test d'Ames sur S. typhimurium TA97, TA98, TA100, TA1535, TA1537, avec ou sans activation métabolique. Le chlorure de baryum est mutagène pour les cellules de lymphome de souris en culture en présence d'activateur métabolique mais n'induit pas, avec ou sans activation métabolique, d'aberration chromosomique ou d'échanges entre chromatides soeurs dans les cellules ovariennes de hamster chinois.

Cancérogenèse

Aucune augmentation de l'incidence tumorale n'est observée après exposition, dans l'eau de boisson, de rats ou de souris des deux sexes à 5 mg Ba/l (sous forme d'acétate de baryum), pendant toute la durée de leur vie ou à 2500 ppm de chlorure de baryum dihydraté pendant 2 ans.

Après exposition au chlorure de baryum dihydraté on observe une diminution par rapport aux témoins, en relation avec la dose, du taux de phéochromocytomes de la médullosurrénale et de leucémies à cellules mononucléées chez le rat mâle (500-2500ppm, 2 ans) et d'adénomes hépatocellulaires chez la souris mâle (2500ppm, 2 ans).

Effets sur la reproduction

Par voie orale, aucune modification cytologique testiculaire ou vaginale n'est observée après exposition au chlorure de baryum chez le rat (1000, 2000 ou 4000 ppm) ou la souris (500, 1000 ou 2000 ppm) dans l'eau de boisson pendant 60 jours pour les mâles ou 30 jours pour les femelles. Après accouplement, il n'y a pas de modification du taux ou de la durée de gestation, de la survie des petits ou du taux d'anomalies externes. Chez le rat, à la plus forte dose, on observe une légère réduction du nombre d'implants par mère et de la taille des portées à la naissance ainsi qu'une diminution significative, réversible en 5 jours, du poids des petits. Chez la souris, la taille des portées est diminuée pour la dose de 1000 ppm uniquement.

Une exposition, par inhalation, du rat mâle au carbonate de baryum (5,2 mg/m3, 4h/j, 6j/sem, 4 mois) diminue la mobilité spermatique, la résistance osmotique des spermatozoïdes et provoque la desquamation de l'épithélium des canaux spermatiques; chez les femelles (13,4 mg/m3, 4h/j, 6j/sem, 4 mois), on observe un raccourcissement de la durée du cycle ovarien et une atrésie folliculaire. Une augmentation de la létalité foetale est notée après accouplement de rats mâles, exposés à 5,2 mg/m3, avec des femelles non exposées ou de femelles exposées (13,4 mg/m3) avec des mâles exposés ou pas; dans ce cas, les nouveau-nés présentent un déficit de développement. Le NOAEL (dose sans effet toxique observé) est de 1,15 mg/m3.

Toxicité sur l’homme :
Aiguë


Les intoxications aiguës résultent principalement d’ingestions volontaires ou de contaminations alimentaires. Elles sont particulièrement graves pour les composés solubles, ainsi que pour le carbonate de baryum, insoluble dans l’eau mais soluble en milieu acide.

Les effets toxiques sont liés à une stimulation des muscles lisses, striés et du muscle cardiaque, une hypokaliémie ainsi qu’à une irritation du tractus gastro-intestinal.

Le tableau clinique débute par des troubles digestifs à type de douleurs abdominales parfois violentes, de diarrhées pouvant être sanglantes, d’une hypersialorrhée, de nausées, de vomissements accompagnés d’une asthénie.

Rapidement surviennent des crampes, des contractures musculaires, puis une paralysie flasque, progressive des quatre membres, du diaphragme, des voies aériennes supérieures. Un cas de rhabdomyolyse a été décrit pour le BaCO3.

Des troubles cardio-vasculaires sont également présents à type de brady- ou tachycardie, d’extrasystoles ou de fibrillations ventriculaires et d’hypertension. Quelques rares cas de comas, non expliqués par les perturbations métaboliques ainsi que des convulsions, ont été rapportés lors d’intoxication liée au passage accidentel de sulfate de baryum dans le sang lors d’opacifications digestives.

Physiologiquement on observe une hypokaliémie accompagnée d’une acidose.
La mort peut survenir par insuffisance respiratoire ou fibrillation ventriculaire.

Les intoxications décrites par voie pulmonaire sont très rares. Un cas mortel très ancien est cité avec de l’oxyde de baryum. Un cas est décrit par inhalation de carbonate de baryum ayant entraîné des symptômes identiques à ceux décrits par ingestion. Pour les composés solubles, l’éventualité de ce risque est à prendre en compte.

Un cas d’intoxication aiguë a été décrit lors d’une brûlure, par du chlorure de baryum, de 20% de la surface corporelle, dont 5% au troisième degré.

Chronique

Les études sur des populations professionnellement exposées de manière chronique sont relativement rares ou anciennes.

Parmi les populations exposées aux composés insolubles par inhalation, principalement les mineurs, de nombreux cas de barytoses ont été décrits. Il s’agit d’une pneumoconiose de type non collagéneuse, avec une réaction stromale minimale, une absence de fibrose et de destruction de l’alvéole pulmonaire et un caractère réversible des lésions.

Cliniquement, on n'observe aucun symptôme, la fonction pulmonaire n’est pas modifiée. Seule la radiographie pulmonaire montre des micronodules, très nombreux et diffus sur l’ensemble du poumon. Leur nombre peut les faire apparaître confluents. Ils traduisent essentiellement la présence de sulfate de baryum, du fait de sa radio-opacité. Après cessation de l’exposition, ces images disparaissent progressivement.

Quelques études rapportent la présence d’hypertension, de bronchite chronique, de troubles cardiaques mal définis parmi les populations exposées professionnellement ou par contamination environnementale (eau chargée en baryum principalement). Elles sont cependant toutes partielles ou critiquables sur le plan méthodologique. Ces effets ne sont donc pas démontrés.

Sur la peau et les muqueuses, l’oxyde et l’hydroxyde de baryum peuvent exercer une action caustique.
Des dépôts osseux avec ostéonécrose, visibles en radiographies, en particulier au niveau du maxillaire et du fémur, ont été décrits.

Recommandations

En raison de la toxicité et des propriétés explosives du baryum et de ses composés, des mesures sévères de prévention et de protection s'imposent lors de leur stockage et de leur manipulation.

Manipulation
Les prescriptions relatives aux zones de stockage sont applicables aux ateliers où sont utilisés le baryum et ses composés. En outre:

- Instruire le personnel des risques présentés par les produits, des précautions à observer et des mesures à prendre en cas d'accident.

- Éviter l'inhalation de vapeurs ou de brouillards. Effectuer en appareil clos toute opération industrielle qui s'y prête. Prévoir une aspiration du produit à sa source d'émission, une ventilation générale des locaux ainsi que des appareils de protection respiratoire pour certains travaux de courte durée, à caractère exceptionnel ou pour des interventions d'urgence.

- Procéder à des contrôles d’atmosphère.

- Éviter le contact du produit avec la peau et les yeux. Mettre à la disposition du personnel des vêtements de protection, des masques, des gants et des lunettes de sécurité. Ces effets seront maintenus en bon état et nettoyés après chaque usage. Le personnel chargé du nettoyage sera averti des risques présentés par les produits.

- Prévoir l'installation de douches et de fontaines oculaires.

- Ne pas fumer, boire et manger dans les ateliers.

- Observer une hygiène corporelle et vestimentaire très stricte: passage à la douche et changement de vêtements après le travail, lavage des mains et du visage avant les repas, séparation stricte des vêtements de travail et des effets personnels.

- Ne jamais procéder à des travaux sur ou dans des cuves et réservoirs contenant ou ayant contenu du baryum ou ses composés sans prendre les précautions d'usage.

- En cas de déversement accidentel de baryum ou d'un de ses composés solides, récupérer immédiatement les déchets - en évitant de générer des poussières - dans des récipients prévus à cet effet, propres et secs, résistants et étanches, mis sous atmosphère inerte (pour le baryum). Lorsqu'il s'agit d'un composé soluble du baryum, laver à grande eau la surface souillée.

- En cas de déversement accidentel de liquide contenant des composés solubles, récupérer le produit après l'avoir recouvert de matériau absorbant inerte et non combustible (sable, vermiculite). Laver ensuite à grande eau la surface souillée.

- Ne pas rejeter à l'égout les eaux polluées par des composés du baryum.
- À défaut de recyclage possible, éliminer les déchets dans les conditions autorisées par la réglementation.

Au point de vue médical
Pour les composés solubles du baryum :


- On se montrera prudent avant d’affecter des sujets atteints de cardiopathies à des postes comportant un risque d’exposition à ces composés.

- La surveillance médicale comportera éventuellement une surveillance électrocardiographique. La nécessité d’une radiographie pulmonaire est laissée à l’appréciation du médecin du travail. On recherchera particulièrement des symptômes digestifs ou pulmonaires, des crampes ou faiblesses musculaires, une hypertension. Le dosage du potassium plasmatique peut être envisagé en cas d’exposition notable. L’importance de cette surveillance sera ajustée en fonction des résultats de l’évaluation des risques.

- En cas de projection sur la peau ou les muqueuses, laver immédiatement à l’eau tiède pendant 15 minutes. S’il existe une brûlure étendue une hospitalisation en urgence est nécessaire.

- En cas d’ingestion accidentelle, si le sujet est conscient, tenter de le faire vomir; alerter le médecin et organiser un transfert vers un milieu hospitalier.
- En cas d’inhalation accidentelle, une hospitalisation pour traitement éventuel et surveillance est nécessaire.

Pour les composés insolubles du baryum:

- L’affectation de sujets atteints de pathologies pulmonaires sera discutée en fonction de leur état et du niveau d’exposition prévisible.
- Une radiographie pulmonaire à l’embauche est nécessaire, sa réalisation périodique par la suite est laissée à l’appréciation du médecin du travail.

Le baryum peut être dosé dans le plasma ou dans les urines, dans tous les cas en fin de poste. Il existe cependant de larges variations individuelles. Chez des sujets non professionnellement exposés, on retrouve 0,2 µg/100ml dans le sang total (écarts: 0,047 à 0,24), 2,7µg/l dans l’urine (0,25 à 5,7). Il est nécessaire d’éviter toute contamination du tube de prélèvement.


Sources: Chemtrails.fr


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Dim 7 Avr - 7:45

Impressionnante et effrayante à la fois cette fiche sur la toxicité des composés spécifiques
entrant dans la composition des chemtrails :

Mais il existe également de nombreux témoignages de pilotes et de personnes qui désirent faire savoir au monde les formes de conspirations qui se cachent derrière ces chemtrails et des hautes autorités qui continuent à dissimuler la nature véritable de ces traitements chimiques :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les traînées chimiques sur cette photo émanent d'un systéme de pulvérisation en raccordement
sur la queue des appareils et non des moteurs à réaction comme celà devrait être le cas ici présent.



RÉVÉLATIONS À PROPOS DES CHEMTRAILS

Voici, une très curieuse mais aussi très révélatrice lettre anonyme publiée sur le site alternatif et conspirationiste de Clifford Carnicom, puis affichée sur le site de Jeff Rense.

"Je suis un mécanicien d'aviation, travaillant pour une ligne aérienne importante. Je travaille dans une base d'entretien située dans un grand aéroport et le hasard a voulu que je découvre ce qui ne m'était visiblement pas destiné.

Avant toute chose, il me faut vous expliquer en deux mots comment fonctionne la hiérarchie dans le monde des mécaniciens en aéronaval. C'est important pour la compréhension de mon histoire et pour la cause à laquelle vous consacrez une grande partie de vos énergies.
Les mécaniciens veulent travailler dans trois domaines : l'avionique, les moteurs et les commandes de vol. Les mécaniciens qui travaillent sur ces systèmes sont considérés comme ayant atteints les plus hauts degrés de l'échelle hiérarchique. Viennent ensuite les mécaniciens qui travaillent sur les systèmes hydrauliques et les appareils de climatisation.
Les suivants sont ceux qui sont attachés aux systèmes subalternes.
Enfin, tout en bas de cette échelle, se trouvent les mécaniciens qui travaillent sur les systèmes de vidange des eaux usées. Aucun mécanicien ne veux travailler aux pompes, réservoirs et tuyauteries qui servent à emmagasiner les déchets des toilettes.
Toutefois, dans chaque aéroport ou j'ai travaillé, il y'a toujours 2 ou 3 mécaniciens qui sont volontaires pour ce service, quel que soit l'aéroport. Les autres mécaniciens sont tellement heureux de les laisser faire. Personne ne prêtes vraiment attention a ces types et aucun mécanicien sérieux n'a de véritable rapport avec ces mécaniciens de seconde zone. En fait, je ne m'étais moi-même jamais vraiment penché sur cette question, jusqu'à tout dernièrement.

La plupart des compagnies aériennes ont des accords de services réciproques avec les autres compagnies qui utilisent un même aéroport. Cela signifie que si une compagnie a un problème technique, un de nos mécaniciens s'en occupera.
En contrepartie, si un de nos avions est en difficulté là où une autre compagnie aérienne possède sa base d'entretien, ils se chargeront de réparer notre avion.
Un jour du mois dernier, j'ai été appelé sur notre base pour travailler sur l'avion d'une autre compagnie. Au moment de l'appel, le contrôleur ne savait pas quel était le problème et ne pouvait me donner aucun détail. Quand je suis arrivé sur place, j'ai découvert que la panne se situait au niveau de l'emmagasinage des rebuts. Il n'y avait pas d'autres solutions : il fallait que je rampe à l'intérieur de la carlingue pour régler le problème.
En pénétrant dans le compartiment, je me suis rendu compte que quelque chose n'allait pas. L'avion possédait plus de réservoirs, de pompes et de tuyaux que la mention au cahier de charges.
Au début, j'ai supposé que le système avait été modifié. Il n'y avait plus de dix ans que je n'avais pas travaillé sur un appareil de ce type. Alors que j'essayais de trouver le problème, j'ai rapidement réalisé que la tuyauterie et les réservoirs supplémentaires n'étaient pas reliés au système d'évacuation... Je venais tout juste de le découvrir quand un autre mécanicien de ma compagnie apparut subitement. C'était justement un des mécanicien travaillant habituellement sur ces systèmes. Je lui ai remis le travail avec grand plaisir.

Comme je partais, je l'ai interrogé au sujet de l'équipement supplémentaire. Il m'a dit : Occupe-toi de ton boulot et laisse-moi m'inquiéter du mien!
Le lendemain j'étais à l'ordinateur de la compagnie pour voir un plan de câblage.tandis que je me trouvais là, j'ai décidé de faire une recherche supplémentaire que j'avais trouvé dans l'avion. À ma grande surprise, les manuels ne faisaient aucunement état de l'équipement que j'avais vu la veille. J'ai cherché dans les dossiers du fabricant et je n'ai rien trouvé non plus. Ma curiosité était piquée au vif : j'étais vraiment déterminé à découvrir la nature de cet équipement-là.

La semaine suivante nous avons reçu trois de nos avions, dans le hangar principal, pour l'inspection périodique. Des mécaniciens rampent partout autour de l'avion durant ces inspections. Je venais tout juste de finir mon quart de travail et j'ai donc décidé d'aller voir le système d'évacuation sur un des appareils. Avec tous les mécaniciens autour, j'étais sûr que personne ne me remarquerait.
À ma grande surprise, l'avion que je choisis d'inspecter possédait, lui aussi, ce type d'équipement supplémentaire!
J'ai commencé à suivre le système de la tuyauterie, des pompes et des réservoirs. J'ai découvert ce qui semblait être l'unité de commande pour le système. C'était une boite de commande standard de l'avionique, mais sans la moindre inscription. Je pouvais suivre les fils, de la boîte de commande aux pompes et aux valves, mais aucun circuit de commande n'arrivait dans cette unité.
Les seuls fils qui étaient raccordés à cette unité, rejoignaient le système opérationnel des commandes de l'avion.
Le système possédait un grand réservoir et deux plus petits.

C'était difficile à voir à cause de l'exiguïté du compartiment, mais semblait que le grand réservoir aurait pu tenir 50 gallons (200 litres). Les réservoirs étaient reliés à une soupape de vidange du système des eaux usées. Ayant cherché où menait ce raccordement sous l'avion, j'ai vu qu'il était caché derrière un faux panneau, sous un autre panneau qui, lui, accédait au système du drain de vidange.
J'ai commencé à retracer la tuyauterie des pompes. Ces tuyaux mènent à un réseau de plus petits conduits qui se terminent dans les rebords arrière des ailes et des stabilisateurs horizontaux de l'avion.
Si vous regardez attentivement les ailes d'un grand avion vous verrez une couette de fils, environ de la taille de votre doigt, s'étendre du rebord arrière de l'aile. Ce sont des tiges de décharge statiques. Elles sont employées pour dissiper la charge d'électricité statique qui s'accumule sur un avion en vol. J'ai découvert que les conduits de ce systèmes menaient à une sur trois de ces tiges à décharge électrostatique. Par contre, ces tiges uniques avaient été trouées comme pour laisser échapper un produit quelconque à partir de ces fausses tiges à décharges électrostatique.

Cela faisait un certain temps que j'étais juché sur l'aile. Soudainement, un des superviseurs m'ordonna de quitter le hangar. Il me dit par la suite que mon quart de travail était terminé et que je n'étais pas autorisé à faire des heures supplémentaires.
Les deux journées qui suivirent furent très chargés et je ne trouvai pas une minute pour poursuivre ma petite enquête.
Alors que j'étais en retard,,deux jours après ma découverte, je fus appelé à remplacer un détecteur de température pour un moteur d'avion qui s'apprêtait à décoller. J'ai fini le travail et je suis retourné à la paperasse.

Environ 30 minutes plus tard, j'étais convoqué par le directeur général. Quand je suis entré dans son bureau , le représentant de notre syndicat et deux autres personnes que je ne connaissais pas m'y attendaient. Le directeur me dit qu'un problème sérieux avait été découvert. J'étais suspendu pour faute grave. Il m'a remis une formule disciplinaire déclarant que j'avais écrit de fausses entrées dans mon rapport de travail au sujet du détecteur de température de moteur que je venais d'installer quelques heures auparavant. J'étais atterré et j'ai commencé à protester. J'ai dit que c'était ridicule et que j'avais bel et bien effectué consciencieusement ce travail. Le représentant du syndicat s'interposa. Il a recommandé que nous jetions un coup d'oeil à l'avion, de façon à tirer la situation au clair. C'est à ce moment que j'ai demandé qui étaient les deux autres hommes. Le directeur général m'a indiqué qu'ils étaient des inspecteurs de la sécurité de la compagnie aérienne, mais qu'ils n'étaient pas tenus de me donner leur nom.

Nous nous sommes donc rendu à l'avion qui aurait déjà dû décoller, mais qui était encore garé à notre rampe de maintenance. Nous avons ouvert les capots du moteur et le représentant des syndicats retira le détecteur de température. il vérifia le numéro de série et constata que c'étais la vieille pièce. Nous sommes alors allés au comptoir des pièces et le représentant des syndicats a vérifié mon rapport. Sur une étagère, il a pris une boite scellée. Il l'a ouverte et a retirée un détecteur de température à moteur ayant le même numéro de série que celui que j'avais installé. Sur-le-champ, il m'a dit que j'étais suspendu pour une semaine sans salaire.
Je me suis reposé à la maison le premier jour de ma suspension en me demandant ce qui avait bien pu m'arriver.

Durant la soirée , j'ai reçu un appel téléphonique. La voix me dit : Maintenant vous savez ce qui arrive aux mécaniciens qui fourrent leur nez là ou ils n'ont rien à faire. La prochaine fois que vous vous mettrez à travailler sur des systèmes qui ne vous concernent pas, vous perdrez votre emploi! Comme je me sens généreux aujourd'hui , je crois que vous pourrez retourner à votre travail bientôt. CLICK.
J'ai aussitôt fait le rapprochement entre ce qui venait de se produire et ma découverte de la tuyauterie mystérieuse.

Le matin suivant le directeur général m'appela. Il me dit qu'à cause de l'excellence de mon dossier, la suspension avait été réduite à une journée. Je devais donc me remettre immédiatement au travail. La seule chose à laquelle je pouvais penser était : Qu'est-ce qu'ils essayent de cacher et ensuite qui sont -ILS!
Le retour au travail s'est passé comme si de rien n'était. Aucun des autres mécaniciens ne mentionna la suspension qu'on m'avait infligée. Le représentant syndical m'a d'ailleurs dit qu'il était inutile d'en parler. Mais cette nuit-là, Je surfais sur Internet pour essayer de trouver des réponses. Je ne me rappelle pas comment j'y suis arrivé, mais j'ai trouvé votre site par hasard. C'est alors que la situation est devenue de plus en plus claire. Le lendemain matin, au travail j'ai trouvé une note écrite à l'intérieur de mon casier verrouillé. Elle disait : La curiosité a tué le chat. Ne regarde pas les sites Internet qui ne te concernent pas.

Alors, voilà! Ils m'observent.
Je ne sais pas ce qu'ils sont en train de vaporiser, mais je peux vous certifier qu'ils le font. J'imagine qu'ils utilisent les camions-citernes. Ce sont les camions qui vident les déchets des réservoirs de vidanges des toilettes. Habituellement les aéroports confient à la sous-traitance ce genre de travail et personne ne va près de ces camions. Qui voudrait se tenir près d'un camion rempli de m...? Tandis que ces types vident des réservoirs des eaux usées, ils remplissent les réservoirs du système des gicleurs à vaporisation. Ils connaissent les plans de vol des avions. Ainsi, ils programment probablement l'unité de commande afin qu'elle commence à pulvériser une certaine quantité d'un produit quelconque après un certains temps, dès que l'avion a atteint une certaine altitude, ou encore au-dessus de certaines agglomérations. Le bec des gicleurs des fausses tiges électrostatiques est si petites que personne dans l'avion, ne pourrait remarquer la chose.

Je ne suis aucunement un imbécile. Je sais qu'il se passe quelque chose et je suis franchement effrayé. Je me sens très coupable de connaître l'existence de cette opération, mais je
suis tenu au silence. Cela me perturbe de savoir que la compagnie pour laquelle je travaille pourrait être en train d'empoisonner les Américains. J'espère que cette lettre ouvrira les yeux de certaines personnes sur ce qui se produit, en ce moment, dans nos cieux.

Encore une fois, je souhaiterais bien pouvoir vous donner une information documentée,
mais vous comprenez pourquoi je dois conserver l'anonymat absolu."Merci,

Un citoyen concerné.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Dim 7 Avr - 8:42

Réponse de M. Carnicom :

Alors que je lisais la lettre que vous avez reçue du mécanicien anonyme, je me suis senti obligé de lui répondre. Moi aussi je travaille pour une ligne aérienne, bien que je travaille à un niveau supérieur de gestion. Je ne nommerai pas la ligne aérienne, ni la ville dans laquelle je suis localisé, ni le poste que j'occupe, pour des raisons évidentes de sécurité. Je souhaiterais pouvoir documenter tout ce que je suis sur le point de vous dévoiler. Il est pratiquement impossible de le faire car cela pourrait éventuellement entraîner des conséquences fatales pour moi.

Les éléments contenus dans la lettre du mécanicien anonyme me semble authentiques. Des compagnies de ligne aérienne en Amérique ont participé é un projet appelé "Project Cloverleaf" depuis déjà quelques années.
Certains se souviennent avoir reçu des consignes à ce sujet en 1998. Personnellement, j'en ai été avisé en 1999.
Les quelques employés de ligne aériennes qui on reçu les instructions concernant le projet Cloverleaf ont tous subi des contrôles de sécurité sévère sur leurs antécédents personnels et, avant même que nous puissions recevoir ces instructions, nous avons été fortement incités à signer un accord de non-divulgation qui déclare fondamentalement que, si nous disons ce que nous savons à qui que ce soit, nous risquons la prison.

Dans notre bureau, environ vingt employés et moi-même avons reçu ces instruction données par deux fonctionnaires officiels œuvrant au sein d'un organisme gouvernemental. Ils n'ont pas révélé lequel. Ils ont dit que le gouvernement allait rémunérer notre ligne aérienne, ainsi que d'autres, afin de libérer certains produits chimiques spéciaux à partir des avions commerciaux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Test d'épandage à basse altitude.

Lorsqu'on leur demanda quels étaient ces produits chimiques, où et pourquoi nous étions pour les pulvériser, ils nous ont indiqué que l'information nous serait fournie si le besoin s'en faisait sentir...
Ils ont précisé que nous n'avions pas à en connaître d'avantage. Ils ont alors continué d'affirmer que les produit chimiques étaient inoffensifs. Ils ont enfin conclu que le programme était d'une telle importance, qu'il devait être mené a terme, a tout prix.

Quant nous leur avons demandé pourquoi ils n'assignaient pas seulement leurs avions militaires pour pulvériser ces produits chimiques, ils ont déclaré qu'il n' y avait pas assez d'avions militaires disponibles pour libérer ces produits chimiques sur une aussi grande échelle. C'est pourquoi le projet Cloverleaf fut lancé, pour permettre à des lignes aériennes commerciales d'aider à libérer ces derniers produits chimiques dans l'atmosphère. Puis, quelqu'un demanda pourquoi tout ce secret... Les représentants du gouvernement ont alors déclaré que, si le grand public savait que les avions qui volent au-dessus de leurs têtes déchargeaient des produits chimiques dans l'air, les groupes d'écologistes exigeraient l'arrêt de la pulvérisation.

Quelqu'un posa à un des hommes de gouvernement la question suivante : « Si les produits chimiques sont inoffensifs, pourquoi ne pas rendre publique la nature de ces produits chimiques et la raison pour laquelle nous le pulvérisons? »

Il sembla déstabilisé par cette question. Il répondit d'un ton autoritaire que le public n' a pas besoin de savoir ce qui se passe, mais que ce programme a été conçu au meilleur de ses intérêt.
Il a également déclaré que nous devions nous taire et ne plus poser de questions à ce sujet.
Sur ce, la séance d'information fut levée...

Dans notre bureau, tous les documents concernant le projet Cloverleaf sont conservé dans des coffre-fort. Personne n'a le droit de sortir ces documents.
Très peu d'employés ont accès à ces documents et ils ne parlent jamais du contenu de ces documents.

Source http://www.carnicom.com/bio4.htm


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Jeu 11 Avr - 9:08

Voici un lien sur les chemtrails avec un certain nombre de photographies pour mieux comprendre le procesus.
Vous constaterez ensuite à grande échelle, les effets d'un quadrillage de ces chemtrails à la surface du globe.
Pour reprendre le slogan : "Les fumées nuisent grâvement à la santé" ...


http://www.evolutionquebec.com/site/chemtrai/chemphot.html

Src. evolution quebec


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Lun 15 Avr - 12:11

Avec le beau temps qui revient, l'activité des avions "épandeurs" et des apparitions de ces chemtrails redémarre de façon flagrante ...
Rien que ce week-end, j'ai effectivement observé le passage en long et en large de ces avions, mais j'ai oublié de vous faire des photos ...
A charge de revanche donc !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Floflo
Patrouilleur intergalactique
Patrouilleur intergalactique
avatar

Messages : 380
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/02/2011
Localisation : Galaxie

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Lun 15 Avr - 13:35

je suis du même avis shadow, moi j'ai fait des photos aussi fu j'attend d'avoir un beau dossier pour les faire partager Wink
Ros va falloir payer les heures supp :Applau: bounce mdr2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Mar 16 Avr - 7:17

Floflo a écrit:
Ros va falloir payer les heures supp :Applau: bounce mdr2

Oui mais alors il faut que ce sois de trés beaux clichés et trés convainquants qui plus est !!!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Floflo
Patrouilleur intergalactique
Patrouilleur intergalactique
avatar

Messages : 380
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/02/2011
Localisation : Galaxie

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Mar 16 Avr - 12:47

Euuuu ok, study study study fu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carterfan
Patrouilleur stellaire
Patrouilleur stellaire
avatar

Messages : 57
Réputation : 0
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 57
Localisation : le mans

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Jeu 18 Avr - 11:59

C'est vrai qu'avec le beau temps qui revient c'est le genre de trucs qu'on voit plus souvent...
ciel du Mans du côté du Parc des Expositions le 17 avril...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aigle24.xooit.com/index.php
Floflo
Patrouilleur intergalactique
Patrouilleur intergalactique
avatar

Messages : 380
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/02/2011
Localisation : Galaxie

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Jeu 18 Avr - 13:30

Shocked En effet,

Et vu sur le sol en bas de la photo, le fait de marcher dans la peinture blanche ne te résiste pas non plus ! mdr2 mdr2 mdr2
désoler c'etais trop facile Very Happy , super cliché sinon Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Ven 19 Avr - 10:24

Floflo a écrit:
Shocked En effet,

Et vu sur le sol en bas de la photo, le fait de marcher dans la peinture blanche ne te résiste pas non plus ! mdr2 mdr2 mdr2
désoler c'etais trop facile Very Happy , super cliché sinon Wink Wink

Ces traces sur le sol sont effectivement suspectent ... scratch


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Uru Anna
Patrouilleur stellaire
Patrouilleur stellaire
avatar

Messages : 58
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/12/2012
Localisation : Terre

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Sam 20 Avr - 1:50

les chemtrails, soit disant régulateurs du climat, mais pour moi ils ont aussi une fonction militaire, haarpienne et alien ( mais ceci est un sujet à part) donnent des sueurs froides....

Sueur froide sur le refroidissement
4 avril 2013 à 19:26

Une étude souligne les dangers de la géo-ingénierie. Certaines manipulations du climat, soutenues par des milliardaires américains pour contrecarrer le réchauffement, s’avèrent très risquées.

Par SYLVESTRE HUET

Big Billou, le fondateur de Microsoft, passe du plantage informatique au plantage du climat. Riche à milliards, issus du racket de centaines de millions d’utilisateurs d’ordinateurs, Bill Gates fait partie des «philanthropes» ne sachant que faire de leur argent. Il vient d’en trouver un usage : subventionner des initiatives soutenant la «géo-ingénierie climatique». C’est ainsi que, dans quelques mois, un ballon installé dans la haute atmosphère au-dessus de Fort Sumner (Nouveau-Mexique, Etats-Unis), devrait y injecter des particules sulfurées censées réfléchir la lumière solaire et ainsi refroidir la Terre.

Bill Gates n’est pas seul dans cette aventure. D’autres richissimes autoproclamés «visionnaires» - présentés ainsi par nombre de gazettes - emboîtent le pas de la géo-ingénierie climatique. Sir Richard Branson est aussi de la partie. Logique : sa fortune repose sur le kérosène de l’avion low-cost. Il veut aussi envoyer des touristes très friqués faire un tour à 100 km d’altitude pour un petit frisson cosmonautique - loisir très polluant, très cher et sans intérêt technologique.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’idée semble simple et bonne. La Terre se réchauffe ? Ce changement climatique est provoqué par nos émissions massives de gaz à effet de serre ? C’est un problème car nous ne voulons pas réduire notre usage massif du charbon, du pétrole et du gaz ? Refroidissons la Terre en rejetant les photons du Soleil vers l’espace. Comment ? Avec d’immenses miroirs spatiaux. En peignant en blanc tous les toits et les déserts. En envoyant des milliers de navires automatisés injecter dans l’air des aérosols d’origine marine… Ou en injectant des milliers de tonnes de particules réfléchissantes dans la stratosphère, comme le soutient Bill Gates.



Episodes dramatiques

Ces idées séduisent les partisans de l’action, persuadés qu’à tout problème posé par l’usage des techniques d’autres techniques opposeront une solution. Elle fait se dresser les cheveux sur la tête des climatologues. Car les méthodes proposées sont si simples et si brutales qu’elles pourraient bien se révéler remèdes pires que le mal. Elles reposent sur l’ignorance plus que sur le savoir. Et négligent de vérifier si ce qui est bon pour certains ne serait pas mauvais pour d’autres.

Prudents, bien plus que nos milliardaires mégalomanes, une équipe de climatologues britanniques écrit dans Nature Climate Change (1) qu’il faut de nombreuses études régionales pour «informer les décideurs politiques afin de développer une gouvernance mondiale consensuelle» avant toute action de géo-ingénierie climatique.

Ce propos vient en conclusion d’un article démontrant le risque de toute action irréfléchie sur le climat planétaire. Il porte sur l’histoire des sécheresses qui ont accablé le Sahel dans les années 70 et 80. Episodes dramatiques, avec 250 000 morts et 10 millions de réfugiés. L’agriculture sahélienne dépend en effet pour l’essentiel des pluies de la mousson, durant les mois d’été.

Eruptions d’El Chichon sur cinquante ans

Les mécanismes ayant provoqué ces sécheresses demeurent l’objet de recherches intenses. Ils pourraient être liés à des oscillations multidécennales des gradients de températures dans l’océan Atlantique, qui déterminent en partie la force de la mousson africaine. Mais, pour expliquer les sécheresses des années 70 et 80, les spécialistes font également appel à la pollution en aérosols industriels du ciel de l’hémisphère nord, singulièrement au-dessus de l’Europe. Cette hypothèse, plausible mais non démontrée, n’est pas alternative mais complémentaire des oscillations naturelles de l’Atlantique. L’affaire se corse avec la prise en compte de l’influence possible des oscillations du Pacifique, dites El Niño-La Niña.

L’équipe dirigée par Jim Haywood apporte un élément nouveau : les éruptions volcaniques. Trois des quatre années les plus sèches du siècle au Sahel, - 1913, 1983 et 1984 - suivent directement les éruptions du Katmai (Alaska, juin 1912) et d’El Chichon (Mexique, avril 1982) qui ont injecté d’énormes quantités d’aérosols dans la stratosphère de l’hémisphère nord. A l’inverse, Jim Haywood et ses collègues notent l’absence de sécheresse après l’éruption d’Agung (Bali, Indonésie) en 1963 dans l’hémisphère sud. Un fort El Niño en 1983, en même temps que l’éruption d’El Chichon, mais un Pacifique en position neutre lors de celle de Katmai. Et ajoutent que la méga-éruption du Pinatubo, en 1991, a injecté les aérosols dans toute la stratosphère, sud et nord.

Après avoir étudié par des simulations informatiques les conséquences de ces éruptions, les auteurs estiment donc qu’«une éruption volcanique survenant dans l’hémisphère nord, de la magnitude de celle d’El Chichon, peut provoquer une sécheresse au Sahel». Le lien avec la géo-ingénierie ? Les aérosols avec lesquels nos apprentis sorciers veulent contrecarrer le réchauffement climatique en réfléchissant les rayons solaires sont similaires à ceux émis par les volcans.

Aussi, l’équipe de Haywood s’est lancée dans des simulations du climat du XXIe siècle, dont certaines incluaient l’effet d’une injection massive d’aérosols artificiels - équivalant à la moitié de l’éruption d’El Chichon chaque année durant cinquante ans, entre 2020 et 2070 - soit dans la stratosphère sud, soit dans celle du nord. Le résultat est tout sauf encourageant.

Certes, les simulations montrent un effet refroidissant de 0,7 à 0,8°C durant cette période sur la température moyenne de la planète… qui vient en déduction du réchauffement provoqué par nos émissions de gaz à effet de serre. Mais si ces injections massives sont faites dans l’hémisphère nord, elles se traduisent par des sécheresses catastrophiques au Sahel. En revanche, réalisées dans l’hémisphère sud, elles boostent les moussons africaines et la production agricole de la région. Yaka le faire ? Oui, si l’on souhaite déclencher une guerre avec le Brésil, car cette injection au sud provoque un autre effet : des sécheresses non moins catastrophiques dans le Nordeste brésilien ! On comprend que la conclusion générale soit «on ne touche à rien tant qu’on n’y voit pas plus clair».

Pour Béatrice Marticorena du Laboratoire de météorologie dynamique (2), les scientifiques américains, «pragmatiques», voient dans cette mode de la géo-ingénierie «un moyen de faire financer des recherches sur le rôle climatique des aérosols». D’où parfois les soupçons ou les rumeurs de liens supposés de tel ou tel scientifique avec les groupes industriels, les milliardaires ou les idéologues à l’œuvre.

«A contre-courant des objectifs»

Pour la climatologue, les résultats actuels des simulations du climat montrent «l’extrême complexité des rétroactions climatiques dont les conséquences sont souvent contre-intuitives. Une même température moyenne, obtenue par des moyens artificiels, peut correspondre à un cycle hydrologique très différent de l’actuel». Elle souligne que la mousson africaine est l’un des phénomènes les moins bien compris. Les simulations du climat se contredisent, certaines prévoyant de meilleures moussons en climat réchauffé et d’autres de pires que maintenant.

Cette incertitude et ces contradictions interdisent de prendre pour définitif le résultat des simulations de l’équipe de Haywood. Toute action sur le climat risque donc d’avoir, outre le résultat direct recherché, «des conséquences inattendues ailleurs, allant à contre-courant des objectifs. Ce ne peut donc pas être un substitut à l’action politique volontaire pour réduire les émissions de gaz à effet de serre», souligne Béatrice Marticorena. Dans une revue détaillée des recherches conduites sur le sujet, Olivier Boucher, du Laboratoire de météorologie dynamique, notait aussi que les aérosols artificiels pouvaient diminuer «la couche d’ozone stratosphérique» et que leurs effets sur la photosynthèse des plantes demeuraient «incertains» (3).

S’il semble utile de maintenir un effort de recherches sur la géo-ingénierie climatique, elles doivent s’accompagner «d’une réflexion éthique», réclame-t-il. Big Billou sera-t-il sensible à cet appel ?

(1) Jim Haywood et al, «Nature climate change», publié online le 31 mars.
(2) LMD : CNRS, Ecole Polytechnique, ENS, université Pierre et Marie Curie.
(3) «La Météorologie n°78», août 2012.

Lien article: http://www.liberation.fr/sciences/2013/04/04/sueur-froide-sur-lerefroidissement_893746


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Sam 20 Avr - 5:51

Merci pour cet intéressant exposé sur les manipulations climatiques Uru Anna, et content de reprendre le contact avec toi sur le forum !
Il y a une multitude de secrets qui entoure le phénoméne des"chemtrails" est-ce bénéfique ou non, j'en doute pour le moment ...

Certes j'apprends que des personnes hautement fortunés investissent des sommes énormes dans divers projets louables ou non ...
Mais je reste sceptique quand à l'objectif définitif de ces manipulations climatiques dans un but de régulation et de contrôle de celui-ci pour le rééquilibre de la planète. De plus à trop vouloir contrôler ou modifier notre climat, pourrait avoir de lourdes conséquences, voir même irréversibles !!!
Il y a de quoi cependant ... à avoir de belles Sueurs froides je te l'accorde volontier !!!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Uru Anna
Patrouilleur stellaire
Patrouilleur stellaire
avatar

Messages : 58
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/12/2012
Localisation : Terre

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Sam 20 Avr - 11:48

Je ne peux malheureusement pas venir autant que je le souhaiterais sur le net depuis quelque temps, car ayant crée un groupe de bénévoles pour la ré introduction d'espèces menacées, et au niveau écologique, j'ai beaucoup à faire, et beaucoup de déplacements.

J'ai entendu une théorie selon laquelle les gouvernements pro mondialisme en accord avec des "mechants" aliens utilisaient les chemtrails pour empecher la venue de gentils ET prêts à aider la planète....
Perso je n'ai pas d'avis la dessus, tout est au final possible.... et vous qu'en pensez vous?

U-A
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Sam 20 Avr - 12:16

Uru Anna a écrit:
Je ne peux malheureusement pas venir autant que je le souhaiterais sur le net depuis quelque temps, car ayant crée un groupe de bénévoles pour la ré introduction d'espèces menacées, et au niveau écologique, j'ai beaucoup à faire, et beaucoup de déplacements.

J'ai entendu une théorie selon laquelle les gouvernements pro mondialisme en accord avec des "mechants" aliens utilisaient les chemtrails pour empecher la venue de gentils ET prêts à aider la planète....
Perso je n'ai pas d'avis la dessus, tout est au final possible.... et vous qu'en pensez vous?

U-A

Une théorie entiérement gratuite, il y a cependant une possibilité de rapport direct avec une intelligence extraterrestre hostile et si cela est réellement le cas ?
le phénoméne de l'emploi des chemtrails seraient vraisemblablement une source de conspiration gouvernemental pour toucher une partie de la population sur le systéme himunitaire par exemple et ainsi avoir un contrôle sur celle-ci. Hypothése non fondée, mais celle-ci s'appuie d'aprés divers sources de lutte contre un mouvement de conspiration sur l'objectif réel des épandages de chemtrails et d'une liaison possible avec les "Gris" ( à vérifier ) .


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raqba722

avatar

Messages : 11
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 49

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Jeu 2 Mai - 12:58

voici un lien qui vous amènent sur un reportage américain sur les chemtrails !
moi qui était relativement septique, je change d'avis ! à voir impérativement !!!

http://www.youtube.com/watch?v=HxMCdZgthok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Jeu 2 Mai - 13:52

raqba722 a écrit:
voici un lien qui vous amènent sur un reportage américain sur les chemtrails !
moi qui était relativement septique, je change d'avis ! à voir impérativement !!!

http://www.youtube.com/watch?v=HxMCdZgthok

Bonsoir raqba722, je vien à l'instant de prendre partiellement connaîssance de ton document sur les chemtrails,
un document trés intéressant que je revisionne intégralement demain, vu que je me léve tôt pour le boulot !

Je revois donc le sujet dés demain et te donne mon sentiment sur cette vidéo dans le courant de la journée !
Un document trés captivant en tous les cas, merci !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Roswell-1947 le Sam 4 Mai - 6:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Uru Anna
Patrouilleur stellaire
Patrouilleur stellaire
avatar

Messages : 58
Réputation : 0
Date d'inscription : 04/12/2012
Localisation : Terre

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Ven 3 Mai - 11:11

J'ai reçu cette info, le sujet chemtrails est passé à l'Assemblée Nationale!

Question N° : 7016 de M. Gérard Bapt ( Socialiste, républicain et citoyen - Haute-Garonne )
Question écrite
Ministère interrogé > Écologie, développement durable et énergie Ministère attributaire > Écologie, développement durable et énergie
Rubrique > déchets, pollution et nuisances Tête d'analyse > air Analyse > substances dangereuses. informations. contrôle
Question publiée au JO le : 16/10/2012 page : 5649

Texte de la question
M. Gérard Bapt attire l'attention de Mme la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur un certain nombre d'articles parus dans des revues scientifiques spécialisées ayant trait aux "mystérieuses traînées dans le ciel" plus connues sous le nom de chemtrails. En effet officiellement ces trainées sont considérées comme des traces de condensation laissées par les avions mais les scientifiques qui ont étudié la question mettent en avant le fait que les traces de condensation sont identifiables à des altitudes élevées de l'ordre de 10 000 mètres et que celles-ci se résorbent rapidement alors que les chemtrails apparaissent à des altitudes plus basses entre 2 000 et 5 000 mètres et s'estompent très lentement. Certains émettent l'hypothèse qu'il s'agirait là d'épandage de produits chimiques provoquant d'ailleurs des maladies respiratoires chez les populations survolées et que les appareils concernés sont des avions militaires sans aucune identification possible, écartant ainsi la piste des appareils civils qui ne seraient donc pas concernés par ces traces. C'est pourquoi il souhaite savoir si des études ont été diligentées par les services du ministère permettant d'apporter des réponses précises aux questions légitimement posées.

(Pour la réponse....)

Texte de la réponse






Le néant total......

Lien direct ici: http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-7016QE.htm

En clair ça ne bougera pas de sitôt....

Uru Anna

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Ven 3 Mai - 11:16

raqba722 a écrit:
voici un lien qui vous amènent sur un reportage américain sur les chemtrails !
moi qui était relativement septique, je change d'avis ! à voir impérativement !!!

http://www.youtube.com/watch?v=HxMCdZgthok


Trés intéressant document sur les chemtrails, 1h33 de révélations alarmantes et concrétes !
Je crois que dans ce reportage, tous est dit autour de ce que nous cache nos gouvernements,
et de la véritable intention des retombées du spectre des chemtrails à l'échelle planètaire !


La conclusion parle d'elle même :
REVEILLONS-NOUS !!! ... ET DECLARONS L'ETAT D'URGENCE !!!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: Les Chemtrails   Ven 3 Mai - 11:23

En rapport aux trainées suspectes de plus en plus présentes dans le ciel: les tireurs de sonnettes d'alarmes, longtemps ridiculisés, ont réussis à faire admettre aux états l'existance de programmes ( passés sous silence, donc totallement anti-démocratiques, et pourtant, nous concernant TOUS ) qui consistent à déverser des produits dans l'atmosphère pour modifier le climat ( ou tenter de le faire ).

En clair, les chemtrails sont des trainées laissées par les avions, non de condensation ( normale, elle, à certaines altitudes, mais sous forme de trainées blanches beaucoup moins persistantes ), mais plutôt de produits chimiques vaporisées au dessus de nos têtes. La réalité de la géo-ingénieurie pour modifier le climat cache pour certains quelque chose de beaucoup plus grave.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chemtrails   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chemtrails
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» chemtrails..
» L'angleterre reconnaît les CHEMTRAILS
» journee sans chemtrails prevue pour le 3 juin
» Les chemtrails....
» Les Chemtrails

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: DOSSIERS PRINCIPAUX DU FORUM :: Les DOSSIERS TOP-SECRET-
Sauter vers: