UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Phénomènes (2008) M. Night Shyamalan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Phénomènes (2008) M. Night Shyamalan   Jeu 5 Jan - 12:42

PHENOMENES
(The Happening)

Film dramatique de catastrophe écrit et réalisé en 2008 par M. Night Shyamalan, avec Mark Wahlberg.
Le film est sorti le mercredi 11 juin 2008 en France.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

RESUME DE L'HISTOIRE

Sans avertissement, un phénomène mystérieux frappe Central Park et pousse au suicide des dizaines, voire des centaines de personnes à New York. Il n'en faut pas plus pour que la panique gagne les États-Unis et que les autorités américaines émettent la thèse du bioterrorisme. Alors que des évènements similaires se produisent le long de la côte est des États-Unis, Julian (John Leguizamo), professeur de mathématiques, décide de quitter Philadelphie avec sa fille, Jess (Ashlyn Sanchez), et convainc son collègue Elliot Moore (Mark Wahlberg) et sa femme Alma (Zooey Deschanel) de les accompagner.

Or, pendant le trajet, le groupe découvre que Boston et Philadelphie ont également été touchées. Quand il apprend que sa femme a quitté Boston en direction de Princeton, Julian décide de partir à sa recherche, confiant sa fille aux Moore. Après des adieux précipités, Elliot, Alma et Jess embarquent dans la voiture d'un couple de rescapés et font route vers l'ouest du pays, qui semble encore épargné par l'épidémie. En chemin, le mari, botaniste, leur fait part de sa théorie sur l'origine du phénomène : devant la menace que représente l'humain, la végétation aurait mis au point un mécanisme de défense qui, en cas de danger, libèrerait dans l'air une toxine propagée par le vent, stimulant les neurotransmetteurs et poussant les humains à se suicider.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Son hypothèse se confirme lorsque le groupe rencontre d'autres rescapés, dont le soldat Auster (Jeremy Strong), qui suggère d'éviter les routes et les zones peuplées. Après seulement quelques minutes de marche, le groupe d'Auster est terrassé par la toxine. Alors que la panique s'empare du reste des rescapés, Elliot Moore réalise que la libération des toxines est déclenchée par une présence humaine trop importante. Il ordonne aussitôt aux survivants de se séparer en petits groupes, ce qui leur permet ainsi d'échapper à une mort certaine. Sauvés, les Moore et la petite Jess poursuivent leur route, accompagné de deux adolescents, Josh (Spencer Breslin) et Jared (Robert Bailey Jr.). Cependant, les deux garçons sont tués peu de temps après, non pas par la toxine, mais par les tirs d'un survivant barricadé dans sa demeure.

Désormais plus que trois, les Moore et la fille de Julian (ce dernier s'est entre-temps suicidé après avoir été intoxiqué) se remettent à errer dans la campagne jusqu'à ce qu'ils atteignent la maison de Mme Jones (Betty Buckley). La vieille dame, étrange et paranoïaque, accepte d'abord de les héberger pour la nuit, mais, persuadée de leurs mauvaises intentions, décide de les expulser le lendemain. Toutefois, dans sa fureur, elle sort seule de la maison et est à son tour touchée par la toxine. Ébranlé, Elliot s'aperçoit qu'un seul être humain suffit désormais pour que la toxine soit relâchée. Désespéré, l'homme choisit de mourir en compagnie de sa femme et de Jess. Mais lorsque les trois survivants se risquent à l'extérieur, rien ne se produit : l'événement n'aura finalement duré qu'une journée.

Trois mois plus tard, la vie a repris son cours normal. Les Moore ont adopté Jess et Alma découvre qu'elle est enceinte d'Elliot. Pendant ce temps, à la télévision, un chercheur explique que la vague de suicides, qui a pris fin aussi brusquement qu'elle a commencé, n'était qu'un signe avant-coureur d'une catastrophe imminente à l'échelle planétaire. Sa théorie est cependant accueillie avec incrédulité par l'intervieweur, qui lui rappelle que seule la zone nord-est des États-Unis a été touchée.

Le film se termine sur une note pessimiste, alors que l'événement du début du film se reproduit, cette fois au jardin des Tuileries, à Paris, dans une scène avec Cyril Thouvenin.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

FICHE TECHNIQUE

Titre original : The Happening
Titre français : Phénomènes
Titre québécois : L'Événement
Réalisation et scénario : M. Night Shyamalan
Décors : Jay Hart et Jeannine Oppewall
Costumes : Betsy Heimann
Photographie : Tak Fujimoto
Montage : Conrad Buff IV
Musique : James Newton Howard
Production : Sam Mercer, Barry Mendel et M. Night Shyamalan
Société de production et de distribution : Twentieth Century Fox
Budget : 57 000 000 $
Langue : anglais
Format : couleur - DTS
Genre : film dramatique de catastrophe
Durée : 91 min* Classification : R (Restricted) - ( États-Unis)
Dates de sortie :  France  Suisse et  Belgique : 11 juin 2008 - Royaume-Uni,  États-Unis et  Canada : 13 juin 2008

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DISTRIBUTION

Mark Wahlberg : Elliot Moore
Zooey Deschanel : Alma Moore
John Leguizamo : Julian
Jeremy Strong : Soldat Auster
Frank Collison : Le botaniste
Ashlyn Sanchez : Jess
Spencer Breslin : Josh
Robert Bailey Jr. : Jared
Betty Buckley : Mme Jones
M. Night Shyamalan : Joey
Cyrille Thouvenin : Cycliste français

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

LE FILM

À l'instar d'Alfred Hitchcock, M. Night Shyamalan fait de brèves apparitions dans chacun de ses films. Ainsi, dans Phénomènes, il prête sa voix à Joey, un collègue de travail d'Alma (Zooey Deschanel) qui la harcèle au téléphone. Contrairement à ses précédents films, le réalisateur n'apparaît pas visuellement et son rôle se limite à un (« Hello ? ») entendu dans un bref appel téléphonique ; on parle d'Arlésienne. Par conséquent, le caméo n'existe pas dans les versions doublées du film.
Le film commence par une citation attribuée à Albert Einstein : « Si les abeilles venaient à disparaitre de la surface du globe, l'homme n'aurait plus que quatre ans à vivre ».

Le film se conclut par un clin d'œil du réalisateur : Jess porte un sac Avatar, le film en pré-production de Shyamalan, prévu pour 2010.
En novembre 2010, durant la promotion de The Fighter, Mark Wahlberg a admis que Phénomènes était un mauvais film.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Phénomènes (2008) M. Night Shyamalan   Jeu 5 Jan - 12:42



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Phénomènes (2008) M. Night Shyamalan   Jeu 5 Jan - 12:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Phénomènes (2008) M. Night Shyamalan   Jeu 5 Jan - 12:45

PHENOMENES de M. Night SHYAMALAN
La critique ciné :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après le coup de génie de Sixième sens, M. Night Shyamalan revient au meilleur de sa forme avec Phénomènes, petit bijou cinématographique et d’'adrénaline comme on n’'en avait pas vu depuis longtemps dans le domaine du fantastique.

Dès les premiers plans, l'’hypnotique pouvoir des images s'’empare du spectateur. Du cinéma imprégné de spiritualisme et usant généreusement du potentiel de fascination du cinéma, comme seul ce réalisateur, guidé par une quête mystique, sait l’'utiliser. Le premier quart d’'heure d'’un total brio nous fait assister aux premières manifestations du fameux phénomène : les habitants des villes se suicident les uns après les autres sans explication. Première image et premières secondes, à peine le temps de sortir du générique et le film installe, avec une densité rare et de manière très puissante, l’'effroi et le surnaturel. Une intrusion du fantastique et de la mort dans un univers des plus quotidiens, qui rappelle sans difficulté celui des Oiseaux d’'Hitchcock.

Le secret de Shyamalan ? Poursuivre sans cesse l’'exploration de ses obsessions personnelles (notamment la peur de la mort) à travers le cinéma qu’'il utilise clairement comme une thérapie. Signifier l’'intrusion de l’'extraordinaire dans les situations des plus ordinaires, chercher le caché au travers du montré : telles sont les ressorts profonds de son langage cinématographique. Sa caméra ne fait pas que capter les images, elle est elle-même notre second œil qui scrute de manière méditative l'’univers du quotidien pour y percer l’'invisible, pour le faire parler ou apparaître à l'’image. Les plans très lents et le montage fluide laissent le temps d’imaginer et d’'extrapoler un au-delà du récit, qui n’est pas de l’'ordre du descriptif mais du symbolique, dans l'’imaginaire et la conscience du spectateur. Chaque plan porte en lui une charge de sens qui laisse libre cours aux fantasmes et aux émotions intimes de chacun.

S'’inscrivant dans un fantastique social, Phénomènes fait surgir l’'angoisse dans les situations des plus communes. Le format de Phénomènes refusant le cinémascope donne au film un caractère plus rétro. Une option du cinéaste qui cherche ainsi à mieux valoriser la densité du sujet et la force des images sans jouer sur l’'effet d'’annonce. Le jeu des acteurs reste suffisamment neutre et leurs personnages suffisamment banals pour que l’'on se concentre sur tout ce qui n’'est pas humain, la végétation, les objets, la maison, la ville… Les éléments et les objets sont en fait les véritables acteurs du film parce que la terreur vient d’eux. Une plante devient terrifiante, un coup de vent suffit à faire sursauter, une porte claque de manière angoissante, une tondeuse se transforme en une arme inquiétante… Là est la trace du génie de Shyamalan : il met la technique du cinéma, le son, l’'espace des décors au service du suspens et du fantastique dans une tension constante qui ne vous lâche qu'’une fois sortis de la salle.  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Phénomènes est un film, à tous points de vue, psychotique. A un premier degré, il explore l'’inconscient humain. On baigne en pleine paranoïa et l’'on assiste à des dépressions nerveuses en cascades ! Les fantasmes de mort et de suicide décrits à l’'écran renvoient l’'être humain à ce qu'’il a de plus trouble en lui, une zone de l’'inconscient qui, par l'’image, ne connaît plus de tabou ni le barrage du conscient. Cette sensation procure un profond malaise chez le spectateur et vient toucher des zones sombres et inexplorées de sa psychologie profonde. Il y a comme chacun le sait au fond de chaque homme des instincts de mort que le cinéma vient ici exhumer. A ce titre, cela fait longtemps que l’'on n’'avait pas vu des images aussi audacieuses et dérangeantes, loin du politiquement correct, comme le cinéma le permet.

A un autre niveau, collectif celui-ci, Phénomènes s'’avance nettement sur le terrain des psychoses du monde moderne, exprimées quant à elles quotidiennement dans tous nos journaux télévisés : menace écologique, peur sourde de la menace terroriste,  peur de la fin du monde, peur de l’'autre et de soi-même, peur de tout en somme… Le film prend la figure d’'une allégorie de cette « chose » qui n’'est pas nommée et qui entrave la relation humaine. La peur du contact, le refus de la différence, la claustration, la phobie et le repli sur soi face aux difficultés du monde, notamment celles que génère la ville. Refusant l’'explication, Shyamalan fait le choix judicieux de ne montrer que les signes. Il sonde l’'univers des symptômes laissant le soin à chacun d'’interpréter.

Oui, décidemment, le cinéma de ce réalisateur d'’origine indienne  est celui de l’'ailleurs, de l’'au-delà du cadre dans lequel une universalité de l'’humain peut se frayer un chemin de vie et d’amour, comme l’'annonce le test de maternité final d'’un couple ressoudé. Chemin d’'espérance pourtant bien fragile dans un monde où, au-delà des frontières, semble souffler désormais un vent mauvais….  

Avertissement : dans la bande annonce et le film, des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: Phénomènes (2008) M. Night Shyamalan   Lun 9 Jan - 2:59

Vu ce film dernièrement, un film très dure et impressionnant par sa réalisation sous la griffe de M. Night Shyamalan que l'on connait en autre pour le remarquable et tout aussi impressionnant " SIGNS " avec Mel Gibson. Certaines scénes de " Phénomènes " sont complétement euphoriques et l'on assiste avec horreur et stupéfaction à des vagues de suicides incohérents ou même les victimes sont à semi-conscientes ...

Le titre du film pourrait tout aussi bien porté le nom de : "VENGEANCE VEGETALE" plus politiquement correct, mais je trouve cependant que ce film mérite une certaine censure et ne doit pas être mis entre toutes les mains ou plutôt tous les regards !!!    

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Phénomènes" (M. Night Shyamalan), ou la vengeance des végétaux ...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Phénomènes (2008) M. Night Shyamalan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Phénomènes (2008) M. Night Shyamalan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Signes (2002) M. Night Shyamalan
» After Earth (2013) M. Night Shyamalan
» 2008: Le 23/01 à 09h42 - phénomène photographié à Ribeauvillé - (68)
» (2008) Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal
» BILAN HIVER 2008/2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: DOSSIERS CINEMA SCIENCE-FICTION :: Les FILMS de SCIENCE-FICTION et du FANTASTIQUE-
Sauter vers: