UFO INVESTIGATIONS-MOVIES
Entrez dans le cinéma de science-fiction, et redécouvrez toute la filmographie ovnis d'hier et d'aujourd'hui ...

Approchez les mystères de l'ufologie et prenez conscience que la vérité est peut-être sur le point d'éclater au grand jour ...

Enter the cinema of science fiction, and rediscover complete filmography UFOs Then and now ...
Penetrate the mysteries of the UFO and realize that the truth may be about to come to light ...

UFO INVESTIGATIONS-MOVIES

Dossiers d'archives, photos images articles, documents inventaires des séries et films sur le sujet ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Ven 12 Mai - 18:36

CALENDRIER LUNAIRE DU MOIS DE MAI 2017

La Lune tourne autour de la Terre en approximativement 29 jours, 12 heures et 44 minutes ; C'est la période synodique. La Lune met autant de temps à tourner sur elle-même qu'autour de la Terre. C'est pourquoi on voit toujours la même face ; Face visible de la Lune.

La Lune exerce une force sur la Terre qui se traduit par le renflement des océans ; Ce sont les marées. En même temps, la Lune s'éloigne de la Terre d'un peu plus de 3cm par an à cause des forces exercées par notre planète.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

01 mai 2017 Premier quartier 5,40 j. 29,55 %
02 mai 2017 Premier quartier 6,47 j. 40,38 %
03 mai 2017 Gibbeuse croissante 7,51 j. 51,39 %
04 mai 2017 Gibbeuse croissante 8,52 j. 62,03 %
05 mai 2017 Gibbeuse croissante 9,51 j. 71,88 %
06 mai 2017 Gibbeuse croissante 10,48 j. 80,58 %
07 mai 2017 Gibbeuse croissante 11,42 j. 87,88 %
08 mai 2017 Gibbeuse croissante 12,35 j. 93,56 %
09 mai 2017 Gibbeuse croissante 13,27 j. 97,50 %
10 mai 2017 Gibbeuse croissante 14,18 j. 99,62 %
11 mai 2017 Pleine Lune 15,08 j. 99,88 %
12 mai 2017 Pleine Lune 15,98 j. 98,34 %
13 mai 2017 Gibbeuse décroissante 16,87 j. 95,06 %
14 mai 2017 Gibbeuse décroissante 17,76 j. 90,16 %
15 mai 2017 Troisième quartier 18,66 j. 83,79 %

16 mai 2017 Troisième quartier 19,56 j. 76,15 %
17 mai 2017 Troisième quartier 20,48 j. 67,42 %
18 mai 2017 Troisième quartier 21,41 j. 57,85 %
19 mai 2017 Croissant descendant 22,36 j. 47,71 %
20 mai 2017 Croissant descendant 23,35 j. 37,36 %
21 mai 2017 Croissant descendant 24,37 j. 27,22 %
22 mai 2017 Croissant descendant 25,43 j. 17,83 %
23 mai 2017 Croissant descendant 26,53 j. 9,82 %
24 mai 2017 Croissant descendant 27,67 j. 3,87 %
25 mai 2017 Croissant descendant 28,83 j. 0,55 %
26 mai 2017 Nouvelle Lune 0,48 j. 0,26 %
27 mai 2017 Nouvelle Lune 1,65 j. 3,04 %
28 mai 2017 Croissant ascendant 2,80 j. 8,62 %
29 mai 2017 Premier quartier 3,93 j. 16,46 %
30 mai 2017 Premier quartier 5,02 j. 25,88 %
31 mai 2017 Premier quartier 6,07 j. 36,20 %

Source LeCalendrier.fr 2017.
Site créé par Pierre-Henri POIRET.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Ven 19 Mai - 11:21

Plus grande élongation de Mercure à l'ouest du Soleil
Le 17/05/2017 à 03:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La planète Mercure atteindra sa plus grande élongation à l'est du Soleil ce 17 mai.
Vous pouvez la trouver dans les lueurs de l'aurore, au ras de l'horizon est, vers 3 h 45 TU.
Un site dégagé est fortement recommandé.


La Lune en rapprochement avec Vénus
Le 22/05/2017 à 03:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans les lumières du jour naissant, localisez la brillante planète Vénus au-dessus de l'horizon est vers 3 h 00 TU.
À sa droite, très légèrement plus bas, vous trouverez un croissant lunaire. Privilégiez un site dégagé pour cette observation.


Mars en rapprochement avec Alnath
Le 24/05/2017 à 20:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans les lueurs du crépuscule, la planète Mars sera visible au ras de l'horizon nord-ouest vers 20 h 45 TU.
À sa droite un peu plus haut, vous trouverez l'étoile Alnath, l'astre le plus brillant de la constellation du Taureau.
Un site dégagé est recommandé.


La Lune se couche dans l'axe de l'Arc de Triomphe
Le 26/05/2017 à 20:04 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Comme cela arrive régulièrement, la Lune passera au centre de l'Arc de Triomphe avant de se coucher.

Pour observer dans les meilleures conditions, rendez-vous en haut de l'avenue des Champs-Élysées à 20 h 04 TU, soit 22 h 04 heure locale. Si le ciel est bien dégagé, vous devriez pouvoir observer, et pourquoi ne pas prendre en photo, un très fin croissant lunaire dont seulement 1,75 % de sa surface est éclairée.


La Lune en rapprochement avec Mars et Alhena
Le 27/05/2017 à 20:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Repérez dans les dernières lumières du jour vers 20 h 45 TU la planète rouge Mars.
À sa gauche, très légèrement plus haut, vous trouverez un très fin croissant lunaire.

L'étoile Alhena se tiendra à gauche de la Lune, très légèrement plus haut.
Un horizon dégagé est impératif pour cette observation.


La Lune en rapprochement avec l'amas de la Crèche et Vesta
Le 29/05/2017 à 21:15 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cherchez la Lune au-dessus de l'horizon ouest vers 21 h 15 TU.
Avec une paire de jumelles ou un télescope, vous trouverez au-dessus d'elle l'amas de la Crèche, appelé aussi Messier 44.

Encore plus au-dessus, vous trouverez très légèrement à droite la planète naine Vesta. Elle sera comme pour l'amas de la Crèche visible uniquement avec une paire de jumelles ou des instruments.


La Lune en rapprochement avec Regulus
Le 31/05/2017 à 21:15 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour la deuxième fois ce mois-ci, l'astre sélène sera en rapprochement avec Régulus.
C'est vers 21 h 15 TU que vous trouverez la Lune au-dessus de l'horizon ouest. Régulus se trouvera à sa droite.


Source: FUTURA-SCIENCES MAI 2017


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Dim 21 Mai - 13:19

Principales constellations du soir et objets remarquables
en mai 2017


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nota : (*) le mode d'observation proposé est le minimal mais il est évident qu'un équipement plus performant permet une meilleure observation (un objet observable à l'oeil nu sera mieux vu avec une paire de jumelles, un autre accessible aux simples jumelles sera mieux appréciable dans un petit télescope).


L'Hydre (Hydra)

Selon plusieurs légende, ce serait l'Hydre de Lerne, monstre à 9 têtes qui repoussaient quand on les coupait. Elle fut vaincue par Hercule (constellation qui apparaît un peu plus tard dans la ciel). Malgré sa grande taille, cette constellation est assez difficile à identifier dans le ciel à cause de son parcours sinueux (c'est aussi le cas du fleuve Eridan situé près d'Orion). Ses deux constellations voisines, la Coupe et le Corbeau sont beaucoup plus reconnaissables avec leurs contours caractéristiques.

Le Cancer (Cancer)

Constellation du Zodiaque, le Cancer n'a rien de remarquable car les étoiles qui le composent sont plutôt faibles. C'est surtout l'amas M44, très étendu et perceptible à l'oeil nu, qui permet habituellement de le situer. Observation visuelle* : M44 (amas ouvert)

Le Lion (Leo)

C'est la constellation principale du ciel de printemps, inspirée par le Lion de Némée de la légende d'Hercule. Constellation du Zodiaque, le Lion est facilement reconnaissable à la forme de "faucille" dessinée par les étoiles de sa crinière et de son poitrail. Le ciel du printemps, qui nous éloigne de la Voie Lactée, est propice à l'observation de nombreuses galaxies (voir plus bas La Vierge). Plusieurs sont visibles juste sous le Lion et notamment le "couple" constitué par M65 et M66, faciles à situer. Observation avec instruments (lunette/télescope) : M65-M66 (galaxies).

La Grande Ourse (Ursa Major)

Constellation circumpolaire (c'est à dire qui tourne autour de l'étoile polaire sans jamais disparaître sous l'horizon), elle apparaît rarement sur nos cartes orientées au sud. C'est l'une des plus grandes constellations du ciel, beaucoup plus étendue que le "chariot" (ou "casserole") à laquelle on la réduit souvent par méconnaissance. C'est l'occasion de remarquer que le Lion est juste sous ses pattes. Elle sert de repère principal dans le ciel boréal et c'est à partir d'elle que l'on situe habituellement la polaire (voir carte pour la zone nord).

Un autre "alignement" remarquable : en prolongeant l'arc de sa queue (étoiles Megrez-Alioth-Mizar-Alkaïd), on trouve Arcturus puis plus loin Spica, ce qui permet de situer les constellations du Bouvier et de la Vierge. La galaxie indiquée ci-dessous se trouve en fait dans les Chiens de Chasse mais on la trouve depuis Alkaïd. Elle est double (une grosse galaxie "capturant" une plus petite) et distante d'environ 37 millions d'années-lumière. Observation avec instruments (lunette/télescope) : M51 (galaxie).

Le Bouvier (Bootes)

La référence mythologique de cette constellation est relativement imprécise, soit le surveillant de l'Ourse, soit le guide du "chariot" que les romains voyaient à l'emplacement de la Grande Ourse. Elle est assez facile à reconnaître avec sa forme pointue évoquant un cornet de glace ou une flûte à champagne. Sa pointe, Arcturus, est l'une des étoiles les plus brillantes du ciel : la 4ème de tout le ciel mais la seconde visible dans le ciel boréal, après Sirius (et devançant de peu Vega). En 1635, elle fut la première étoile observée en plein jour avec un télescope (par Morin, astrologue -et astronome- de Louis XIII). Observation visuelle* : Arcturus (étoile).

La Vierge (Virgo)

C'est l'autre grande constellation du ciel de printemps. Il ne s'agit pas de la Vierge Marie des chrétiens mais d'une déesse annonçant les moissons (parfois identifiée comme Cérès mais aussi à de nombreuses autres...). Son étoile principale est d'ailleurs nommée Spica (l'épi). Dans cette région du ciel (entre la queue du Lion, la Chevelure de Bérénice et la Vierge), les télescopes permettent d'observer de très nombreuses galaxies, de petite taille apparente étant donnée leur distance importante à nous (dans les 40-50 millions d'années-lumière environ).

C'est le fameux "amas de la Vierge", un très large amas de galaxies (plusieurs centaines dans une zone d'environ 7 millions années-lumière) qui se fonde à grande échelle dans le "super-amas" de la Vierge (plusieurs milliers de galaxies dans un rayon de plus de 100 millions d'années-lumière), dont feraient partie également la nôtre (la Voie Lactée) et ses voisines du groupe local (dont M31 et M33). Actuellement, cette constellation est visitée par la très brillante Jupiter, l'objet le plus brillant des nuits de ce printemps. Observation avec instruments (lunette/télescope) : amas de la Vierge (galaxies)

La Chevelure de Bérénice (Coma Berenices)

Selon la légende c'est la longue chevelure que la princesse Bérénice a sacrifiée pour obtenir la victoire de son époux (et son frère) parti à la guerre. Comme pour le Cancer, les étoiles de cette constellation ne sont pas très lumineuses et son identification n'est pas aisée. Dans cette région du ciel plutôt propice à l'observation de galaxies, on peut y voir un bel amas globulaire, c'est à dire un groupe d'étoiles situé hors de notre galaxie (la Voie Lactée) mais très proche d'elle. Observation visuelle* : M53 (amas globulaire).

La Couronne Boréale (Corona Borealis)

Cette constellation de la Couronne, dont le qualificatif "boréal" la distingue de son homologue située plus au Sud (dite "australe"), figure bien la forme d'un diadème en demi-cercle avec en son milieu son étoile la plus brillante, Gemma (la perle). Elle est donc facilement identifiable à l'Est du Bouvier. Selon la légende, il s'agit de la couronne de la princesse Ariane (fille de Minos qui a permis à Icare de s'échapper du labyrinthe avec son fameux "fil").

Hercule (Hercules)

Cette constellation figure bien entendu le héros légendaire du mythe des douze travaux. Elle est facilement reconnaissable à ses deux trapèzes centraux, l'un assez régulier et l'autre plus "ouvert", qui peuvent figurer un grand "H" comme "Hercule". Pour se représenter la figure humaine, il faut penser que le héros est représenté tête en bas, le trapèze régulier figurant son "pagne" (ou ses cuisses) et le trapèze le plus large son torse aux épaules impressionnantes. L'une de ses jambes est repliée (donc genou posé au sol) alors que son autre pied repose sur la tête du Dragon qu'il a terrassé, prenant donc une pose assez classique d'un chasseur et de son trophée...

L'amas globulaire M13, très facile à situer dans le trapèze régulier, est le plus beau du ciel boréal mais il fait pâle figure à côté du géant du ciel austral, Oméga du Centaure, qui est quatre fois plus étendu. Les amas globulaires sont des groupes d'étoiles détachés de notre galaxie (la Voie Lactée) et situés hors du plan galactique. C'est pourquoi le printemps, quand la Voie Lactée est presque absente du ciel, est favorable à leur observation comme pour les galaxies de l'amas de la Vierge ou du Lion. Mis à part les autres galaxies, ces amas sont donc des objets très éloignés (de l'ordre de 20.000 à 50.000 années-lumière). Observation aux jumelles* : M13 (amas globulaire).

Ophiuchus et Le Serpent (Serpens)

Cette immense constellation figure Esculape, le médecin légendaire capable de ressusciter les morts après avoir tué un Serpent, constellation entremêlée avec lui. D'où parfois le nom de "Serpentaire" qu'on lui donne également. Cette constellation nous permet d'évoquer la caractère totalement arbitraire de l'astrologie moderne : du fait de la précession des équinoxes, lente rotation mécanique de l'axe Nord-Sud de la Terre (en environ 26.000 ans), le plan de l'écliptique où se situent Soleil et planètes oscille lentement par rapport aux étoiles donc aux constellations, ce qui décale complètement les véritables repères astronomiques par rapport aux éléments traditionnels de l'astrologie (les 12 constellations du Zodiaque).

Actuellement l'écliptique traverse Ophiuchus, ce qui fait de lui la 13ème constellation du Zodiaque et sa traversée par le Soleil est à tort attribuée au Scorpion (où il ne passe réellement que 6 jours). De plus, les passages du Soleil dans les constellations ne correspondent plus aux dates "habituelles" (en fait "antiques") qu'on leur attribue généralement, le décalage étant d'environ un mois (par exemple un prétendu natif de la Vierge est généralement du Lion). Parmi les amas globulaires observables avant l'été, on trouve M5 dans la partie occidentale du Serpent. Observation aux jumelles* : M5 (amas globulaire).

La Balance (Libra)

Cette modeste constellation du Zodiaque faisait initialement partie du Scorpion dont elle constituait les pinces. Elle en a, semble-t-il, été détachée au IIIème siècle avant JC par les Egyptiens pour créer une douzième constellation dans le Zodiaque (et en utilisant le symbole mythique de la pesée des âmes par Anubis). Cette modification pris tout son sens avec les Romains au moment de la réforme du calendrier julien puisque l'équinoxe d'automne (équilibre exact entre jour et nuit) avait lieu à cette époque pendant le passage du Soleil à cet endroit du ciel (aujourd'hui dans la Vierge du fait de la précession des équinoxes).

Le Scorpion (Scorpio)

Cette constellation du Zodiaque est remarquable par son étoile principale très brillante et rougeâtre, Antarès, qui forme avec les trois étoiles qui la précèdent une forme d'éventail figurant la tête de l'animal. Selon la légende c'est le Scorpion que la déesse Diane envoya pour tuer Orion, ce qui explique les positions opposées (l'une se lève quand l'autre se couche) de ces constellations dans le ciel pour qu'elles ne se rencontrent jamais plus. Antarès, avec sa couleur et son éclat ressemble à Mars, d'où son nom grec qui signifie littéralement "rivale de Mars" (anti-Arès). Juste à côté se situe l'un des plus beau amas globulaire du ciel boréal, pratiquement égal à M13 en taille, dont l'éclat est malheureusement terni par sa brillante voisine.. Actuellement, Saturne si situe à la limite de cette constellation et du Sagittaire qui la suit un peu plus tard dans la nuit. Observation aux jumelles* : M4 (amas globulaire).


Source C&G Constellations et Galaxies 2017




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Sam 3 Juin - 11:12

EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES DU MOIS DE JUIN 2017
EN PREPARATION

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voici le mois de juin célèbre pour ses nuits courtes. On pourra cependant observer les divers rapprochements entre la Lune, des planètes et des étoiles, dont un joli rendez-vous entre notre satellite et Jupiter. La comète C/2015 V2 Johnson pourrait être visible à l'œil nu, et Saturne sera à l'opposition. L'essaim de météores des Bootides de juin sera là, et l'été arrivera tout en musique. Bonnes observations.


Sources infos FUTURA-SCIENCES Juin 2017


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Sam 3 Juin - 11:18

CARTE DU CIEL DU MOIS DE JUIN 2017
STELVISION

Le ciel du 3 juin 2017 à 22h00 (Paris)

Repérez facilement les principales étoiles et planètes, et observez que tout le ciel semble tourner autour de l' étoile polaire ! Ainsi, les astres se lèvent et se couchent, et l'aspect du ciel change au long de la nuit...

Utilisation dehors : imprimez cette carte et placez-la au dessus de votre tête, le repère "Horizon NORD" vers le nord. Comparez au ciel observé !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Stelvision vous accompagne dans votre découverte du ciel étoilé. Une seule ambition: partager la passion de l'astronomie amateur avec le plus grand nombre, débutants ou observateurs confirmés.

Parce qu'observer le ciel est un loisir accessible même avec peu de moyens. Il met en contact avec la nature et procure le plaisir de l'exploration et de l'évasion !



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Mar 6 Juin - 17:48

Le 8 juin
La Lune se retrouve entre Saturne et Antares l'étoile principale de la constellation du Scorpion.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le 9 juin
Rapprochement entre la Lune et Saturne.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Source: SAPM/Société d'astronomie du Planétarium de Montréal.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Dim 11 Juin - 9:52

Le 15 juin
Opposition de Saturne avec le Soleil, c'est donc la meilleure période pour son observation.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le 16 juin
Rapprochement (3,5o) entre la Lune et Neptune.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Source: SAPM/Société d'astronomie du Planétarium de Montréal.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Dim 11 Juin - 10:05

LE CIEL DU MOIS DE JUIN

Cartes du ciel pour une observation vers le nord et vers le sud
à Paris le 15 juin 2017 à 23 h temps légal.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Carte du ciel en direction du nord

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Carte du ciel en direction du sud

Ces cartes du ciel montrent les étoiles brillantes et les planètes visibles dans le ciel de l'hémisphère nord, vers l'horizon sud et vers l'horizon nord, pour le 15 juin 2017 (23h). Le trait vertical correspond à la projection sur le ciel du méridien du lieu. L'arc de cercle rouge sur l'horizon sud représente l'écliptique (lieu de la trajectoire apparente du Soleil durant l'année). Les constellations visibles sur ces cartes sont, par ordre alphabétique des sigles :

Andromède (And), le Bélier (Ari), le Bouvier (Boo),le Cocher (Aur), la Girafe (Cam), Cassiopée (Cas), Céphée (Cep),la Baleine (Cet), le Grand Chien (CMa), le Petit Chien (CMi), le Cancer (Cnc), les Chiens de Chasse (CVn), le Cygne (Cyg), le Dragon (Dra), Eridan (Eri), les Gémeaux (Gem), l'Hydre femelle (Hya), le Lézard (Lac),le Lion (Leo),le Lièvre (Lep), le Lynx (Lyn), la Licorne (Mon), Orion (Ori), Pégase (Peg), Persée (Per), la Grande Ourse (UMa), la Petite Ourse (UMi), les Poissons (Psc), la Poupe (Pup), le Sextant (Sex), le Taureau (Tau), le Triangle (Tri).

Le Soleil dans sa course apparente sur l'écliptique est accompagné de plusieurs planètes proches. Celles qui sont à l'est peuvent être observées au coucher du Soleil et au début de nuit selon leur élongation et leur magnitude, celles qui sont à l'ouest le seront en fin de nuit et au lever du Soleil sous les mêmes conditions. La figure suivante montre la configuration au 15 juin 2017.


Les cartes du ciel sont générées à l'aide du logiciel libre Stellarium.
Sources: LA LETTRE D'INFORMATION DE L'IMCCE N°135 : juin 2017


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Dim 11 Juin - 10:16

LE CIEL D'ETE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nous sommes début juin, et les constellations du ciel de printemps sont déjà au-dessus de l'horizon ouest à la tombée de la nuit. L'été arrive dans quelques jours et le passionné du ciel sait qu'il va pouvoir savourer de beaux moments à admirer le ciel. L'été est une magnifique saison pour découvrir ou redécouvrir le ciel.

C'est bien sûr la perspective des vacances, du temps libre et de la possibilité de consacrer une partie du temps nocturne à admirer les étoiles en pouvant dormir un peu le lendemain matin. Mais c'est aussi, pour beaucoup, cette même possibilité de regarder le ciel sans la contrainte du froid. Bref, l'été est la période idéale la seule diront certains pour passer ou repasser du temps avec nos amies les étoiles...


Sources: LA LETTRE D'INFORMATION DE L'IMCCE N°135 : juin 2017


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Sam 17 Juin - 14:57

Le 20 juin
la Lune se retrouve entre la planète Vénus et la planète Uranus.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le 20 juin
C'est le meilleur moment pour observer la Lumière cendrée de la Lune juste un peu avant le lever du Soleil.
La lumière cendrée: La lumière du Soleil est réfléchie par la Terre vers le côté sombre de la Lune.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Source: SAPM/Société d'astronomie du Planétarium de Montréal.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Sam 24 Juin - 8:31

Bonjour à tous, il est temps de reprendre le cours du programme de cette présentation des éphémérides astronomiques pour ce mois de juin, voici donc la suite et fin de ce programme !

Le 27 juin

Nous terminerons donc avec la date de ce 27 juin, c'est le meilleur moment pour observer la Lumière cendrée de la Lune juste un peu après le coucher du Soleil.

La lumière cendrée: La lumière du Soleil est réfléchie par la Terre vers le côté sombre de la Lune.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A noter qu'il y aura aussi un rapprochement très serrée (0,9o) entre la Lune et Régulus l'étoile principale de la constellation du Lion.


Source: SAPM/Société d'astronomie du Planétarium de Montréal.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Sam 24 Juin - 8:39

LE CALENDRIER SOLAIRE / JUIN 2017

Samedi 24 juin 2017 à Paris, le soleil se lève à 05h52 et se couche à 21h53 ; Soit 16h01 d'ensoleillement ce jour
(+0 minutes par-rapport à la veille).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DATE - LEVER - COUCHER - VARIATION

01 juin 2017 05h55 21h41 +2 min.
02 juin 2017 05h54 21h42 +2 min.
03 juin 2017 05h54 21h43 +1 min.
04 juin 2017 05h53 21h44 +2 min.
05 juin 2017 05h53 21h45 +1 min.
06 juin 2017 05h52 21h46 +2 min.
07 juin 2017 05h52 21h46 +0 min.
08 juin 2017 05h52 21h47 +1 min.
09 juin 2017 05h51 21h48 +2 min.
10 juin 2017 05h51 21h48 +0 min.
11 juin 2017 05h51 21h49 +1 min.
12 juin 2017 05h51 21h50 +1 min.
13 juin 2017 05h51 21h50 +0 min.
14 juin 2017 05h51 21h51 +1 min.
15 juin 2017 05h51 21h51 +0 min.

16 juin 2017 05h51 21h52 +1 min.
17 juin 2017 05h51 21h52 +0 min.
18 juin 2017 05h51 21h52 +0 min.
19 juin 2017 05h51 21h53 +1 min.
20 juin 2017 05h51 21h53 +0 min.
21 juin 2017 05h51 21h53 +0 min.
22 juin 2017 05h51 21h53 +0 min.
23 juin 2017 05h52 21h53 -1 min.
24 juin 2017 05h52 21h53 +0 min.
25 juin 2017 05h53 21h53 -1 min.
26 juin 2017 05h53 21h53 +0 min.
27 juin 2017 05h53 21h53 +0 min.
28 juin 2017 05h54 21h53 -1 min.
29 juin 2017 05h55 21h53 -1 min.
30 juin 2017 05h55 21h53 +0 min.

En juin 2017, nous gagnons 14 minutes de soleil.

Attention : Ces données sont fournies à titre indicatif car calculées automatiquement.
Elles peuvent légèrement différer d'un internaute à l'autre en fonction de certaines conditions.


Source: lecalendrier.fr/calendrier-solaire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarod 2
Escorteur Ufo 3éme rang
Escorteur Ufo 3éme rang
avatar

Messages : 740
Réputation : 2
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Zeta Reticuli

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Sam 24 Juin - 9:36

LE CALENDRIER LUNAIRE / JUIN 2017

La Lune tourne autour de la Terre en approximativement 29 jours, 12 heures et 44 minutes ; C'est la période synodique. La Lune met autant de temps à tourner sur elle-même qu'autour de la Terre. C'est pourquoi on voit toujours la même face ; Face visible de la Lune.

La Lune exerce une force sur la Terre qui se traduit par le renflement des océans ; Ce sont les marées. En même temps, la Lune s'éloigne de la Terre d'un peu plus de 3cm par an à cause des forces exercées par notre planète.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

DATE - PHASE - ÂGE (JOURS) - VISIBILITE (%)

01 juin 2017 Premier quartier 7,21 j. 48,14 %
02 juin 2017 Gibbeuse croissante  8,19 j. 58,51 %
03 juin 2017 Gibbeuse croissante  9,14 j. 68,25 %
04 juin 2017 Gibbeuse croissante  10,07 j. 77,06 %
05 juin 2017 Gibbeuse croissante  10,99 j. 84,70 %
06 juin 2017 Gibbeuse croissante  11,89 j. 90,95 %
07 juin 2017 Gibbeuse croissante  12,79 j. 95,65 %
08 juin 2017 Gibbeuse croissante  13,68 j. 98,68 %
09 juin 2017 Pleine Lune 14,58 j. 99,96 %
10 juin 2017 Pleine Lune 15,47 j. 99,43 %
11 juin 2017 Pleine Lune 16,37 j. 97,11 %
12 juin 2017 Gibbeuse décroissante  17,27 j. 93,04 %
13 juin 2017 Gibbeuse décroissante  18,19 j. 87,32 %
14 juin 2017 Troisième quartier 19,11 j. 80,09 %
15 juin 2017 Troisième quartier 20,05 j. 71,54 %

16 juin 2017 Troisième quartier 21,02 j. 61,92 %
17 juin 2017 Troisième quartier 22,00 j. 51,52 %
18 juin 2017 Croissant descendant 23,02 j. 40,75 %
19 juin 2017 Croissant descendant 24,08 j. 30,07 %
20 juin 2017 Croissant descendant 25,16 j. 20,08 %
21 juin 2017 Croissant descendant 26,29 j. 11,45 %
22 juin 2017 Croissant descendant 27,44 j. 4,89 %
23 juin 2017 Croissant descendant 28,60 j. 0,97 %
24 juin 2017 Nouvelle Lune 0,24 j. 0,07 %
25 juin 2017 Nouvelle Lune 1,40 j. 2,21 %
26 juin 2017 Croissant ascendant 2,54 j. 7,10 %
27 juin 2017 Croissant ascendant 3,64 j. 14,23 %
28 juin 2017 Premier quartier 4,70 j. 22,95 %
29 juin 2017 Premier quartier 5,72 j. 32,65 %
30 juin 2017 Premier quartier 6,70 j. 42,77 %


Source: lecalendrier.fr/calendrier-solaire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Ven 30 Juin - 11:58

Principales constellations du soir et objets remarquables
en JUIN 2017


Nota : (*) le mode d'observation proposé est le minimal mais il est évident qu'un équipement plus performant permet une meilleure observation (un objet observable à l'oeil nu sera mieux vu avec une paire de jumelles, un autre accessible aux simples jumelles sera mieux appréciable dans un petit télescope).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'Hydre (Hydra)

Selon plusieurs légende, ce serait l'Hydre de Lerne, monstre à 9 têtes qui repoussaient quand on les coupait. Elle fut vaincue par Hercule (constellation qui apparaît un peu plus tard dans la ciel). Malgré sa grande taille, cette constellation est assez difficile à identifier dans le ciel à cause de son parcours sinueux (c'est aussi le cas du fleuve Eridan situé près d'Orion). Ses deux constellations voisines, la Coupe et le Corbeau sont beaucoup plus reconnaissables avec leurs contours caractéristiques.

Le Lion (Leo)

C'est la constellation principale du ciel de printemps, inspirée par le Lion de Némée de la légende d'Hercule. Constellation du Zodiaque, le Lion est facilement reconnaissable à la forme de "faucille" dessinée par les étoiles de sa crinière et de son poitrail. Le ciel du printemps, qui nous éloigne de la Voie Lactée, est propice à l'observation de nombreuses galaxies (voir plus bas La Vierge). Plusieurs sont visibles juste sous le Lion et notamment le "couple" constitué par M65 et M66, faciles à situer. Observation avec instruments (lunette/télescope) : M65-M66 (galaxies).

La Grande Ourse (Ursa Major)

Constellation circumpolaire (c'est à dire qui tourne autour de l'étoile polaire sans jamais disparaître sous l'horizon), elle apparaît rarement sur nos cartes orientées au sud. C'est l'une des plus grandes constellations du ciel, beaucoup plus étendue que le "chariot" (ou "casserole") à laquelle on la réduit souvent par méconnaissance. C'est l'occasion de remarquer que le Lion est juste sous ses pattes. Elle sert de repère principal dans le ciel boréal et c'est à partir d'elle que l'on situe habituellement la polaire (voir carte pour la zone nord).

Un autre "alignement" remarquable : en prolongeant l'arc de sa queue (étoiles Megrez-Alioth-Mizar-Alkaïd), on trouve Arcturus puis plus loin Spica, ce qui permet de situer les constellations du Bouvier et de la Vierge. La galaxie indiquée ci-dessous se trouve en fait dans les Chiens de Chasse mais on la trouve depuis Alkaïd. Elle est double (une grosse galaxie "capturant" une plus petite) et distante d'environ 37 millions d'années-lumière. Observation avec instruments (lunette/télescope) : M51 (galaxie).

Le Bouvier (Bootes)

La référence mythologique de cette constellation est relativement imprécise, soit le surveillant de l'Ourse, soit le guide du "chariot" que les romains voyaient à l'emplacement de la Grande Ourse. Elle est assez facile à reconnaître avec sa forme pointue évoquant un cornet de glace ou une flûte à champagne. Sa pointe, Arcturus, est l'une des étoiles les plus brillantes du ciel : la 4ème de tout le ciel mais la seconde visible dans le ciel boréal, après Sirius (et devançant de peu Vega). En 1635, elle fut la première étoile observée en plein jour avec un télescope (par Morin, astrologue -et astronome- de Louis XIII). Observation visuelle* : Arcturus (étoile).

La Vierge (Virgo)

C'est l'autre grande constellation du ciel de printemps. Il ne s'agit pas de la Vierge Marie des chrétiens mais d'une déesse annonçant les moissons (parfois identifiée comme Cérès mais aussi à de nombreuses autres...). Son étoile principale est d'ailleurs nommée Spica (l'épi). Dans cette région du ciel (entre la queue du Lion, la Chevelure de Bérénice et la Vierge), les télescopes permettent d'observer de très nombreuses galaxies, de petite taille apparente étant donnée leur distance importante à nous (dans les 40-50 millions d'années-lumière environ).

C'est le fameux "amas de la Vierge", un très large amas de galaxies (plusieurs centaines dans une zone d'environ 7 millions années-lumière) qui se fonde à grande échelle dans le "super-amas" de la Vierge (plusieurs milliers de galaxies dans un rayon de plus de 100 millions d'années-lumière), dont feraient partie également la nôtre (la Voie Lactée) et ses voisines du groupe local (dont M31 et M33). Actuellement, cette constellation est visitée par la très brillante Jupiter, l'objet le plus brillant des nuits de ce printemps. Observation avec instruments (lunette/télescope) : amas de la Vierge (galaxies), Jupiter.

La Chevelure de Bérénice (Coma Berenices)

Selon la légende c'est la longue chevelure que la princesse Bérénice a sacrifiée pour obtenir la victoire de son époux (et son frère) parti à la guerre. Comme pour le Cancer, les étoiles de cette constellation ne sont pas très lumineuses et son identification n'est pas aisée. Dans cette région du ciel plutôt propice à l'observation de galaxies, on peut y voir un bel amas globulaire, c'est à dire un groupe d'étoiles situé hors de notre galaxie (la Voie Lactée) mais très proche d'elle. Observation visuelle* : M53 (amas globulaire).

La Couronne Boréale
(Corona Borealis)

Cette constellation de la Couronne, dont le qualificatif "boréal" la distingue de son homologue située plus au Sud (dite "australe"), figure bien la forme d'un diadème en demi-cercle avec en son milieu son étoile la plus brillante, Gemma (la perle). Elle est donc facilement identifiable à l'Est du Bouvier. Selon la légende, il s'agit de la couronne de la princesse Ariane (fille de Minos qui a permis à Icare de s'échapper du labyrinthe avec son fameux "fil").

La Grande Ourse (Ursa Major)

Constellation circumpolaire (c'est à dire qui tourne autour de l'étoile polaire sans jamais disparaître sous l'horizon), elle apparaît rarement sur nos cartes orientées au sud. C'est l'une des plus grandes constellations du ciel, beaucoup plus étendue que le "chariot" (ou "casserole") à laquelle on la réduit souvent par méconnaissance. C'est l'occasion de remarquer que le Lion est juste sous ses pattes. Elle sert de repère principal dans le ciel boréal et c'est à partir d'elle que l'on situe habituellement la polaire (voir carte pour la zone nord). Un autre "alignement" remarquable : en prolongeant l'arc de sa queue (étoiles Megrez-Alioth-Mizar-Alkaïd), on trouve Arcturus puis plus loin Spica, ce qui permet de situer les constellations du Bouvier et de la Vierge. La galaxie indiquée ci-dessous se trouve en fait dans les Chiens de Chasse mais on la trouve depuis Alkaïd. Elle est double (une grosse galaxie "capturant" une plus petite) et distante d'environ 37 millions d'années-lumière. Observation avec instruments (lunette/télescope) : M51 (galaxie).

Hercule (Hercules)

Cette constellation figure bien entendu le héros légendaire du mythe des douze travaux. Elle est facilement reconnaissable à ses deux trapèzes centraux, l'un assez régulier et l'autre plus "ouvert", qui peuvent figurer un grand "H" comme "Hercule". Pour se représenter la figure humaine, il faut penser que le héros est représenté tête en bas, le trapèze régulier figurant son "pagne" (ou ses cuisses) et le trapèze le plus large son torse aux épaules impressionnantes. L'une de ses jambes est repliée (donc genou posé au sol) alors que son autre pied repose sur la tête du Dragon qu'il a terrassé, prenant donc une pose assez classique d'un chasseur et de son trophée...

L'amas globulaire M13, très facile à situer dans le trapèze régulier, est le plus beau du ciel boréal mais il fait pâle figure à côté du géant du ciel austral, Oméga du Centaure, qui est quatre fois plus étendu. Les amas globulaires sont des groupes d'étoiles détachés de notre galaxie (la Voie Lactée) et situés hors du plan galactique. C'est pourquoi le printemps, quand la Voie Lactée est presque absente du ciel, est favorable à leur observation comme pour les galaxies de l'amas de la Vierge ou du Lion. Mis à part les autres galaxies, ces amas sont donc des objets très éloignés (de l'ordre de 20.000 à 50.000 années-lumière). Observation aux jumelles* : M13 (amas globulaire).

Ophiuchus et Le Serpent (Serpens)

Cette immense constellation figure Esculape, le médecin légendaire capable de ressusciter les morts après avoir tué un Serpent, constellation entremêlée avec lui. D'où parfois le nom de "Serpentaire" qu'on lui donne également. Cette constellation nous permet d'évoquer la caractère totalement arbitraire de l'astrologie moderne : du fait de la précession des équinoxes, lente rotation mécanique de l'axe Nord-Sud de la Terre (en environ 26.000 ans), le plan de l'écliptique où se situent Soleil et planètes oscille lentement par rapport aux étoiles donc aux constellations, ce qui décale complètement les véritables repères astronomiques par rapport aux éléments traditionnels de l'astrologie (les 12 constellations du Zodiaque).

Actuellement l'écliptique traverse Ophiuchus, ce qui fait de lui la 13ème constellation du Zodiaque et sa traversée par le Soleil est à tort attribuée au Scorpion (où il ne passe réellement que 6 jours). De plus, les passages du Soleil dans les constellations ne correspondent plus aux dates "habituelles" (en fait "antiques") qu'on leur attribue généralement, le décalage étant d'environ un mois (par exemple un prétendu natif de la Vierge est généralement du Lion). Parmi les amas globulaires observables avant l'été, on trouve M5 dans la partie occidentale du Serpent. Bien que proche du Scorpion sur la carte, Saturne est en fait dans Ophiuchus. Observation aux jumelles* : M5 (amas globulaire).

La Balance (Libra)

Cette modeste constellation du Zodiaque faisait initialement partie du Scorpion dont elle constituait les pinces. Elle en a, semble-t-il, été détachée au IIIème siècle avant JC par les Egyptiens pour créer une douzième constellation dans le Zodiaque (et en utilisant le symbole mythique de la pesée des âmes par Anubis). Cette modification pris tout son sens avec les Romains au moment de la réforme du calendrier julien puisque l'équinoxe d'automne (équilibre exact entre jour et nuit) avait lieu à cette époque pendant le passage du Soleil à cet endroit du ciel (aujourd'hui dans la Vierge du fait de la précession des équinoxes). Dans sa boucle de rétrogradation, Mars est repassé fin mai du Scorpion à la Balance.

Le Scorpion (Scorpio)

Cette constellation du Zodiaque est remarquable par son étoile principale très brillante et rougeâtre, Antarès, qui forme avec les trois étoiles qui la précèdent une forme d'éventail figurant la tête de l'animal. Selon la légende c'est le Scorpion que la déesse Diane envoya pour tuer Orion, ce qui explique les positions opposées (l'une se lève quand l'autre se couche) de ces constellations dans le ciel pour qu'elles ne se rencontrent jamais plus. Antarès, avec sa couleur et son éclat ressemble à Mars, d'où son nom grec qui signifie littéralement "rivale de Mars" (anti-Arès). Juste à côté se situe l'un des plus beau amas globulaire du ciel boréal, pratiquement égal à M13 en taille, dont l'éclat est malheureusement terni par sa brillante voisine. Observation aux jumelles* : M4 (amas globulaire).

La Lyre (Lyra)

Cette petite constellation évoque la légende d'Orphée, musicien hors pair autorisé exceptionnellement par Hadès à aller chercher son épouse Eurydice aux Enfers... Elle est remarquable par son étoile principale, Vega, la 3ème plus brillante du ciel boréal (après Sirius et Arcturus). Avec Deneb (du Cygne) et Altaïr (de l'AIgle), hors de la carte du mois mais visibles vers l'Est dès le début de nuit, elle forme le fameux "Triangle d'été", figure bien utile pour se repérer dans le ciel estival.

La nébuleuse planétaire M57 qu'elle contient est célèbre pour sa forme "en rond de fumée". C'est le résidu d'une étoile qui s'est dilatée en géante rouge à la fin de sa vie (comme le fera le Soleil dans environ 5 milliards d'années). Nota : le terme "planétaire" vient uniquement de la ressemblance de ce type d'objet avec le petit disque d'une planète lorsqu'on l'observait avec de petits instruments, donc des très faibles grossissements.

Cette constellation annonce les constellations typiques du ciel de l'été, Cygne et Aigle, et le fameux "triangle de l'été" qu'elle forme avec Deneb et Altaïr, toutes ces figures se levant déjà tôt au-dessus de l'horizon Est. Observation avec instruments (lunette/télescope) : M57 (nébuleuse planétaire).


Sources: Constellations & Galaxies 2017


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
EBE 209
Astro navigateur
Astro navigateur
avatar

Messages : 1192
Réputation : 4
Date d'inscription : 31/05/2011
Localisation : Sirius B50

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Dim 2 Juil - 9:56

L'été est arrivé ainsi que les vacances. profitons de ces mois d'été pour redécouvrir notre ciel de nuit !

( bien évidemment si la météo le permet. ) ! La pratique de l'astronomie conduit à observer le ciel après le coucher du Soleil. Le ciel de l'aube peut offrir matière à observer le ciel avant le lever de notre étoile centrale et ainsi nous offrir un magnifique spectacle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Source des infos: Astrosurf/éphémérides-juillet2017


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Mar 4 Juil - 10:52

Bonjour à toutes et tous,

veuillez excuser ce petit retard dans l'édition des éphémérides astronomiques de juillet 2017.
Vous voudrez bien me pardonner ce manque de synchronisation pour ce début de mois ...
C'est les "vacances" pour ce qui me concerne !
Rswll10



Le ciel du 4 juillet 2017 à 22h00 (centre France)

Repérez facilement les principales étoiles et planètes, et observez que tout le ciel semble tourner autour de l' étoile polaire ! Ainsi, les astres se lèvent et se couchent, et l'aspect du ciel change au long de la nuit...
Utilisation dehors : imprimez cette carte et placez-la au dessus de votre tête, le repère "Horizon NORD" vers le nord. Comparez au ciel observé !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Stelvision 2017



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Mar 4 Juil - 11:11

EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES / JUILLET 2017

L'été est arrivé ainsi que les vacances. La durée du jour commence à diminuer, toutes les conditions sont réunies pour de belles observations du ciel.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En ce début d'été, vous pourrez profiter d'une opposition de Junon et de Pluton, une élongation de Mercure, et trois maxima de météores, dont les delta-Aquarides sud. Ajoutez à cela les traditionnels rapprochements entre la Lune, des planètes et des étoiles, et notamment un rapprochement serré entre notre satellite et Jupiter.

Enfin, n'oubliez pas les Nuits des étoiles à la fin du mois. Bel été et bonnes vacances avec le site FUTURA-SCIENCES et UFO INVESTIGATIONS-MOVIES !



La Lune en rapprochement avec Jupiter et Spica
Le 01/07/2017 à 21:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une fois les lueurs du crépuscule estompées, cherchez le premier quartier de Lune au-dessus de l'horizon ouest vers 21 h 30 TU.
À sa droite un peu plus bas, vous trouverez la planète Jupiter.
L'étoile Spica, l'astre le plus brillant de la constellation de la Vierge, sera visible à gauche de la Lune, au même niveau que Jupiter.


L'astéroïde Junon est en opposition
Le 02/07/2017 à 21:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'astéroïde Junon est au plus près de la Terre et se trouve idéalement placé. L'observation de ce petit corps invisible à l'œil nu nécessite au minimum une paire de jumelles. Au télescope, il se dévoile encore plus.

Vous le trouverez au-dessus de l'horizon sud-est vers 21 h 30 TU. Il sera visible toute la nuit.


Vénus en rapprochement avec les Pléiades
Le 03/07/2017 à 02:15 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans les premières lueurs de l'aube, localisez la brillante Vénus au-dessus de l'horizon est vers 2 h 15 TU.
À sa gauche un peu plus haut, vous trouverez l'amas des Pléiades, une pouponnière d'étoiles en formation.
Ce rapprochement est visible jusqu'au 8 juillet.


La Lune en rapprochement avec Antarès
Le 05/07/2017 à 21:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Lune se tiendra au-dessus de l'horizon sud vers 21 h 30 TU.
En dessous d'elle, très légèrement à gauche, vous trouverez l'étoile Antarès, l'astre le plus brillant de la constellation du Scorpion.

Antarès est souvent confondue avec la planète Mars en raison de sa couleur rouge. Mais ne nous y trompons pas : Antarès est une étoile, et Mars est bien sûr une planète.


EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES
FUTURA-SCIENCES / JUILLET 2017


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Dim 9 Juil - 18:15

La Lune en rapprochement avec Saturne
Le 06/07/2017 à 21:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

À la fin du crépuscule, vers 21 h 30 TU, repérez l'astre sélène au-dessus de l'horizon sud.
À sa gauche, un peu plus bas, vous trouverez la planète Saturne.


La Lune en rapprochement avec Pluton
Le 09/07/2017 à 02:15 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au lendemain de la pleine Lune, cherchez-la au-dessus de l'horizon sud-ouest vers 2 h 15 TU.
Avec un instrument, vous trouverez à sa gauche la planète naine Pluton.

Tout cela étant bas sur l'horizon, un site dégagé est conseillé.


La planète naine Pluton est à l'opposition
Le 10/07/2017 à 02:15 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La planète naine est au plus près de la Terre, et se trouve idéalement placée pour une bonne observation. Cet objet lointain est bien sûr invisible à l'œil nu, et il faut au minimum un télescope pour pouvoir l'observer.

Vous la trouverez au-dessus de l'horizon sud-ouest vers 2 h 15 TU.

Comme elle sera basse sur l'horizon, un point d'observation dégagé est conseillé. Les couche-tard et les lève-tôt pourront profiter de Pluton plus haute sur l'horizon, et donc moins difficile à observer.


Maximum de l'essaim météoritique des Pégasides
Le 10/07/2017 à 02:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des Pégasides est actif du 7 au 13 juillet. Son nom vient de la constellation dont il est proche, à savoir la constellation de Pégase.

Les étoiles filantes provenant de cet essaim ne sont pas très brillantes, mais très rapides. En effet, elles zèbrent le ciel à la vitesse de 70 km/s, ce qui en fait l'un des essaims les plus rapides connus.

Pour observer les Pégasides, cherchez la constellation de Pégase au-dessus de l'horizon sud vers 2 h 30 TU. Les étoiles filantes semblent provenir de la partie ouest de la constellation. Avec un taux horaire de 3, il vous faudra être patient ! De plus, une grosse Pleine Lune viendra vous occasionner une gêne.


A SUIVRE LE 14/07/2017

EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES
FUTURA-SCIENCES / JUILLET 2017


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Ven 14 Juil - 10:04

La Lune en rapprochement avec Neptune
Le 14/07/2017 à 02:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers 2 h 30 TU, localisez la Lune gibbeuse au-dessus de l'horizon sud.
Avec un instrument, vous trouverez la planète Neptune sur sa droite.


Vénus en rapprochement avec Aldébaran
Le 14/07/2017 à 02:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En ce jour de fête nationale, vous ne pourrez pas manquer la brillante Vénus au-dessus de l'horizon est vers 2 h 30 TU.
En dessous d'elle, très légèrement à droite, vous trouverez l'étoile Aldébaran, l'astre le plus brillant de la constellation du Taureau.

Un horizon dégagé est conseillé.


A SUIVRE LE 17/07/2017

EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES
FUTURA-SCIENCES / JUILLET 2017


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Mar 18 Juil - 14:54

La Lune en rapprochement avec Uranus et Pallas
Le 17/07/2017 à 02:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au lendemain du dernier quartier de Lune, repérez notre satellite au-dessus de l'horizon sud-est vers 2 h 30 TU.
Au-dessus de lui, vous trouverez, avec une paire de jumelles ou un télescope, la planète Uranus.
L'astéroïde Pallas sera visible également aux instruments ou avec des jumelles et se trouvera à gauche de la Lune, un peu plus bas.


La Lune en rapprochement avec les Pléiades
Le 19/07/2017 à 02:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Au-dessus de l'horizon est vers 2 h 30 TU se trouvera la Lune.
À sa gauche, un peu plus haut, vous trouverez l'amas des Pléiades.


EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES
FUTURA-SCIENCES / JUILLET 2017


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Jeu 20 Juil - 15:16

La Lune en rapprochement avec Vénus et Aldébaran
Le 20/07/2017 à 02:30 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après Vénus, c'est au tour de la Lune de rendre visite à Aldébaran. Les deux astres seront visibles au-dessus de l'horizon est vers 2 h 30 TU. Aldébaran se tiendra à droite de l'astre sélène, très légèrement plus haut. Vénus ne sera pas loin, puisqu'elle se trouvera à gauche de la Lune. Elle sera facilement repérable par sa brillance.


La Lune en rapprochement avec Cérès et la nébuleuse du Crabe
Le 21/07/2017 à 02:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans les lueurs de l'aube naissante, cherchez le fin croissant lunaire au-dessus de l'horizon est vers 2 h 45 TU.
À sa gauche, vous trouverez avec une paire de jumelles ou un télescope la planète naine Cérès.

La nébuleuse du Crabe difficilement observable aux jumelles ou aux instruments en raison de l'aube et de sa position basse, se tiendra au-dessus de l'astre de la nuit. Un horizon dégagé est souhaitable.


La Lune en rapprochement avec Mercure et Regulus
Le 25/07/2017 à 20:20 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans les lueurs du crépuscule encore importantes vers 20 h 20 TU, localisez le fin croissant lunaire au-dessus de l'horizon ouest.
À sa droite, un peu plus bas, vous trouverez la planète Mercure.

L'étoile Régulus, qui constitue avec d'autres étoiles la constellation du Lion, se trouvera juste au-dessus de Mercure.
Cette observation sera difficile en raison de la position des astres basse sur l'horizon, et de la lumière du jour encore importante.
Un horizon dégagé est fortement conseillé.


La Lune en rapprochement avec Jupiter
Le 28/07/2017 à 21:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C'est au-dessus de l'horizon ouest vers 21 h 00 TU que se trouvera la Lune gibbeuse.
À sa gauche ,légèrement plus bas, vous trouverez la planète Jupiter. Un site dégagé est conseillé.


La Lune en rapprochement avec Spica
Le 29/07/2017 à 21:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

À quelques heures du premier quartier de Lune, repérez notre satellite au-dessus de l'horizon ouest vers 21 h 00 TU.
En dessous de lui, très légèrement à droite, vous trouverez l'étoile Spica qui forme avec d'autres étoiles la constellation de la Vierge.

Un point d'observation dégagé est souhaitable pour cette observation.


Maximum de l'essaim météoritique des delta-Aquarides Sud
Le 30/07/2017 à 02:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim d'étoiles filantes des delta-Aquarides Sud est actif du 12 juillet au 19 août. Tout comme pour les autres maxima, son nom provient de la constellation dont il est proche, la constellation du Verseau, Aquarius en latin.

Les premières observations de ces étoiles filantes remontent à 1949, par un astronome du nom de McKinley. Il découvre d'ailleurs une complexité d'essaims dans cette région du ciel. Des recherches furent effectuées pour savoir à quand remontent les premiers signes d'activité de cet essaim. Il fut rapporté un premier signalement en 1007.

D'une vitesse de 41 km/s, les étoiles filantes ont un taux horaire de 25.

Pour observer les delta-Aquarides Sud, repérez la constellation du Verseau au-dessus de l'horizon sud vers 2 h 45 TU. L'absence de la Lune n'est sera que bénéfique.


Maximum de l'essaim météoritique des alpha-Capricornides
Le 30/07/2017 à 02:45 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'essaim météoritique des alpha-Capricornides est actif du 3 juillet au 15 août. Il tire son nom de la constellation dont il est proche, la constellation du Capricorne, qui se dit Capricornus en latin.

Cet essaim provient du passage de la comète 45P/Honda-Mrkos-Pajdusakova découverte en décembre 1948 par Minuru Honda et par Antonin Mrkos et Pajdusakova. Elle repasse à proximité de la Terre tous les 5 ans et 3 mois. L'essaim produit des météores souvent très brillants et lents, parfois même des bolides de couleur jaune.

Pour observer les alpha-Capricornides, repérez la constellation du Capricorne vers 2 h 45 TU au-dessus de l'horizon sud-ouest. Le taux horaire est estimé à 5, il faudra s'armer de patience. Toutefois, en combinant les observations des delta-Aquarides Sud, vous ne devriez pas être déçu. L'absence de la Lune sera bénéfique.


Plus grande élongation de Mercure à l'est du Soleil
Le 30/07/2017 à 20:00 TU


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La planète Mercure atteindra sa plus grande élongation à l'est du Soleil ce 30 juillet.

Vous pouvez la trouver dans les lueurs du crépuscule encore fortes, au ras de l'horizon ouest, vers 20 h 00 TU. Elle sera difficilement visible à l'œil nu, mais sera bien visible aux jumelles et aux instruments.

Un site dégagé est fortement recommandé.


EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES
FUTURA-SCIENCES / JUILLET 2017



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Ven 21 Juil - 16:48

VISIBILITE DES PLANETES EN JUILLET
(Planètes visibles entre les latitudes 60° Nord et 60° Sud et les constellations les plus voisines).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mercure est invisible sous nos latitudes durant le mois juillet.

Vénus est visible tout le mois le matin en fin de nuit et à l'aube. Au cours du mois, elle se lève pratiquement à la même heure. Elle se trouve dans la constellation du Taureau jusqu'au 29 juillet, date où elle entre dans la constellation d'Orion.

Mars est invisible durant le mois de juillet.

Jupiter est visible tout le mois le soir et une partie de la nuit. Tout le mois elle se couche de plus en plus tôt dans la seconde partie de la nuit, à partir du 30 juillet elle se couche à Paris avant minuit en temps légal français. Tout le mois, elle se trouve dans la constellation de la Vierge.

Saturne est visible le soir et une grande partie de la nuit. À partir de 3 juillet, date de son coucher héliaque du matin à Paris, elle se couche de plus en plus tôt avant l'aube. Elle se trouve tout le mois dans la constellation d'Ophiuchus.


LE CIEL DU MOIS DE JUILLET

Cartes du ciel pour une observation vers le nord et vers le sud
à Paris le 15 juillet 2017 à 23 h temps légal.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Carte du ciel en direction du nord

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Carte du ciel en direction du sud

Ces cartes du ciel montrent les étoiles brillantes et les planètes visibles dans le ciel de l'hémisphère nord, vers l'horizon sud et vers l'horizon nord, pour le 15 juillet 2017 (23h). Le trait vertical correspond à la projection sur le ciel du méridien du lieu. L'arc de cercle rouge sur l'horizon sud représente l'écliptique (lieu de la trajectoire apparente du Soleil durant l'année). Les constellations visibles sur ces cartes sont, par ordre alphabétique des sigles :

Andromède (And), le Bélier (Ari), le Bouvier (Boo),le Cocher (Aur), la Girafe (Cam), Cassiopée (Cas), Céphée (Cep),la Baleine (Cet), le Grand Chien (CMa), le Petit Chien (CMi), le Cancer (Cnc), les Chiens de Chasse (CVn), le Cygne (Cyg), le Dragon (Dra), Eridan (Eri), les Gémeaux (Gem), l'Hydre femelle (Hya), le Lézard (Lac),le Lion (Leo),le Lièvre (Lep), le Lynx (Lyn), la Licorne (Mon), Orion (Ori), Pégase (Peg), Persée (Per), la Grande Ourse (UMa), la Petite Ourse (UMi), les Poissons (Psc), la Poupe (Pup), le Sextant (Sex), le Taureau (Tau), le Triangle (Tri).

Le Soleil dans sa course apparente sur l'écliptique est accompagné de plusieurs planètes proches. Celles qui sont à l'est peuvent être observées au coucher du Soleil et au début de nuit selon leur élongation et leur magnitude, celles qui sont à l'ouest le seront en fin de nuit et au lever du Soleil sous les mêmes conditions. La figure suivante montre la configuration au 15 juillet 2017.

Les cartes du ciel sont générées à l'aide du logiciel libre Stellarium.


LA LETTRE D'INFORMATION DE L'IMCCE
N°136 : juillet 2017


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Ven 21 Juil - 16:56

CALENDRIER SOLAIRE DU MOIS DE JUILLET 2017

Vendredi 21 juillet 2017 à Paris, le soleil se lève à 06h15 et se couche à 21h39 ; Soit 15h24 d'ensoleillement ce jour
(-2 minutes par-rapport à la veille). En juillet 2017, nous perdons 59 minutes de soleil.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le soleil joue un rôle important dans notre vie. C'est lui qui apporte chaleur et lumière et c'est aussi lui qui influe sur les climats. Le soleil émet de la lumière et de la chaleur en brulant l'hydrogène qu'il contient par une réaction nucléaire. La température au centre du soleil atteint près de 14 000 000 de degrés.

L'observation du soleil est strictement non recommandée sans protection ni instruments adaptés. En effet, sa lumière est si vive qu'elle pourrait laisser des lésions graves sur votre rétine ou endommager votre matériel. NE REGARDEZ JAMAIS LE SOLEIL sans protection, même avec des lunettes de soleil.


DATE - LEVER - COUCHER - VARIATION

01 juillet 2017 05h56 21h53 -1 min.
02 juillet 2017 05h56 21h52 -1 min.
03 juillet 2017 05h57 21h52 -1 min.
04 juillet 2017 05h58 21h52 -1 min.
05 juillet 2017 05h59 21h51 -2 min.
06 juillet 2017 05h59 21h51 +0 min.
07 juillet 2017 06h00 21h50 -2 min.
08 juillet 2017 06h01 21h50 -1 min.
09 juillet 2017 06h02 21h49 -2 min.
10 juillet 2017 06h03 21h48 -2 min.
11 juillet 2017 06h04 21h48 -1 min.
12 juillet 2017 06h05 21h47 -2 min.
13 juillet 2017 06h06 21h46 -2 min.
14 juillet 2017 06h07 21h45 -2 min.
15 juillet 2017 06h08 21h45 -1 min.

16 juillet 2017 06h09 21h44 -2 min.
17 juillet 2017 06h10 21h43 -2 min.
18 juillet 2017 06h11 21h42 -2 min.
19 juillet 2017 06h12 21h41 -2 min.
20 juillet 2017 06h14 21h40 -3 min.
21 juillet 2017 06h15 21h39 -2 min.
22 juillet 2017 06h16 21h37 -3 min.
23 juillet 2017 06h17 21h36 -2 min.
24 juillet 2017 06h18 21h35 -2 min.
25 juillet 2017 06h20 21h34 -3 min.
26 juillet 2017 06h21 21h33 -2 min.
27 juillet 2017 06h22 21h31 -3 min.
28 juillet 2017 06h23 21h30 -2 min.
29 juillet 2017 06h25 21h29 -3 min.
30 juillet 2017 06h26 21h27 -3 min.
31 juillet 2017 06h27 21h26 -2 min.


Source LeCalendrier.fr 2017.
Site créé par Pierre-Henri POIRET.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Ven 21 Juil - 17:05

CALENDRIER LUNAIRE DU MOIS DE JUILLET 2017

La Lune tourne autour de la Terre en approximativement 29 jours, 12 heures et 44 minutes ; C'est la période synodique. La Lune met autant de temps à tourner sur elle-même qu'autour de la Terre. C'est pourquoi on voit toujours la même face ; Face visible de la Lune.

La Lune exerce une force sur la Terre qui se traduit par le renflement des océans, ce sont les marées. En même temps, la Lune s'éloigne de la Terre d'un peu plus de 3cm par an à cause des forces exercées par notre planète.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

01 juillet 2017 Gibbeuse croissante  7,48 j. 51,01 %
02 juillet 2017 Gibbeuse croissante  8,41 j. 60,84 %
03 juillet 2017 Gibbeuse croissante  9,32 j. 70,06 %
04 juillet 2017 Gibbeuse croissante  10,22 j. 78,41 %
05 juillet 2017 Gibbeuse croissante  11,12 j. 85,68 %
06 juillet 2017 Gibbeuse croissante  12,01 j. 91,64 %
07 juillet 2017 Gibbeuse croissante  12,90 j. 96,12 %
08 juillet 2017 Gibbeuse croissante  13,80 j. 98,95 %
09 juillet 2017 Pleine Lune 14,71 j. 100,00 %
10 juillet 2017 Pleine Lune 15,62 j. 99,17 %
11 juillet 2017 Gibbeuse décroissante  16,55 j. 96,44 %
12 juillet 2017 Gibbeuse décroissante  17,49 j. 91,83 %
13 juillet 2017 Gibbeuse décroissante  18,45 j. 85,43 %
14 juillet 2017 Troisième quartier 19,42 j. 77,42 %
15 juillet 2017 Troisième quartier 20,41 j. 68,04 %

16 juillet 2017 Troisième quartier 21,43 j. 57,63 %
17 juillet 2017 Croissant descendant 22,47 j. 46,61 %
18 juillet 2017 Croissant descendant 23,53 j. 35,48 %
19 juillet 2017 Croissant descendant 24,63 j. 24,85 %
20 juillet 2017 Croissant descendant 25,74 j. 15,37 %

21 juillet 2017 Croissant descendant 26,88 j. 7,74 %

22 juillet 2017 Croissant descendant 28,03 j. 2,53 %
23 juillet 2017 Croissant descendant 29,17 j. 0,14 %
24 juillet 2017 Nouvelle Lune 0,77 j. 0,68 %
25 juillet 2017 Nouvelle Lune 1,88 j. 3,94 %
26 juillet 2017 Croissant ascendant 2,95 j. 9,54 %
27 juillet 2017 Premier quartier 3,99 j. 16,93 %
28 juillet 2017 Premier quartier 4,98 j. 25,56 %
29 juillet 2017 Premier quartier 5,95 j. 34,95 %
30 juillet 2017 Premier quartier 6,88 j. 44,66 %
31 juillet 2017 Gibbeuse croissante  7,79 j. 54,36 %  


Source LeCalendrier.fr 2017.
Site créé par Pierre-Henri POIRET.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Roswell-1947
Administrator
Administrator
avatar

Messages : 7689
Réputation : 25
Date d'inscription : 29/11/2010
Localisation : Alpha du Centaure

MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    Ven 21 Juil - 17:51

PRINCIPALES CONSTELLATIONS ET OBJETS REMARQUABLES
VISIBLES EN JUILLET 2017


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nota : (*) le mode d'observation proposé est le minimal mais il est évident qu'un équipement plus performant permet une meilleure observation (un objet observable à l'oeil nu sera mieux vu avec une paire de jumelles, un autre accessible aux simples jumelles sera mieux appréciable dans un petit télescope).


Le Bouvier (Bootes)

La référence mythologique de cette constellation est relativement imprécise, soit le surveillant de l'Ourse, soit le guide du "chariot" que les romains voyaient à l'emplacement de la Grande Ourse. Elle est assez facile à reconnaître avec sa forme pointue évoquant un cornet de glace ou une flûte à champagne. Sa pointe, Arcturus, est l'une des étoiles les plus brillantes du ciel : la 4ème de tout le ciel mais la seconde visible dans le ciel boréal, après Sirius (et devançant de peu Vega).

En 1635, elle fut la première étoile observée en plein jour avec un télescope (par Morin, astrologue -et astronome- de Louis XIII). Observation visuelle* : Arcturus (étoile). Voir la carte nord pour son repérage depuis la Grande Ourse.

La Vierge (Virgo)

Autre grande constellation du ciel de printemps (avec Pegase), il ne s'agit pas de la Vierge Marie des chrétiens mais d'une déesse annonçant les moissons (parfois identifiée comme Cérès mais aussi à de nombreuses autres...). Son étoile principale est d'ailleurs nommée Spica (l'épi). Dans cette région du ciel (entre la queue du Lion, la Chevelure de Bérénice et la Vierge), les télescopes permettent d'observer de très nombreuses galaxies, de petite taille apparente étant donnée leur distance importante à nous (dans les 40-50 millions d'années-lumière environ).

C'est le fameux "amas de la Vierge", un très large amas de galaxies (plusieurs centaines dans une zone d'environ 7 millions années-lumière) qui se fonde à grande échelle dans le "super-amas" de la Vierge (plusieurs milliers de galaxies dans un rayon de plus de 100 millions d'années-lumière), dont feraient partie également la nôtre (la Voie Lactée) et ses voisines du groupe local (dont M31 et M33). Actuellement la très brillante Jupiter est située dans cette constellation. Observation avec instruments (lunette/télescope) : amas de la Vierge (galaxies).

La Chevelure de Bérénice (Coma Berenices)

Selon la légende c'est la longue chevelure que la princesse Bérénice a sacrifiée pour obtenir la victoire de son époux (et son frère) parti à la guerre. Comme pour le Cancer, les étoiles de cette constellation ne sont pas très lumineuses et son identification n'est pas aisée. Dans cette région du ciel plutôt propice à l'observation de galaxies, on peut y voir un bel amas globulaire, c'est à dire un groupe d'étoiles situé hors de notre galaxie (la Voie Lactée) mais très proche d'elle. Observation visuelle* : M53 (amas globulaire).  

La Couronne Boréale (Corona Borealis)

Cette constellation de la Couronne, dont le qualificatif "boréal" la distingue de son homologue située plus au Sud (dite "australe"), figure bien la forme d'un diadème en demi-cercle avec en son milieu son étoile la plus brillante, Gemma (la perle). Elle est donc facilement identifiable à l'Est du Bouvier. Selon la légende, il s'agit de la couronne de la princesse Ariane (fille de Minos qui a permis à Icare de s'échapper du labyrinthe avec son fameux "fil").

Hercule (Hercules)

Cette constellation figure bien entendu le héros légendaire du mythe des douze travaux. Elle est facilement reconnaissable à ses deux trapèzes centraux, l'un assez régulier et l'autre plus "ouvert", qui peuvent figurer un grand "H" comme "Hercule". Pour se représenter la figure humaine, il faut penser que le héros est représenté tête en bas, le trapèze régulier figurant son "pagne" (ou ses cuisses) et le trapèze le plus large son torse aux épaules impressionnantes. L'une de ses jambes est repliée (donc genou posé au sol) alors que son autre pied repose sur la tête du Dragon qu'il a terrassé, prenant donc une pose assez classique d'un chasseur et de son trophée...

L'amas globulaire M13, très facile à situer dans le trapèze régulier, est le plus beau du ciel boréal mais il fait pâle figure à côté du géant du ciel austral, Oméga du Centaure, qui est quatre fois plus étendu. Les amas globulaires sont des groupes d'étoiles détachés de notre galaxie (la Voie Lactée) et situés hors du plan galactique. C'est pourquoi le printemps, quand la Voie Lactée est presque absente du ciel, est favorable à leur observation comme pour les galaxies de l'amas de la Vierge ou du Lion. Mis à part les autres galaxies, ces amas sont donc des objets très éloignés (de l'ordre de 20.000 à 50.000 années-lumière). Observation aux jumelles* : M13 (amas globulaire).

Ophiuchus et Le Serpent (Serpens)

Cette immense constellation figure Esculape, le médecin légendaire capable de ressusciter les morts après avoir tué un Serpent, constellation entremêlée avec lui. D'où parfois le nom de "Serpentaire" qu'on lui donne également. Cette constellation nous permet d'évoquer le caractère totalement arbitraire de l'astrologie moderne : du fait de la précession des équinoxes, lente rotation mécanique de l'axe Nord-Sud de la Terre (en environ 26.000 ans), le plan de l'écliptique où se situent Soleil et planètes oscille lentement par rapport aux étoiles donc aux constellations, ce qui décale complètement les véritables repères astronomiques par rapport aux éléments traditionnels de l'astrologie (les 12 constellations du Zodiaque).

Actuellement l'écliptique traverse Ophiuchus, ce qui fait de lui la 13ème constellation du Zodiaque et sa traversée par le Soleil est à tort attribuée au Scorpion (où il ne passe réellement que 6 jours). De plus, les passages du Soleil dans les constellations ne correspondent plus aux dates "habituelles" (en fait "antiques") qu'on leur attribue généralement, le décalage étant d'environ un mois (par exemple un prétendu natif de la Vierge est généralement du Lion). Parmi les amas globulaires observables avant l'été, on trouve M5 dans la partie occidentale du Serpent. Bien que proche de la tête du Scorpion, Saturne est dans cette constellation. Observation aux jumelles* : M5 (amas globulaire).

La Balance (Libra)

Cette modeste constellation du Zodiaque faisait initialement partie du Scorpion dont elle constituait les pinces. Elle en a, semble-t-il, été détachée au IIIème siècle avant JC par les Egyptiens pour créer une douzième constellation dans le Zodiaque (et en utilisant le symbole mythique de la pesée des âmes par Anubis). Cette modification pris tout son sens avec les Romains au moment de la réforme du calendrier julien puisque l'équinoxe d'automne (équilibre exact entre jour et nuit) avait lieu à cette époque pendant le passage du Soleil à cet endroit du ciel (aujourd'hui dans la Vierge du fait de la précession des équinoxes).

Le Scorpion (Scorpio)

Cette constellation du Zodiaque est remarquable par son étoile principale très brillante et rougeâtre, Antarès, qui forme avec les trois étoiles qui la précèdent une forme d'éventail figurant la tête de l'animal. Selon la légende c'est le Scorpion que la déesse Diane envoya pour tuer Orion, ce qui explique les positions opposées (l'une se lève quand l'autre se couche) de ces constellations dans le ciel pour qu'elles ne se rencontrent jamais plus.

Antarès, avec sa couleur et son éclat ressemble à Mars, d'où son nom grec qui signifie littéralement "rivale de Mars" (anti-Arès). Juste à côté se situe l'un des plus beau amas globulaire du ciel boréal, pratiquement égal à M13 en taille, dont l'éclat est malheureusement terni par sa brillante voisine. Observation aux jumelles* : M4 (amas globulaire).

Le Sagittaire (Sagittarius)

Très basse vers l'horizon Sud sous nos latitudes, cette constellation ne peut être observée qu'en été. Elle fait référence à l'archer hybride, mi-homme mi-cheval, qui pointe sa flèche en direction d'Antarès (pour venger Orion, voir le Scorpion ci-dessus). Comme ces constellations ont été dessinées par les grecs, observant le ciel depuis une latitude plus faible que nous, elles ne nous apparaissent pas dans leur entier, ce qui ne nous permet pas réellement de reconnaître leurs figures. Pour nous, le Sagittaire est plus facile à définir comme une "théière", avec un couvercle triangulaire, un bec verseur et une anse. Le centre de notre galaxie (la Voie Lactée) étant situé dans la direction du Sagittaire, cette région du ciel est particulièrement riche en étoiles, amas et nébuleuses.

M22 est une curiosité à cet endroit (un amas globulaire visible "au travers" de cette région très riche de la galaxie). M7 est en réalité situé dans le Scorpion mais il nous apparaît plutôt dans le voisinage du Sagittaire. M16 se situe dans le Serpent mais nous l'avons indiqué ici car il fait partie de la "chaîne" de nébuleuses M8, M20, M17 et M16 souvent observées à la suite.

M8 est surnommée "La Lagune" en raison de la partie sombre qui la coupe en deux, M20 "Trifide" (idem en trois) plus petite mais voisine, M17 est dite "Oméga" (mais elle évoque souvent la silhouette d'un canard nageant sur l'eau) et M16 "nébuleuse de l'Aigle" (où l'on trouve les fameux "piliers de la création", photo célèbre du télescope spatial Hubble). Observation aux jumelles* : M22 (amas globulaire), M7 (amas ouvert), M8 (nébuleuse), M20 (nébuleuse), M17 (nébuleuse), M16 (nébuleuse).

La Lyre (Lyra)

Cette petite constellation évoque la légende d'Orphée, musicien hors pair autorisé exceptionnellement par Hadès à aller chercher son épouse Eurydice aux Enfers... Elle est remarquable par son étoile principale, Vega, la 3ème plus brillante du ciel boréal (après Sirius et Arcturus). Avec Deneb (du Cygne) et Altaïr (de l'AIgle), elle forme le fameux "Triangle d'été", figure bien utile pour se repérer dans le ciel estival. La nébuleuse planétaire M57 qu'elle contient est célèbre pour sa forme "en rond de fumée".

C'est le résidu d'une étoile qui s'est dilatée en géante rouge à la fin de sa vie (comme le fera le Soleil dans environ 5 milliards d'années). Nota : le terme "planétaire" vient uniquement de la ressemblance de ce type d'objet avec le petit disque d'une planète lorsqu'on l'observait avec de petits instruments, donc des très faibles grossissements. Observation avec instruments (lunette/télescope) : M57 (nébuleuse planétaire).

Le Cygne (Cygnus)

Cette grande constellation de l'été évoque la légende de Leda, reine que Zeus a séduite en se transformant en cygne pour pouvoir l'approcher lors de son bain, avec la complicité de l'aigle. Sa principale étoile, Deneb (littéralement "la queue" du cygne) forme le Triangle de l'été avec Vega et Altaïr. C'est une étoile très remarquable car très éloignée de nous : environ 3.250 années-lumière, c'est à dire que sa lumière qui nous parvient actuellement est partie à l'époque où Ramsès II régnait sur l'Egypte...

Pour briller aussi fort (à l'égal d'Altaïr qui n'est qu'à environ 16 al), elle est vraiment très puissante, de l'ordre de 9 millions de fois la taille du Soleil !!! La nébuleuse M27 indiquée ci-dessous est en fait dans la petite constellation du Renard mais elle est facilement située entre Albiréo (belle étoile double figurant les yeux du Cygne) et la petite constellation de la Flèche. C'est le reste d'une supernova (explosion cataclysmique d'une grosse étoile à la fin de sa vie). Observation aux jumelles* : M27 (nébuleuse).

L'Aigle (Aquila)

Cette constellation de l'été participe aussi de la légende de Leda, puisque Aquila, complice de Zeus, a survolé la scène pour donner prétexte au cygne, effrayé par le rapace, de se jeter dans les bras de la belle. Aquila est associé à de nombreuses autres légendes mythologiques : il dévore sans relâche le foie de Prométhée, il a enlevé Ganymède (figuré par le Verseau dans le Zodiaque)...
 L'amas ouvert M11 indiqué plus bas et la constellation de l'Ecu de Sobieski se repèrent facilement à partir du bout de la queue de l'Aigle.

L'Ecu de Sobieski (Scutum)

Cette constellation a été crée au XVIIème siècle par Hevelius en tronquant l'Aigle. Elle n'est pas très remarquable par les étoiles qui la composent mais par la richesse de la Voie Lactée à cet endroit qui forme un véritable "nuage" visible dans un ciel bien noir. En son sein, l'amas ouvert M11 est l'un des plus beau du ciel. Contrairement aux amas globulaires, situés hors de la galaxie, les amas ouverts en constituent les zones les plus riches, les plus denses en étoiles. Observation aux jumelles* : M11 (amas ouvert).


Source C&G Constellations et Galaxies - Juillet 2017
FIN DU PROGRAMME DES EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES POUR LE MOIS DE JUILLET 2017.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Roswell-1947 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Ils sont là, ils sont hostiles et des gens puissants nous cachent leur existence.
L'histoire telle que nous la connaissons n'est qu'un véritable mensonge... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aventures-fr.creer-forums-gratuit.fr/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017    

Revenir en haut Aller en bas
 
EPHEMERIDES ASTRONOMIQUES MENSUELLES : 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Calendrier des éphémérides astronomiques (2014-2015-2016-2017)
» Les 10 évènements astronomiques qui vont marquer 2017
» Quelques nombres Astronomiques
» Les événements astronomiques du mois (2011-2012-2013)
» calendrier des évènements astronomiques 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UFO INVESTIGATIONS-MOVIES :: ESPACE EVASIONS & DECOUVERTES :: ESPACE ASTRONOMIE et OBSERVATIONS :: Astronomie & Pratique-
Sauter vers: