UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Apollo 18 (2011) Gonzalo López-Gallego

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Apollo 18 (2011) Gonzalo López-Gallego    Ven 4 Nov - 10:58

APOLLO 18

Film de science-fiction américano-canadien réalisé par Gonzalo López-Gallego
et sorti officiellement le 2 septembre 2011 aux États-Unis.

« Il y a une raison si nous ne sommes jamais retournés sur la Lune ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

SYNOPSIS

Apollo 17 est censé être la dernière mission habitée envoyée sur la Lune. En réalité en 1974,
une mission spatiale secrète, Apollo 18, est envoyée sur la Lune. Mais au bout d'un moment,
des phénomènes étranges et paranormaux se produisent. L'équipage n'est pas seul sur la Lune.


FICHE TECHNIQUE

Titre : Apollo 18
Titre original : Apollo 18
Réalisation : Gonzalo López-Gallego Première assistante : Kevin Leslie
Seconde assistante : Kevin Leeson

Scénario : Brian Miller et Cory Goodman
Direction artistique : Tyler Bishop Harron
Production : Timur Bekmambetov et Michele Wolkoff Production exécutive : Ron Schmidt, Shawn Williamson et Cody Zwieg
Production associée : Jonathan Shore

Société de production : Dimension Films
Société de distribution :  États-Unis : Dimension Films
 France : SND

Casting : Jenny Jue, Johanna Ray et Maureen Webb
Décors : Andrew Neskoromny
Costumes : Cynthia Ann Summers
Production de son : Darren Brisker
Production des effets spéciaux : Jak Osmond
Production des effets visuels : Dennis Sedov et Dmitry Tokoyakov

Pays :  États-Unis/ Canada
Durée : 86 minutes
Genre : Film de science-fiction, film d'horreur
Sortie :  États-Unis : 2 septembre 2011 - France : 5 octobre 2011

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


DISTRIBUTION

Warren Christie : le capitaine Benjamin Anderson
Lloyd Owen : le commandant Nathan Walker
Ryan Robins : le lieutenant-colonel John Grey


LE FILM

Le mystérieux projet de vrai-faux documentaire produit par Timur Bekmambetov, qui a effrayé Hollywood et précipité la mise au placard de plusieurs projets d’invasion alien, se dévoile un peu plus via une première affiche.

Début novembre, APOLLO 18, projet produit par Timur Bekmambetov et devant être réalisé par l’espagnol Gonzalo Lopez-Gallego (LES PROIES), excitait le tout Hollywood et donnait lieu à une vraie guerre pour en acquérir les droits. Une bataille gagnée par les frères Weinstein. Un projet qui a eu pour dommage collatéral la mise au placard du THE ZONE de Roland Emmerich et d’un projet similaire, DARK MOON, abandonné par Warner, puis récupéré par la société de Joel Silver, Dark Castle, sans que l’on sache pour le moment s’il survivra à la rapide mise en chantier de APOLLO 18.

En effet, le faux documentaire de Timur, centré sur la découverte de vidéos suivant une mission lunaire mettant la main sur une vie extraterrestre, doit se tourner dans les prochains jours pour une sortie en salles en mars prochain aux Etats-Unis… Si les communiqués officiels des Weinstein font croire que tout ceci est réel et présentera de vraies images d’extraterrestres, APOLLO 18 sera évidemment un faux documentaire dans la veine du PROJET BLAIR WITCH.

Apollo 18 part d’un fait réel : l’annulation, le 2 septembre 1970, des missions Apollo 18 et Apollo 19 suite à la décision du congrès de limiter le budget alloué à la NASA pour l'année 1971. Comme d’habitude dans le genre, l’introduction solennelle prévient qu’il s’agit là d’images top secrète retrouvées, montées et enfin montrées au grand jour, disponibles aussi sur un site internet (ils donnent même le lien). Comme d’habitude encore, le projet se repose grandement sur un buzz calculé savamment mit en place, par exemple via ce site proposant des documents top secret : http://apollo18movie.net/cosmonauts/ ou encore cette fausse page censurée : http://lunartruth.org/ (une fois sur cette page, cliquez sur le petit point blanc en bas à droite, histoire de prolonger l’exploration).

Dans cette volonté purement marketing de brouiller réalité et fiction, Bob Weinstein pour Dimension Films (qui, soit dit en passant, a interdit la moindre projection presse, soit pour éviter les mauvaises critiques anti-commerciales soit pour conserver le mystère du film jusqu'à sa sortie) aurait même affirmé dans un communiqué de presse que le producteur Timur Bekmambetov avait retrouvé de vraies images de la mission Apollo 18 et les avait intégré dans son film, ce que la NASA a évidemment démenti, affirmant par ailleurs au Los-Angeles Times que cette mission n’a jamais eu lieu et que ce film « n’est pas un documentaire mais un film de fiction, ce que nous avons toujours su ». La NASA ajoute : « Nous avons très peu participé à ce film. Nous n’avons jamais même vu un premier montage. L’idée de dépeindre la mission Apollo 18 comme authentique est tout simplement un stratagème de marketing. Une stratégie à la Blair Witch Project pour générer l’intérêt. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Apollo 18 revisite l’Histoire du voyage sur la lune, dont la face cachée abriterait une forme de vie extraterrestre (ce qui, selon les scientifiques, est impossible), d’où l’envoie par le gouvernement d’une navette officieuse derrière l’Histoire officielle, qui s’arrête à Apollo 17 en 1972. Cette navette confidentielle, c’est donc Apollo 18, officiellement « annulée pour des raisons budgétaires » mais bel et bien en cours de mission. Trois astronautes (des personnages fictifs) se posent ainsi sur la lune pour y fixer du matériel d’analyse (caméras, détecteurs de mouvement, micros…), mais ils vont découvrir qu’ils ne sont pas seuls sur la lune et que le gouvernement leur a caché le réel objectif de la mission….

L’idée de départ (et sa finalité) n’est pas si absurde que ça, fonctionnant beaucoup sur l’hypothétique « Et pourquoi pas ? ». Cette découverte fatale serait la raison pour laquelle plus aucun homme n’est (officiellement) ensuite retourné sur la lune, car la question se pose toujours (de nouveaux voyages sont cependant prévus vers 2020-2030). Les fausses (et quelques vraies) images d’archives ainsi que l’interprétation de Warren Christie sonnent plutôt justes et crédibilisent le propos, réalisme renforcé par une reconstitution minimaliste mais plausible de la navette, du matériel scientifique et de la lune (le film est entièrement tourné à Vancouver, au Canada). Lorsque les deux astronautes font un tour sur la lune : on y croit, surtout quand le réalisateur filme quelques plans larges lunaires qui ont de la gueule et parviennent à créer un sentiment de grandeur et en même temps d'oppression, donc le sentiment du vide. La crédibilité de cette reconstitution fauchée en studio aura même remit sur le tapis la théorie (en partie relatée dans le visionnaire Capricorn One de Peter Hyams) selon laquelle les américains ne seraient jamais allés sur la lune et auraient tout inventé.

Avec Apollo 18, le réalisateur (dont c’est le premier film américain), parfaitement conscient des thèses de complots politiques (très présentes au début des années 70), veut la jouer subversif, livre une description beaucoup moins glorieuse de la NASA et du voyage sur la lune, et vise les mensonges d’un gouvernement (l’un des personnages cite le Watergate, alors encore tout récent) qui envoie ses héros à une mort certaine. The Tunnel et The Troll Hunter avaient déjà fait le coup du secret gouvernemental. Ayant plus de choses à dire qu’un vulgaire tâcheron opportuniste, Gonzalo Lopez-Gallego évoque aussi la course dans l’aventure spatiale entre américains et russes (il case inévitablement dans ses archives un bout de discours de Kennedy) et dénonce, à travers son discours final (SPOILER des pierres de lune extraterrestre distribuées partout dans le monde, l'annonce d'une invasion ? FIN SPOILER), la dangerosité des recherches scientifiques de l’Homme quand il se prend pour Dieu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans Apollo 18, seules de rares séquences, principalement les sorties extérieures (cf. la descente dans le cratère sombre qui exploite l’idée vue et revue mais toujours imparable du flash dans le noir pour se repérer), font réellement peur et instaurent un sentiment d’angoisse palpable, notamment lorsque les deux astronautes se rendent compte qu’ils ne sont pas seuls sur la lune (les traces de pas, le cadavre d’un astronaute russe, le matériel déplacé, le drapeau déchiré, etc.). Si les monstres sont le plus souvent furtifs, une poignée de plans s’attardent plus que de raison sur eux et révèlent ainsi leur constitution numérique ; ils sont bien faits, mais numériques. C’est tout le paradoxe d’Apollo 18 : c’est trop bien fait pour qu’on se laisse avoir.

Le montage est même presque trop travaillé et calculé pour faire film d’archives, malgré le travail (rudimentaire mais là aussi bien fait) sur le vieillissement de l’image et sur les différentes sources d'images. Apollo 18 devait d’abord être réalisé par Trevor Cawood, un expert des effets visuels, ce qui indique que le travail sur l’image était d’une importance capitale dans le projet, alors qu'il est souvent négligé dans le genre du found footage. Avec un budget réduit, Apollo 18 ne peut forcément pas faire dans le spectaculaire d'un Apollo 13, mais il ne donne pas non plus l'impression d'être fauché ou amateur (c'est peut-être ça le problème, d'ailleurs)...

Pour le reste, tout ce qu’il se passe dans Apollo 18 (qui est un peu une version lunaire du médiocre Planète Rouge avec Val Kilmer) est relativement classique voire prévisible et pourrait tout aussi bien être le sujet d’une série B de science-fiction à moindre budget : une lune menaçante dont les pierres cachent d’étranges bestioles arachnides extraterrestres qui prennent possession des corps humains (un petit air d’Intrusion avec Johnny Depp, mais aussi bien sûr d’Alien et de The Thing, inévitables sources d'inspiration d'Apollo 18) et les contaminent d’un mal dangereux (l’un des deux astronautes devient donc très inquiétant voire fou).

Cela aurait pu donner un angoissant film de monstre ou un efficace huis-clos spatial, ce qu’est en (petite) partie Apollo 18 (que le réalisateur définit comme un « crossover entre Alien et Paranormal Activity »), hélas bouffé par cette tendance du film de found footage sur laquelle les producteurs misent énormément puisque ça ne coute rien et ça rapporte beaucoup. Ces films sont systématiquement largement rentabilisés : ainsi pour un budget de 5 millions de dollars (ce qui, à coté des 60 000 de $ du Projet Blair Witch et des 15 000 $ de Paranormal Activity, est relativement élevé, un coût justifié tout de même par le contexte qui nécessite un minimum de reconstitution), Apollo 18 en rapporte facilement 25 millions, malgré une date de sortie sans cesse repoussée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En dehors de son point de départ aguicheur, de son propos légèrement subversif (le film relance quelques théories et questions intéressantes) et de son mélange d’horreur et de science-fiction dans une intrigue de secrets gouvernementaux, Apollo 18 réussit cependant quelques séquences (les sorties sur la lune) indépendamment du reste. En attendant le Area 51 d’Oren Peli (le réalisateur de Paranormal Activity), Apollo 18 devrait satisfaire les adeptes du genre et des mystères spatiaux et extraterrestres…


Source ciné : SciFi-Universe.Com
Critique réalisée le 06/10/2011


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Apollo 18 (2011) Gonzalo López-Gallego    Ven 4 Nov - 11:08



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Apollo 18 (2011) Gonzalo López-Gallego    Ven 4 Nov - 11:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Apollo 18 (2011) Gonzalo López-Gallego    Ven 4 Nov - 13:12

HISTORIQUE / APOLLO 18 :  mission annulée du 2 Septembre 1970

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'intérieur du cratère lunaire Copernic photographié en 1966 par la sonde américaine Lunar Orbiter 2.


Ci-dessus, le cratère Copernic aurait dû accueillir la mission Apollo 18 en 1970 si elle n'avait pas été ajournée purement et simplement pour raison financière. En 1966 la sonde américaine Lunar Orbiter 2 fit découvrir aux scientifiques et au grand public la stupéfiante beauté de cette formation lunaire en la photographiant à seulement 250 kilomètres de distance depuis une altitude de 45 kilomètres.

Apollo 18 est une mission annulée du programme Apollo. La NASA annonça son annulation, ainsi que celle de la mission Apollo 19, le 2 septembre 1970, suite à la décision du congrès de limiter le budget alloué à la NASA pour l'année 1971.
Le module lunaire devait se poser dans le cratère Copernicus.

Si le système de rotation des équipes avait été conservé, les équipages auraient été les suivants :

Équipage principal

Richard Gordon, commandant
Vance Brand, pilote du module de commande
Harrison Schmitt, pilote du module lunaire


Équipage de support

Joseph P. Allen
Karl G. Henize
Robert A. Parker


Autres missions Apollo annulées

- Apollo 19
- Apollo 20
- Apollo 21


Programme Apollo

Le programme Apollo est le programme spatial de la NASA mené durant la période 1961 – 1975 qui a permis aux États-Unis d'envoyer pour la première fois des hommes sur la Lune. Il est lancé par John F. Kennedy le 25 mai 1961, essentiellement pour reconquérir le prestige américain mis à mal par les succès de l'astronautique soviétique, à une époque où la guerre froide entre les deux superpuissances battait son plein.

Le programme avait pour objectif de poser un homme sur la Lune avant la fin de la décennie. Le 21 juillet 1969, cet objectif était atteint par deux des trois membres d'équipage de la mission Apollo 11, Neil Armstrong et Buzz Aldrin. Cinq autres missions se sont posées par la suite sur d'autres sites lunaires et y ont séjourné jusqu'à trois jours. Ces expéditions ont permis de rapporter 382 kilogrammes de roche lunaire et de mettre en place plusieurs batteries d'instruments scientifiques. Les astronautes ont effectué des observations in situ au cours d'excursions sur le sol lunaire d'une durée pouvant atteindre 8 heures, assistés à partir d'Apollo 15 par un véhicule tous-terrains, le rover lunaire.

Aucun vol orbital n'avait encore été réalisé en mai 1961. Pour remplir l'objectif fixé par le président la NASA lança plusieurs programmes destinés à préparer les futures expéditions lunaires : le programme Gemini pour mettre au point les techniques de vol spatial et des programmes de reconnaissance (Programme Surveyor, Ranger,...) pour, entre autres, cartographier les zones d'atterrissage et déterminer la consistance du sol lunaire. Pour atteindre la Lune, les responsables finirent par se rallier à la méthode audacieuse du rendez-vous orbital lunaire, qui nécessitait de disposer de deux vaisseaux spatiaux dont le module lunaire dédié à l'atterrissage sur la Lune.

La fusée géante de 3 000 tonnes Saturn V, capable de placer en orbite basse 118 tonnes, fut développée pour lancer les véhicules de l'expédition lunaire. Le programme drainera un budget considérable (135 milliards de dollars US valeur 2005) et mobilisera jusqu'à 400 000 personnes. Deux accidents graves sont survenus au cours du projet : l'incendie au sol du vaisseau spatial Apollo 1 dont l'équipage périt brulé et qui entraina un report de près de deux ans du calendrier et l'explosion d'un réservoir à oxygène du vaisseau spatial Apollo 13 dont l'équipage survécut en utilisant le module lunaire comme vaisseau de secours.

Les missions lunaires ont permis d'avoir une meilleure connaissance de notre satellite naturel. Le programme Apollo a favorisé la diffusion d'innovations dans le domaine des la sciences des matériaux et a contribué à l'essor de l'informatique ainsi que des méthodes de gestion de projet et de test. Les photos de la Terre, monde multicolore isolé dans un espace hostile, ainsi que celles de la Lune, monde gris et mort, ont favorisé une prise de conscience mondiale sur le caractère exceptionnel et fragile de notre planète. Le programme est à l'origine d'une scission dans la communauté scientifique et parmi les décideurs entre partisans d'une exploration robotique jugée plus efficace et ceux pour qui l'exploration humaine a une forte valeur symbolique, qui justifie son surcoût.

•Le programme mobilisa 400 000 personnes et une grande part de l’industrie spatiale américaine.
•Le coût du programme fut de 25,4 milliards de dollars en 1969 (équivalent à 135 milliards de dollars, en 2006).
•4 vaisseaux Apollo ont été, par la suite, utilisés pour les missions Skylab 2, 3, 4 et ASTP (Apollo Soyouz Test Program). Par abus de langage, cette dernière est parfois appelée Apollo 18.
•Depuis Apollo 17, aucun humain ne s’est éloigné de plus de 1 000 km de la Terre…
•En 2008, le programme Constellation prévoit que la mission Orion 15 déposera le vaisseau Altaïr 2 sur la Lune en juin 2019 avec les premiers humains depuis 1972.

Le programme d’exploration lunaire prit fin avec le vol Apollo 17. L’astronaute Eugene Cernan et son compagnon Harrison Schmitt, un géologue civil américain, furent les derniers hommes à marcher sur la Lune : ils y passèrent 22 h 5 min, parcourant grâce à la Jeep lunaire 36 km dans la région des monts Taurus, près du cratère de Littrow.


Les missions annulées

En septembre 1970 le programme Apollo subit des coupes budgétaires drastiques traduisant les nouvelles priorités du gouvernement Nixon : Apollo 11 a réussi à capter le prestige dont bénéficiait jusqu'à présent le programme spatial russe. Pour le gouvernement américain l'objectif est rempli. Par ailleurs la guerre du Vietnam draine désormais les ressources budgétaires des États-Unis. La NASA est obligée d'annuler les trois dernières missions Apollo planifiées.

•Apollo 18, mission annulée le 2 septembre 1970
•Apollo 19, mission annulée le 2 septembre 1970
•Apollo 20, la mission est annulée le 4 janvier 1970

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ci-dessus, Apollo 17 - Site d'atterrissage de Taurus-Littrow - photo du site d'atterrissage de la dernière mission Apollo (Apollo 17). C'est dans cette vallée entre les collines de Taurus-Littrow sur le bord du sud-est Serenitatis Mare (Mer de la sérénité). Les astronautes Eugene Cernan et Harrison H. Schmitt explorent la vallée, avec l'aide d'une jeep lunaire. Cette image montre Schmitt inspectant un énorme rocher sur le côté d'une colline adjacente.


Programme Constellation

Le Programme Constellation (en anglais Constellation Program) est un programme d'exploration spatiale de la NASA dont le principal objectif est l'envoi d'astronautes sur la Lune vers 2020 pour des missions de longue durée. Ce programme concrétise la stratégie spatiale américaine à long terme définie par le président George W. Bush en janvier 2004 sous l'intitulé Vision for Space Exploration visant à relancer l'exploration du système solaire par des missions habitées.

Le programme Constellation prévoit le développement de deux nouveaux lanceurs - Ares I et Ares V - ainsi que de deux véhicules spatiaux : Orion et le module lunaire Altair.

Le programme, en 2009, a pris beaucoup de retard sur son calendrier et son objectif est contesté par ceux qui considèrent que la planète Mars devrait être dès à présent la prochaine étape de l'exploration spatiale. Le premier vol de test de la fusée Ares I, dont le développement est le plus avancé, est prévu pour le second semestre 2009.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Floflo
Patrouilleur intergalactique
Patrouilleur intergalactique
avatar

Messages : 380
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/02/2011
Localisation : Galaxie

MessageSujet: Re: Apollo 18 (2011) Gonzalo López-Gallego    Dim 29 Avr - 14:37

Ayant regarder ce film cette après-midi,
je peut vous conseiller de le regarder sans hésiter, j'ai adoré,
et l'on reste très septique sur cette mission classer Top secrète   Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Apollo 18 (2011) Gonzalo López-Gallego    Lun 30 Avr - 7:38

Floflo a écrit:
Ayant regarder ce film cette après-midi,
je peut vous conseiller de le regarder sans hésiter, j'ai adoré,
et l'on reste très septique sur cette mission classer Top secrète   Wink


Merci de ton commentaire Floflo, je n'ai pas encore vu ce film, mais il m'inspire grandement du fait du mystère qui plane sur ces missions "Apollo 18" et d'autres en particulier annulées de façon bien étrange ...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
The Shadow
Escorteur Ufo 2éme rang
Escorteur Ufo 2éme rang
avatar

Messages : 836
Réputation : 5
Date d'inscription : 30/09/2011
Age : 27
Localisation : Orion M42-NGC1976

MessageSujet: Re: Apollo 18 (2011) Gonzalo López-Gallego    Mar 19 Mai - 10:19

A peine le premier clip du film diffusé sur la toile que s'est formé un véritable buzz autour d'un soi-disant complot lunaire américain. En effet, pour certains internautes, le fait que l'on puisse réaliser un film lunaire aussi réaliste en studio (et avec un budget aussi dérisoire !) offrait un nouvel argument aux défenseurs de la thèse selon laquelle les Américains ne seraient jamais allés sur la lune.

Pour information, ce film est diffusé ce soir sur la chaine CINE FRISSON à 20H45.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Apollo 18 (2011) Gonzalo López-Gallego    Mar 19 Mai - 11:29

The Shadow a écrit:
A peine le premier clip du film diffusé sur la toile que s'est formé un véritable buzz autour d'un soi-disant complot lunaire américain. En effet, pour certains internautes, le fait que l'on puisse réaliser un film lunaire aussi réaliste en studio (et avec un budget aussi dérisoire !) offrait un nouvel argument aux défenseurs de la thèse selon laquelle les Américains ne seraient jamais allés sur la lune.

Pour information, ce film est diffusé ce soir sur la chaine CINE FRISSON à 20H45.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le film repose donc sur le postulat que cette mission avait pour objectif la traque d'une certaine forme de vie extra-terrestre. Officiellement, Apollo 17 fut le dernier voyage sur la lune organisé par la Nasa en 1972. La mission Apollo 18, "annulée pour des raisons budgétaires", a en fait eu lieu secrètement l'année suivante dans le secret le plus total. Cependant les images qui en furent rapportées, et qui ont été retrouvées, révèlent une toute autre réalité que la NASA essaie de nous cacher depuis les années 70... C'est pour ces raisons étranges qu'aucun autre astronaute n'y est retourné depuis cette date.

Le réalisateur définit le film comme un crossover entre Alien et Paranormal Activity. Apollo 18 est, en effet, un savant mélange de science-fiction et de fantastique, le tout tourné à la façon d'un faux documentaire. Il s'inscrit ainsi dans la désormais longue liste des films soit-disant véridiques et filmés par une caméra tremblante, entamée en 1999 par Le Projet Blair Witch donc.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Apollo 18 (2011) Gonzalo López-Gallego    Mar 19 Mai - 11:46

Le réalisateur Gonzalo López-Gallego, sur un scénario de Brian Miller et Cory Goodman, s’intéresse à l’histoire de cette mission, produite par Timur Bekmambetov. Car il faut se rappeler que la NASA a arrêté son programme spatial avant Apollo 18, ce qui rend la prémisse de base intrigante.

Imaginons un instant qu’une équipe de trois astronautes soit allée sur la Lune en décembre 1974 dans le plus grand secret. Qu’y auraient fait ces hommes et que leur serait-il arrivé?

Présenté comme un Blair Witch Project de l’espace (facteur de nouveauté égal donc à zéro), ce film de science-fiction mâtinée de théorie de conspiration a tout pour plaire sur papier. Sur écran, par contre, c’est une autre histoire.

La première demi-heure est intéressante : présentation des astronautes, de la mission (aller installer des caméras pour le département de la Défense américain) et début d’une ambiance glauque aux sons d’une petite musique menaçante.

La deuxième demi-heure est consacrée aux premières apparitions de ce qu’il faut bien appeler une forme de vie extraterrestre et de la découverte d’un module lunaire soviétique. Les conséquences sont dramatiques pour l’un des astronautes puisque la forme de vie (qui a l’air d’un crabe) l’attaque et l’infecte.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La suite est prévisible : notre homme de l’espace devient fou tandis que son compagnon tente de le sauver et que le troisième employé de la NASA continue son orbite en attendant que ses collègues reviennent.

Évidemment, comme dans tout bon film de conspiration, le gouvernement était au courant et a délibérément envoyé ces hommes à la "mort". Les 10 dernières minutes rattrapent le tout, mais sans rien expliquer ni même tenter d’en tirer une quelconque conclusion: les extraterrestres n’ont qu’une envie, celle d’envahir la Terre.

Présenté comme des images « perdues » et envoyées anonymement au site Web lunartruth.com, Apollo 18 est un long métrage qui laisse le spectateur malgré tout avec des questions sans réponses ...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: Apollo 18 (2011) Gonzalo López-Gallego    Mar 19 Mai - 11:47

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Apollo 18 (2011) Gonzalo López-Gallego    

Revenir en haut Aller en bas
 
Apollo 18 (2011) Gonzalo López-Gallego
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nombres de postes offerts CRPE 2011
» PREINSCRIPTION ESTB - 2010.2011
» Liste de fournitures 2010-2011
» les nouveaux ouvrages foucher crpe 2010-2011 help!
» Confirmation d'inscription 2010/2011 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: DOSSIERS CINEMA SCIENCE-FICTION :: Les FILMS sur les EXTRATERRESTRES et OVNIS au CINEMA-
Sauter vers: